Aller au contenu

Messages recommandés

Ai ton nu dieu Membre 141 messages
Forumeur inspiré‚ 45ans
Posté(e)

il s'agit une chanson de Charles Aznavour
Hier encore

J'avais vingt ans
Je caressais le temps
Et jouais de la vie
Comme on joue de l'amour
Et je vivais la nuit
Sans compter sur mes jours
Qui fuyaient dans le temps
J'ai fait tant de projets

Qui sont restés en l'air

J'ai fondé tant d'espoirs

Qui se sont envolés

Que je reste perdu

Ne sachant où aller

Les yeux cherchant le ciel

Mais le cœur mis en terre

Hier encore

j'avais vingt ans

Je gaspillais le temps

En croyant l'arrêter

Et pour le retenir

Même le devancer

Je n'ai fait que courir

Et me suis essoufflé

Ignorant le passé

conjuguant au futur J

Je précédais de moi

Toute conversation

Et donnais mon avis

Que je voulais le bon

Pour critiquer le monde

Avec désinvolture

Hier encore

J'avais vingt ans

Mais j'ai perdu mon temps

A faire des folies

Qui ne me laissent au fond

Rien de vraiment précis

Que quelques rides au front

Et la peur de l'ennui

Que signifie Je caressais le temps  dans cette chanson ?

Merci pour votre aide

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
bouddean Membre 2284 messages
Forumeur alchimiste‚ 2ans
Posté(e)

Hum, peut être que ça veut dire qu'il ne prenait pas les choses au sérieux :hu:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
BadKarma Membre 10205 messages
Docteur Honoris Causa Es "Patati & Patata..."‚ 56ans
Posté(e)

Il me semble que le temps a fini par récemment obtenir gain de cause pour un tel comportement aussi inapproprié...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Talon 1 Membre 8777 messages
Talon 1‚ 73ans
Posté(e)

Flatteur. Celui qui ne s'y accroche pas.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Swannie Membre 10264 messages
In love with life and truth‚
Posté(e)

Manière poétique pour dire qu'à 20 ans, on prend le temps comme il vient n'attachant pas d'importance au fait qu'il passe, on joue avec la vie sans compter les jours, insouciant, comme l'indique la suite Sans compter sur mes jours
Qui fuyaient dans le temps.

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Enchantant Membre 7918 messages
Forumeur confit‚
Posté(e)
Il y a 5 heures, Ai ton nu dieu a dit :

J'avais vingt ans
Je caressais le temps

Quand vous caresser votre chien ou votre chat, le temps de pose, celui de l’imaginaire, de l’affectif, du sensible, devient un moment suspendu.

Un jeune de 20 ans, lorsqu’il évoque ses projets, ses espoirs, ses attentes, met aussi ses pensées sur le mode pose, démarche analogue à celle que l’on peut avoir lorsque l’on caresse son animal familier.

Je ne dis pas que mon interprétation est la bonne, mais c’est celle qui m’est venu à l’esprit au moment de la question.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Blaquière Membre 8671 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Vous avez tous bien dit ! (à mon avis !)

Caresser c'est  pas accrocher, c'est laisser filer, presque ignorer, puisqu'il s'agit du temps, mais c'est alors un peu en contradiction avec le côté affectif et presque compatissant de caresser... C'est ne pas avoir peur du temps, alors, l'aimer ? Aimer et ignorer en même temps ? Parce qu'on ne le connaît pas ? Allez, on va dire ça !...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Swannie Membre 10264 messages
In love with life and truth‚
Posté(e)
il y a 15 minutes, Blaquière a dit :

Vous avez tous bien dit ! (à mon avis !)

Caresser c'est  pas accrocher, c'est laisser filer, presque ignorer, puisqu'il s'agit du temps, mais c'est alors un peu en contradiction avec le côté affectif et presque compatissant de caresser... C'est ne pas avoir peur du temps, alors, l'aimer ? Aimer et ignorer en même temps ? Parce qu'on ne le connaît pas ? Allez, on va dire ça !...

Oui, c'est l'aimer en même temps (on ne caresse pas quelque chose que l'on n'aime pas), le faisant sans crainte dans l'insouciance des ses 20 ans : à cet âge, on pense avoir la vie devant soi sans imaginer qu'on finira par voir le temps s'écouler finalement très vite.

Dans une vie, les minutes pénibles peuvent sembler une éternité jusqu'à ce qu'elles cessent, alors que les minutes joyeuses semblent sans temps, jusqu'à ce qu'elles cessent aussi.

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement

×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité