Aller au contenu

Une nouvelle histoire de la science des continents ?

Noter ce sujet


Messages recommandés

Membre 71ans Posté(e)
Pratika Membre 647 messages
Forumeur forcené‚ 71ans
Posté(e)

Sur ce forum, quelques personnes ont de réelles connaissances sur le sujet. Des sujets antérieurs nous l'ont prouvé.

J'aimerais donc savoir si cet article tient la route ?

https://www.futura-sciences.com/planete/actualites/geologie-nouvelle-histoire-geologique-continents-train-ecrire-93779/?utm_source=actu_quo&mgo_eu=&utm_medium=fs&utm_campaign=emailing&mgo_r=8-x4WI7OQM-tDGwlj0_lFg_6

Chacun d'entre vous sait que je ne possède pas les bases scientifiques voulues pour juger par moi-même...

Modifié par Pratika
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
Membre Posté(e)
Pierrot89 Membre 3 630 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

L'article résume bien les connaissances sur ce sujet de la formation et disparition des continents et mers.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre Posté(e)
Répy Membre 18 572 messages
scientifique‚
Posté(e)

Voici les premières lignes de l'article

"Actuellement, la croûte continentale se forme par le biais des zones de subduction, où une plaque lithosphérique plonge sous une autre plaque. L'échappement de l'eau contenue dans la plaque entrant en subduction modifie les conditions de fusion du manteau, qui se met à fondre. Le magma produit va alors s'échapper et cristalliser en surface ou en profondeur. Il s'agit du mécanisme principal menant à la croissance des continents. À l'heure actuelle, les continents sont ainsi principalement composés de roches felsiques, c'est-à-dire des roches riches en silicium et aluminium, comme les granites. Cependant, le volume continental n'aurait pas évolué de façon significative sur les derniers 200 à 300 millions d'années. Actuellement, on considère que la croissance continentale est nulle : le volume de nouvelle croûte formée est égal au volume de croûte détruite."

Je ne partage pas la totalité de ces lignes.

La structure de la Terre est une multicouches séparées en raison de leur densité moyenne. Le noyau contient essentiellement du fer et un peu de nickel (interne est solide et externe est liquide) Le reste de la Terre est formé d'aluminosilicates. Le manteau est formé d'aluminosilicate ferro-magnésiens de densité moyenne de 3,6 et la croûte continentale est formée d'aluminosilicates alcalins de densite moyenne 2,5. Au cours des premiers millions d'années, la Terre était très chaude (acrétion de météorites et davantage de produits radioactifs). Donc des mouvements de convection ont brassé énergiquement le manteau et ont fait remonter les aluminosilicates légers qui ont formé les continents, véritables radeaux de granite flottant sur le manteau (solide) plus dense. Les plaques continentales ont une épaisseur moyenne de 30 km. Dans les zones basses, l'eau des océans s'est accumulé entre les "radeaux continentaux". La chaleur interne est évacuée vers la surface par des mouvements de convection dans le manteau ( 4-5 cm/an). Dans ce manteau, il y a une ou deux dizaines de cellules de convection qui sont disposées de telle façon qu'en surface elle donnent des courants en sens opposé qui apportent du manteau supérieur en formant une ride comme la ride médioatlantique. Sur ce manteau, les plaques continentales situées de part ét d'autre de cette ride s'éloignent à faible vitesse : quelques cm/an. Mais si du manteau superficiel vient former le fond de l'océan, le volume de la Terre étant constant, cela implique la subduction => plongée d'un fond océanique ancien vers les profondeurs du manteau. La circulation complète dans une cellue de convection a une durée moyenne de 300 millions d'années.

Les continents étant des radeaux, ils finissent par se rencontrer au-dessus de zones de subduction et là il y a superposition, plissement qui donnent les montagnes et là le continent a une épaisseur de l'ordre de 50 km.

Pour revenir à l'article qui dit que le volume des continents n'a pas changé depuis 2 à 300 Ma, je trouve que cette date est 10 fois trop faible. C'est plutôt depuis 2 milliards d'années que la sélection par gravité s'est opérée. C'est plus conforme à la dynamique en période très chaude du début de la Terre. Les plaques continentales passent par des regroupement en pangée puis par des phases de dispersion selon le cycle de Wilson ( 320 Ma). Les études géomagnétiques permettent d'identifier 5 pangées. La plus ancienne : "Uma" date d'environ 2 milliards d'années.

Les pangées se fracturent et elles sont séparées par des phases de grande activité tectonique  (chaîne hercynienne, chaîne cadomienne....

Enfin une information trop méconnue : l'érosion terrestre est inexorable : en 100 millions d'années il ne resterait qu'une plaine granitique si l'Everest ou le Mont Blanc cessaient de monter ! On reconnaît les traces des anciennes montagnes selon les minéraux caractéristiques (grenat) qui se forment dans leur profondeur. Ainsi on peut parler de la montagne des Sables d'Olonne qui avait entre 5 et 6km de haut il y a 350 à 400 Ma !

