Aller au contenu

La sagesse vient de celui qui sait.


Messages recommandés

regardpersant Membre 618 messages
Forumeur forcené‚
Posté(e)

Bonjour et respect à toutes et à tous,

Je suis Claude, compagnon d'Emmaüs et fier de l'être...

Mais je ne suis pas là pour vous parlez de moi.

Je suis ici, afin de rendre hommage à un homme : mon pépère.

Mon pépère est l'homme, chez qui j'ai eu la chance de passer une grande partie de mon enfance.

Une ferme, dans les vosges, le paradis sur terre, le paradis de mon enfance.

Gamin de la DDASS, je fut d'abord placé un temps en foyer (foyer Kléber, à Nancy, pour ceux, qui connaisse ce coin là).

Puis, la chance !

Une famille d'accueil ! Une famille pour un môme, qui n'en avait pas ! La famille de mon coeur !

C'est là, que j'ai connu le pépère.

Un simple paysan, n'ayant d'autre diplôme que le certificat d'études.

C'était monnaie courante, pour ceux de sa génération.

De son temps, les pauvres n'allaient pas à l'école au delà du primaire.

On leur faisait passer le certificat d'études et après... au boulot.

Son premier travail fut casseur de fonte aux aciéries de Pompey.

Celà consistait à casser la fonte au marteau ou à la masse, avant qu'elle ne retourne au four, afin d'être affinée pour devenir de l'acier.

Un travail harrassant, comme vous le devinez, surtout pour un gamin de douzes ans et demi.

Il travailla ainsi, jusqu'à l'âge de ces 17 ans.

Ce travail pénible fit de lui un homme fort et il fût fort toute sa vie durant.

Puis, la guerre.

La seconde.

La terrible.

Il reçu son ordre d'incorporation... pour partir au Maroc rejoindre les Spahis... illogique puisque les combats avaient lieu en France et non au Maroc.

Il n'eu jamais le temps de rejoindre le Maroc.

Tout juste, Dunkerque, d'où il devait prendre un bâteau.

Mais les Allemands étaient déjà là.

Ils l'ont aussitôt fait prisonnier.

Hitler considérant l'Alsace et la Lorraine comme Allemande, les Lorrains étaient systématiquement mis dans des wagons "spéciaux".

C'est à ce moment que lui et ces camarades d'infortune comprirent qu'ils partaient directement pour l'Allemagne.

Ils s'échappèrent du train... se séparèrent en plusieurs groupes... et c'est ensuite que mon pépère se retrouva à la tête d'un groupe de cinq hommes, qui le suivirent, car ils ne savaient où aller. Mon pépère les amena, chez lui, dans la ferme de son propre grand père, un pauvre homme, moitié bûcheron l'hiver, moitié vacher l'été. Ils se cachèrent dans un refuge construit par des Allemands (pardoxe !) en 14-18, alors que le grand-père de mon pépère les ravitaillés comme il pouvait... "c'est ça qu'auront pas les boches !" disait le vieux.

Ne pouvant vivre au crochet de son grand-père, mon pépère décida vite de trouver un moyen pour se procurer des vêtements et des faux-papiers, afin de travailler.

Et de la clandestinité à la résistance, il n'y a qu'un pas.

C'est ainsi, que quelques années plus tard (5 ans), mon pépère fut capitaine des FFI,... sans avoir fait un seul jour d'armée.

Plus tard, il hérita de la petite ferme de son grand-père, qui ne réussissa pas à survivre à cette guerre là.

Une toute petite ferme, trop petite pour nourrir son homme, alors il défricha.

Il acheta aux enchères à la chandelle des parcelles boisées, exploita le bois, défricha la forêt pour avoir les champs nécessaire pour ses vaches (qui nous offraient un si bon munster).

Et c'est ainsi que je fis sa connaissance.

Un paysan.

Un homme simple et généreux.

Je lui doit tant.

C'est lui qui m'a appris à aimé la vie, à aimé la campagne, la forêt où nous courions pour chasser, cueillir les myrtilles, les mûres, les fraises et les champignons.

C'est lui qui m'a appris à aimé mon pays, mon drapeau, les droits de l'homme, la république et ses valeurs.

C'est lui qui m'a appris à être un honnête homme qui se lève matin et va travailler pour mériter son pain.

C'est lui qui a fait de l'enfant que j'étais l'homme que je suis.

Car la sagesse vient de celui qui sait et qu'il savait bien vivre, et bien aimer.

Depuis, je continu d'apprendre, car "la vie n'est qu'un long apprentissage, gamin ! Souviens-toi de celà ! toujours !"

Paix à son âme. Que Dieu le garde. Car, c'était un saint homme.

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
Lugy Lug Membre 9 446 messages
forumeur éclairé‚ 49ans
Posté(e)

et pourtant le sage sait qu'il ne sait rien.sleep8ge.gif

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Talon 1 Membre 5 391 messages
Talon 1‚ 72ans
Posté(e)

Mais c'est déjà savoir cela.

"Il est advenu aux gens véritablement savants, ce qui advient aux épis de blé: ils vont s'élevant et se haussant la tête droite et fière, tant qu'ils sont vides, mais quand ils sont pleins et grossis de grain en leur maturité, ils commencent à s'humilier et baisser les cornes.

Le plus sage homme qui fut onques (jamais), quand on lui demanda ce qu'il savait, répondit qu'il savait cela, qu'il ne savait rien.

La vraie ignorance est celle qui s'ignore elle-même.

La plus grande part de ce que nous savons est la moindre de celles que nous ignorons.

Quiconque cherche quelque chose, il en vient à ce point, ou qu'il dit qu'il l'a trouvée, ou qu'elle ne se peut trouver, ou qu'il est encore en quête. Toute la philosophie(recherche de la sagesse) est divisée en ces trois genres." Montaigne

Modifié par Talon 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
regardpersant Membre 618 messages
Forumeur forcené‚
Posté(e)

Une des phrases que je tiens de mon pépère est inscrite dans ma signature...

"Je suis un ignorant qui ne qu'il a vécu."

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Lugy Lug Membre 9 446 messages
forumeur éclairé‚ 49ans
Posté(e)

en effet, je ne l'avait pas vu la première fois.

ce n'était qu'une simple remarque en rapport du titre ce qui n'enlève rien à votre bel hommage.

ce que cela veut dire, je pense, est que l'on ne né pas sage, on apprend toute une vie et peut être devient on érudit mais c'est seulement lorsque l'on compare tout le savoir acquis à la perception de tout ce qu'il nous faut encore savoir que l'on commence à être sage et à comprendre que l'on ne sait rien ou presque.

mais encore, la sagesse est aussi une attitude comme l'avait bien imagé jean de la fontaine avec le lièvre et la tortue, une attitude qui tend l'homme à se détacher de ce qui est inutile afin d'aller à l'essentiel. pourrait on dire même que la sagesse, prémices de l'éveil, ne s’acquière réellement que lorsque l'être, abandonnant tout ce qui le retiens ici bas, se libère pour pouvoir ascensionner vers un au delà.

je ne parle pas ici d'une simple mort qui pour moi renvoi au cycle des incarnations mais d'une prise de conscience de l'éveil afin de ce libérer, bien que dans la mort l'esprit garde l'essentiel de ce qu'il à vécu, redémarrant une nouvel vie avec plus de prédisposition chaque fois à la sagesse.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
LouiseAragon Membre 13 188 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Bel hommage, Compagnon ! :)

Ton 'père' a pris des risques, il a fait

ce qu'il croyait juste, et ce n'était pas l'idée dominante

de l'époque ! Clandestin, puis résistant, une petite minorité

qui fut traquée et désignée comme "terroriste " .

A la libération, ils furent reconnus comme étant "l'honneur de la France"

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Maroudiji Membre 3 934 messages
Forumeur alchimiste‚ 63ans
Posté(e)

Car la sagesse vient de celui qui sait et qu'il savait bien vivre, et bien aimer.

Depuis, je continu d'apprendre, car "la vie n'est qu'un long apprentissage, gamin ! Souviens-toi de celà ! toujours !"

Bel hommage. Mais tu n'en dis pas assez. Ce qu'on lit là c'est naturel. En fait c'est plutôt

vague. "Sagesse", "Celui qui sait","bien vivre", et "bien aimer", il faudrait développer...

Effectivement, un analphabète ne veut pas nécessairement dire ignorant, mais cela a ses limites.

Même un philosophe a ses limites s'il part de rien, comme c'est le cas, par définition. Cela prend

toujours un maître pour progresser plus loin que le bout de son pré carré.

Mais je suppose donc que tu vas nous en dire plus, étant donné que tu postes cet éloge dans la section

philosophie. Tu pourrais plus en dire sur cette phrase par exemple:

C'est lui qui m'a appris à aimé mon pays, mon drapeau, les droits de l'homme, la république et ses valeurs.

Au plaisir de te lire

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
regardpersant Membre 618 messages
Forumeur forcené‚
Posté(e)

Bel hommage. Mais tu n'en dis pas assez. Ce qu'on lit là c'est naturel. En fait c'est plutôt

vague. "Sagesse", "Celui qui sait","bien vivre", et "bien aimer", il faudrait développer...

Effectivement, un analphabète ne veut pas nécessairement dire ignorant, mais cela a ses limites.

Même un philosophe a ses limites s'il part de rien, comme c'est le cas, par définition. Cela prend

toujours un maître pour progresser plus loin que le bout de son pré carré.

Mais je suppose donc que tu vas nous en dire plus, étant donné que tu postes cet éloge dans la section

philosophie. Tu pourrais plus en dire sur cette phrase par exemple:

Au plaisir de te lire

Le pays, c'est la terre sur laquelle le paysan, patiemment, se penche chaque jour dans l'espoir d'en récolté le fruit.

"La terre est notre mère nourricière, aime la, respecte la, et elle te le rendra !"

Et oui...

Mon pépère était écolo, avant l'heure.

Je me souviens d'un arbre, un pommier, qui donnait de toutes petites pommes. Si petites que la coopérative, ne s'y intéressées point. Une variété qui a faillie disparaître, la rosette d'Alsace. Une petite pomme très rose à l'extérieur, très blanche à l'intérieur, à la chair douce et sucrée.

"Pourquoi tu garde ce pommier ? Puisque plus personne te les achètes, tes pommes ?"

Mon pépère répondait doucement...

"Elles sont bonnes mes pommes !"

Aujourd'hui l'oncle qui a hérité du pommier, vend les greffons issus de cet arbre, 50 euros le paquet de dix. Et encore, il ne peut pas satisfaire toutes les demandes, tant elles sont nombreuses. Car la chair naturellement sucrée de cette petite pomme donne un si bon jus, qu'il n'y a pas besoin de rajouté de sucre...

Modifié par regardpersant

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Maroudiji Membre 3 934 messages
Forumeur alchimiste‚ 63ans
Posté(e)

Mon pépère était écolo, avant l'heure.

avant l'heure... Vous devriez expliquer au moins cela, si vous ne vous sentez pas

disposer à élaborer outre mesure. De quelle heure parlez-vous ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
regardpersant Membre 618 messages
Forumeur forcené‚
Posté(e)

avant l'heure... Vous devriez expliquer au moins cela, si vous ne vous sentez pas

disposer à élaborer outre mesure. De quelle heure parlez-vous ?

A l'heure d'aujourd'hui !

Quand je pense écologie, je ne peux pas m'empêcher de penser en souriant, aux "verts rougeaillants", qui ont décidé que la pensée écologique devait être obligatoirement de gauche... alors qu'une bonne idée n'est ni de droite ni de gauche, c'est tout simplement une bonne idée.

Mais parlont de sagesse !

Pour moi, un sage, c'est celui qui réfléchit avec sa tête, tout en sachant écouter son coeur.

Car, bien que le philosophe, nous met en garde en disant :

"L'émotion est l'ennemi de la raison."

