Aller au contenu

Des scientifiques percent le secret de la régénération de la queue du lézard


Messages recommandés

Modérateur 104ans Posté(e)
January Modérateur 53 553 messages
©‚ 104ans
Posté(e)

Tout le monde sait que la queue d'un lézard repousse quand on la lui coupe. Mais le mécanisme qui permet à ce membre de repousser restait mystérieux.

4605603.jpg

Des scientifiques américains ont fait un bond en la matière en isolant les gênes responsables de la régénération chez les reptiles. Appliquées à l'homme, ces découvertes pourraient permettre de lutter contre les malformations congénitales ou les lésions de la moelle épinière.

Article complet : http://www.francetvinfo.fr/animaux/des-scientifiques-percent-le-secret-de-la-regeneration-de-la-queue-du-lezard_675585.html

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
Membre 33ans Posté(e)
casdenor Membre 11 203 messages
Bubon baveux de Belzébuth‚ 33ans
Posté(e)

Entre l'arthrite, certaines malformations congénitales et les problèmes de moelle épinières... ils vendent du rêve là. Espérons que ce soit à la hauteur de leurs espérances, ça serait un sacré truc.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre Posté(e)
Javade Membre 1 381 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

C'est une excellente nouvelle, en effet. smile.gif

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre Posté(e)
Répy Membre 18 006 messages
scientifique‚
Posté(e)

Attention, la queue du lézard ne repousse qu'une seule fois et pas parfaitement dans l'axe anatomique !

Bien sûr elle n'a rien à voir avec un pénis qui lui n'a pas d'os,

Hélas, c'est là qu'est l'os !

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre Posté(e)
deja-utilise Membre 5 220 messages
If you don't want, you Kant... ‚
Posté(e)

On n'a rien découvert! ( http://thakafawhayat.blogspot.fr/2013/06/longle-maitre-duvre-de-la-regeneration.html ):

La salamandre est le seul vertébré connu dont les pattes repoussent après amputation, même chez l’adulte. Chez les mammifères, en revanche, la capacité de régénération se limite… au bout des doigts. Et encore, tant qu’il leur reste assez d’ongle ! Les biologistes du développement le savaient depuis 40 ans, sans toutefois connaître le rôle de l’ongle dans la régénération. Makoto Takeo, de l’Université de New York, et ses collègues expliquent aujourd'hui en quoi l’ongle est nécessaire. Chez la souris, les biologistes ont identifié, sous la base de l’ongle, une petite population de cellules souches qui orchestrent la restauration du bout du doigt, selon un mécanisme qui présente des similitudes avec celui à l’œuvre chez la salamandre.

Je suis bien plus optimiste pour l'extrapolation de la régénérescence par les cellules souches, que par tout autre mécanisme, quant à la perspective de réparer le corps humain.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 52ans Posté(e)
zenalpha Membre 15 662 messages
Agitateur Post Synaptique‚ 52ans
Posté(e)

Appliqué à l'homme, ce débat a également une implication psychologique.

Sacrifier sa queue devant le danger, ça a des répercussions sur ma manière de voir le monde qui m'effraient.

Je vote contre.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

×