Aller au contenu

Ces profs qui ont changé nos vies : "Elle a su me valoriser et trouver les mots qui ont fait de moi ce que je suis"


Kira

Messages recommandés

Animatrice, Fille infréquentable, 81ans Posté(e)
Kira Animatrice 25 296 messages
81ans‚ Fille infréquentable,
Posté(e)

Le 19 mars, le Global Prize Teacher récompensera, comme chaque année, le "meilleur" enseignant du monde. A cette occasion, LCI a demandé à ses lecteurs de raconter s'ils avaient croisé la route d'un professeur exceptionnel au cours de leur scolarité. Et la réponse est "oui" ! Et quand les méthodes ou la personnalité d'un enseignant permet de surmonter les peurs ou les difficultés de leurs élèves, il est rare que ces derniers les oublient.

prof-annees-60-illustration-3e6205-0@1x.

A l’occasion du Global Teacher Prize 2017 qui récompensera le 19 mars un professeur hors du commun, LCI a demandé à ses lecteurs si, au cours de leur scolarité, ils avaient croisé la route d’un professeur exceptionnel. Un(e) enseignant(e) ayant une manière d’enseigner bien à lui/elle. Et de témoigner de ce qu’ils avaient appris à son contact, et s’ils lui devaient le métier qu’ils exercent aujourd’hui. Ces professeurs n'ont pas été de simples enseignants : certains ont été des modèles, d'autres ont été des éducateurs. Ils ont ouvert les yeux de leurs élèves, leurs ont permis de s'affirmer au cours de leur parcours scolaire. 

Source et suite de l'article

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant
Invité
Invités, Posté(e)
Invité
Invité Invités 0 message
Posté(e)

Mouais...

L'Education Nationale (et l'enseignement privé) déçois globalement plus de monde qu'il n'en émeut à ce point. Les super-profs ainsi décrits sont rares. 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 54ans Posté(e)
ping Membre 6 305 messages
Baby Forumeur‚ 54ans‚
Posté(e)

C'était un professeur, un simple professeur
Qui pensait que savoir était un grand trésor
Que tous les moins que rien n'avaient pour s'en sortir
Que l'école et le droit qu'a chacun de s'instruire

Il y mettait du temps, du talent et du cœur
Ainsi passait sa vie au milieu de nos heures
Et loin des beaux discours, des grandes théories
A sa tâche chaque jour, on pouvait dire de lui


Il changeait la vie...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité Yokkie
Invités, Posté(e)
Invité Yokkie
Invité Yokkie Invités 0 message
Posté(e)

Alors grâce ou à cause de mon prof de maths, trop BG... suis passée en Seconde C de l'époque et repartie l'année suivante en Première Littéraire.

Puis en Terminale, j'ai eu un prof de philo exceptionnel avec un humour décapant... tous les matins, on avaient droit à une interro orale pendant laquelle on se tapaient l'affiche. Il nous faisait étudier "Lui" et d'autres trucs pas banals. Personne ne pipait mot, tous en admiration... grâce à lui, j'ai eu 15 au Baccalauréat.

Mais l'enseignante qui a radicalement ouvert mon esprit et provoqué un réel choc artistique... c'est une Instit' du CM2 qui nous a fait découvrir Florence lors d'un voyage scolaire.

A tout jamais, je garderai en moi l'émotion ressentie lorsque je me suis retrouvée devant l'immense tableau de Botticelli "La naissance de Vénus"....  :fille:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité philkeun
Invités, Posté(e)
Invité philkeun
Invité philkeun Invités 0 message
Posté(e)
il y a une heure, PLS maker a dit :

Ca c'est le système qui le veut : une manière pour l'institution de s'imposer. L'école est un vecteur de norme ; les professeurs deviennent donc porteurs de ces normes. 

Bien dit, mais beaucoup trop compliqué pour celui à qui c'est destiné.

T'aurais pas quelque chose de bien plus beauf et de nettement plus bête ?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 150ans Posté(e)
chanou 34 Membre 20 405 messages
Maitre des forums‚ 150ans‚
Posté(e)

La prof de lettres classiques qui m'a appris le grec, ( ma préférée de tous) ma prof de SVT de 3è, ma prof d'histoire géo de 2è et mon prof de français de 1ere...tous exceptionnels. JE ne sais pas s'ils ont changé ma vie, mais ils m'ont apporté tant de connaissances...merci à eux.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 120 LOLA 120, 103ans Posté(e)
120lola120 Membre 3 108 messages
103ans‚ 120 LOLA 120,
Posté(e)
il y a 21 minutes, Andy Verole a dit :

sans connaitre d'un iota la qualité de son contradicteur,

On a quand même une idée de l'absence de certaines qualités....

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité
Invités, Posté(e)
Invité
Invité Invités 0 message
Posté(e)
il y a 15 minutes, apis 32 a dit :

Il n'est donc pas inutile de rappeler le sujet :

 

Ces profs qui ont changé nos vies : "Elle a su me valoriser et trouver les mots qui ont fait de moi ce que je suis"

Si je peux me permettre, ce n'est pas entièrement le sujet. Le sujet, c'est un article ayant cet intitulé, certes, mais seulement cet article, et celui-ci me semble soulever d'autres questions : on parle d'exceptions (le substantif d'exceptionnel) sans sourciller, en sus de cette énorme bouffonerie qu'est ce prix du meilleur prof du monde, rappelé en tête de l'article, alors que nous avons un système scolaire de plus en plus inégalitaire et de plus en plus producteur d'échec. 

Je trouve cela dommage d'en arriver à un discours qui reconnaît sans détour que dans la perception de pas mal de monde, il n'y a eu qu'un seul prof pour les aider et les assister, comme pour le dyslexique, alors que c'est la mission de chacun des profs de l'EN :( 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 68tarde même pas repentie, 68ans Posté(e)
apis 32 Membre 5 710 messages
68ans‚ 68tarde même pas repentie,
Posté(e)

Bon, tant pis, j'ose...

Celle qui m'a le plus marqué, c'est ... une bonne soeur !

Prof de physique, elle prenait toujours des exemples autant concrets que loufoques pour illustrer son cours.

D'autre part, elle affirmait sérieusement et régulièrement :

On n'adore que Dieu... et le chocolat !

Ce qui m'a ouvert la liberté de choisir le chocolat ...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 68tarde même pas repentie, 68ans Posté(e)
apis 32 Membre 5 710 messages
68ans‚ 68tarde même pas repentie,
Posté(e)
il y a 8 minutes, PLS maker a dit :

Si je peux me permettre, ce n'est pas entièrement le sujet. Le sujet, c'est un article ayant cet intitulé, certes, mais seulement cet article, et celui-ci me semble soulever d'autres questions : on parle d'exceptions (le substantif d'exceptionnel) sans sourciller, en sus de cette énorme bouffonerie qu'est ce prix du meilleur prof du monde, rappelé en tête de l'article, alors que nous avons un système scolaire de plus en plus inégalitaire et de plus en plus producteur d'échec. 

Je trouve cela dommage d'en arriver à un discours qui reconnaît sans détour que dans la perception de pas mal de monde, il n'y a eu qu'un seul prof pour les aider et les assister, comme pour le dyslexique, alors que c'est la mission de chacun des profs de l'EN :( 

N'empêche qu'on a tous un maître ou un prof qui nous a marqué plus que les autres.

Tout comme j'ai des élèves qui m'ont marquée. Et pas spécialement parce qu'ils étaient "bons élèves" mais parce qu'ils avaient des personnalités marquantes, un sens de l'humour, de l'argumentation ou un talent particulier...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Animatrice, Dindasse prête à servir !!! V.I.Pintade, 44ans Posté(e)
titenath Animatrice 40 632 messages
44ans‚ Dindasse prête à servir !!! V.I.Pintade,
Posté(e)

Là comme ça, je ne vois pas d'enseignant qui ait particulièrement marqué ma vie. Par contre il y en a que je croise encore parfois et avec lesquels j'ai de très bons souvenirs. 

J'ai plus été marquée par mes instits que par mes profs, mais aucun n'a profondément changé ma vie. En tout cas plus de 30 après j'ai beaucoup de respect pour eux. 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité
Invités, Posté(e)
Invité
Invité Invités 0 message
Posté(e)
il y a 4 minutes, apis 32 a dit :

N'empêche qu'on a tous un maître ou un prof qui nous a marqué plus que les autres.

Ca, c'est sûr. Et pas forcément positivement. C'est là le problème : aucune tribune, sinon si peu, pour ceux pour qui c'est le cas, pour ceux dont l'échec scolaire est symbolisé par un professeur ou une équipe éducative, alors qu'ils renferment sans doute quelques clés des problèmes de l'EN.

Mais on a peur de leur parole, à eux. 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Animatrice, Dindasse prête à servir !!! V.I.Pintade, 44ans Posté(e)
titenath Animatrice 40 632 messages
44ans‚ Dindasse prête à servir !!! V.I.Pintade,
Posté(e)
il y a 7 minutes, PLS maker a dit :

 

Je trouve cela dommage d'en arriver à un discours qui reconnaît sans détour que dans la perception de pas mal de monde, il n'y a eu qu'un seul prof pour les aider et les assister, comme pour le dyslexique, alors que c'est la mission de chacun des profs de l'EN :( 

Je pense que chacun des profs serait ravi de le faire, si il en avait le temps et les moyens. 

Le système aujourd'hui est complètement pourri. Il n'y a plus de profs, ils prennent des contractuels pour combler les manques (contractuels qui sont des gens comme toi et moi et sont autant profs que je suis présidente de la République). 

J'ai une pote qui est instit' en maternelle, elle a été inspectée récemment, l'inspectrice lui a reproché de parler trop bien. Elle lui a recommandé de parler avec un vocabulaire plus simple, plus "familier"... 

Et voilà vers où nous nous dirigeons... 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
art-chibald Membre 3 636 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)
il y a une heure, Zigbu a dit :

T'as mangé des guêpes au petit dej. ou quoi ?

Ou il s'est mangé un Zéro en Maths qu'il n'a pas digéré :smile2:

Alors au lieu de reconnaître ses carences, comme tout individu de mauvaise foi qui se respecte il préfère charger ces comploteurs de profs.

On se venge comme on peut :hehe:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 68tarde même pas repentie, 68ans Posté(e)
apis 32 Membre 5 710 messages
68ans‚ 68tarde même pas repentie,
Posté(e)
il y a 7 minutes, PLS maker a dit :

Ca, c'est sûr. Et pas forcément positivement. C'est là le problème : aucune tribune, sinon si peu, pour ceux pour qui c'est le cas, pour ceux dont l'échec scolaire est symbolisé par un professeur ou une équipe éducative, alors qu'ils renferment sans doute quelques clés des problèmes de l'EN.

Mais on a peur de leur parole, à eux. 

Ben vas-y, ouvre le sujet !

J'y aurai aussi à témoigner ...

Cela ne m'enlèvera pas que je me suis investie pendant 42 ans, avec une, puis trois équipes et que nous avons eu des projets, des difficultés, des espoirs, des échecs, des expériences positives...

Je suis invitée au repas de fin de période d'une des école, à la fin de la période et me suis engagée pour accompagner un voyage scolaire. Et ce qui nous relie, c'est avant tout le travail en direction des élèves !

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité
Invités, Posté(e)
Invité
Invité Invités 0 message
Posté(e)
il y a 4 minutes, titenath a dit :

Je pense que chacun des profs serait ravi de le faire, si il en avait le temps et les moyens. 

Tu en es certaine ? 

Des relevés effectués par des universitaires mesurent la proportion de profs innéistes à un tiers des effectifs. Les innéistes, ce sont ceux qui considèrent que l'intelligence est innée à l'élève, et non une chose à construire. 

Par ailleurs, on a l'effet Pygmalion. Ce processus, souvent inconscient, fait qu'un nombre non négligeable (pas de statistique mais un constat sans appel d'équipes de psychologues) d'enseignants influencent le résultats des élèves de façon subtil (remontrances, sévérité dans la notation) en donction des attentes qu'ils ont d'eux a priori. 

Que ce soit lié ou non, on a encore des enseignants qui croivent que la dyslexie peut se régler avec de la rigueur. Rien que ça...

Donc non, tous les enseignants ne seraient pas prompt à aider un jeune, qu'il s'agisse d'un "dys" comme vu dans ce témoignage ou de tout autre jeune particulier, malheureusement. Dans pas mal de cas, encore, et c'est là une tendance qui trouve ses racines dans des temps reculés, ceux-ci seront mis en marge, d'abord du système scolaire, puis à terme, pour ceux qui seront les moins assistés dans leurs difficultés, en marge de la société. 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité
Invités, Posté(e)
Invité
Invité Invités 0 message
Posté(e)
il y a 9 minutes, apis 32 a dit :

Cela ne m'enlèvera pas que je me suis investie pendant 42 ans, avec une, puis trois équipes et que nous avons eu des projets, des difficultés, des espoirs, des échecs, des expériences positives...

Je ne parle pas de prof en particulier. Je parle du système global et de certains de ses effets parfaitement vérifiables et documentés ;) 

Pas la peine de vous mettre en colère, je suis moi-même de la maison. 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 68tarde même pas repentie, 68ans Posté(e)
apis 32 Membre 5 710 messages
68ans‚ 68tarde même pas repentie,
Posté(e)
il y a 20 minutes, titenath a dit :

 

J'ai une pote qui est instit' en maternelle, elle a été inspectée récemment, l'inspectrice lui a reproché de parler trop bien. Elle lui a recommandé de parler avec un vocabulaire plus simple, plus "familier"... 

Et voilà vers où nous nous dirigeons... 

Je pense que la demande était : plus familier pour l'enfant.

Pour apprendre, il faut que le contenu soit "dans leur zone proximale de développement", c'est à dire un peu supérieur à ce que l'élève connaît déjà, mais pas trop, sinon il lui est inaccessible.

Il ne s'agit pas de mal parler aux enfants, mais si on utilise un langage trop soutenu avec les petits, tout simplement, ils ne comprennent pas.

C'est en glissant progressivement des mots nouveaux, auxquels ils peuvent accéder, par le contexte qu'ils apprennent à enrichir leur langage.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Animatrice, Dindasse prête à servir !!! V.I.Pintade, 44ans Posté(e)
titenath Animatrice 40 632 messages
44ans‚ Dindasse prête à servir !!! V.I.Pintade,
Posté(e)
il y a 1 minute, apis 32 a dit :

Je pense que la demande était : plus familier pour l'enfant.

Pour apprendre, il faut que le contenu soit "dans leur zone proximale de développement", c'est à dire un peu supérieur à ce que l'élève connaît déjà, mais pas trop, sinon il lui est inaccessible.

Il ne s'agit pas de mal parler aux enfants, mais si on utilise un langage trop soutenu avec les petits, tout simplement, ils ne comprennent pas.

C'est en glissant progressivement des mots nouveaux, auxquels ils peuvent accéder, par le contexte qu'ils apprennent à enrichir leur langage.

C'est une fille qui parle comme tout le monde, elle ne parle pas comme Arielle Dombasle au quotidien. Donc ce n'est pas trop soutenu, mais elle parle correctement. 

L'inspectrice lui a dit que vu que les parents de ces enfants ne parlaient pas français, ça servait à rien de leur fournir un vocabulaire trop riche... Je trouve ça honteux. 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 68tarde même pas repentie, 68ans Posté(e)
apis 32 Membre 5 710 messages
68ans‚ 68tarde même pas repentie,
Posté(e)
il y a 9 minutes, PLS maker a dit :

Je ne parle pas de prof en particulier. Je parle du système global et de certains de ses effets parfaitement vérifiables et documentés ;) 

Pas la peine de vous mettre en colère, je suis moi-même de la maison. 

Le système, c'est autre chose, mais je reste convaincue ( sur ce sujet comme sur d'autres ) que la révolution ne peut se faire que par la base, et les expériences qui marchent refusent aujourd'hui de s'enfermer dans des écoles parallèles.

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

×