Aller au contenu

Origine de l'Islam-Notes

Messages recommandés

safirfarid219 Membre 1 513 messages
Forumeur alchimiste‚ 52ans
Posté(e)
Il y a 21 heures, riad** a dit :

Au niveau de la langue peut être, mais je ne crois pas à ce mythe de sémitisme, d'abord il n' y a pas de race arabe, les Arabes sont diversifiés génétiquement, il y a peut être un peu de ressemblance entre les juifs séfarades et les arabes de Cham (Palestine, Liban...), mais ça s'arrête là.
 

bonjour Riad

Si  nous parlons de race, aujourd’hui nous ne pouvons faire que trois distinction, en fonction de la pigmentation de la peau et de certains traits. Il y en a, ceux qui épousent la thèse raciale qui ont voulu une nouvelle distinction au niveau de la morphologie du crane été autres. Quand nous parlons de juifs nous songeons non à la race mais à la religion. Tout le monde est d’accord sur l’origine du lieu de la naissance des juifs et personne ne peut nier qu’ils sont originaires dans un territoire qui a vu les civilisations Babyloniennes, assyriennes, égyptiennes et autres. Du point de vue morphologique personne ne peut nier qu’ils ressemblent aux habitants de ces régions. Si nous prenons par exemple les Falachas, qui sont des juifs éthiopiens ou autres noirs, ils ne peuvent en aucune manière ressembler aux Ashkénazes ou Sépharades et ces derniers ressemblent respectivement aux habitants de la Pologne ou d’Algérie, alors que les Falachas éthiopiens ressemblent aux éthiopiens. Les juifs donc ne se distinguent des autres populations du monde que par la religion.  Ils représentent à eux seuls peut-être toutes les populations du monde. Mais leur origine est parmi les habitants que nous appelons arabes, qui se situe au moyen orient. Il est impossible que les quelques bédouins qui sillonnent le désert représentent tous les arabes. La langue arabe ou l’hébreu du point de vue historique sont venues très tardivement, la langue araméenne avait précédé ces langues et était le lien qui a permis à ces populations  de fonder des civilisations.

Quant au mot sémite, c’est aberration concoctée par dans les laboratoires du vaticina qui n’a aucune valeur historique.   

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
safirfarid219 Membre 1 513 messages
Forumeur alchimiste‚ 52ans
Posté(e)
Le 06/12/2018 à 14:29, azed1967 a dit :

l'origine de l'islam est le sabéisme, culte des astres. première religion du monde.

le prophète était considéré comme sabéen au début de l'islam.

 

al sa

à l’instant, safirfarid219 a dit :

الصبيين Ou sabéen en arabe, voulait dire à l’époque de Mohamed et avant, celui qui s’est convertit à une religion ou culte autre que celle des sa tribu. Vous pouvez voir le film d’al rassala et vous comprendriez. Chaque fois qu’un compagnon du prophète suit la religion de Mohamed, il lui disent « tu as renié ta religion ?! » assabaat ? le verset 20 de al Imran. sIII est explicite, il démontre pour le moins que l’on puisse le dire que ce que tu dis ne peut-être vrai. 20S’ils te tournent en dérision, dis : Je me suis soumis à Allah7, moi et ceux qui m’ont suivi. Et dis à ceux qui ont reçu le Livre et aux ignorants8 : Avez-vous embrassé l’islam ? Si c’est le cas, ils auront bien choisi. Mais s’ils se détournent, à toi de les instruire. Allah est Celui qui regarde Ses serviteurs9.

Dans la traduction Chebel, les sabéens sont traduits par IGNORANTS, c’est faux. Il y a ceux qui ont cru, dans ce cas ce sont  les gens du livre (chrétiens et juifs) et les autres ceux qui ne croient pas aux livres (les sabéens) ou ceux qui se sont détachés de toute tradition unitaire. Il est impossible que le verset en désignant Mohamed demande à Mohamed lui-même de dire aux gens du livre et aux sabéens d’embrasser l’islam.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
safirfarid219 Membre 1 513 messages
Forumeur alchimiste‚ 52ans
Posté(e)
Le 07/12/2018 à 10:18, satinvelours a dit :

Il faut faire attention : l’origine de l’Islam est plus atypique que je ne le pense. Ne pas s’égarer dans les origines linguistiques et ethniques (ne pas s’égarer dans des déterminations raciales). La spécificité de l’Islam vient de la population qui l’a enfanté : des nomades. Il y a plus de ressemblance entre les nomades arabes et les nomades asiatiques dans les comportements qu’entre les Arabes nomades et les Arabes yéménites. C’est la culture séculaire des peuples qui les sépare, pas leurs origines linguistiques et ethniques. C’est bien la pratique quotidienne sociale et économique qui forge les esprits, pas les origines ethniques communes. Les Arabes yéménites sont des agriculteurs (des sédentaires). Comme les Judéens. II y a plus de ressemblance entre les habitants du royaume de Judas et les habitants du royaume du Yémen qu’entre ceux-ci et les nomades. Étudier si possible les nomades asiatiques et leur comportement : il doit y avoir là des clés pour comprendre l’Islam. Il y a aussi la différence de comportement vis à vis de la langue. Les agriculteurs finissent par écrire, apparition de l’écrit comme base culturelle : les nomades reste sur l’oral, la tradition orale.

l’Islam s’enracine dans des pratiques très spécifiques : le nomadisme, la pratique orale de la langue. Ces spécificités peuvent aussi expliquer les divisions actuelles du monde musulman. Il n’y a pas de culture commune entre l’Iran et l’Arabie actuelle par exemple. Il y a beaucoup plus de ressemblance entre les cultures perse et européenne qu’on ne le croit. Peut-être devrais-je aller voir aussi les raisons de la guerre actuelle entre l’Arabie et le Yemen. Il est possible qu’il y ait là des causes qui remontent très loin.

En donnant le primat à la langue et à l’ethnie nous tombons dans la trappe raciale définie par les Européens au 19 siècle et dans la définition de la nation mise au point par les Allemands au 19 et au 20 siècle (la nation est fondée sur la communauté linguistique et ethnique pour les Allemands). Bien noter que la définition de la nation chez Renan transcende complètement la langue et l’origine ethnique. Voir ses débats à propos de l’Alsace contre un intellectuel allemand.

Je commencerai par la fin de ton écrit par ce fameux Ernest qui disait dans son livre ‘’histoire des langues sémitiques’’ : « par une grâce particulière Aryens et sémites n’ont jamais connu l’état sauvage, et se sont d’emblée portés au plus haut niveau de la culture. » un racisme mélangé à une certaine dose de religion. Il disait aussi, qu’il est établi aujourd’hui que l’Arabie centrale fut le berceau des sémites. Les sémites qui restèrent dans le bas Euphrate et rayonnèrent ensuite sur toute l’Asie antérieure furent les Assyriens,… Israélites. Il mélangeait entre Chaldéens, Assyriens…..Israélites et suppose une Asie antérieure, vide d’habitant.

Un enseignement doctrinaire fausse nos jugements. Quand nous aurons appris à  peser l’exact poids des mondes qui nous entourent, nous découvrirons peut-être, outre la fraternité, tout à la fois nos horizons et nos limites. Vouloir ramener tout un Univers, comme l’Univers arabe à quelques arpents de désert infécond où flotteraient quelques résidus de mythes, le rabaissé, le caricaturé ou l’enterré, n’est que mauvaise foi. J.P Adam, a publié aux éditions Laffont un livre « l’archéologie devant l’imposture » il avait dénoncé le caractère mystificateur et purement hypothétique d’une certaine science du passé, il se disait stupéfait de voir le bon sens  bafoué à ce point. Mais il n’avait pas osé aller au bout de sa logique.

Vous parlez de sécularisation est-ce que vous avez vécu parmi ces bédouins arabes et asiatiques comme vous dites et vous avez pu faire une distinction dans le processus tout le processus des aspects sociaux, économiques, politiques, législatifs, et moraux. Est-ce que vous avez bien étudié tous les cas le changement de la société séculaire en une société religieuse, avez trouvé une différence ? Les mentalités et les préoccupations ont-elles changées pour les deux cas ? …

Tu ne peux pas parler d’Islam alors que tu ne connais pas l’Islam et Il ne  saurait être question d’histoire lorsqu’on ignore les faits, ni de tenter de deviner les évènements alors qu’on ne possède aucun document.

On peut supposer que le Coran est né dans un milieu humain (bien que nous n’ayons pas de preuves) et l’anthropologie nous demande de connaitre ce milieu humain, il se pourrait que la nature du coran possède un rapport avec ce milieu humain, cette société. Les textes sacrés peuvent être interprétés selon la bonne ou mauvaise intention des personnes. Si nous prenons uniquement un aspect de la vie de ces arabes par exemple que tu appelles bédouins et qui ne l’étaient pas car dans ce cas ils vivaient dans une cité, avec des chefs de tribus et autres. Concernant le coran certains passages rendent compte des conflits de Mohamed,  ces passages de violence sont à remettre dans un contexte qui donne un caractère temporel. La violence est le reflet de la société, la torah est plus violente et c’est logique, car le contexte était plus propice pour la violence, les conflits étaient beaucoup plus nombreux, il faudrait remettre les actions de violence dans des contextes historiques. Dans le cas du contexte  de la violence coranique, les conflits étaient tribaux. Dans le monde tribal, la violence est limitée dans la mesure du nombre, ce qui rehausse la conscience du risque d’un conflit parmi les belligérants, le risque est la perte des hommes. Pour un clan tribal qui est composé de quelques centaines de personnes, perdre un homme est dramatique. Cette société ne connaissait pas l’eschatologie (l’enfer, le jugement…), ces hommes tenaient à sauvegarder leurs vies. Les djihadistes d’aujourd’hui, ne  sont que  les fils de la violence contemporaine, qui confondent le sixième siècle et le 21eme.

Tu commences par des prémices qui sont totalement faux et tu continues ta verve  et tu analyse l’histoire en disséquant  un ensemble géographique qui englobait tout le moyen et proche Orient par des éléments qui ne sont en fin de compte que des débris d’une civilisation plusieurs fois millénaire. C’est comme si tu parlais des gitans et autres et essaies de prouver que ce sont les français, espagnols ou autres.  

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
safirfarid219 Membre 1 513 messages
Forumeur alchimiste‚ 52ans
Posté(e)
Il y a 22 heures, jécoute a dit :

Oui mais moi c'est gaouri :smile2:

attention j'écoute, ce terme vous a été attribué par les turcs et je conseille d'aller chercher sa signification car, je ne voudrais même pas le prononcer 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
satinvelours Membre 717 messages
Forumeur forcené‚
Posté(e)

Il apparaît, en prenant le temps de laisser incuber en moi la perception du comportement de Mahomet que celui-ci s’est carrément approprié les mythes hébraïques et chrétiens. Il les a fait siens. En les faisant siens, tout en affirmant l’existence éternelle de Allah il soumet ces mythes à la volonté de Allah. La Torah et les Évangiles ont du coup été donnés par Allah à des peuples qui avaient besoin de ces révélations à un moment donné de leur existence. Mahomet se met au-dessus de la Torah et des Évangiles car ces textes ne sont jamais que des révélations transitoires données par Allah. Mahomet lui connaît l’ultime révélation, celle qui sera consignée dans le Coran. En cela il ne continue pas la Torah et les Évangiles, il transcende ces mythes.

C’est un peu comme si moi, fière de certaines de mes origines, descendante d’un Atman du Caucase, je m’appropriais non seulement la culture cosaque mais qu’en plus j’estimais que, vu ma foi actuelle, disons ma foi en Allah par exemple, j’avais en fait inspiré mon ascendant. L’Être actuel de ma foi, Allah, qui m’inspire présentement serait en fait l’inspirateur de mon ascendant. Du coup non seulement je m’approprie le patrimoine culturel de mon ascendant mais en plus c’est moi, à travers ma foi, qui ai inspiré la culture de mon ancêtre. J’abolis le temps. Il n’y a plus de passé il n’y a plus qu’un présent que j’organise comme je le veux (en m’appuyant sur Allah). Je récupère ainsi non seulement un patrimoine culturel, mais comme je suis l’esprit de ce patrimoine je peux en faire ce que je veux. En abolissant ainsi le temps Mahomet fait d’Abraham un musulman, il fait de tous les juifs et de tous les chrétiens (et de tous les hommes finalement) des musulmans, et si ceux-ci ne se reconnaissent pas comme musulmans c’est qu’ils sont ignorants ou qu’ils sont de mauvaise foi (ils sont alors infidèles, le terme infidèle d’ailleurs est explicite, il souligne le fait qu’il y a trahison d’une fidélité d’origine, la fidélité à Allah)

Mais quel est le but de Mahomet ? Qu’est ce qui l’inspire ? Mahomet est de la même trempe que les Césars, Alexandre le Grand ou Paul : il est inspiré par une formidable volonté de puissance, il se veut conquérant. Mais il ne dispose pas des mêmes atouts que ses illustres prédécesseurs. Il doit faire avec une population de bédouins et il doit faire avec sa propre culture, qui n’est pas débordante. Privé du savoir nécessaire pour donner sens à une action conquérante il s’empare des savoirs hébraïques et chrétiens et il se les approprie. Mais s’il se les approprie c’est qu’il a l’intention d’utiliser ces mythes, devenus sa possession, pour fédérer les tribus bédouines. Mahomet est un esprit pratique, un homme d’action. Le monothéisme lui permet de fusionner en Allah tous les dieux tribaux. En fusionnant les idoles dans Allah, Mahomet réunit les tribus en une seule nation, unité dont il a besoin pour partir à l‘assaut du monde.

Mahomet est indifférent aux Juifs et aux chrétiens. Il se retournera contre les Juifs quand il verra qu’ils se refusent à le servir. Il est obligé de détruire les Juifs du Hedjaz car il a dérobé leur patrimoine culturel. Comment supporter que ceux dont on a dérobé le patrimoine continuent de revendiquer la propriété privée de ce patrimoine ? Ce qu’il a en vue c’est la fédération de tous les Arabes autour d’un mythe commun, le Coran, lequel Coran deviendra une arme de guerre. Mahomet est un guerrier qui fourbit ces armes avant de partir à la conquête du monde. Rien de religieux en lui, non, en fait en lui tout est politique. Allah est une arme, la seule dont il dispose vu son époque et son environnement. Il est inspiré par une formidable volonté de puissance qui s’incarne dans la figure de Allah.

  • Like 1
  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
safirfarid219 Membre 1 513 messages
Forumeur alchimiste‚ 52ans
Posté(e)
Le 09/12/2018 à 10:51, satinvelours a dit :

Il apparaît, en prenant le temps de laisser incuber en moi la perception du comportement de Mahomet que celui-ci s’est carrément approprié les mythes hébraïques et chrétiens. Il les a fait siens. En les faisant siens, tout en affirmant l’existence éternelle de Allah il soumet ces mythes à la volonté de Allah. La Torah et les Évangiles ont du coup été donnés par Allah à des peuples qui avaient besoin de ces révélations à un moment donné de leur existence. Mahomet se met au-dessus de la Torah et des Évangiles car ces textes ne sont jamais que des révélations transitoires données par Allah. Mahomet lui connaît l’ultime révélation, celle qui sera consignée dans le Coran. En cela il ne continue pas la Torah et les Évangiles, il transcende ces mythes.

C’est un peu comme si moi, fière de certaines de mes origines, descendante d’un Atman du Caucase, je m’appropriais non seulement la culture cosaque mais qu’en plus j’estimais que, vu ma foi actuelle, disons ma foi en Allah par exemple, j’avais en fait inspiré mon ascendant. L’Être actuel de ma foi, Allah, qui m’inspire présentement serait en fait l’inspirateur de mon ascendant. Du coup non seulement je m’approprie le patrimoine culturel de mon ascendant mais en plus c’est moi, à travers ma foi, qui ai inspiré la culture de mon ancêtre. J’abolis le temps. Il n’y a plus de passé il n’y a plus qu’un présent que j’organise comme je le veux (en m’appuyant sur Allah). Je récupère ainsi non seulement un patrimoine culturel, mais comme je suis l’esprit de ce patrimoine je peux en faire ce que je veux. En abolissant ainsi le temps Mahomet fait d’Abraham un musulman, il fait de tous les juifs et de tous les chrétiens (et de tous les hommes finalement) des musulmans, et si ceux-ci ne se reconnaissent pas comme musulmans c’est qu’ils sont ignorants ou qu’ils sont de mauvaise foi (ils sont alors infidèles, le terme infidèle d’ailleurs est explicite, il souligne le fait qu’il y a trahison d’une fidélité d’origine, la fidélité à Allah)

Mais quel est le but de Mahomet ? Qu’est ce qui l’inspire ? Mahomet est de la même trempe que les Césars, Alexandre le Grand ou Paul : il est inspiré par une formidable volonté de puissance, il se veut conquérant. Mais il ne dispose pas des mêmes atouts que ses illustres prédécesseurs. Il doit faire avec une population de bédouins et il doit faire avec sa propre culture, qui n’est pas débordante. Privé du savoir nécessaire pour donner sens à une action conquérante il s’empare des savoirs hébraïques et chrétiens et il se les approprie. Mais s’il se les approprie c’est qu’il a l’intention d’utiliser ces mythes, devenus sa possession, pour fédérer les tribus bédouines. Mahomet est un esprit pratique, un homme d’action. Le monothéisme lui permet de fusionner en Allah tous les dieux tribaux. En fusionnant les idoles dans Allah, Mahomet réunit les tribus en une seule nation, unité dont il a besoin pour partir à l‘assaut du monde.

Mahomet est indifférent aux Juifs et aux chrétiens. Il se retournera contre les Juifs quand il verra qu’ils se refusent à le servir. Il est obligé de détruire les Juifs du Hedjaz car il a dérobé leur patrimoine culturel. Comment supporter que ceux dont on a dérobé le patrimoine continuent de revendiquer la propriété privée de ce patrimoine ? Ce qu’il a en vue c’est la fédération de tous les Arabes autour d’un mythe commun, le Coran, lequel Coran deviendra une arme de guerre. Mahomet est un guerrier qui fourbit ces armes avant de partir à la conquête du monde. Rien de religieux en lui, non, en fait en lui tout est politique. Allah est une arme, la seule dont il dispose vu son époque et son environnement. Il est inspiré par une formidable volonté de puissance qui s’incarne dans la figure de Allah.

Voir des révélations d’une manière aussi restrictive, c’est  accuser Dieu lui-même ou Allah si vous préférez, de faire dans le sectarisme, car il avait choisit une langue plutôt qu’une autre et un arabe comme prophète au lieu d’un juif, alors que tous les autres étaient des enfants d’Israël. Ces sont des prérogatives divines et il sait ce qu’il fait.  L’homme qu’i l avait choisit ne savait ni lire ni écrire et tous ses concitoyens étaient fiers de cette situation, il laissait ce soin pour des esclaves. Il ne pouvait donc pas s’approprier les écrits  des livres précédents. Et ci un autre l’avait fait à sa place, nous le saurions car il se manifesterait, il ne pouvait laisser la gloire à un autre c’est sur, surtout que ces arabes étaient imbus de leurs personnes et les poètes se sont multipliés pour profiter de cet orgueil démesuré, en se procurant quelques pécules.  D’autre part, mis à par quelques brins de récits historiques qui sont cités dans les trois livres et qui ne peuvent être changés, la foi des Mohamédiens  est totalement différente des lois de la Torah et de l’évangile. il s’agit des lois qui ont été révélées à une période bien déterminée, donc certaines d’entre elles sont soit abrogées ou enrichies, comme les dix commandements de Moise, qui sont devenus quatorze dans le Coran, ou le nombre des cas menant à la peine de mort qui étaient de 18 et ne constitue désormais qu’une seule dans le coran avec  possibilité de grâce par la famille du défunt. Normal si nous faisons une distinction entre l’an 2000 et l’an moins 2000.), où la sauvagerie était encore de mise. Ce qui fait qu’il n’existe aucune contradiction des lois du livre de Mohamed et les lois qui sont votées dans tous les parlements du monde. Mis à par quelques unes qui défraient la chronique comme celles qui veulent sortir des lois qui sont innées dans le conscient de l’être humain et que l’animal lui-même ne les  enfreint pas.  

Nous pouvons sans connaitre l’autre développer une rhétorique à merci. Il faudrait au départ savoir ce qui signifie l’Islam et à quand nous parlons de musulmans, il faudrait connaitre ces musulmans, c’est vrai à votre décharge, que même les érudits musulmans se connaissent pas ce mot. Nous disons toujours les musulmans en citant des gens bien déterminés, et du coup votre compréhension et leur compréhension se retrouve inopérante, et ne peut fournir aucun fruit.  Il faudrait savoir que l’Islam existait depuis Noé, et tous les prophètes qui sont venus après se disaient musulmans, donc ce n’est pas une invention de Mohamed. Et ce n’est nullement le culte de Mohamed, l’islam signifie croire en Dieu, au jour du jugement dernier et faire du bien pas plus ni moins et tout un chacun pourrait-être musulman sans qu’il ne suive le culte de Mohamed, ni de Jésus, ni celui de Moise et ces personnages qui ne suivent aucun livres sont appelés dans le livre les Sabéens. Maintenant concernant ta rhétorique, je te répondrai par un seul verset : « 13 – Ô vous les hommes, Nous vous avons créés à partir d’un mâle et d’une femelle. De vous, Nous avons fait des peuples et des tribus afin que vous vous reconnaissiez. Votre dignité aux yeux de Dieu, c’est votre piété. Dieu est savant, le Très-Informé. »

Il parle ici pour tous les hommes de la planète, ceux qui changent leurs prénom en devenant les adeptes de Mohamed, n’ont rien compris au culte de Mohamed. Dieu n’a pas besoin de ça, il a besoin de ça : vous vous reconnaissiez et Votre dignité c’est votre piété.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
rien18 Membre 25 messages
Forumeur balbutiant‚ 54ans
Posté(e)
Il y a 22 heures, safirfarid219 a dit :

  le nombre des cas menant à la peine de mort qui étaient de 18 et ne constitue désormais qu’une seule dans le coran avec  possibilité de grâce par la famille du défunt.

Comment une seule peine de mort et que faites-vous de la lapidation ????? ce n’est pas un meurtre horrible ????? Et ceux les apostats et autres ????

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
safirfarid219 Membre 1 513 messages
Forumeur alchimiste‚ 52ans
Posté(e)
il y a 7 minutes, rien18 a dit :

Comment une seule peine de mort et que faites-vous de la lapidation ????? ce n’est pas un meurtre horrible ????? Et ceux les apostats et autres ????

 

à l’instant, safirfarid219 a dit :

C’est facile aujourd’hui de chercher, avec internet  vous n’avez qu’à taper Coran et vous faites votre recherche et si vous trouvez un autre cas de  peine de mort vous me faites signe. La lapidation  n’existe pas dans le coran comme peine capitale. Pour le cas de fornication, la peine est la flagellation et il est impossible de prouver le cas de fornication, car la loi coranique a institué des demandes de preuves impossibles à fournir.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
olma Membre 237 messages
Forumeur activiste‚ 68ans
Posté(e)
Le 25/11/2018 à 16:33, aliochaverkiev a dit :

Notes éparses sur l'origine des Arabes et de l'Islam.

(Bernard Lewis les Arabes dans l' Histoire)

Première mention du mot arabe  : inscription assyrienne 853 avant l'EC. Le mot désigne le Bédouin des steppes septentrionales de l'Arabie (nomade). Mais il existait aussi une civilisation sédentaire au sud-ouest de l'Arabie (Yémen). Premier usage arabe du mot "arabe" inscription ancienne en Arabie du sud (Yémen). Le mot alors signifie bédouin, nomade, auteur de razzias (tradition de tous les nomades vis à vis des sédentaires).

Pour Mahomet les Arabes sont exclusivement  les bédouins du désert.

La tradition divise le peuple arabe en deux souches principales. Le peuple du sud-ouest de l’Arabie (Yémen) et le peuple du centre et du nord. Les langues sont différentes. Le peuple du centre et du nord est plus proche ethniquement des Hébreux. Chronologie du peuple du sud-ouest obscure. La langue du peuple du nord a donné la langue arabe actuelle.  Sud-ouest : royaume de Saba (reine  en relation avec Salomon). X siècle avant l'EC. les sabéens auraient colonisé l’Afrique, fondation du royaume d'Abyssinie (Éthiopie) dont le nom vient de Habashat, peuple de sud ouest de l’Arabie. Le mot arabe pour désigner l’Éthiopie est toujours Habash. Après conquêtes d’Alexandre les Grecs s"intéressent au Yémen : voie de communication avec l'Inde. Dernier souverain de cette contrée : Dhu Nuwas (v siècle ?) se convertit au judaïsme. En représailles des persécutions contre les juifs de l'empire d’orient ce roi persécute les chrétiens de son royaume. Représailles de l’Éthiopie (chrétiens) qui envahit le Yémen et met fin au royaume de Saba. Puis les Perses (575) occupent le Yémen. Pas longtemps. Ensuite conquête musulmane.

on ne retrouve absolument rien de se que tu dis dans le Coran, il se peut que le Coran ne raconte pas l'histoire, mais l'utilise à des fins qui reste à déterminer, surtout en langue française.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
satinvelours Membre 717 messages
Forumeur forcené‚
Posté(e)

Khaybar, oasis située à 150 km de Yathrib. Majoritairement peuplée de juifs. En 624 Mahomet s’attaque à la tribu juive de Qaynuqa qui est forcée de quitter Yathrib et qui émigrera dans l’actuelle Transjordanie.

En 625 il s’attaque à la tribu juive des Banu Nadir qui ira se réfugier à Khaybar.

Puis il s’en prend à la tribu juive des Banu Qurayza : il tue les hommes et vend comme esclaves les femmes et les enfants.

L’implantation juive en Arabie remonterait à l’époque de l’exil à Babylone soit au VI siècle avant l’E.C. Les Judéens se concentrèrent dans la région du Hedjaz dans les oasis de Yathrib et de Khaybar. Ils acquièrent des positions économiques dominantes. Ils introduisent l’agriculture, l’artisanat, la petite métallurgie. Ils règnent ainsi économiquement sur les tribus arabes nomades. Ils diffusent les mythes hébraïques auprès des Arabes. Ceux-ci, versés dans la culture orale, apprennent et retiennent tous ces mythes (la tradition orale s’appuie sur la mémoire orale, les individus apprennent par cœur les paroles entendues). Mahomet a donc toujours entendu dès son enfance racontés les mythes hébraïques qu’il a ainsi mémorisés et qu’il restituera quand il commencera son prêche.

Rupture avec les juifs : Mahomet remplace Jérusalem par la Mecque pour l’orientation de la prière. Il institue le jeûne du ramadan à la place de celui du Kippour et il avance au vendredi le jour du shabbat. On voit qu’il se détermine totalement par rapport au judaïsme soit par communion, soit par opposition.

Puis le ton du Coran devient véhément à l’égard des Juifs.

Toutes ces attitudes sont fonction de l’évolution du pouvoir politique local de Mahomet. S’il s’en prend aux Juifs c’est que ceux-ci ne prennent pas son parti quand il lutte contre les autorités de la Mecque. Pire il semble que les Juifs prennent politiquement partie contre lui. On voit donc que Mahomet ne doit rien à une religiosité quelconque il doit tout à ses intentions politiques. Il se détermine contre les Juifs non pour des raisons religieuses mais pour des raison politiques et il traduit dans un langage religieux ses ressentiments politiques contre les Juifs. L’Islam n’est pas religieux, l’Islam est politique. Du moins à ses origines. Paradoxalement le caractère exclusivement politique de l’Islam sera plus tard bénéfique pour les Juifs. Quand ceux-ci aideront politiquement les Arabes, ceux-ci deviendront beaucoup plus bienveillants vis à vis d’eux.

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
safirfarid219 Membre 1 513 messages
Forumeur alchimiste‚ 52ans
Posté(e)
Il y a 19 heures, satinvelours a dit :

 

 

En parlant des juifs de cette époque, en Arabie, il ne faudrait pas avoir dans l’idée que les juifs étaient des personnes aux yeux bleus, parlant l’hébreu. Non c’étaient des arabes qui vivaient d’entre les arabes, mais ils se différenciaient par la religion qui était monothéiste, alors que les arabes étaient restés polythéistes.

Je commencerais par les Banu Qoraida :

Après la défaite des musulmans contre les Mécquois (les polythéistes), dans  la bataille d’ Ehud (à Médine, les juifs se sont ligués, avec les polythéistes contre les musulmans. Le Prophète n’avait pris aucune décision  au début, il a laissé faire, surtout après la bataille du puits ‘’Mouna’’ où soixante dix des meilleurs compagnons ont été tués par les polythéistes avec une aide des juifs (ils leur ont tendu un piège). C’était un coup dur pour le prophète, mais il n’avait toujours pas pris de  décision pour combattre les juifs, car il était sous le choc de la défaite et par stratégie il avait choisit la paix. Seulement ils avaient décidé de le tuer, bien qu’un pacte de non agression avait été signé entre les juifs et les musulmans et c’est ce que Salam Ibn Mouchkime, un de leur compatriote  leur avait signalé, en voulant les dissuader de ne pas commettre cet acte.

Une recrue avait été, alors choisie pour écraser la tête du prophète par un rocher. Quant le prophète s’est assis devant un mur de la cité juive avec ses compagnons, le criminel avait escaladé le toit de cette maison pour exécuter cette action, mais l’envoyé de Dieu avait échappé à cet attentat. Le prophète avait envoyé Mohamed Ibn Masslama aux juifs de Banu Al nadir leurs ordonnant de quitter la ville. Mais le chef des hypocrites  à Médine Abdellah Ibn Salloul, avait envoyé un message aux Banu Al Nadir leur demandant de résister car il avait promis de leur envoyer 2000 hommes pour les aider. Et ce fut la révélation : sourate al Hachr v 11 : « 11 – Ne vois-tu pas les hypocrites ? Ils disent à leurs frères au sein des gens du Livre qui, comme eux, n’ont pas cru : Si vous êtes chassés d’ici, nous partirons avec vous. Nous n’obéirons à personne contre vous. Et si vous êtes combattus, sachez que nous serons auprès de vous pour assurer votre victoire. Allah est témoin de leurs mensonges. » ce fut un mensonge, Les  juifs avaient refusé de quitter les lieux, le prophète était devant un dilemme car il ne pouvait combattre sur plusieurs fronts, mais la décision était prise, ils devaient combattre. L’ordre a été donné de combattre les juifs et c’est alors que les juifs avaient demandé à leurs semblables de les aider, mais ces derniers ont refusé et ce fut le verset suivant n°12 : « 12 – Car, s’ils sont expulsés, ils ne les suivront pas ; s’ils sont attaqués, ils ne leur viendront pas en aide et, même s’ils les soutiennent, c’est pour leur fausser compagnie aussitôt. Ils ne seront point secourus. »

Après six jours de siège seulement, les juifs se sont rendus, le prophète avait accepté de leur laisser la vie sauve, ils ont pris tous leurs biens, pour rejoindre le Cham (Palestine, Liban, Syrie.) et une partie s'est installée à Khaibar.  Ce fut le siège des Banu Nadir et Dieu avait révélé pour ce fait historique toute une sourate la sourate Al Hachr N° 59.
 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
safirfarid219 Membre 1 513 messages
Forumeur alchimiste‚ 52ans
Posté(e)
il y a 38 minutes, safirfarid219 a dit :

 

Banou kaynoukaa :

Parmi les trois tribus à Médine. L’expulsion en 624, Une tribu juive arabe alliée de la tribu des Azraj, l’une des deux puissantes tribus arabes de Yathrib avec Al Awss. Le prophète avait signé un pacte avec eux, de non agression et d’aide mutuelle en cas d’une agression d’une force étrangère sur l’un des deux camps.

L’origine du conflit était qu’une femme musulmane, avait était chez un de juifs pour des bijoux. Le vendeur avait attaché une partie du vêtement de la femme sur la chaise sans qu’elle ne s’aperçoive  , en se levant tous ses vêtements, étaient tombés. Elle a crié et c’est alors qu’un musulman avait tué le juif.  Les juifs se sont vengés en tuant le musulman, c’est alors que les musulmans ont établit un siège devant les remparts des juifs et c’est Abdellah Ibn Salloul, qui est un dignitaire des Azraj alliés des juifs, qui avait demandé une grâce, le prophète avait accepté, mais la peur des juifs était telle, qu’ils quittèrent Médine.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
safirfarid219 Membre 1 513 messages
Forumeur alchimiste‚ 52ans
Posté(e)
il y a une heure, safirfarid219 a dit :

La bataille de KHAIBAR/

Vers 628 : vingt jour après la signature des accords des musulmans avec les polythéistes de la Mecque que ces évènements avait commencé, à El Houdaybiya.

Les causes de cette bataille : non respect du pacte de paix signé avec les musulmans, complots des Banu koraida  avec les arabes du Najd et des Koraichi et traitrise.

Après les évènements de l’expulsion des banu Nadir, certains des juifs de cette tribu ont rejoint la cité de Khaibar tels. Hay Ibn Akhtab, Salam Ibn Abi AL Houkaik et kounanata ibn Rabii ibn al haqiq. Cette forteresse était devenue un danger pour les musulmans car après  les évènements des banu AL Nadhir, des complots commençaient à s’y tisser. Et parmi les trois cités des Banu Al Nadhir, Salam Ibn Abi AL Houkaik était particulièrement virulent, le prophète avait  alors envoyé Abdellah Ibn Outaik avec un groupe des Khazraje (une tribu arabe) à Khaibar pour éliminer Salem Ibn Al houkaik, il avait été assassiné dans sa propre maison. Assir Ibn Azzoumar  par la suite avait été choisi, comme chef des Banu Qoraida, il voulait avec l’aide des Banou Attafane envahir les musulmans.  

Une autre tribu voulait aussi aider les juifs, il s’agit des Banou Saad, ces dernier se sont enfuis en voyant les musulmans s’approcher pour leur livrer bataille, le complot des banou Saad avait été déjoué grâce à Ali Ibn Abi Taleb qui avait intercepté un messager des Banu Saad, portant un message pour les juifs qui concernait la bataille que devait délivrer les deux alliés.

Abdellah ibn rawaha, était un espion envoyé à la cité, il avait pu avoir tous les renseignements, il avait pu savoir que les banou koraida avaient décidé de donner main forte aux Mecquois, malgré la clause de la non ingérence et le pacte de paix. Ce fut une des bataille les plus dur des musulmans, si ce n’était un vent fort violent qui avait fait fuir les polythéistes, ils auraient surement tous été massacrés, malgré le grand fossé qui entourait Médine, conçut  spécialement pour que toutes les tribus, appelés ‘’partis’’ car elles se sont toutes liguées contre  les musulmans, ne puissent pas s’approcher de la ville. Cette trahison des banu Qoraida était la goutte d’eau, entre 1400 à 1540 combattants musulmans avaient investi Khaibar pour livrer une bataille contre les banu Qoraida et tous les combattant des banu Qoraida avaient périt. Les autres contrairement à ce que vous dites, sont restés dans la cité et ce n’est que du temps d’Omar le second kalife après Abou Bakr que les juifs avaient tous quitté Médine, par l’instigation du calife lui-même  suivant soit disant un hadith qui disait que Médine doit-être dépouillée de tous les juifs.

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
safirfarid219 Membre 1 513 messages
Forumeur alchimiste‚ 52ans
Posté(e)
il y a 46 minutes, safirfarid219 a dit :

 

 

L’implantation juive en Arabie remonterait à l’époque de l’exil à Babylone soit au VI siècle avant l’E.C.

Je vous pose une question en quelle année avait été rédigé la Torah ? ET l’Evangile ? VOUS POUVEZ  me donner une date approximative.

 

Les Judéens se concentrèrent dans la région du Hedjaz dans les oasis de Yathrib et de Khaybar. Ils acquièrent des positions économiques dominantes.

Les deux tribus qui dominanaient au temps du prophète n’étaient pas juifs, il s’agit des Aws et Al  Khazraj

Ils introduisent l’agriculture, l’artisanat, la petite métallurgie. Ils règnent ainsi économiquement sur les tribus arabes nomades.

C’est du n’importe quoi, c’était le Japon de la région n’est-ce pas. Les nomades ne vivaient pas dans les cités et les arabes étaient des commerçants, comme les juifs et ils étaient aussi des cultivateurs, des poètes, des guerriers et autres comme les juifs. En ce temps il n’y avait pas de racisme.

Ils diffusent les mythes hébraïques auprès des Arabes.

Tous les mythes ont été inventés par les babyloniens, assyriens, égyptiens, phéniciens, Hittites, puis les grecs les ont empruntés.ils étaient rédigés en cunéiformes par des sumériens ou hiéroglyphes  par les égyptiens ou autres, puis en araméens et enfin par ceux qui ont inventé l’alphabet les phéniciens. L’hébraïsme n’existaient pas à cette époque, la preuve la Torah avait été écrire en araméen, les septante en grec.

 

Ceux-ci, versés dans la culture orale, apprennent et retiennent tous ces mythes (la tradition orale s’appuie sur la mémoire orale, les individus apprennent par cœur les paroles entendues).

Donc n’importe le qui aurait pu écrire ces mythes et ce n’est surement pas un illettré qui le ferait, car il existait des arabes qui écrivaient des poèmes. Alors pourquoi uniquement un seul personnage qui avait écrit ces mythes.

Mahomet a donc toujours entendu dès son enfance racontés les mythes hébraïques qu’il a ainsi mémorisés et qu’il restituera quand il commencera son prêche.

Puis il avait combattu ces juifs pour qu’ils ne racontent pas ce qu’il avait fait. N’est-ce pas ? les juifs étaient surtout à Médine et tu venais de le dire, alors que Mohamed est parti à Médine treize ans après sa révélation et il existe des révélations appelées Mecquoise et d’autres Médinoises.

Rupture avec les juifs : Mahomet remplace Jérusalem par la Mecque pour l’orientation de la prière.

Mohamed quand il ne trouvait pas de loi dans son livre, il prenait celles des juifs, comme la direction de la prière, jusqu’au moment ou Dieu lui a révélé un verset qui lui avait changé sa direction, il en est ainsi pour la lapidation, quand Dieu le lui a interdit par la sourate Annour. Et ce problème est bien expliqué dans le coran.

 Il institue le jeûne du ramadan à la place de celui du Kippour et il avance au vendredi le jour du shabbat. On voit qu’il se détermine totalement par rapport au judaïsme soit par communion, soit par opposition.

Le jeûne aucune commune mesure et les musulmans ne renient pas les deux livres, ni les prophètes

Puis le ton du Coran devient véhément à l’égard des Juifs.

C’est une preuve que Tu ne connais ni le coran, ni la Bible. Car cette dernière est plus dur encore à l’égard des juifs.

Toutes ces attitudes sont fonction de l’évolution du pouvoir politique local de Mahomet. S’il s’en prend aux Juifs c’est que ceux-ci ne prennent pas son parti quand il lutte contre les autorités de la Mecque.

N’importe quoi, vraiment tu tires dans toutes les directions. Il n’a jamais demandé aux juifs de prendre parti, ces derniers n’avaient aucun poids politique ou guerrier, ceux qui l’ont aidé ce sont des polythéistes qui sont devenus des musulmans comme les deux tribus Al Aws et Al Khazraj.

Pire il semble que les Juifs prennent politiquement partie contre lui.

Ça c’est vrai, car ils savaient qu’il était réellement un prophète et ils n’avaient digéré le coup de Dieu qui  avait choisi un autre qui n’est pas des fils d’Israel.

On voit donc que Mahomet ne doit rien à une religiosité quelconque il doit tout à ses intentions politiques.

Lesquelles ces intentions politiques ?

 Il se détermine contre les Juifs non pour des raisons religieuses mais pour des raison politiques et il traduit dans un langage religieux ses ressentiments politiques contre les Juifs.

Il faudrait expliquer comment il traduit tous ça, donner des preuves. Parler pour ne rien dire c’est facile.

L’Islam n’est pas religieux, l’Islam est politique.

Alors là, c’est le bouquet. Il faudrait expliquer montre nous tes arguments.

