Aller au contenu

Messages recommandés

Lucsa Membre 46 messages
Forumeur balbutiant‚ 18ans
Posté(e)

Bonjour, 

j’ai un devoir de français, et j’ai des doutes à propos d’une question de grammaire. Le professeur nous demande la nature et la fonctions des propositions contenues dans ces vers : “Le monstre, si petit qu’il semblait un point noir, / Grossit alors, et fut soudain énorme à voir”

Selon moi, “Le monstre grossit alors” est la proposition principale. “Si petit qu’il semblait un point noir” serait une proposition subordonnée interrogative indirecte introduite par la conjonction de subordination “si” et enchâssée a la proposition principale. C’est sur cela que j’ai un gros doute....

Pour le reste je pense que “et fut soudain énorme” est une proposition coordonnée. 

Je me suis orienter sur la condition pour la premiere proposition introduite par “si” mais je n’y ai pas trouvé mon compte.

j’aimerais un petit peu d’aide, merci. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
Talon 1 Membre 10693 messages
Talon 1‚ 74ans
Posté(e)

A quia. Je ne sais rien de ces analyses.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Lucsa Membre 46 messages
Forumeur balbutiant‚ 18ans
Posté(e)
à l’instant, Talon 1 a dit :

A quia. Je ne sais rien de ces analyses.

Vous ne pouvez pas m’aider?

 

à l’instant, Lucsa a dit :

Vous ne pouvez pas m’aider?

 

 

il y a 1 minute, Lucsa a dit :

Vous ne pouvez pas m’aider?

 

C’est une question de grammaire extraite d’un commentaire d’un texte de Victor Hugo 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Talon 1 Membre 10693 messages
Talon 1‚ 74ans
Posté(e)
il y a 3 minutes, Lucsa a dit :

Vous ne pouvez pas m’aider?

Eh bé non. A quia, c'est muet. Bon courage.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Lucsa Membre 46 messages
Forumeur balbutiant‚ 18ans
Posté(e)
à l’instant, Talon 1 a dit :

Eh bé non. A quia, c'est muet. Bon courage.

Je ne comprend pas, c’est a dire c’est muet ?

Vous ne comprenez pas, quel est votre analyse de ces vers a premières vu ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Lucsa Membre 46 messages
Forumeur balbutiant‚ 18ans
Posté(e)
il y a 7 minutes, Lucsa a dit :

Je ne comprend pas, c’est a dire c’est muet ?

Vous ne comprenez pas, quel est votre analyse de ces vers a premières vu ?

Peut être que la proposition est “qu’il semblait un point noir” et que si petit est un comparatif. J’ai vraiment besoin d’aide. Trouvez vous que mes suppositions tiennent la route ?

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Talon 1 Membre 10693 messages
Talon 1‚ 74ans
Posté(e)

A quia veut dire "je reste muet". 

La phrase m'inspire une ruse.  "Enorme à voir" signifie que la vision est macroscopique (échelle humaine), et qu'auparavant la vision était microscopique. Mais est-ce ce point qui a grossi ou la vision qui s'est améliorée ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Lucsa Membre 46 messages
Forumeur balbutiant‚ 18ans
Posté(e)
il y a 4 minutes, Talon 1 a dit :

A quia veut dire "je reste muet". 

La phrase m'inspire une ruse.  "Enorme à voir" signifie que la vision est macroscopique (échelle humaine), et qu'auparavant la vision était microscopique. Mais est-ce ce point qui a grossi ou la vision qui s'est améliorée ?

Je comprend ce que vous voulez dire, mais ceci est l’analyse des vers, que pourriez vous me dire en analysant grammaticalement les vers.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Lucsa Membre 46 messages
Forumeur balbutiant‚ 18ans
Posté(e)
il y a 27 minutes, Lucsa a dit :

Je comprend ce que vous voulez dire, mais ceci est l’analyse des vers, que pourriez vous me dire en analysant grammaticalement les vers.

J’ai une autre supposition, je pense que “qu’il semblait un point noir” est une proposition subirdonnée relative et que “si” est un adverbe comparatif. Je pense être sur la bonne voie, qu’en pensez vous ?

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
hybridex Membre 1589 messages
Forumeur alchimiste‚ 71ans
Posté(e)

Aïe, aïe,aïe .....  que c'est loin tout ça. Il y a 60 ans je me débrouillais pas mal. Depuis j'ai un peu oublié.

Pour moi:

Le monstre grossit alors proposition principale c'est bon

et fut soudain énorme    proposition coordonnée c'est bon

là tu trouveras ce que tu dois faire de ton si petit que

https://www.francaisfacile.com/exercices/exercice-francais-2/exercice-francais-12340.php

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
tison2feu Membre 2525 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
il y a 45 minutes, Lucsa a dit :

J’ai une autre supposition, je pense que “qu’il semblait un point noir” est une proposition subirdonnée relative et que “si” est un adverbe comparatif. Je pense être sur la bonne voie, qu’en pensez vous ?

 

Oui !

En effet, le "si" est ici un adverbe servant à marquer l'intensité, à ne pas confondre avec le "si" de condition (où "si" est une conjonction).

Après recherches sur le Net, j'opte pour :

"Qu'il semblait un point noir" . Nature : Proposition subordonnée relative. Fonction : Complément d'objet direct.

(Dernière remarque : "alors" signifie ici "à ce moment là" ; donc aucune idée de conséquence)

Modifié par tison2feu

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
hybridex Membre 1589 messages
Forumeur alchimiste‚ 71ans
Posté(e)
Il y a 2 heures, tison2feu a dit :

Oui !

En effet, le "si" est ici un adverbe servant à marquer l'intensité, à ne pas confondre avec le "si" de condition (où "si" est une conjonction).

Après recherches sur le Net, j'opte pour :

"Qu'il semblait un point noir" . Nature : Proposition subordonnée relative. Fonction : Complément d'objet direct.

(Dernière remarque : "alors" signifie ici "à ce moment là" ; donc aucune idée de conséquence)

Effectivement le si ne représente pas une condition mais, non ce n'est certainement pas une relative. le qu' de qu'il n'est relatif a aucun mot du texte.

Dans "Hubert ferme le livre qu'il vient de finir" le qu' représente le livre, c'est un pronom relatif, la proposition

"qu'il vient vient de finir" est une subordonnée relative.

Mais dans le cas de l'exercice il n'en rien. Le qu' ne représente aucun objet c'est le "il" du "qu'il" qui représente le monstre le "qu'" est une conjonction de subordination

https://www.francaisfacile.com/exercices/exercice-francais-2/exercice-francais-31131.php

 

Il me reste un doute:

il est possible que la proposition principale soit:

le monstre, si petit grossit alors

et la subordonnée :

qu'il semblait un point noir.

Modifié par hybridex

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
tison2feu Membre 2525 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
il y a 34 minutes, hybridex a dit :

Effectivement le si ne représente pas une condition mais, non ce n'est certainement pas une relative. le qu' de qu'il n'est relatif a aucun mot du texte.

Dans "Hubert ferme le livre qu'il vient de finir" le qu' représente le livre, c'est un pronom relatif, la proposition

"qu'il vient vient de finir" est une subordonnée relative.

Mais dans le cas de l'exercice il n'en rien. Le qu' ne représente aucun objet c'est le "il" du "qu'il" qui représente le monstre le "qu'" est une conjonction de subordination

https://www.francaisfacile.com/exercices/exercice-francais-2/exercice-francais-31131.php

 

Il me reste un doute:

il est possible que la proposition principale soit:

le monstre, si petit grossit alors

et la subordonnée :

qu'il semblait un point noir.

Salut hybridex,

Je lis cette phrase de la façon suivante :

"Le monstre, [qui était] si petit qu'il semblait un point noir, grossit alors... 

Nous avons bien affaire, sauf erreur de ma part, à une proposition subordonnée relative se rapportant à un nom (le monstre).

 

 

 

Modifié par tison2feu

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
hybridex Membre 1589 messages
Forumeur alchimiste‚ 71ans
Posté(e)
il y a 7 minutes, tison2feu a dit :

Salut hybridex,

Je lis cette phrase de la façon suivante :

"Le monstre, [qui était] si petit qu'il semblait un point noir, grossit alors... 

Nous avons bien affaire, sauf erreur de ma part, à une proposition subordonnée relative se rapportant à un nom (le monstre).

"

Salut tison2feu.

en analyse grammaticale on s’intéresse à la forme et à la structure, pas au sens. La relative que tu introduis correspond bien au sens de la phrase mais n'est pas présente. Dans ce que tu écris la relative serait  "qui était si petit" et "qu'il semblait un point noir" une subordonnée (circonstancielle de conséquence selon le lien que j'ai donné plus haut) de "qui était si petit"

Modifié par hybridex
  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
tison2feu Membre 2525 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
il y a 4 minutes, hybridex a dit :

Salut tison2feu.

en analyse grammaticale on s’intéresse à la forme et à la structure, pas au sens. La relative que tu introduis correspond bien au sens de la phrase mais n'est pas présente. Dans ce que tu écris la relative serait  "qui était si petit" et "qu'il semblait un point noir" une subordonnée (circonstancielle de conséquence selon le lien que j'ai donné plus haut) de "qui était si petit"

Je vais réfléchir à tout ça (Comme tu disais, c'est loin tout ça !)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
120lola120 Membre 3085 messages
120 LOLA 120‚ 101ans
Posté(e)
Il y a 5 heures, Lucsa a dit :

j’ai un devoir de français, et j’ai des doutes à propos d’une question de grammaire. Le professeur nous demande la nature et la fonctions des propositions contenues dans ces vers : “Le monstre, si petit qu’il semblait un point noir, / Grossit alors, et fut soudain énorme à voir”

Proposition principale:

"le monstre grossit alors"

"et fut soudain énorme à voir"

autre proposition principale coordonnée à la première.

"si petit qu'il semblait un point noir": proposition subordonnée conjonctive , introduite par "si...que",rattachée à "le monstre"

Voir le lien.

:sleep:ya pas de relative...

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
tison2feu Membre 2525 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
il y a une heure, hybridex a dit :

Salut tison2feu.

en analyse grammaticale on s’intéresse à la forme et à la structure, pas au sens. La relative que tu introduis correspond bien au sens de la phrase mais n'est pas présente. Dans ce que tu écris la relative serait  "qui était si petit" et "qu'il semblait un point noir" une subordonnée (circonstancielle de conséquence selon le lien que j'ai donné plus haut) de "qui était si petit"

 

En effet, 

Si nous analysons la phrase : "Le monstre (était) si petit qu'il semblait un point noir", l'adverbe "si" modifie "petit", nous avons bien une subordonnée corrélative de conséquence. Cette subordonnée corrélative est enchâssée dans le groupe nominal.

Mais cette subordonnée de conséquence n'a rien à voir avec le "alors" accompagnant le verbe "grossit".

Merci à toi

Modifié par tison2feu

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Lucsa Membre 46 messages
Forumeur balbutiant‚ 18ans
Posté(e)
il y a 11 minutes, tison2feu a dit :

 

En effet, 

Si nous analysons la phrase : "Le monstre était si petit qu'il semblait un point noir", l'adverbe "si" modifie "petit", nous avons bien une subordonnée corrélative de conséquence. Cette phrase est enchâssée dans la proposition principale (le groupe nominal).

Merci à toi

Je vous remercie, en clair dans tout cela qu’elle est la réponse qui tient le mieux la route ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Lucsa Membre 46 messages
Forumeur balbutiant‚ 18ans
Posté(e)
il y a 5 minutes, Lucsa a dit :

Je vous remercie, en clair dans tout cela qu’elle est la réponse qui tient le mieux la route ?

Est ce une subordonne circonstancielle de conséquence, une relative ou bien une subordonné conjonctive 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement

×