Aller au contenu

Appartenance

Messages recommandés

Nuggets Membre 10 messages
Forumeur balbutiant‚ 15ans
Posté(e)

Bonjour/Bonsoir
à toutes et à tous. 

Je me posais une question dont j'aimerai beaucoup avoir un maximum d'avis. J'ai cherché cette question beaucoup de fois et je ne suis pas tombé sur des réponses satisfaisantes alors je vais essayer d'être précis. 

Est ce que la femme appartient à son homme ? (évidemment inversement la question peut se poser aussi) 

J'aimerai avoir des avis pour et des avis contre.

Je me posais la question suite à une phrase entendu "la femme n'est pas un objet elle ne t'appartient pas" d'amis qui discutaient.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
Timo-I Membre 21 487 messages
L'homme le plus malheureux du forum.‚ 29ans
Posté(e)

C'est pourtant évident qu'elle n'appartient pas à l'homme.

On est plus au moyen âge.

Sauf dans des jeux malsains, peut être. Mais sinon non.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Nuggets Membre 10 messages
Forumeur balbutiant‚ 15ans
Posté(e)

Timo-l

Inversement non plus ? L'homme n'appartient donc pas à sa femme non plus ? 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Timo-I Membre 21 487 messages
L'homme le plus malheureux du forum.‚ 29ans
Posté(e)
il y a 42 minutes, Nuggets a dit :

Timo-l

Inversement non plus ? L'homme n'appartient donc pas à sa femme non plus ? 

Heureusement que non. ^^

Après tout dépend des couples, il y en a qui vivent bizarrement, ça je n'en doute pas.

Mais dans la majorité des cas, il n'y a clairement pas d'appartenance.

Tout le monde est libre de vivre sa vie comme il le souhaite et de choisir ses partenaires comme il le souhaite. Et encore heureux.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Nuggets Membre 10 messages
Forumeur balbutiant‚ 15ans
Posté(e)

Pour votre dernier paragraphe :

Dans le sens d'être infidèle vous dites ? Être en couple ne signifie pas que l'on n'appartient à une personne et qu'on est libre de faire ce que l'on désire ? 

 

C'est ce que je comprends :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Talon 1 Membre 4 876 messages
Talon 1‚ 72ans
Posté(e)

D'ailleurs, il est incorrect à un mari de dire "ma femme". C'est "mon épouse" qui est correct.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Enchantant Membre 6 382 messages
Forumeur confit‚
Posté(e)
Il y a 9 heures, Nuggets a dit :

Est ce que la femme appartient à son homme ? (évidemment inversement la question peut se poser aussi) 

NON

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Natouxelle Membre 160 messages
Forumeur inspiré‚ 46ans
Posté(e)
Il y a 9 heures, Nuggets a dit :

Est ce que la femme appartient à son homme ?

Dans le sens où on se mets en couple et que l'on se marie, on aime à croire que la personne nous appartient...

Dans des années bien lointaines, l'homme avait tout pouvoir et le droit de vie sur sa femme. Autant lui pouvait faire tout ce qu'il voulait, autant la femme n'était relégué qu'au plaisir sexuelle, la reproduction et taches ménagères. A cette époque les hommes avaient le dessus et on pouvait dire que les femmes, une fois acquise, leur appartenaient, par soumission...  

N'est ce pas justement une réflexion bien masculine, que de croire que sa femme lui appartient ?! :hehe: 

De nos jours, les femmes sont plus libres, mais pas autant que les hommes !! Il y aura toujours des "machos" pour croire que leurs partenaires leur appartiennent :p

Mais heureusement ils ne sont pas tous comme ça  :bo:  

Tout ça pour dire, que non, rien est acquis, a nous de décider si l'on veut appartenir à quelqu'un où pas, mais pas à l'autre de l'exiger !! Tout en sachant que du moment que tu vis avec quelqu'un, l'envie d'appartenance doit être réciproque :friends:

 

 

 

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Nuggets Membre 10 messages
Forumeur balbutiant‚ 15ans
Posté(e)

Talon 1

Ce n'est pas juste pour pour les termes administratif qu'il est préférable de dire épouse/époux, conjoint/coinjointe ?

Mais c'est un autre débat 

Echantant

Peux-tu développer ? 

il y a 36 minutes, Natouxelle a dit :

Dans le sens où on se mets en couple et que l'on se marie, on aime à croire que la personne nous appartient...

Dans des années bien lointaines, l'homme avait tout pouvoir et le droit de vie sur sa femme. Autant lui pouvait faire tout ce qu'il voulait, autant la femme n'était relégué qu'au plaisir sexuelle, la reproduction et taches ménagères. A cette époque les hommes avaient le dessus et on pouvait dire que les femmes, une fois acquise, leur appartenaient, par soumission...  

N'est ce pas justement une réflexion bien masculine, que de croire que sa femme lui appartient ?! :hehe: 

De nos jours, les femmes sont plus libres, mais pas autant que les hommes !! Il y aura toujours des "machos" pour croire que leurs partenaires leur appartiennent :p

Mais heureusement ils ne sont pas tous comme ça  :bo:  

Tout ça pour dire, que non, rien est acquis, a nous de décider si l'on veut appartenir à quelqu'un où pas, mais pas à l'autre de l'exiger !! Tout en sachant que du moment que tu vis avec quelqu'un, l'envie d'appartenance doit être réciproque :friends:

 

 

 

Merci pour cette reponse !

 

Je pense que de nombreuses femmes aiment à croire que leurs hommes leurs appartiennent aussi. 

 

Si l'on fait "le don de soit" à lautre, comme laisse penser votre dernier paragraphe, ne peut on donc pas dire que l'on lui appartient ? 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Léna-Postrof Membre 6 214 messages
Foodista‚ 37ans
Posté(e)

Bonjour,

Comme une lampe design ou bien un aspirateur dernier cri ?

Une femme n’appartient pas plus à un homme, qu’un homme n’appartient à une femme. Pas de possession.

Nous naissons libres, demeurons libres et rendons l’âme libres. Nous pouvons vivre en couple, néanmoins ce qui est en nous, ce qui fait ce que nous sommes, notre essence, notre âme, notre monde intérieur, notre liberté de penser et d’être n’appartient à personne, d’autre que nous. 

Il semble aussi, qu’il s’agisse de faire vœu de fidélité lors d’un mariage, ce qui ne fait pas pour autant de l’autre une possession. C’est une valeur, un engagement moral que l’un et l’autre contractent mutuellement.

  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Natouxelle Membre 160 messages
Forumeur inspiré‚ 46ans
Posté(e)
Il y a 1 heure, Nuggets a dit :

Je pense que de nombreuses femmes aiment à croire que leurs hommes leurs appartiennent aussi. 

Je me doutais que quelqu'un me répondrait ça ;) 

J'avais pensé le souligner après ma petite réflexion "sexiste", mais je me suis ravisée :D, me demandant si quelqu'un relèverait ce fait :hehe: 

C'est vrai que des femmes doivent le penser tout autant...C'est le propre de l'humain de croire que tout nous appartient une fois qu'on l'a acquis, mais pourtant...je pense (c'est mon point de vue, hein) que la femme est plus enclin à pardonner l’infidélité de son mari que l'inverse. Après tu me répondras que non, que tout dépend de l'homme, de la femme...certes...Après je ne me fis qu'à mon expérience et à ce que je peux observer autour de moi. Mais c'est clair, que les moeurs ont bien évolués et c'est tant mieux :) 

Il y a 2 heures, Nuggets a dit :

Si l'on fait "le don de soit" à lautre, comme laisse penser votre dernier paragraphe, ne peut on donc pas dire que l'on lui appartient ? 

Tout dépends comme tu le vois TOI  :hehe:  !! Je préfère croire, moi, que c'est mon partenaire qui m'offre sa liberté, au lieu que ça soit moi qui l'y contrains :fille:

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Yokkie Membre 7 176 messages
Forumeur alchimiste‚ 51ans
Posté(e)
Il y a 13 heures, Nuggets a dit :

Je me posais la question suite à une phrase entendu "la femme n'est pas un objet elle ne t'appartient pas" d'amis qui discutaient.

La femme comme l’homme ne sont pas des objets, c’est certain.. donc pas de possession, fait de détenir, s'approprier.

Dans « appartenance », je comprends aussi la notion de possessivité, besoin de dominer qui, à mon sens, est destructrice et ne devrait donc pas exister dans un couple. 

Après que l’on souhaite une exclusivité, sentir que l’on est l’unique pour l’autre et réciproquement, c’est différent.

Cet aspect-là du couple me semble plus sain et logique en tout cas. 

  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Nuggets Membre 10 messages
Forumeur balbutiant‚ 15ans
Posté(e)
Il y a 10 heures, Léna-Postrof a dit :

Bonjour,

Comme une lampe design ou bien un aspirateur dernier cri ?

Une femme n’appartient pas plus à un homme, qu’un homme n’appartient à une femme. Pas de possession.

Nous naissons libres, demeurons libres et rendons l’âme libres. Nous pouvons vivre en couple, néanmoins ce qui est en nous, ce qui fait ce que nous sommes, notre essence, notre âme, notre monde intérieur, notre liberté de penser et d’être n’appartient à personne, d’autre que nous. 

Il semble aussi, qu’il s’agisse de faire vœu de fidélité lors d’un mariage, ce qui ne fait pas pour autant de l’autre une possession. C’est une valeur, un engagement moral que l’un et l’autre contractent mutuellement.

Bonsoir, 

J'aimerai avoir votre avis sur deux questions :

Suite à votre première phrase : est ce que le terme "appartenance" signifie, comme je semble le comprendre, forcément une comparaison avec un objet ? (fond de ma pensée si ce n'est pas claire :Dans le sens un objet m'appartient j'en suis le propriétaire. Cela ne peut pas être interprété comme le dont de sa personne à une autre personne, sans idée de domination ou autre, juste de se donner à une personne par amour ?) 

Deuxième : un peu la suite logique de ma première question : comme cela semble négatif de considérer l'autre comme une possession. Le sens, admettons de dire : c'est mon homme, C'est mon conjoint... Le "mon" est un adjectif possessif. Dans se sens on montre ouvertement que cette personne nous appartient. Est ce que cela semble du coup déplacé ? 

Il y a 10 heures, Natouxelle a dit :

Je me doutais que quelqu'un me répondrait ça ;) 

J'avais pensé le souligner après ma petite réflexion "sexiste", mais je me suis ravisée :D, me demandant si quelqu'un relèverait ce fait :hehe: 

C'est vrai que des femmes doivent le penser tout autant...C'est le propre de l'humain de croire que tout nous appartient une fois qu'on l'a acquis, mais pourtant...je pense (c'est mon point de vue, hein) que la femme est plus enclin à pardonner l’infidélité de son mari que l'inverse. Après tu me répondras que non, que tout dépend de l'homme, de la femme...certes...Après je ne me fis qu'à mon expérience et à ce que je peux observer autour de moi. Mais c'est clair, que les moeurs ont bien évolués et c'est tant mieux :) 

Tout dépends comme tu le vois TOI  :hehe:  !! Je préfère croire, moi, que c'est mon partenaire qui m'offre sa liberté, au lieu que ça soit moi qui l'y contrains :fille:

Merci beaucoup pour ces belles réponses encore une fois ! 

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Nuggets Membre 10 messages
Forumeur balbutiant‚ 15ans
Posté(e)
Il y a 9 heures, Yokkie a dit :

La femme comme l’homme ne sont pas des objets, c’est certain.. donc pas de possession, fait de détenir, s'approprier.

Dans « appartenance », je comprends aussi la notion de possessivité, besoin de dominer qui, à mon sens, est destructrice et ne devrait donc pas exister dans un couple. 

Après que l’on souhaite une exclusivité, sentir que l’on est l’unique pour l’autre et réciproquement, c’est différent.

Cet aspect-là du couple me semble plus sain et logique en tout cas. 

Bonsoir, 

De mon point de vu (qui vaut ce qu'il vaut ^^') par exemple lorsque l'on a un bébé, il nous appartient à nous parents, c'est notre petit bébé. Sans pour autant le considérer comme un objet. Ne peut on donc pas considérer que la notion de possession ne s'applique pas qu'aux objets ? 

Toujours de mon point de vu. Au contraire, comme vu avait peut être pu le lire plus haut, pour moi dans "appartenance" je vois certe la notion de possession, mais aucunement de domination. Reprenons l'exemple du bébé, en faisant l'axiome qu'il appartient à ses parents. Ses parents ne vont pas exercer de "domination" sur lui, il vont prendre soin de lui, l'aimer, et même peut être se plier à sa volonté ! 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
stvi Membre 14 342 messages
Forumeur alchimiste‚ 107ans
Posté(e)
il y a 33 minutes, Nuggets a dit :

en faisant l'axiome qu'il appartient à ses parents

mais pas du tout ..l'esclavage a été aboli ,et un être humain ne peut appartenir à un autre ....s'il appartient quelque chose aux parents c'est de faire son éducation et de pourvoir à son bien être ... 

tu peux faire tous les axiomes que tu veux mais pas celui là ...

pour revenir à l'appartenance homme femme ,ta théorie ne tient pas la route  ...si quelque chose m'appartient  je dispose de son usage ... il n'y aurait pas de divorces possible si je ne suis pas d'accord ,mais à part pour certains cas particuliers liés à une  religion particulière , ce n'est pas le cas ....

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
ouest35 Membre 5 704 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Toute ma vie, j’ai compris l’amour comme une sorte d’esclavage consenti. C’est un mensonge : la liberté n’existe que lorsque l’amour est là. Celui qui se donne totalement, qui se sent libre, aime infiniment. Et celui qui aime infiniment se sent libre.

Malgré tout ce que j’ai pu vivre, faire ou découvrir, rien n’a de sens. En amour, personne ne peut écraser l’autre, nous sommes tous responsables de ce que nous ressentons, et nous ne pouvons en accuser les autres.

J’ai été blessé lorsque j’ai perdu les femmes que j’avais aimées. Aujourd’hui, je suis convaincu que personne ne perd personne, car personne ne possède personne. C’est la véritable expérience de la liberté : avoir la plus importante chose au monde, sans la posséder.”

 Paulo Coelho

  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Léna-Postrof Membre 6 214 messages
Foodista‚ 37ans
Posté(e)
Il y a 12 heures, Nuggets a dit :

Bonsoir, 

J'aimerai avoir votre avis sur deux questions :

Suite à votre première phrase : est ce que le terme "appartenance" signifie, comme je semble le comprendre, forcément une comparaison avec un objet ? (fond de ma pensée si ce n'est pas claire :Dans le sens un objet m'appartient j'en suis le propriétaire. Cela ne peut pas être interprété comme le dont de sa personne à une autre personne, sans idée de domination ou autre, juste de se donner à une personne par amour ?) 

Deuxième : un peu la suite logique de ma première question : comme cela semble négatif de considérer l'autre comme une possession. Le sens, admettons de dire : c'est mon homme, C'est mon conjoint... Le "mon" est un adjectif possessif. Dans se sens on montre ouvertement que cette personne nous appartient. Est ce que cela semble du coup déplacé ? 

Merci beaucoup pour ces belles réponses encore une fois ! 

Bonjour,

Vous pouvez posséder une maison, une voiture, une collection de tasses en porcelaine ou même un short à fleurs... certainement pas un être humain. Vous aurez payé pour ce faire, la vie humaine n’est pas monnayable ou ne l’est plus (enfin elle ne le devrait pas et c’est encore un autre sujet). Il y a un soupçon de chosification dérangeante dans vos écrits. 

Se donner à quelqu’un par amour ? Et de là viendrait l’expression « se donner corps et âme ». Utopie que voilà. Si l’on se donne, ce n’est jamais complètement et souvent pas éternellement, pour ne pas écrire jamais. Il serait aussi illusoire de penser que votre conjoint(e), vous est totalement acquis(e). C’est ce qui fait aussi l’intérêt des rapports amoureux. 

Afin de répondre à votre deuxième question, ce n’est pas que cela « semble » être négatif de posséder l’autre, c’est que c’est négatif tout simplement. Bien sûr il y a un présupposé de domination dans tout ceci. 

Quel intérêt y aurait-il à disposer d’un captif ? Certaines personnalités contrôlantes y trouveraient de la jouissance, à supposer que certaines âmes perdues se laissent domestiquer. 

Quant à user de règles grammaticales afin d’asseoir vos propos, c’est fort original. Quand il s’agit de parler de « votre » pays, de « votre » café, de « votre supérette », ou de « votre » contrôleur des impôts, aucun ne vous appartient en particulier et exclusivement ni tout court d’ailleurs, pourtant vous usez tout de même de l’adjectif possessif.

  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Nuggets Membre 10 messages
Forumeur balbutiant‚ 15ans
Posté(e)
Il y a 23 heures, stvi a dit :

mais pas du tout ..l'esclavage a été aboli ,et un être humain ne peut appartenir à un autre ....s'il appartient quelque chose aux parents c'est de faire son éducation et de pourvoir à son bien être ... 

tu peux faire tous les axiomes que tu veux mais pas celui là ...

pour revenir à l'appartenance homme femme ,ta théorie ne tient pas la route  ...si quelque chose m'appartient  je dispose de son usage ... il n'y aurait pas de divorces possible si je ne suis pas d'accord ,mais à part pour certains cas particuliers liés à une  religion particulière , ce n'est pas le cas ....

 

Merci pour votre réponse ! 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Nuggets Membre 10 messages
Forumeur balbutiant‚ 15ans
Posté(e)
Il y a 10 heures, Léna-Postrof a dit :

Bonjour,

Vous pouvez posséder une maison, une voiture, une collection de tasses en porcelaine ou même un short à fleurs... certainement pas un être humain. Vous aurez payé pour ce faire, la vie humaine n’est pas monnayable ou ne l’est plus (enfin elle ne le devrait pas et c’est encore un autre sujet). Il y a un soupçon de chosification dérangeante dans vos écrits. 

Se donner à quelqu’un par amour ? Et de là viendrait l’expression « se donner corps et âme ». Utopie que voilà. Si l’on se donne, ce n’est jamais complètement et souvent pas éternellement, pour ne pas écrire jamais. Il serait aussi illusoire de penser que votre conjoint(e), vous est totalement acquis(e). C’est ce qui fait aussi l’intérêt des rapports amoureux. 

Afin de répondre à votre deuxième question, ce n’est pas que cela « semble » être négatif de posséder l’autre, c’est que c’est négatif tout simplement. Bien sûr il y a un présupposé de domination dans tout ceci. 

Quel intérêt y aurait-il à disposer d’un captif ? Certaines personnalités contrôlantes y trouveraient de la jouissance, à supposer que certaines âmes perdues se laissent domestiquer. 

Quant à user de règles grammaticales afin d’asseoir vos propos, c’est fort original. Quand il s’agit de parler de « votre » pays, de « votre » café, de « votre supérette », ou de « votre » contrôleur des impôts, aucun ne vous appartient en particulier et exclusivement ni tout court d’ailleurs, pourtant vous usez tout de même de l’adjectif possessif.

Merci pour votre réponse encore une fois et du temps que vous me consacrez ! (valable pour toutes les reponses) j'essaye de me faire une idée sur la question, je n'ai aucun point de vu. Si une personne me présente un point de vu "pour" j'essaye de répondre avec un point "contre" et inversement. Je vous prie de m'excuser si mes écrits vous sont derangeants ! 

De plus en plus de couple se separent même après des années ensemble, pensez vous que c'est en partie car nous voulons rester "libre" et non dépendant d'une personne ? 

 

Quand à disposer d'un captif je trouve le terme très fort quand même. L'idée que je pensais c'était : je me donne, donc je t'appartiens. Et non tu me possèdes ^^.je ne poussait pas à ce point l'idée d'appartenance. Mais vous avez relevé une question que je ne me posez pas. Et effectivement cela est dérangeant sous cette angle. 

 

Quand à ma dernière idee, je demandais si justement comme nous n'appartenons à personne. Serait-il judicieux d'utiliser ce mot. Ce n'était pas pour appuyer un propos. C'était certainement mal formulé. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Nuggets Membre 10 messages
Forumeur balbutiant‚ 15ans
Posté(e)
Il y a 23 heures, stvi a dit :

mais pas du tout ..l'esclavage a été aboli ,et un être humain ne peut appartenir à un autre ....s'il appartient quelque chose aux parents c'est de faire son éducation et de pourvoir à son bien être ... 

tu peux faire tous les axiomes que tu veux mais pas celui là ...

pour revenir à l'appartenance homme femme ,ta théorie ne tient pas la route  ...si quelque chose m'appartient  je dispose de son usage ... il n'y aurait pas de divorces possible si je ne suis pas d'accord ,mais à part pour certains cas particuliers liés à une  religion particulière , ce n'est pas le cas ....

 

http://education3.canalblog.com/archives/2014/02/04/29116639.html

J'ai trouvé ce lien. Si vous avez le temps, qu'en pensez-vous ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité