• billets
    186
  • commentaires
    1 383
  • vues
    769 040

Cinq non-sens

konvicted

167 vues

Cinq non-sens

À part Brassens 1, Chopin, Bach et un passereau,

Je ne pensais trouver quoi me mettre à l'oreille ;

Mais maintenant bercé par ta voix sans pareille,

J'ai laissé les lilas 2 faner dans leur terreau.

Moi le drôle d'oiseau charmé par ton appeau

Ne compte qu'une plume et elle t'est donnée ;

Cupidon n'a pas dû ménager ma cornée,

C'est sur le bout des doigts que je connais ta peau,

Ou sur le bout du nez que j'ai tant promené

Sur tes côtes où l'air au parfum raffiné

Est si riche de sens que c'est lui qui m'inspire,

Ou sur le bord fiévreux de ma lèvre gardant

Deux poires pour la soif 3 d'acmé grisant pendant

Que j'œuvre ardemment à ce que l'ange soupire 4.

1 "À part Brassens et les oiseaux, quoi écouter ?", Renaud dans Les Cinq sens.

2 "Quand je vais chez la fleuriste, je n'achète que des lilas", Brassens dans Les Lilas.

3 De l'expression une poire pour la soif qui, d'après mon dico, désigne un petit capital ou des réserves permettant de faire face à d'éventuels déboires, détournée par Brassens dans Le Vin : "Quand on est un sage et qu'on a du savoir boire, / On se garde à vue en cas de soif une poire, / Une poire ou deux, mais en forme de bonbonne / Au ventre replet rempli du bon lait d'automne".

4 "Et si vous entendez sourdre à travers les plinthes / Du boudoir de ces dames des râles et des plaintes, / Ne dites pas : "C'est tonton Georges qui expire", / Ce sont tout simplement les anges qui soupirent", Brassens dans Le Bulletin de santé.


1 personne aime ça


17 Commentaires


Ça avait l'air d'une bonne idée pendant que tu l'écrivais mais maintenant, quand je le lis avec un peu de recul (mais pas trop, sinon je rentre dans le mur), je trouve ça super gnangnan. Tu devrais avoir honte de toi !

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Le coup du mec qui se rabaisse pour se faire flatter, ça marche pas avec moi, désolé l'ami :sleep:

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

S'il y en a un de nous deux qui est connu pour se rabaisser, dans quelque but que ce soit, c'est bien toi ! Va de nouveau jeter un œil sur le script, mais je suis quasiment sûr que moi, je suis celui qui se vante excessivement. Je trouve ça gnangnan, je le dis et je n'attends certainement pas qu'on me fasse changer d'avis là-dessus, cornegidouille !

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Gnangnan, pas vraiment. Mais à mon goût, bancal : oui. Un vers fait moins de 12 pieds, un autre plus. Et à ta place, j'aurais mis des virgules pour jouer avec le rythme dans les 2 dernières strophes. Mais bon, je ne suis pas un exemple à suivre en matière de régularité des vers...

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Oui, c'est vrai que j'aurais pu avoir la main un peu plus leste sur les virgules.

Un vers fait moins de 12 pieds, un autre plus.

smiley_ohwell.gif On ne doit pas compter de la même manière, ils font tous 12 pieds chez moi (sauf éventuellement l'antépénultième si on fait la diérèse sur fi-é-vreux, sachant que je n'en fais jamais).

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Faut bien que je compense ton égo, on fait un type normal et banal, à deux! :sleep:

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Tu veux dire que, si deux ânes bâtés ne font pas un cheval de course, deux chevaux de course font un âne bâté ?

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Tu as raison : j'ai recompté après avoir bu un verre de vin, ça va mieux, je n'avais pas toutes mes facultés... Dingue à quel point ça me trouble le manque de virgules, j'étais perdu !:gurp: Désolé, ô grand maître, j'le f'rais plus, aïe pas la tête, aïe...

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Ça ira pour cette fois, mais que je ne t'y reprenne pas, sinon ce ne sera pas le bottin mais la bible qui viendra s'écraser sur ton crâne ! (Certes, elle est moins épaisse, mais elle contient une sacrée masse de morts !)

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Ca porte un nom, frapper quelqu'un avec sa bible..

Plus sérieusement, ça n'égale pas Erato à mes yeux MAIS il ressort de ces quelques vers une certaine tendresse qui n'est pas gnangnan, mais touchante. Tu n'en fais pas assez dans ce style d'ailleurs, jdis ça, jdis rien..

Mettre des mots sur les "utilités charnelles" qu'ont chacun des sens est une idée intéressante que tu as, je trouve, bien "exploitée". C'est plutôt bref mais bien!

Bref, je ne vois pas pourquoi tu trouves ça gnangnan.

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Toutafé Zalazalée : frapper sur le crane quelqu'un avec une bible, afin qu'il fasse silence, c'est un crime de bibliotêtetaire...

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Ouaip, c'est assez féminin donc gnangnan. Mais c'est pas grave, ça plaît aux jeunes et jolies filles au cœur tendre, ça va t'aider à pecho. :sleep:

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Ca porte un nom, frapper quelqu'un avec sa bible..

Plus sérieusement, ça n'égale pas Erato à mes yeux MAIS il ressort de ces quelques vers une certaine tendresse qui n'est pas gnangnan, mais touchante. Tu n'en fais pas assez dans ce style d'ailleurs, jdis ça, jdis rien..

Tu fais bien me le signaler, Érato faite humaine ne satisfait plus du tout mes critères de forme, va falloir que je réécrive ça. shrunkface.gif

J'écris ce que je peux. Et plus j'en écris dans ce style, plus c'est difficile de trouver comment en faire d'autres sans me répéter.

Mettre des mots sur les "utilités charnelles" qu'ont chacun des sens est une idée intéressante que tu as, je trouve, bien "exploitée". C'est plutôt bref mais bien!

Bref, je ne vois pas pourquoi tu trouves ça gnangnan.

Comme dirait Nelson Muntz lorsque l'institutrice lui dit qu'il est mignon alors qu'il porte un costume pour la photo de classe, I feel like punching myself.

Plus sérieusement, si je trouve ça gnangnan, c'est que l'idée de départ, c'était de faire en sorte que l'expression sensorielle de la putain de tendresse soit tellement outrancière qu'elle en devienne irréaliste. J'ai commencé une première version et ça commençait bien, avec l'odorat, mais la forme ne ressemblait à rien et j'avais du mal à relier les strophes entre elles, alors j'ai tout repris à zéro pour partir sur un sonnet et j'ai perdu le fil directeur de ma pensée. Du coup, là, le poème manque d'exagération, il est tout juste hyperbolique. C'est pas ce que je voulais !

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

konvicted : les écoute pas, t'es le meilleur :sleep:

Ouaip, c'est assez féminin donc gnangnan. Mais c'est pas grave, ça plaît aux jeunes et jolies filles au cœur tendre, ça va t'aider à pecho. :sleep:

Ah, voilà (enfin) des gens qui me donnent raison, merci !

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !


Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.


Connectez-vous maintenant