Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Les socialistes bloquent les résultats d'évaluation du CM2

Messages recommandés

caprepublic Membre 421 messages
Forumeur survitaminé‚ 61ans
Posté(e)

Le parisien écrit

"Créées en 2009, les actuelles évaluations, passées chaque année par tous les élèves de CE1 et CM2, étaient présentées par la droite à la fois comme un moyen pour les enseignants de connaître le niveau de leurs élèves et comme un outil de pilotage global du système éducatif.

Sauf qu'elles étaient critiquées sur les deux points: en CM2 la passation en toute fin d'année scolaire n'était pas utile pour l'enseignant, quant aux remontées statistiques nationales elles étaient utilisées pour de la communication gouvernementale.

"On va revenir à des pratiques, disons, plus républicaines", a déclaré M. Peillon à RTL....

"L'annonce de suspendre la lourde et inutile procédure de remontées des résultats des évaluations CE1 et CM2 constitue un premier changement positif pour l'école", a réagi dans un communiqué le SNUipp-FSU, premier syndicat de professeurs des écoles"

Les évaluations auront lieu .La prime de 400€ par enseignant sera versé,mais les résultats ne seront pas exploités nationalement.

Raison évoquée:" elles étaient utilisées pour de la communication gouvernementale."mais le nouveau gouvernement n'est pas obligé de faire de même

Les syndicats enseignants se réjouissent de cette mesure :pas d'évaluation de leur efficacité.

Les socialistes retombent dans leur travers :le corporatisme syndical dans lequel une corporation prend en otage un secteur économique pour défendre ses avantages

Cela avait été annoncé,François Hollande

Je réaliserai un plan pluriannuel

sur cinq ans permettant l’embauche de 60 000 professeurs, éducateurs et professionnels

de l’enseignement. Il sera le préalable décisif à la conclusion d’un nouveau contrat avec

les enseignants, incluant la définition d’un socle commun de connaissances, une réforme

des rythmes scolaires, une refonte des conditions de travail et un rétablissement de la

formation des professeurs.

.

Ca fait dilettante avant d'aller rencontrer les Allemands

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
Giant Hogweed Membre 435 messages
Forumeur survitaminé‚ 53ans
Posté(e)

Sous le couvert d' "évaluation de leur efficacité", ces "statistiques" n'étaient que le prétexte à donner toujours moins de moyens à l'EN.

Et ce sans la moindre préoccupation pour ce qui est la base: la qualité de l'enseignement.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
PINOCCHIO Membre 30428 messages
Pantin contestataire‚ 75ans
Posté(e)

Là , on pouvait faire le tri entre les bons et les mauvais, maintenant on aura des nuls dans le tas :bad:

certains n'ont pas leur place dans l'EN,faudrait le savoir, à part les" avantages" bien connus qu'ils peuvent en tirer, on ne change pas les habitudes avec les socialos ! :o°

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Enchantant Membre 9716 messages
Forumeur confit‚
Posté(e)

Bonjour caperepublic,

D'une manière générale, les notations dans l'univers professionnel des uns où des autres n'est jamais accueilli avec enthousiasme par ceux qui sont concernés, et c'est normal.

Parcontre, dans le domaine de la notation, il existe une vertu ignorée, notamment celui d'un dialogue imposé entre une hiérarchie et celui ou celle qui est en responsabilité d'une tâche particulière.

Supprimé toute évaluation, offre l'avantage aux hiérarchies de ne jamais s'exprimer franchement sur les difficultés et la complexité de celui ou celui qui en a la charge, ce qui a pour effet de dresser des murs infranchissable d'incompréhension entre les catégories.

Parce que dans la confrontation d'un dialogue imposé, via la notation, chacun apprend beaucoup des difficultés de l'autre, ce qui a pour effet d'améliorer curieusement, le respect réciproque, entre hiérarchie et ceux qui sont en responsabilité direct.

Nous retrouvons exactement toute l'ambiguïté française et socialiste dans cette démarche, de casser les thermomètres, par crainte d'être confronté à une réalité qui fait peur.

Tant qu'il s'agit de concept ou de but théorique à atteindre nous sommes excellents, mais lorsqu'il s'agit d'appliquer ensemble des mesures concrètes, ou comment remédier aux difficultés, la hiérarchie préfère rester à distance.

Il ne vous à pas échappé que ceux qui sont à gauche sont des intellectuels et que ceux qui sont à droite sont aux affaires. Les biens pensants d’un côté, les mains sales aux autres.

Que les enseignants repoussent vigoureusement toute évaluation, s'inscrit dans une démarche naturelle de l’intellectualisme français.

Les Français dans leur ensemble ne comprennent pas l'entreprise, les marchés, l'économie, qui sont par nature perçus comme une menace pour le monde des intellectuels.

C'est absolument idiot, mais tous les peuples ont leurs doses d'imbécillité culturelle, le nôtre n'y échappe pas.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
nana89 Membre 902 messages
Forumeur accro‚
Posté(e)

Il y à un vrai problème au sein de l'éducation nationale et ce n'est pas une affaire " socialiste" c'est du simple bon sens quand à la prise en charge de l' ENSEMBLE des élèves. Ci- joint une vidéo éffarante sur justement les évaluations !!!

Le commentaire de la vidéo : Un moyen pour l'Education nationale de faire remonter le niveau en proposant aux élèves à l'entrée du CM2 des évaluations nationales pratiquement identiques à celles du CE2, ou comment reconnaître l'inutilité des deux classes intermédiaires. L'indignation d'une adhérente du 76

transmis par le http://sne69.free.fr (syndicat national des écoles du Rhône)

Effectivement un vrai scandale pour notre république

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Mirisme Membre 1346 messages
Forumeur alchimiste‚ 29ans
Posté(e)

Si le thermomètre mesure la même chose au CE2 et au CM2 il faut peut être se demander si les élèves font bien quelques chose pendant les deux années qui séparent ces deux classes. C'est bien le signe de la dégradation du niveau de l'enseignement au primaire.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Enchantant Membre 9716 messages
Forumeur confit‚
Posté(e)

Mirisme,

Indépendamment de ce que l'on connaît ou pas soi-même de l'Éducation nationale et des difficultés d'enseigner, il ne faut pas oublier que ces questionnaires sont produits par les personnels de l'Éducation nationale.

Que ce thermomètre d’évaluation soit ressemblant entre CE2 et CM2 n’est pas outrageusement choquant, contrairement à ce que revendique l’enseignante.

Dans le domaine des acquisitions scolaires, et ce qui est important, c'est ce que l'on a compris qui compte vraiment.

Chacun pourrait penser que ce sont les bonnes réponses aux questionnaires qui sont à prendre en compte, j’ai tendance à croire, pas nécessairement.

Qu’en CE2, certaines notions soient abordées et qu’un nombre important ou pas d’élèves ne répondent pas bien est un élément d’évaluation.

Qu'en CM2, ces mêmes questions soient ànouveau posé, mais sous une forme un peu différente, n'est pas critiquable en soit, en toute logique le nombre de bonnes réponses devrait croître.

Puisqu’il s’agit de l’acquisition des fondamentaux, lire, écrire,compter pour les CE2

Puis écrire, lire, comprendre ce qui est lu, puis compter avec les chiffres et les opérations arithmétiques de base pour les CM2.

Pour les corporatismes, la notion de toujours plus est trop souvent synonyme de qualité.

Comment expliquer, que le nombre croissant des enseignants, sur ces trentes dernières années, corresponde à une baisse du niveau si je m'en réfère aux arguments de l'enseignante ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité som28
Invité som28 Invités 0 message
Posté(e)

il ne faut pas confondre évaluation et notation. L'évaluation est indispensable et on ne peut pas concevoir de pédagogie sans évaluation.

La notation est d'emblée biaisée par le chiffre, synonme de compétitivité et totalement subjectif. Les évaluations nationales en primaires ne sont absolument pas représentatifs du niveau des élèves, puisque les questions sont, le plus souvent récurrentes d'une année à l'autre, et en plus, préparé pendant des semaines par les enseignants et les élèves.

De plus, le bilan de ces évaluation, fait pâr le Haut conseil de l'Education en 2011 est très sévère : il oserve une confusion dans les objectifs (on ne sait pas qui est évalué : l'élève ou le système éducatif) et pointe de nombreuses failles , trouvant le système opaque et subjectif : http://www.hce.education.fr/gallery_files/site/21/114.pdf

Bref, la refonte du système doit être complète, de a formation des professeurs jusqu'à l'évaluation, en passant par les rythmes scolaires, les programmes, etc...

Ya du boulot !:gurp:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
carnifex Membre 5710 messages
Forumeur alchimiste‚ 39ans
Posté(e)

L’école publique est malade.

Mais ceux qui pointent du doigts les enseignants plutôt que de proposer des solutions ne veulent pas améliorer l’état de l’école publique, mais l’enfoncer encore plus.

La FSU ne s’oppose nullement aux évaluations en général, comme on essaye de vous le faire croire. Il y a simplement que certaines évaluations visent à améliorer le système, tandis que d’autres n’ont aucun contenu constructif, et ne visent qu’à jeter le discrédit sur l’école publique.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité som28
Invité som28 Invités 0 message
Posté(e)
:plus: en effet, carniflex, et qu'un évaluation sans objectifs précis est nuisible...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
caprepublic Membre 421 messages
Forumeur survitaminé‚ 61ans
Posté(e)

Parcontre, dans le domaine de la notation, il existe une vertu ignorée, notamment celui d'un dialogue imposé entre une hiérarchie et celui ou celle qui est en responsabilité d'une tâche particulière.

Supprimé toute évaluation, offre l'avantage aux hiérarchies de ne jamais s'exprimer franchement sur les difficultés et la complexité de celui ou celui qui en a la charge, ce qui a pour effet de dresser des murs infranchissable d'incompréhension entre les catégories.

Parce que dans la confrontation d'un dialogue imposé, via la notation, chacun apprend beaucoup des difficultés de l'autre, ce qui a pour effet d'améliorer curieusement, le respect réciproque, entre hiérarchie et ceux qui sont en responsabilité direct.

Exctement

Ce qui me choque dans cette attitude est cette posture sure de soi pas besoin de regarder les résultats d'une évalution(qui sera faite)Pasutile de regarder le thermomètre On conduit les yeux fermés on sait où on va on connait le chemin

Cette attitude arrive dans les entreprises privées où la hiérarchie ,sure d'elle même, impose des objectifs aux employés sans savoir comment les atteindre.Couplée avec une absence de dialogue et aucune évaluation des situations dramatiques arrivent comme des vagues de suicide

En politique les exemples d'applications aveugles de doctrine sont bien connues URSS CUBA Allemagne Nazi

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
FFL Membre 269 messages
Forumeur activiste‚
Posté(e)

Cassons le thermomètre !

Pas d'évaluations = pas de problèmes.

Des profs qui bossent 18 heures par semaine sur 8 mois, c'est ça le problème.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
dihyia Membre 9023 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

et des gosses qui savent à peine lire (et encore) comptent très mal et écrivent des phrases cousues de fautes, c'est aussi ça le problème !

(lorsqu'ils entrent en 6ème)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité brindorge
Invité brindorge Invités 0 message
Posté(e)

vous vous rendez compte avoir osé jauger le savoir faire d,une bande de fénéants ,qui ne sont dans l,enseignement que pour les congées , les arrets maladies,s,il fallait faire passer un niveau certificat d,études primaires a des jeunes de 13/14 ans ce serait révéler le jmenfoutisme des enseignants et ça il ne le faut pas ,et comme de bien entendu c,était la priorité premiere du ps .la France a le plus lourd budget d,europe pour l,enseignement,le double d,enseignants que chez nos voisin,tout cela pour faire des générations d,analphabètes.tous les ouvriers et beaucoup de fonctionnaires doivent avoir du résultat,eux ne doivent pas y échapper.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
FFL Membre 269 messages
Forumeur activiste‚
Posté(e)

Oui mais c'est pas grave, on en fera des assistés républicains victimes du système !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Liutprande Membre 4829 messages
Sur le départ ‚ 44ans
Posté(e)

ah les bonnes vieilles rengaines des anciens cancres qui croient tout savoir du métier de prof...

Un enseignant du premier degré ne fait pas 18 heures mais 27. Primo.

Un enseignant du second degré certifié en fait 18+1 obligatoire et un agrégé en fait 15+1 obligatoire.

Dans le cas du second degré, il faut multiplié par deux car une heure de cours = une heure de préparation, donc 38 heures au total pour un certifié et 32 heures pour un agrégé.

Ajoutez à cela, les heures supplémentaires qui sont quasiment obligatoire du fait des suppressions de postes, en moyenne 2 soit 4 heures de plus.

Ajoutez à cela le nombre de copies à corriger et les rdv parents-profs tout au long de l'année, les réunions midi-14h,...

Et faites le total. Alors avant de parler de quoi que ce soit, il faudrait vous renseigner.

Ensuite, pour les évaluations CE1 et CM2, elles ne sont pas annulées mais elles resteront dans l'école primaire au lieu d'être centralisées à la Centrale. De plus et au lieu de ne pas chercher, vous sauriez en vous renseignant que ces évaluation NATIONALES ne tenaient pas compte de l'avancement du programme et pouvait donner lieu à des questions qui n'avaient pas été traitée par l'enseignant. Point final. Enfin ce n'est pas parce que vous évaluez que vous remédiez...

A bon entendeur, salut!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
FFL Membre 269 messages
Forumeur activiste‚
Posté(e)

Alors ça c'est bidon complet !

Une connaissance explique faire du copier-collé des cours d'une année sur l'autre et corrige les copies pendant les transports.......qui dit mieux ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Liutprande Membre 4829 messages
Sur le départ ‚ 44ans
Posté(e)

cette connaissance tu peux nous la montrer ou pas ? Moi étant prof, je sais ce que je fais dans ma matière : on ne fait pas du copier-coller d'une année sur l'autre, on adapte, on modifie et on corrige les cours. Ensuite les copies sont corrigées consciencieusement ! Alors sauf à me montrer votre source, vous éviterez de balancer des âneries sans fondement.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité som28
Invité som28 Invités 0 message
Posté(e)

laisse tomber liutprande ; ce genre de débilités anti profs (et anti fonctionnaires) ressortent toujours dans les débats sur l'éducation ; l'ennui, c'est que ces absurdités sont reprises ensuite par nos chers politiques : on l'a vu avec les décisions stupides prises ces dernières années : évaluations nationales, diminution du nombe d'heure de cours et allourdissement du programme en primaire, suppression des rased, suppression des IUFM, etc....

FFL : c'est vous, luc Chatel ?:D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
latin-boy30 Membre+ 9575 messages
Jeteur de pavés dans les mares‚
Posté(e)

On avancera pas comme ça !

Il faut réformer l'éducation en mettant l'accent sur le niveau de l'élève et l'autorité du prof.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

×