Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Le délai d'avortement, pourquoi est il variable d'un pays a un autre?

Messages recommandés

Elsa Membre+ 29927 messages
Amiereuse de Nouille <3 Zalakiss‚ 26ans
Posté(e)

Bonjour!

Tout d'abord, ce sujet ne vous demande pas votre avis sur l'avortement, d'ailleurs ce n'est pas pour donner le mien ni faire un scandale sur ca^^ j'imagine qu'il y a deja un tas de sujets pour ça ..

Mais en recherchant un article de presse récent je suis tombée sur un site assez "etonnant"...

En Europe (UE des 27) il se produit un avortement toutes les 27 secondes, soit presque un 1,2 millions d'avortements par an. Une grossesse sur cinq se termine par un avortement (18,5%).

Je trouve ça enorme, une grossesse sur 5..

sur ce même site, je lis qu'en Albanie, dans les années 80, une grossesse sur deux conduisait a un avortement. Et qu'en Algérie, l'avortement est vraiment interdit, a votre avis, pourquoi?

L’article 304 de code pénal stipule “quiconque par aliments, breuvage, médicaments, manœuvres, violence ou par tout autre moyen, a procuré ou tenté de procurer l’avortement d’une femme enceinte ou supposée enceinte qu’elle y ait consenti ou non est puni d’un emprisonnement de un an à cinq ans et d’une amende de 500 à 10 000 dinars. Et si la mort en résulte, la peine est la réclusion de 10 à 20 ans”.

Pourquoi l'interdire?

Autre chose.. Pourquoi le délai n'est il pas le meme? C'est normal de "tuer" ou de "laisser mourir" ? En sachant qu'il peut rester vivant pendant 10h?

Par exemple (toujours d'après ce site) en Biellorussie, c'est autorisé jusqu'a la 12e semaine, ou la 28e SI raison de santé

Rappelons que le délai anglais, de 24 semaines, oblige les médecins à tuer ou laisser mourir des enfant avortés qui peuvent survivre sans aucune assistance jusqu'à 10 heures.

Voila.. J'ai du mal a saisir pourquoi d'un pays a un autre le délai pour avorter peut être vraiment différent.. Que ce soit d'un pays a un autre, c'est la meme évolution du foetus (sauf cas particuliers bien sur), si on considère qu'au bout de x semaines on ne peut plus avorter en france, pourquoi dans un autre pays ce n'est pas le meme?

(désolée si les chiffres ne sont pas vraiment exacts, mais ils sont répertoriés sur plusieurs sites, donc j'imagine que c'est plus ou moins exact, mais ca doit être difficile de réellement etre précis dans ce genre statistiques..)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
baillousque Membre 2246 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Zalazalée

ta question des délais différents

La réponse est pour moi que l'on ne peut légitimer un délais plutôt qu'un autre ..

pour la raison qu'on ne peut légitimer l'avortement

cette incertitude manifeste du délai acceptable

vient de la

vient du refus d'une évidence :l'avortement supprime une vie humaine...

et sa légitimité n'est qu'un abus de pouvoir

des forts sur les faibles.

Cela fait rentrer la civilisation dans la régression et la violence

dont nous voyons de plus en plus les résultats.

Je ne condamne pas les personnes qui ont connu le malheur et le drame de l'avortement ,dont je suis ,mais je condamne avec la plus grande fermeté l'acte en lui même ,sa promotion politique et légale ,le mensonge qui l'entoure .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Magus
Invité Magus Invités 0 message
Posté(e)

Sur l'interdit, c'est majoritairement sur prescription religieuse. Après, sur les différences de délais, cela dépend certainement autant de facteurs médicaux que de moeurs sociales (à mon avis). A savoir où se distingue l'humain de l'oeuf... Là on retombe dans un débat plus que labouré. La position française me semble intermédiaire et raisonnable pour toutes les sensibilités, à quelques extrémistes près.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Rasibus Membre 4080 messages
Forumeur alchimiste‚ 86ans
Posté(e)
. A savoir où se distingue l'humain de l'oeuf... Là on retombe dans un débat plus que labouré. La position française me semble intermédiaire

Parler de position intermédiaire n'a guère de justification dans la mesure où la vie (comme d'ailleurs la mort) est un processus continu.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Grenadine33
Invité Grenadine33 Invités 0 message
Posté(e)

Le délai est difficile à fixer, d'autant que la réanimation néonat a fait de grands progrès. Les foetus pouvant être avortés autant que sauvés par la médecine en cas d'accouchement précoce. Bref c'est un sujet épineux dont je ne connais pas la réponse.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Elsa Membre+ 29927 messages
Amiereuse de Nouille <3 Zalakiss‚ 26ans
Posté(e)

vient du refus d'une évidence :l'avortement supprime une vie humaine...

et sa légitimité n'est qu'un abus de pouvoir

des forts sur les faibles.

Cela fait rentrer la civilisation dans la régression et la violence

dont nous voyons de plus en plus les résultats.

Je ne condamne pas les personnes qui ont connu le malheur et le drame de l'avortement ,dont je suis ,mais je condamne avec la plus grande fermeté l'acte en lui même ,sa promotion politique et légale ,le mensonge qui l'entoure .

Oui, mais je pensais que l'avortement n'etait pas considéré comme une supression de vie humaine avait le délai que l'on a pour avorter.. Alors ca me semble assez dérisoire que dans certains pays, ce délai est presque le double..

Je suis plus ou moins d'accord..

Sur l'interdit, c'est majoritairement sur prescription religieuse. Après, sur les différences de délais, cela dépend certainement autant de facteurs médicaux que de moeurs sociales (à mon avis). A savoir où se distingue l'humain de l'oeuf... Là on retombe dans un débat plus que labouré. La position française me semble intermédiaire et raisonnable pour toutes les sensibilités, à quelques extrémistes près.

C'est ce que j'avais pensé, mais une amie musulmane m'a dit qu'elle ne pouvait pas prendre la pilule, ni utiliser de préservatifs.. Donc elle a pas mal de "chances" de tomber enceinte, et l'avortement est interdit "chez eux" (facon de parler) dans ce cas on fait comment? (on se fait avorter par un charlatan dans une ruelle sombre?)

Voilà, c'est ça qui me semble flou..

Idem, meme si je pense que certaines femmes en "abusent", mais ça c'est encore un autre débat^^

Les foetus pouvant être avortés autant que sauvés par la médecine en cas d'accouchement précoce. Bref c'est un sujet épineux dont je ne connais pas la réponse.

Rappelons que le délai anglais, de 24 semaines, oblige les médecins à tuer ou laisser mourir des enfant avortés qui peuvent survivre sans aucune assistance jusqu'à 10 heures.

Alors pourquoi ils font ca, si les foetus peuvent être "récupérés"?

Merci de ta sincérité :p

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Arsenic504
Invité Arsenic504 Invités 0 message
Posté(e)

.... Je crois que t'as oublié la notion d'abstinence qui explique d'être contre la contradiction ET l'avortement sans pour autant en étant en contradiction.

Faut pas oublier que la base même de la longévité d'une société est la famille car c'est une institution qui permet de créer des membre de la société éduqué standardisé celons les valeurs de cette dernière

Donc les religion considérant la famille comme meilleurs milieu possible pour les enfants. L'abstinence étant la seul méthode efficace d'éviter une conception. On en est arrivé à la virginité jusqu'au mariage.

De même que les religion étant très souvent attacher à la vie l'avortement est donc aussi interdit.

Les religieux voient aujourd'hui une décadence car la famille mute et la sexualité évolue

Nous somme dans une position intermédiaire ce qui explique les accrochages entre puritains et libertins.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Elsa Membre+ 29927 messages
Amiereuse de Nouille <3 Zalakiss‚ 26ans
Posté(e)

.... Je crois que t'as oublié la notion d'abstinence qui explique d'être contre la contradiction ET l'avortement sans pour autant en étant en contradiction.

Faut pas oublier que la base même de la longévité d'une société est la famille car c'est une institution qui permet de créer des membre de la société éduqué standardisé celons les valeurs de cette dernière

Donc les religion considérant la famille comme meilleurs milieu possible pour les enfants. L'abstinence étant la seul méthode efficace d'éviter une conception. On en est arrivé à la virginité jusqu'au mariage.

De même que les religion étant très souvent attacher à la vie l'avortement est donc aussi interdit.

Les religieux voient aujourd'hui une décadence car la famille mute et la sexualité évolue

Nous somme dans une position intermédiaire ce qui explique les accrochages entre puritains et libertins.

L'abstinence.. Hors mariage. Une fois mariés ils ont le droit (le devoir?) d'avoir des rapports sexuels..

Oui oui, la base de la société est bien les familles qui la composent.. MAIS cela veut il pour autant dire que l'on doit fonder une famille au plus vite?

Oui oui, mais (ce que je vais dire n'a absolument rien de méchant) dans ce genre de culture, on se marie jeune (c'est un avis perso hein).. Donc oui, a la base (..) on ne couche pas hors mariage dans cette religion, mais justement après le mariage? On est sensés être parents a peine mariés?

Ca par contre je comprends.. Mais c'est bien remettre son enfant aux mains de dieu.. Et c'est bien dommage si on n'a pas les moyens, pas la maturité, voire pas l'envie d'avoir un enfant, qu'on soit interdite de se faire avorter, mais interdite aussi de se protéger..

??

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Feuille Membre 10893 messages
Tête en l'air‚ 36ans
Posté(e)

Bah au plus simple... soit t'es prêt à assumer une paternité/maternité, soit pas. Dans le second cas, abstinence.

C'est très schématique, évidemment. Et Dieu merci, grâce aux progrès de la science, on est capables de déterminer de manière un peu précises quelles sont les périodes pendant lesquelles la femme est féconde... du coup, le "si vous n'êtes pas prêts à assumer un enfant dans l'immédiat, abstenez-vous" ne vaut que pour les périodes où la dame est potentiellement fécondable (oui, dit comme ça, c'est très moche :D).

C'est une question de responsabilité : si la situation afit que je ne serai pas capable d'assumer un enfant (enfin, que "nous", parce que bon, un gnome, ça ne se fait pas toute seule, c'est quand même une histoire de couple), alors nous ne prenons pas le risque qu'il y ait une grossesse.

Je trouve qu'Arsenic a bien résumé les choses même si nos sensibilités s'opposent.

Et donc, pour en revenir au sujet sur les délais variables : pour ma part, c'est un élément de plus qui montre qu'en fait, on décide arbitrairement que les foetus seront ou non protégés.

Il me semble que le délai légal en France est aussi celui au-delà duquel les techniques employées pour l'interruption de grossesse sont plus "barbares", et au moins les foetus sont, à ce stade, loin d'être viables ex utero (pour combien de temps encore ?) ... quand dans d'autres pays, on peut avorter à un stade où le petit pourrait vivre, que ce soit sous couveuse... ou même sans (en Chine, par exemple, on peut avorter jusqu'au terme et il ne me semble pas qu'il y ait de délai légal au Canada).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Arsenic504
Invité Arsenic504 Invités 0 message
Posté(e)

L'abstinence.. Hors mariage. Une fois mariés ils ont le droit (le devoir?) d'avoir des rapports sexuels..

Oui c'est un peu beaucoup encore le cas aujourd'hui l'expression "devoir conjugal" ça te dit quelque chose biggrin.gif

Oui oui, la base de la société est bien les familles qui la composent.. MAIS cela veut il pour autant dire que l'on doit fonder une famille au plus vite?

.

J'ai absolument rien dit à ce niveau là

Oui oui, mais (ce que je vais dire n'a absolument rien de méchant) dans ce genre de culture, on se marie jeune (c'est un avis perso hein).. Donc oui, a la base (..) on ne couche pas hors mariage dans cette religion, mais justement après le mariage?

C'est la notre de culture j'te signale. En europe on est surtout judéo-chrétiens et les plus catho ne cautionneront pas un mariage à 19 ans.

Même si je vois qu'à demis mots tu accuse les pays islamique ( avec énormément de pincette ) ce n'est pas "cette religions" nos religion monothéiste.

On est sensés être parents a peine mariés?

C'est le but du mariage sans vouloir te vexer t'es en train d'enfoncer des portes ouvertes.shrunkface.gif

Tu dramatise des situation normal. ton raisonnement consiste à dire : et si je j'ouvre la porte puis-je me permettre de lâcher la pogné au risque d'érafler le mur ou un inocent passant.

Ca par contre je comprends.. Mais c'est bien remettre son enfant aux mains de dieu.. Et c'est bien dommage si on n'a pas les moyens, pas la maturité, voire pas l'envie d'avoir un enfant, qu'on soit interdite de se faire avorter, mais interdite aussi de se protéger..

??

Tu vois ça uniquement de ton point de vue. Ce sont deux point de vue divergeant. D'un coté tu part du principe que la sexualité est un droit de l'autre on te maintiens que le sexe est à conserver pour la conception.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Zarathoustra2 Membre 8656 messages
Surhomme Nietzschéen‚ 45ans
Posté(e)

Pourquoi l'interdire?

Autre chose.. Pourquoi le délai n'est il pas le meme? C'est normal de "tuer" ou de "laisser mourir" ? En sachant qu'il peut rester vivant pendant 10h?

Par exemple (toujours d'après ce site) en Biellorussie, c'est autorisé jusqu'a la 12e semaine, ou la 28e SI raison de santé

Rappelons que le délai anglais, de 24 semaines, oblige les médecins à tuer ou laisser mourir des enfant avortés qui peuvent survivre sans aucune assistance jusqu'à 10 heures.

C'est ignoble comme pratique.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Arsenic504
Invité Arsenic504 Invités 0 message
Posté(e)

On fait ce qu'on peut je croyais que c'était incinéré dans l'heure moi

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Elsa Membre+ 29927 messages
Amiereuse de Nouille <3 Zalakiss‚ 26ans
Posté(e)

Bah au plus simple... soit t'es prêt à assumer une paternité/maternité, soit pas. Dans le second cas, abstinence.

C'est très schématique, évidemment. Et Dieu merci, grâce aux progrès de la science, on est capables de déterminer de manière un peu précises quelles sont les périodes pendant lesquelles la femme est féconde... du coup, le "si vous n'êtes pas prêts à assumer un enfant dans l'immédiat, abstenez-vous" ne vaut que pour les périodes où la dame est potentiellement fécondable (oui, dit comme ça, c'est très moche :D).

C'est une question de responsabilité : si la situation afit que je ne serai pas capable d'assumer un enfant (enfin, que "nous", parce que bon, un gnome, ça ne se fait pas toute seule, c'est quand même une histoire de couple), alors nous ne prenons pas le risque qu'il y ait une grossesse.

Et donc, pour en revenir au sujet sur les délais variables : pour ma part, c'est un élément de plus qui montre qu'en fait, on décide arbitrairement que les foetus seront ou non protégés.

Il me semble que le délai légal en France est aussi celui au-delà duquel les techniques employées pour l'interruption de grossesse sont plus "barbares", et au moins les foetus sont, à ce stade, loin d'être viables ex utero (pour combien de temps encore ?)

Donc tu es contre les rapports protégés entre mari et femme?

Ce ne serait pas plus simple d'utiliser des moyens de contraception?

C'est ça que je trouve "problématique".. Que l'on ait le droit en tout âme et conscience de se faire avorter d'un être vivant..

Oui c'est ce que je pense aussi, mais ca me met sur le cul (désolée de l'expression) de voir que dans certains pays ils peuvent se faire avorter d'un foetus qu'on considère comme un "enfant" ici (si je suis pas très claire, dites le et je reformulerais :p)

Oui c'est un peu beaucoup encore le cas aujourd'hui l'expression "devoir conjugal" ça te dit quelque chose biggrin.gif

.

J'ai absolument rien dit à ce niveau là

C'est la notre de culture j'te signale. En europe on est surtout judéo-chrétiens et les plus catho ne cautionneront pas un mariage à 19 ans.

Même si je vois qu'à demis mots tu accuse les pays islamique ( avec énormément de pincette ) ce n'est pas "cette religions" nos religion monothéiste.

C'est le but du mariage sans vouloir te vexer t'es en train d'enfoncer des portes ouvertes.:mouai:

Tu dramatise des situation normal. ton raisonnement consiste à dire : et si je j'ouvre la porte puis-je me permettre de lâcher la pogné au risque d'érafler le mur ou un inocent passant.

Tu vois ça uniquement de ton point de vue. Ce sont deux point de vue divergeant. D'un coté tu part du principe que la sexualité est un droit de l'autre on te maintiens que le sexe est à conserver pour la conception.

Oui oui, "devoir conjugal" me dit quelque chose :sleep: :D Non mais ce que je veux dire c'est qu'entre epoux c'est "normal" d'avoir des rapports (bon memes en temps que petits amis hein, je jette la pierre a personne :D). Donc être "obligés" (façon de parler) de coucher avec sa femme est donc une obligation de concevoir une famille avec elle dans l'immédiat? (en gros)

Je n'ai pas dit que tu avais dit ça^^ Je parlais de la culture algérienne/musulmanne (je ne dis pas qu'algérien veut dire musulman hein, ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dit :sleep: ^^)

Pourquoi donc? Non non, je n'accuse personne, je l'ai précisé plusieurs fois :mouai:

C'est juste que dans mon exemple, c'est bien un pays islamique qui est mis en cause, donc l'interdiction d'avorter, mais le devoir d'avoir des rapports sexuels sans contraception. Meme en se protégeant, on n'est pas sur à 100% de ne pas concevoir d'enfant (sauf si on a les trombes ligaturées ou une vasectomie bien sur hein) . En bref, je ne comprends pas pourquoi on ne peut pas (..) se protéger, mais que l'on doit avoir des rapports sexuels, et qu'en cas "d'accidents", on ne puisse pas avorter... Je ne savais pas que l'avortement etait encore interdit.. Je ne suis pas pour, mais de la a interdire a une femme d'avorter.. Je trouve ca abusé SURTOUT quand selon les moeurs elle n'est pas sensée se protéger.

Le but de se marier est d'avoir des enfants dans l'immédiat? Oo

Fonder une famille, oui bien sur, mais pourquoi considérer qu'une fois mariés on est sensés faire des enfants directement? (ou du moins risquer d'en faire et ne pas pouvoir "y remédier")

C'est a dire? Mon but n'est absolument pas de dramatiser, mais d'echanger des avis.. :mouai:

Oui oui, il faut une sexualité pour avoir un enfant, c'est logique. Mais automatiquement qu'on a une sexualité active on doit avoir un enfant? Je pense que dans ce cas c'est une situation.. Unilatérale on va dire. Pour avoir un bébé il faut une sexualité, mais avoir une sexualité n'est pas forcément dans le but de procréer je trouve..

(j'ai retiré toutes les citations que tu avais faites de moi, parce que la ca merde a chaque fois pour les balises :sleep: )

Rappelons que le délai anglais, de 24 semaines, oblige les médecins à tuer ou laisser mourir des enfant avortés qui peuvent survivre sans aucune assistance jusqu'à 10 heures.

C'est ignoble comme pratique.

Je n'aurais jamais cru que c'est légal de faire ca^^

"on fait ce qu'on peut"? Oo

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Zarathoustra2 Membre 8656 messages
Surhomme Nietzschéen‚ 45ans
Posté(e)

Sur l'interdit, c'est majoritairement sur prescription religieuse.

Faire reposer l'interdit sur la religion seule est un moyen de refuser le débat sur le fond.

L'interdit de l'avortement repose sur un questionnement philosophique historiquement antérieur aux religions. Les religions ont intégré ces réflexions dans leur corpus.

Au Ve siècle avant Jésus Christ, Lysias se lançait déjà dans des diatribes contre l'avortement. Au Ier csiècle après JC, Scribonius Largus, condamnait l'avortement, interprétant le serment d'Hippocrate comme ce qu'aujourd'hui nous nommerions pro-vie (cette interprétation est de nos jours contestée). Selon lui : "qui aura considéré comme impie de nuire à l'espérance encore incertaine d'un être humain, combien il jugera plus criminel de faire du mal à une créature déjà parfaite." L'interdit de l'avortement aurait donc des vertus morales, les mêmes que celles qui sont aujourd'hui attribuées à l'interdit de la peine de mort.

Réduire à la religion, avec implicitement l'argument "religion = stupidités", est trop simpliste, trop manichéen, et surtout c'est méconnaître l'Histoire.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Feuille Membre 10893 messages
Tête en l'air‚ 36ans
Posté(e)

Elles sont super pénibles à suivre, tes citations-réponses, Zala...

Donc tu es contre les rapports protégés entre mari et femme?

Je trouve que quand les rapports sont "protégés", on ne se donne pas entièrement à l'autre (et inversement). Je suis contre mettre une barrière physique ou chimique entre moi et mon mari.

Ce ne serait pas plus simple d'utiliser des moyens de contraception?

Plus simple d'utilisation, peut-être. Encore que pour ma part, je trouve ça très facile et franchement moins contraignant qu'une prise de comprimé à heure fixe (et dans mon cas, si y'a oubli de prise de température un jour, ça ne porte pas à conséquence...).

Mais en terme de sens, en termes de partage, en termes d'attention portés à l'autre, je pense que ce serait moins enrichissant. En plus de ne pas me doper aux hormones ou de nous débattre avec un bout de latex.

C'est ça que je trouve "problématique".. Que l'on ait le droit en tout âme et conscience de se faire avorter d'un être vivant..

Bin... l'être, il est vivant dès la fécondation, la question est de savoir à quel moment il devient une personne. La France dit que c'est à partir de la naissance, mais qu'il est protégé pendant la seconde partie de la grossesse (sauf exceptions, une des exceptions étant "s'il est handicapé"). Après, oui, c'est problématique, mais c'est aussi un souci de rechercher un équilibre, histoire qu'une femme qui souhaite à tout prix mettre fin à une grossesse ne foute pas sa vie en l'air au passage.

Oui c'est ce que je pense aussi, mais ca me met sur le cul (désolée de l'expression) de voir que dans certains pays ils peuvent se faire avorter d'un foetus qu'on considère comme un "enfant" ici (si je suis pas très claire, dites le et je reformulerais :p)

Tout comme d'autres sont "sur le cul" de voir que dans certains pays les conditions pour avoir accès à l'avortement sont nettement plus strictes que chez nous...

Au passage :

Meme en se protégeant, on n'est pas sur à 100% de ne pas concevoir d'enfant (sauf si on a les trombes ligaturées ou une vasectomie bien sur hein)

Perdu ! Y'a aussi un taux d'échec. :D

Les seuls moyens sûrs à 100%, ce sont l'abstinence et l'ablation de l'utérus. :sleep:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Elsa Membre+ 29927 messages
Amiereuse de Nouille <3 Zalakiss‚ 26ans
Posté(e)

Bah chez moi c'est super pénible pour les quote parce que ca ne ressort pas, et si je n'espace pas bein le "quote" du texte, il me dit que le nombre de balises ne correspond pas (donc trop de balises ouvrantes ou fermantes) et quand on écrit un message de 6km retrouver tous les quote pour voir lequel est de trop ou est manquant... ;)

Soit je fais le code couleur, soit je fais des fleches en ne séparant pas mon message de celui de la personne que je cite, et c'est pas l'idéal d'après une critique qu'on m'avait faite , mais si tu veux je teste, mais vous etes ennuyants d'avoir tous un avis différent sur ma facon de citer :sleep: :D

Elles sont super pénibles à suivre, tes citations-réponses, Zala...

Donc tu es contre les rapports protégés entre mari et femme?

Je trouve que quand les rapports sont "protégés", on ne se donne pas entièrement à l'autre (et inversement). Je suis contre mettre une barrière physique ou chimique entre moi et mon mari.

--------------> et imaginons que tu aies mal calculé ta courbe de température pour savoir si tu "peux" avoir des rapports ou pas, et que tu tombes enceinte.. Et que le moment ne soit pas vraiment idéal pour accueillir un enfant, tu ne trouverais pas ca "aberrant" d'avoir "l'interdiction" d'avorter? (je ne dis pas que tu avorterais, ou que tu n'avorterais pas hein, ca ne me regarde pas :p)

Ce ne serait pas plus simple d'utiliser des moyens de contraception?

Plus simple d'utilisation, peut-être. Encore que pour ma part, je trouve ça très facile et franchement moins contraignant qu'une prise de comprimé à heure fixe (et dans mon cas, si y'a oubli de prise de température un jour, ça ne porte pas à conséquence...).

Mais en terme de sens, en termes de partage, en termes d'attention portés à l'autre, je pense que ce serait moins enrichissant. En plus de ne pas me doper aux hormones ou de nous débattre avec un bout de latex.

--------------> ok, je comprends^^

C'est ça que je trouve "problématique".. Que l'on ait le droit en tout âme et conscience de se faire avorter d'un être vivant..

Bin... l'être, il est vivant dès la fécondation, la question est de savoir à quel moment il devient une personne. La France dit que c'est à partir de la naissance, mais qu'il est protégé pendant la seconde partie de la grossesse (sauf exceptions, une des exceptions étant "s'il est handicapé"). Après, oui, c'est problématique, mais c'est aussi un souci de rechercher un équilibre, histoire qu'une femme qui souhaite à tout prix mettre fin à une grossesse ne foute pas sa vie en l'air au passage.

--------------> Oui, c'est ça que je voulais dire, je sais que c'est vivant dès la fécondation, mais je voulais dire qu'au début ce n'est pas une personne, et que je pensais que le délai pour avorter etait le moment ou le foetus devenait une personne...

Oui c'est ce que je pense aussi, mais ca me met sur le cul (désolée de l'expression) de voir que dans certains pays ils peuvent se faire avorter d'un foetus qu'on considère comme un "enfant" ici (si je suis pas très claire, dites le et je reformulerais :p)

Tout comme d'autres sont "sur le cul" de voir que dans certains pays les conditions pour avoir accès à l'avortement sont nettement plus strictes que chez nous...

Au passage :

Meme en se protégeant, on n'est pas sur à 100% de ne pas concevoir d'enfant (sauf si on a les trombes ligaturées ou une vasectomie bien sur hein)

Perdu ! Y'a aussi un taux d'échec. :D

Les seuls moyens sûrs à 100%, ce sont l'abstinence et l'ablation de l'utérus. :sleep:

--------------> Je trouve ca normal que ce l'accés a l'avortement soit "stricte", parce que c'est une décision a ne pas prendre a la légère.. Mais l'interdire strictement est purement et simplement de la folie (a mon avis a moi, encore une fois ^^)

En ayant les trombes ligaturées ou en ayant un partenaire qui a subit une vasectomie on peut tomber enceinte? Oo

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Zarathoustra2 Membre 8656 messages
Surhomme Nietzschéen‚ 45ans
Posté(e)

L'antiquité prévoyait même des formes "d'avortement" après la naissance. Ils l'appelait "exposition". L'enfant exposé pouvait soit mourir, soit être adopté par un autre, soit finir esclave ou prostitué(e).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Elsa Membre+ 29927 messages
Amiereuse de Nouille <3 Zalakiss‚ 26ans
Posté(e)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Feuille Membre 10893 messages
Tête en l'air‚ 36ans
Posté(e)

Ah oui, là, ta manière de répondre, elle est encore pire, à la limite les couleurs sont un moindre mal.

Ici, je copie-colle le passage auquel je réponds, je surligne, et je clique sur l'icône "insérer une citation", comme ça, pouf, pas de soucis de balises... après, tu fais comme toi tu le sens le mieux. :p

et imaginons que tu aies mal calculé ta courbe de température pour savoir si tu "peux" avoir des rapports ou pas, et que tu tombes enceinte..

Alors déjà, je ne "calcule" pas ma courbe de température. Je "mesure". Ma température s'élève (c'est très net... et en même temps ce n'est pas de la fièvre, pou avoir observé les deux, la différence est très nette) au moment de l'ovulation. Et j'attends 3 jours de température "haute" et stable - justement pour éviter toute erreur avant de me dire qu'il n'y a pas de risque.

Là où il peut y avoir un risque, c'est principalement sur la première partie du cycle (température basse + observation de la glaire cervicale) parce que la durée de vie des spermatozoïdes est plus longue que celle d'un ovule.

Et que le moment ne soit pas vraiment idéal pour accueillir un enfant, tu ne trouverais pas ca "aberrant" d'avoir "l'interdiction" d'avorter? (je ne dis pas que tu avorterais, ou que tu n'avorterais pas hein, ca ne me regarde pas :p)

Donc, la réponse à ta question : non, je ne trouverais pas ça aberrant ; c'est une question de responsabilité : si je prends un risque, c'est que je suis prête à en assumer les conséquences.

Ce que tu dis, je pourrais le reformuler ainsi "si tu oublies ta pilule [alors que tu la prends d'habitude] ou que tu ne mets pas de préservatif [alors que c'est ton moyen de contraception habituel] ne trouverais pas "aberrant" qu'on te fasse la morale si tu crains de te retrouver enceinte" ?

Une méthode d'espacement des naissances, quelle que soit celle que l'on s'approprie, il faut la mettre en oeuvre rigoureusement...

je pensais que le délai pour avorter etait le moment ou le foetus devenait une personne...

Hébin non. ;)

En ayant les trombes ligaturées ou en ayant un partenaire qui a subit une vasectomie on peut tomber enceinte? Oo

C'est très très très très très très improbable... mais ça reste possible. ^^

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Elsa Membre+ 29927 messages
Amiereuse de Nouille <3 Zalakiss‚ 26ans
Posté(e)

Le soucis c'est que j'avais aussi fait comme ca a un certain moment (copier coller et cliquer sur "insérer une citation", mais on m'a reproché le fait de pas citer la personne, et que du coup c'etait brouillon.. J'ai tenté le "@ intel", on m'a reproché que puisque je parlais a une personne en particulier, ca ne servait a rien de reciter une partie de son message, or parfois ce sont de longs messages, et j'avais fait ca juste pour que ce soit plus clair.. Et le soucis de retourner dans le sujet et copier coller, c'est que souvent je réponds a plusieurs messages en meme temps (par exemple quand je le soir je m'en vais, et que le lendemain je reviens et qu'il y a eu X réponses..). Sur une réponse ca va.. Mais sur X réponses avec X citations dedans, ca fait vite "brouillon"..

Alors déjà, je ne "calcule" pas ma courbe de température. Je "mesure". Ma température s'élève (c'est très net... et en même temps ce n'est pas de la fièvre, pou avoir observé les deux, la différence est très nette) au moment de l'ovulation. Et j'attends 3 jours de température "haute" et stable - justement pour éviter toute erreur avant de me dire qu'il n'y a pas de risque.

Là où il peut y avoir un risque, c'est principalement sur la première partie du cycle (température basse + observation de la glaire cervicale) parce que la durée de vie des spermatozoïdes est plus longue que celle d'un ovule.

J'ai utilisé le verbe "calculer" dans le sens que tu calcules la différence au fond.. Mais je ne suis absolument pas une pro de ce genre de choses, vraiment pas, je comprends le strict minimum ^^

la réponse à ta question : non, je ne trouverais pas ça aberrant ; c'est une question de responsabilité : si je prends un risque, c'est que je suis prête à en assumer les conséquences.

Ce que tu dis, je pourrais le reformuler ainsi "si tu oublies ta pilule [alors que tu la prends d'habitude] ou que tu ne mets pas de préservatif [alors que c'est ton moyen de contraception habituel] ne trouverais pas "aberrant" qu'on te fasse la morale si tu crains de te retrouver enceinte" ?

Une méthode d'espacement des naissances, quelle que soit celle que l'on s'approprie, il faut la mettre en oeuvre rigoureusement...

Je suis d'accord avec ce principe, si on prend des risques on assume. Mais ce qui est particulier dans ce cas, c'est que des moyens de contraception sont "interdits", mais les rapports sont un "devoir".. La méthode de la courbe des températures n'est pas a la portée de tous (tout le monde ne comprend pas forcément exactement, et on n'a pas le droit a l'erreur dans ce cas la :p), et ca nécessite quand même une certaine expérience..

En ayant les trombes ligaturées ou en ayant un partenaire qui a subit une vasectomie on peut tomber enceinte? Oo

C'est très très très très très très improbable... mais ça reste possible. ^^

Je ne savais pas^^

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

×