Aller au contenu

Messages recommandés

Immateriel Membre 1136 messages
canal de Lumière‚ 41ans
Posté(e)

L'Absolu existe en dehors de notre capacité à le penser, l'Existence Est et cela depuis bien avant la naissance du premier mammifère :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
Sandmann Membre 245 messages
Forumeur activiste‚ 32ans
Posté(e)

Personnellement, je pense qu'il doit exister une vérité absolue, mais non accessible pour l'être humain. Je m'explique.

Imaginons un évènement dont plusieurs personnes sont les témoins. On demande à ses personnes, ensuite de décrire cet évènement.

Chacun va se mettre à le raconter, mais pas de la même façon. J'en reviens encore une fois à l'être humain et sa complexité mais, tous le monde, lors d'un même évènement, ne prête pas attention aux mêmes détails, ou alors aux même détails mais pas de la même façon, c'est lié à la personnalité de chaque témoin.

Ainsi, chaque témoin apporte sa vérité sur l'évènement, une sorte de vérité individuelle, personnelle ou intime mais où il ne rapporte pas forcément tous les détails.

En confrontant chaque témoignage, on peut arriver à une vérité globale avec certains détails qui se recoupent, d'autres, au contraire, qui s'opposent mais du fait de ces incohérences inhérente à la nature humaine, on ne peut restituer une vérité parfaitement absolue qui suppose, selon moi, une cohérence qui va jusque dans les détails les plus insignifiant et qui échappent à notre attention.

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
zenalpha Membre 14889 messages
Agitateur Post Synaptique‚ 51ans
Posté(e)

Hegel fût un philosophe admirable.

Il ambitionnait un système d'une telle envergure qu'il comprendrait les enseignements du passé et servirait de cadre à la compréhension de l'avenir.

Cela n'était envisageable qu'en définissant l'absolu.

Un absolu objet de la philosophie qui recouvrirait la totalité de la réalité et où l'esprit absolu démonterait la structure interne intrinsèque de la réalité, ses mécanismes et ses buts.

Au fur et à mesure que progresse la compréhension de la raison finie, l'absolu se rapproche de la pleine conscience de soi et hegel distinguait 3 niveaux dans la compréhension de l'absolu : l'art, la religion et la philosophie.

L'art saisissant l'absolu du réel au travers du beau, la religion saisissant l'absolu au travers du symbole et la philosophie saisissant l'absolu par le concept.

Donc oui, hegel l'a déjà démontré, la vérité absolue existe.

D'ailleurs à sa mort, la vérité absolue est que les disciples d'Hegel se divisèrent en deux factions.

Les hégeliens de gauche qui se rapprochèrent de l'athéisme et les hégéliens de droite qui virent en la philosophie d'Hegel la parfaite compatibilité au christianisme.

La vérité absolue serait elle multiple ?

Absolument.

Modifié par zenalpha

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Genesiis Membre 3181 messages
Forumeur alchimiste‚ 52ans
Posté(e)

Il n'est guère difficile de refuser l'existence de l'absolu ; c'est donc là une pente descendante pour la conscience.

C'est là un rare sophisme utile.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Immateriel Membre 1136 messages
canal de Lumière‚ 41ans
Posté(e)

L'Absolu est plutôt une pente ascendante selon moi, qui permet de comprendre le sens même de l'Existence.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Slkpax Membre 1342 messages
Slkpax‚ 149ans
Posté(e)

Juste un prétexte pour manifester mon hillarité face à votre controverse de moniteurs de ski. La pente est-elle ascendente ou descendente???

Qu'en est-t-il de la conscience?

Prend-elle l'escalator de droite ou de gauche? Elle n'est que l'interface entre nous et le monde. Elle est l'appréhension du monde, de l'univers et donc de

nous mêmes., miroirs créateurs. Mais elle n'a aucun sens. En fait, elle n'est qu'un outil sublime. Mais ce n'est pas elle qui nous gouverne.

Ce qui nous gouverne est un de ses subs-outils : La Raison.

A+

Slkpax

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Slkpax Membre 1342 messages
Slkpax‚ 149ans
Posté(e)

Juste encore quelques mots:

L'absolu est né de nos imaginations fertiles, on pourrait établir un parallèle entre ce concept et celui de Dieu.

