Aller au contenu

USA: il voulait attaquer un temple maçonnique


Criterium

Messages recommandés

Membre, nyctalope, 37ans Posté(e)
Criterium Membre 2 851 messages
37ans‚ nyctalope,
Posté(e)

Comme ça a peu de chances de se retrouver sur des médias français, je le fais passer:

Article en anglais

(Note: je sais que Fox News a une réputation très partisane et républicaine — pour autant ce n'est pas un ad hominem acceptable; leurs articles sont le plus souvent factuels et bien moins orientés qu'ici. De plus, vous trouverez les mêmes faits dans la presse locale ainsi que dans la presse plus libérale)

Résumé rapide:

Un homme de Milwaukee a été arrêté par le FBI; Samy Mohamed Hamzeh, 23 ans. Initialement, il avait le plan de voyager Israël pour commettre un attentat en octobre dernier contre soldats et civils, mais il n'a pas pu réaliser ce plan pour raisons "familiales, financières et logistiques" et s'est donc re-concentré sur une cible domestique. Le plan, rentrer dans un temple maçonnique et tuer toute personne s'y trouvant à la mitrailleuse, estimant le nombre de victimes potentielles à au moins une trentaine. Cette attaque se déroulerait en groupe; ils possédaient déjà une mitrailleuse et en cherchaient alors deux autres (que les agents du FBI lui ont alors vendu afin de l'arrêter - protocole classique).

L'homme décrit ce projet comme destiné à être très médiatique et à motiver beaucoup d'autres cellules de moujahidines. Je cite: "D'autres opérations de ce type se dérouleront aux USA; nous marchons en première ligne d'une nouvelle guerre (...) Notre intention est de défendre l'islam". Pas de précisions sur l'instant sur les autres membres de la cellule.

:noel:

Edit: Pour préciser:

Ce qui est parlant c'est que l'on devine en filigrane la pensée conspirationniste (complot juif-maçon-illuminati anti-muslim).

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant
Membre, Animal sauvage, Posté(e)
Mr_Fox Membre 16 734 messages
Animal sauvage,
Posté(e)

Comme ça a peu de chances de se retrouver sur des médias français, je le fais passer:

Article en anglais

(Note: je sais que Fox News a une réputation très partisane et républicaine — pour autant ce n'est pas un ad hominem acceptable; leurs articles sont le plus souvent factuels et bien moins orientés qu'ici. De plus, vous trouverez les mêmes faits dans la presse locale ainsi que dans la presse plus libérale)

Résumé rapide:

Un homme de Milwaukee a été arrêté par le FBI; Samy Mohamed Hamzeh, 23 ans. Initialement, il avait le plan de voyager Israël pour commettre un attentat en octobre dernier contre soldats et civils, mais il n'a pas pu réaliser ce plan pour raisons "familiales, financières et logistiques" et s'est donc re-concentré sur une cible domestique. Le plan, rentrer dans un temple maçonnique et tuer toute personne s'y trouvant à la mitrailleuse, estimant le nombre de victimes potentielles à au moins une trentaine. Cette attaque se déroulerait en groupe; ils possédaient déjà une mitrailleuse et en cherchaient alors deux autres (que les agents du FBI lui ont alors vendu afin de l'arrêter - protocole classique).

L'homme décrit ce projet comme destiné à être très médiatique et à motiver beaucoup d'autres cellules de moujahidines. Je cite: "D'autres opérations de ce type se dérouleront aux USA; nous marchons en première ligne d'une nouvelle guerre (...) Notre intention est de défendre l'islam". Pas de précisions sur l'instant sur les autres membres de la cellule.

:noel:

Edit: Pour préciser:

Ce qui est parlant c'est que l'on devine en filigrane la pensée conspirationniste (complot juif-maçon-illuminati anti-muslim).

Ce qui est surtout parlant c'est que le FBI arme et endoctrine des criminels pour pondre des stats falsifiées, comme l'ensemble des forces de police américaine qui met ses agents sur le trottoir à racoler le chaland.

Grâce à ça ils font croire aux élus qu'ils servent à quelque chose, et envoient des gens issu des races inférieures au goulag travailler gratuitement pendant 40 ans.

Dans cette affaire qui nous dit que le FBI n'a pas 1/ fait en sorte que l'individu ne puisse faire son coup en Israel ce qui aurait fait baisser leurs stats ? Et 2/ désigné la cible.

Les américains qui ont l'impression de se faire marcher sur les pieds sont légion, la plupart du temps leur cible est l'état fédéral mais quelle est donc la différence entre ça et le musulman qui visera plutôt Israel/Franc-maçons ?

C'est la position raciale et religieuse qu'occupent l'un ou l'autre dans la population. Au final c'est très semblable, il s'agit de la révolte de ceux d'en bas envers une tyrannie diversement perçue.

Ce type d'action servent à discréditer la révolte. C'est bien mais si l'état agissait de manière légitime il n'y aurait pas ce type de révolte.

Ici on soigne le symptome et on agrave la cause.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, nyctalope, 37ans Posté(e)
Criterium Membre 2 851 messages
37ans‚ nyctalope,
Posté(e)

D'où sors-tu que le FBI l'ait armé et endoctriné?

J'étais sûr que quelqu'un allait répondre comme tu l'as fait, ceci-dit: tout bon pour l'anti-américanisme de base.

