Aller au contenu

Rechercher dans la communauté: Affichage des résultats pour les étiquettes 'littérature'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Merci de saisir les tags en les séparant par des virgules. Les tags permettent de retrouver rapidement un sujet. Indiquez les mots clefs important pour votre sujet.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • Membres
    • Bienvenue
    • Trombinoscope
    • Près de chez vous
    • Célébrations
  • Actu et Débats
    • France
    • International
    • Société
    • Politique
    • Environnement
    • Economie
    • Sciences
    • Religion et Culte
    • People
    • Insolites
    • Actualités - Divers
  • Quotidien
    • Quotidien
    • Emploi
    • Amour et Séduction
    • Sexualité
    • Education et Famille
    • Santé
    • Etudes
    • Droits
    • Beauté - Mode
    • Animaux
    • Adozone
    • Aide aux devoirs
    • Inclassables
  • Culture
    • Cinéma
    • Arts et Artistes
    • Photographie
    • Philosophie
    • Musiques
    • Littérature
    • Histoire
    • Mangas
    • Théâtre
    • Langue française
  • Loisirs
    • Cuisine
    • Télévision
    • Séries
    • Chasse & Pêche
    • Voyages
    • Animés et Mangas
    • Auto - Moto
    • Jardinage
    • Bricolage et Déco
    • Esotérisme & Paranormal
    • Autres Loisirs
  • Informatique
    • Tutoriels
    • Hardware
    • Windows
    • Linux & Unix
    • Apple
    • Mobiles
    • Internet
    • Informatique - Divers
  • Jeux Vidéo
    • Central Jeux Vidéo
    • Jeux Online
    • PC
    • Xbox
    • PS3 / PS4
    • PSP / PS Vita
    • Wii / Switch
    • DS / 3DS
    • Jeux Mobile
    • Rétrogaming
  • Sports
    • Central Sports
    • Football
    • Rugby
    • Tennis
    • Basket
    • Sports Auto Moto
    • Sports de combat
    • Hand - Volley
    • Sports Extrêmes
    • Sports - Divers
  • ForumFr
    • Annonces
    • Aide et Suggestions
    • Recrutement
  • Sujets de Test Club
  • Deuxième forum de Test Club

Blogs

Il n’y a aucun résultat à afficher.

Il n’y a aucun résultat à afficher.

Calendriers

  • Community Calendar
  • Évènements de Test Club

Catégories

  • Actualité
  • Humour
  • Cinéma
  • Sports
  • Musique
  • Divers
  • Vidéos de Test Club

Catégories

  • Actualité
  • Cinéma
  • Sports
  • Musique
  • Jeux vidéo
  • Langue Française
  • Histoire
  • People
  • Divers

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Twitter


Google+


Jabber


Skype


Website URL


Lieu


Intérêts

28 résultats trouvés

  1. gabibiluc

    Poète voyant

    Bonjour, Pourquoi Hugo est un poète voyant dans Les Contemplations SVP ? Et dans quels poèmes ? Pourquoi Verlaine est un poète voyant dans Romances sans paroles SVP ? Et dans quels poèmes ? Pouvez vous m'aider SVP ? Bonne journée
  2. gabibiluc

    Poète guide

    Bonjour, Pourquoi Hugo est un poète guide dans Les Contemplations SVP ? Et dans quels poèmes ? Pourquoi Verlaine est un poète guide dans Romances sans paroles SVP ? Et dans quels poèmes ? Pouvez vous m'aider SVP ? Bonne journée  Multi-Citer Citer Éditer Partager Alerter
  3. Pour ceux qui douteraient de l'intérêt de lire, j'ai ça : Le magazine de Sciences humaines (1, 2, 3).
  4. Bonjour je me présente Chris je suis en M2 parcourt meef espagnol. J'ai besoin d'aide sur un devoir a rendre dont la consigne est tres difficile pour moi à comprendre. représentation d'une partie de l'Espagne, mettre en situation de préparation d'un cours pour repérer un texte valable amener à préparer texte littéraire, constituer un dossier à partir de représentation d'un territoire esp; 3 docs exploitable en L1 avec minimum 2 oeuvres littéraires qui divergent sans contraintes temporelles, choisir une région, on exclu les docs ensemble noter l'un des trois documents, proposer l'analyse d'un des docs, avec des notes lexicales et historiques (NL= Note Lexical) doit pas être un texte trop facile et rédiger 2 pages ou on parle du dossier mais on doit consacrer une page en plus avec des objectifs et avec une problématique total= 3 pages Voila les amis si vous pouviez m'aider pour m'expliquer ou m'aider a réaliser quelque recherche.
  5. Bonjour à tous, dans le cadre des mes études, je réalise une enquête sur la place du lire/écrire dans l’ère technologique actuelle et j’aurais besoin de réponses... tout est 100% anonyme et aucun jugement n’est émis donc soyez le plus honnête et le plus sérieux possible. N’hésitez pas à me demander plus de précision si vous en avez besoin. Je vous remercie d’avance pour le temps que vous m’accordez Voilà le lien de l’enquête : https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLScpOcYmS_5zHGm2hALGIuLUAx2hp5Otj0Ef3jcLMQV9_CNP3g/viewform?usp=pp_url
  6. Bonjour Mesdames et Monsieurs Je viens à vous sur ce charmant site, afin de présenter un livre des plus atypique '' les arcanes du savoir universel et de la discussion '', et aussi j'espère pouvoir partager avec vous votre expérience de lecture et de réflexion. C'est arcanes interreliés entre elle dans un dialogue aussi muet que tangible, forment une matrice de savoir et de convergence, entre plusieurs concepts et paramètres quant à la vie. J'en dit trop! Mais pour les '' pas assez'', vous le trouverez sur Amazon ou bien Google livre. Je vous souhaite une bonne lecture et que l'aventure porte vos pas. Ps: je ne peux vous laissez les mains vides... Voici un extrait : la force vitale de l'homme, son besoin d'expansion dans tout les domaine, et sa coordination dans ses mouvement collectifs font de lui un être a part. Il semblerait que dans son inconscient l'homme ait le besoin de dominer son environnement, non pas pour sa survie, mais pour son bien être intérieur et matériel.Le sens de la vie est un exposé du cycle de la vie, qu'il soit personnel ou bien commun, il reste subordonnée aux concepts moteurs qui régissent la nature, la vie, ou autrement dit le cycle universelle de la vie. Les concept moteurs sont des superpositions de paramètres fondamentaux qui s'attirent ou s'annulent, et qui se font face dans la mesure et la valeur tout en cherchant un point d'équilibre dans l'instant, le présent. On pourrait parler de paradoxe, d'univers originel, où tout se construit, par jeux de stratégie et non de hasard car il est impossible d'équilibrer autant de paramètres vitaux pour l'univers, sans les agencer avec mesure et avec ambition, pour en tirer de la valeur...
  7. C'était il y a quelques années. J'entrais tout juste en master et, pour la première fois de ma vie, j'allais assister à un cours d'économie. De base, je n'étais pas vraiment économe, plutôt branché social et humanité, réfractaire aux lois du marché et, plus encore, allergique aux chiffres. Un littéraire pur jus, si vous le voulez bien, et le plus incroyable dans tout ça c'est que ce spécimen – Mr. Drill qu'on l'appelait – que j’ai eu la chance d’avoir comme professeur, m'a complètement changé. Au premier cours, j'étais assis au fond de l'amphithéâtre en compagnie de mes nouveaux camarades de volée. On sentait bien la ferveur d'une nouvelle année qui commençait et déjà les rumeurs allaient bon train, notamment à propos de ce professeur d'économie, Mr. Drill, « un parfait saligaud », disait un étudiant qui l'avait eu pendant un semestre l'année d'avant, « une ordure finie », glissait un autre dans le brouhaha ambiant. Je l'attendais donc sans trop me faire d'idées, mais avec une pointe de crispation. Dans mes yeux, des rangées de pourcentage défilaient déjà en espérant que le temps passe le plus vite possible. Et là, tout à coup, à l'heure pile du début du cours, quatorze heures pétantes, les doubles portes de l'amphithéâtre s'écartèrent et Mr. Drill apparut. Démarche vive et furtive. Style classieux et surprenant. Gourmette en or, costume sur-mesure et cravate à motif. Pas l'allure d'un pédagogue, plutôt celle d’un homme d’affaires pressé avec une pile de dossiers sur le feu. Faisant fi de toute politesse, il s'est installé, attaché-case sous le bureau et fiches sur la table, débutant son cours là où il l'avait interrompu la semaine dernière. Problème ; c'était le premier cours ! Le bruit a fondu tout autour de moi et sa voix est devenue beaucoup plus claire ensuite. Il parlait vite, on aurait pu croire qu'il rappait, quel phrasé ! Dès le départ, Mr. Drill a affiché ses positions libérales, son attachement aux fonctions régaliennes de l’État et aussi son mépris pour le gouvernement en n’omettant pas d'inclure l'administration et le système de protection sociale qu'il qualifiait d’« ubuesques ». « Je sais, ça peut choquer » a-t-il dit sans respirer, « vous pouvez partir si vous le voulez. » Là, deux filles se sont levées et quand elles sont sorties de l'amphithéâtre, Mr. Drill a ri d'une façon courte et violente. Son front était dégarni, son regard précis comme celui d'un aigle et sa peau, fraîche et tendue comme celle d'un jeune homme de vingt ans. Il tirait la langue et la faisait claquer sur ses lèvres. On aurait dit un savant fou et les clins d’œil qu'il lançait tout au bout de la salle m'étaient sans doute destinés. Je me suis donc avancé de quelques rangs la semaine suivante. Mr. Drill aimait faire des parenthèses pendant son cours et, franchement, ça prenait des airs de one-man-show. Il ponctuait souvent ses digressions par des remarques telles que : « ce n’est que mon avis » ou « je sais, ça peut choquer ». Cette façon qu'il avait d’asséner ses propos sans même songer à les nuancer, à les distancer, c'était si fort ! Il suintait l'audace et ça me plaisait de plus en plus. Mr. Drill ne lisait pas son cours : il le vivait, il le contait. C'était comme un récit vivant peuplé d'anecdotes croustillantes et de personnages récurrents que j'avais hâte de retrouver chaque vendredi matin. Et ça ne tenait pas seulement de l'improvisation car, même si la spontanéité débordait par tous ses pores, je parvenais à discerner l'inébranlable structure de sa dissertation. Chaque personnage avait une fonction bien précise. Un exemple parmi d’autres, il utilisait toujours son cousin américain pour pointer les défauts de l’État-Providence. Son cousin américain, à force, je le connaissais par cœur, presque aussi bien que son cours ! Les semaines passaient et j'avançais toujours d'un rang, si bien qu'avant les vacances de la Toussaint, je me retrouvais tout seul devant, à lui poser des questions en fonction des recherches que j'avais menées de mon côté. Je vivais son cours avec lui. J'étais pendu à ses lèvres. Je levais la main, je participais. Et, autour de moi, il n’y avait plus personne. Sans le vouvoiement et le tableau vert, on aurait été comme deux vieux amis dissertant sur la société, au bistrot ou ailleurs. Le mieux, c'est qu'il me prenait en exemple en assaisonnant mes remarques par des : « bravo monsieur », « oui exactement » ou des « vous avez bien entendu votre camarade ? » Il m'avait rendu fier, j'étais devenu confiant et quand je racontais des plaisanteries à mes camarades, je m'inspirais de lui, de sa prestance. Et, justement, des amis, j'en avais de plus en plus. En à peine un mois, le loup solitaire que j'étais avait mué en un fauve mondain à l'opinion acide qu'on aime avoir à sa table pour dire tout haut ce que tout le monde pense tout bas et pour la fulgurance de ses interventions. Je ne jetais plus autant d’argent dans les bouquins et les sorties du week-end ; j'économisais pour m'acheter une voiture, une américaine, une Cadillac, comme Mr. Drill. Mr. Drill avait un credo, un leitmotiv qu'il se plaisait à répéter souvent, enseigner c'est simplifier. Oui, c'est ce qu'il disait. Simple et efficace. Lui, tout simplement. Et je trouvais ça tellement vrai ! Alors, j'ai commencé à appliquer ce principe à tout et n'importe quoi, aussi bien à mes cours qu’à propos du chômage « si on veut bosser, on peut », à propos de l'immigration « au bout d'un moment, on ne peut plus accueillir toute la misère du monde » ou de l'exil fiscal « ils ne l'ont pas volé leur fric, quand même ! ». Une chose est sûre : ça facilite bien des choses. Et puis, ça évite de gaspiller sa salive. Ah, sacré Mr. Drill ! Franchement, j'aurais aimé le connaitre en privé, m'en faire un ami. Il se définissait lui-même comme néo-libertarien, « sans la bible et le fusil », avait-il précisé en remuant ses sourcils taquins. Je me jetais avidement sur ses conseils de lecture. Je me suis même abonné à Contrepoints, comme il nous l'avait suggéré en début d’année. Mais il n'empêche que je me demandais ce qu'il pouvait bien prendre : toujours à fond la caisse, jamais fatigué, jamais cerné, tout le temps la forme ! Je ne l'ai jamais croisé ne serait-ce qu'une seule fois à la machine à café et j'avais tendance à lui attribuer un style de vie hyper-sain, en train de courir sur son tapis de sol devant BFM TV tout en passant des coups de fils et en repassant ses chemises. Je me rappelle aussi qu'il partait toujours cinq minutes avant la fin du cours, comme s'il était attendu autre part, comme s'il avait un avion à prendre ! Et ses vannes misogynes, ses vannes sur les pauvres et ses éclats de rire déments, cet homme n’était pas seulement un professeur, c'était aussi un artiste. Non sans tendresse, je me remémorais son trait d'esprit sur les deux personnes au RSA qui se rencontrent et sa tête quand il a remarqué mon hilarité. Une tête d'écureuil pleine de malice, alors qu’il mordillait en même temps une branche de ses lunettes. Mr. Drill aimait divertir, un vrai entertainer. Son dernier bouquin s'intitulait Ils ont déjà tout pris, ils viennent pour en reprendre, et comme son nom l'indiquait, il traitait du gouvernement socialiste, de sa campagne anti-riche, du système français sclérosé. Il trônait fièrement sur la table de chevet de l’hôtel dans lequel j'avais posé mes valises pour la semaine. Je lisais un chapitre avant de dormir, pour faire des rêves avec des chiffres pleins de zéros. Au dernier semestre, nous n’étions plus que douze dans son cours, mais je ne regrettai rien de cette période. Certaines des personnes que j'ai rencontrées là-bas sont encore aujourd'hui mes meilleurs amis et je fais régulièrement affaires avec eux. Désormais, c’est moi le moteur du monde. Oui, je sais, ça peut choquer. By Hugo. ---------------------------------------------- Suite et autre nouvelles, lisez gratuitement jusqu'à lundi : https://www.amazon.fr/LApprentissage-vie-Flavien-Greber-ebook/dp/B07TN1K2V1/ref=sr_1_1?__mk_fr_FR=ÅMÅŽÕÑ&keywords=l'apprentissage+de+la+vie+drillski&qid=1562934217&s=gateway&sr=8-1
  8. Bonjour,je m'appelle Mourad et je vais rencontrer la famille de ma petite amie dans quelques jours. C'est une famille intellectuelle. Je voudrais faire bonne impression. Pouvez-vous me conseiller des auteurs impressionants qui devront bonne impression...
    • Mode classement
    • 3 minutes
    • 10 Questions
    • 13 Joueurs
    Je vous donne une citation et vous devez trouvez le livre dans lequel elle apparaît. Parviendrez-vous à faire un 100% ?
  9. Voir ce quiz Citations littéraires Je vous donne une citation et vous devez trouvez le livre dans lequel elle apparaît. Parviendrez-vous à faire un 100% ? Créateur Sexophone Type Mode classement Temps 3 minutes Nombre total de questions 10 Catégorie Langue Française Envoyé 12/05/2019  
  10. Invité

    [QUIZ]Romans français

    Voir ce quiz Romans français Connaissez-vous bien vos classiques ? Créateur Isadora. Type Mode classement Temps 7 minutes Nombre total de questions 11 Catégorie Divers Envoyé 05/05/2019  
  11. Invité

    Romans français

    • Mode classement
    • 7 minutes
    • 11 Questions
    • 13 Joueurs
    Connaissez-vous bien vos classiques ?
  12. J'adore les livres sur le développement personnel et j'adore les livres aussi sur la vie en général, par exemple les livres qui t'apprenne un tas de choses sur la vie et pour évité de faire des erreurs etc...
  13. Les grands noms de la littérature française Un quiz sur les auteur(e)s et livres de la littérature française. Créateur Jedino Type Mode classement Temps 3 minutes Nombre total de questions 8 Catégorie Langue Française Envoyé 17/11/2018  
  14. Voir ce quiz Les philosophes et leurs oeuvres Un questionnaire bien senti et relativement simple sur les philosophes les plus connus et leurs oeuvres. Créateur Quasi-Modo Type Mode classement Temps 6 minutes Nombre total de questions 20 Catégorie Divers Envoyé 23/12/2018  
    • Mode classement
    • 6 minutes
    • 20 Questions
    • 19 Joueurs
    Un questionnaire bien senti et relativement simple sur les philosophes les plus connus et leurs oeuvres.
  15. A ceux qui m’ont énervé ce soir, à ceux qui sont là uniquement pour pourrir la vie des gens, qui sont toujours sur le dos de quelqu’un, à tout les donneurs de leçons, les merdeux, les idiots: je vous emmerde. Si je pars c’est pas parce que vous avez gagner, si je pars c’est parce que je vais trouver un endroit meilleur. Si je pars c’est pour vous laisser seuls avec vos bêtises, votre jalousie, votre haine. Si je pars c’est parce que je n’ai pas le temps pour jouer à votre petit jeu. Je ne suis pas lâche. J’ai mal tout les jours et je veux juste trouver un endroit où je me sentirai bien. On me dit de ne pas faire attention à vous, mais si c’est pas moi que vous embêter c’est les gens que j’apprécie. Et il n’est pas question que je vous laisse faire ça. Pourquoi venir foutre la merde dans une discussion si elle ne vous concerne pas et qu’elle ne vous interesse pas? Je comprends pas comment on peut avoir autant d’ambition dans le domaine de pourrir la vie des autres. Oui c’est un coup de gueule,un gros coup de gueule. Un coup de gueule littérraire et social. Il faut peut être de tout pour faire un monde mais je crois que Dieu s’est assi sur le clavier quand il a fallu qu’il entre le nombre de cons qu’il voulait mettre sur Terre. C’est rien qu’après s’être aperçu qu’il y avait quelque chose d’autre que sa chaise sous ses fesses qu’il a vu le nombre qu’il a entré sans le vouloir. Mais c’était trop tard. Le chiffre n’était pas modifiable. Alors il a créé les maladies. Pour enlever des cons de la planète. Seulement il a oublié que les virus n’ont pas la capacité d’éliminer les cons en particulier. Alors il a éteint son ordinateur et ne l’a plus jamais rallumé. Ou du moins il n’a pas réactiver son microphone pour nous donner des informations sur comment résoudre ses erreurs.
  16. Bonjour, Dans le cadre d'un projet de recherche étudiant, nous aurions besoin de connaitre votre avis sur les revues culturelles. Le sondage ici ne vous prendra que quelques secondes, c'est promis ! Merci :) https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSe_PKZxQklpO7QMSTyLtZbCXHbx14aLepBJUJcEqzZMpLAurg/viewform?usp=pp_url
    • Mode classement
    • 3 minutes
    • 8 Questions
    • 47 Joueurs
    Un quiz sur les auteur(e)s et livres de la littérature française.
  17. Freud et le trauma du Nobel Sigmund Freud (1856-1939) a été proposé 12 fois pour le Prix Nobel soit de médecine soit de littérature par des personnalités différentes Freud, homme de l'être ou de lettres ? Ni l'un ni l'autre si l'on en croit les comités Nobel qui, non contents de snober l'inventeur de la psychanalyse, ont laissé à la postérité des commentaires vipérins à son endroit. Proposé pour le prix de médecine ou physiologie en 1915 par le neurologue américain William Alanson White, Freud le sera au total 12 fois par des personnalités différentes jusqu'en 1938, un an avant sa mort dans son exil londonien. Freud sera également proposé une fois pour le prix de littérature. En 1937, pas moins de 14 scientifiques, dont plusieurs lauréats Nobel, offrent leur haut parrainage au médecin viennois qui se comparait volontiers à Copernic et Darwin. En vain. Très vite "il a compris qu'il ne pouvait avoir de Nobel scientifique. La psychanalyse était déjà attaquée comme n'étant pas une science. Il en a été blessé", explique Elisabeth Roudinesco, auteure de "Sigmund Freud en son temps et dans le nôtre". En 1929, le professeur Henry Marcus de l'Institut Karolinska – qui décerne le Nobel de médecine – résume cruellement la défiance d'une partie de la communauté scientifique envers les prescriptions freudiennes. "Toute la théorie psychanalytique de Freud, telle qu'elle nous apparaît aujourd'hui, tient largement de l'hypothèse", la prééminence d'un traumatisme sexuel infantile - si même le traumatisme existe - dans la névrose n'étant pas prouvée, écrit-il dans un document exhumé par l'universitaire suédois Nils Wiklund en 2006. Les délibérations des comités Nobel demeurent secrètes pendant un demi-siècle. Elisabeth Roudinesco en convient: "Ses critiques ont raison sur le complexe d’œdipe, parce qu'il était devenu dogmatique avec ça", mais rayer d'un trait de plume l'ensemble du corpus freudien est une erreur. Avant lui, "tous les psychiatres considéraient la femme hystérique comme une folle, l'enfant masturbateur comme un pervers et l'homosexuel comme un dégénéré", rappelle l'historienne. Devant l'indifférence des comités Nobel scientifiques, la princesse Marie Bonaparte, son amie et traductrice, mobilise ses soutiens dans les années 1930 pour faire obtenir le Nobel de littérature au septuagénaire déclinant qui souffre d'un cancer de la mâchoire depuis 1919. Prix Nobel de littérature 1916 (pour l'année 1915 non décernée), il revient à Romain Rolland de demander le Graal des poètes et romanciers à celui qui n'a pas publié une ligne de fiction de son existence. Le 20 janvier 1936, l'auteur des "Jean-Christophe" écrit à l'Académie suédoise pour proposer Sigmund Freud, avec qui il entretient une correspondance. D'emblée, ce courrier dont l'AFP a pu consulter l'original ambitionne de lever les préventions que l'écrivain français devine chez les académiciens suédois: "Je sais qu'à première vue, l'illustre savant semblerait désigné plus spécialement pour un prix de médecine". Puis il s'enhardit : "Mais ses grands travaux (...) ont ouvert une voie nouvelle à l'analyse de la vie émotive et intellectuelle; et, depuis trente ans, la littérature en a subi l'influence profonde". Rolland omettra de signaler que son ami a reçu en 1930 le prestigieux prix Goethe. Per Hallström, secrétaire perpétuel de l'Académie suédoise à l'époque, reconnaît "l'acuité, la fluidité et la clarté de sa dialectique". "Son style littéraire est aussi incontestablement très bon", poursuit-il, mais il ajoute une nuance assassine: "A l'exception peut-être de l'interprétation du rêve, sur quoi repose toute sa doctrine". Freud, conclut-il, "ne mérite guère les lauriers du poète, quoi qu'il ait poétisé en qualité de scientifique". Contrairement à Freud, avec qui il publia "Pourquoi la guerre?" en 1933, Albert Einstein (1879-1955) a inscrit son nom au tableau d'honneur des Nobel décernés pour la première fois en 1901. Proposé à 11 reprises, il a été récompensé par le prix de physique en 1921. Freud le sut-il un jour? En 1928, Einstein refusa d'appuyer sa candidature au prix de médecine. "Je suis incapable de former un jugement sur le fond des théories freudiennes, encore moins un jugement qui fasse autorité", se justifie-t-il à l'époque, cité par l'historien John Forrester. En 1939, après la lecture de "Moïse et le monothéisme", ultime publication de Freud, le théoricien de la relativité générale lui fera un compliment des plus ambigus: "J'admire tout spécialement cette œuvre, comme d'ailleurs tous vos écrits". Et de préciser, terriblement malicieux : "d'un point de vue littéraire". Source : http://www.lexpress.fr/actualites/1/actualite/freud-et-le-trauma-du-nobel_1948225.html
  18. Un bon article qui parle du roman réaliste et son exploitation en classe. Bonne lecture à vous. Le roman réaliste
  19. Sujet devoir du soir, Bonsoir, je suis en train actuellement de faire un commentaire de texte extrait d'un roman de Marcel Proust (que je n'ai pas fini de lire), je voulais savoir ce qu'il y a d'intéressant à lire chez Marcel Proust parce que franchement pour moi les pages et les pages de descripitions qui tournent autour du pot, ça m'est plutôt indigeste. Du coup que pensez vous Marcel Proust?
  20. Bonjour ! Voici mon tout premier post sur un forum, je me lance espérant trouver une réponse, un conseil, ou tout autre chose à ma demande que voici ! Ca fait un moment que j'écris des textes, des essais, nouvelles, pièces de théâtres et je me suis mise un jour à lire mes textes à voix haute tout en les enregistrants. J'ai adoré cette expérience ! Etant comédienne, faisant de temps en temps des lectures, j'aurai aimé trouvé un moyen de faire entendre ces enregistrements, afin d'avoir des avis, de faire partager mon travail et toucher des gens. Avez-vous des idées de sites, ou je ne sais quoi d'autres sur les quels je pourrai faire partager ces dites lectures ? Merci pour les réponses !!!
  21. Les classiques de la littérature revus et corrigés selon le langage des réseaux sociaux Les classiques de la littérature vous ennuient ? Vous aimeriez transmettre ces belles histoires à vos enfants sans trop les sortir de leur zone de confort ? Il semblerait qu’un éditeur américain ait osé publier une version un peu spéciale de Roméo et Juliette, de William Shakespeare… Je dis, « osé », parce qu’il fallait le faire, de renommer la pièce YOLO Juliette. Le parti pris de l’auteur, donc, c’est de reprendre les classiques en faisant parler les personnages comme des adolescents sur les réseaux sociaux, emojis compris. Pari osé : bonne idée ? Je ne sais pas si c’est l’idée d’un génie incompris ou bien si c’est juste une blague, et les commentaires sous la photo d’origine sont assez partagés. Alors, est-ce une bonne idée d’essayer de mettre à la portée des adolescents les classiques de la littérature, ou bien est-ce niveler par le bas en prenant les enfants et les adolescents pour des imbéciles ? Il faut dire que l’original en langue anglaise est plutôt ardu à lire : écrit dans un anglais du XVIe siècle, ce n’est pas à la portée de tout le monde. Mais des versions traduites en langage moderne existent déjà. On imagine aussi qu’il existe également des versions abrégées, comme pour les classiques en français : le môme n’est pas obligé de se taper 1000 pages écrites dans un langage dont il n’a pas l’habitude et qu’il aura du mal à comprendre, mais il a accès à l’œuvre, à sa signification, et s’il le souhaite, il pourra lire la version originale plus tard. (...) Source et suite de l'article
×