Est-ce que le rap fait tout déraper ?...

Invité donjuan
Invité donjuan Invités 0 message
Posté(e)

La loi a déjà prévu de poursuivre toute parole incitant à la violence ou à caractère raciste,

d'où qu'elle vienne, cette forme de violence ne doit pas être tolérée,

à condition de ne pas faire de procès d'intention et de la punir sévèrement d'où qu'elle vienne (d'un groupe de rap mal inspiré que d'un pascal Sevran)...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

LaClandestina Membre 19 730 messages
Agent Publicitaire‚ 29ans
Posté(e)

pascal sevran :o

mdrrr!

je le vois bien chanter du NTM :o

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité donjuan
Invité donjuan Invités 0 message
Posté(e)
pascal sevran :o

mdrrr!

je le vois bien chanter du NTM :o

Mais non je voulais parler de son intervention du 7 decembre 2006 voir article du figaro

"Dans une interview publiée dans Var Matin ce week-end, le journaliste interpelle Pascal Sevran sur la phrase tirée de son dernier livre, Le privilège des jonquilles : «La bite des Noirs est responsable de la famine en Afrique». Et l'animateur télé de se justifier : «Et alors ? C'est la vérité ! L'Afrique crève de tous les enfants qui y naissent sans que leurs parents aient les moyens de les nourrir. Je ne suis pas le seul à le dire. Il faudrait stériliser la moitié de la planète !»

NTM n'aurait pas fait mieux :D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
GringO 1 Membre 1 180 messages
Sarkophage‚ 34ans
Posté(e)

la bouffonerie raciste c'est pas leur genre...

merci de la comparaison...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
firedow Membre 2 357 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Bien sur qu'il faut poursuivre certains rappeurs pour incitation à la haine de la France et au racisme mais il ne faut pas faire croire que tous les rappeurs sont comme ça.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
transporteur Membre 23 297 messages
forumeur révolutionnaire‚ 44ans
Posté(e)

LE MONDE | 09.06.07

Mercredi 13 juin, la Cour de cassation rendra son arrêt dans l'affaire qui oppose le ministère de l'intérieur à Mohamed Bourokba, dit Hamé, membre de La Rumeur, sans doute le plus politisé des groupes de rap français. Poursuivi pour "diffamations publiques envers la police nationale", le rappeur d'origine algérienne avait été relaxé une première fois, en décembre 2004, par la 17e chambre du tribunal correctionnel de Paris, puis en juin 2006, par la cour d'appel.

Fait rarissime, le ministre de l'intérieur de l'époque et actuel président de la République, Nicolas Sarkozy, s'était alors pourvu en cassation. La première plainte avait été déposée le 3 juillet 2002 par M. Sarkozy après la parution d'un article signé Hamé intitulé "L'insécurité sous la plume d'un barbare" : ce billet d'humeur avait été publié dans un magazine promotionnel qui accompagnait la sortie du premier album du groupe, L'Ombre sur la mesure, le 16 avril 2002.

Trois passages de ce pamphlet étaient incriminés. Le rappeur écrivait notamment : "Les rapports du ministère de l'intérieur ne feront jamais état des centaines de nos frères abattus par les forces de police sans qu'aucun des assassins n'ait été inquiété." Ce qui provoqua la plainte du ministre de l'intérieur : "Lesdits propos portent atteinte à l'honneur et à la considération de la police nationale en ce qu'ils insinuent l'existence de conduites illégales de la part des forces de police."

Le rappeur écrivait aussi : "La réalité est que vivre aujourd'hui dans nos quartiers, c'est avoir plus de chances de vivre des situations d'abandon économique, de fragilisation psychologique, de discrimination à l'embauche (...), d'humiliations policières régulières". Ces propos furent qualifiés de "diffamatoires dans la mesure où ils insinuent l'existence de pratiques déontologiquement prohibées de la part des forces de l'ordre, ainsi qu'un comportement contraire à la probité".

Plutôt que de jouer profil bas en plaidant un simple droit à la liberté d'expression, Hamé et son avocat, Dominique Tricaud, avaient choisi de politiser le débat. Parmi leurs témoins figuraient ainsi des sociologues (Fabien Jobard), des historiens (Maurice Rajsfus) et même un gardien de la paix, Eric Blondin, fondateur du Syndicat de la police nationale, qui tous affirmèrent que les violences policières étaient bien réelles, et que le texte incriminé reflétait "le sentiment général". "Nous avons voulu éclairer nos propos à la lumière de leur travail", explique aujourd'hui Hamé, "en mettant en perspective une histoire de la répression à partir de documents journalistiques et d'archives d'Etat".

Ancien étudiant en lettres et sociologie, Hamé a fondé La Rumeur, à Elancourt (Yvelines), en 1997, avec ses deux complices Ekoué et Philippe, eux aussi étudiants, respectivement d'origines togolaise et antillaise. Refusant les clichés du hip-hop le plus commercial, le groupe s'est engagé politiquement, marqué par les injustices sociales et les dérives de la France postcoloniale. Soutenus à leurs début par le groupe de rock Noir Désir, ces rappeurs parisiens ont reçu jusque-là un bon accueil critique pour leurs trois albums, dont le tout récent Du coeur à l'outrage, sans connaître de grands succès de vente.

Le groupe et son avocat essaient de comprendre l'acharnement du ministère de l'intérieur. "La cour d'appel juge en fait et en droit, la Cour de cassation ne juge qu'en droit, rappelle Me Tricaud. Or, dans ce dossier, il n'y a aucun élément de droit en jeu. A priori, la cassation est impossible." "Est-ce la pression des syndicats de police ? La crainte de voir émerger une jurisprudence favorable au rap ? La volonté de nous épuiser économiquement ?" s'interroge Hamé. "Lors du procès de Charlie Hebdo, Sarkozy a dit qu'il préférait un excès de caricature à un excès de censure. Il prouve avec nous le contraire depuis cinq ans." Mode d'expression privilégié de la culture suburbaine, le rap français s'est retrouvé plus d'une fois devant les tribunaux. Les émeutes de 2005 ont aussi eu pour effet de stigmatiser cette musique. Le député UMP François Grosdidier a été à l'origine d'une lettre signée par 153 députés et 49 sénateurs, adressée au garde des sceaux et réclamant des poursuites à l'encontre de 7 groupes.

Pour Ekoué, de La Rumeur, "cette propagande anti-rap ne repose sur rien à part la détestation d'une certaine jeunesse et une façon de détourner le débat des vrais problèmes". Comme le constate Me Tricaud, également avocat de Sniper, Monsieur R. et Alibi Montana, chacune de ces poursuites a été suivie d'une relaxe.

Les tribunaux insistant sur la dimension symbolique du rap qui, comme le signifiait en décembre 2005 la cour d'appel de Rouen à l'égard de Sniper, "ne reste avant tout qu'un mode d'expression utilisé par l'auteur pour exprimer la désolation et le mal de vivre des jeunes de banlieues

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
llulia Membre 308 messages
Forumeur survitaminé‚ 26ans
Posté(e)
Ou , la Star'ac participe t'elle au decervelage des ados ??

Très certainement.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
GMB Membre 3 867 messages
Gentil Mignon Bisounours‚ 40ans
Posté(e)

à question débile...

est-ce que le rap fait tout déraper?

déjà le rock faisait aboyer les roquets.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Valtesse Membre 6 551 messages
"Contraria contrariis curantur"‚
Posté(e)

Bonsoir,

Je tiens juste à préciser qu'en matière de provoc', les rappeurs n'ont rien inventé : les hardos et les punks sont les précurseurs de textes dérangeants et anti-conformistes.A ceux qui les écoutent de ne pas tout prendre au pied de la lettre.Malheureusement, il y aura toujours des individus influençables et stupides...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité ClouD9
Invité ClouD9 Invités 0 message
Posté(e)
les musiques mediatisées lobotomisent tout ceux qui gobent le systeme qu'elles soient rap ou autres ;plus les radios balancent des musiques ciblées, plus on les interiorise et plus elles paraissent vachement bien ;c'est ce que l' on appelle de la LOBOTOMIE

http://www.youtube.com/watch?v=c69PQp-GO2w

vive les musiques lobotomisantes :o

desole jet j' ai pas pu m' empecher :o

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
bug Membre 12 messages
Forumeur balbutiant‚ 31ans
Posté(e)

Désolé mais moi le rap m'a appris beucoup de chose tel que la tolérance, le respect de soi et l'honneur.

Il ne suffit pas de se centrer sur quelques groupe extrémistes pour accuser le rap d'incitation à la violence.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Attachai Membre 1 054 messages
Oeufs durs‚ 26ans
Posté(e)

Il ne faut pas généraliser, il n'y a pas que des rappeurs extrémistes...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
MarvinWonder Membre 4 messages
Baby Forumeur‚ 35ans
Posté(e)

bonjour !

Il n'y a d'une pas que des rappeurs extremistes, et ceux ci ne sont pas pour autant des abrutis.

Ils ont leur vision des choses, sombre et pessimiste, mais ils ont le droit de s'exprimer, jusqu'a preuve du contraire.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Midnight-Excess Membre 217 messages
Forumeur activiste‚ 38ans
Posté(e)

Au depart, il y avait des choses à dire. Maintenant que tout est dit, il faudrait passer à autre chose.

Certain groupe de rap ont su evolues et d'autres preferent enfoncer des portes ouvertes.

C'est comme dans tout, il y a du bon et du moin bon..

Modifié par Midnight-Excess

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
MarvinWonder Membre 4 messages
Baby Forumeur‚ 35ans
Posté(e)

C'est comme dans tous les mouvements, ca tourne en rond au bout d'un moment... Les meilleurs sont et resteront ceux qui ont une meilleure ecriture et ceux qui savent le mieux rapper... des groupes qui marchent actuellement, on en verra bientôt plus beaucoup

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Rzarector Membre 57 messages
Forumeur en herbe‚ 24ans
Posté(e)

Encore et toujours s'en prendre au rap par rapport au violences actuels. Les parents sont responsables de leurs enfants et non les rappeurs.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Grenouille Verte Membre 32 822 messages
Tu n'auras d'autre batracien devant ma face‚ 101ans
Posté(e)
LE MONDE | 09.06.07

Mercredi 13 juin, la Cour de cassation rendra son arrêt dans l'affaire qui oppose le ministère de l'intérieur à Mohamed Bourokba, dit Hamé, membre de La Rumeur, sans doute le plus politisé des groupes de rap français. Poursuivi pour "diffamations publiques envers la police nationale", le rappeur d'origine algérienne avait été relaxé une première fois, en décembre 2004, par la 17e chambre du tribunal correctionnel de Paris, puis en juin 2006, par la cour d'appel.

Fait rarissime, le ministre de l'intérieur de l'époque et actuel président de la République, Nicolas Sarkozy, s'était alors pourvu en cassation. La première plainte avait été déposée le 3 juillet 2002 par M. Sarkozy après la parution d'un article signé Hamé intitulé "L'insécurité sous la plume d'un barbare" : ce billet d'humeur avait été publié dans un magazine promotionnel qui accompagnait la sortie du premier album du groupe, L'Ombre sur la mesure, le 16 avril 2002.

La justice a donné tord à Sarkozy.

Voir l'article de la LDH : censure politique à Radio France

Hamé a été définitivement innocenté dans cette affaire. Encore une fois, Sarkozy avait essayé de limiter la liberté d'expression.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Encéphale Membre 4 473 messages
Forumeur alchimiste‚ 104ans
Posté(e)
Hamé a été définitivement innocenté dans cette affaire. Encore une fois, Sarkozy avait essayé de limiter la liberté d'expression.

Porter plainte c'est essayé de limité la liberté d'expression ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Grenouille Verte Membre 32 822 messages
Tu n'auras d'autre batracien devant ma face‚ 101ans
Posté(e)
Porter plainte c'est essayer de limiter la liberté d'expression ?

Pas toujours, dans certains cas oui, dans d'autres non.

Dans cette affaire, Sarkozy a porté plainte pour censurer Hamé. Donc, dans le cas présent, Sarkozy a bien essayé de porter atteinte à la liberté d'expression.

C'est d'autant plus choquant que les propos de Hamé étaient parfaitement légaux.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Encéphale Membre 4 473 messages
Forumeur alchimiste‚ 104ans
Posté(e)
Pas toujours, dans certains cas oui, dans d'autres non.

Dans cette affaire, Sarkozy a porté plainte pour censurer Hamé. Donc, dans le cas présent, Sarkozy a bien essayé de porter atteinte à la liberté d'expression.

C'est d'autant plus choquant que les propos de Hamé étaient parfaitement légaux.

Non, il a fait un recourt en justice ce n'est pas une atteinte à la liberter d'expression, il n'a pas envoyé des CRS le tabasser il a porter plainte comme n'importe qui peut le faire, il n'a pas utiliser ses pouvoirs particuliers .

Modifié par Encéphale

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant