Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

La valeur "élitisme" ?

Messages recommandés

Zarathoustra2 Membre 8656 messages
Surhomme Nietzschéen‚ 45ans
Posté(e)

Quelle place accorder, aujourd'hui, dans notre société prétendument égalitariste à la valeur "élitisme" ?

L'élitisme est-il le mal ?

Est-il mal de dire qu'un étudiant est plus méritant qu'un autre ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
Boutetractyxreqs Membre 5959 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Cela dépend du critère qui permet d'évaluer le mérite et quand on sait cela, alors n'importe quel étudiant qui le sait peut devenir méritant et même tous en même temps.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
pere_vert Membre 3856 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Quelle place accorder, aujourd'hui, dans notre société prétendument égalitariste à la valeur "élitisme" ?

L'élitisme est-il le mal ? Non

Est-il mal de dire qu'un étudiant est plus méritant qu'un autre ? Non

Faut favoriser l'égalité des chances si on veut offrir une certaine équité (si c'est ce que tu considères comme le bien?)

Ca n'empeche pas qu'il faut effectivement mieux récompenser une personne méritante (plus compétente ou plus motivée)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Boutetractyxreqs Membre 5959 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Faut favoriser l'égalité des chances si on veut offrir une certaine équité (si c'est ce que tu considères comme le bien?)

Ca n'empeche pas qu'il faut effectivement mieux récompenser une personne méritante (plus compétente ou plus motivée)

Mais selon quel critère ?

Et quand tu sais quel critère même celui qui n'est pas récompensé par celui qui récompense peut trouver sa récompense ailleurs ou même persuader celui qui donne la récompense qu'on la mérite car ce critère est obligatoirement évaluable dans n'importe quel acte même l'acte allant à l'encontre du critère qui permet la récompense.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Zarathoustra2 Membre 8656 messages
Surhomme Nietzschéen‚ 45ans
Posté(e)

Cela dépend du critère qui permet d'évaluer le mérite et quand on sait cela, alors n'importe quel étudiant qui le sait peut devenir méritant et même tous en même temps.

Je pense que le critère doit être fondé sur l'utilité sociale, et que donc il existe plusieurs critères valables, donc plusieurs filières élitistes possible.

En vérité, chaque filière peut être élitiste, mais l'élite des artisans sera différente de l'élite des ingénieurs ou que l'élite des militaires.

Chacun peut devenir méritant, en choisissant bien son domaine. Néanmoins, tous ne deviennent pas méritants. Telle est la différence entre pouvoir être et être.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Boutetractyxreqs Membre 5959 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Je pense que le critère doit être fondé sur l'utilité sociale, et que donc il existe plusieurs critères valables, donc plusieurs filières élitistes possible.

En vérité, chaque filière peut être élitiste, mais l'élite des artisans sera différente de l'élite des ingénieurs ou que l'élite des militaires.

Chacun peut devenir méritant, en choisissant bien son domaine. Néanmoins, tous ne deviennent pas méritants. Telle est la différence entre pouvoir être et être.

Et qui est le plus méritant celui qui a le pouvoir d'être ou celui qui est parce que franchement je ne vois pas la différence.unknw.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
yop! Modérateur 20446 messages
Gonade Absolutrice‚
Posté(e)

Quelle place accorder, aujourd'hui, dans notre société prétendument égalitariste à la valeur "élitisme" ?

L'élitisme est-il le mal ?

Est-il mal de dire qu'un étudiant est plus méritant qu'un autre ?

Tout dépend des critères choisis pour définir l'élite, des pouvoirs qui en découlent et de ce que cela peut entraîner. Une élite peut être bénéfique ou nuisible, méritante ou usurpatrice.

Pour un étudiant, il est facile de dénombrer les meilleurs dans un domaine bien précis. Ensuite, est-ce que ce domaine est un domaine important ou surévalué ? Que feront-ils de leurs compétences ? Einstein représente bien ce dilemme.

L'élitisme peut être dangereux quand on ne sait plus vraiment évaluer ses élites, quand se sont les élites qui s'entre-évaluent en se congratulant et se trouvant tous très bien. C'est ce qui arrive en ce moment avec les politiques, sauf que les gens -mieux informés- commencent à réaliser massivement que leurs élites politiques sont des pantins ou des complices. Que l'élite industrielle et financière est composée d'une bande d'enculés sacrifiant le bien commun pour leurs profits.

L'élitisme, c'est aussi un argument de propagande de la droite qui a perdu toute crédibilité avec le quinquennat sarkozyste qui l'a faite rimer avec copinages, carriérisme, hypocrisie et égoïsme.

Être élitiste, c'est risqué : les meilleurs d'aujourd'hui ne le seront peut-être plus demain, ou ils étaient déjà, des imposteurs. La reconnaissance des élites, c'est là que ça se joue.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Genesiis Membre 3181 messages
Forumeur alchimiste‚ 52ans
Posté(e)

Une vie étant une vie, il n'y a pas de différence de vie entre êtres.

Il y a peu de différence de conscience entre humains. Au point qu'il serait injuste d'en juger.

La société a autant l'utilité de l'un que de l'autre puisque nous sommes semblables au point que nul (techniciens compris) n'est indispensable.

Reste que pour certains, il peut être utile d'avoir des boucs émissaires. L'élitisme reste donc la composante fondamentale des fascismes.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Boutetractyxreqs Membre 5959 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Donc si tout le monde se trouve bien alors pas de fascisme.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Encéphale Membre 4476 messages
Forumeur alchimiste‚ 107ans
Posté(e)

Une vie étant une vie, il n'y a pas de différence de vie entre êtres.

Un être peut être meilleur qu'un autre, que les deux soit vivants ou moustachus n'y change rien.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Genesiis Membre 3181 messages
Forumeur alchimiste‚ 52ans
Posté(e)

Boutetractyxreqs : Donc si tout le monde se trouve bien alors pas de fascisme.

genesiis : Oui, si c'est bien tout le monde.

---

Encéphale : Un être peut être meilleur qu'un autre, que les deux soit vivants ou moustachus n'y change rien.

genesiis : Ah oui, elle est amusante cette histoire de moustachus. Mais non, ce sont bien plus les circonstances qui font les actes que les personnes car les personnalités sont, elles aussi, modelées par les circonstances, sur le principe de "la nature a horreur du vide". Ce qui fait d'ailleur, qu'un moustachu peut en cacher un autre ;-! Alors y en a-t il un meilleur qu'un autre ? Ce ne sont que des hommes et des circonstances. Alors nous pouvons nous défouler à condamner certaines personnalités mais ainsi sommes nous meilleur qu'eux alors que nous sommes en circonstances inverses ? Comme dit la chanson, de mémoire, "Pourvu qu'on ne nous donne pas à faire un choix !" JJG. Il y a certes des différences, mais souvent elles ne sont pas significatives et ne méritent pas la mort.

« Nequaquam vacuum. »

Umberto ECO / Le Pendule de Foucault / p404/648

« La nature a horreur du vide. »

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Zarathoustra2 Membre 8656 messages
Surhomme Nietzschéen‚ 45ans
Posté(e)

Être élitiste, c'est risqué

Pour évaluer ce risque, il faudrait comparer avec "ne pas être élististe".

Je pense qu'être élitiste n'est pas réellement risqué, puisque ne pas l'être est pire.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
yop! Modérateur 20446 messages
Gonade Absolutrice‚
Posté(e)

La phrase complète :

Être élitiste, c'est risqué : les meilleurs d'aujourd'hui ne le seront peut-être plus demain, ou ils étaient déjà, des imposteurs. La reconnaissance des élites, c'est là que ça se joue.

Je veux dire par là que se tromper d'élite est risqué. On en arrive à une appropriation cloisonnée du pouvoir qu'on est censé déléguer en reconnaissant à certaines personnes la qualité d'élite. Confondre l'arrivisme et le mérite, je trouve cela risqué. Les deux sont, de plus, compatibles.

Ne pas être élitiste (au sens idéologique), c'est aussi forcer les élites à faire le preuve au jour le jour, sans cette rente de reconnaissance figé qui perd son sens. Les humains sont naturellement portés vers la désignation de chefs, de référents mais l'élitisme est une doctrine. Qui aboutit vite à "seules les élites peuvent juger les élites", en témoignent les discours méprisants de certaines franges politiques, du monde de la finance et de l'entreprise.

Pour moi, l'élitisme n'a de valeur que quand il est mis au défi.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité nietzsche.junior
Invité nietzsche.junior Invités 0 message
Posté(e)

mis au défi .. d une éthique par exemple

ruiner la masse pour sauver un petit sommet c est ainsi qu Aristote défini l élitisme ... Bourdieu dirait dans bien des cas l élitisme et la domination sont liés car nous ne partons pas tous avec le même capital ainsi fils d ouvrier tu sera ouvrier tu deviendra et la transmission de cet fonction d élite est plus lié a héritage qu a un mérite ...

malgré des avancé c est une réalité encore présente dans le systeme scolaire actuel même si il revendique l égalitarisme comme fondement et la méritocratie républicaine comme aboutissement ..

le but pour moi n est pas de créer une caste d elite mais d améliorer le quotidien de l individu dit 'moyen' ... c est a dire nous le peuple d en bas !

mettre une élite a la tete du peuple c est favoriser une pyramide qui au final ne fait que re-produire une structure de pyramide a travers le temps .. il vaut mieux offrir un autre horizon a l humanité .. s élever plutôt que d élever et si vraiment il faut choisir une élite alors que sa première qualité soit d être honnête ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Boutetractyxreqs Membre 5959 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Si on élève une élite c'est parce que certains ont besoin d'être élevés et ceux qui les élèvent n'ont pas besoin d'être élevés car ils se sentent déjà très haut et ils ne font qu'aider ceux qui ont besoin de se sentir comme l'élite pour les aider à compenser le manque d'estime qu'ils ont d'eux même.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
femzi Membre+ 5626 messages
débatteur invétéré‚ 34ans
Posté(e)

l'elitisme tel que JE me l'imagine n'est pas un probleme en soi, par contre l'elitisme tel que je le vois en pratique en est un; un probleme dramatique meme.

comme l'a bien expliquer YOP! c'est le systeme actuel des elites qui est mauvais, et non pas son concept.

nous les humains ne sont pas tous potentiellement egaux, c'est pour moi un fait incontestable. cela dit, le fait que l'on designe/reconnaissent qu'il yait des personnes meilleurs que d'autres, ne doit PAS donner aux premiers un pouvoir abusif sur les seconds.

au contraire! grace a leur don et leur effort, les elites doivent soutenir les moins bons, les aider quoi.

et en retour les moins bons doivent quand meme donner le meilleur d'eux meme.

tiens pour faire une metaphore, c'est comme lorsqu'une personne au bord d'une falaise est retenue par une autre personne, je pense qu'il faut que les deux travaillent de concert pour que celui qui risque de tomber puisse remonter grace a l'autre.

toutefois je concois qu'en tant qu'elite on se sente ralenti par "les boulets", qu'on ait envie de se debarrasser d'eux pour aller plus loin, plus vite.

mais ce sentiment la me semble negatif.

il est incompatible avec le contrat social.

et c'est justement le role de l'Etat d'assurer un equilibre entre l'elite et le reste de la population.

ou alors on ne s'appelle plus une nation.

:sleep:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
The_Dalek Membre 20955 messages
Greuh‚ 39ans
Posté(e)

Le concept même d'élite est dévoyé des lors qu'on l'isole, un être d'élite est il seulement le meilleur ou être le meilleur n'est qu'une partie de la chose ?

Un homme d'élite est il celui qui a le plus de pouvoir ou est ce celui qui s'en sert le mieux ?

Je resterai convaincu que celui qui sera digne d'un tel titre, élite, ne peut pas être quelqu'un qui se sert de sa supériorité pour dominer les autres, dans mon dictionnaire personnel, ça s'apelle un tyran.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Zarathoustra2 Membre 8656 messages
Surhomme Nietzschéen‚ 45ans
Posté(e)

Ne pas être élitiste (au sens idéologique), c'est aussi forcer les élites à faire le preuve au jour le jour, sans cette rente de reconnaissance figé qui perd son sens.

Dans ces conditions, si chacun doit se débrouiller avec ses propres moyens, les plus riches seront donc avantagés. L'avantage d'un système élitiste, c'est de permettre aussi aux plus pauvres de s'élever, en ayant accès à la compétence et l'excellence.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Genesiis Membre 3181 messages
Forumeur alchimiste‚ 52ans
Posté(e)

Pour un puissant, que ce soit par l'argent ou par l'astuce, cultiver l'élitisme est promouvoir l'élevage de serviteurs obéissants. Et surtout pas plus !

Or, de nos jours, c'est de celà dont il est question.

Si nous voulons aller au-delà alors il nous faudrat battre ces vieillards pétris de peurs.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Zarathoustra2 Membre 8656 messages
Surhomme Nietzschéen‚ 45ans
Posté(e)

Pour un puissant, que ce soit par l'argent ou par l'astuce, cultiver l'élitisme est promouvoir l'élevage de serviteurs obéissants.

Affirmation gratuite et injustifiée.

Les systèmes esclavagistes n'étaient pas élitistes, rappelons-le. Êtes vous pour l'esclavage ? :dev:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

×