Aller au contenu

Messages recommandés

Ziraax Invité 1 message
Baby Forumeur‚ 18ans
Posté(e)

Bonsoir, 

 

Je suis un élève en terminal et je suis un peu perdu face au texte que je dois commenter, texte de Bertrand Russell, extrait de la "La méthode scientifique en philosophie". Je précise d'abord que je n'attends pas que vous fassiez le travail à ma place, mon désir est simplement d'avoir quelques éclaircissements sur ce que j'ai fait pour produire un commentaire de qualité. 

 

Voici le texte à commenter

Citation

Le désir d'établir tel ou tel résultat ou généralement de découvrir la preuve de résultats agréables de n'importe quel genre, a été, bien entendu, l'obstacle principal à la probité philosophique. Les hommes sont si étrangement pervertis par des passions qu'ils méconnaissent qu'une anticipation sur telle ou telle conclusion passe généralement pour une marque de vertu et que ceux dont les recherches mènent à une conclusion opposée passent pour des méchants. Sans aucun doute, il est plus commun de souhaiter d'arriver à un résultat agréable que de souhaiter d'arriver à un résultat vrai. Mais seuls ceux chez qui le désir d'arriver à un résultat vrai est supérieur peuvent en s'appliquant à la philosophie, espérer être utiles à une bonne cause. 
Même quand le désir de connaître existe avec la force requise, la vision de l'esprit, à quoi se reconnaît la vérité abstraite, se distingue difficilement des images vivaces et des idées conformes à nos habitudes mentales. Il faut pratiquer le doute méthodique, comme Descartes, pour s'affranchir du pouvoir des habitudes de l'esprit; et il faut cultiver l'imagination logique, pour tenir à sa disposition un certain nombre d'hypothèses, et ne pas devenir l'esclave de l'une d'elles que le sens commun a rendue facile à imaginer. Ces deux procédés, douter de ce qui est familier et imaginer ce qui n'est pas familier, sont corrélatifs, et forment la part essentielle de l'entraînement de l'esprit, requis pour un philosophe. 

 Ce que je comprends du texte :

* le texte met en opposition désir et vérité, en expliquant qu'une hypothèse trouvée pour se complaire dans la continuité de la théorie et ainsi rendre l'hypothèse agréable nuit à l'objectivité nécessaire pour fournir un résultat vrai. 

* il est difficile de se détacher des "images vivaces et des idées conformes à nos habitudes" tant l'humain préfère se conforter dans sa théorie. 

* Pour Russell le doute permet l'exercice de l'esprit et est essentielle pour s'entraîner à la logique (il invoque Descartes). Pour lui, la philosophie semble être avant tout une histoire de logique. 

* Le texte transmet aussi l'idée qu'il faut douter d'une vérité confortable car elle laisse plus souvent place à l'erreur de raisonnement, justement par les mécanismes cités plus haut. 

C'est un peu près tout ce que j'arrive à extraire du texte, et pourtant j'ai l'impression de le comprendre. Donc je pense que je manque quelque chose. 

Si vous avez des idées de plan pour attaquer ce commentaire ainsi qu'une problématique je suis preneur. Aussi, si vous pouvez me transmettre d'autres points clés du texte je vous en serai très reconnaissant. 

 

Merci et bonne soirée. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
Boutetractyxreqs Membre 3968 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

La vérité ça sert et c'est agréable. Il ne s'agirait pas de croire que quand elle est mauvaise elle est plus vraie.

Car si la vérité ça sert juste a faire avancer un raisonnement qui est désagréable alors le rapport à la vérité est une perversion sado masochiste.

Modifié par Boutetractyxreqs

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Talon 1 Membre 8523 messages
Talon 1‚ 73ans
Posté(e)

Qui a inventé la philosophie ? Pythagore et Thalès, qui étaient des savants. Au début, la philosophie était composée de ces trois disciplines : physique (science de la nature), logique, morale.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Boutetractyxreqs Membre 3968 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
il y a 3 minutes, Talon 1 a dit :

Qui a inventé la philosophie ? Pythagore et Thalès, qui étaient des savants. Au début, la philosophie était composée de ces trois disciplines : physique (science de la nature), logique, morale.

La philosophie c'est aimer la sagesse, aimer sentir, goûter, observer et donc par la suite cela ouvre la porte à la déduction.

Ça personne ne l'a inventé.

Modifié par Boutetractyxreqs

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement

×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité