Aller au contenu

Titanic: comment une clé lui a été fatale

Noter ce sujet


Messages recommandés

Membre 40ans Posté(e)
sovenka Membre 4 879 messages
Oiseau de nuit‚ 40ans
Posté(e)

Une clé, une simple petite clé aurait pu sauver le Titanic et la vie des passagers qui périrent dans la nuit du 14 au 15 avril 1912. 

Tout commence dans le port de Southampton, en Angleterre, quelques heures avant la première traversée transatlantique du paquebot. Le 2ème officier, David Blair, se prépare à prendre ses fonctions, mais à la dernière minute, il apprend qu’il vient d’être décidé de le remplacer par Henry Wilde, jugé plus chevronné pour naviguer sur un paquebot aussi gigantesque, 269 mètres pour 52.000 tonnes. Cette décision va avoir de tragiques conséquences…

Dans sa précipitation à quitter le Titanic, David Blair oublie de donner à son remplaçant une clé. Ça a l’air anodin comme ça, sauf que cette clé ouvre le coffre dans lequel se trouve la paire de jumelles utilisée par les veilleurs dans le poste d’observation du paquebot.

LA SUITE QUE VOUS CONNAISSEZ DEJA !

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
Membre Posté(e)
Enchantant Membre 11 504 messages
Forumeur confit‚
Posté(e)
il y a une heure, sovenka a dit :

sauf que cette clé ouvre le coffre dans lequel se trouve la paire de jumelles utilisée par les veilleurs dans le poste d’observation du paquebot.

C’est une anecdote de l’histoire qui s’apparente (selon ce que j’en pense) à cette métaphore à laquelle je n’ai jamais cru, celle du battement de l’aile d’un papillon au Brésil provoquant une tornade aux USA.

Avoir des jumelles ou pas, j’imagine difficilement le repérage depuis le centre de pilotage d’un iceberg la nuit, sachant que pour une hauteur visible existe une épaisseur immergée d’iceberg de 6 fois cette hauteur ?

Cela dit, je peux me tromper aussi ! :D

  • Like 2
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 71ans Posté(e)
boeingue Membre 7 775 messages
Forumeur alchimiste‚ 71ans
Posté(e)

ça n'aurait rien changer du tout !

l'équipage et surtout le commandant étaient  persuadés de l'insubmersibilité  de ce navire !

on a vu la suite !

hélas pour les gens !

ça et une vitesse excessive  !

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre Posté(e)
le merle Membre 15 949 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

bonjour 

en fait , ils voulaient gagner le fameux cordon bleu ( la traversée la plus rapide ).

les " cuves de sécurité " qui devaient se remplir d'eau en cas d'avarie " n'était pas fermées par un toit sur le plafond , ce qui à fait que l'eau s'est transvasée de cuve à cuve par le haut.

bien sur , la rencontre avec un iceberg de cette taille était peut probable et la coupure de la coque du navire sur une grande longueur exceptionnelle , tout les rivets ont sautés.

et puis , le destin qui rode : un bateau incoulable ? et bien non , pas cette nuit là !

bonne journée

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Modérateur 104ans Posté(e)
January Modérateur 54 056 messages
©‚ 104ans
Posté(e)
il y a 1 minute, le merle a dit :

en fait , ils voulaient gagner le fameux cordon bleu ( la traversée la plus rapide ).

Le ruban bleu ;)  

  • Like 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 66ans Posté(e)
Phylou Membre 2 381 messages
Forumeur alchimiste‚ 66ans
Posté(e)

Il n'y avait qu'une paire de jumelles à bord?

J'ai du mal à le croire.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre Posté(e)
le merle Membre 15 949 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Il y a 2 heures, January a dit :

Le ruban bleu ;)  

bonsoir

oui , je ne me rappelais plus si c'était un ruban ou un cordon merci .

bonne soirée

  • Like 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 65ans Posté(e)
pic et repic Membre 7 817 messages
Forumeur alchimiste‚ 65ans
Posté(e)

bonjour,

quand on pense que l'Olympic, sister ship du Titanic a eu une longue carrière , il n'a été désarmé qu'en 1936 ( mis en service en 1911 )....le 3ème de la "série" lui a coulé en 1916 dans les Cyclades en sautant sur une mine allemande

quant à cette histoire de clé, ce sont surtout les guetteurs qui n'ont pu apercevoir à temps ce p*****d'iceberg compte tenu de la nuit et de la vitesse du navire .

en tentant une "marche arrière" le commandant aurait même aggravé la situation et surtout, la conception du navire avait une faiblesse....les cloisons étanches n'allait pas jusqu'au pont principal , d'où une possibilité de déversement dans la section suivante !

de plus l'acier utilisé pour les rivets n'aurait pas été celui recommandé pour les navires devant croiser dans ces mers froides, acier cassant voir même acier de qualité inférieure ( présence de scories ) .

un bateau présentant des défauts, un iceberg, la volonté d'aller vite, la trop grande confiance ....un cocktail détonnant !

la mer rappelle vite à l'humilité !

bonne journée.

 

  • Like 2
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement
×