Aller au contenu

La CGT ne parvient pas à rallier les syndicats à sa cause


Dan229

Messages recommandés

MembreN, 122ans Posté(e)
Dan229 MembreN 12 047 messages
Baby Forumeur‚ 122ans‚
Posté(e)

PARIS (Reuters) - Les militants de la CGT se sont retrouvés pratiquement seuls à manifester dans les rues de France jeudi, l'appel du syndicat à une journée de "convergence des luttes" étant ignoré par les autres centrales malgré un climat social tendu.

Les 190 cortèges prévus dans tout le pays ont réuni 300.000 personnes, selon la CGT, et 119.500 (108.000 en régions et 11.500 à Paris), selon la préfecture.

A Paris, des incidents ont opposé les forces de l'ordre à quelque 200 personnes cagoulées et vêtues de noir "cherchant à en découdre" qui ont brisé des vitrines, endommagé du mobilier urbain et jeté des projectiles contre les forces de l'ordre, a ajouté la police. Deux personnes ont été interpellées et sept policiers ont été légèrement blessés.

https://fr.news.yahoo.com/le-gouvernement-serein-face-aux-mobilisations-083313808--finance.html

Il serait temps que le bouffon de la CGT cesse de ruiner l'économie du pays.

De ce fait la cote de popularité de Monsieur Macron remonte dans les sondages ce qui prouve que le Français en a assez de la CGT, des zadistes et des étudiants destructeurs de biens et qui ne sont que des minorités braillardes.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant
Membre, Posté(e)
versys Membre 14 164 messages
Maitre des forums‚
Posté(e)

Combien de temps Philippe Martinez mettra t'il pour assumer ses responsabilités.

Perte d'adhérents, incapacité à rassembler, à générer une cohésion syndicale... la CGT est isolée et s'affaiblit chaque jour.

Je pense qu'on assiste surtout à la fin des syndicats généralistes, qui se limitent à accrocher leur wagon aux luttes revendicatrices ici ou là.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
PASCOU Membre 78 520 messages
Maitre des forums‚
Posté(e)
Il y a 3 heures, versys a dit :

Combien de temps Philippe Martinez mettra t'il pour assumer ses responsabilités.

Perte d'adhérents, incapacité à rassembler, à générer une cohésion syndicale... la CGT est isolée et s'affaiblit chaque jour.

Je pense qu'on assiste surtout à la fin des syndicats généralistes, qui se limitent à accrocher leur wagon aux luttes revendicatrices ici ou là.

Le syndicalisme est mort vive le syndicalisme. 

Il y a un créneau libre. 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Pantin contestataire, 77ans Posté(e)
PINOCCHIO Membre 42 824 messages
77ans‚ Pantin contestataire,
Posté(e)

La grève à la SNCF est sans conséquence sur la vie personnelle de 74% des Français, selon un sondage

 

Ils peuvent aller se rhabiller les cheminots:o°

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

MembreN, 122ans Posté(e)
Dan229 MembreN 12 047 messages
Baby Forumeur‚ 122ans‚
Posté(e)
il y a 1 minute, PINOCCHIO a dit :

La grève à la SNCF est sans conséquence sur la vie personnelle de 74% des Français, selon un sondage

 

Ils peuvent aller se rhabiller les cheminots:o°

D'après le bouffon, ils viennent de remporter une grande victoire : le gouvernement a reculé puisque le premier ministre accepte enfin de discuter.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Pantin contestataire, 77ans Posté(e)
PINOCCHIO Membre 42 824 messages
77ans‚ Pantin contestataire,
Posté(e)
à l’instant, Dan229 a dit :

D'après le bouffon, ils viennent de remporter une grande victoire : le gouvernement a reculé puisque le premier ministre accepte enfin de discuter.

le bouffon moustachu , je pense ?

Pas de discussion avec la ministre du transport , on passe à la case supérieure, mais lui le barbu , il va pas se laisser contrer car son supérieur à dit on cède pas :D

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

MembreN, 122ans Posté(e)
Dan229 MembreN 12 047 messages
Baby Forumeur‚ 122ans‚
Posté(e)
il y a 3 minutes, PINOCCHIO a dit :

le bouffon moustachu , je pense ?

 

A part Martinez qui casse l'économie du pays, qui vois-tu comme bouffon ?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
armide Membre 259 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

Ce n'est pas surprenant avec le moustachu sectaire qui est actuellement à sa tête....

Il est regrettable que les syndicats dits réformistes ne se détachent pas davantage de ces organisations fermées à toute avancée....

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité
Invités, Posté(e)
Invité
Invité Invités 0 message
Posté(e)

En l'occurrence, il s'agit de reculs sociaux. 

Mais c'est clair qu'il s'agit d'une avancée supplémentaire dans l'univers de la dérégulation et de la privatisation. De ce point de vue-là, oui, c'est une avancée. 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

MembreN, 122ans Posté(e)
Dan229 MembreN 12 047 messages
Baby Forumeur‚ 122ans‚
Posté(e)

Fini les nantis fainéants.

Allez ! Ouste ! Au boulot.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
frunobulax Membre 12 059 messages
Maitre des forums‚
Posté(e)
il y a 45 minutes, PLS maker a dit :

En l'occurrence, il s'agit de reculs sociaux. 

C'est vrai, il s'agit d'un recul social pour une petite minorité, qui bénéficie d'un "avantage" social financé, à son détriment, par la majorité.
(Vous remarquerez que j'ai volontairement évité le terme de "privilège", qui n'est pourtant, sémantiquement parlant, pas si faux que cela ;-)

Sauf à être REELLEMENT en mesure de proposer à TOUS les salariés de France les "avantages" dont bénéficie actuellement seulement une petite minorité, je ne vois rien de fondamentalement injuste et scandaleux à l'application du principe d'égalité ?
 

il y a 45 minutes, PLS maker a dit :

Mais c'est clair qu'il s'agit d'une avancée supplémentaire dans l'univers de la dérégulation et de la privatisation. De ce point de vue-là, oui, c'est une avancée. 

Libre à chacun de considérer que le monopole et la non-ouverture à la concurrence est supposément un "bienfait" pour les consommateurs ("Clients" ? "Usagers" ??).

Pour ma part, en tant que consommateur (j'assume le terme), j'aurai beaucoup de mal à trouver des motifs d'insatisfaction à l'ouverture à la concurrence de la téléphonie mobile et de l'accès à internet. 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité fx.
Invités, Posté(e)
Invité fx.
Invité fx. Invités 0 message
Posté(e)
il y a 12 minutes, frunobulax a dit :

C'est vrai, il s'agit d'un recul social pour une petite minorité, "avantage" social financé, à son détriment, par la majorité.

Il est global et nous en connaissons tous la cause dans une forme d'allégeance à l'Europe et certains standards grandement impulsés par l'Allemagne qui voit le secteur public comme une hérésie. Le prix à payer en terme d'injustice sociale sera lourd et il y a fort à parier que nous évoluons vers une société de plus en plus sécuritaire pour contrer la violence que ça va finir par engendrer. Dommage pour tous ceux qui ne seront pas du bon cotè de la barrière.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
frunobulax Membre 12 059 messages
Maitre des forums‚
Posté(e)
il y a 17 minutes, fx. a dit :

Il est global et nous en connaissons tous la cause dans une forme d'allégeance à l'Europe et certains standards grandement impulsés par l'Allemagne qui voit le secteur public comme une hérésie. Le prix à payer en terme d'injustice sociale sera lourd et il y a fort à parier que nous évoluons vers une société de plus en plus sécuritaire pour contrer la violence que ça va finir par engendrer. Dommage pour tous ceux qui ne seront pas du bon cotè de la barrière.

Désolé, pour ma part, je ne suis pas dans la théorie idéologique, parfois un poil "fumeuse", mais dans le simple constat pragmatique.

Considérer que le statut des cheminots est un "avantage" social par rapport à l’extrême majorité des salaries français ne me semble donc pas relever de "l'allégeance à l' Allemagne".

Considérer que l'ouverture à la concurrence des fournisseurs d'accès à la téléphonie mobile et à internet, ayant CLAIREMENT entraîné une baisse TRES significative des tarifs pour des offres beaucoup plus performantes, ne me paraissent pas non plus relever de "l'allégeance à l' Allemagne".

Sottement, pour ma part, "l'injustice sociale", c'est quand une petite minorité bénéficie d'avantages financés par la grande majorité.
Que ces "avantages" bénéficient à des salariés ne change pas grand chose au principe ...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité
Invités, Posté(e)
Invité
Invité Invités 0 message
Posté(e)
Il y a 8 heures, frunobulax a dit :

Désolé, pour ma part, je ne suis pas dans la théorie idéologique, parfois un poil "fumeuse", mais dans le simple constat pragmatique.

Considérer que le statut des cheminots est un "avantage" social par rapport à l’extrême majorité des salaries français ne me semble donc pas relever de "l'allégeance à l' Allemagne".

Considérer que l'ouverture à la concurrence des fournisseurs d'accès à la téléphonie mobile et à internet, ayant CLAIREMENT entraîné une baisse TRES significative des tarifs pour des offres beaucoup plus performantes, ne me paraissent pas non plus relever de "l'allégeance à l' Allemagne".

Sottement, pour ma part, "l'injustice sociale", c'est quand une petite minorité bénéficie d'avantages financés par la grande majorité.
Que ces "avantages" bénéficient à des salariés ne change pas grand chose au principe ...

:hum: 

Z'étiez en mode "réponse automatique" hier ? 

Moi oui, j'avoue, c'était mon cas, mon cerveau marxiste a tilté sur l'expression "opposés à toute avancée", je me suis fendu d'une petite remarque bien placé sur ces histoires d'avancées ou de reculs qui dépendaient, in fine, du point de vue duquel on se plaçait. 

Je me suis bien gardé en revanche (car ce n'est pas le sujet) d'expliciter ce en quoi je considérais que recul il y avait. Mais visiblement, vous le savez mieux que moi-même, puisque, sur mon modèle, vous avez tilté sur mon expression et embrayé immédiatement sur une contrargumentation qui répond aux clichés habituels, sans doute, mais pas à mon post. 

Qui sait, peut-être parlais-je de l'idée de la fonction publique, du statut du rail et de ce qu'il pouvait offrir à ceux qui y travaille comme condition d'emplois étant donné que le rail est d'utilité publique, de la question du profit, sa pertinence et ses conséquences...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité fx.
Invités, Posté(e)
Invité fx.
Invité fx. Invités 0 message
Posté(e)

Un 1er-Mai sous le signe de la désunion syndicale

Si les syndicats sont unis à la SNCF ou dans la fonction publique, les confédérations ne parviennent pas à s’entendre au niveau interprofessionnel.

...

Après le 1er-Mai, la fin de la semaine sera également chargée au niveau social. Une nouvelle séquence de la grève à la SNCF – la septième depuis début avril –, aura lieu jeudi 3 et vendredi 4 mai. A ces dates, les salariés d’Air France sont également appelés à cesser le travail. Jeudi, l’intersyndicale des cheminots a aussi prévu des rassemblements à Paris et en province, quatre jours avant leur rencontre à Matignon avec le premier ministre Edouard Philippe. Samedi enfin, une « marche nationale » pour « dire stop à Macron et à sa politique », dont l’idée a été lancée par le député de La France insoumise François Ruffin, se tiendra dans la capitale. Une manifestation à laquelle la CGT a refusé de participer. « Notre objectif n’est pas de chasser Macron du pouvoir, explique M. Angei. Le 5 mai n’est ni la date la plus appropriée en termes de timing ni même en termes de contenus. »

 

http://abonnes.lemonde.fr/economie-francaise/article/2018/04/30/un-1er-mai-sous-le-signe-de-la-desunion-syndicale_5292402_1656968.html

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
versys Membre 14 164 messages
Maitre des forums‚
Posté(e)
Le 20/04/2018 à 12:54, PASCOU a dit :

Le syndicalisme est mort vive le syndicalisme. 

Il y a un créneau libre. 

Absolument... On assiste au déclin des syndicats généralistes qui devraient ètre remplacés par des syndicats "de branches".

Exemple en France Sud rail, pour les cheminots, qui serait beaucoup plus puissant et efficace s'il ne devait pas partager ses adhérents avec la CGT au bout du rouleau.

Et surtout IG Metall en Allemagne, 2 400 000 adhérents, défendant les intérêts des salariés de la métallurgie, du plastique et du textile, qui n'ont pratiquement jamais besoin de faire grève, obtenant ce qu'ils demandent par la négociation...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité fx.
Invités, Posté(e)
Invité fx.
Invité fx. Invités 0 message
Posté(e)

Tous les vautours annoncent toujours la mort du syndicalisme (tout en profitant bien entendu confortablement du produit de ses luttes) et malgré le peu de représentativité qu'on lui confère il continue de mettre certains hors d'eux par sa simple existence lol.

Il ne faut pas comparer avec les syndicats allemands, c'est une aberration, le système d'affiliation entre autre y est complètement différent, on annonce d'ailleurs à eux aussi un déclin inéluctable ^^.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 57ans Posté(e)
italove Membre 7 899 messages
Maitre des forums‚ 57ans‚
Posté(e)

Un syndicat qui trouve des solution dans la negociation et plus crédible qu'un syndicat qui incite les ouvriers a faire la gréve, s'était peut être bon avant, maintenant il faut changer la façon de voir les choses.

Et comme le disent beaucoup de personnes, les gréves ne dérangent même pas 75% des français.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité fx.
Invités, Posté(e)
Invité fx.
Invité fx. Invités 0 message
Posté(e)
Il y a 20 heures, frunobulax a dit :

Désolé, pour ma part, je ne suis pas dans la théorie idéologique, parfois un poil "fumeuse", mais dans le simple constat pragmatique.

Considérer que le statut des cheminots est un "avantage" social par rapport à l’extrême majorité des salaries français ne me semble donc pas relever de "l'allégeance à l' Allemagne".

Considérer que l'ouverture à la concurrence des fournisseurs d'accès à la téléphonie mobile et à internet, ayant CLAIREMENT entraîné une baisse TRES significative des tarifs pour des offres beaucoup plus performantes, ne me paraissent pas non plus relever de "l'allégeance à l' Allemagne".

Sottement, pour ma part, "l'injustice sociale", c'est quand une petite minorité bénéficie d'avantages financés par la grande majorité.
Que ces "avantages" bénéficient à des salariés ne change pas grand chose au principe ...

Je reposte suite à un nettoyage du topic, parce que oui, cela explique des choses sur les rapports dans le travail et entre les états et que ça a rapport avec le sujet et induit des politiques qui sont ce qu'elles sont socialement en terme de régressions et de perte d'influence syndicale par des logiques plus individualistes. Encore faut il faire l'effort d'écouter Alain Supiot qui parle dans l'extrait de l'expérience réel du travail par les partenaires sociaux et non pas d'un quelconque parti pris idéologique comme on pourrait le reprocher un peu vite. Forcément il n'est pas tendre avec les pouvoirs qui se sont succédés et dont l'actuel n'est que ce qu'il qualifie d'hybridation.

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

×