 Du moins à ses origines. Paradoxalement le caractère exclusivement politique de l’Islam sera plus tard bénéfique pour les Juifs. Quand ceux-ci aideront politiquement les Arabes, ceux-ci deviendront beaucoup plus bienveillants vis à vis d’eux.

Comment ils ont aidé les arabes ????  et qui sont les arabes ???

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
satinvelours Membre 717 messages
Forumeur forcené‚
Posté(e)

Début de la prédication à la Mecque : le Prophète n’y est pas accepté. Il part à Yathrib où la situation politique était difficile : luttes claniques. Mahomet, accompagné de ses compagnons y est reçu dans l’espoir qu’il transcende ces luttes. Il y arrive difficilement. Il renforce sa prédication religieuse afin de transcender les croyances claniques. Il reprend dans sa religion les aspects moraux les plus importants des clans en les sacralisant. Il fond sous la soumission à Dieu les croyances claniques. Cet effort religieux lui permet de fédérer les clans dans une doctrine unique construite autour d’un dieu unique. Il parvient à unir les tribus arabes et à créer un état : la constitution de Médine dans laquelle il intègre au début des tribus juives. Il inaugure ainsi une nouvelle façon de régner : régner sur un territoire. Il instaure une entité qui n’est plus fondée sur le lignage (les clans) mais sur le territoire.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
italove Membre 2 693 messages
Forumeur alchimiste‚ 54ans
Posté(e)

Arrêtons de nous combattre pour des idées religieuses, nous sommes tous des hommes, nous sommes tous terriens, nous sommes tous des êtres humains, nous devrions vivre tous ensemble libre, sans contraintes, sans des différences entre les hommes et les femmes, tous égaux.

Malheureusement ils y a des cons, des abrutis, des ignorants, qui pensent détenir la vérité ! Mais quelle vérité ?

Un croyant est il plus intelligent qu'un athée ?

C'est quoi toutes ces conneries ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
satinvelours Membre 717 messages
Forumeur forcené‚
Posté(e)

Mahomet doit assurer la viabilité économique de la nouvelle communauté. Les expéditions militaires vont permettre d’assurer cette viabilité. La Révélation qui convertit en termes religieux les intentions politiques va désigner les ennemis cibles de cette guerre. Ce sont d’abord les Arabes de la Mecque, et d’une manière générale tous les Arabes qui ont développé une économie fondé sur l’agriculture (oasis). Ce sont ensuite les Juifs dont le tort est de n’avoir pas soutenu Mahomet dans sa lutte contre les Arabes de la Mecque. Mahomet est victorieux. Aussitôt ces victoires politiques sont sacralisées dans la Révélation : Dieu est l’artisan de la victoire. Mahomet finit par faire la guerre aux musulmans pas assez ardents, c’est la guerre contre les munâfiqûn. La Révélation les dénoncent. Il parvient grâce à cet absolutisme astucieux où la politique est relayée par l’idéologie religieuse à rallier sous son autorité toutes les tribus nomades. En 630 il soumet la Mecque. Puis il soumet les Hawâzin à Hunayn. La guerre appelle la guerre. Mahomet ne dispose pas sur son territoire de base d’une économie développée. Les bédouins par ailleurs sont des nomades qui ne pensent pas à se sédentariser pour construire une économie viable. Mahomet règne sur un désert. La géographie explique aussi le caractère guerrier de l’islam. C’est ainsi que l’islam ne pourra vivre économiquement que dans la guerre de conquête.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
syndrom.x Membre 1 566 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Le 25/11/2018 à 16:33, aliochaverkiev a dit :

Notes éparses sur l'origine des Arabes et de l'Islam.

(Bernard Lewis les Arabes dans l' Histoire)

Première mention du mot arabe  : inscription assyrienne 853 avant l'EC. Le mot désigne le Bédouin des steppes septentrionales de l'Arabie (nomade). Mais il existait aussi une civilisation sédentaire au sud-ouest de l'Arabie (Yémen). Premier usage arabe du mot "arabe" inscription ancienne en Arabie du sud (Yémen). Le mot alors signifie bédouin, nomade, auteur de razzias (tradition de tous les nomades vis à vis des sédentaires).

Pour Mahomet les Arabes sont exclusivement  les bédouins du désert.

La tradition divise le peuple arabe en deux souches principales. Le peuple du sud-ouest de l’Arabie (Yémen) et le peuple du centre et du nord. Les langues sont différentes. Le peuple du centre et du nord est plus proche ethniquement des Hébreux. Chronologie du peuple du sud-ouest obscure. La langue du peuple du nord a donné la langue arabe actuelle.  Sud-ouest : royaume de Saba (reine  en relation avec Salomon). X siècle avant l'EC. les sabéens auraient colonisé l’Afrique, fondation du royaume d'Abyssinie (Éthiopie) dont le nom vient de Habashat, peuple de sud ouest de l’Arabie. Le mot arabe pour désigner l’Éthiopie est toujours Habash. Après conquêtes d’Alexandre les Grecs s"intéressent au Yémen : voie de communication avec l'Inde. Dernier souverain de cette contrée : Dhu Nuwas (v siècle ?) se convertit au judaïsme. En représailles des persécutions contre les juifs de l'empire d’orient ce roi persécute les chrétiens de son royaume. Représailles de l’Éthiopie (chrétiens) qui envahit le Yémen et met fin au royaume de Saba. Puis les Perses (575) occupent le Yémen. Pas longtemps. Ensuite conquête musulmane.

Bonjour

T'es sur que les Arabes sont exclusivement  les bédouins du désert.

c'est Mohammed et non pas Mahomet ...

soit t'es un trés mauvais historien soit tes sources sont le bar du coin ...

... tu veux bien citer tes sources

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
safirfarid219 Membre 1 513 messages
Forumeur alchimiste‚ 52ans
Posté(e)
il y a 26 minutes, Anatole1949 a dit :

 

 tu m'excuses mais, je n'aime pas lire les ragots de vieilles. ce n'est qu'une perte de temps et ça fait partie des commérages 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement

×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité