Aller au contenu

Les classes moyennes sont-elles matraquées par l’impôt ?


Invité Magus

Messages recommandés

Invité Magus
Invités, Posté(e)
Invité Magus
Invité Magus Invités 0 message
Posté(e)

Les classes moyennes sont-elles matraquées par l’impôt ?

 

150121-riches-impots-soulcie.jpg

Que sait-on véritablement des coûts et des bénéfices de la redistribution pour les classes moyennes ? Deux études récentes montrent qu’elles sont certes fortement imposées, mais comme la grande majorité de la population – y compris les bas salaires. Les vrais enjeux sont ailleurs, dans la situation privilégiée des 1 % les plus riches et dans l’évolution future des dépenses publiques...

 

Lire l'article d'Antone Bozio sur laviedesidees.fr

 

Antoine Bozio est directeur de l’Institut des politiques publiques (IPP), chercheur associé à l’École d’Economie de Paris et Research fellow à l’Institute for Fiscal Studies (IFS).

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant
Membre, Docteur Honoris Causa Es "Patati & Patata...", 59ans Posté(e)
BadKarma Membre 12 112 messages
59ans‚ Docteur Honoris Causa Es "Patati & Patata...",
Posté(e)

Pour tous maîtres de la Finance rien de plus humain que cette tentation de sortir sa matraque fiscale quand n' est opposé que la faiblesse d' un coeur de cible des plus moyens et sans classe au demeurant...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 44ans Posté(e)
Maxence22 Membre 8 789 messages
Forumeur accro‚ 44ans‚
Posté(e)
il y a 52 minutes, Magus a dit :

Les classes moyennes sont-elles matraquées par l’impôt ?

Oui.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Pantin contestataire, 77ans Posté(e)
PINOCCHIO Membre 42 900 messages
77ans‚ Pantin contestataire,
Posté(e)

La CSG qui va nous tomber dessus comme la peste, pour la classe moyenne , c'est un coup de poignard dans le dos, merci à Macron pour cette belle initiative, et ce n'est que le début:hehe:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Animal sauvage, Posté(e)
Mr_Fox Membre 16 978 messages
Animal sauvage,
Posté(e)

L'article commence à répondre que les classes moyennes ne sont pas matraquées par l'impôt avant d'en avoir présenté les niveaux et tout au long de l'article il précise que comme les classes moyennes ne sont pas les seules contributrices elles ne sont donc pas matraquées par l'impôt.

Alors qu'en français l'idée de matraquage revient plutôt à dire qu'on leur prend tout ce qu'elles ont, non pas qu'elles sont les seules contributrices.


L'article a pour objet de à convaincre les classes moyennes seules susceptibles de lire cet article et de faire confiance à "la science" surtout économique qu'elles ne sont pas la proie de l'injustice pour les inciter à coopérer.

 

Exemple :

Les classes moyennes sont-elles les seules à supporter la pression fiscale ? Si on utilise une définition restreinte des « classes moyennes » (les déciles 6 à 8), on est obligé de répondre par la négative : une large partie du décile supérieur des revenus contribue à un niveau tout aussi élevé.

Acception tronquée de la "classe moyenne" sachant qu'au début de l'article on nous explique :

La population peut ainsi être classée en fonction du revenu en groupes égaux, au nombre de cinq (quintile), dix (décile) ou de 100 (centile). Selon cette classification, on distingue habituellement les « classes populaires » (les 50 % de la population dans les plus bas revenus), les hauts revenus (les 10 % des plus hauts revenus), et les « classes moyennes », qui représentent un groupe intermédiaire comportant 40 % de la population.

 

Mon avis : propagande politique de guerre déguisée en science objective.

La conclusion à beau être en demi-teinte les arguments indiquant une injustice concernent la redistribution, alors que le matraquage concerne ce qu'on prélève... 

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité
Invités, Posté(e)
Invité
Invité Invités 0 message
Posté(e)

Et si on supprimait la Classe Moyenne?
Si on augmentait les minimas sociaux par deux, il n'y aurait que deux classes...
A condition de donner un travail obligatoire à la classe populaire (genre 24 heures / semaine) en échange de revenus sociaux, il n'y aurait que deux classes : la Classe Populaire et la Classe Aisée. 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Ite missa est..., 74ans Posté(e)
l'abbe resina Membre 7 730 messages
74ans‚ Ite missa est...,
Posté(e)

Supprimer les pauvres, c'est bien aussi non ?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Un con qui marche ira plus loin qu'un intellectuel assis, 50ans Posté(e)
DroitDeRéponse Membre 81 746 messages
50ans‚ Un con qui marche ira plus loin qu'un intellectuel assis,
Posté(e)
Le 13 mai 2017 à 21:06, Magus a dit :

Les classes moyennes sont-elles matraquées par l’impôt ?

 

150121-riches-impots-soulcie.jpg

Que sait-on véritablement des coûts et des bénéfices de la redistribution pour les classes moyennes ? Deux études récentes montrent qu’elles sont certes fortement imposées, mais comme la grande majorité de la population – y compris les bas salaires. Les vrais enjeux sont ailleurs, dans la situation privilégiée des 1 % les plus riches et dans l’évolution future des dépenses publiques...

 

Lire l'article d'Antone Bozio sur laviedesidees.fr

 

Antoine Bozio est directeur de l’Institut des politiques publiques (IPP), chercheur associé à l’École d’Economie de Paris et Research fellow à l’Institute for Fiscal Studies (IFS).

Le sujet porte sur l'impôt des classes moyennes comme le suggere le titre , ou sur le dernier percentile comme le suggere l'amorce ?

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

×