Aller au contenu

Sur l'intuition.


Messages recommandés

Invité Lorrain27
Invité Lorrain27 Invités 0 message
Posté(e)

Bonjour,

Il en est des intuitions comme du reste : Certaines sont justes et d'autres non.

Je me limiterai aux intuitions dans le monde scientifique.

Intuition de la Terre plate.

Pendant des millénaires, il fut fermement cru que la Terre est plate. C'était faux.

Intuition que le Soleil tourne autour de la terre.

Le "bon sens" le prouvait bien : Ne voyait-on pas le Soleil se lever à l'Est, passer au dessus de nos têtes et disparaître à l'ouest ? Comment pouvait-on nier ce fait ?

"Et pourtant elle tourne". Galilée en découvrant que c'est la Terre qui gravite autour du Soleil et non l'inverse, contrairement à l'intuition, fut condamné par la Sainte Inquisition pour avoir démoli le système ptolémaïque qui cadrait si bien avec les principes de la religion.

Intuition d'un temps et d'un espace absolus.

Telles furent les intuitions du grand Newton, père de la Science moderne. Il avait tort, ce qui est formellement bien établi aujourd'hui.

Par exemple, s'il existait un espace absolu, il existerait nécessairement un point de l'Univers privilégié origine d'un repère absolu.

Or, le théorème d'Emma Noether nous apprend, entre autres, que l'absence d'un tel point entraîne une symétrie de translation laquelle entraîne la conservation du moment cinétique, loi de conservation parfaitement validée par l'expérience.

Exit l'espace absolu.

La Relativité, vérifiée des centaines de fois en un siècle, montre le caractère non absolu du temps.

Exit le temps absolu.

Intuition de l'existence d'une constante cosmologique obligeant un Univers statique.

Cette Intuition d'Einstein s'est révélée fausse. S'en apercevant, Einstein a déclaré avoir commis la plus grande bourde de sa vie.

Précisons que cette constante n'a rien avoir avec l'introduction ad hoc récente d'une telle constante pour expliquer l'accroissement de la vitesse d'expansion de l'Univers.

Intuition d'une théorie à variable cachée.

Louis de Broglie, prix Nobel de physique, refusant comme Einstein l'indéterminisme en mécanique quantique, guidé par son intuition, travailla longtemps à sa théorie de "l'onde pilote". Or, l'expérience d'Alain Aspect ayant eu un résultat violant l'inégalité de Bell, montra sans aucun doute que les théories locales à variables cachées n'avaient aucun sens physique.

Intuitions en mécanique quantique.

Il s'agit ici d'intuitions que ressentent les non initiés à cette discipline.

Ces intuitions refusent :

- Le fait qu'il soit impossible de mesurer simultanément avec une égale précision la position et la vitesse d'une particule.

- Que la notion de trajectoire d'une particule n'a aucun sens.

- Qu'une particule puisse être en deux endroits distincts au même moment.

- etc.

Or, TOUTES ces intuitions sont fausses et le "bon sens" ne peut plus intervenir dans l'infiniment petit.

Moralité :

Avant que de faire intervenir l'intuition pour porter un jugement, il faut D'ABORD acquérir un minimum de connaissances sur le sujet ainsi jugé un peu à la légère.

Cordialement.

Modifié par Lorrain27

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
Répy Membre 8 728 messages
scientifique‚
Posté(e)

Cependant de nombreux scientifiques de renom déclarent être d'accord avec la phrase de Henri Poincarré :

" l'intuition trouve mais le raisonnement démontre"

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Henry Martin Membre 4 459 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

J'aime bien les intuitions.

Non pas en tant que preuve bien sur. Une intuition ne prouve ni ne démontre rien.

Mais en tant qu'exploration de l'espace des solutions. Quand on n'a pas d'heuristique sous la main, que le problème est vaste - voir insoluble, mais on n'en sait rien - l'intuition est peut être une voie qui propose des chemins à explorer prioritairement.

Toutefois, les exemples que vous citez semble évoquer des moments où les connaissances de l'époque ne peuvent trancher la question. Alors le savant du moment émet une conjecture qui lui semble la plus juste, la plus probable. Par la suite, la lumière viendra éclairer la question.

J'ai moi même quelques intuitions, disons des conjectures que je ne peux pas prouver.

J'ai l'intuition que l'effet papillon - illustrant les effets de variations minimes à l'intérieur de systèmes chaotiques - cet effet papillon largement avéré dans de nombreux systèmes en particulier dans les modélisations météo ne l'est pas du tout dans les systèmes modélisés. Le battement d'ailes d'un papillon à Rio n'a aucun influence sur la météo dans un lieu éloigné, ni même proche. Ce sont les modèles qui souffrent de cette effet, pas la réalité modélisée. Je ne peut pas le démontrer. :cool:

J'ai l'intuition que pour illustrer un propos avec honnêteté, il faut tout autant rechercher les contres exemples que les exemples. Après une liste d'intuitions malheureuses, je crains que le lecteur ne croit que les intuitions sont essentiellement malheureuses. On appelle ça le biais de confirmation. Au sein d'une foultitude de faits choisir ceux qui défendent un point de vue et faire accroire qu'on a montrer ainsi la pertinence du propos.

