Aller au contenu

Jugement synthétique à priori (Kant)

Noter ce sujet


Messages recommandés

Membre Posté(e)
system3 Membre 247 messages
Forumeur activiste‚
Posté(e)

Le jugement synthétique à priori est un concept inventé par Emmanuel Kant au 18ème siècle. De ce que j’en comprends il s’agit d’accéder à de nouvelles connaissances avant même d’en avoir fait l’expérience alors que ces connaissances exigent normalement d’être expérimentées pour être acquises. Ça peut paraître bizarre mais certaines connaissances comme celles en mathématiques sont de ce genre là ! Car les connaissances mathématiques sont synthétiques du fait qu’on peut constamment découvrir de nouvelles choses en mathématiques et ces connaissances sont à priori car on sait qu’elles sont justes avant même de les expérimenter dans le monde extérieur. Par conséquent, nous avons ici des nouvelles connaissances qui s’ajoutent à celles qu’on a déjà et dont nous n’avons même pas eu besoin de les expérimenter dans la nature pour être sûr de leur exactitude, c’est là tout le mystère des mathématiques ! 

Y-a-t-il d’autres exemples de jugement synthétique à priori ? 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
  • Réponses 59
  • Créé
  • Dernière réponse

Meilleurs contributeurs dans ce sujet

  • 16

  • 12

  • 7

  • 6

Meilleurs contributeurs dans ce sujet

Messages populaires

Pour différencier Hume de Kant le plus commode est de partir de l’idée de causalité. Dans la philosophie classique la raison est une faculté qui possède en elle le pouvoir de relier un objet à un autr

Il est nécessaire (à mon avis) de distinguer Descartes et Kant de Hegel, Nietzsche et Heidegger. Ces trois derniers sont "subjectivistes" en cela qu'ils font d'eux-mêmes le centre de l'univers, qu'ils

L' oeuf et la poule ^^ 

MembreR 20ans Posté(e)
arrial MembreR 1 889 messages
Forumeur alchimiste‚ 20ans
Posté(e)
il y a une heure, system3 a dit :

synthétique

On ne doit pas avoir la même définition.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 149ans Posté(e)
Annalevine Membre 2 880 messages
Forumeur alchimiste‚ 149ans
Posté(e)
Il y a 1 heure, system3 a dit :

Le jugement synthétique à priori est un concept inventé par Emmanuel Kant au 18ème siècle. De ce que j’en comprends il s’agit d’accéder à de nouvelles connaissances avant même d’en avoir fait l’expérience alors que ces connaissances exigent normalement d’être expérimentées pour être acquises. Ça peut paraître bizarre mais certaines connaissances comme celles en mathématiques sont de ce genre là ! Car les connaissances mathématiques sont synthétiques du fait qu’on peut constamment découvrir de nouvelles choses en mathématiques et ces connaissances sont à priori car on sait qu’elles sont justes avant même de les expérimenter dans le monde extérieur. Par conséquent, nous avons ici des nouvelles connaissances qui s’ajoutent à celles qu’on a déjà et dont nous n’avons même pas eu besoin de les expérimenter dans la nature pour être sûr de leur exactitude, c’est là tout le mystère des mathématiques ! 

Y-a-t-il d’autres exemples de jugement synthétique à priori ? 

Il serait plus exact de dire que Kant constate l’existence de jugements synthétiques a priori. Un jugement il le définit comme une mise en relation d’un concept sujet avec un concept prédicat, pour simplifier un jugement est une mise en relation d’une réalité avec un attribut qui lui est propre.

Tous les jugements fondés sur l’expérience sont synthétiques. Par exemple si je constate qu’une table est verte je pose un jugement synthétique d’expérience. J’apporte une connaissance nouvelle à propos d’une table, le concept table ne disant en soi rien de la couleur d’une table. Mais si je dis que cette table possède un plateau je n’apporte rien de nouveau à propos de cette table puisqu’une table par définition possède un plateau. J’émets alors un jugement analytique ( le concept contient déjà en lui l’attribut que je lui affecte). Un jugement est donc dit synthétique lorsqu’il apporte une connaissance nouvelle à propos d’un concept donné, il est dit analytique lorsqu’il n’apporte aucune connaissance qui ne soit déjà incluse dans le concept énoncé.

Donc tous les jugements fondés sur l’expérience sont synthétiques ( à moins d’utiliser l’expérience alors qu’on en a pas besoin).

 
Mais Kant constate qu’il existe des jugements synthétiques a priori, c’est à dire des jugements dont l’attribut apporte une nouvelle connaissance sur le sujet ( le concept sujet ) sans recourir à l’expérience. 

L’exemple le plus connu est relatif au triangle rectangle. Un triangle rectangle par définition est formé de trois côtés et donc de trois angles dont l’un est droit. Rien ne permet d’affirmer, a priori, que dans un tel triangle le carré de la longueur du plus grand côté est égal à la somme des carrés des longueurs des deux autres côtés. Pourtant sans recourir à l’expérience, en recourant uniquement à une démonstration ( un raisonnement) il est possible d’apporter cette connaissance nouvelle concernant le triangle rectangle.  Cette « connaissance a priori » ce n’est pas rien. Longtemps les géomètres vérifiaient avec des cordes la véracité de l’énoncé connu aujourd’hui sous le qualificatif de pythagoricien. Ils savaient qu’il était vérifié par l’expérience, mais comme ils n’avaient que l’expérience pour énoncer cette propriété,  ils devaient à chaque fois vérifier la vérité de cette propriété. Et si un jour il existait un triangle rectangle qui ne vérifie pas cette propriété.

Avec la technique de la démonstration il fut possible d’affirmer que tous les triangles rectangles vérifiaient cette propriété, car dans cette technique, nous ne partions plus d’un triangle rectangle particulier, mais d’un triangle rectangle défini  sous ses seules qualités propres à tout triangle rectangle, indépendamment de l’expérience. En soi ce fut là une opération mentale fantastique.

C’est pourquoi toute la Critique de la raison pure tourne autour de cette question, à laquelle Kant tente de répondre : comment des jugements synthétiques a priori sont-ils possibles ? 

Modifié par Annalevine
  • Like 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre Posté(e)
QuatreEtCinq Membre 679 messages
Forumeur forcené‚
Posté(e)

Ne pas confondre synthétique et virtuel.

Oui. Tout savoir théorique, n'est pas connaissance pratique.
Le virtuel c'est encore autre chose.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre Posté(e)
system3 Membre 247 messages
Forumeur activiste‚
Posté(e)
Il y a 1 heure, arrial a dit :

On ne doit pas avoir la même définition.

Synthétique dans le sens "synthèse". En général on fait thèse, antithèse et seulement à la fin la synthèse. Si tu veux l’idée ici c’est de faire la synthèse en premier ou comme il est dit "à priori". Kant parle ici des cas où on arrive à faire une synthèse avant même de passer à l’expérience proprement dit et si on réfléchit un peu on comprend que cette idée philosophiquement parlant est une tuerie ! C’est l’idée principale de la critique de la raison pure. 

il y a une heure, QuatreEtCinq a dit :

Ne pas confondre synthétique et virtuel.

Oui. Tout savoir théorique, n'est pas connaissance pratique.
Le virtuel c'est encore autre chose.

Synthétique dans le sens "synthèse" (thèse, antithèse... synthèse) !

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre Posté(e)
system3 Membre 247 messages
Forumeur activiste‚
Posté(e)
Il y a 1 heure, Annalevine a dit :

Il serait plus exact de dire que Kant constate l’existence de jugements synthétiques a priori. Un jugement il le définit comme une mise en relation d’un concept sujet avec un concept prédicat, pour simplifier un jugement est une mise en relation d’une réalité avec un attribut qui lui est propre.

Tous les jugements fondés sur l’expérience sont synthétiques. Par exemple si je constate qu’une table est verte je pose un jugement synthétique d’expérience. J’apporte une connaissance nouvelle à propos d’une table, le concept table ne disant en soi rien de la couleur d’une table. Mais si je dis que cette table possède un plateau je n’apporte rien de nouveau à propos de cette table puisqu’une table par définition possède un plateau. J’émets alors un jugement analytique ( le concept contient déjà en lui l’attribut que je lui affecte). Un jugement est donc dit synthétique lorsqu’il apporte une connaissance nouvelle à propos d’un concept donné, il est dit analytique lorsqu’il n’apporte aucune connaissance qui ne soit déjà incluse dans le concept énoncé.

Donc tous les jugements fondés sur l’expérience sont synthétiques ( à moins d’utiliser l’expérience alors qu’on en a pas besoin).

 
Mais Kant constate qu’il existe des jugements synthétiques a priori, c’est à dire des jugements dont l’attribut apporte une nouvelle connaissance sur le sujet ( le concept sujet ) sans recourir à l’expérience. 

L’exemple le plus connu est relatif au triangle rectangle. Un triangle rectangle par définition est formé de trois côtés et donc de trois angles dont l’un est droit. Rien ne permet d’affirmer, a priori, que dans un tel triangle le carré de la longueur du plus grand côté est égal à la somme des carrés des longueurs des deux autres côtés. Pourtant sans recourir à l’expérience, en recourant uniquement à une démonstration ( un raisonnement) il est possible d’apporter cette connaissance nouvelle concernant le triangle rectangle.  Cette « connaissance a priori » ce n’est pas rien. Longtemps les géomètres vérifiaient avec des cordes la véracité de l’énoncé connu aujourd’hui sous le qualificatif de pythagoricien. Ils savaient qu’il était vérifié par l’expérience, mais comme ils n’avaient que l’expérience pour énoncer cette propriété,  ils devaient à chaque fois vérifier la vérité de cette propriété. Et si un jour il existait un triangle rectangle qui ne vérifie pas cette propriété.

Avec la technique de la démonstration il fut possible d’affirmer que tous les triangles rectangles vérifiaient cette propriété, car dans cette technique, nous ne partions plus d’un triangle rectangle particulier, mais d’un triangle rectangle défini  sous ses seules qualités propres à tout triangle rectangle, indépendamment de l’expérience. En soi ce fut là une opération mentale fantastique.

C’est pourquoi toute la Critique de la raison pure tourne autour de cette question, à laquelle Kant tente de répondre : comment des jugements synthétiques a priori sont-ils possibles ? 

Merci pour les clarifications. Mais à part les mathématiques y-a-t-il d’autres exemple de jugement synthétique à priori ? 

Et aujourd'hui qu’est-ce qu'on en pense de cette idée ? Je crois qu’il y a des arguments qui l’invalident ou du moins tentent de l’invalider.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
MembreR 20ans Posté(e)
arrial MembreR 1 889 messages
Forumeur alchimiste‚ 20ans
Posté(e)
il y a 15 minutes, system3 a dit :

Synthétique dans le sens "synthèse" (thèse, antithèse... synthèse) !

Précisément, la synthèse s'établit à partie de données ou raisonnements antérieurs, pas avant

Modifié par arrial
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre Posté(e)
system3 Membre 247 messages
Forumeur activiste‚
Posté(e)
il y a 1 minute, arrial a dit :

Précisément, la synthèse s'établit à partie de données ou raisonnements antérieurs, pas avant

Va dire ça à Kant ! ;)

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre Posté(e)
QuatreEtCinq Membre 679 messages
Forumeur forcené‚
Posté(e)
il y a 1 minute, arrial a dit :

Précisément, la synthèse s'établit à partie de données ou raisonnements antérieurs, pas avant

Précisément, la synthèse n'est que la symétrie virtuelle du chaos.
Elle s’établie en désincarnant  la valeur des données vivantes.

Jamais à partir de données ou de raisonements.
Mais à partir de la vie.
La synthèse n'est pas sa propre mère.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
MembreR 20ans Posté(e)
arrial MembreR 1 889 messages
Forumeur alchimiste‚ 20ans
Posté(e)
il y a 5 minutes, system3 a dit :

Va dire ça à Kant ! ;)

Je ne débats pas avec des cinglés … a fortiori quand ils sont morts.

  • Like 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre Posté(e)
system3 Membre 247 messages
Forumeur activiste‚
Posté(e)
il y a 1 minute, QuatreEtCinq a dit :

Précisément, la synthèse n'est que la symétrie virtuelle du chaos.
Elle s’établie en désincarnant  la valeur des données vivantes.

Jamais à partir de données ou de raisonements.
Mais à partir de la vie.
La synthèse n'est pas sa propre mère.

Oui très bien. En bref, pas d’humain pas de synthèse possible. Mais ce n'est pas le sujet, Kant suppose déjà que l’homme est doté d’une raison et donc qu’il est capable de faire des jugements synthétiques. 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
MembreR 20ans Posté(e)
arrial MembreR 1 889 messages
Forumeur alchimiste‚ 20ans
Posté(e)
il y a 4 minutes, QuatreEtCinq a dit :

Précisément, la synthèse n'est que la symétrie virtuelle du chaos.
Elle s’établie en désincarnant  la valeur des données vivantes.

Jamais à partir de données ou de raisonements.
Mais à partir de la vie.
La synthèse n'est pas sa propre mère.

Bah … moi j'appelle ça du charabia gratuit. Excuse le pauvre physicien …

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 149ans Posté(e)
Annalevine Membre 2 880 messages
Forumeur alchimiste‚ 149ans
Posté(e)
il y a 41 minutes, system3 a dit :

Synthétique dans le sens "synthèse". En général on fait thèse, antithèse et seulement à la fin la synthèse. Si tu veux l’idée ici c’est de faire la synthèse en premier ou comme il est dit "à priori". Kant parle ici des cas où on arrive à faire une synthèse avant même de passer à l’expérience proprement dit et si on réfléchit un peu on comprend que cette idée philosophiquement parlant est une tuerie ! C’est l’idée principale de la critique de la raison pure. 

Synthétique dans le sens "synthèse" (thèse, antithèse... synthèse) !

En fait Kant construit son propre langage. Il est absolument impossible de relier le mot synthétique qu’il emploie à quoi que ce soit d’autre que le sens qu’il lui donne. Il fonde son propre langage. C’est d’ailleurs ce qu’on lui reproche. Du coup pour le comprendre il fait le lire dans le texte jusqu’à comprendre le sens qu’il donne aux mots qu’il emploie. 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre Posté(e)
QuatreEtCinq Membre 679 messages
Forumeur forcené‚
Posté(e)
il y a 20 minutes, system3 a dit :

Oui très bien. En bref, pas d’humain pas de synthèse possible. Mais ce n'est pas le sujet, Kant suppose déjà que l’homme est doté d’une raison et donc qu’il est capable de faire des jugements synthétiques. 

L'oiseau il vole maintenant.
L'humain n'a aucun outil pour maintenant.
L'humain, son outil, c'est déformer demain.
Oui, évidemment, l'humain est capable de jugement synthétique depuis qu'il a compris qu'il pouvait utiliser le fait que les jours et les nuits se succèdent.. Et les saisons.. ect.
Heureusement que t'avais besoin de quelqu'un pour t'expliquer ça.

Moi, ce que j'essaie de t'expliquer, que kant il t'a pas expliqué, c'est que la synthèse est incapable de parler la valeur de la nuance.

La synthèse c'est une politique. Une politique synthétique.
Qui prétend faire la symétrie d'une politique chaotique.

La synthétique est capable de parler la valeur de la tendance.
Par exemple, pour l'atmosphère, l'on sait parler la température, l'humidité, la luminosité, la pression....
Des TENDANCES. Séparées.
Mais jamais la nuance de ces tendances ensembles.
En ce sens, rien de synthèse ne pourrait parler la valeur chaotique.
Et plus elle tente de le faire, plus elle l'éteint.
Plus elle divise les tendances, plus la nuance s'éfface.

Oui l'homme est doté de "raison"
Bravo.

Maintenant, la conséquence de cette raison, c'est l’effacement de la valeur chaotique et de son intensité.
L’effacement de l'amour. L’effacement de la vie.
Le débat il est là.
Ca sert à rien de se jeter des fleurs.

Oui, une aile ça vole et une main ça peut tout faire.
Oui, une nageoire ça nage, et un mot, ca peut tout faire.
Oui, les capacités humaines sont indéfinies et infinies.
Bravo.
Il fallait au moins des yeux.

Maintenant si tu veux un débat utile, c'est, quelle est la cause et surtout la conscéquence d'une telle aptitude.
A savoir, la négation, la désincarnation d'une réalité chaotique.

il y a 30 minutes, arrial a dit :

Bah … moi j'appelle ça du charabia gratuit. Excuse le pauvre physicien …

C'est toi le charabia.
T'es même le chatrabatjoie

Ton discours c'est pas de la gratuité c'est de la dette.

T'apprendra que l'affirmation gratuite est vecteur de réalité tangible.
Aussi, t'apprendra que l'interogation n'est jamais le vecteur que d'une vérité partielle partiale, et éteinte.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 149ans Posté(e)
Annalevine Membre 2 880 messages
Forumeur alchimiste‚ 149ans
Posté(e)
il y a 39 minutes, system3 a dit :

Merci pour les clarifications. Mais à part les mathématiques y-a-t-il d’autres exemple de jugement synthétique à priori ? 

Et aujourd'hui qu’est-ce qu'on en pense de cette idée ? Je crois qu’il y a des arguments qui l’invalident ou du moins tentent de l’invalider.

L’exemple que donne Kant, ( Kant donne peu d’exemples à l’appui de sa pensée ce qui le rend très difficile d’accès)  outre les jugements mathématiques, comme jugements synthétiques a priori, est celui ci : tout ce qui arrive possède sa cause. Il dit : le concept « tout ce qui arrive » ne contient pas, dans sa signification le concept : cause, mais l’entendement affecte à « tout ce qui arrive » une cause. Ainsi tout ce qui arrive a en plus la qualité d’avoir une cause sous la directive de l’entendement. Bien sûr c’est compliqué à comprendre. Ce que veut dire Kant c’est que le concept cause n’est pas issu de l’expérience mais de l’entendement. Je vous laisse deviner la révolution qu’il est en train d’effectuer ! La causalité est « voulue », déterminée par l’entendement ( par l’homme, pas par la nature).
A titre personnel j’adhère à ce qu’écrit Kant, comme d’ailleurs tout mathématicien. Les physiciens n’adhèrent pas du tout. 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
MembreR 20ans Posté(e)
arrial MembreR 1 889 messages
Forumeur alchimiste‚ 20ans
Posté(e)
il y a 4 minutes, QuatreEtCinq a dit :

T'es même le chatrabatjoie

Y a pas que l'oiseau qui vole –

– et il construit son nid pour peser sur demain. Toi tu ne construis que du verbe, donc du vent de charlatan …

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 52ans Posté(e)
zenalpha Membre 16 529 messages
Agitateur Post Synaptique‚ 52ans
Posté(e)

Sur ce thème du jugement synthétique a priori chez kant cette ressource de Luc Ferry concernant les catégories de l'entendement 

Je ne peux que conseiller l'écoute de Kant, Heidegger, hegel, Schoppenhauer, Descartes, Nietzsche... par Ferry

Un intellectuel que j'admire aussi par son énorme culture et par nos désaccords parfois.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre Posté(e)
QuatreEtCinq Membre 679 messages
Forumeur forcené‚
Posté(e)
il y a 18 minutes, arrial a dit :

Y a pas que l'oiseau qui vole –

– et il construit son nid pour peser sur demain. Toi tu ne construis que du verbe, donc du vent de charlatan …

Il n'y a pas de pire sourd que celui qui refuse d'entendre.

Tu sais ce que c'est la différence entre une ruche et un HLM ?
A ton avis, c'est seulement pratique au pratique, le plus de logement dans le moins d'espace, le plus de rentabilité avec le moins d'effort ?

Non. Il y a une différence fondamentale.
Même si la question est la même.
Et encore l'oiseau construit son nid pour aujourd'hui.

T'es une personne abjecte.
Ton niveau théorique, soit-il celui de kant, c'est jamais une donnée utile.
T'essaie pas de valoriser le discours, t'essaie de valoriser ta crédibilité.
C'est la dernière fois que je t'écris.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement

×