Aller au contenu

Le privé est il politique ?

Noter ce sujet


Neko13

Messages recommandés

Nouveau, 19ans Posté(e)
Neko13 Nouveau 1 message
Baby Forumeur‚ 19ans‚
Posté(e)

Bonjour, 

Pour une dissertation, j'ai a réfléchir sur la question " le privé est-il politique ?"

Malgré de nombreux essais, je finis toujours par tomber sur un hors sujet. (Le problème se trouvant souvent sur le choix de ma problematique...)

Pouvez vous m'aider ?

Merci beaucoup

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant
Membre, Posté(e)
system3 Membre 579 messages
Forumeur alchimiste ‚
Posté(e)

Thèse : Le privé est politique.

Antithèse : Le privé n'est pas politique.

Synthèse : Le privé peut être politique comme il peut ne pas l'être. Cela dépend de chaque personne, on peut rendre sa vie privée politique comme on peut la rendre non politique... mais ceci ne marche qu'en démocratie, en dictature tout est politique (ou rien ne l'est).

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 48ans Posté(e)
CAL26 Membre 5 373 messages
Mentor‚ 48ans‚
Posté(e)
Le 07/11/2021 à 22:55, Neko13 a dit :

Bonjour, 

Pour une dissertation, j'ai a réfléchir sur la question " le privé est-il politique ?"

Malgré de nombreux essais, je finis toujours par tomber sur un hors sujet. (Le problème se trouvant souvent sur le choix de ma problematique...)

Pouvez vous m'aider ?

Merci beaucoup

La politique est tout ce qui concerne la gestion ou l'organisation d'un état ou plus généralement d'un groupe social. Donc le privé semble être l'opposé de la politique. Sauf que la politique doit aussi prendre en compte la relation entre le privé et l'espace public.

L'étymologie est toujours un point de départ intéressant pour développer sa réflexion, la mettre en perspective. Alors je t'invite à voir celle du mot politique avant de réfléchir aux relations qu'elle peut avoir avec le privé.

Modifié par CAL26
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Talon 1, 76ans Posté(e)
Talon 1 Membre 18 591 messages
76ans‚ Talon 1,
Posté(e)

Politique, c'était police, c'est à dire gouvernement de plusieurs.

Aristote prétend que la politique est la plus noble occupation humaine. Elle produit les lois écrites.

"LES MOEURS ET LA LOI

Les lois sont des institutions particulières et précises du législateur. Les mœurs et les manières, des institutions de la nation en général.

Il faut changer les mœurs par d'autres mœurs, et les lois par d'autres lois. Changer les mœurs par des lois est tyrannique.

Les mœurs et les manières sont des usages que les lois n'ont point établis. Les lois règlent les actions du citoyen et les mœurs celles de l'homme. Les mœurs regardent la conduite intérieure, les manières regardent la conduite extérieure."

Montesquieu

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 28ans Posté(e)
Forumeur Débutant‚ 28ans‚
Posté(e)

Si par politique on entend "la philosophie appliquée à la question de comment organiser la société" (autrement dit "Comment faut-il vivre?" mais appliqué à la question spécifique du vivre-ensemble) alors tout est politique (que ce soit le comportement privé, les préférences personnelles, etc) : la démarcation entre vie privé et vie publique n'est pas pertinente vis à vis de ces questions. On n'échappe pas à la morale, et à la question de la convivance, en se cachant derrière une porte verouillée. Donc le privé est politique, suivant cette définition.

Cependant, "Tout est politique" indique que notre définition n'est pas très bonne. En effet, un terme qui englobe tout perd en efficacité en se diluant : cela veut tout dire, et donc rien dire. Donc il faut peut être une autre définition du politique, plus précise, moins omni-englobante.

Ma définition serait : "la philosophie du vivre-ensemble compliquée par les rapports de force entre les partis politiques" . (par "parti politique", je ne veux pas dire les "partis" comme en france "le parti communiste", "la république en marche", etc... je veux seulement dire, toute coalition d'individu qui poursuit ses idéaux et intérêts... ça peut être l'église chrétienne, le lobby du dentifrice, l'association des consommateurs, d'artistes, que sais-je encore...) Si l'on précise davantage ce domaine et qu'on affirme par ailleurs que l'on essaie de rendre possible une démocratie pluraliste : alors on peut dire => oui, il y a une distinction pertinente entre la sphère publique et la sphère privée, car on veut laisser les gens tranquilles dans le privé, et ne s'intéresser à leur comportement que pour vérifier que leur liberté ne limite pas la liberté des autres de façon injuste (et ne ruine pas la possibilité d'une démocratie pluraliste). Cet espace à surveiller, c'est l'espace public. Au contraire, le privé n'est pas politique.

En dehors de ce projet de démocratie pluraliste, on peut imaginer un état totalitaire qui essaie de politiser la sphère privée : par exemple en s'inquiétant de ce que les gens pensent, et en leur interdisant la liberté de pensée, de conscience, de croyance, de foi, etc.

:)

 

Modifié par Le Miroir tranquille
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement
×