Immaginer l'absolu nous honore, nous, humains . Mais ce concept est vide de sens. Je dirai même plus, il me fout la trouille.

Perso, je préfère le monde inabsolument inabsolu de la vie. Le ferment de toute chose.

Slkpax

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Genesiis Membre 3181 messages
Forumeur alchimiste‚ 52ans
Posté(e)

A question of time.

Puisque nous allons dans un seul sens du temps alors soit nous montons soit nous descendons.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Slkpax Membre 1342 messages
Slkpax‚ 149ans
Posté(e)

Hegel fût un philosophe admirable.

Il ambitionnait un système d'une telle envergure qu'il comprendrait les enseignements du passé et servirait de cadre à la compréhension de l'avenir.

Cela n'était envisageable qu'en définissant l'absolu.

Un absolu objet de la philosophie qui recouvrirait la totalité de la réalité et où l'esprit absolu démonterait la structure interne intrinsèque de la réalité, ses mécanismes et ses buts.

Au fur et à mesure que progresse la compréhension de la raison finie, l'absolu se rapproche de la pleine conscience de soi et hegel distinguait 3 niveaux dans la compréhension de l'absolu : l'art, la religion et la philosophie.

L'art saisissant l'absolu du réel au travers du beau, la religion saisissant l'absolu au travers du symbole et la philosophie saisissant l'absolu par le concept.

Donc oui, hegel l'a déjà démontré, la vérité absolue existe.

D'ailleurs à sa mort, la vérité absolue est que les disciples d'Hegel se divisèrent en deux factions.

Les hégeliens de gauche qui se rapprochèrent de l'athéisme et les hégéliens de droite qui virent en la philosophie d'Hegel la parfaite compatibilité au christianisme.

La vérité absolue serait elle multiple ?

Absolument.

Je suis un peu gonflé là , par ce besoin d'absolu. Je le qualifierai de non humain.

L'art, la religion, la philo. Cool. Avec ces concepts on ne prends pas de risque.

Il ne faut absolument pas prendre de risque quand on se confronte à une idée fantasmagorique.

L'être humain a pour but de devenir lui même, absolument lui même . C'est encore loin d'être gagné.

Slkpax

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Slkpax Membre 1342 messages
Slkpax‚ 149ans
Posté(e)

L'Absolu, comme le Graal ne sont que miroirs aux alouettes.

La femme ou l'homme en progrès comprends, à force de lutte, de combats, que le but est absolument illusoire.

Seul compte le chemin.

Slkpax

Modifié par Slkpax

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
rVince Membre 4 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

t'es au courant que c'est pas parce que tu mets "CQFD" a chaque fin de phrase, que ce que tu veux démontré est une vérité absolue, et ce ne veux pas dire non plus que tu es inteligent^^

">essaye de posé une question plutôt

Modifié par rVince

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Scénon Membre 3001 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Après lecture de toute la discussion, une remarque s'impose, je crois:

Avec le temps, les penseurs modernes ont fait de la vérité un «concept» plus ou moins logique, une abstraction mentale, une idée métaphysique, avec laquelle on joue et que l'on remodèle à sa guise.

Cependant, à l'origine et traditionnellement, les philosophes considèrent la vérité comme une chose concrète, incarnée, palpable et même dense.

«La vérité ne peut être saisie que par le sage et elle ne peut être cuite que par lui.»

Le syllogisme, aussi brillant soit-il, ne se laisse ni saisir ni cuire.

Il faudrait donc savoir, préalablement à toute discussion, de quelle vérité on parle: de celle des «raisonneurs», qui n'a jamais nourri personne, ou de celle des physiciens, au sens philosophique du terme.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Genesiis Membre 3181 messages
Forumeur alchimiste‚ 52ans
Posté(e)

Le syllogisme me semble être justement la flamme du sage. Mais peut-être vouliez vous parler du sophisme ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Scénon Membre 3001 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Le syllogisme me semble être justement la flamme du sage. Mais peut-être vouliez -vous parler du sophisme?

Non, le syllogisme, en tant que tel, a été souvent critiqué par les philosophes.

Aucun syllogisme (qui n'est qu'une pensée) ne remplace jamais l'expérience vécue en chair et en os.

La vérité, disent-ils, ne se découvre pas à coup de syllogismes.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Genesiis Membre 3181 messages
Forumeur alchimiste‚ 52ans
Posté(e)

Arf, tous les philosophes ne sont pas sages. N'est-il pas sage de se contenter de raison lorsque l'expérience véridique est dangereuse ? L'on peut toujours montrer Neil Armstrong du doigt a peu de frais !

Enfin, il existe bien des écoles philosophiques, notamment celles de la raison pure qui trouvent des applications dans des domaines où l'expérience est problèmatique (Eisenberg étendu) ; J'entend la métaphysique ontologique qui pourrait expliquer l'univers.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
deja-utilise Membre 5105 messages
If you don't want, you Kant... ‚
Posté(e)

La femme ou l'homme en progrès comprends, à force de lutte, de combats, que le but est absolument illusoire.

Seul compte le chemin.

C'est pas faux, :).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
deja-utilise Membre 5105 messages
If you don't want, you Kant... ‚
Posté(e)

Après lecture de toute la discussion, une remarque s'impose, je crois:

Avec le temps, les penseurs modernes ont fait de la vérité un «concept» plus ou moins logique, une abstraction mentale, une idée métaphysique, avec laquelle on joue et que l'on remodèle à sa guise.

Cependant, à l'origine et traditionnellement, les philosophes considèrent la vérité comme une chose concrète, incarnée, palpable et même dense.

«La vérité ne peut être saisie que par le sage et elle ne peut être cuite que par lui.»

Le syllogisme, aussi brillant soit-il, ne se laisse ni saisir ni cuire.

Il faudrait donc savoir, préalablement à toute discussion, de quelle vérité on parle: de celle des «raisonneurs», qui n'a jamais nourri personne, ou de celle des physiciens, au sens philosophique du terme.

Je crois comprendre ce que tu veux dire, et pour ma part effectivement la logique formelle par exemple n'est pas un moyen pour découvrir des vérités, puisque l'on ne peut que tourner en rond à l'intérieur du cadre, "découvrir" que des vérités déjà contenues/en germes dedans, et le syllogisme en fait parti, puisqu'il est assez proche d'une tautologie.

Seule l'expérience nous permet d'accéder à des connaissances, mais les savoirs des physiciens sont bien souvent temporaires ou transitoires, donc la question reste entière, qu'entend on nous par vérité?

Une chose qui n'a jamais été prise en défaut, qui s'est toujours réalisée, qui ne crée aucune contradiction, ou qui corresponde à ma vision du monde ou à celle d'une majorité?

Modifié par deja-utilise

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Scénon Membre 3001 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Il existe bien des écoles philosophiques, notamment celles de la raison pure, qui trouvent des applications dans des domaines où l'expérience est problématique.

Sans doute, mais il est question ici, non de «domaines où l'expérience est problématique», mais de la vérité.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Scénon Membre 3001 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Les savoirs des physiciens sont bien souvent temporaires ou transitoires.

C'est bien la raison pour laquelle j'ai tenu à préciser: «physiciens, au sens philosophique du terme», ou si on préfère, au sens premier, ancien et étymologique du terme.

La vérité dont ceux-là parlent n'a jamais varié.

Donc la question reste entière, qu'entendons-nous par vérité?

Exactement, c'est bien ce qu'il convient de définir au préalable; et c'est pourquoi j'ai suggéré une autre approche que celle des «penseurs»:

«A l'origine et traditionnellement, les philosophes considèrent la vérité comme une chose concrète, incarnée, palpable et même dense».

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Scénon Membre 3001 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Voici une définition de la vérité qui a de quoi dérouter à première vue, mais qui a fait fortune parmi les philosophes:

«Par le vocable “vérité” semble être désigné le mouvement divin de l'être; la vérité est comme une errance divine. Le “mensonge”, quant à lui, c'est l'opposé du mouvement.»

(Platon, Cratyle, 421b)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement

×