Colin Kaepernick, l'homme qui refusa de se lever...


Michael Westen Membre 3 556 messages
Iceman‚ 28ans
Posté(e)

Au pays de l'Oncle Sam, existe-t-il plus grand sacrilège que celui de ne pas respecter les symboles que sont le drapeau et l'hymne national ?

Probablement pas. C'est pourtant ce qu'a décidé de faire le quarterback star de San Francisco Colin Kaepernick, en refusant de se lever, (puis en posant un genou à terre) lors de l'hymne traditionnel d'avant-match. Moyen de protestation retentissant, et extrêmement risqué, pour sa réputation comme pour sa carrière.

Le mois d'août touche à sa fin. La prochaine saison de football américain va commencer, et partout dans le pays, les matchs de présaison attirent de nouveau le regard des fans et des médias. C'est ce moment qu'a choisi Colin Kaepernick, un des plus célèbres joueurs de la ligue, pour commettre l'impensable : alors que l'hymne national retentit dans le stade, le quarterback ne se lève pas, au contraire de tous les joueurs, spectateurs, et toute autre personne présente.

nick-young-on-colin-kaepernicks-national-anthem-protest-lead.jpg?w=600

Assailli de questions des journalistes, tandis que vidéos et photos du geste font déjà le tour de la toile et donc du monde, Kaepernick explique que rester assis est un geste de soutien à la cause noire, et de protestation contre l'oppression subie par nombre d'entre eux.

"Je ne vais pas afficher mon soutien au drapeau d'un pays qui oppresse les noirs et les personnes de couleur. Il y a des cadavres dans les rues, et les responsables s'en tirent avec leur salaire et sans condamnation pour meurtre."

Il n'est évidemment pas le premier à protester. Le mouvement "black lives matter" (les vies noires comptent) prend de plus en plus d'ampleur outre-Atlantique, au fur et à mesure que les affaires d'homicide (volontaire ou non) de jeunes noirs par des policiers se répètent.

Le monde du cinéma s'était déjà manifesté, quand aucun acteur noir n'était nommé aux Oscars, celui de la musique également, avec des morceaux dédiés d'artistes tels que les Black Eyed Peas, le rappeur The Game ou encore Beyoncé.

Ce n'était donc qu'une question de temps avant que l'hypermédiatisé monde du sport ne se joigne au mouvement. Et si les plus grandes stars de la NBA avaient déjà affiché leur soutien au mouvement par des déclarations publiques, aucun athlète de renommée mondiale n'avait choisi de le montrer de cette manière, en s'attaquant à l'hymne.

Le geste a évidemment provoqué de vives réactions, tant sur le fond que sur la forme. Car pour beaucoup, profiter de son statut pour dénoncer les injustices est une noble cause, mais le faire en dénigrant un des symboles du pays est un affront, une insulte à la nation.

Et bien que de nombreuses voix soutiennent l'action tout en condamnant le geste, Colin Kaepernick a déclaré qu'il continuerait à poser un genou à terre tant qu'il aura l'impression que les choses n'ont pas suffisamment changé dans le pays.

Il sait qu'il peut perdre gros, très gros. Sa popularité, déjà. On a ainsi pu voir des vidéos de fans des 49ers, son équipe, en train de brûler son maillot, ou encore des vétérans de guerre, amputés, se lever pendant l'hymne en reprochant à Kaepernick de ne pas respecter le pays et ceux qui le défendent.

Mais le Rosa Parks du 21ème siècle peut également perdre son emploi et ses revenus. Ses contrats publicitaires, voire son contrat de sportif sont en sursis, si des sanctions venaient à être prises à son encontre.

Mais il déclare ne pas s'en soucier : "C'est beaucoup plus que du football."

Et il n'est désormais plus seul à s'exprimer de cette manière : ce week-end se disputait la première journée du championnat, au même moment que les commémorations du 15ème anniversaire du 11 septembre, peut-être le plus grand moment d'union nationale avec le 4 juillet. Et pourtant, on a pu voir :

- Un joueur de Kansas City, Marcus Peters, tête baissée, et poing levé (avec un gant noir, comme Tommie Smith et John Carlos en 1968)

- Trois joueurs des Tennesse Titans, ainsi que deux des New England Patriots, eux aussi le poing levé durant l'hymne.

- Quatre joueurs des Miami Dolphins, genou à terre, comme Colin Kaepernick.

o-ETATS-UNIS-HYMNE-NATIONAL-570.jpg

Colin Kaepernick a d'ailleurs récidivé cette nuit du 12 au 13 septembre, lors du match entre San Francisco et Saint-Louis, imité au passage par un de ses coéquipiers, et plusieurs de ses adversaires du soir.

n-KAEPERNICK-REID-large570.jpg

Le mouvement s'étend donc, et pourrait bien prendre encore plus d'ampleur dans les semaines à venir. La star du football féminin Megan Rapinoe, pourtant blanche, a elle aussi posé un genou au sol pendant l'hymne, en soutien à Kaepernick.

"Etant homosexuelle, je sais ce que signifie regarder le drapeau tout en étant consciente qu'il ne protège pas toutes les libertés."

En pleine campagne électorale pour la prochaine présidentielle américaine, la question des droits des noirs américains s'est d'ores et déjà immiscée plus que prévu dans les débats, grâce ou à cause de Colin Kaepernick. Et elle pourrait par la même occasion s'inviter dans de nombreux stades de football, ou ailleurs...

Modifié par Michael Westen
  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

S.A.S Membre 3 073 messages
Forumeur alchimiste‚ 56ans
Posté(e)

Ils y en a par contre ..... qui estiment que le respect du drapeau les dispensent de dire la vérité ; malgré leur serment sur la Bible devant un tribunal .

Chercher l' erreur . ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
January Animateur 28 307 messages
©‚ 100ans
Posté(e)

Merci Michael pour ce très bel article :)

J'espère que ces sportifs ne seront pas sanctionnés..

Je l'ai déjà recommandé ailleurs, mais je le remets ici, un livre à lire pour comprendre ou du moins essayer de comprendre ce que c'est qu'être noir au USA : "Une colère noire"' de Ta Nehisi Coates. C'est vraiment, vraiment une grande claque. Nous n'imaginons pas, nous ne savons pas, et c'est dommage.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Foraveur Membre 4 933 messages
Forumeur alchimiste‚ 47ans
Posté(e)

Bonjour January,

J'ai lu ce livre dans ses deux versions, anglais et français, et, j'ai ressenti dans la version française une colère qui transparaissait, certes, mais aussi une volonté de fer....alors que dans la version anglaise ce qui ma frappé c'est le ton de "victimisation" et de révolte "déçue"...comme quoi le choix des mots peut changer la perception des choses...

Pour le reste,j'espère qu'ils prennent tous (lui et ses imitateurs) une sanction exemplaire , mais cela vu les enjeux occultes on peut toujours rêver...

Une colère noire. Lettre à mon fils (Between the World and Me), de Ta-Nehisi Coates, traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Thomas Chaumont.

Modifié par Foraveur

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
BadKarma Membre 6 307 messages
Docteur Honoris Causa Es "Patati & Patata..."‚ 54ans
Posté(e)

Il ne faudra pas se méprendre toutefois d' un supposé geste de solidarité de la part des membres culs-de-jatte de la délégation handisport ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Michael Westen Membre 3 556 messages
Iceman‚ 28ans
Posté(e)

Merci Michael pour ce très bel article :)

J'espère que ces sportifs ne seront pas sanctionnés..

Je l'ai déjà recommandé ailleurs, mais je le remets ici, un livre à lire pour comprendre ou du moins essayer de comprendre ce que c'est qu'être noir au USA : "Une colère noire"' de Ta Nehisi Coates. C'est vraiment, vraiment une grande claque. Nous n'imaginons pas, nous ne savons pas, et c'est dommage.

Merci à toi, pour le compliment qui fait plaisir ;)

Je connais pas le bouquin, faudra que j'aille feuilleter ça, car c'est un sujet tellement complexe, et d'actualité bien que très ancien... J'avoue que ça m'intéresse fortement, et on est à un degré autrement plus sérieux et tendu que nos débats à la con sur les footballeurs et la marseillaise ou le burkini...

Pour ce qui est de l'éventuelle sanction pour Kaepernick ou les autres, j'avoue que ça me parait compliqué. La ligue, le club, ont décidé de fermer les yeux (tout en précisant que le geste n'engageait que lui...) et c'est vrai qu'à première vue, on serait tenté de dire que chacun fait ce qu'il veut, que ça le regarde, et qu'on ne devrait pas sanctionner un sportif pour ça. Mais quand on connaît l'attachement viscéral des américains aux symboles que sont le drapeau et l'hymne, l'importance qu'a le patriotisme dans ce pays, on peut aussi comprendre (mais on ne peut pas comprendre avec notre vision franco française de la question) que ça fasse un tel scandale. J'avoue que j'ai du mal à me positionner, même si, instinctivement, je serai tenté de souhaiter, comme toi, qu'on ne les sanctionne pas.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
XYparfoisZ Membre 4 674 messages
La mauvaise herbe...‚
Posté(e)

Rooooh qu'ils sont susceptibles !!

Pour une petite :

6293145-9490325.jpg?v=1391464419

En faire tout' une histoire :facepalm:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Michael Westen Membre 3 556 messages
Iceman‚ 28ans
Posté(e)

Suite à son geste, Colin Kaepernick a récemment été élu joueur le plus détesté de la ligue, et a reçu des dizaines de menaces de mort. Mais il a aussi reçu le soutien d'Obama, et fait cette semaine la une du Time Magazine, avec en titre "son périlleux combat"

time-kap23s.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Michael Westen Membre 3 556 messages
Iceman‚ 28ans
Posté(e)

Un an tout pile après cet article, on parle toujours autant de Kaepernick aux Etats-Unis....

Mis sur le banc par son équipe toute l'année passée, son contrat expirait cet été. Comme on pouvait le supposer, il n'a pas été conservé par les San Francisco 49ers. Objectivement capable d'être titulaire dans plusieurs équipes de NFL, et au pire premier remplaçant dans toutes les autres, Colin Kaepernick n'a pourtant reçu aucune ofre concrète. On se demande bien pourquoi...

La situation est tellement ridicule que de nombreux joueurs réclament à leur direction d'engager Kaep' , qu'ils estiment meilleur que leurs coéquipiers. Et si certains dirigeants ont expliqué leur réticence en raison de la gourmandise salariale du joueur, ce dernier a démenti devant la presse.

La raison principale de son chômage vient du fait qu'en l'engageant, un club risquerait de se mettre à dos une bonne partie de ses fans, extrêmement attachés au drapeau, à l'hymne, et choqués par le geste de l'année dernière, qu'il ne fait pourtant plus.

Pendant que le président Trump et de nombreux dirigeants rejettent publiquement Kaepernick, Tom Brady en personne réclame qu'on lui laisse une chance de faire son métier, pour lequel il est en plus plutôt doué.

Ce week-end, près de 100 joueurs ont annoncé qu'ils boycotteraient l'hymne, le drapeau, ou un autre symbole par différents gestes. Ce n'est pas forcément en soutien à Kaepernick, mais cela fera nécessairement écho à l'action de celui qui, le premier, a osé. Et qui continue seul d'en payer le prix.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
January Animateur 28 307 messages
©‚ 100ans
Posté(e)

Mais enfin c'est pas croyable... Pour quelle raison cet homme est ainsi mis au ban alors que tous les jours des artistes critiquent ouvertement le gouvernement ? C'est ridicule et finalement ils se tirent tous une balle dans le pied : ils empêchent cet homme d'avoir la liberté de penser que les USA justement ne protège pas toutes les libertés. CQFD.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Michael Westen Membre 3 556 messages
Iceman‚ 28ans
Posté(e)

Je pense que tous les artistes ou comédiens qui critiquent le gouvernement n'ont jamais osé critiquer l'hymne ou le drapeau, symboles sacrés chez les ricains. Quand un comédien fracasse Trump, ou n'importe quel politique, ou n'importe quelle coutume débile américaine, il ne s'amuse jamais à parler du drapeau ou de l'hymne, beaucoup trop dangereux.

Kaepernick l'a fait. Pour protester contre le racisme, les violences policières, et tout un tas de choses. Qu'on soit d'accord ou pas avec l'idée, il a assumé depuis le début les risques qu'il encourait, et continue de les assumer aujourd'hui.

Ce qui me fait drôle, c'est que depuis, des dizaines, voire des centaines de sportifs, chanteurs, acteurs, ont repris son combat et parfois ses gestes (en foot américain, au moins 5 joueurs "boycottent" à leur manière l'hymne à chaque match) , mais que Kaep est le seul à le payer. C'est malheureusement ce à quoi on pouvait s'attendre...

Je glisse ici un lien vers un article fait par le meilleur journaliste sportif d'Eurosport à ce sujet, la semaine dernière.

http://www.eurosport.fr/football-us/nfl/2017-2018/colin-kaepernick-le-protestataire-devenu-paria_sto6338955/story.shtml

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
January Animateur 28 307 messages
©‚ 100ans
Posté(e)

C'est tellement insensé... Surtout quand on lit ça : 

"Fils de pute" : Trump insulte les athlètes qui ne respectent pas le drapeau

"Nous sommes fiers de notre pays. Nous respectons notre drapeau", a-t-il commencé. Avant d'éructer: "Quand des joueurs manquent de respect à notre drapeau, n'aimeriez-vous pas voir les propriétaires dégager ces fils de pute (traduction de "son of a bitch", une insulte à la portée moins forte en anglais qu'en français) du terrain? Renvoyés!" 

 

On se demande qui manque de respect là.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant