Aller au contenu

Une jeune fille de 17 ans violée par un ex-détenu libéré avant la fin de sa peine

Noter ce sujet


Messages recommandés

52ans Posté(e)
lepequenot Membre 3 312 messages
Un intellectuel assis va moins loin qu’un con qui marche‚ 52ans
Posté(e)
Citation

Les parents d'une jeune fille de 17 ans, violée le 24 octobre 2020, vont attaquer l'État pour «faute lourde». Selon l'avocat des parents, Me Fabien Rajon, l'agresseur de cette jeune fille aurait en effet été libéré prématurément de prison, le 5 mai 2020, pour un motif lié à la crise sanitaire.


«La responsabilité de l'institution judiciaire mérite à notre sens d'être débattue. C'est la raison pour laquelle nous saisissons le tribunal judiciaire de Paris d'un contentieux en responsabilité contre l'institution judiciaire, précisément contre l'État, au motif d'une faute lourde», a-t-il détaillé lors d'une conférence de presse, mardi 13 avril.

Dans un communiqué publié après la conférence de presse, le parquet de Lyon dément cette version. «La décision du JAP (juge de l'application des peines, NDLR) de Lyon n'est en aucun cas un jugement de remise en liberté automatique résultant de la situation de crise sanitaire mais une décision de placement sous libération conditionnelle prise sur requête du condamné et après avis favorable du SPIP (service pénitentiaire d'insertion et de probation, NDLR) de Lyon, de l'administration pénitentiaire et du parquet de Lyon», écrit le parquet. «L'intéressé, libérable le 20 novembre 2021, se trouvait dans les conditions légales d'attribution d'une libération conditionnelle depuis le 6 janvier 2020», précise-t-il.

Une précédente agression ultra-violente
L'agression de la jeune fille a eu lieu le 24 octobre 2020, dans l'Isère. Ce jour-là, Anne-Lise* est invitée par un ami : elle se retrouve alors dans un appartement avec plusieurs personnes, dont son futur agresseur, qu'elle ne connaît pas. L'homme, d'origine africaine, se montre rapidement menaçant. «Cet individu, particulièrement impressionnant de par son physique, va la contraindre à rester dans appartement, va la mettre sous emprise. Il va par ailleurs la droguer, l'inciter à boire et, ensuite, il va la violer», a détaillé Me Fabien Rajon. Dans la foulée, la jeune fille porte plainte à la gendarmerie en compagnie de ses parents. Selon eux, un gendarme leur apprend alors que l'individu en question a bénéficié d'une «libération anticipée Covid-19».

Le casier judiciaire de l'agresseur porte trace de six autres condamnations (trois pour défaut d'assurance, une pour conduite malgré suspension de son permis, une pour infractions à la législation sur les stupéfiants et une pour outrage). Et il exécutait une condamnation de cinq ans d'emprisonnement, dont un an avec sursis, pour des faits de violences, agression sexuelle ainsi qu’arrestation, enlèvement, séquestration ou détention arbitraire avec libération avant le 7e jour commis dans un contexte conjugal. Cette condamnation avait été prononcée par le tribunal correctionnel de Bourgoin-Jallieu le 18 décembre 2018, précise le parquet de Lyon. Quelques instants avant de violer Anne-Lise, l'individu a d'ailleurs évoqué cette précédente agression en lui disant qu'il était «déjà passé à l'acte».

Les parents de la jeune fille indignés
La libération anticipée de l'individu scandalise les parents de la victime. «Comment peut-on remettre en liberté un individu avec un parcours aussi violent ? Combien sont-ils à avoir commis des faits similaires en libération Covid-19 ?», s'est indigné le père de la jeune fille lors la conférence de presse. «Nous sommes meurtris, profondément marqués, fatigués et en colère. Nous ne pouvons passer sous silence ce crime», a-t-il poursuivi. «La justice a relâché un individu dangereux et notre fille en a subi les conséquences. La justice n'a pas accompli son devoir. Cette affaire est un véritable scandale», a quant à elle déclaré la mère de la victime.

Source

Le juge qui a signé sa mise en liberté devrait être aux côtés du violeur dans le box des accusés et ça devrait être systématique dans ce genre d'affaire. Ca éviterai peut-être à tous ces jugeaillons de signer des élargissements à tour de bras. 

  • Like 4
  • Merci 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
39ans Posté(e)
Mak Marceau Membre 4 185 messages
Leader‚ 39ans
Posté(e)

Sauf que la société du viol existe. Je veux pas dire que je suis d'accord mais ça ne changent pas.

En passant, j'ai trouvé ce mot, la société du viol sur Forumfr.

  • Colère 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
43ans Posté(e)
titenath Animatrice 37 600 messages
Dindasse prête à servir !!! V.I.Pintade‚ 43ans
Posté(e)
il y a 54 minutes, Mak Marceau a dit :

Sauf que la société du viol existe. Je veux pas dire que je suis d'accord mais ça ne changent pas.

En passant, j'ai trouvé ce mot, la société du viol sur Forumfr.

tenor.gif?itemid=8776030

  • Colère 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
43ans Posté(e)
titenath Animatrice 37 600 messages
Dindasse prête à servir !!! V.I.Pintade‚ 43ans
Posté(e)

Ah j'ai fâché @boeingue

Du coup si tu pouvais en profiter pour m'expliquer la citation, au moins je dormirai moins bête :happy:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
71ans Posté(e)
boeingue Membre 6 237 messages
Forumeur alchimiste‚ 71ans
Posté(e)
il y a 1 minute, titenath a dit :

Ah j'ai fâché @boeingue

Du coup si tu pouvais en profiter pour m'expliquer la citation, au moins je dormirai moins bête :happy:

je lis le texte sur la société du viol  et toi tu mets une photo d'une petite fille !!

enléve la photo de la gamine !

je n'aime pas du tout la phrase de Mark Marceau qui semble justifier l'injustifiable

  • Merci 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
43ans Posté(e)
titenath Animatrice 37 600 messages
Dindasse prête à servir !!! V.I.Pintade‚ 43ans
Posté(e)
à l’instant, boeingue a dit :

je lis le texte sur la société du viol  et toi tu mets une photo d'une petite fille !!

enléve la photo de la gamine !

Ah ok c'est juste que tu ne comprends pas mon gif, c'est moins grave, je croyais que tu avais compris la citation :D

Un gif sert à exprimer une réaction. Si tu regardes bien, ça montre une tête dubitative (peu importe que ce soit une petite fille, un homme, un singe ou un chien), qui représente finalement un peu la tête que j'ai en le lisant.

Donc non je ne l'enlèverai pas, tu as mal interprété, mais ce n'est pas grave ;)

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
50ans Posté(e)
Irisbleu Membre 703 messages
Forumeur forcené‚ 50ans
Posté(e)

Il y en a tellement de ces crimes d'ex-taulards sortis bien avant la fin de leur peine, par le biais des réductions automatiques ou autres systèmes !

En lisant l'article, on a envie d'étriper le juge et le psychiatre.

Mais on devrait commencer par exiger la construction de places de prison !

Et rendre les juges éligibles !

Prendre des décisions aux conséquences dégueulasses, sans aucune sanction  à craindre (ou une petite mutation comme le juge d'Outreau) ça va bien un moment.

  • Like 2
  • Merci 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
124ans Posté(e)
menon Membre 4 613 messages
Forumeur alchimiste‚ 124ans
Posté(e)
Le 13/04/2021 à 15:32, lepequenot a dit :

Les parents de la jeune fille indignés

et tous ces parents dont la justice n'a même pas reconnu les suspects et l'entourage responsables :facepalm:

c'est inqualifiable !

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement
×