Aller au contenu

38 degrés en Sibérie : doit-on s'inquiéter de ce record de chaleur ?

Messages recommandés

yourself91 Membre 1528 messages
Forumeur alchimiste‚ 115ans
Posté(e)

Une ville de Sibérie a connu un record de chaleur ce samedi 20 juin avec une température de 38 degrés, soit 18 degrés de plus qu’en temps normal dans cette région parmi les plus froides de la Terre. A terme, le réchauffement de l'Arctique est un danger pour toute la planète.

Même en s'imaginant au bord de la plage, pieds dans l’eau et cocotiers en arrière-plan, une température de 38°C semble un peu excessive. Alors au milieu de la Sibérie, elle est totalement inappropriée. ce sont pourtant les chiffres enregistrés ce samedi dans la ville de Verkhoïansk, à 4.600 km au nord-est de Moscou, derrière le cercle Arctique. Un record de chaleur depuis le début des recensements des phénomènes météorologiques dans la région, en 1885. Voici trois questions pour appréhender cette explosion du thermomètre.

Est-ce vraiment inhabituel ?

La Sibérie, par son climat continental, connait naturellement des écarts de températures extrêmes. “Il peut y avoir 100 degrés de différence entre les records de froid et de chaleur”, estime auprès de LCI le climatologue Jean Jouzel. Plus tôt cette année, en janvier, il a ainsi fait -58°C à Verkhoïansk. La petite ville avait établi son record négatif à -67,8°C en 1892. Et en 1988, la commune avait déjà connu une journée à 37°C. “Mais c’était un 25 juillet”, nuance l’ancien vice-président du Giec. La température moyenne du mois de juin se situe normalement autour de 20°C. 

Des températures bien au-dessus des normales de saison ont également été relevées dans plusieurs autres villes au nord du cercle polaire. Comme à Kathanga, qui a enregistré une température de 25°C au mois de mai, pour une moyenne habituelle de zéro à cette période.

Comment expliquer le phénomène ?

“Deux phénomènes se superposent”, souligne l’expert du climat. “D'un côté il y a une explication météorologique, à savoir un anticyclone qui stagne au dessus de cette zone, maintient l’air chaud sur place et empêche l’air froid de venir réguler les températures", développe-t-il. Un phénomène de canicule illustré par plusieurs météorologues sur Twitter. “De l’autre côté, il y a le réchauffement climatique, deux à trois fois plus rapide en Arctique qu’ailleurs sur la planète”, rappelle Jean Jouzel.

Doit-on s’en inquiéter ?

“En Arctique, les températures ont pris 3 degrés en moyenne depuis le début du XXe siècle”, résume le climatologue. Une illustration plutôt claire de la gravité de la situation, qui se matérialise en dégâts colossaux dans cette région peu peuplée, mais qui l'est tout de même. “Cela déclenche des feux de forêts, mais cela fait également fondre les glaces très en profondeur dans les sols sur lesquels sont bâtis toutes les infrastructures, routes et habitations”, décrit Jean Jouzel. 

source

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
PINOCCHIO Membre 29548 messages
Pantin contestataire‚ 75ans
Posté(e)

ça fond partout , c'est catastrophique :gurp:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
yourself91 Membre 1528 messages
Forumeur alchimiste‚ 115ans
Posté(e)
il y a une heure, PINOCCHIO a dit :

ça fond partout , c'est catastrophique :gurp:

oui et pourtant des climato-septiques continuent de dénier la réalité. La peur est plus puissante que la réalité, mais la peur empêche d'agir...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
BELUGA Membre 9941 messages
Beluga-Pangolin‚
Posté(e)

Oui. On DEVRAIT s'inquiéter.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
yourself91 Membre 1528 messages
Forumeur alchimiste‚ 115ans
Posté(e)
il y a 12 minutes, BELUGA a dit :

Oui. On DEVRAIT s'inquiéter.

Nous n'en somme déjà plus au : " on devrait", nous en sommes arrivés au "NOUS DEVONS TOUS" nous alerter. Le problème c'est qu'il s'agit d'un problème mondial et tant qu'il n'y aura pas une ligne directrice commune mondiale, je crains fort que les efforts soient insuffisants.

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Gouderien Membre 18967 messages
Obsédé textuel‚ 68ans
Posté(e)
il y a 27 minutes, BELUGA a dit :

Oui. On DEVRAIT s'inquiéter.

Oui. De ça et du reste.

Mais effectivement, nous avons dépassé le stade de la simple inquiétude.

Modifié par Gouderien

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
BELUGA Membre 9941 messages
Beluga-Pangolin‚
Posté(e)
il y a 51 minutes, yourself91 a dit :

"NOUS DEVONS TOUS" nous alerter.

Mais au quotidien, dans notre entourage, combien sont conscient du danger ??

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
boeingue Membre 4016 messages
Forumeur alchimiste‚ 70ans
Posté(e)

il faut voir le coté positif de la chose !

les animaux  des pays chauds et les plantes  pourront vivre chez nous !!

dans les riviéres ,la péche  des poissons tigres et autres piranas !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
yourself91 Membre 1528 messages
Forumeur alchimiste‚ 115ans
Posté(e)
il y a 3 minutes, BELUGA a dit :

Mais au quotidien, dans notre entourage, combien sont conscient du danger ??

C'est difficile à évaluer, le nombre augmente. Par contre, combien d'entre nous sommes prêts à renoncer à nos habitudes pour modifier les choses ? sur cet aspect, je suis plus pessimiste

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
BELUGA Membre 9941 messages
Beluga-Pangolin‚
Posté(e)
à l’instant, yourself91 a dit :

Par contre, combien d'entre nous sommes prêts à renoncer à nos habitudes pour modifier les choses ? sur cet aspect, je suis plus pessimiste

Moi aussi, sur ce même forum, quand tu dis qu'il va falloir sortir de notre petite zone de confort, on t'assomme!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
yourself91 Membre 1528 messages
Forumeur alchimiste‚ 115ans
Posté(e)
il y a 2 minutes, BELUGA a dit :

Moi aussi, sur ce même forum, quand tu dis qu'il va falloir sortir de notre petite zone de confort, on t'assomme!!

Et malheureusement, ce n'est pas que sur ce forum. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
querida13 Membre 30765 messages
forumeuse acharnée‚
Posté(e)

Continuons donc à produire de l'énergie, à brûler de l'énergie, à produire de nouveaux humains consommateurs d'énergie et regardons:

1) les inondations déferler sur terre  (par exemple en Ukraine aujourd'hui 800 personnes évacuées,trois morts emportés par les flots et 14 700 maisons submergées)

2) les montagnes s'effondrer par manque de permafrost

3)les terrains glisser.

4°) Les dolines et sinkholes saper les sous sols.

Modifié par querida13
  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
metal guru Membre+ 26201 messages
Forumeur alchimiste‚ 31ans
Posté(e)
Il y a 3 heures, yourself91 a dit :

oui et pourtant des climato-septiques continuent de dénier la réalité. La peur est plus puissante que la réalité, mais la peur empêche d'agir..

Les climatos sceptiques en règle générale doutent du degré d'implication de l'homme dans le réchauffement, pas du réchauffement lui même !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
yourself91 Membre 1528 messages
Forumeur alchimiste‚ 115ans
Posté(e)
il y a 10 minutes, metal guru a dit :

Les climatos sceptiques en règle générale doutent du degré d'implication de l'homme dans le réchauffement, pas du réchauffement lui même !

https://www.geo.fr/environnement/qui-sont-les-climato-sceptiques-et-sur-quelles-theories-se-basent-ils-193907

Trump est l'exemple de ceux qui nient complètement le réchauffement climatique, il n'est pas le seul, loin de là.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
metal guru Membre+ 26201 messages
Forumeur alchimiste‚ 31ans
Posté(e)
il y a 2 minutes, yourself91 a dit :

Trump est l'exemple de ceux qui nient complètement le réchauffement climatique, il n'est pas le seul, loin de là.

Trump ou d'autres disent ce qu'ils veulent, je t'explique juste qu'un climato sceptique dans sa définition est une personne qui doute de l'implication de l'homme pas du réchauffement, ci-dessous c'est la définition qui est dans ton propre lien ! Quand tu parles de dénier la réalité, le réchauffement climatique en est une, l'implication de l'homme pour l'instant ne l'est pas !

 

Les climatosceptiques sont des personnes, souvent issues de la sphère intellectuelle conservatrice, qui remettent en question la cause anthropique dans le réchauffement climatique. Selon eux, les fondements scientifiques qui établissent la responsabilité humaine sur l'impact environnemental sont trop fragiles pour être absolus. Ils appuient leur théorie sur le fait qu'il n'y a, à ce jour, aucun consensus réel de la part des scientifiques pour affirmer que l'Homme est au centre de la dégradation environnementale et des changements climatiques actuels et futurs.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Répy Membre 14423 messages
scientifique‚
Posté(e)
Il y a 2 heures, metal guru a dit :

Trump ou d'autres disent ce qu'ils veulent, je t'explique juste qu'un climato sceptique dans sa définition est une personne qui doute de l'implication de l'homme pas du réchauffement, ci-dessous c'est la définition qui est dans ton propre lien ! Quand tu parles de dénier la réalité, le réchauffement climatique en est une, l'implication de l'homme pour l'instant ne l'est pas !

 

Les climatosceptiques sont des personnes, souvent issues de la sphère intellectuelle conservatrice, qui remettent en question la cause anthropique dans le réchauffement climatique. Selon eux, les fondements scientifiques qui établissent la responsabilité humaine sur l'impact environnemental sont trop fragiles pour être absolus. Ils appuient leur théorie sur le fait qu'il n'y a, à ce jour, aucun consensus réel de la part des scientifiques pour affirmer que l'Homme est au centre de la dégradation environnementale et des changements climatiques actuels et futurs.

les climato septiques comme trump et bolsonaro sont des espèces rares.

Le rôle humain dans la dégradation de la biosphère est certain et quasi exclusif.

En revanche contrairement à ce qui est rabâché dans les médias, l'élévation de la température moyenne de la Terre a deux ou trois "moteurs" : les gaz à effet de serre rejetés par l'humanité mais aussi les paramètres astronomiques qui ont de tout temps géré les grandes oscillations climatiques et enfin les subtiles variations de la chaudière solaire. Le Giec ne tient absolument pas compte de ces deux derniers facteurs. C'est le grand reproche qui est régulièrement adressé au GIEC et dont les médias ne se font jamais l'écho.

Modifié par Répy
  • Like 1
  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Maurice Clampin Membre 7055 messages
Pépé fada , râleur , et clairvoyant .‚ 74ans
Posté(e)
il y a 35 minutes, Répy a dit :

les climato septique comme trump et bolsonaro sont des espèces rares.

Le rôle humain dans la dégradation de la biosphère est certain et quasi exclusif.

En revanche contrairement à ce qui est rabâché dans les médias, l'élévation de la température moyenne de la Terre a deux ou trois "moteure" : les gaz à effet de serre rejetés par l'humanité mais aussi les paramètres astronomiques qui ont de tout temps géré les grandes oscillations climatiques et enfin les subtiles variations de la chaudière solaire. Le Giec ne tient absolument pas compte de ces deux derniers facteurs. C'est le grand reproche qui est régulièrement adressé au GIEC mais dont les médias ne se font jamais l'écho.

:pap:  En effet les périodes glaciaires et les réchauffements spectaculaires se sont succédé sur notre planètes depuis la nuit des temps .

Bien avant l' ère industrielle qui certes n' a pas arrangé les choses . 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
BadKarma Membre 11304 messages
Docteur Honoris Causa Es "Patati & Patata..."‚ 57ans
Posté(e)

Faut-il conserver sa sérénité, les ursidés et autres autochtones polaires ont déjà pris le pli depuis belle lurette, procédant en une épilation complète du corps juste avant la belle saison, vêtus paraît-il de forts élégants strings balnéaires en pelage d' ours... :sleep:

  • Haha 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
le merle Membre 13880 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

bonsoir

sans oublier ce qui se cache dans le permafrost , gelé depuis des milliers d'années et qui va peut-être  se réanimer libéré des glaces ?

je parle de virus , bactéries et compagnies ?

il faut aussi savoir que les changement climatiques ont exister  sans l'homme au cours des millions d'années passées .la France avait un climat tropical sauf que ...la faune et la végétation ont eut le temp de s'adapter et l'à , cela va trop vite .

bonne soirée

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Répy Membre 14423 messages
scientifique‚
Posté(e)

En fouillant dans les archives diverses Emmanuel Garnier a trouvé matière à écrire un livre remarquable sur : " Sècheresses et canicules de 1500 à 1950 en Île de France".

Le relevé régulier des températures date de l'invention du thermomètre en France par Réaumur et aussi par Fahrenheit vers 1724.

Auparavant les sècheresses extrêmes sont relatées par les archives diocésaines. En effet pour appeler la pluie, l'évêque lançait des prières publiques, des processions, des offices spécialisés pour faire venir la pluie. Bien sur la pluie venait toujours ... un jour ou l'autre !

Mais les dates et les annotations sont explicites sur le nombre de jours sans pluie et les méfaits occasionnés.

En particulier des épidémies découlaient du tarissement des sources, les famines résultant des piètres récoltes et entraînant le renchérissement des denrées alimentaires.

Pour résumer, le climat a toujours été très changeant. Les progrès de l'agriculture, du stockage et des transports font que lorsqu'une sècheresse s'abat sur un territoire, de nos jours, il y a moyen de supprimer la pénurie par l'importation depuis une autre région excédentaire. Qu'on se rappelle les transports de pailles et fourages de 1973 mis en place par Raymond Barre pour contrer la grande sècheresse (sans canicule) de 1973.

Cette succession de sècheresses graves depuis 500 ans environ montre bien que l'aléa climatique est omniprésent. Nous sommes entrés dans une période plus chaude mais rien ne dit qu'une éruption volcanique violente prochaine ne change pas brutalemnt le climat comme cela fut le cas de l'éruption du Tambora le 15 avril 1815 qui fit que cette année et l'année 2016 furent appelées "années sans soleil" avec les famines et misères qui vont avec.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement

×