Qu'est-ce qu'une opinion, si ce n'est le sentiment qui m'amène à penser que... ?

Dans cette société, trop souvent, on met en avant le Quotient Intellectuel, au détriment du Quotient Emotionnel.

Et pourtant, l'homme n'est-il pas "un animal doué d'émotion" ?

Mon pépère n'avait que le certificat d'études, ce n'était pas vraiment un intellectuel.

Malgré celà, sa vie en a fait, l'homme le plus sage que je n'ai jamais connu !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
CAL22 Membre 891 messages
Forumeur accro‚
Posté(e)

Bel hommage, Compagnon ! :)

Ton 'père' a pris des risques, il a fait

ce qu'il croyait juste, et ce n'était pas l'idée dominante

de l'époque ! Clandestin, puis résistant, une petite minorité

qui fut traquée et désignée comme "terroriste " .

A la libération, ils furent reconnus comme étant "l'honneur de la France"

Etre sage c'est aussi parfois prendre des risques dans l'action pour suivre des convictions. Si on se dit qu'être sage c'est savoir qu'on ne sait pas. Et si savoir qu'on ne sait pas repousse toutes convictions. Alors on n'agit plus pour des convictions si elles nous font prendre des risques.

Disons que savoir qu'on ne sait pas c'est admettre qu'on peut se tromper et donc qu'on accepte les remises en questions permanentes. Mais pour agir on sera sage en se faisant confiance : on sera sage en n'étant pas sage.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
regardpersant Membre 618 messages
Forumeur forcené‚
Posté(e)

Etre sage c'est aussi parfois prendre des risques dans l'action pour suivre des convictions. Si on se dit qu'être sage c'est savoir qu'on ne sait pas. Et si savoir qu'on ne sait pas repousse toutes convictions. Alors on n'agit plus pour des convictions si elles nous font prendre des risques.

Disons que savoir qu'on ne sait pas c'est admettre qu'on peut se tromper et donc qu'on accepte les remises en questions permanentes. Mais pour agir on sera sage en se faisant confiance : on sera sage en n'étant pas sage.

D'où l'importance du quotient émotionnel !

Car la conviction nait de l'opinion !

Et qu'est-ce que l'opinion, si ce n'est l'opinion, si ce n'est l'émotion qui m'amène à penser que... ?

C'est parce qu'il avait la conviction d'être face à une injustice, que mon pépère est devenu résistant.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
CAL22 Membre 891 messages
Forumeur accro‚
Posté(e)

D'où l'importance du quotient émotionnel !

Car la conviction nait de l'opinion !

Et qu'est-ce que l'opinion, si ce n'est l'opinion, si ce n'est l'émotion qui m'amène à penser que... ?

C'est parce qu'il avait la conviction d'être face à une injustice, que mon pépère est devenu résistant.

Oui. Je répondais aussi à Montaigne (qui est resté discret en 39-45 mais qui intervient ici).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
regardpersant Membre 618 messages
Forumeur forcené‚
Posté(e)

Petite pensée du jour :

Méfie-toi de ceux qui gagnent leur argent avec leur bouche... surtout, si ils font des phrases qui endorment si bien !

A l'heure où, certains ont à coeur de dire tout et n'importe quoi, en prétendant révélée "la vérité", sous prétexte de liberté d'expression, tout en oubliant que la liberté engage la responsabilité, cette phrase est plus que jamais d'actualité.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
regardpersant Membre 618 messages
Forumeur forcené‚
Posté(e)

Allo !

Il n'y a personne ?

La phrase dérange, peut-être ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
CAL22 Membre 891 messages
Forumeur accro‚
Posté(e)

Non,la phrase n'a que peu d'intérêt. D'accord il y a des gens qui parlent en ne disant rien. Qui parlent trop, inconséquents.

Et?

Quelle est la suite?

C'est moche de troller son propre sujet.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
regardpersant Membre 618 messages
Forumeur forcené‚
Posté(e)

Ah ! Je ne troll pas !

Je suis tout à fait sérieux.

La suite ?

Ce n'est pas à moi de te dire ce que tu dois penser...

Cette phrase est une incitation à la réflexion.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
CAL22 Membre 891 messages
Forumeur accro‚
Posté(e)

Un forum n'est pas vraiment une place à haïku ou à aphorismes qui font réfléchir. C'est plutôt un espace d'échanges d'arguments.

Alors la sagesse de ceux qui ont des convictions, tout ça...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
regardpersant Membre 618 messages
Forumeur forcené‚
Posté(e)

Tu dis que cette phrase n'a que peu d'intérêt !

Je ne suis pas d'accord !

Elle est très intéressante au contraire !

Surtout venant d'un homme honnête qui ne gagnent pas son argent avec sa bouche, bien payé par les naïfs qui boivent ses paroles...

Surtout venant d'un homme qui gagne son argent à la sueur de son front, comme c'était le cas de mon pépère, l'honnête paysan.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
pep-psy Membre 23 473 messages
Je n'en ai aucun‚ 45ans
Posté(e)

Un paysan.

Un homme simple et généreux.

Je lui doit tant.

C'est lui qui m'a appris à aimé la vie, à aimé la campagne, la forêt où nous courions pour chasser, cueillir les myrtilles, les mûres, les fraises et les champignons.

C'est lui qui m'a appris à aimé mon pays, mon drapeau, les droits de l'homme, la république et ses valeurs.

C'est lui qui m'a appris à être un honnête homme qui se lève matin et va travailler pour mériter son pain.

C'est lui qui a fait de l'enfant que j'étais l'homme que je suis.

Car la sagesse vient de celui qui sait et qu'il savait bien vivre, et bien aimer.

Depuis, je continu d'apprendre, car "la vie n'est qu'un long apprentissage, gamin ! Souviens-toi de celà ! toujours !"

Paix à son âme. Que Dieu le garde. Car, c'était un saint homme.

Il y a plein de raisons qui peuvent définir un être humain comme étant quelqu'un de bien ou de mauvais....

Ce sont, avant tout, ses intentions, ce qu'il veut de la vie, ce qu'il recherche, ce qu'il est prêt à faire pour l'obtenir !

Dans ce monde, deux écoles s'opposent: "Il faut se battre pour obtenir ce que l'on veut" Vs "Il faut savoir lâcher prise"

Je suis de la deuxième école, et les gens ne comprennent pas pourquoi je n'ai pas de grand appartement, pourquoi je n'ai pas de situation alors que je suis qualifié de très intelligent...

Mais justement, ce que j'aime c'est être libre, ressentir, aimer, rencontrer, vivre le moment présent et ne pas lui mettre de limite ou de fin la montre à la main !

Un jour, alors que je ne le connaissais pas plus que ça, je suis allé voir mon grand-père, le père de mon père...

Il était sur son lit de mort, à l'hôpital, seul et ne m'ayant jamais vu plus qu'une ou deux fois quand j'étais petit...

Là, le visage à moitié paralysé, il s'exprime comme il peut et lêve le bras en faisant un grand cercle en me disant... "C'est ça la vie"...

Ce que j'en ai compris c'est: "Tu es, tu apprends, tu comprends et tu meurs... "

Depuis, je vois tant de futilités et de bêtises dans ce monde... La médiocrité, le manque d'intérêt et d'amour... Quant au respect... Mais quel respect ?!?

Le monde est devenu comme un "tourne disque" dont le sens de rotation serait inversé...

Les sons ne seraient plus que des bruits et les paroles perdraient toute cohérence !

On en est là... Un suicide collectif serait presque la seule solution, tant les gens sont résignés à vivre dans cette cacophonie ! :snif:

Alors, mieux vaut se détacher de tout ça et de ne se confronter à cette société que lorsque c'est strictement nécessaire.

C'est peut-être pour cela que l'on dit: "Ce sont les meilleurs qui partent le premier"... Finalement c'est peut-être, pour eux, mieux ainsi ! :blush:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité