Aller au contenu

La raison c'est le diable !

Messages recommandés

sovenka Membre 1 036 messages
Forumeur alchimiste‚ 37ans
Posté(e)
il y a 9 minutes, riad** a dit :

Oui m'dame.

Non m'dame.

Je te conseille de voir les conférences de Pascal Picq sur YouTube, tu vas découvrir que les chimpanzés font même de la politique,
 

Regarde ici par exemple à partir de la minute 40, je suis sûre que tu vas changer d'avis.

 

J'suis déçue, je m'attendais à voir l'homme politique grimper sur le bureau et faire des bonds en poussant des cris aigus. :D 

  • Haha 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
riad** Membre 834 messages
Forumeur accro‚ 46ans
Posté(e)
il y a 45 minutes, sovenka a dit :

1) Le principe c'est l'origine première d'une chose, le début absolu de quelque chose avec l'idée de causalité. On peut parler de prime cause d'où découle une règle de conduite : un principe moral, une loi fondamentale.

Des principes qui prennent racine dans l'histoire d'un peuple, de sa religion, etc. et peuvent poser problème dans une société quand une partie de la population s'accroche à des principes dont l'autre partie de la population ne veut plus : c'est le clivage entre les conservateurs et les réformateurs ou progressistes ou évolutionnistes.

2) Les sentiments jaillissent un peu comme l'eau d'une source, involontairement, on ne les forme pas comme la raison, on ne les maîtrise pas comme la raison.

Tout à l'heure tu me disais que le racisme était un sentiment. Je le pense aussi, mais qui doit tirer son origine très loin, quand ces groupes d'hominidés dont nous descendons (les australopithèques par exemple, mais il en existe d'autres plus anciens encore) voyaient arriver un nouveau comme un rival dans leur course aux femelles et comme de la nourriture supplémentaire à partager. D'ailleurs on peut remarquer que les racistes sont plutôt des gens brutaux et frustes, qui réagissent au contact des étrangers par des réflexions se rapportant à la nourriture (ils viennent manger notre pain) et à la transmission des gènes (ils viennent baiser nos femmes). Donc quelque part le racisme aurait une part d'instinct primitif chez certains individus ? Il n'y aurait que la raison et les sentiments positifs altruistes pour lutter contre.

Si on applique ta définition de "principe" à la pensée, c'est quelque chose d'inaccessible, parce que l'acte de penser suggère un grand nombre de "calculs" fait par les neurones d'une manière inconsciente avant d'aboutir à un résultat conscient. ainsi la carte cérébrale d'une idée ou d'un choix reste jusqu'à ce jour un mystère. même les réseaux de neurones artificiels que nous construisant nous même sur nos ordinateurs nous ne savons pas comment ça fonctionne, ça reste une boite noire.
 

D'autre part il n'est pas possible de faire la distinction entre émotion ( et par extension sentiment ) et pensée parce que tous simplement il n'y a pas de pensée sans émotion, c'est une partie essentielle du système, le cerveau se base dessus pour fonctionner, nous avons un ressenti envers les choses les plus abstraites, j'aime la couleur rouge et le chiffre 7, je déteste la couleur noir et le chiffre 13, je peux même aimer ou détester un mot que j'entends pour la première fois et que j'ignore la signification, c'est absurde mais c'est comme ça que ça fonctionne.  
 

Mais ta comparaison reste valable, l'eau d'une source ne jaillit pas de nul part, mais ce qui se passe avant de jaillir c'est caché sous la terre, sauf que dans le cas d'une pensée, sous la terre c'est l'inconscient mais c'est toujours nous. donc ce qui te parait comme différence flagrante entre "sentiments" et "raison" n'est en réalité que différence entre deux modes de pensée, l'une rapide et l'autre lente, une différence de "vitesse" si vous voulez.
 

Mais Pascal ne savait pas ça, à son époque on est encore sous l'influence d'Aristote qui considère que le cœur est le siège de la pensée et que le cerveau n'est qu'un radiateur, ajoutant à ça que Pascal était croyant et je pense que sa croyance était plus proche de celle des musulmans que de celle des catholiques (pas de libre arbitre), je ne suis pas sûre , faut vérifier, mais de toute façon il croyait aux miracles, (sa fille était guérit d'une fistule lacrymale par l'attouchement d'une Sainte-Èpine selon ses dires.), donc je doute qu'il soit capable de nous apprendre quoi que ce soit sur nos modes de penser.
 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Garalacass Membre 906 messages
Forumeur accro‚
Posté(e)
Le 10/08/2018 à 07:01, hell-spawn a dit :

C'est surtout que la raison exclue la passion.

Absolument pas, non. En voilà une idée !

Le 10/08/2018 à 07:01, hell-spawn a dit :

Une femme qui raisonne tout le temps c'est une femme qui ne parvient pas a lacher la bride a sa nature féminine, ça fait un peu désséché coté sensibilité.

:smile2:

C'est rigolo ça.

Et les hommes? Ils la lâchent la bride à leur nature féminine? :D

 

 

Le 10/08/2018 à 08:06, Quasi-Modo a dit :

Je ne sais pas si Adam Smith, l'un des pères fondateurs du libéralisme, avait clairement perçu toutes les conséquences de cette théorie

Probablement pas,non. Je pense (je suis même sûre) qu'il nous est tout à fait impossible de percevoir toutes les conséquences d'une théorie quelle qu'elle soit, (ou d'un programme politique, ou des applications d'une découverte scientifique, etc...) à cause de cette vision à long terme qui nous fait défaut justement.
 

Le 10/08/2018 à 08:06, Quasi-Modo a dit :

Sur la vision à long terme il est très clair qu'elle nous fait souvent défaut, mais je ne comprends pas pourquoi tu dis qu'elle ne servirait à rien. L'écologie ou les principes de précaution selon lesquels il ne faut pas commercialiser un produit contenant des substances potentiellement toxiques sur lesquelles nous n'avons aucun recul, sont autant de principes qui relèvent du long terme.

Elle nous fait tout le temps défaut, parce que nous ne la possédons pas. Nous reprocher de ne pas avoir de vision à long terme, c'est comme reprocher à un sourd de ne rien entendre, pareil, c'est une faculté que nous ne possédons pas et même si nous la possédions on verrait quoi? Un monde tellement complexe, tellement imprévisible que de toute façon on ne pourrait rien prévoir. C'est un don de double vue qu'il nous faudrait. Le principe de précaution n'est rien d'autre que l'aveu de notre incapacité à voir sur le long terme, nous n'en aurions pas besoin sinon.


Tiens! Si tu tapes "vision à long terme" sur google, tu as des dizaines de pages sur le conseil d'entreprise, "management" et stratégies, presque  rien d'autre. Ce qui, dans le meilleurs du meilleurs des cas, est du moyen terme.
 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
hell-spawn Membre 1 041 messages
Forumeur alchimiste‚ 149ans
Posté(e)
Il y a 6 heures, Garalacass a dit :

Absolument pas, non. En voilà une idée !

Tant que l'on raisonne on ne s'abandonne pas, on reste immobile.

D'ailleurs la volonté de comprendre est un moyen de résister a la passion, comprendre pour ne plus désirer ( ça c'est sexy )

 

 

 

 

Modifié par hell-spawn

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
nolibar Membre 703 messages
Forumeur forcené‚
Posté(e)

« La raison c’est le diable ! »

La puissance de la raison est proportionnelle à l’intelligence qui l’anime et sa moralité dépend des choix qu’on lui assigne (la mettre à la disposition de son besoin de domination pour exploiter ses semblables afin d’accéder au sommet du pouvoir ou, au contraire, la mettre à la disposition de tous dans le but d’améliorer la condition humaine, et cela, dans le respect du reste de la biodiversité, par exemple…).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
hell-spawn Membre 1 041 messages
Forumeur alchimiste‚ 149ans
Posté(e)
il y a 22 minutes, nolibar a dit :

La puissance de la raison est proportionnelle à l’intelligence qui l’anime

L'intelligence n'est qu'un moyen, elle n'anime pas.

Ce qui pousse a approfondir, a aller plus loin, c'est autre chose.

Il y a des personnes trés douées au niveau de l'intelligence qui se laissent vivre a la surface des choses, peu habituées qu'elles sont a la difficulté.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
nolibar Membre 703 messages
Forumeur forcené‚
Posté(e)
il y a une heure, hell-spawn a dit :

L'intelligence n'est qu'un moyen, elle n'anime pas.

 

Sans un peu de logique et donc d’intelligence, la raison n’existe pas…

il y a une heure, hell-spawn a dit :

Il y a des personnes trés douées au niveau de l'intelligence qui se laissent vivre a la surface des choses, peu habituées qu'elles sont a la difficulté.

Ou peut-être, elles relativisent sur l’importance d’assouvir ses passions et se contente de peu de choses ; juste le nécessaire leur suffit pour savourer le plaisir de vivre ?

Ou, tout simplement, un manque de volonté, d’ambition, … ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Garalacass Membre 906 messages
Forumeur accro‚
Posté(e)
Le 12/08/2018 à 08:24, hell-spawn a dit :

Tant que l'on raisonne on ne s'abandonne pas, on reste immobile.

D'ailleurs la volonté de comprendre est un moyen de résister a la passion, comprendre pour ne plus désirer ( ça c'est sexy )

 

 

 

 

Tu as dit que la raison excluait la passion et je prétends que c'est faux, parce que ça voudrait dire aussi que quelqu'un de passionné ne raisonne pas et là on voit encore mieux que c'est faux. Raison et passion n'ont rien d'incompatible.

La volonté de comprendre permet surtout de comprendre pourquoi on désire et de prendre du recul par rapport à nos désirs et éventuellement d'arrêter de désirer ce qui, avec le recul de la raison nous semble vain ou futile.

Donc, oui, la raison peut mettre un terme à certains désirs, mais pas à nos passions. Elle pourra empêcher qu'on se laisse déborder par nos passions, elle peut aussi les canaliser éventuellement et quand on sait que l'on peut haïr avec passion, ce n'est peut-être pas plus mal. D'ailleurs, je pense qu'on ne peut haïr que passionnément, il n'y a pas de gradation dans la haine comme il peut y en avoir dans l'amour.
 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
hell-spawn Membre 1 041 messages
Forumeur alchimiste‚ 149ans
Posté(e)
Le 13/08/2018 à 13:15, Garalacass a dit :

Tu as dit que la raison excluait la passion et je prétends que c'est faux, parce que ça voudrait dire aussi que quelqu'un de passionné ne raisonne pas et là on voit encore mieux que c'est faux. Raison et passion n'ont rien d'incompatible.

La volonté de comprendre permet surtout de comprendre pourquoi on désire et de prendre du recul par rapport à nos désirs et éventuellement d'arrêter de désirer ce qui, avec le recul de la raison nous semble vain ou futile.

Donc, oui, la raison peut mettre un terme à certains désirs, mais pas à nos passions. Elle pourra empêcher qu'on se laisse déborder par nos passions, elle peut aussi les canaliser éventuellement et quand on sait que l'on peut haïr avec passion, ce n'est peut-être pas plus mal. D'ailleurs, je pense qu'on ne peut haïr que passionnément, il n'y a pas de gradation dans la haine comme il peut y en avoir dans l'amour.
 

La haine empeche toute évolution, l'amour c'est un peu le contraire, mais il ne suffit pas de le savoir.

Le passionné qui raisonne tourne souvent en rond, il cherche une porte de sortie ou il creuse.

Je dis "il" car je vois plus ça au masculin.

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité