Aller au contenu

Violences faites aux femmes : Le rejet par la Pologne de la convention d’Istanbul inquiète


Messages recommandés

Jane Doe. Membre 3612 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Le Conseil de l’Europe s’est alarmé dimanche de l’intention du gouvernement conservateur nationaliste polonais de dénoncer la convention d’Istanbul. Cela marquerait « un important recul » dans la protection des femmes contre les violences sexistes.

« Quitter la convention d’Istanbul serait fortement regrettable et serait un important recul dans la protection des femmes contre la violence en Europe », s’est inquiété, dans une déclaration écrite Marija Pejcinovic Buric, la secrétaire générale du Conseil de l’Europe, une organisation paneuropéenne de défense des droits de l’Homme et de l’Etat de droit installée à Strasbourg.

Un outil supranational en vue d’empêcher la violence sexiste
Marija Pejcinovic Buric a jugé « alarmantes » les récentes déclarations de membres du gouvernement polonais sur l’intention de Varsovie de quitter ce traité adopté en 2011 par le Conseil de l’Europe (qui rassemble 47 pays). Ce texte connu sous le nom de « Convention d’Istanbul » est le premier outil supranational à fixer des normes juridiquement contraignantes en vue d’empêcher la violence de nature sexiste.

A l’époque où elle était gouvernée par une coalition centriste, la Pologne a signé en 2012 et ratifié trois ans plus tard cette convention.

source

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
l'ours 5785 Membre 4075 messages
Ursidé bien léché‚ 69ans
Posté(e)

Et cela vous étonne!

Et dire que dans ce pays est né "Solidarnosc".

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Mr_Fox Membre 12107 messages
Animal sauvage‚
Posté(e)
Le 26/07/2020 à 18:06, yourself91 a dit :

Le Conseil de l’Europe s’est alarmé dimanche de l’intention du gouvernement conservateur nationaliste polonais de dénoncer la convention d’Istanbul. Cela marquerait « un important recul » dans la protection des femmes contre les violences sexistes.

« Quitter la convention d’Istanbul serait fortement regrettable et serait un important recul dans la protection des femmes contre la violence en Europe », s’est inquiété, dans une déclaration écrite Marija Pejcinovic Buric, la secrétaire générale du Conseil de l’Europe, une organisation paneuropéenne de défense des droits de l’Homme et de l’Etat de droit installée à Strasbourg.

Un outil supranational en vue d’empêcher la violence sexiste
Marija Pejcinovic Buric a jugé « alarmantes » les récentes déclarations de membres du gouvernement polonais sur l’intention de Varsovie de quitter ce traité adopté en 2011 par le Conseil de l’Europe (qui rassemble 47 pays). Ce texte connu sous le nom de « Convention d’Istanbul » est le premier outil supranational à fixer des normes juridiquement contraignantes en vue d’empêcher la violence de nature sexiste.

A l’époque où elle était gouvernée par une coalition centriste, la Pologne a signé en 2012 et ratifié trois ans plus tard cette convention.

source

Il suffit de savoir lire pour vouloir quitter cet turc. On combat ici non pas des actes mais des idées alléguées "sexistes". Les Polonais ont déjà connu ça sous l'occupation allemande et soviétique, le combat des idées.

Seuls les fous peuvent vouloir de ça.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement

×