Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Messages recommandés

Quasi-Modo Membre 14606 messages
Chercheur de ciel‚ 36ans
Posté(e)

Il me semble pouvoir distinguer deux grandes traditions au sein de l'athéisme, phénomène soit-dit-en-passant purement occidental : celle de Nietzsche et celle de Marx.

Le premier voulait transfigurer la nature pour transcender l'Histoire avec l'avènement du surhomme. Le second voulait transfigurer l'Histoire pour transcender la nature avec le concept de Fin de l'Histoire.

Je trouve cependant inconcevables aussi bien l'idée de transfigurer la nature que l'idée de transfigurer l'Histoire.

Transfigurer la nature ferait un surhomme dont l'inconscient n'existerait plus, puisqu'il devrait être pleinement conscient de la nature humaine, pour s'affirmer Homme dans sa totalité et donner un sens à l'humanité historique. Purement utopique, puisqu'il y a toujours plus d'informations à gérer au niveau perceptif que d'informations que le cerveau peut traiter. La nature, l'émotion, la pulsion, sont toujours premières, ce n'est que dans un second temps que nous pouvons les réprimer ou agir à partir d'elles, mais sans pouvoir les discipliner à leur source (l'inconscient).

Transcender l'Histoire supposerait une société où plus rien ne se produirait d'un points de vue historique. C'est ce que crurent les communistes sans aucun égard pour ce qui vivaient les dissidents de ce système qui furent éradiqués. Comment aujourd'hui oser décréter un tel état de l'Histoire? Je pense qu'il y aura toujours des faibles qui s'accrocheront à des plus forts, contrairement à Marx qui souhaitait annihiler toute forme de relation dominant/dominé.

Bref, je suis plus que sceptique. Et vous? Pensez-vous qu'il soit possible de transfigurer la nature ou de transfigurer l'Histoire?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
Elhyareno Membre 4313 messages
Le gremlins à lunette‚ 31ans
Posté(e)

Je ne pense pas que ces deux traditions soient réellement les plus grande. Je suis athée mais n'adhère à aucune des deux.

Quand à ta question je pense que c'est impossible et à éviter.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Bran ruz Membre 8737 messages
Artisan écriveur ‚ 53ans
Posté(e)

A mon sens, et ne le prenez pas mal, l'athée ne cherche pas a transifgurer quoi que ce soit.

Il ne croit pas en un Dieu. C'est tout.

Maintenant, si vous parlez des Nietzshéens ou des marxistes, c'est autre chose.

Il existe des athées qui sont simplement athées sans se réclamer des deux obédiences que vous avez cité.

C'est comme si je disais que les chrétiens ne sont que soit protestants, soit orthodoxes, et que je négligeais le point de vue des catholiques...;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Wipe Membre 4815 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Voilà. L'athéisme ne consiste pas à transfigurer quoi que ce soit, mais à se débarasser de Dieu pour remettre l'homme au coeur des préoccupations humaines. Se débarasser du théisme pour devenir vraiment humaniste.

Et ça n'a rien d'un phénomène purement occidental.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Delenda Carthago est Membre 4165 messages
Seigneur, garde-moi de mes amis. Mes ennemis, je m'en charge‚ 28ans
Posté(e)

On remarquera que les premiers humanistes étaient ... chrétiens. Et pas qu'un peu.

Par ailleurs, penser que croire en Dieu c'est mépriser l'Homme est faux. L'humanisme est une conséquence du christianisme.

En effet, ce l'Homme est une création de Dieu. A ce titre, il n'est pas acceptable de faire n'importe quoi avec l'Homme, il n'est pas acceptable de le mépriser, de rejeter la nature humaine comme mauvaise.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Wipe Membre 4815 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

On remarquera que les premiers humanistes étaient ... chrétiens. Et pas qu'un peu.

Les premiers humanistes étaient grecs, et vivaient avant JC. L'humanisme de la Renaissance marque justement la redécouverte des auteurs antiques par le monde chrétien. C'est un phénomène purement chrétien, notamment parce que les musulmans, par exemple, n'avait nul besoin de redécouvrir des auteurs qu'ils n'avaient pas vraiment oubliés.

L'humanisme consite à placer l'homme au centre, ce que ne font pas les religions théistes, à l'évidence.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
baillousque Membre 2246 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

55. L’Eglise reçoit de la Révélation divine le « sens de l’homme ». « Pour connaître l’homme, l’homme vrai, l’homme intégral, il faut connaître Dieu », disait Paul VI, et aussitôt après il citait sainte Catherine de Sienne qui exprimait sous forme de prière la même idée : « Dans ta nature, Dieu éternel, je connaîtrai ma nature ».

En effet l'humanisme athée fait l'impasse sur la dimension mystique de l'homme (4 ième degré de vie selon Saint Augustin)

et donc son humanisme est tronqué

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Wipe Membre 4815 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

En effet l'humanisme athée fait l'impasse sur la dimension mystique de l'homme (4 ième degré de vie selon Saint Augustin)

et donc son humanisme est tronqué

Et donc, concrètement, c'est quoi la différence entre un humanisme "tronqué" et un humanisme religieux ? Le premier truc qui me viens à l'esprit, ce que tuer son propre fils en sacrifice, comme Abraham était près à le faire, ce n'est pas quelque chose que ferait un athée. Et je cnstate que les "religions du livre" continue à se réclamer de cet infâme infanticide.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Delenda Carthago est Membre 4165 messages
Seigneur, garde-moi de mes amis. Mes ennemis, je m'en charge‚ 28ans
Posté(e)

Ah, c'est beau la manipulation.

Si tu connaissait un tant soit peu la Bible, tu saurais que Abraham n'a pas tué son fils.

Dieu a voulu mettre la foi d'Abraham à l'épreuve. Et ce dernier, bien que mort de chagrin (au sens métaphorique), a obéi. Car il savait que Dieu ne veut que le bien de l'homme.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Active111 Membre 474 messages
Forumeur survitaminé‚
Posté(e)

des solutions totalitaires semblent vouloir s'imposer à cause des structures préexistantes.

il ya eu l'empire romain et depuis il y a un rève d'unification universellle par la force qui a généré pas mal de guerres .

Dans cet empire régnait une idéologie, relativment bonhomme au début, à savoir le christianisme qui s'est pris pour la vérité par le fait qu'il était dominant chez soi.

Depuis on court après les unifications politiques et après une pensée qui réconcilierait les êtres ou ferait semblant de le faire.

L'athésime devient en france la pensée dominante par le biais de la philosophie et de la science. Là encore la liberté individuelle est à peu près nulle

dan la mesure où des pressions immodérées s'exercent en tous sens et génèrent chez nous des apppréciations toujours limitées.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Wipe Membre 4815 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Ah, c'est beau la manipulation.

Si tu connaissait un tant soit peu la Bible, tu saurais que Abraham n'a pas tué son fils.

Il voulait le faire, ca suffit largement à le qualifier d'infanticide. Le fait qu'on l'en ait empeché ne change pas la nature du geste.

Dieu a voulu mettre la foi d'Abraham à l'épreuve. Et ce dernier, bien que mort de chagrin (au sens métaphorique), a obéi. Car il savait que Dieu ne veut que le bien de l'homme.

Conclusion : pour les chrétiens, si Dieu l'ordonne il faut être prét à tuer. Ce n'est pas de l'humanisme, c'est du fanatisme.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Active111 Membre 474 messages
Forumeur survitaminé‚
Posté(e)

merci de réagir quand je philosophe, merde.

autre indication. il me semble qu'il ya dan l'athéisme une sorte d'héroisme adolescent. Heroisme d'opérette. .

on est fier de s'être débarassé de la superstition et d'autant plus que d'autres y croupissent encore, les pauvrets.

Ce qui n'est pas aimable vis à vis de grand-mère qui se hâte pour pas rater le début des vèpres.

les gens du XIXe siècle ont vécu leur athéisme avec plus de douleur parce que ça signifiait alors rompre avec la dominante cutlurelle.

Fallait avoir les couilles cérébrales bien accrochées. beaucoup l'ont vécu dans une solitude exténuante (Nietszche).

Marx l'a mieux vécu car il militait dans des groupes solidaires.

je pense que dan les pays islamiques auj. le phenomêne se reproduit peu ou prou .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Quasi-Modo Membre 14606 messages
Chercheur de ciel‚ 36ans
Posté(e)

Une fois que le sens du monde n'est plus donné à priori, il ne reste plus que l'Homme face à l'Histoire, face à son Histoire. Nul ne peut s'installer de cette façon dans l'absurdité sans se suicider. Il est vrai qu'à ce sujet j'ai fait l'impasse sur tous les phénoménologues. Mais hormis cela, je pense que ma liste est exhaustive.

Nietzsche, Marx ou les phénoménologues (sartre, heidegger, husserl, etc...)

Je serai curieux que les athées me précisent dans quelle pensée ils s'inscrivent pour vérifier mes dires.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Active111 Membre 474 messages
Forumeur survitaminé‚
Posté(e)

la mort fait peur sinon l'existence est souvent agréable. on peut se passer de dieu en regardant la TNT et pourvu qui'il y ait de quoi au frigo.

la peur qui a saisi les incroyants à la sortie de la meute en Occident, ce n'est pas tant la rupture avec la notion d'un dieu miséricordieux

c'est la rupture avec l'esprit ancestral du clan, quel qu'il soit. En russie on s'est suicidé quant la paternité de staline a été débattue.

mais ça ne répond pas à ta question. je ne suis d'ailleurs pas invité à y répondre.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Wipe Membre 4815 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Une fois que le sens du monde n'est plus donné à priori, il ne reste plus que l'Homme face à l'Histoire, face à son Histoire. Nul ne peut s'installer de cette façon dans l'absurdité sans se suicider.

Ben si. J'y arrive moi. Le sens du monde n'est pas donné a priori, c'est super. Ca veut dire qu'on est libre, de ce point de vue là. C'est une vie d'esclavage que je ne pourrais pas supporter.

Bref, enlève tes oeillères, ça ira mieux.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Grenouille Verte Membre 32822 messages
Tu n'auras d'autre batracien devant ma face‚ 104ans
Posté(e)
L'humanisme est une conséquence du christianisme.

Historiquement, l'humanisme est antérieur au christianisme, on l'a hérité des latins.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Active111 Membre 474 messages
Forumeur survitaminé‚
Posté(e)

le sens du monde est toujours donné à priori. ça s'appelle l'éducation.

Quand on est au chaud au sein d'une culture protectrice on se croit libre.

la religion étant fille de l'angoisse elle est marquée par cette intelligence de la situation

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Elhyareno Membre 4313 messages
Le gremlins à lunette‚ 31ans
Posté(e)

Une fois que le sens du monde n'est plus donné à priori, il ne reste plus que l'Homme face à l'Histoire, face à son Histoire. Nul ne peut s'installer de cette façon dans l'absurdité sans se suicider. Il est vrai qu'à ce sujet j'ai fait l'impasse sur tous les phénoménologues. Mais hormis cela, je pense que ma liste est exhaustive.

Nietzsche, Marx ou les phénoménologues (sartre, heidegger, husserl, etc...)

Je serai curieux que les athées me précisent dans quelle pensée ils s'inscrivent pour vérifier mes dires.

Courant de pensé : pragmatisme. C'est grave docteur ?:smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Delenda Carthago est Membre 4165 messages
Seigneur, garde-moi de mes amis. Mes ennemis, je m'en charge‚ 28ans
Posté(e)
L'humanisme est une conséquence du christianisme.

Historiquement, l'humanisme est antérieur au christianisme, on l'a hérité des latins.

Vous pourriez développer un peu plus, non.

Parce que moi aussi je peux dire des trucs du même style. Du genre: l'humanisme remonte aux Perses.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité morphee_
Invité morphee_ Invités 0 message
Posté(e)

Une fois que le sens du monde n'est plus donné à priori, il ne reste plus que l'Homme face à l'Histoire, face à son Histoire. Nul ne peut s'installer de cette façon dans l'absurdité sans se suicider. Il est vrai qu'à ce sujet j'ai fait l'impasse sur tous les phénoménologues. Mais hormis cela, je pense que ma liste est exhaustive.

Nietzsche, Marx ou les phénoménologues (sartre, heidegger, husserl, etc...)

Je serai curieux que les athées me précisent dans quelle pensée ils s'inscrivent pour vérifier mes dires.

Courant de pensé : pragmatisme. C'est grave docteur ?:smile2:

comment procédez-vous pour faire votre choix aux urnes afin de voter ?

c'est qu'un exemple... au moins dans la religion, les prêtres, etc, ne se confondent avec l'idée d'un être supérieur : Dieu. Ce qui évite, hormis l' cadre amoureux, bien des situations embarrassantes en société devant tout le monde...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

×