Modifié par Répy
  • Like 2
  • Merci 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 69ans Posté(e)
Gouderien Membre 23 330 messages
Obsédé textuel‚ 69ans
Posté(e)
Il y a 2 heures, Répy a dit :

Voici les premières lignes de l'article

"Actuellement, la croûte continentale se forme par le biais des zones de subduction, où une plaque lithosphérique plonge sous une autre plaque. L'échappement de l'eau contenue dans la plaque entrant en subduction modifie les conditions de fusion du manteau, qui se met à fondre. Le magma produit va alors s'échapper et cristalliser en surface ou en profondeur. Il s'agit du mécanisme principal menant à la croissance des continents. À l'heure actuelle, les continents sont ainsi principalement composés de roches felsiques, c'est-à-dire des roches riches en silicium et aluminium, comme les granites. Cependant, le volume continental n'aurait pas évolué de façon significative sur les derniers 200 à 300 millions d'années. Actuellement, on considère que la croissance continentale est nulle : le volume de nouvelle croûte formée est égal au volume de croûte détruite."

Je ne partage pas la totalité de ces lignes.

La structure de la Terre est une multicouches séparées en raison de leur densité moyenne. Le noyau contient essentiellement du fer et un peu de nickel (interne est solide et externe est liquide) Le reste de la Terre est formé d'aluminosilicates. Le manteau est formé d'aluminosilicate ferro-magnésiens de densité moyenne de 3,6 et la croûte continentale est formée d'aluminosilicates alcalins de densite moyenne 2,5. Au cours des premiers millions d'années, la Terre était très chaude (acrétion de météorites et davantage de produits radioactifs). Donc des mouvements de convection ont brassé énergiquement le manteau et ont fait remonter les aluminosilicates légers qui ont formé les continents, véritables radeaux de granite flottant sur le manteau (solide) plus dense. Les plaques continentales ont une épaisseur moyenne de 30 km. Dans les zones basses, l'eau des océans s'est accumulé entre les "radeaux continentaux". La chaleur interne est évacuée vers la surface par des mouvements de convection dans le manteau ( 4-5 cm/an). Dans ce manteau, il y a une ou deux dizaines de cellules de convection qui sont disposées de telle façon qu'en surface elle donnent des courants en sens opposé qui apportent du manteau supérieur en formant une ride comme la ride médioatlantique. Sur ce manteau, les plaques continentales situées de part ét d'autre de cette ride s'éloignent à faible vitesse : quelques cm/an. Mais si du manteau superficiel vient former le fond de l'océan, le volume de la Terre étant constant, cela implique la subduction => plongée d'un fond océanique ancien vers les profondeurs du manteau. La circulation complète dans une cellue de convection a une durée moyenne de 300 millions d'années.

Les continents étant des radeaux, ils finissent par se rencontrer au-dessus de zones de subduction et là il y a superposition, plissement qui donnent les montagnes et là le continent a une épaisseur de l'ordre de 50 km.

Pour revenir à l'article qui dit que le volume des continents n'a pas changé depuis 2 à 300 Ma, je trouve que cette date est 10 fois trop faible. C'est plutôt depuis 2 milliards d'années que la sélection par gravité s'est opérée. C'est plus conforme à la dynamique en période très chaude du début de la Terre. Les plaques continentales passent par des regroupement en pangée puis par des phases de dispersion selon le cycle de Wilson ( 320 Ma). Les études géomagnétiques permettent d'identifier 5 pangées. La plus ancienne : "Uma" date d'environ 2 milliards d'années.

Les pangées se fracturent et elles sont séparées par des phases de grande activité tectonique  (chaîne hercynienne, chaîne cadomienne....

Enfin une information trop méconnue : l'érosion terrestre est inexorable : en 100 millions d'années il ne resterait qu'une plaine granitique si l'Everest ou le Mont Blanc cessaient de monter ! On reconnaît les traces des anciennes montagnes selon les minéraux caractéristiques (grenat) qui se forment dans leur profondeur. Ainsi on peut parler de la montagne des Sables d'Olonne qui avait entre 5 et 6km de haut il y a 350 à 400 Ma !

On ne saurait mieux dire.

C'est quand même beau quelqu'un qui s'y connaît vraiment dans un domaine.

  • Like 2
  • Merci 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre Posté(e)
kakome Membre 1 206 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

sujet qui en amène un autre , concernant la quasi mais présumée certitude que nous serions tous issus du continent '' africain '' quelques + ou - 197 m a plus tard 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre Posté(e)
Répy Membre 18 572 messages
scientifique‚
Posté(e)
Il y a 1 heure, kakome a dit :

sujet qui en amène un autre , concernant la quasi mais présumée certitude que nous serions tous issus du continent '' africain '' quelques + ou - 197 m a plus tard 

C'est la conclusion de la paléontologie et maintenant la génétique des populations.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement
×