Mes connaissances en épistémologie sont insuffisantes pour proposer des exemples d'intuitions bonnes dans l'histoire.

Cependant j'ai l'intuition qu'on va nous en proposer dans cette file. :D

Modifié par Henry Martin

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
pila Membre 11 477 messages
Forumeur alchimiste‚ 58ans
Posté(e)

Ma femme : "Tu ne devineras jamais !"

Moi : "Ta soeur est enceinte".

Ma femme : "Comment tu sais ça ?!!!"

Moi : "Je ne sais pas".

Ma belle-soeur avait accouché trois mois auparavant.

---------------------------------------

Le 2 janvier, j'ouvre le journal. Je me dis qu'il y aura une connaissance dans les avis de décès. Bingo ! (si on veut) : un ancien copain de travail. 65 ans.

Etc etc etc...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Lorrain27
Invité Lorrain27 Invités 0 message
Posté(e)

Cependant de nombreux scientifiques de renom déclarent être d'accord avec la phrase de Henri Poincarré :

" l'intuition trouve mais le raisonnement démontre"

Bonjour,

Mais je n'ai jamais dit le contraire :

Je prétends seulement, et ça ne contredit pas du tout Poincaré, que l'intuition SEULE n'est pas suffisante pour entraîner la certitude.

C'est tout.

Avoir par l'exemple l'intuition que la Relativité conduit à des formules fausses prouve simplement que l'auteur d'une telle intuition ne connaît pas un mot de cette théorie !

Les exemples analogues abondent.

Cordialement.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
contrexemple Membre 5 900 messages
Enigmologue‚
Posté(e)

Bonjour,

@Lorrain,

1/on peut tout à fait dire que la terre est une plaque dont les bords s’identifie en un point.

2/...

Il ne faut pas confondre explication commode et fait.

@pila,

Tu parles des prévisions justes sur combien de tenter ?

Cordialement.

Modifié par contrexemple

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
le merle Membre 10 541 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

bonjour

je pense que notre cerveau à l'insu de notre conscience , extrapole des solutions ou des possibilités à des fait connus par associations logiques ?

et il les mets en conscience sans que notre raison n'intervienne ?

d'ailleurs , il est bien connus que pendant le sommeil , des scientifiques ( que je serais incapable de nommer ) et des étudiants trouvent des solutions en dormant à certains problèmes semblant insoluble en état de conscience de l'éveil .

est-ce cela l'intuition ? je n'en sais rien , ce n'est qu'une hypothèse .

bonne journée

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Henry Martin Membre 4 459 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Des scientifiques ? Heu, je dirais à peu près tout le monde.

Pendant le sommeil, il y a toute une réorganisation des données fraichement stockées. Il peut en émerger une plus grande limpidité face à un problème.

Par exemple, cela m'arrive très souvent d'avoir la solution à un bug au réveil alors que je me suis arraché les cheveux pour rien la veille.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Lorrain27
Invité Lorrain27 Invités 0 message
Posté(e)

bonjour

je pense que notre cerveau à l'insu de notre conscience , extrapole des solutions ou des possibilités à des fait connus par associations logiques ?

et il les mets en conscience sans que notre raison n'intervienne ?

d'ailleurs , il est bien connus que pendant le sommeil , des scientifiques ( que je serais incapable de nommer ) et des étudiants trouvent des solutions en dormant à certains problèmes semblant insoluble en état de conscience de l'éveil .

est-ce cela l'intuition ? je n'en sais rien , ce n'est qu'une hypothèse .

bonne journée

Bonjour,

Tout cela est fort juste et m'est arrivé souvent.

L'intuition est nécessaire et toute idée, grande ou petite, naît d'une intuition.

Je veux simplement dire qu'ayant une intuition il faut bien se garder d'en faire immédiatement une certitude (surtout si l'intuition porte sur un sujet à propos duquel on ne sait rien !). Il faut l'examiner à la lueur d'un raisonnement rigoureux et la confronter au réel (expérience, observation).

Cordialement.

.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Morfou Membre 19 224 messages
Forumeur alchimiste‚ 68ans
Posté(e)

Connaissance directe, immédiate de la vérité, sans recours au raisonnement, à l'expérience.

Sentiment irraisonné, non vérifiable qu'un événement va se produire, que quelque chose existe : Avoir l'intuition d'un danger.

Définitions de monsieur Larousse!

-------

"L'intuition" que la terre était plate....

Première fois que j'entends dire que cette croyance était de l'intuition....

Ainsi que d'autres affirmations écrites sur ce fil....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Lorrain27
Invité Lorrain27 Invités 0 message
Posté(e)

Bonjour,

Tout d'abord, j'ai bien prévenu que je me limitais à l'intuition dans le monde scientifique.

Je maintiens que les croyances telles que la Terre plate, le Soleil qui gravite autour de la Terre etc. sont des intuitions nées du rapport incomplet que nous font nos sens.

Enfin, je vous conseille de lire ceci qui complète un peu votre définition un tantinet étriquée et qui me semble plus proche du presentiment que de l'intuition !

https://fr.wikipedia.../wiki/Intuition

Bien à vous.

Juste un petit détail :

Einstein lui-même a déclaré avoir eu l'intuition qu'un champ de gravitation est équivalent à un champ d'accélération.

Ayant pu justifier rigoureusement cette intuition, il put développer la plus belle théorie qui ait jamais existé :

La théorie de la Relativité générale !

C'est de cette forme d'intuition dont il s'agit en Science et je maintiens fermement tout ce que j'ai écrit à ce sujet.!

Modifié par Lorrain27

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Répy Membre 8 728 messages
scientifique‚
Posté(e)

Lorrain je suis d'accord avec ce que tu dis d'Einstein et dans son cas l'expression de Poincarré s'applique parfaitement : "l'intuition trouve et le raisonnement démontre !"

on peut aussi citer Pasteur qui après avoir vacciné contre le charbon des poules s'attaqua à la rage. Hélas il ne voyait pas de microbe responsable mais eut l'idée du vaccin par atténuation du "virus" sur des moelles de lapin. Il eut l'intuition du virus de la rage mais celui-ci ne fut découvert que bien plus tard quand les progrès de l'optique ont fabriqué des microscopes performants.

Pasteur avait eu l'intuition des germes infectieux invisibles et en démontra l'existence indirectement par l'expérience.

Wegener eut l'intuition de la dérive des continents en 1915 mais c'est Xavier Le Pichon qui démontra l'existence des plaques tectoniques en 1968.

Toutes les intuitions n'ont pas été démontrées par le même homme. En mathématiques cela s'appelle une conjecture. La plus célèbre est celle de Fermat démontrée plus de 3 siècles plus tard

Modifié par Répy

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Lorrain27
Invité Lorrain27 Invités 0 message
Posté(e)

Bonjour,

Oui, tout cela est fort juste.

Je ne comprends que le mot "intuition" ait été sorti du contexte que j'ai eu la précaution de préciser : l'intuition en Science ! et non, dirai-je, en métaphysique !

Bien à vous.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Eventuellement Membre 3 418 messages
Baby Forumeur‚ 24ans
Posté(e)

Ma femme : "Tu ne devineras jamais !"

Moi : "Ta soeur est enceinte".

Ma femme : "Comment tu sais ça ?!!!"

Moi : "Je ne sais pas".

Ma belle-soeur avait accouché trois mois auparavant.

---------------------------------------

Le 2 janvier, j'ouvre le journal. Je me dis qu'il y aura une connaissance dans les avis de décès. Bingo ! (si on veut) : un ancien copain de travail. 65 ans.

Etc etc etc...

Il paraît donc qu'existent plusieurs types d'intuitions ! D'après ce que tu dis, on dirait que chacune de tes découvertes provient fortuitement, sans qu'aucun élément n'aurait pu te donner d'indices.

Pourtant l'intuition est une intelligence héritée de notre cerveau primitif (archipallium). Il s'agit de notre capacité à sentir l'environnement au-delà de la perception immédiate. Certains appellent ça le sixième sens, d'autres l'instinct de survie (tout comme ce qui va avec, i.e. les réflexes, l'intuition, le flair et tutti quanti).

Je pense assez raisonnablement que certains indices, aussi subtils soient-ils, n'ont pas dû échapper à tes sens. Malgré ta méconnaissance des faits, ton cerveau a bricolé avec ces éléments sans prévenir ta conscience...

Ce n'est pas vraiment ce que l'on appelle l'intuition en science, même si ça s'en rapproche. Un physicien peut raisonner "avec les mains", en s'aidant de sa connaissance superficielle de la manière dont agissent les choses et la Nature. Il observe (parfois malgré lui), et de ces observations naïves, son cerveau reconstruit une simulation qualitative des phénomènes qu'il est amené à traiter.

Un exemple assez spectaculaire - et que vous connaissez sans doute déjà - provient des années 50, quand G. I. Taylor a réussi à estimer l'énergie d'une bombe atomique (information classifiée à l'époque) en observant méticuleusement les clichés successifs de l'explosion de Trinity. Certains me diront que l'analyse dimensionnelle se fait avant tout de manière calculatoire, ce que je ne nierai pas. Cependant, ces personnes oublieraient que l'analyse dimensionnelle s'appuie avant tout sur des hypothèses physiques. Il faut savoir prédire le nombre et la nature des paramètres rentrant en jeu, identifier les nombres adimensionnels qui pourraient éventuellement intervenir et comprendre leur importance (quitte à créer certaines abaques expérimentales pour obtenir plus de données sur ces grandeurs sans unité). Là où certains sont partis utiliser des équations et des théorèmes assez lourds mathématiquement parlant, contenant des informations superflues, Taylor a eu le génie de faire les hypothèses les plus intelligentes et d'aller droit au but, en toute simplicité. Avant tout, il a utilisé sa profonde intuition des choses.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité