Aller au contenu

Un changement de carrière

Noter ce sujet


Messages recommandés

Annonces
Maintenant
149ans Posté(e)
_Dolph Modérateur 59 211 messages
Nikita‚ 149ans
Posté(e)
il y a 7 minutes, MarieCrevette a dit :

Je vais avouer que je m'ennuie un peu 

Arf :/ tu fais quoi comme boulot?  tu aimerais faire quoi?

**mode question activé**

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
65ans Posté(e)
Phylou Membre 313 messages
Forumeur survitaminé‚ 65ans
Posté(e)

Je ne peux parler que de mon cas personnel. 

A mon âge, quand je regarde vers le passé,  après 5 ans d'empoi salarié j'ai créé ma propre entreprise et après des debuts difficiles, voir très difficiles, j'ai atteint un certain comfort et surtout je ne m'ennuis jamais.

Je peux recommander de ne pas hésiter à sauter le pas car on n'a qu'une vie et il est dommage de la gacher.

  • Like 2
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
100ans Posté(e)
Ysis Membre 428 messages
Forumeur survitaminé‚ 100ans
Posté(e)
Il y a 10 heures, MarieCrevette a dit :

Un changement de carrière ? Qu'en pensez-vous ? Est-ce une bonne idée si vous vous ennuyez au bureau ?

Bonjour MarieCrevette !

Je pense que lorsqu’on est pas épanoui.e dans sa vie professionnelle il est préférable d’en changer (si toutefois c’est possible.,.), et cela pendant qu’on est encore jeune.

La vie n’est pas si longue et on en a qu’une ;)

Bonne journée :) 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
64ans Posté(e)
pic et repic Membre 6 957 messages
Forumeur alchimiste‚ 64ans
Posté(e)
Il y a 10 heures, MarieCrevette a dit :

Un changement de carrière ? Qu'en pensez-vous ? Est-ce une bonne idée si vous vous ennuyez au bureau ?

bonjour,

c'est un sacré stimulant, un défit de sortir de sa "zone de confort" .

il arrive un moment où l'on a fait le tour de tout ce que peut vous apporter votre travail et que l'ennui et la routine prennent le dessus sur l'envie d'aller au travail .

sans quitter ma zone de connaissance, c'est ce que j'ai fait à 2 reprises ( serai-je un instable ? )..la première fois, cela a été un intense moment..des doutes, des remises en cause, des questionnements , il y en a eu , mais au final cela a été des grands moments, puis a nouveau la routine a pris de dessus ( la routine, les problèmes , l'impression de ne faire plus rien de neuf, de n'être plus qu'un distributeur  .... ) et rebelote nouvelle orientation ( pour un peu plus de confort ! ) mais que de satisfactions quand même .

ce n'est pas simple, pas facile, pas évident ....il faut ne pas avoir peur de se remettre en question ( ne plus maitriser tout le travail...devoir apprendre de nouveau....demander comment faire.... )

pour moi, compte tenu que je suis resté dans mon domaine de connaissances , cela a sans doute été plus simple ( une autre façon de faire ce que je faisais ) mais il y a quand eu des moments un peu "difficiles" .

c'est un exemple, peut être pas des plus réussi, mais un exemple et au final , je suis satisfais de l'avoir fait ! ( pas de regrets )

bonne journée.

  • Like 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
149ans Posté(e)
Kai Membre+ 6 514 messages
✖►‚ 149ans
Posté(e)

Je ne travaille pas dans un bureau mais je m'y ennuie quand même énormément ....  Ce boulot me gonfle,  la routine est en train de me tuer à petit feu, ça ne me passionne pas du tout c'est juste un job alimentaire chiant à mourir à mes yeux et rien de plus. Je ne le garde que pour le salaire ... les heures de nuit, ça paye mieux (le même  boulot de jour j'aurais préféré ne pas le prendre pour être honnête)  Après oui j'aimerais changer de carrière (et ça va peut être se faire sous la contrainte parce que ma boite risque de fermer l'endroit ou je bosse, mais sachant que c'est une très grosse boite nationale, il sera sûrement prévu des reclassements, des propositions de postes ailleurs, parfois assez loin ou nécessitant de déménager pour suivre ou dire non 1 fois 2 fois 3 fois et hop dehors si t'acceptes pas ce qui t'es proposé quoi ... mais quand tu vois les postes qu'on risque de nous proposer, le reclassement parait inévitable si je ne veux pas finir encore pire qu'actuellement, ce qui n'est pas une perspective très réjouissante ...

Changer de métier je te dirais que oui c'est une bonne idée, même très bonne et que c'est quand t'es jeune qu'il faut y songer et le faire, après c'est trop tard donc fonce si t'en as l'occasion ... Parce que ouais, ce qui est compliqué, d'est d'en avoir la possibilité, et là parfois bah c'est une autre paire de manches .... Perso j'y pense depuis déjà très longtemps mais j'ai dû mal à avancer parce que le job qu'il me plairait de faire nécessite une formation, ça n'a strictement rien à voir avec ce que je fais actuellement ou même ce que je sais faire, ça nécessite de repartir entièrement de zéro et de retourner étudier quelque chose dont je ne sais foutre rien du tout ... c'est une reconversion et ça ne va pas dans le sens ou disons dans les intérêts de mon empoyeur actuel de m'accorder ça, il a déjà refusé une de mes demandes pour partir en formation, il en a le droit, du coups j'hésite, j'attends le dernier moment, en gros j'attends d'être sur le fil, quand ma boite va effectivement couler et se faire fermer, pour faire une nouvelle demande qui du coups aura plus de chances de passer à ce moment là, mais ça me gonfle cette situation ou je déteste ce que je fais et je me sens "coincée" dans ce boulot que je ne supporte plus pour encore un temps, j'en suis pas à barrer les jours sur un calendrier mais pas loin  lol ...  Par les temps qui courent, il vaut mieux être prudent, chercher du boulot "ailleurs" en pleine pandémie avec tout qui ferme voir qui n'arrive même plus à ouvrir du tout, c'est pas un bon plan, alors même si je le déteste, je m'accroche à mon job, je me dis que ce n'est pas le moment d'en changer encore, je reste sur le bateau, j'attends qu'il coule pour bouger mes pions, il faut choisir le bon moment, le plus tard possible mais pas trop tard non plus au moment ou viendrons les propositions pourries de reclassements inintéressants (dont les meilleurs serons sûrement proposés aux lèches trous de balles de tout poil comme d'hab ..)

Biensûr je pourrais reprendre mon job d'avant, celui pour lequel j'ai les qualifications et fait les études qui vont avec ... mais je ne veux plus bosser dans un bureau, je préfère encore me pendre plutôt que ça. C'est pour ça que j'ai attéri dans ce job alimentaire devenu malheureusement permanent ... parce que j'en pouvais plus de mon job à la base, pas parce que j'ai zéro qualifications, au contraire, mais parce que je ne supportais plus de rester le cul vissé sur un PC du matin au soir et ça me collait des idées noires à force. Oui c'était pas fatiguant, plutôt cool, pas mal payé, mais je m'ennuyais à mourir et j'en avais marre, tellement marre t'as pas idée ... Je n'avais pas l'impression de me rendre utile, brasser de la paperasse, woah, quel avenir .... Et là mon actuel boulot j'ai aimé ça les premiers temps, en fait, le temps de découvrir quelque chose de nouveau, mais là ça me lasse de nouveau ... Je dois être très instable mais j'ai l'impression d'avoir  "fait le tour" et ça commence à m'ennuyer à nouveau ... Envie de changer de nouveau de manière radicale ... Je m'ennuie vite, et quand t'as plus de perspectives, d'évolution possible, quand je n'ai plus rien de nouveau à "apprendre", mes envies d'ailleurs remontent à la surface assez vite ... avec une envie de tout envoyer valser. En attendant le moment ou je pourrais concrétiser ça, espérons un jour, je suis ultra démotivée, je viens à reculons quand j'ai envie de venir, sinon hop, arrêts maladie sur arrêts maladie pour m'échapper de cette corvée ... ou alors grève ... au choix. Quand j'y vais, j'y vais en reculant ... Ouais, c'est plus un taff c'est une p**** de corvée et je dois vraiment de plus en plus me coller des coups de pieds au cul  pour arriver à m'y  rendre ... La première pensée que j'ai en début de semaine c'est "vivement le week end", c'est te dire ....

  • Like 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
46ans Posté(e)
Katana Dex Aïe Membre 966 messages
Forumeur accro‚ 46ans
Posté(e)

Sans vouloir éditer un curriculum vitae dans ce sujet, j'étais dans les bureaux pendant deux ans, comme aide-comptable à l'époque. Dans un société de vente ou de location de d'appartements ou de maison. Mais la boîte a coulé en raison de malencontreuses décisions venus de plus haut. J'ai donc été mis à la porte, avec d'autres collègues de l'époque, la société a été rachetée par une autre entreprise du même ordre.

Bon là j'ai passé une année sabbatique, si on peut dire, ne sachant pas quoi faire, trouver une solution, chercher un travail mais lequel, ajoutée à la paresse et à l'alcool. Je ne voulais plus retourner dans les bureaux, j'ai donc fait le choix de passer un bilan de compétences, ce qui ne m'a servi à rien. J'étais inscrit au Pôle Emploi, mais ce n'est pas par là que j'ai trouvé des contrats, mais par des agences d'intérim ou de réinsertion. J'ai commencé par accepter les boulots merdiques, parce qu'il fallait bien travailler, gagner de l'argent et trouver une voie. J'avais participé à un déménagement (déplacement d'un meuble plutôt) et au nettoyage d'un garage (une demi-journée de contrat), au ramassage de clous dans un chantier (pour le coup, les gus ne m'ont pas revu, j'ai ma fierté), etc...

Pour travailler pour les boîtes d'intérim, il faut y aller au culot, se présenter sans cesse, pour avoir des contrats dignes d'intérêts. Ces boîtes d'intérim font tourner leurs "salariés", ceux qui travaillent très régulièrement pour eux, et qui donnent une image propre à leurs clients (les entreprises). Elles possèdent un plus grand marché dans le monde de l'emploi que Pôle Emploi. Avec l'Anpe/Pôle Emploi, je n'avais jamais rien trouvé.

Il faut aussi franchir certains obstacles. Aller franco. J'avais frappé quelques portes, demandant aux gens, si on pouvait me proposer un travail. Je ne voulais pas me laisser enterrer par le simple envoi de courriers. J'avais réussi à travailler comme brancardier, c'était vraiment physique, en laissant un cv à une responsable des ressources humaines.

Ensuite j'ai tracé ma voie vers la logistique, la préparation de commandes, la manutention, le dépotage, être cariste. En faisant diverses missions chez diverses entreprises (via les boîtes d'intérim), je me suis fixé assez longtemps chez mon actuel employeur, prouvant mes capacités et mes compétences, signant un cdi au bout de quelques mois de travail en tant qu'intérimaire.

Avec l'âge le travail devient de plus en plus dur. J'ai 46 ans, je commence à sentir des problèmes physiques. Il n'est pas impossible que je réfléchisse à une évolution pour la même boîte. Comme elle s'agrandit, s'ouvre à de nouveaux défis, il n'est pas impossible que j'arrête le travail que je fais actuellement pour passer à quelque chose de plus souple. Mais ça ne se fait pas du jour au lendemain. Pour en avoir parlé avec mon collègue, qui gère actuellement cette nouvelle mise en place, je pourrais prochainement passer deux jours avec lui et son équipe pour voir un peu ce qui s'y passe. Avec mon expérience acquise, je ne pense pas trouver de difficultés à cette nouvelle orientation. Mais je n'y suis pas encore. Je me lève encore à l'heure où tout le monde quasiment pionce, vers minuit. C'est un rythme que je risque de payer, et que je commence déjà à payer : manque de sommeil, problèmes au dos, fatigue morale, fatigue physique, fatigue mentale. Heureusement que dans notre équipe, nous sommes très soudés.

Je fais le parallèle entre ta situation et la mienne, qui est presque pareil. J'ai commencé par les bureaux. Même si bien avant, durant mes études, j'avais travaillé un peu pour gagner un peu de pécune.

Un choix de carrière, un changement de cap, ça ne se prend pas à la légère. Si tu quittes ton travail actuel, il faut vraiment être sûr d'avoir quelque chose sous la main aussitôt. Sinon tu vas galérer... trop de demandeurs d'emploi... pas assez d'offres ou trop d'exigences... on demande toujours de l'expérience si on a une voie tracée dans sa tête. Je ne pense pas que la situation actuelle soit si différente avec celle que j'ai vécue.

  • Triste 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
29ans Posté(e)
ChloeLA Membre 73 messages
Forumeur en herbe‚ 29ans
Posté(e)

Bonjour MarieCrevette,

Personnellement, je pense que si vous vous ennuyez au bureau au lieu de changer complètement de carrière, vous pouvez suivre un cours pour un emploi à mi-temps. Par exemple, la formation Spam De cette façon, vous serez en mesure d’aider les autres pendant votre temps libre.

Par la suite, si vous vous apercevez que la profession d’agent du Service de Sécurité Incendie et d’Assistance à Personnes vous plait, vous pourrez essayer les formations SSIAP 2 et SSIAP 3. Sinon, il y a d’autres Spam qui sont accessibles.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
31ans Posté(e)
Marie Vaillant Membre 401 messages
Forumeur survitaminé‚ 31ans
Posté(e)

Salut,

Si tu sens que tu peux le faire, je t’encourage vivement. D’ailleurs, du moment que tu fais ce qui te plaît et ce qui te passionne, tu ne vas pas t’ennuyer. Cela ne va pas être facile au début, tu auras peut-être des critiques de part et d’autre. Cependant, mieux vaut faire un travail où tu t’épanouis que de le faire par obligation.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement
×