Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

L'Etat et ses impôts


Messages recommandés

Clemof54 Membre 57 messages
Forumeur en herbe‚
Posté(e)

I- LE SENAT

Déjà, les sénateurs ne sèrvent à rien. Ils sont payés 20 000€ par mois et ils ne foûtent absolument rien.

L'ETAT SE PLAINT CAR IL N Y A PRESQUE PLUS DE SOUS DANS LES CAISSES ET SUPPRIME DES POSTES GAGNANT 1 500 € ET QUI BOSSENT 6/7 JOURS. CHERCHEZ L'ERREUR !!

II-LES MINISTRES

David Douillet, je suis désolé si je choque quelq'un mais il na aucune compétence de ministre et il gagne 8 500 € par mois ! Ya pas que moi qui pense ça.

Ils gagnent 8 500 € par mois X80= 640 000 €.

Mais l'Etat préfèrent baisser le salaire de 60 000 000 de personnes et ne pas toucher aux ministres

JE NE PARLE PAS TOUT SEUL, JE PARLE AU NOM DU PEUPLE QUI COMMENCE A EN AVOIR RAZ LE BOL ET JE VOUS TIENS AU COURANT.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
Invité morphee_
Invité morphee_ Invités 0 message
Posté(e)

la raison d'être du Sénat a été et fait encore l'objet de discussions au sein des milieux juridiques, en raison de l'existence d'une Assemblée Nationale ; cependant force est d' reconnaître qu'elles -les assemblées- contribuent chacune voire ensemble parfois à l'élaboration de la loi ; la loi fiscale ne peut "spécialiser" ses recettes, ce qui revient à dire que pour des raisons que chacun peut concevoir la loi fiscale considère que l' Etat sert ce que le jargon baptise : l'intérêt général. Le peuple français a approuvé et continue d'approuver chaque année ce qu'on appelle : la Ve république, celle-ci existe depuis 1958 et ça...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
_plop_ Membre 2325 messages
Forumeur alchimiste‚ 41ans
Posté(e)

JE PARLE AU NOM DU PEUPLE

Oh ? Ah bon ? Avec quelle légitimité ? :D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité morphee_
Invité morphee_ Invités 0 message
Posté(e)

le 1er ministre est coopté suite aux élections législatives par Monsieur le Président de la République -lui-même issu des élections dites "présidentielles. Le président de la République, depuis un bon mot lancé il y a quelques années par un spécialiste, est "le gardien des institutions" : M r François Mitterand à l'époque de sa cohabitation avec Monsieur Jacques Chirac -l'actuel président- avait lancé -je cite : Le président préside ; le gouvernement gouverne. Les cohabitations constituent cette époque disparue que nous avons pourtant connue, du moins notre génération, elles étaient estimées néfastes et ce pour diverses raisons et depuis quelques années la durée du mandat du président a été portée à cinq ans afin de faire ses preuves..

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
economic dream Membre 3028 messages
Forumeur alchimiste‚ 27ans
Posté(e)

Sinon je trouve assez populiste de se plaindre des salaires des députés ( qui est vrai sont trop élevés) alors qu'il y a d'autres vrais problèmes qui nous coûtent vraiment de l'argent : les 50 milliards de fraude fiscale pour laquelle nous payons tous, les 172 milliards d'aides publiques aux entreprises chaque année ou encore le recul de la part des salaires dans le PIB.

Des vrais problèmes auquels il n'y a pas de réponse simple. Mais des problèmes qui nous coûtent 500 000 fois plus que les rénumérations des députés.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
_plop_ Membre 2325 messages
Forumeur alchimiste‚ 41ans
Posté(e)

M r François Mitterand à l'époque de sa cohabitation avec Monsieur Jacques Chirac -l'actuel président-

Je viens de faire un saut dans le temps ?! :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
bibifricotin Membre 11369 messages
Forumeur alchimiste‚ 75ans
Posté(e)

Sinon je trouve assez populiste de se plaindre des salaires des députés ( qui est vrai sont trop élevés) alors qu'il y a d'autres vrais problèmes qui nous coûtent vraiment de l'argent : les 50 milliards de fraude fiscale pour laquelle nous payons tous, les 172 milliards d'aides publiques aux entreprises chaque année ou encore le recul de la part des salaires dans le PIB.

Des vrais problèmes auquels il n'y a pas de réponse simple. Mais des problèmes qui nous coûtent 500 000 fois plus que les rénumérations des députés.

Je suis daccord avec vous, sauf que les vrais problèmes que vous évoquez je les attribue aussi 'a la classe politique et notamment leur tolérance vis 'a vis de la fraude fiscale et des paradis fiscaux.

Les affaires Bettencourt ont largement démontrées cette connivence !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité morphee_
Invité morphee_ Invités 0 message
Posté(e)

M r François Mitterand à l'époque de sa cohabitation avec Monsieur Jacques Chirac -l'actuel président-

Je viens de faire un saut dans le temps ?! :)

ben disons que ouais le sujet m'a inspiré moi c'est en 2002 que j'ai suivi mes premiers cours de droit constitutionnel ;

et donc suite à référendum (après vérification sur wiki tout de même :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Quinquennat_%28politique%29) c'est donc le 2 octobre 2000 qu'est sortie une loi constitutionnelle afin de valider, en quelque sorte, la thèse d'un certain nombre d'universitaires spécialistes de la chose, selon laquelle nous ne serions plus en Ve république mais bel et bien en VI e compte tenu la prépondérance du "rôle" de président de la république notamment donc depuis ce passage à un mandat quinquennal, d'une durée qui égale désormais celle du gouvernement et de son premier ministre ; prépondérance officieuse (car non dans l'esprit du texte initial de la Constitution) mais que les français semblent eux aussi approuver si on considère que le phénomène d' alternance politique (l'on passait chaque fois de la gauche à la droite ou de la droite à gauche au gouvernement durant cette période mittérandienne, en quelque sorte -puisque il s'agissait d'une des figures les plus emblématiques de la période politique -pas uniquement durant ses quatorze années de pouvoir) si l'on regarde donc le fait que deux fois de suite la droite semble tenir la corde aux élections présidentielles ces dix dernières années, ce qui représente moins que quatorze ans (certes), la conclusion semble s'imposer : les français moins que le phénomène de la fraude fiscale -qu' a presque toujours existé- voire le phénomène -plus corrosif- de l'évasion fiscale -un de mes enseignants quand j'étais étudiant, avait basé sa thèse universitaire sur ce phénomène, lequel bien que légal est néanmoins très influent sur les finances publiques -les français donc s'intéressent davantage semblerait-il aux élections présidentielles plutôt que donc à la façon dont est géré, en définitive, leur pays...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Clemof54 Membre 57 messages
Forumeur en herbe‚
Posté(e)

M r François Mitterand à l'époque de sa cohabitation avec Monsieur Jacques Chirac -l'actuel président-

Je viens de faire un saut dans le temps ?! :)

j'avou, il vient de louper un chapitre.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
HUB Invité 1 message
Baby Forumeur‚
Posté(e)

Une question me taraude: pourquoi est ce que la France était prospère dans les années 60 ou 70 (c’est le souvenir que j'en ai, peut être seulement une impression?) alors que maintenant elle subit une crise qui semble insurmontable?

Entre temps, notre capacité à créer des richesses a augmenté considérablement (productivité), mais une part importante et croissante de la population a du mal à " s'en sortir».

La France n’a pas connu de guerre sur son territoire (en métropole) depuis 67 ans, je crois que c'est un record, une situation idéale pour la prospérité?

Si l'on se focalise sur les besoins fondamentaux, par exemple se nourrir, se loger, s’habiller, se chauffer, ça n'a jamais été aussi facile de produire suffisamment pour la population entière, mais alors pourquoi est ce si difficile de se loger, et si cher de satisfaire ces besoins qu'une part importante de nos concitoyens ne parvient pas à vivre de manière décente?

Pensez vous que c'est le prix du pétrole tout seul qui explique cette situation?

Pensez vous que ce sont les financiers les seuls responsables?

Pensez vous que ce sont les riches qui ont appauvri la France?

Je ne peux pas m'empêcher de penser que les politiques, ou la politique ou mieux nos choix politique nous ont conduit à la situation présente, avec plus la moitié du PIB qui part dans le budget de l'état, sans compter un endettement de l'état qui représentera bientôt l'équivalent d'un an de PIB!

Si vous avez des explications, elles pourraient aider à prendre les bons choix devant les urnes, ou bien on continue à s'enfoncer dans ce bourbier, ou bien on essaye d'en sortir.

Qui a une réponse?

,

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Aaltar Membre 11523 messages
Con de Sysiphe‚ 44ans
Posté(e)

I- LE SENAT

Déjà, les sénateurs ne sèrvent à rien. Ils sont payés 20 000€ par mois et ils ne foûtent absolument rien.

L'ETAT SE PLAINT CAR IL N Y A PRESQUE PLUS DE SOUS DANS LES CAISSES ET SUPPRIME DES POSTES GAGNANT 1 500 € ET QUI BOSSENT 6/7 JOURS. CHERCHEZ L'ERREUR !!

*boing*

Je l'ai trouvé

"Indemnité mensuelle : 7 100,15 € bruts par mois" : tes 20 000 € ne correspondent à rien de réel et par conséquent toute ta diatribe est parfaitement faussée.

Il était bien ce jeu, j'ai gôgné !!

JE NE PARLE PAS TOUT SEUL, JE PARLE AU NOM DU PEUPLE QUI COMMENCE A EN AVOIR RAZ LE BOL ET JE VOUS TIENS AU COURANT.

J'ai pas voté pour toi pour que tu viennes dire des conneries en mon nom ; contrairement à ce que tu dis, tu parles tout seul.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
bibifricotin Membre 11369 messages
Forumeur alchimiste‚ 75ans
Posté(e)

Une question me taraude: pourquoi est ce que la France était prospère dans les années 60 ou 70 (c’est le souvenir que j'en ai, peut être seulement une impression?) alors que maintenant elle subit une crise qui semble insurmontable?

Entre temps, notre capacité à créer des richesses a augmenté considérablement (productivité), mais une part importante et croissante de la population a du mal à " s'en sortir».

La France n’a pas connu de guerre sur son territoire (en métropole) depuis 67 ans, je crois que c'est un record, une situation idéale pour la prospérité?

Si l'on se focalise sur les besoins fondamentaux, par exemple se nourrir, se loger, s’habiller, se chauffer, ça n'a jamais été aussi facile de produire suffisamment pour la population entière, mais alors pourquoi est ce si difficile de se loger, et si cher de satisfaire ces besoins qu'une part importante de nos concitoyens ne parvient pas à vivre de manière décente?

Pensez vous que c'est le prix du pétrole tout seul qui explique cette situation?

Pensez vous que ce sont les financiers les seuls responsables?

Pensez vous que ce sont les riches qui ont appauvri la France?

Je ne peux pas m'empêcher de penser que les politiques, ou la politique ou mieux nos choix politique nous ont conduit à la situation présente, avec plus la moitié du PIB qui part dans le budget de l'état, sans compter un endettement de l'état qui représentera bientôt l'équivalent d'un an de PIB!

Si vous avez des explications, elles pourraient aider à prendre les bons choix devant les urnes, ou bien on continue à s'enfoncer dans ce bourbier, ou bien on essaye d'en sortir.

Qui a une réponse?

,

C'est pourtant tout simple.

Notre système de croissance basé sur le productivisme ne fonctionne plus car les ressources s’épuisent !

La seule solution est la conversion écologique si nous voulons survivre .

Cette conversion changera tous nos rapports sociaux et nos comportements consuméristes.

Plus tôt on en prendra conscience mieux ça vaudra .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Aaltar Membre 11523 messages
Con de Sysiphe‚ 44ans
Posté(e)

Notre système de croissance basé sur le productivisme ne fonctionne plus car les ressources s’épuisent !

La seule solution est la conversion écologique si nous voulons survivre .

Comment la seconde partie peut être le postula de la première, surtout si celle-ci est erronée et insuffisante ? Ce n'est pas l'épuisement des matières premières qui ont couté à la France son productivisme, mais la mondialisation à laquelle on peut coupler la délocalisation. Même avec des matières premières sans aucune variation de flux ont aurait connu le déclin de l'industrie en France.

Alors conclure que l'écologie est la solution si on doit survivre, je ne dis pas que c'est faux, mais je dis que c'est un avis juste partisan et que ça n'engage aucun perspective plus vraie qu'une autre perspective partisane.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
ManhattanStory Membre+ 14228 messages
Imperoratriz à temps partiel‚
Posté(e)

I- LE SENAT

Déjà, les sénateurs ne sèrvent à rien. Ils sont payés 20 000€ par mois et ils ne foûtent absolument rien.

L'ETAT SE PLAINT CAR IL N Y A PRESQUE PLUS DE SOUS DANS LES CAISSES ET SUPPRIME DES POSTES GAGNANT 1 500 € ET QUI BOSSENT 6/7 JOURS. CHERCHEZ L'ERREUR !!

*boing*

Je l'ai trouvé

"Indemnité mensuelle : 7 100,15 € bruts par mois" : tes 20 000 € ne correspondent à rien de réel et par conséquent toute ta diatribe est parfaitement faussée.

Il était bien ce jeu, j'ai gôgné !!

JE NE PARLE PAS TOUT SEUL, JE PARLE AU NOM DU PEUPLE QUI COMMENCE A EN AVOIR RAZ LE BOL ET JE VOUS TIENS AU COURANT.

J'ai pas voté pour toi pour que tu viennes dire des conneries en mon nom ; contrairement à ce que tu dis, tu parles tout seul.

*reboing retour boomerang"

Avant de déblatérez autant se renseigner :sleep: Tu es loin du compte, ne t'arrête pas au salaire mensuel, tu sais pertinement que les politiqus en général ont plus de cartouches dans la rémunération, voyons......

Sénateur : 13 340 € bruts par mois

Indemnité mensuelle : 7 100,15 € bruts par mois qui comprend une indemnité de base (5 514,68 €), une indemnité de résidence (165,44 €) et une indemnité de fonction non imposable (1 420,03 €). Cela représente 5 405,76 € net par mois.

Indemnité représentative de frais de mandat : 6 240,18 € bruts par mois pour faire face aux diverses dépenses liées à l'exercice de leur mandat (voiture, loyer, frais de réception, d'habillement...).

Avantages : 7 548 € mis à disposition pour rémunérer ses collaborateurs, dotation micro-informatique, accès gratuit à l'ensemble du réseau SNCF en 1re classe, forfait global de communications téléphoniques. Le président du Sénat jouit d'une indemnité propre de plus de 14 000 €.

Cumul : possible. Un sénateur ne peut cumuler son indemnité parlementaire et les indemnités d'autres mandats électifs que dans la limite d'une fois et demie le montant brut de l'indemnité parlementaire de base, soit 8 272,02 € net. Un parlementaire ne peut donc percevoir plus de 2 757,34 € au titre de ses mandats locaux.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Aaltar Membre 11523 messages
Con de Sysiphe‚ 44ans
Posté(e)

Et donc ? Ca fait combien au final (je le demande car j'ai besoin de voir le calcul)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Vasily Membre 1455 messages
Forumeur problématique‚
Posté(e)

Notre système de croissance basé sur le productivisme ne fonctionne plus car les ressources s’épuisent !

La seule solution est la conversion écologique si nous voulons survivre .

Surtout que beaucoup de nos ressources sortent d'Afrique.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

×