Aller au contenu

Après 40 ans de traversée, la sonde Voyager 2 s'apprête à quitter le Système solaire


Messages recommandés

Kâli Animatrice 9 526 messages
Déséquilibrée intemporelle‚ 101ans
Posté(e)

Les ingénieurs de la Nasa ont enregistré un petit sursaut de rayons cosmiques qui laisse penser que la sonde Voyager 2, partie en 1977, se rapproche de la frontière du Système solaire, franchie en 2012 par sa grande sœur Voyager 1.

XVMeee312fa-cae8-11e8-8ffb-6e0fcfe630eb.

En août 2012, la sonde Voyager 1 est devenue le premier objet construit par la main de l'homme à quitter le Système solaire. Il aura fallu attendre un peu plus d'un an pour que le responsable scientifique du programme, l'inusable Ed Stone, 82 ans aujourd'hui, ne consente à officialiser le franchissement de la barrière symbolique appelée héliopause qui sépare la zone d'influence du Soleil, l'héliosphère, et le milieu interstellaire. À l'époque, le chercheur attendait en effet une modification brutale de la direction du champ magnétique qui n'est jamais venue. Il a finalement accepté l'idée que le franchissement de cette frontière ne correspondait pas exactement à l'idée qu'il s'en était faite.

Source et suite de l'article

  • Like 3
  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
querida13 Membre 23 801 messages
forumeuse acharnée‚
Posté(e)

Tiens, ça fonctionne toujours après tant de temps?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
pila Membre 12 151 messages
Forumeur alchimiste‚ 58ans
Posté(e)

C'est fascinant. En me^me temps fascinant, et ridiculement loin du "terre à terre". Terre à terre et onéreux. :bad:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
boeingue Membre 1 694 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

c'est merveilleux !!

nous sommes passés de la préhistoire à l'espace ,hors de notre systéme solaire !!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Répy Membre 9 179 messages
scientifique‚
Posté(e)
Il y a 2 heures, querida13 a dit :

Tiens, ça fonctionne toujours après tant de temps?

Oui pour trois raisons :

- l'énergie est fournie par un dispositif utilisant du plutonium radioactif.

- l'électronique est rudimentaire mais protégée par un blindage au plomb très efficace.

- aucune météorite vagabonde n'a rencontré l'engin interplanétaire !

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
querida13 Membre 23 801 messages
forumeuse acharnée‚
Posté(e)

A cette distance combien de temps met un message à nous parvenir?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Alain75 Membre 19 868 messages
Marxiste tendance Groucho‚ 57ans
Posté(e)
Il y a 4 heures, querida13 a dit :

A cette distance combien de temps met un message à nous parvenir?

La terre est à 8mn lumière du Soleil.

1 ua correspond à la distance du Soleil à la Terre soit 150 millions de km. Taille du système solaire :100 ua soit 15 milliards de km. 

Donc à priori 800mn soit 13 heures 20 mn à peu près, les ondes radio se propageant à la vitesse de la lumière.

Modifié par Alain75
  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Black Dog Membre 1 935 messages
Forumeur alchimiste‚ 101ans
Posté(e)

Certains astrophysiciens ne sont pas d'accord avec l'expression "sortie du système solaire" car l'héliopause est la zone où s'arrête les vents solaires mais l'influence gravitationnelle du Soleil est encore présente et continue bien au-delà.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Répy Membre 9 179 messages
scientifique‚
Posté(e)
Il y a 9 heures, Black Dog a dit :

Certains astrophysiciens ne sont pas d'accord avec l'expression "sortie du système solaire" car l'héliopause est la zone où s'arrête les vents solaires mais l'influence gravitationnelle du Soleil est encore présente et continue bien au-delà.

Avec l'hypothèse "gravitationnelle", il n'y a plus de limite au système solaire puisque la loi d'attraction n'a pas de limite.

L'héliopause a au moins une logique et une limite définie : celle où le "vent solaire" ne vient plus !

  • Like 1
  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Hérisson_ Membre 59 messages
Forumeur en herbe‚ 30ans
Posté(e)

Bonjour,

Citation

Avec l'hypothèse "gravitationnelle", il n'y a plus de limite au système solaire puisque la loi d'attraction n'a pas de limite.

Rien n'empêche d'envisager la distance à laquelle l'attraction gravitationnelle des étoiles voisines devient comparable en norme à celle du Soleil; l'étoile la plus proche se situant à environ 4 années-lumière, cela situe (à masses égales) la distance limite à 2 a.l. .

La surface ainsi définie présente une forme complexe, liée à la répartition dans l'espace des étoiles les plus proches, dont les distances au Soleil vont jusqu'à 100 a.l.; la frontière doit se situer à environ 2 à 5 a.l. de ce dernier, selon la direction envisagée.

Les sondes sont encore très loin d'approcher cette limite.

 

Modifié par Hérisson_
  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Répy Membre 9 179 messages
scientifique‚
Posté(e)
il y a 11 minutes, Hérisson_ a dit :

Bonjour,

Rien n'empêche d'envisager la distance à laquelle l'attraction gravitationnelle des étoiles voisines devient comparable en norme à celle du Soleil; l'étoile la plus proche se situant à environ 4 années-lumière, cela situe (à masses égales) la distance limite à 2 a.l. .

La surface ainsi définie présente une forme complexe, liée à la répartition dans l'espace des étoiles les plus proches, dont les distances au Soleil vont jusqu'à 100 a.l.; la frontière doit se situer à environ 2 à 5 a.l. de ce dernier, selon la direction envisagée.

Les sondes sont encore très loin d'approcher cette limite.

 

Le choix de l'héliopause est à la fois plus simple (forme globalement sphérique ou ellipsoïdale) et facilement mesurable puisque en sortant de cet espace le flux des rayons cosmiques augmente.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Black Dog Membre 1 935 messages
Forumeur alchimiste‚ 101ans
Posté(e)
Il y a 6 heures, Répy a dit :

Avec l'hypothèse "gravitationnelle", il n'y a plus de limite au système solaire puisque la loi d'attraction n'a pas de limite.

L'héliopause a au moins une logique et une limite définie : celle où le "vent solaire" ne vient plus !

La limite gravitationnelle dans ce cas se trouve là où l’influence gravitationnelle de Soleil devient inférieure aux influences gravitationnelles des autres objets voisins. 

Cette histoire de limite du système solaire ne fait pas consensus dans la communauté scientifique et l’un d’eux disaient il y a quelques jours sur France Culture que la sortie de Voyager 1 du Système solaire tenait plus de l’annonce sensationnelle pour faire mousser les USA que d’une réalité physique. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Répy Membre 9 179 messages
scientifique‚
Posté(e)
Il y a 4 heures, Black Dog a dit :

La limite gravitationnelle dans ce cas se trouve là où l’influence gravitationnelle de Soleil devient inférieure aux influences gravitationnelles des autres objets voisins. 

Cette histoire de limite du système solaire ne fait pas consensus dans la communauté scientifique et l’un d’eux disaient il y a quelques jours sur France Culture que la sortie de Voyager 1 du Système solaire tenait plus de l’annonce sensationnelle pour faire mousser les USA que d’une réalité physique. 

Sans doute un jaloux ou un bilieux ou encore un esprit plus critique que constructif !

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité