Peut-on encore critiquer l'Islam?

sousene Membre 2 092 messages
Awaarrrreee‚ 39ans
Posté(e)

L'islamophobie fait tache d'huile aux Pays-Bas

Peur - Un Néerlandais sur trois se sent menacé par la présence musulmane.

«Ce crime a été un catalyseur des divisions croissantes dans la société néerlandaise.» Ainsi parlait hier le procureur Frits van Straelen, lors de la première audience préliminaire du procès de Mohamed Bouyeri. Ce Néerlando-Marocain de 26 ans est accusé de meurtre et de participation à une organisation terroriste. Le 2 novembre, il tirait six balles de 9 mm puis poignardait le très contesté cinéaste Theo van Gogh, grand pourfendeur de l'islam... et de la société multiculturelle telle que se rêvent les Pays-Bas.

Mohamed Bouyeri voulait «créer la peur» dans la société néerlandaise, affirme le procureur. Sur ce point, le jeune fondamentaliste a atteint son but. Ayaan Hirsi Ali en sait quelque chose. Députée libérale d'origine somalienne, elle avait été menacée par Bouyeri pour avoir réalisé avec Van Gogh un film dénonçant un islam rétrograde. Or, Hirsi Ali vient de rentrer à La Haye après s'être tenue trois mois au secret. Son combat, c'est désormais entourée de gardes du corps qu'elle le mène. D'autres politiciens, comme Job Cohen, bourgmestre d'Amsterdam, vivent sous la protection de la police: une nouveauté dans une société habituée à voir ses élus se rendre au travail en vélo.

Surtout, le crime de Bouyeri, tout comme le culte voué à Pim Fortuyn, leader populiste et raciste tué par un activiste néerlandais, met en pleine lumière une caractéristique inattendue: contrairement à l'opinion qu'ils se font d'eux-mêmes, les Néerlandais ne sont pas plus tolérants que d'autres. A en croire un récent sondage, ils seraient même plus inquiets de la présence d'une communauté musulmane de 900 000 personnes (sur une population totale de 16 millions). En l'occurrence, deux fois plus inquiets que les Italiens et... les Espagnols, pourtant traumatisés par les attentats du 11 mars.

Un tiers des Néerlandais ont une opinion négative sur la présence musulmane. Et parmi ceux-là, les deux tiers ont peur d'être un jour soumis aux règles du Coran! Seuls 19% des personnes interrogées disent ne pas considérer cette communauté comme une menace. Ce sondage met en exergue une xénophobie latente, ancrée depuis toujours chez une frange non négligeable de la population, mais qui n'a pu se révéler qu'après l'apparition sur la scène politique du charismatique Pim Fortuyn et le massacre de Théo Van Gogh.

Dans les semaines qui ont suivi le meurtre, le rejet s'est manifesté par une soixantaine d'attaques contre des lieux de culte et des écoles musulmanes. Elles ont cessé depuis, mais on attend toujours des arrestations. Or, trois mois après, le malaise persiste, même si les autorités tentent de redresser la barre. S'ils continuent à plaider pour une société «multiculti», l'idée fait son chemin d'exiger des musulmans de plus gros efforts d'intégration. Le gouvernement prend aussi des mesures pour combattre les franges radicales: contrôle des mosquées, exclusion possible des imams qui «incitent à la haine», déblocage de 400 millions d'euros sur cinq ans pour la lutte contre le terrorisme.

Le constat est sans appel: pendant des décennies, les Pays-Bas se prenaient pour un «gidsland» (pays guide), un modèle pour ­­­l'Europe. Aujourd'hui, aux Pays-Bas, la formule a disparu du vocabulaire.

Tribune de Genève - 26 janvier 2005 - http://www.tdg.ch/tghome/toute_l_info_test...nde__27_1_.html

Inde : retour sur des pogroms antimusulmans

D'abord attribué à une attaque de musulmans, l'incendie d'un train de pèlerins hindous en février 2002 au Gujarat serait dû à un accident, selon une enquête.

Une commission d'enquête gouvernementale a créé la stupeur, hier en Inde, en annonçant que l'incendie d'un train transportant des pèlerins hindous dans l'Etat du Gujarat, le 27 février 2002, était «accidentel» et non criminel. Selon les résultats préliminaires de l'enquête, menée sous la direction d'un ancien juge de la Cour suprême, U.C. Banerjee, ce feu aurait en réalité été déclenché par un mégot ou un réchaud, en tout cas «sans aucune contribution extérieure». Une révélation explosive puisque l'incendie du Sabarmati Express, qui avait tué 59 passagers et déclenché les pires émeutes interconfessionnelles qu'ait connues le pays en dix ans, avait jusqu'ici toujours été présenté comme un «complot prémédité». Selon la version des autorités locales, le train avait été attaqué par une foule de musulmans à sa sortie de la gare de Godhra.

Particulièrement actifs au Gujarat, les mouvements fondamentalistes hindous avaient alors lancé de sanglantes «représailles» contre la minorité musulmane, faisant plus de 2 000 morts à travers l'Etat. Les autorités locales, dirigées par l'aile la plus extrémiste du parti nationaliste hindou, le BJP, avaient fermé les yeux sur ces violences, ordonnant même à la police de ne pas intervenir. Quant au gouvernement fédéral, lui aussi aux mains du BJP à l'époque, il avait qualifié ces émeutes de «réaction spontanée» à la «provocation» de Godhra. A ce jour, 75 suspects sont toujours derrière les barreaux dans le cadre de l'enquête sur le Sabarmati Express.

«Conspiration». Près de trois ans après les faits, il semblerait maintenant que cet incendie n'ait été qu'une excuse pour déclencher des pogroms antimusulmans qui étaient, en fait, planifiés de longue date. Eliminant une à une les hypothèses selon lesquelles le feu aurait pu être déclenché par «de l'essence», «une action scélérate» ou «un court-circuit», les enquêteurs estiment que le feu ne peut être que le résultat de quelqu'un qui fumait ou qui cuisinait à l'intérieur même du wagon S-6. Une thèse rejetée par la police du Gujarat, qui maintient sa version d'un «acte prémédité et exécuté par des criminels», voire une «conspiration manigancée par une organisation terroriste». Selon elle, des malfrats auraient jeté de l'essence dans le train. Une éventualité que le nouveau rapport juge cependant «totalement exclue puisqu'il y a d'abord eu une odeur de brûlé, suivie par de la fumée, puis ensuite par des flammes».

Depuis trois ans, des observateurs avaient déjà émis des doutes sur les circonstances de l'incendie et souligné que les pogroms semblaient particulièrement bien organisés pour une «réaction spontanée». Les émeutiers avaient en effet ciblé les maisons et commerces musulmans avec une précision quasi chirurgicale, laissant penser qu'ils en possédaient déjà la liste. Six mois plus tard, le BJP avait par ailleurs provoqué ­ et remporté ­ des élections anticipées au Gujarat en capitalisant sur les divisions religieuses consécutives aux affrontements. Désormais, il semblerait que les mouvements extrémistes hindous, dont le BJP est l'émanation politique, aient carrément pu provoquer les massacres en faisant passer l'accident de Godhra pour un attentat.

Publication précoce. Aujourd'hui dans l'opposition au niveau fédéral, le BJP a réagi en accusant le nouveau gouvernement, dirigé par le parti du Congrès (centre gauche), d'utiliser ce dossier à des fins politiques. Commandé en septembre dernier, le rapport sur l'incendie de Godhra n'était, en effet, pas attendu avant mars, or sa publication précoce tombe à pic pour discréditer le BJP à la veille de trois élections régionales, prévues en février.

Libération ¿ 19 janvier 2005 - http://www.liberation.fr/page.php?Article=269101

Etats-Unis : Prophète de l'apocalypse

Plus de 128 000 internautes ont signé une pétition contre la maison d'édition Amazone pour avoir distribué le livre de Craig Winn ¿prophet of the Doom' ou Prophète de l'apocalypse.

Ce livre qui parle du prophète Mohamed (saw) commence avec ces phrases : « L'ISLAM repose sur Mahomet. Il est le seul prophète de cette doctrine, son fondateur unique et le seul interlocuteur de son dieu.¿.voleur, un menteur, un assassin, un tueur en masse, un terroriste, un belliciste et un pervers sexuel sans retenue, engagé dans la pédophilie, l'inceste et le viol. Il autorise déception, les assassinats, la torture, l'esclavage et le génocide. Il était un pirate, pas un prophète¿.''

Les signataires de la pétition exigent d'Amazone l'arrêt de la vente et la distribution de ce livre ainsi que des excuses publiques au monde muslman pour les humiliations subies par les écrits de Craig Wain qui dit présenter l'Islam terroriste en se basant sur les propres récits de Mohamed.

L'auteur dit qu'il veut que le monde, --et surtout les musulmans- connaissent Mahomet, Allah et Islam comme décrit dans leurs écrits saints.

D'après Craig Winn: « La plupart d'hommes et de femmes concluront que Mahomet était un pirate et non pas un prophète ; et, un dieu qui est principalement vengeur, oublieux, contradictoire et irrationnel, et il n'est pas un dieu, après tout. C'est la seule conclusion rationnelle qui peut être tirée. Elle est basée sur l'vidence----l'Islam condamne l'Islam suffisamment pour persuader même le plus sceptique' »

L'auteur admet qu'avant le 11 septembre 2001 il ne connaissait pas grand-chose de l'islam, il voulait savoir pourquoi des militants musulmans étaient en train de les tuer, alors il est allé à la source de la terreur islamique, il s'est arrangé pour rencontrer les terroristes eux-mêmes. Il a rencontré des membres d'al-Qaeda, de Jihad Islamique, le Brigade des martyrs d'al-Aqsa, et le Hamas.

L'auteur dit avoir analysé les cinq livres les plus pieux d'Islam et consacré deux années pour l'étude de Mahomet et son message Pour conclure que « Les terroristes d'aujourd'hui n'ont pas corrompu leur religion, c'est l'Islam qui les a corrompus. Ils suivent l'exemple de leur prophète. »

Craig Winn est un milliardaire, diplômé en marketing et finance de l'université de la Californie. Il a construit Winn Company une des principales sociétés de la vente en Amérique. Dans les années 80 Craig a fondé ¿' dynastie'', une compagnie internationale de l'éclairage. Dans les années 90 il a fondé ¿' value America''.

14 janvier 2005 - http://www.babnet.net/rttdetail.asp?id=2108

Une centaine de tombes musulmanes ont été profanées au Danemark

Copenhague. Des inconnus ont profané une centaine de tombes musulmanes dans la nuit de samedi à dimanche au cimetière protestant de Vestre Kirkegaard à Copenhague, a annoncé lundi la police danoise.

"Ce n'est pas la violente tempête du week-end qui a provoqué cette destruction, car c'est uniquement la partie du cimetière réservée aux musulmans qui a été saccagée", a déclaré Flemming Steen Munch, porte-parole de la police de Copenhague. "Cela arrive de temps à autre qu'on profane des tombes, chrétiennes aussi. Mais cette fois-ci c'est assez grave, au vu du nombre des tombes vandalisées et de certaines pierres tombales qui ont été carrément démolies par des instruments divers", a-t-il souligné.

Hamid El Mousti, membre social-démocrate du bureau municipal de Copenhague, d'origine marocaine, s'est déclaré de son côté "profondément choqué par l'ampleur de ces actes de vandalisme". "C'est la première fois qu'on profane autant de tombes, ce qui montre que l'intolérance a gagné du terrain au Danemark, et c'est inquiétant", a-t-il déclaré. "Ce vandalisme de grande ampleur est malheureusement le résultat de l'attitude xénophobe de certains hommes politiques, comme au sein du Parti du Peuple danois (PPD, extrême droite), qui soutient le gouvernement et qui se permet de dire librement à la tribune du parlement que l'islam est une religion terroriste", a-t-il constaté.

AFP ¿ 10 janvier 2005 - http://www.yabiladi.com/article-societe-318.html

En Belgique, le patron d'une PME flamande est menacé de mort parce qu'il tolère le voile d'une employée

L'affaire, qui survient dans une région où l'extrême droite xénophobe est devenue la première formation, dépassant 25 % des intentions de vote, embarrasse les partis politiques.

Sur le coup de 10 heures, lorsque la Renault rouge de la Poste pénètre dans la cour de son entreprise, Rik Remmery dévale les marches de son bureau. "Cela a déjà dû être examiné par la police", se rassure-t-il en scrutant le paquet d'enveloppes que lui remet le facteur. Rita, son épouse, n'est pas moins anxieuse. "éa va, ça va, rien aujourd'hui...", lâche le patron flamand. Ce ne sera pas le jour de la sixième lettre de menaces.

C'est le 22 novembre que la série a commencé. Un envoi anonyme exige que Naïma Amzil, une Belge d'origine marocaine, âgée de 31 ans, employée depuis 1996 par cette entreprise de plats préparés, ôte son voile lorsqu'elle travaille. "Il n'y avait pas de quoi rire, mais j'ai cru à une blague", raconte Rik Remmery, un ancien policier de 51 ans, qui a commencé à cuisiner dans sa maison en 1987. Huit ans plus tard, il rachète un bâtiment qu'il agrandit et se lance dans une activité industrielle qui lui permet désormais d'employer une cinquantaine de personnes. Parmi elles, quelques Françaises venues de la banlieue lilloise, proche de cette zone baptisée la "Californie flamande" parce que les success stories d'entreprises y abondent.

Ici, le chômage est quasi inexistant et un foulard n'est pas un obstacle à une embauche. "Moi, je n'ai pas d'avis sur cette question du voile, explique le patron, dans un savoureux mélange de flamand et de français. Dans l'usine, tout le monde porte d'ailleurs un couvre-chef, pour des raisons d'hygiène. Mais, bien sûr, je sais qu'il n'y a qu'une femme voilée dans notre coin."

Remise à la police, la première missive de menaces se retrouve un peu plus tard dans un quotidien. L'affaire alerte la Flandre, une région où l'extrême droite xénophobe est devenue la première formation politique, dépassant 25 % des intentions de vote. A Ledegem, un gros bourg sans âme et sans histoire, 2 élus, sur les 5 du conseil municipal, sont membres du Vlaams Belang, l'ancien Vlaams Blok. Signée "Vrij Vlaanderen" (Flandre libre), la lettre reprend la dénomination des jeunes du parti, mais les dirigeants du Belang assurent à Rik Remmery que leur formation n'a rien à voir dans cette histoire.

Une deuxième lettre suit, menaçant la femme de Rik Remmery ainsi que ses deux enfants, et leur prédisant "un cauchemar". La troisième, signée cette fois "Nieuw Vrij Vlaanderen" (Nouvelle Flandre libre), exige de Naïma Amzil qu'elle ôte également son foulard hors de l'usine. La quatrième traite M. Remmery de "mauvais Flamand" et l'accuse de "collaborer avec les musulmans". Elle annonce que 250 000 euros seront offerts à celui qui le tuera dans l'année. La cinquième, enfin, parvenue le 29 décembre, fait "craquer" nerveusement Rita Remmery. Manuscrite, elle contient une balle, destinée, selon l'auteur, au patron de Ledegem. Désormais, son entreprise et sa maison font l'objet d'une surveillance quasi permanente.

DéMISSION REFUSéE

Rik Remmery a les larmes aux yeux lorsqu'il dit son espoir que tout cela s'arrêtera bien vite, d'autant qu'un suspect a été arrêté il y a quelques jours, sans que l'on sache si cette piste mènera plus loin que celles qui ont déjà été suivies. Le patron a, en tout cas, refusé la démission que son employée lui a présentée. "Elle a besoin d'argent et, après toute son histoire, qui voudra l'embaucher ?, s'emporte-t-il. Je ne veux pas qu'elle reste chez elle, qu'elle n'ait plus de contacts sociaux ; ce n'est pas cela l'intégration."

Avant cela, la jeune femme avait accepté de retirer son foulard dans l'usine. "Elle a longuement pleuré, cela a été très poignant pour nous tous", dit Rik Remmery. "La douleur est semblable à celle d'une mère privée de son bébé, mais ma religion me force aussi à songer au bien d'autrui", explique, quant à elle, la jeune femme, qui s'est mise en congé. Elle évite de se montrer, même si ni elle ni son mari marocain n'ont été directement menacés. "C'est triste de voir à quoi conduisent certains débats", ajoute la jeune femme.

Elle ne parle pas des critiques de certains sites Web islamistes, qui lui reprochent d'avoir cédé au chantage. Pas plus que des coups de fil d'autres jeunes musulmanes, qui lui racontent que des employeurs ont profité de cette affaire pour forcer leurs employées à ôter leur voile, "par crainte des ennuis possibles". Rik Remmery, lui, a reçu les encouragements de plus de 20 000 personnes, sur le site Web d'Unizo, une association de PME flamandes. "Je ne veux être un exemple pour personne, réplique-t-il. Et je n'avais aucun besoin de notoriété", ajoute-t-il. Quelques voix discordantes affirment, en effet, qu'il a organisé sa propre publicité en montant l'affaire en épingle.

Les politiques flamands, tétanisés par le Vlaams Belang, sont silencieux, se contenant d'indiquer qu'"une enquête est en cours". Le roi Albert II, lui, recevra Rik et Rita Remmery, ainsi que leur employée, dans quelques jours. "Cela me donne du courage", commente le patron devenu, à son corps défendant, un symbole.

Le Monde ¿ 7 janvier 2005 - http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3214,36-393120,0.html

Un pasteur australien condamné pour islamophobie

Danny Nalliah, pasteur d'une église évangélique charismatique «Catch the Fire», a été reconnu coupable de violation de la nouvelle loi contre la discrimination raciale et religieuse («Tolerance Act») de l'état australien de Victoria, et devra payer des dommages et intérêts. Le juge Michael Higgins a estimé, le 17 décembre, qu'un article paru dans le bulletin de l'église incitait à la haine et à la crainte des musulmans, ainsi qu'un séminaire sur l'islam de mars 2002, à l'occasion duquel s'est exprimé un autre pasteur de cette église, Daniel Scot. Une plainte avait été déposée, au nom du Conseil islamique de l'état de Victoria, par trois Australiens convertis à l'islam, qui avaient assisté au dit séminaire.

Les églises australiennes sont divisées dans leur appréciation de cette décision, qui pourrait faire jurisprudence. Les églises protestante (unie) et catholique ainsi que la communauté juive ont salué une juste décision. Le procès a débuté le 15 octobre et a été suivi avec beaucoup d'attention en Australie, comme en Angleterre où une semblable loi «contre les propos dégradants contre le peuple ou la religion» est à l'étude.

L'Australie compte 300000 musulmans, dont la majorité dans les villes de Melbourne (chef-lieu de l'état de Victoria) et de Sydney. La nouvelle législation antidiscrimation est entrée en vigueur en janvier 2002. Deux mois plus tard, une première plainte était-déposée.

Top Chrétien - 20 déc 2004 - http://www.topchretien.com/topinfo/affiche..._v2.php?Id=7755

Une mosquée visée par une "substance explosive" dans l'est de la Belgique

Des inconnus ont lancé, dans la nuit de mardi à mercredi, une "susbtance explosive" sur la mosquée de Beringen, dans l'est de la Belgique, a rapporté mercredi l'agence de presse belge Belga.

Une fenêtre a été détruite et son chassis endommagé, selon les responsables de la mosquée qui ont constaté les dégats mercredi.

Les auteurs "ont pu être influencé" par l'assassinat aux Pays-Bas du réalisateur néerlandais Théo van Gogh, a estimé le parquet d'Hasselt, cité par Belga.

Au Pays-Bas, une quinzaine d'attaques ont été perpétrées contre des mosquées, écoles ou églises depuis l'assassinat du cinéaste le 2 novembre, sans faire de victime.

AFP ¿ 10 novembre 2004 - http://www.tv5.org/TV5Site/cinema/afp_article.php?idArticle=041110174822.06on5598.xml

Vague de violences islamophobes aux Pays Bas

Plusieurs mosquées ont été attaquées ce week-end aux Pays-Bas, où des tensions s'accentuent depuis l'assassinat du réalisateur et chroniqueur Theo Van Gogh par un présumé extrémiste islamique.

Des mosquées ont été endommagées par le feu dans les villes de Rotterdam, de Breda et de Huizen, mais les dégâts ne sont pas jugés importants. Des tracts où l'islam est insulté ont été placardés sur une autre mosquée de Rotterdam. A Amsterdam un foyer d'immigrés a été aspergé de peinture rouge.

Dans la ville de Huizen, près d'Amsterdam, la police a arrêté samedi matin trois personnes qui étaient en train de provoquer un incendie dans une mosquée. Les forces de l'ordre ont aussi arrêté hier matin un homme qui tentait apparement de mettre le feu à une mosquée de Rotterdam.

Mais déjà Vendredi en début de matinée, plusieurs feux étaient apparus dans une nouvelle mosquée de la ville d'Utrecht appartenant à une association religieuse marocaine.

Theo Van Gogh a été tué mardi alors qu'il circulait à vélo. Un Néerlando-Marocain soupçonné de liens avec les milieux islamistes a été inculpé vendredi du meurtre de ce cinéaste qui était l'auteur d'un film sur une musulmane mariée de force, violentée par son mari et violée par son oncle, dont la diffusion à la télévision néerlandaise lui avait valu des menaces de mort.

8 novembre 2004 - http://www.tou-o.com/actu_touo.php?...eve=3709&page=0

Pays-Bas: explosion à l'entrée d'une école coranique

Une explosion a endommagé cette nuit l'entrée d'une école coranique à Eindhoven dans le sud des Pays-Bas.

Selon le maire d'Eindhoven, l'attaque n'a fait aucun blessé et la police a reçu pour consigne, depuis l'assassinat du cinéaste néerlandais Theo van Gogh, de surveiller tout particulièrement tous les bâtiments musulmans.

"Il semble que nous devions placer un policier devant chaque bâtiment", a-t-il dit en ajoutant que les habitants du quartier d'Eindhoven où avait eu lieu l'incident étaient très choqués.

L'école coranique est située près d'une mosquée à Eindhoven et a déjà été la cible d'une attaque par le passé.

Il s'agit du dernier acte de violence en date contre des institutions musulmanes commis à la suite du meurtre de Theo van Gogh. Voir cette info pour plus de détails.

8 novembre 2004 - http://www.tou-o.com/actu_touo.php?...eve=3714&page=0

Pays-Bas: représailles contre des musulmans après l'assassinat de Theo van Gogh

Attentat à la bombe lundi contre une école islamique, profanation d'une mosquée, tentatives d'incendie de trois autres, menaces: les musulmans des Pays-Bas, quelque 900.000 personnes, sont la cible de représailles après l'assassinat au nom de l'islam radical du réalisateur néerlandais Theo van Gogh.

Theo van Gogh, critique virulent de la société multiculturelle et singulièrement de l'islam, a été tué mardi matin. Son meurtrier présumé, qui a été arrêté, identifié comme Mohammed B, 26 ans, a la double nationalité marocaine et néerlandaise.

Il a laissé sur le corps une lettre montrant qu'il agissait au nom de l'islam radical, selon la police, et portait une sorte de testament où il se présentait en martyr. Cinq autres personnes ont été interpellées et tous doivent être déférées notamment pour "conspiration terroriste".

Lundi à l'aube, une bombe a explosé dans une école islamique d'Eindhoven (sud-est), sans faire de victime, a indiqué la mairie. La police n'a pour l'instant pas d'indication sur les responsables, a-t-on ajouté de même source.

Lors d'une conférence de presse, le maire de la ville Alexander Sakkers a fait le lien entre cet attentat et le meurtre de Theo van Gogh. "Pourquoi un act

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Invité Mazarino
Invité Mazarino Invités 0 message
Posté(e)

Un prof de philo menacé de mort après avoir publié une tribune sur l'islam Par Alexandra LESIEUR

060928190414.26n9ewll0_un-cours-de-philosophie-dans-une-universitea.jpgagrandir la photoSAINT-ORENS-DE-GAMEVILLE (Haute-Garonne) (AFP) - Un professeur de philosophie, menacé de mort après la publication d'une tribune virulente sur l'islam dans Le Figaro, a été placé sous protection dans un endroit secret et n'assure plus ses cours depuis une semaine dans un lycée près de Toulouse.

Robert Redeker, 52 ans, professeur à Saint-Orens-de-Gameville (Haute-Garonne), a reçu des "menaces de mort écrites, sous forme de mails" le jour même de la publication de la tribune, le 19 septembre, et n'est pas réapparu dans l'établissement le lendemain, selon le proviseur Pierre Donnadieu.

"A l'évidence, c'était relativement grave", a-t-il poursuivi.

Le ministre de l'Education nationale Gilles de Robien, tout en se déclarant "solidaire" du professeur, jeudi sur RTL, a souligné qu'"un fonctionnaire doit se montrer prudent et modéré en toutes circonstances".

La police n'a pas souhaité s'exprimer "pour des raisons de sécurité", mais selon La Dépêche du midi, ce père de famille serait protégé par la DST et placé "en lieu sûr".

Interrogé par le journal, M. Redeker, qui ne regrette pas d'avoir écrit ce texte, a déclaré avoir éprouvé "de l'angoisse dans un premier temps car ces menaces sont précises et visent (sa) vie".

"De la tristesse, ensuite, car ce qui m'est fait correspond tout à fait à ce que je dénonce dans mes écrits: l'Occident se retrouve sous surveillance idéologique de l'islam", a-t-il ajouté.

Le professeur a par ailleurs précisé sur i-Télé les menaces dont il est victime. Outre des menaces directes par mail, il a par ailleurs révélé que des forums djihadistes, "qui ne sont pas accessibles à tout le monde" donnent "toutes les coordonnées pour pouvoir (l)'assassiner".

Dans sa tribune intitulée "Face aux intimidations islamistes, que doit faire le monde libre?", l'auteur qualifie notamment le Coran de "livre d'inouïe violence" et le prophète Mahomet de "chef de guerre impitoyable, pillard, massacreur de juifs et polygame".

Dressant un parallèle avec la guerre froide, il considère que, "l'islam se présente, à l'image du défunt communisme, comme une alternative au monde occidental" et qu'il "est une religion qui, dans son texte sacré même, autant que dans certains de ses rites banals, exalte violence et haine".

A la suite de cette publication, l'édition du 19 septembre du Figaro a été interdite en Tunisie.

Le Figaro a, dénonce jeudi dans un communiqué de "graves atteintes à la liberté de penser et à la liberté d'expression".

"Le Figaro est un journal ouvert à des opinions diverses. Tous les jours, nous accueillons dans nos colonnes des points de vue contradictoires, des débats, des controverses. Bien entendu, nous avons une ligne éditoriale forte et nous ne partageons pas toutes ces idées, loin de là, ni la façon dont elles s'expriment parfois", expliquent Nicolas Beytout, directeur de la rédaction du Figaro, et Francis Morel, directeur de la publication, cosignataires du texte.

M. Redeker, auteur de nombreux articles, notamment sur le révisionnisme et l'enseignement, et détenteur d'un site internet, est connu pour ses prises de positions polémiques au sein du corps enseignant.

Au lycée, élèves et professeurs ont été informés vendredi de la situation.

Aujourd'hui, les lycéens se disent rassurés, le professeur a été remplacé, le plan vigipirate renforcé et les courriers adressés à M. Redeker filtrés.

"C'est normal qu'il y ait des gens qui se révoltent, il a dit des choses qui étaient fausses par rapport au Coran (...). On a eu peur des représailles", a estimé Chloé, une des élèves du professeur.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
el_mariachi Membre 1 549 messages
Tuco the ugly‚ 31ans
Posté(e)
arrête de fumer du crack avant d'écrire tes messages, j'me plein jamais de quoi que se soit, alors arrête de dire que je joue les victimes,

Là :

ça sert à rien,on connait déja la réponse, soit dans le pire des cas se faire agresser physiquement ou alors dans le meilleur subir des agressions verbales comme "vieux catho-facho", "sale sionniste", "islamophobe" et autres insultes

Tu joues bien les victimes non ?

[

je ne vois pas en quoi c'est jouer les victimes, vas plutot dire ça à sousene

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Avenir Membre 1 110 messages
Forumeur alchimiste‚ 49ans
Posté(e)
A Mogadiscio, où se trouve le siège de HornAfrik, des responsables des tribunaux islamiques ont déclaré à l'Union nationale des journalistes somaliens que la station de Kismayo a été fermée notamment pour avoir diffusé le témoignage d'une femme qui disait avoir été violée par un milicien islamiste.

http://fr.news.yahoo.com/29092006/202/soma...tent-trois.html

Une preuve de plus...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
sousene Membre 2 092 messages
Awaarrrreee‚ 39ans
Posté(e)

Est ce que pour autant je vais dire " les européens, des barbares, ils brulent des mosqués ", j'evite de generalisé, faites la meme chose, j'ai l'impression de vouloir un groupe de hyene affamé devant un morceau de viande.

Spectacle ridicule, mais bon vous etes LIBRES de vous exprim , je tiens a souligné que vous n'etes pas mieux que ces extrmistes !!!!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
la soude au cou Membre 899 messages
Forumeur accro‚
Posté(e)
Est ce que pour autant je vais dire " les européens, des barbares, ils brulent des mosqués ", j'evite de generalisé, faites la meme chose, j'ai l'impression de vouloir un groupe de hyene affamé devant un morceau de viande.

Spectacle ridicule, mais bon vous etes LIBRES de vous exprim , je tiens a souligné que vous n'etes pas mieux que ces extrmistes !!!!!

Oui nous sommes LIBREs car nous somme en occcident, je doute que l'on puisse avoir le meme langage en arabie Saoudite.

Si nous sommes mieux que les extremiste car nous ne tuons pas au nom de notre religions, nous ne tuons pas au hazard juste par ce que l'un de vos Imam a dit une mauvaise parole sur la chretiennete.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
el_mariachi Membre 1 549 messages
Tuco the ugly‚ 31ans
Posté(e)

sousene, tes tartines de citations ne font que prouver que l'on ne peut plus critiquer l'islam, la preuve est que tu qualifie une phrase de Raffarin comme islamophobe alors que c'est faux, ce qui foudrait dire que pour toi dès qu'il y a critique négatve sur l'islam il y a islamophobie

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Grenouille Verte Membre 32 822 messages
Tu n'auras d'autre batracien devant ma face‚ 101ans
Posté(e)
Voici la liste ¿non exhaustive- des paroles islamophobes prononcées en France par des journalistes, responsables politiques, présidents d'associations¿ stigmatisant les Musulmans et l'Islam. Il ne s'agit en rien d'une quelconque critique constructive sur une religion donnée mais une suite de propos racistes, diffamants et insultants toute une communauté.

(...)

sopo2vz.jpg

« Le terme "islamophobie" a été forgé par les intégristes », Dominique Sopo, président de Sos Racisme, en réponse à Mouloud Aounit, président du Mrap, qui mit sur le même plan antisémitisme et islamophobie lors d'une interview, le Monde (16.05.2004)

Le président de SOS Racisme serait Islamophobe ?

Cela montre bien que le concept d'islamophobie ne signifie rien.

Vous victimisez tellement que même les associations anti-racistes sont pour vous islamophobe ;)

Mais Dominique Sopo a parfaitement raison, le terme "islamophobie" n'est pas venu des modéré mais bien des intégristes, et dans des intentions peu louables.

Accuser de racisme le président de SOS Racisme, c'est quand même assez fort. Personne avant vous n'avait osé. ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
la soude au cou Membre 899 messages
Forumeur accro‚
Posté(e)
sousene, tes tartines de citations ne font que prouver que l'on ne peut plus critiquer l'islam, la preuve est que tu qualifie une phrase de Raffarin comme islamophobe alors que c'est faux, ce qui foudrait dire que pour toi dès qu'il y a critique négatve sur l'islam il y a islamophobie

Et encore il n'y a pas que celle la.!!!!

Regarde bien les personnes cites, la gauche comme la droite sont represetees, plusieurs intellectuels d'horizon differente.engros plus des trois quarts des francais sont proches des idees d'au une de ces personnes.

Une question comment 40 millions de personne aux ideologies completement differentes peuvent se retrouver sur un point : la violence et une certaine aprehension de l'islam.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Grenouille Verte Membre 32 822 messages
Tu n'auras d'autre batracien devant ma face‚ 101ans
Posté(e)
je ne vois pas en quoi c'est jouer les victimes, vas plutot dire ça à sousene

A mais vous jouez tous les deux aux victimes.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Avenir Membre 1 110 messages
Forumeur alchimiste‚ 49ans
Posté(e)

Voici la liste ¿non exhaustive- des paroles islamophobes prononcées en France par des journalistes, responsables politiques, présidents d'associations¿ stigmatisant les Musulmans et l'Islam. Il ne s'agit en rien d'une quelconque critique constructive sur une religion donnée mais une suite de propos racistes, diffamants et insultants toute une communauté.

(...)

sopo2vz.jpg

« Le terme "islamophobie" a été forgé par les intégristes », Dominique Sopo, président de Sos Racisme, en réponse à Mouloud Aounit, président du Mrap, qui mit sur le même plan antisémitisme et islamophobie lors d'une interview, le Monde (16.05.2004)

Le président de SOS Racisme serait Islamophobe ?

Cela montre bien que le concept d'islamophobie ne signifie rien.

Vous victimisez tellement que même les associations anti-racistes sont pour vous islamophobe ;)

Mais Dominique Sopo a parfaitement raison, le terme "islamophobie" n'est pas venu des modéré mais bien des intégristes, et dans des intentions peu louables.

Accuser de racisme le président de SOS Racisme, c'est quand même assez fort. Personne avant vous n'avait osé. ;)

Alors là mon crapeau, tu as bavé une fois de trop.

Question : Qu'a fait le MRAP lorsque la Tribu K a proféré des insultes et autres idées abjectes?

Rien

Question : Qu'a fait le MRAP lors des violences en banlieu?

Rien

Question : Qu'a fait le MRAP pour le prof de philo accusé d'islamophobie pour ca tribune dans le Figaro?

Rien

ouvre les yeux sérieux. Ils font des testing dans les boites de "blancs" mais jamais cuez les blacks ou les arabes, pourquoi?

ils défendent toujours les mêmes et n'hésite pas à attaquer à tord et à travers la femme responsable du gites des vosges alors que c'était un coup monté du MRAP.

Marre de toute cette merde. Des faux culs qui ne pensent qu'à eux.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
kyrilluk Membre 7 507 messages
Anarchiste épistémologique‚ 43ans
Posté(e)

Je pense que le MRAP et les SOS racismes devraient etre interdis en france. Apres tout il font de la discrimination eux aussi. Ou alors, pour compenser leur influence, il faudrait aussi un Lobby "blanc" (vu qu'il existe maintenant un lobby noir).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
la soude au cou Membre 899 messages
Forumeur accro‚
Posté(e)
Je pense que le MRAP et les SOS racismes devraient etre interdis en france. Apres tout il font de la discrimination eux aussi. Ou alors, pour compenser leur influence, il faudrait aussi un Lobby "blanc" (vu qu'il existe maintenant un lobby noir).

Faut quand meme pas exagerer!!!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
sousene Membre 2 092 messages
Awaarrrreee‚ 39ans
Posté(e)

Le Mrap, s'est leur probleme, il ne me represente pas, et ne represente aucune communauté, s'est que vous délirer completement, d'ailleur je tiens a signaler que tu m'a tellement souler, que j'ai lancer une Fatwa, tu vas mourir, HIHIHIHIHI, continué vous m'amusé !!!!!

Ces paroles sont sortie de sa bouche, non ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
la soude au cou Membre 899 messages
Forumeur accro‚
Posté(e)

tu rigole pour une rien toi, t''as fume du marocain ou de la colombienne?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
sousene Membre 2 092 messages
Awaarrrreee‚ 39ans
Posté(e)

Je prefere le marocco, locale.

D'ailleur j'ai une idée sur ton prochain forum, l'islam et l'argent, t'en a pas parlé, une episode de plus sur ton excellent C.V. ;) .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
pascalin Membre 15 218 messages
le corps sur Terre, l'esprit ailleurs ‚ 47ans
Posté(e)

et vous avez pas piges ,on neu neu peu peu pas pas cri cri ti ti que que

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
sousene Membre 2 092 messages
Awaarrrreee‚ 39ans
Posté(e)

???????????????????????????????????????? ;)

vas pas trop vite, et recomence tous doucement !!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
pascalin Membre 15 218 messages
le corps sur Terre, l'esprit ailleurs ‚ 47ans
Posté(e)

je parle du top hic ;apparement on ne peut pas critiquer hallas ,non l'islam ,non mahomet ,non la vie ;non le mec qui fait sa bouz

;););) :D :D :( :mur::mur::mur::mur::mur::mur::mur::mur::mur::mur::mur::mur::mur::mur::mur::mur::mur::mur::mur::mur::mur: :D :D :D :D :D :D :D :D :D :D :mur::mur: :D :mur::mur: :D :mur::mur: yahou cent je suis le roi des c.....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant