Aller au contenu

Comprendre tel ou tel verset.

Noter ce sujet


Messages recommandés

Membre Posté(e)
prisca* Membre 1 201 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

L’Eternel dit à Moïse : Voici les lois que tu exposeras au peuple : Lorsque vous achèterez un esclave hébreu, son service durera six ans ; la septième année, il partira libre, sans avoir rien à payer. S’il était célibataire en entrant à votre service, il partira seul. S’il était marié, sa femme partira avec lui. Si son maître lui a procuré une femme et qu’elle lui a donné des fils ou des filles[a], la femme et ses enfants resteront la propriété de son maître, lui seul partira libre. Mais si le serviteur déclare : « J’aime mon maître, ma femme et mes enfants, je renonce à partir libre », alors le maître prendra Dieu à témoin[b] et fera approcher l’homme du battant de la porte ou de son montant et lui percera l’oreille avec un poinçon[c] et cet homme sera son esclave pour toujours[d].

Un Hébreu achète un esclave Hébreu, c'est ce que DIEU dit à Moise.

Un hébreu qui achète un esclave Hébreu c'est un Hébreu qui est au service d'un autre Hébreu avec une rémunération pour le travail.

Ce travail ne doit pas durer plus de 6 ans et cet homme au service du maitre de maison ne devra pas "acheter sa liberté".

Si on considère le mot "esclave" c'est quelqu'un qui est exploité pécuniairement  donc DIEU légifère la manière dont des hommes pourraient être exploités en limitant la durée "de leur esclavage" à 6 ans maximum.

Si un homme a vendu sa fille comme servante, elle ne sera pas libérée dans les mêmes conditions que les esclaves. Si elle déplaît à son maître qui se la réservait[e], il la fera racheter, mais il ne pourra pas la vendre à des étrangers. Ce serait la trahir. S’il l’a destinée à son fils, il la traitera selon le droit qui s’applique à des filles. 10 Si, après l’avoir épousée, il prend une autre femme, il ne retranchera rien à la nourriture et à l’habillement de la première, ni à son devoir conjugal envers elle. 11 S’il lui refuse l’une de ces trois choses, elle pourra partir libre, sans paiement[f].

Pareillement pour une ou des filles que le père laisse en esclavage à un maitre de maison.

La pratique, dans le contexte historique, c'est celle ci.

Du fait que rien n'empêche l'exploitation de l'homme par l'homme DIEU légifère le droit à détenir des esclaves mais endurcit les conditions de rétention ce qui donne de la liberté à l'esclavage.

Vous comprenez ?

 

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
Membre Posté(e)
prisca* Membre 1 201 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

La Bible prévoit pour les gens résolument fermés à vouloir ne serait ce comprendre qu'ils seront jugés selon leurs fautes et ils revivront sur terre pour y être des prêtres car ils recevront appel au sacerdoce.

Au feu c'est toi qui prend le risque d'y aller car si en étant un prêtre revenu sur une terre pour te racheter et tu recommences à pécher, la Bible prévoit du vrai feu qui brule pour les gens qui se sont détournés du cadeau que DIEU leur fait, à savoir LA CHANCE de se faire une santé spirituelle.

Le feu et après la seconde mort, la seconde mort étant de revivre sur une terre à ses débuts, donc en homme préhistorique et tu devras attendre des milliers et des milliers d'années pour avoir encore une chance de te faire pardonner.

Afficher l’image source

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 69ans Posté(e)
Gouderien Membre 21 653 messages
Obsédé textuel‚ 69ans
Posté(e)

Comme on dit à l'armée : "Chercher à comprendre, c'est déjà désobéir".:p

Modifié par Gouderien
  • Haha 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre Posté(e)
prisca* Membre 1 201 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
il y a 24 minutes, Gouderien a dit :

Comme on dit à l'armée : "Chercher à comprendre, c'est déjà désobéir".:p

Les personnes qui ne cherchent pas à comprendre ce que DIEU veut que nous sachions, ils sont dans le désintéressement.

A l'armée c'est différent car il y a les têtes pensantes et les bras armés qui doivent obéir sinon c'est périr.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre Posté(e)
querida13 Membre 35 189 messages
forumeuse acharnée‚
Posté(e)

On dirait bien que la servante en question sert aussi de servante au lit du maître... C'est assez particulier, quand même....

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre Posté(e)
Indigo Membre 582 messages
Forumeur forcené‚
Posté(e)

Si tu dis vrai Prisca, j'ai la prétention et le soulagement de ne pas être prêtre dans ma prochaine vie. Je vais bien dormir ce soir... .

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre Posté(e)
prisca* Membre 1 201 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
il y a 27 minutes, Indigo a dit :

Si tu dis vrai Prisca, j'ai la prétention et le soulagement de ne pas être prêtre dans ma prochaine vie. Je vais bien dormir ce soir... .

Tu peux dormir sur tes deux oreilles, tranquille, il n'y a que ceux qui ont reçu le Saint Esprit, les prêtres, qui, s'ils pèchent contre le Saint Esprit, se sont exposés au blasphème contre le Saint Esprit.

 

il y a 30 minutes, querida13 a dit :

On dirait bien que la servante en question sert aussi de servante au lit du maître... C'est assez particulier, quand même....

Si un homme a vendu sa fille comme servante, elle ne sera pas libérée dans les mêmes conditions que les esclaves. Si elle déplaît à son maître qui se la réservait[e], il la fera racheter, mais il ne pourra pas la vendre à des étrangers. Ce serait la trahir. S’il l’a destinée à son fils, il la traitera selon le droit qui s’applique à des filles. 10 Si, après l’avoir épousée, il prend une autre femme, il ne retranchera rien à la nourriture et à l’habillement de la première, ni à son devoir conjugal envers elle. 11 S’il lui refuse l’une de ces trois choses, elle pourra partir libre, sans paiement[f].

Oui car il était monnaie courante dans ces temps reculés que les parents vendaient leurs filles pour qu'elles puissent sortir de la précarité en ayant un maitre qui les choisisse, pour leur beauté la plupart du temps, et les parents recevaient de l'argent et avaient l'assurance que leur fille allait être à l'abri du besoin, et le mieux qu'il puisse arriver à cette enfant à la basse condition première c'est effectivement d'être l'épouse du maitre, cette Loi admet le mariage entre les gens de conditions différentes et ouvrent des voies de sortie à des gens de basse condition.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre Posté(e)
querida13 Membre 35 189 messages
forumeuse acharnée‚
Posté(e)

Cela se pratique toujours dans certains pays orientaux; des petites filles à peine nubiles sont vendues et "mariées " à de vieux cochons pédophiles. Comme il est facile de les répudier, elles se retrouvent souvent divorcées, sur le carreau, avant la vingtaine. Au Japon, il arrivait souvent  au début du siècle dernier que les pères  criblés de dettes vendent leurs petites filles à des maisons de prostitution ou à une mama san propriétaire d'une maison de geishas. Le summum  de la réussite pour ces dames étant de se faire  entretenir ou d'épouser le patron d'une grande société ou d'un grand conglomérat. Les générations passent mais il y a des comportements  pas toujours très nets qui perdurent.

  • Triste 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 103ans Posté(e)
Atipique Membre 2 026 messages
Forumeur alchimiste‚ 103ans
Posté(e)
il y a 46 minutes, prisca* a dit :

Oui car il était monnaie courante dans ces temps reculés que les parents vendaient leurs filles pour qu'elles puissent sortir de la précarité en ayant un maitre qui les choisisse, pour leur beauté la plupart du temps, et les parents recevaient de l'argent et avaient l'assurance que leur fille allait être à l'abri du besoin, et le mieux qu'il puisse arriver à cette enfant à la basse condition première c'est effectivement d'être l'épouse du maitre, cette Loi admet le mariage entre les gens de conditions différentes et ouvrent des voies de sortie à des gens de basse condition.

A te lire, on croirait presque que tu penses que ces esclavagistes-vendeurs d'enfants n'avaient que l'avenir et le bien-être de leur fille en tête.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre Posté(e)
querida13 Membre 35 189 messages
forumeuse acharnée‚
Posté(e)
il y a 23 minutes, Atipique a dit :

A te lire, on croirait presque que tu penses que ces esclavagistes-vendeurs d'enfants n'avaient que l'avenir et le bien-être de leur fille en tête.

Entre crever de faim et survivre misérablement et une relative aisance, le choix était vite fait.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre Posté(e)
prisca* Membre 1 201 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
il y a une heure, Atipique a dit :

A te lire, on croirait presque que tu penses que ces esclavagistes-vendeurs d'enfants n'avaient que l'avenir et le bien-être de leur fille en tête.

A cette époque là la pratique est courante. Au lieu de l'interdire complètement et les gens auraient transgressé l'interdiction et du fait de cette transgression ils auraient péché davantage, Dieu a autorisé mais avec des mesures de sauvegarde de l'esclave.

 

  • Colère 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 41ans Posté(e)
Beebee Membre 470 messages
Forumeur survitaminé‚ 41ans
Posté(e)
il y a 10 minutes, prisca* a dit :

A cette époque là la pratique est courante. Au lieu de l'interdire complètement et les gens auraient transgressé l'interdiction et du fait de cette transgression ils auraient péché davantage, Dieu a autorisé mais avec des mesures de sauvegarde de l'esclave.

C'est effrayant ce que tu dis, sincèrement. Le pire n'est pas la transgression ou le péché possible, le pire est la pratique il me semble.

  • Like 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre Posté(e)
prisca* Membre 1 201 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
il y a 2 minutes, Beebee a dit :

C'est effrayant ce que tu dis, sincèrement. Le pire n'est pas la transgression ou le péché possible, le pire est la pratique il me semble.

Ne craignez pas ceux qui tuent le corps et qui ne peuvent tuer l'âme; craignez plutôt celui qui peut faire périr l'âme et le corps dans la géhenne.
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre Posté(e)
querida13 Membre 35 189 messages
forumeuse acharnée‚
Posté(e)
il y a 5 minutes, Beebee a dit :

C'est effrayant ce que tu dis, sincèrement. Le pire n'est pas la transgression ou le péché possible, le pire est la pratique il me semble.

Il faut encore replacer les choses dans leur contexte, où la maladie emportait  assez rapidement les parents et où placer les orphelins, les malchanceux  chez une personne plus riche était gage de sa survie (cf le cas de Rémi dans sans famille d'Hector Malot, d'Oliver Twist de Dickens ou de Princesse Sarah , le dessin animé nippon).

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre Posté(e)
querida13 Membre 35 189 messages
forumeuse acharnée‚
Posté(e)
Il y a 16 heures, prisca* a dit :

L’Eternel dit à Moïse : Voici les lois que tu exposeras au peuple : Lorsque vous achèterez un esclave hébreu, son service durera six ans ; la septième année, il partira libre, sans avoir rien à payer. S’il était célibataire en entrant à votre service, il partira seul. S’il était marié, sa femme partira avec lui. Si son maître lui a procuré une femme et qu’elle lui a donné des fils ou des filles[a], la femme et ses enfants resteront la propriété de son maître, lui seul partira libre. Mais si le serviteur déclare : « J’aime mon maître, ma femme et mes enfants, je renonce à partir libre », alors le maître prendra Dieu à témoin[b] et fera approcher l’homme du battant de la porte ou de son montant et lui percera l’oreille avec un poinçon[c] et cet homme sera son esclave pour toujours[d].

Un Hébreu achète un esclave Hébreu, c'est ce que DIEU dit à Moise.

Un hébreu qui achète un esclave Hébreu c'est un Hébreu qui est au service d'un autre Hébreu avec une rémunération pour le travail.

Ce travail ne doit pas durer plus de 6 ans et cet homme au service du maitre de maison ne devra pas "acheter sa liberté".

Si on considère le mot "esclave" c'est quelqu'un qui est exploité pécuniairement  donc DIEU légifère la manière dont des hommes pourraient être exploités en limitant la durée "de leur esclavage" à 6 ans maximum.

Si un homme a vendu sa fille comme servante, elle ne sera pas libérée dans les mêmes conditions que les esclaves. Si elle déplaît à son maître qui se la réservait[e], il la fera racheter, mais il ne pourra pas la vendre à des étrangers. Ce serait la trahir. S’il l’a destinée à son fils, il la traitera selon le droit qui s’applique à des filles. 10 Si, après l’avoir épousée, il prend une autre femme, il ne retranchera rien à la nourriture et à l’habillement de la première, ni à son devoir conjugal envers elle. 11 S’il lui refuse l’une de ces trois choses, elle pourra partir libre, sans paiement[f].

(...)

 

 

Note bien aussi que la polygamie est autorisée. A condition qu'il n'y ait aucun traitement de faveur entre les épouses, quel que soit leur rang. Sinon, celle qui se sent lésée a le droit de partir. C 'est donc une sorte de  primo-législation autorisant le divorce.

Modifié par querida13
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre Posté(e)
prisca* Membre 1 201 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Oui effectivement il faut remettre toujours les choses dans leur contexte sachant qu'à ces époques reculées les gens ne réfléchissaient pas comme nous aujourd'hui.

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre Posté(e)
querida13 Membre 35 189 messages
forumeuse acharnée‚
Posté(e)

La plupart des personnes de l'époque  de Moïse sont des  chasseurs, pêcheurs, des paysans et des bergers. Très peu habitent des villes ou des places fortes protégées. Une minorité sait écrire et lire.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 103ans Posté(e)
Atipique Membre 2 026 messages
Forumeur alchimiste‚ 103ans
Posté(e)
Il y a 15 heures, prisca* a dit :

A cette époque là la pratique est courante. Au lieu de l'interdire complètement et les gens auraient transgressé l'interdiction et du fait de cette transgression ils auraient péché davantage, Dieu a autorisé mais avec des mesures de sauvegarde de l'esclave.

Oui effectivement il faut remettre toujours les choses dans leur contexte sachant qu'à ces époques reculées les gens ne réfléchissaient pas comme nous aujourd'hui.

Certes, autres temps, autres moeurs!

Mais alors, qu'on cesse de citer ces gens-là comme les piliers de la sagesse universelle, et surtout qu'on cesse de les prendre pour example.

Modifié par Atipique
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement
×