:hu:

Contrairement à ce que beaucoup semblent penser en France, les USA sont un état de droit, et il faut avoir des dossiers bétons pour éviter que des criminels ne se retrouvent libres pour des vices de procédure. C'est arrivé plusieurs fois dans le passé et ça n'a jamais été une bonne chose. — Il faut donc constituer un "flag" sans devoir attendre un massacre, et il y a donc des listes de choses acceptables et non acceptables dans les protocoles. Ainsi, il est acceptable d'infiltrer des associations criminelles et de contacter des criminels — cela permet de constituer un rapport sur les projets et intentions de l'individu et de voir s'il est simplement fou ou un guerrier déterminé — et afin de procéder à l'arrestation il faut un délit concret, qui est généralement une vente de drogue ou d'armes et se conclue juste après la transaction par l'arrestation. Cela n'est pas un armement ni un endoctrinement; c'est une manière d'amener la personne devant la justice.

Mais peut-être préférerais-tu un délit plus concret, par exemple un massacre?

Comme tu penses que les maçons de ce temple du Milwaukee sont le 1%, ce serait d'accord, juste un acte sain de révolte contre le Capital et les illuminati?

:noel:

Et quel rapport avec les rares mais vocaux américains contre la fédération?

Mis à part que beaucoup d'entre eux sont également à considérer comme des terroristes?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Animal sauvage, Posté(e)
Mr_Fox Membre 16 734 messages
Animal sauvage,
Posté(e)

J'ai déjà vu ce genre d'affaires, le FBI trouve des gens aux abois ils les aiguillent vers le radicalisme anti-étatique et ensuite ils les pincent alors que seuls ces gens n'auraient rien fait faute de moyens et de motivation.

Ils leur donnent des bombes, des cibles, de l'émulation. Et oui fabriquer un criminel de toute pièce ça fait des "flag".

Les mauvaises pratiques sont un peu une règle. Dès lors la suspicion devient elle aussi une règle. Peut-être que cet indiviu allait faire quelque chose, mais ce n'est pas sur.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
Henry Martin Membre 4 459 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

Ce qui est surtout parlant c'est que le FBI arme et endoctrine des criminels pour pondre des stats falsifiées, comme l'ensemble des forces de police américaine qui met ses agents sur le trottoir à racoler le chaland.

Le FBI et l'ensemble des forces de police américaine arme et endoctrine des criminels... :smile2:

Passé un certain niveau de bêtise, comment dire? j'en veux! :cool:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Animal sauvage, Posté(e)
Mr_Fox Membre 16 734 messages
Animal sauvage,
Posté(e)

Le FBI et l'ensemble des forces de police américaine arme et endoctrine des criminels... :smile2:

Passé un certain niveau de bêtise, comment dire? j'en veux! :cool:

Non le FBI seulement, c'est ce qui est écrit. Le reste des forces de police fait le tapin, c'est aussi ce qui est écrit.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, nyctalope, 37ans Posté(e)
Criterium Membre 2 851 messages
37ans‚ nyctalope,
Posté(e)

Donc les criminels n'existent pas et il faut les fabriquer, histoire de faire comme dans les autres pays.

Intéressante théorie.

:noel:

Maintenant il va falloir prouver ces affirmations péremptoires et hautaines, et sur autre chose que des impressions vagues, des sentiments anti-américains bien ancrés et peut-être deux-trois anecdotes que tu dégoteras çà et là en faisant de l'exception la règle. — Nous attendons.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 55ans Posté(e)
azed1967 Membre 4 458 messages
Forumeur alchimiste ‚ 55ans‚
Posté(e)

Le FBI et l'ensemble des forces de police américaine arme et endoctrine des criminels... :smile2:

Passé un certain niveau de bêtise, comment dire? j'en veux! :cool:

apparemment t'es pas au courant

Quand le FBI fabrique de faux terroristes

Les autorités fédérales américaines ont arrêté mercredi 8 décembre à Baltimore un homme pour avoir essayé de faire exploser une bombe devant un centre de recrutement de l’armée dans le Maryland. Selon le Baltimore Sun, l’homme est un Américain d’origine nicaraguayenne qui s’est récemment converti à l’islam. Selon le New York Times, le suspect a approché trois personnes différentes pour l’aider dans son projet d’attentat mais a été éconduit à chaque fois. Quand il a enfin trouvé un associé pour commettre son crime, le partenaire s’est avéré être un agent secret du FBI. L’agence surveillait l’homme depuis qu’il avait vanté les mérites du tireur de Fort Hood sur Facebook il y a quelques mois, et lui a fourni de faux explosifs. Le FBI avait déjà utilisé des agents secrets se faisant passer pour des militants islamistes pour piéger un adolescent américain d’origine somalienne identifié comme recrue potentielle d’al-Qaida. Ces agents ont aidé Mohamed Osman Mohamud à préparer un attentat à la voiture piégée visant une cérémonie d’illumination de sapin de noël à Portland, dans l’Oregon, avant de l’arrêter le vendredi 26 novembre. Comment le FBI forme-t-il ses agents secrets pour qu’ils puissent passer pour des militants islamistes?

Avec quelques phrases bien ciblées. Il n’existe pas de réseau djihadiste organisé aux États-Unis—la plupart des candidats terroristes dont parlent les médias, comme Mohamud, sont des personnes jeunes, inexpérimentées et isolées. Il n’est donc pas nécessaire de s’infiltrer clandestinement pendant longtemps dans une entreprise criminelle, et les agents n’ont besoin que de duper un ou deux terroristes novices. En outre, étant donné que les djihadistes viennent de diverses parties du monde et parlent différentes langues, l’agent secret n’a pas forcément besoin de parler arabe couramment et sans accent. Certes, le FBI préfère les agents qui semblent venir d’Asie du sud-est, d’Afrique de l’Est ou du Moyen-Orient, mais si ce n’est pas possible ce n’est pas rédhibitoire. La formation revient à familiariser les agents secrets avec une certaine tendance de la théologie islamique radicale, et à leur enseigner des expressions incontournables—comme le salut arabe traditionnel, Salam Aleykoum.

Le FBI a toujours su infiltrer la Mafia sicilienne grâce à son recrutement inventif et à ses techniques de formation. Si un réseau terroriste islamique devait s’établir aux États-Unis, il aurait sans doute recours à certaines des leçons apprises en luttant contre la Pieuvre.

La couleur de peau et le contexte ethnique ne sont pas aussi importants qu’on pourrait le croire lorsqu’il s’agit de sélectionner un agent secret. Les notes internes du FBI concernant le recrutement d’espions ne mentionnent pas systématiquement l’apparence physique, et l’agence a fait certains choix parfois surprenants. Joaquin «Jack» Garcia, Américain d’origine cubaine, est devenu l’un des agents secrets qui a le mieux réussi à infiltrer la Mafia sicilienne—une organisation à l’homogénéité culturelle bien plus poussée que celle des terroristes islamiques nationaux. Garcia a si bien réussi à convaincre La Cosa Nostra de son authenticité que ses membres lui ont offert de devenir un homme d’honneur officiel.

Si l’agent doit travailler sur le terrain pendant une longue période, le FBI lui crée une fausse identité complète. Garcia a endossé le rôle de Jack Falcone, italo-américain de la quatrième génération aux racines siciliennes. Avant d’apparaître sur le paillasson de la Mafia, le faux Falcone avait été voleur de bijoux et extorqueur. L’agent Robert Mazur a fait tomber de nombreux piliers du narcotrafic en se faisant passer pour un spécialiste international du blanchiment d’agent. Le FBI lui avait donné le nom d’un bébé, Bob Musella, mort dans le New Jersey peu de temps après la naissance de Mazur. Il avait ensuite ouvert des comptes en banque au nom de Musella, lui avait fabriqué un faux CV et forgé des références qui pouvaient répondre de lui.

Si une acculturation est nécessaire, le FBI peut aussi s’en charger. Il a affecté un vrai employé italo-américain à «l’éducation mafieuse» de Garcia (alias Jack Falcone). Celui-ci apprit à quoi ressemblait une enfance dans une famille italienne, reçut des costumes Armani, porta des bijoux ostentatoires et passa des heures à regarder des émissions de cuisine italienne sur Food Network pour être capable de proposer à ses cibles quelques copeaux de Parmigiano Reggiano sans leur mettre la puce à l’oreille.

Brian Palmer

Traduit par Bérengère Viennot

http://www.slate.fr/story/31305/fbi-fabrique-faux-terroristes-al-qaida

Le FBI fabrique-t-il des terroristes ?

Afin de traquer les djihadistes, les agents infiltrés peuvent aller très loin pour aider les personnes vulnérables à passer à l'acte. Nécessaire ou abusif ?

LE POINT.FR (AVEC AFP)

Publié le 21/10/2015 à 07:28 | Le Point.fr

Pour lutter contre le terrorisme, tous les moyens sont-ils bons ? La question se pose à toutes les démocraties, et particulièrement aux États-Unis où, pour traquer les apprentis djihadistes sur le sol américain, le FBI dispose d'une armée grandissante d'informateurs infiltrés. Lesquels sont accusés de parfois pousser des personnes influençables à organiser des attentats. Agissant sous couverture et jouissant d'une immunité, un indicateur peut aller jusqu'à désigner une cible ou fournir des armes afin de mieux confondre des suspects. Bref, sous le couvert de la lutte, de "créer le terroriste", selon les organisations de défense des droits de l'homme.

Une situation inévitable, selon Mubin Shaikh, un ex-agent clandestin canadien, auteur de l'ouvrage Undercover Jihadi : "Il faut que [les suspects, NDLR] soient convaincus que vous êtes de leur bord, justifie-t-il. Vous devez jouer le jeu, faire ce qu'ils vous disent. Sinon, toute l'opération est compromise." Selon lui, suggérer fait partie du "jeu". Et de raconter une de ses missions auprès d'un extrémiste présumé : "Je lui ai dit : Il se pourrait que nous organisions en décembre un camp (d'entraînement au djihad). Tu ne voudrais pas venir former quelques gars ? Il m'a parfaitement compris, mais a répondu : Non, mon frère, je suis là pour étudier la religion. Très bien, j'en ai conclu qu'il n'était pas le genre de type qu'on recherchait, il n'a pas mordu à l'hameçon. Mais si je dis exactement la même chose à quelqu'un d'autre et qu'il répond oh oui, je ne tends pas un piège déloyal, c'est lui qui se fait prendre."

Coups montés

Le FBI dispose, selon les chiffres généralement admis, d'au moins 15 000 informateurs souterrains, souvent grassement rétribués, engagés dans une vaste gamme d'enquêtes, de la pédophilie aux stupéfiants. Mais l'identification des sympathisants du groupe État islamique (EI), dont le nombre connaît un essor "spectaculaire", mobilise désormais les énergies. "Cet été, nous avons pisté des dizaines et des dizaines de personnes, dans tous les États-Unis, a déclaré le 8 octobre le chef du FBI, James Comey. Nous avons perturbé les plans de beaucoup." À ceci près que, dans certaines opérations, des infiltrés font un véritable "forcing" pour inciter des suspects à réaliser des actes qu'ils n'auraient peut-être sinon jamais commis.

Le 10 avril, le FBI annonçait l'arrestation d'un homme de 20 ans, John Booker, prêt à perpétrer un attentat-suicide à la voiture piégée contre une base militaire du Kansas. Or, selon le compte-rendu d'enquête consulté par l'AFP, Booker était depuis six mois manipulé par le FBI. Ce sont des agents infiltrés qui ont aidé l'apprenti djihadiste à réaliser sa vidéo de "martyr". Ils lui ont fourni la liste des composants nécessaires pour sa bombe. Enfin, ils ont confectionné l'engin - en fait inactivé - et l'ont remis avec un véhicule au suspect.

Dans un rapport de juillet 2014, l'ONG de défense des droits de l'homme Human Rights Watch avait accusé le FBI de "créer des terroristes" en ciblant des personnes vulnérables, dans des coups montés. Le thème fait l'objet d'un documentaire, (T)ERROR, présenté cette année au festival du cinéma indépendant de Sundance. Murtaza Hussain a, lui, coréalisé une contre-enquête édifiante, publiée fin juin, sur "les Cinq de Fort Dix", des hommes d'origine albanaise impliqués dans un projet d'attentat contre une base militaire dans le New Jersey. Quatre ont été condamnés à la prison à vie, dont trois frères.

Avant leur arrestation en 2007, ils avaient été placés dix-huit mois sous surveillance après avoir tourné une vidéo de vacances les montrant s'amusant à tirer sur des cibles en pleine nature - une activité courante aux États-Unis - en criant "Allah est le plus grand". Ils n'avaient jusqu'alors manifesté aucun désir d'attentat. Dans des séquences tournées secrètement par le FBI, l'informateur pousse clairement les Albanais à passer à l'acte, malgré leur réticence. "Vous vivez selon le Coran, et pourtant vous ne combattez pas pour les musulmans ! leur reproche l'indicateur. Arrêtez de vous interroger !"

"Une stratégie nécessaire"

Le recours aux infiltrés "est une stratégie nécessaire, mais que nous devrions utiliser avec modération et seulement pour des complots avérés", conclut Murtaza Hussain. "Désormais règne un sentiment de paranoïa, en particulier dans la communauté musulmane. Ils ne peuvent plus discuter ou militer en politique sans craindre que quelqu'un alentour ne soit un informateur", déplore-t-il. Le FBI admet officiellement que le recours aux informateurs "peut inclure une part de tromperie, d'ingérence dans des vies privées ou de coopération avec des personnes dont le sérieux et les motivations sont sujets à caution". Mais, justifie l'agence fédérale, la justice a reconnu que ce moyen était "légal et souvent crucial pour l'efficacité" d'une enquête. De plus, assure le FBI, l'utilisation d'indicateurs "fait l'objet d'une évaluation attentive et d'un encadrement rapproché pour ne pas enfreindre les droits des personnes sous enquête".

Beaucoup pensent que certains "radicalisés" américains sont avant tout des jeunes mal dans leur peau, trouvant sur Internet une façon d'exister. Ainsi, Joshua Ryne Goldberg, jeune juif vivant chez ses parents en Floride, s'était inventé une seconde vie en prétendant habiter en Australie et en inondant les réseaux sociaux de messages prônant le djihad. Il a été piégé par le FBI, à qui il a transmis des informations pour confectionner une bombe. Arrêté le mois dernier, ce garçon de 20 ans risque de passer ses 20 prochaines années en prison.

Autre exemple : Ali Amin, un chétif adolescent de l'État de Virginie, qui a, lui, été condamné fin août à onze ans de prison pour avoir soutenu le groupe État islamique avec son compte Twitter suivi par 4 000 abonnés. Pour l'ex-agent clandestin Mubin Shaikh, ce garçon "maigrelet, faiblard" est un "cas tragique". "Ce gamin est passé d'un statut de zéro à héros, grâce aux 140 caractères (d'un tweet). Tout à coup, il devient important, les gens le consultent pour une opinion religieuse..." D'un autre côté, poursuit-il, "quand de tels gars se connectent, prêchent les idées du groupe État islamique, tentent d'endoctriner et de recruter les gens, n'est-on pas forcé d'agir ?". Oui, mais jusqu'où et comment ?

http://www.lepoint.fr/monde/le-fbi-fabrique-t-il-des-terroristes-21-10-2015-1975418_24.php

hillary clinton qui le dit clairement c'est eux qui ont crée cette merde pour remplacer l'urss

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, nyctalope, 37ans Posté(e)
Criterium Membre 2 851 messages
37ans‚ nyctalope,
Posté(e)

Là encore, ce n'est pas de la création de terroristes qui transparaît de ces anecdotes, mais la nécessité de l'infiltration et du "flag" discuté ci-dessus pour arrêter des criminels avant qu'il ne soit trop tard; le tout n'étant que quelques anecdotes glanées ci et là et encore une fois ne faisant pas de l'exception la règle, en y mélangeant allégrement la mafia. Mauvaise revue de presse!

:p

Ensuite, la politique étrangère des USA est un autre sujet, armer des terroristes en Afghanistan pour contrer l'URSS, ce n'est pas le même sujet — il ne s'agit pas de "créer" des criminels domestiques, ce qui était le sujet. Hors-sujet donc. (Et puis citer Clinton qui est très partisane, ce n'est pas bien objectif...)

:noel:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 55ans Posté(e)
azed1967 Membre 4 458 messages
Forumeur alchimiste ‚ 55ans‚
Posté(e)

mais oui mais oui !

j'ai d'autres sources pas envie de me fatigué tapez "reagan et les talibans à la maison blanche" comme il disait "ce sont les combattants de la liberté"

ils étaient les alliées des talibans et autres jihadistes pour combattre l'urss ce qui se passe maintenant est lié à ça désolé

là plus d'urss et les usa et la russie sont ensemble dans l'espace et combattent leurs anciens potes, les jihadistes et autres talibans

l'ei a été fabriqué et soutenu par l'occident usa en tête

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Animal sauvage, Posté(e)
Mr_Fox Membre 16 734 messages
Animal sauvage,
Posté(e)

Donc les criminels n'existent pas et il faut les fabriquer, histoire de faire comme dans les autres pays.

Intéressante théorie.

:noel:

Maintenant il va falloir prouver ces affirmations péremptoires et hautaines, et sur autre chose que des impressions vagues, des sentiments anti-américains bien ancrés et peut-être deux-trois anecdotes que tu dégoteras çà et là en faisant de l'exception la règle. — Nous attendons.

Ce n'est pas qu'ils n'existent pas c'est que leurs chefs comme tous les chefs du monde sont sortis du même moule, celui qui veut des stats. Ils ont tous les mêmes méthodes de management apprises dans les mêmes écoles, et ils ont des tableaux de bord à remplir avec des chiffres, des indicateurs et en général ils utilisent un indicateur statistique comme objectif ce qui a pour résultat la mise en place de mauvaises pratiques comme méthode universelle de travail.

Aux USA ce qui pousse le vice encore plus loin, c'est que d'une part ils sont initiateurs de ces méthodes donc ils ont une longueur d'avance, et deuxièmement un certain nombre de pseronnes se font élire sur ces chiffres. (juges, sheriffs ...)

J'appelle ça la méthode scientiste.

Pour vous divertir tout en vous instruisant sur ces travers, regardez "The Wire" (sur écoute) saison 3 (Hamsterdam)

C'est ce qu'on vit tous au quotidien, des chefs ne connaissant pas le travail demandant des indicateurs statistiques pour se faire mousser en comité de direction, ils exigent de nous qu'on fasse n'importe quoi. Dans toutes les boites, administrations, les mauvaises pratiques sont obligatoires. Ce n'est pas un sentiment anti-américain primaire de dire qu'ils arrêtent des types insignifiants ete laissent courir les criminels, c'est juste qu'on leur demande un porcentage X de flag et que celui qui ne l'obtient pas est viré, donc il en fabrique de faux parce que c'est ce qu'on lui demande.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 55ans Posté(e)
azed1967 Membre 4 458 messages
Forumeur alchimiste ‚ 55ans‚
Posté(e)

pour comprendre ce qui sepasse avec ces jihadistes de part le monde et en europe faut bien lire ce rapport militaire dont des journalistes à l'époque ont dénoncé(1996) juste avant l'affaire du troux qui a occulté ce rapport qui vous fera gagné des neurones et du temps

de rien c'est gratuit

les plans de l'otan après guerre froide

L'ARMEE CRAINT UNE MENACE IMMIGREE L'ARMEE TISSE UN NOUVEAU RESEAU D'ESPIONS LA JUSTICE ET LE COMITE R ENQUETENT

GUILLAUME,ALAIN; PIRAUX,SYLVAIN

Page 1;15

Mardi 30 juillet 1996

Une note d'un nouveau et discret réseau de renseignement

L'armée craint une menace immigrée

La suppression du réseau Gladio et la restructuration des Forces armées ont modifié ou détruit des pans entiers de la structure de défense du territoire comme elle s'était patiemment bâtie depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale. Rien d'étonnant, dès lors, à ce que l'armée redéfinisse ces plans.

Mais depuis l'effondrement du bloc de l'Est, quelle est la menace qui pèse sur le territoire et qui mérite qu'on s'en protège ?

Un document classifié, daté d'août 1995 et intitulé Plan de base de la défense militaire du territoire, dont nous avons pu prendre connaissance, permet de craindre que l'armée considère qu'il sagit, par principe, des communautés immigrées.

On peut ainsi y lire que Nombre de communautés immigrées se sont fixées dans les grandes agglomérations. Si ces groupes de population devaient entrer clairement en désaccord avec la politique belge, ils pourraient déclencher des actions visant à contrarier cette politique ou visant à faire connaître leurs mécontentements (...) Nous considérons qu'il n'existe aucune menace ouverte en Belgique (...) Mais il existe bien une menace clandestine avec un caractère permanent.

la suite est très longue sur le lien

http://archives.lesoir.be/l-armee-craint-une-menace-immigree-l-armee-tisse-un-nou_t-19960730-Z0CEUE.html

les merah, nemmouche et autres abdeslam et bien ça a été décidé depuis 1989. pour remplacer les russes et faire tourner l'industrie militaire des usa

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, nyctalope, 37ans Posté(e)
Criterium Membre 2 851 messages
37ans‚ nyctalope,
Posté(e)

Vous amalgamez donc encore une fois une politique extérieure (soutenir telle ou telle faction contre un ennemi puissant à l'époque, de façon plus ou moins éthique: hors-sujet) et une politique intérieure de lutte contre la criminalité. L'infiltration n'est pas une mauvaise pratique administrative, c'est une technique à l'éthique que l'on peut certes critiquer, mais qui produit des résultats et évite des massacres et des catastrophes. — Ce n'est pas cela, attraper des types insignifiants (d'autant plus que l'on vient de capturer Guzman, n'est-ce pas?)

À vous lire l'on dirait que vous auriez préféré une fusillade anti-maçons?

:noel:

Azed: pour résumer, le document indique qu'il y a un risque avec les communautés d'immigrés car ils pourraient ne pas être d'accord avec la politique du pays, et qu'il faut donc les infiltrer afin de prévenir une éventuelle menace? En quoi est-ce faux et en quoi est-ce une mauvaise chose?

Exemple: Si demain la France entrait en guerre avec l'Algérie, est-ce que les algériens de France et les français fils d'algériens en France ne seraient pas à considérer comme des menaces intérieures potentielles?

Tout cela ne signifie pas qu'on a décidé en haut lieu de créer de toute pièce des terroristes. Des gars qui veulent fusiller des juifs, cela se trouve dans n'importe quelle banlieue française (et même en centre-ville).

:noel:

Hors-sujet.

Par idéologie, vous êtes prêts à avaler des couleuvres consistant à croire que même la lutte contre la criminalité aux USA est une manipulation et une conspiration.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Animal sauvage, Posté(e)
Mr_Fox Membre 16 734 messages
Animal sauvage,
Posté(e)

L'infiltration n'est pas une mauvaise pratique administrative, c'est une technique à l'éthique que l'on peut certes critiquer, mais qui produit des résultats et évite des massacres et des catastrophes. — Ce n'est pas cela, attraper des types insignifiants (d'autant plus que l'on vient de capturer Guzman, n'est-ce pas?)

À vous lire l'on dirait que vous auriez préféré une fusillade anti-maçons?

Les USA se vantent tant et plus de leurs techniques d'infiltration agressive, c'est à dire incitant des gens à comettre des crimes et délits pour les arrêter. Ils forment des forces de police étrangères à ça.

Ils font des séries télé sur ça. Et vous voudriez qu'on fasse comme si on l'ignorait. Désolé, mais la double-pensée ne m'intéresse pas.

En ce qui conerne Guzman, je ne connais pas apparement ce serait un parrain de cartel mexicain, si j'ai le bon Guzman.

Alors voila, dans la vraie vie, les parrains de cartels comme M. Hernandez Ramirez, sont à la fois actionnaire de Citigroup à 10% dinent avec des présidents français, américains etc ... sauvent wall street à l'occasion, sont reconnus narco-trafficants par des décisions de la cour suprême, et organisent l'initiative anti-drogue de la DEA au Mexique.

Voir ici :

http://rue89.nouvelobs.com/2009/03/25/sarkozy-et-le-banquier-mexicain-le-journaliste-qui-accuse-93130

Alors les "on a eu Guzman" :sleep: Moui. La CIA l'a balancé aux chiens pour une raison quelconque. Ou la DEA. Ou l'autre officine gouvernementale qui importe la came du Mexique. Bref.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, nyctalope, 37ans Posté(e)
Criterium Membre 2 851 messages
37ans‚ nyctalope,
Posté(e)

Donc, je vous traduis:

— Technique d'infiltration agressive = créer des criminels et des terroristes de toute pièce.

— Les séries télés sont une preuve.

— Guzman n'est pas un criminel important. Petite lecture; il est légendaire et à la tête d'un des trois plus grands cartels du Mexique, des organisation plus grandes et plus importantes que la plupart des compagnies multinationales (offrant retraites pour salariés, délégation de déplacement plus importante que celle des politiques de grands pays, etc.)

— Les vrais criminels sont intouchables donc n'arrêtons pas les petits et moyens criminels.

Mon "double-langage", c'est dire qu'aux USA la police fait du bon boulot et que les policiers français aimeraient beaucoup pouvoir en faire de même en France sans que la volonté administrative ne ruine tous leurs efforts.

Votre silence est assourdissant quand au fait de savoir si vous préférez des tueries dès lors qu'elles s'attaquent à la Classe Dirigeant-Tout Illuminati?

:noel:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 111ans Posté(e)
stvi Membre 20 709 messages
Mentor‚ 111ans‚
Posté(e)

la théorie du complot n'est pas spécifique pour désigner les USA ,il existe pour tous les événements qui impliquent le terrorisme ...

pour le bataclan par exemple ,c'était juste un attentat commandité par le gouvernement Français pour pouvoir instaurer un état d'urgence ....

Tu n'y feras rien ,il y aura toujours des nazislamistes qui vont venir te dire que les islamistes ne sont qu'une invention des occidentaux pour stigmatiser les musulmans ...

"Déjà pour commencer, une chose simple qu’aucun média n’a osé relever, rappelons quand même que l’Etat français a remis les frontières le jour des attentats, déployant ainsi trente mille policiers, lesquels ont été mobilisés pour cette opération de contrôle aux frontières devant durer un mois dans le cadre de la conférence de Paris sur le climat (COP21). Comme c’est bizarre… Après les attentats le même jour, cette fermeture des frontières se trouve prolongée avec l’Etat d’urgence décrété…""

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Animal sauvage, Posté(e)
Mr_Fox Membre 16 734 messages
Animal sauvage,
Posté(e)

Donc, je vous traduis:

— Technique d'infiltration agressive = créer des criminels et des terroristes de toute pièce.

A peine, mais pratiquement.

— Les séries télés sont une preuve.

Que les USA se vantent de leurs techniques ? Indubitablement.

— Guzman n'est pas un criminel important. Petite lecture; il est légendaire et à la tête d'un des trois plus grands cartels du Mexique, des organisation plus grandes et plus importantes que la plupart des compagnies multinationales (offrant retraites pour salariés, délégation de déplacement plus importante que celle des politiques de grands pays, etc.

Je vous dis que je ne sais pas qui c'est, ce qui ne prouve rien pour autant que je sache.

Par contre je vous prouve que M. Hernandez Ramirez dine avec Bill Clinton et Nicolas Sarkozy durant leurs mandats, qu'il possède une part importante de Citigroup, que la cour suprême reconnait qu'il est un narco-traficant notoire et que la DEA se rend chez lui pour organiser l'initiative avec les federales mexicains pour lutter contre la drogue.

Quand les traficants se mettent d'accord avec l'autorité politique sur les opérations policières, ça jete une lumière différente sur les activités de la police et leur efficacité. (ils sont aux ordres des traficants)

Ce qui implique que si Guzman s'est fait avoir ce n'est surement pas par l'effort univoque des forces de police, mais parce que ses petits camarades du très haut niveau l'ont balancé.

Lors de son diner avec Sarkozy, M. Hernandez Ramirez a obtenu que la Marine Nationale cesse de patrouiller autour de certaines iles désertes des caraïbes pour qu'il puisse accoster tranquillement. Vous pensez réellement que ce genre de personne se fait pincer par une enquête de police ? Si vous voulez.

— Les vrais criminels sont intouchables donc n'arrêtons pas les petits et moyens criminels.

Loin de moi cette idée. Tout ce que je vous dis c'est que le FBI fabrique des coupables. S'il arrêtait des coupables ce serait mieux mais ça implique que ces coupables commettent effectivement des crimes, sans quoi c'est Minority Report.

Mon "double-langage", c'est dire qu'aux USA la police fait du bon boulot et que les policiers français aimeraient beaucoup pouvoir en faire de même en France sans que la volonté administrative ne ruine tous leurs efforts.

Non, je pense que les forces de polices américaines condamnent des personnes vaguement louches en en faisant des coupables rêvés, et ne sont pas un exemple à suivre. Sans parler de leur système judiciare et carcéral proprement mafieux.

Quant aux forces françaises, ce n'est pas non plus un exemple à suivre. En France le pouvoir politique a ôté à la justice toute autonomie afin d'en faire un outil politique incapable de mener à bien de véritables enquêtes pour que les politiciens corrompus s'en tirent toujours sans anicroche, et de ne condamner que les ennemis politiques du pouvoir, les pauvres et les innocents.

Il y a des pays qui ne sont pas dirigés par des fils de pute, mais ni les USA ni la France n'en font partie.

Votre silence est assourdissant quand au fait de savoir si vous préférez des tueries dès lors qu'elles s'attaquent à la Classe Dirigeant-Tout Illuminati?

De manière générale je ne préfère pas les tueries, apparement ça ne va pas de soi, donc je précise.

Mais compte tenu des activités du FBI je ne suis pas convaincu qu'il y avait un vrai coupable à la clef.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité sfc
Invités, Posté(e)
Invité sfc
Invité sfc Invités 0 message
Posté(e)

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, nyctalope, 37ans Posté(e)
Criterium Membre 2 851 messages
37ans‚ nyctalope,
Posté(e)
Donc' date=' je vous traduis:

— Technique d'infiltration agressive = créer des criminels et des terroristes de toute pièce.[/quote'] A peine, mais pratiquement.

À peine - donc non?

Mais pratiquement - donc oui quand même pour vous?

:noel:

— Les séries télés sont une preuve.

Que les USA se vantent de leurs techniques ? Indubitablement

Waou. — Une preuve donc!

:noel:

Ce que vous dites se base sur des croyances. À partir de ce moment-là' date=' vous pouvez croire que c'est vrai et je peux croire que c'est faux. La différence entre ces croyances, c'est la quantité de complots qui est nécessaire dans votre version du monde. Dans votre optique la police ne fait pas du bon boulot, les criminels ne sont pas arrêtés et doivent être inventés, les séries télés reflètent les techniques de pointe du FBI et des PSY-OPS, et les dîners entre dirigeants de pays, politiques véreux et hommes d'affaires plus ou moins fréquentables sont encore une preuve de la Grande Cabale Maçonnique Illuminati.

(Par exemple pour être méchant envers les muslims, sfc?) :p

Surtout si c'est Youtube qui le dit.

Les criminels petits comme grands doivent être arrêtés et mis hors d'état de nuire ici comme ailleurs comme partout. Les démarches nécessaires à cette lutte empiètent par définition sur les libertés individuelles. La responsabilité d'une société, c'est de déterminer quel est le bon niveau d'équilibre, en bon gestionnaire de risques, entre intérêt individuel (liberté) et intérêt commun (société). À certaines époques et dans certaines cultures, cela signifie une lutte molle, et moins efficace contre les gros poissons par rapport aux petits car ils sont plus difficile à pêcher; à d'autres époques et dans d'autres cultures toute personne ne marchant pas droit est exécutée. — C'est notre responsabilité commune de déterminer le juste milieu s'appliquant à notre société. — S'aveugler par idéologie et croire le monde entier pourri et loin de ces considérations, c'est du conspirationnisme soit partisan, soit nihiliste.

Il y a des pays qui ne sont pas dirigés par des fils de pute' date=' mais ni les USA ni la France n'en font partie.[/quote']

Quelques exemples s'il vous plaît, juste pour illustrer cette proposition intéressante.

:noel:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Animal sauvage, Posté(e)
Mr_Fox Membre 16 734 messages
Animal sauvage,
Posté(e)

À peine - donc non?

Mais pratiquement - donc oui quand même pour vous?

:noel:

La finesse d'appréciation vous semble quelque peu étrangère.

Prenons un musulman convaincu qu'Israel est le grand satan, il doit bien y avoir 100 million de personnes qui ont cette opinion. Enfin plus probablement 200.

Bon, vous en prenez un qui vit une exclusion sociale, un type faible et isolé. Cette croyance lui permet d'appartenir à quelque chose de plus grand que lui, un mouvement mondial et ça l'aide.

Vous l'approchez clandestinement et vous l'encouragez dans cette direction, puis vous lui fournissez des armes pour accomplir un acte qui lui donnerait une reconnaissance dans cette communauté.

Et là vous l'arrêtez.

Bon si on aime le grand guignol alors oui, ce gars était coupable. Mais si on est un minimum de bonne foi il ne représentait pas de danger avant que vous ne lui mettiez d'armes dans les mains.

La grande question c'est donc que lui reprochez vous que vous n'ayez fait vous-même ?

Ce que vous dites se base sur des croyances. À partir de ce moment-là, vous pouvez croire que c'est vrai et je peux croire que c'est faux. La différence entre ces croyances, c'est la quantité de complots qui est nécessaire dans votre version du monde.

Bienvenue en démocratie amigo.

Dans votre optique la police ne fait pas du bon boulot, les criminels ne sont pas arrêtés et doivent être inventés, les séries télés reflètent les techniques de pointe du FBI et des PSY-OPS, et les dîners entre dirigeants de pays, politiques véreux et hommes d'affaires plus ou moins fréquentables sont encore une preuve de la Grande Cabale Maçonnique Illuminati.

Dans mon optique l'ordre publique est composé comme tout le reste de manière pyramidale. Au sommet il y a des dirigeants politiques qui donnent des ordres contenant des objectifs aux officiers commandants qui eux mêmes dirigent les opération de terrain en donnant des ordres à leurs subalternes.

Ces dirigeants politiques sont de mèche avec les gens que la cour suprême des états unis reconnait comme étant des naro-traficants. (voir le lien que je vous ai fourni)

Les séries télé sont quant à elles écrites avec des consultants trop heureux de quitter les forces de police dirigées par des branquignols, et représentent donc pour le mieux des problématiques réelles au sein de ces forces.

Elles illustrent comment des dirigeants politiques qui vendent des chiffres aux médias ont besoin que les forces sur le terrain produisent ces chiffres. Elles sont facultatives et ne font que représenter ce que tout le monde sait déjà.

Je ne puise pas ma logique dans une série télé, j'y puise une illustration qui pourrait vous permettre de comprendre comment se déroulent les choses. Ce qui se passe dans the wire je le vois tous les jours dans mon travail, mais il se trouve qu'aucun réalisateur n'est venu y tourner de série.

On y arrive ou pas ?

Les criminels petits comme grands doivent être arrêtés et mis hors d'état de nuire ici comme ailleurs comme partout.

Okay Johnny mais qu'est-ce qu'un crime exactement ?

C'est quand le FBI me met une arme entre les mains comme prétexte pour me passer les menottes ?

Les démarches nécessaires à cette lutte empiètent par définition sur les libertés individuelles. La responsabilité d'une société, c'est de déterminer quel est le bon niveau d'équilibre, en bon gestionnaire de risques, entre intérêt individuel (liberté) et intérêt commun (société). À certaines époques et dans certaines cultures, cela signifie une lutte molle, et moins efficace contre les gros poissons par rapport aux petits car ils sont plus difficile à pêcher; à d'autres époques et dans d'autres cultures toute personne ne marchant pas droit est exécutée. — C'est notre responsabilité commune de déterminer le juste milieu s'appliquant à notre société. —

Exactement. Arrêter tous ceux qui ne vous aiment pas et leur mettre 40 ans de bagne ce n'est pas le bon niveau d'équilibre.

S'aveugler par idéologie et croire le monde entier pourri et loin de ces considérations, c'est du conspirationnisme soit partisan, soit nihiliste.

Hum. Vous avez toutes les preuves. L'idéologie c'est quand on croit que l'opinion élimine les faits. Les faits sont là, l'idéologie qui les balaye c'est la votre.

La cour suprême dit que M. Hernandez Ramirez est un narco traficant pourtant c'est chez lui que la DEA organise un meeting avec les federales pour mettre au point une stratégie anti-dorgue. Chez un mec qui reçoit Bill Clinton, Sarkozy, qui possède 100 km de côtes et des sous-marins. C'est prouvé. Tout est prouvé.

On refuse juste d'en prendre acte.

Quelques exemples s'il vous plaît, juste pour illustrer cette proposition intéressante.

:noel:

Je pensais au Danemark, à l'Islande. Fut un temps j'ai pensé que le Canada était de ceux-là.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

×