Aller au contenu

Comment peut on encore croire les politiques ?

Messages recommandés

Annonces
Maintenant
Invité 1107tang
Invité 1107tang Invités 0 message
Posté(e)

Les politiques, toutes familles confondus, sont des minables qui pensent qu'a une seule choses leur carrière. Enfin c'est mon avis, qui tous les jours se confirme.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Dionys Membre 992 messages
Forumeur accro‚ 35ans
Posté(e)

en meme temps c'est toujours les mêmes au pouvoir , faut pas être étonné

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
calou74 Membre 192 messages
Forumeur inspiré‚ 51ans
Posté(e)

il faut leur limiter leur mandat afin de renouveler cette classe politique

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
pope Membre 2 435 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

mandat rotatifs, limités dans le temps,pouvant etre viré a tout moment, democratie direct, autogestion et federation etc....bref, il faut concevoir une societe differente ou l'humain est au centre....une societe libertaire

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
carnifex Membre 5 601 messages
Forumeur alchimiste‚ 37ans
Posté(e)

Comment peut on encore croire les politiques ?

Voici un exemple parmi tant d'autres de mensonges de politique à savoir notre président du mérite Mr sarkozy

http://a5.sphotos.ak...750437564_n.jpg

SDF, plein emploi, pouvoir d’achat, droit à la retraite etc.

M. Sarkozy est le champion des promesses non tenues.

Tous les politiciens ne sont pas à son niveau, n’exagérons rien.

Modifié par carnifex

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Delenda Carthago est Membre 4 165 messages
Seigneur, garde-moi de mes amis. Mes ennemis, je m'en charge‚ 26ans
Posté(e)

mandat rotatifs, limités dans le temps,pouvant etre viré a tout moment, democratie direct, autogestion et federation etc....bref, il faut concevoir une societe differente ou l'humain est au centre....une societe libertaire

Imaginons que l'on applique votre truc.

Mandat rotatif... C'est quoi ça? Que les gens ne peuvent se présenter qu'une fois à un poste public?

Pourquoi pas... Mais si on trouve un grand président, qui travaille pour la France (du genre De Gaulle, quoi), là ce sera plus emmerdant.

Mandats limités dans le temps... Ils le sont déjà.

Révocable à tout instant... En gros, dès qu'une bande de zozos dans votre genre est pas d'accord et fait de l'esbrouffe, on vire le président?

Si jamais augmenter les impôts est nécessaire, comment le fera-t-on: personne ne sera content. Donc le président qui aura ce courage sera aussitôt viré et sa réforme nécessaire annulée.

Comment voulez-vous aller vers quelque chose?

Démocratie directe... Faudra un jour qu'on m'explique ce que cela signifie. J'ai déjà vu au moins 3 définitions différentes de ce truc.

En gros, seul le peuple peut décider?

C'est une grosse blague, ce truc. Et ça partira dans tous les sens. D'abord, organiser une éléction pour chaque décision est quasiment impossible. Ensuite, on tournera en rond. Imaginons que par un improbable miracle on arrive à instaurer cette "démocratie directe".

Bon. Un jour, on dit ça. Mais le lendemain, un orateur doué aura retourné la foule. Donc on dit ça. Arrive un troisième larron. On prend une autre direction. Le premier orateur recommence et influe de nouveau le foule et on repart pour un tour...

Ensuite, eh bien il me semble évident que dans le cas où on éliminerais tous les politiciens pour arriver à ce truc, une nouvelle caste se créerais. Les meilleurs orateurs et/ou démagogues auraient le pouvoir de par leur capacité à retourner les foules.

Et puis si jamais un nouvel Hitler arrivait et soulevait les foules, hein? Devrait-on le laisser agir au nom de la démocratie directe? Après tout, la "démocratie directe" l'aura voulue, non?

Ah, mais certaines choses seront interdites. Comme par exemple l'apparition de leaders, la représentation, on ne pourra pas élire des leaders, ect... Mais là, c'est plus la démocratie directe. Non?

Ben après tout, c'est au peuple de décider de ça, non?

Ou bien est-ce, en fait, l'oligarchie que formera les élites libertaires qui choisira?

Vos propositions sont intenables. Et ridicules, qui plus est.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
slanny Membre 5 248 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

La démocratie direct, cela marche plutôt bien en Suisse ^^

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Delenda Carthago est Membre 4 165 messages
Seigneur, garde-moi de mes amis. Mes ennemis, je m'en charge‚ 26ans
Posté(e)

Sauf qu'il s'agit d'un tout petit pays. Vous croyez que la même chose marcherais chez nous? Je suis sûr que non.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
slanny Membre 5 248 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

C'est sure que cela ne se ferait pas en claquant des doigts. Il ne faut bien sure pas tomber dans l’extrême et tous passez en referendum.

En suisse ils votent leurs impôts quand même^^.

http://www.libres.or...suisse_e503.htm

http://www.latribune...s-fortunes.html

http://www.lefigaro.fr/impots/2010/11/26/05003-20101126ARTFIG00687-la-suisse-vote-sur-un-taux-d-impot-minimum.php

Modifié par slanny

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Dazine Nacmara Membre 5 messages
Baby Forumeur‚ 24ans
Posté(e)
Un jour, on dit ça. Mais le lendemain, un orateur doué aura retourné la foule. Donc on dit ça. Arrive un troisième larron. On prend une autre direction. Le premier orateur recommence et influe de nouveau le foule et on repart pour un tour...

Ensuite, eh bien il me semble évident que dans le cas où on éliminerais tous les politiciens pour arriver à ce truc, une nouvelle caste se créerais. Les meilleurs orateurs et/ou démagogues auraient le pouvoir de par leur capacité à retourner les foules.

Et puis si jamais un nouvel Hitler arrivait et soulevait les foules, hein? Devrait-on le laisser agir au nom de la démocratie directe? Après tout, la "démocratie directe" l'aura voulue, non?

"Ce que nous avons écrit fera peut-être rire ceux qui restreignent à la seule plèbe des vices inhérents à tous les mortels ; la foule, dit-on, n'a aucun sens de la mesure, elle est redoutable à moins qu'on ne la frappe de terreur, elle est servile quand on la domine et arrogante quand elle domine, elle est étrangère à toute vérité, etc. Mais la nature est une et commune à tous... elle est la même chez tous. Tous les hommes deviennent arrogants quand ils exercent quelque domination, tous sont redoutables à moins qu'on ne les frappe de terreur, et la vérité, partout et presque toujours, est déformée par ceux qu’elle irrite ou qu’elle condamne ; surtout lorsqu’un seul homme ou quelques-uns exercent leur domination, et que, dans le procès, ils tiennent compte non pas du droit ou du vrai, mais de l’importance des fortunes."

Spinoza, défendant la démocratie et critiquant les ennemis de la "multitude".

Réfléchis à cette magnifique tirade, avant de mépriser si fortement le peuple. Tu pars du principe qu'il est idiot et qu'il ne sait pas réfléchir aux problèmes politiques, économiques et sociaux qui nous entourent. Ne faudrait-il pas pour cela qu'il soit mieux éduqué, que le savoir lui soit transmis à égalité ? La démocratie directe est faisable si on en rend le peuple équitablement capable, ce qui n'est pas le cas aujourd'hui puisqu'il y a une "élitisation" du savoir, ce qui nous fait croire que seule une oligarchie peut nous diriger.

Pour l'exemple d'Hitler, trop souvent utilisé, apprends qu'il est arrivé au pouvoir certes sans putsch militaire, mais aucunement démocratiquement au sens strict. C'est une conjoncture économique et politique grave qui l'a mené à être nommé chancelier, non pas un peuple (qui votait autant communiste que NSDAP à l'époque).

Pour ce qui est de la question, je pense que radicaliser le discours "anti-politique" est dangereux. Certes, beaucoup de nos politiques sont véreux, égoïstes, inconscients, présomptueux, mais l'activité politique en elle même est importante, et le peuple doit s'en ressaisir.

"Si tu ne t'occupes pas de politique, les politiques, eux, s'occuperont de toi.."

Modifié par Dazine Nacmara

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Delenda Carthago est Membre 4 165 messages
Seigneur, garde-moi de mes amis. Mes ennemis, je m'en charge‚ 26ans
Posté(e)

Je ne méprise pas le peuple. Surtout que j'en fais parti. Eh oui, je suis un membre du peuple.

Mais je ne me fais aucune illusion sur le talent de certains.

Hitler a su galvaniser son peuple et à être suivi durant tout son règne.

Un excellent orateur peut faire des miracles: Cicéron savait parfaitement renverser l'opinion en sa faveur.

Même si on donne au peuple une éducation égale et quasiment parfaite, il y aura toujours des gens plus faibles ou/et crédules.

Par ailleurs, quelle éducation leur donner? Quand on voit que les historiens sont souvent en conflits sur de nombreux épisodes (et en général pour des raisons idéologiques qui poussent une majorité à ignorer certains faits afin d'aller dans le sens d'une certaine interprétation).

Quand à Spinoza, je ne le connais pas vraiment. A vrai dire, je m'en fous un peu.

Je préfère Machiavel pour certains aspects.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
calou74 Membre 192 messages
Forumeur inspiré‚ 51ans
Posté(e)

tous les mandats ne sont pas limité dans le temps.

Regarde tous ces députés que l'on voit, c'est toujours les même depuis que je suis petit.

La remarque sur si on en trouve un bien est juste mais quand allons nous en trouver un bien , je parle du président.

Un gars qui nous fait serrer la ceinture et qui s'augmente au lendemain de l'élection, un président qui se soumet au USA en revenant dans l'Otan .......

mandat rotatifs, limités dans le temps,pouvant etre viré a tout moment, democratie direct, autogestion et federation etc....bref, il faut concevoir une societe differente ou l'humain est au centre....une societe libertaire

Imaginons que l'on applique votre truc.

Mandat rotatif... C'est quoi ça? Que les gens ne peuvent se présenter qu'une fois à un poste public?

Pourquoi pas... Mais si on trouve un grand président, qui travaille pour la France (du genre De Gaulle, quoi), là ce sera plus emmerdant.

Mandats limités dans le temps... Ils le sont déjà.

Révocable à tout instant... En gros, dès qu'une bande de zozos dans votre genre est pas d'accord et fait de l'esbrouffe, on vire le président?

Si jamais augmenter les impôts est nécessaire, comment le fera-t-on: personne ne sera content. Donc le président qui aura ce courage sera aussitôt viré et sa réforme nécessaire annulée.

Comment voulez-vous aller vers quelque chose?

Démocratie directe... Faudra un jour qu'on m'explique ce que cela signifie. J'ai déjà vu au moins 3 définitions différentes de ce truc.

En gros, seul le peuple peut décider?

C'est une grosse blague, ce truc. Et ça partira dans tous les sens. D'abord, organiser une éléction pour chaque décision est quasiment impossible. Ensuite, on tournera en rond. Imaginons que par un improbable miracle on arrive à instaurer cette "démocratie directe".

Bon. Un jour, on dit ça. Mais le lendemain, un orateur doué aura retourné la foule. Donc on dit ça. Arrive un troisième larron. On prend une autre direction. Le premier orateur recommence et influe de nouveau le foule et on repart pour un tour...

Ensuite, eh bien il me semble évident que dans le cas où on éliminerais tous les politiciens pour arriver à ce truc, une nouvelle caste se créerais. Les meilleurs orateurs et/ou démagogues auraient le pouvoir de par leur capacité à retourner les foules.

Et puis si jamais un nouvel Hitler arrivait et soulevait les foules, hein? Devrait-on le laisser agir au nom de la démocratie directe? Après tout, la "démocratie directe" l'aura voulue, non?

Ah, mais certaines choses seront interdites. Comme par exemple l'apparition de leaders, la représentation, on ne pourra pas élire des leaders, ect... Mais là, c'est plus la démocratie directe. Non?

Ben après tout, c'est au peuple de décider de ça, non?

Ou bien est-ce, en fait, l'oligarchie que formera les élites libertaires qui choisira?

Vos propositions sont intenables. Et ridicules, qui plus est.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Dionys Membre 992 messages
Forumeur accro‚ 35ans
Posté(e)

Si on ne peut faire confiance au peuple pour un referendum, on peut encore moins pour une election.

Autant revenir a la monarchie absolue.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Dazine Nacmara Membre 5 messages
Baby Forumeur‚ 24ans
Posté(e)

Évidemment que tu fais partie du peuple, ce qui est d'autant plus triste quand on voit comment tu raisonnes.

Une éducation populaire, égalitaire, une éducation moins manipulée, dans laquelle tous les citoyens pourraient forger leur avis, une éducation qui ferait que justement ça ne serait pas les discours, les talents de tribun qui convaincraient mais le fond, la conscience politique, les valeurs...

Il y a et aura forcément des conflits idéologiques dans l'enseignement, ce qui est logique. Mais c'est un devoir pour l’Éducation Nationale et les médias de défendre la démocratie et le pluralisme, et ce n'est pas en détournant le peuple (ici, je parle de la couche populaire et non pas "supérieure" hiérarchiquement) de la vie politique (ce qui se passe actuellement) que cette même démocratie s'arrangera.

Eh bien cette phrase de Spinoza dit tout, pourtant.

Modifié par Dazine Nacmara

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
AngeEtDemon Membre 227 messages
Forumeur activiste‚
Posté(e)

mandat rotatifs, limités dans le temps,pouvant etre viré a tout moment, democratie direct, autogestion et federation etc....bref, il faut concevoir une societe differente ou l'humain est au centre....une societe libertaire

Imaginons que l'on applique votre truc.

Mandat rotatif... C'est quoi ça? Que les gens ne peuvent se présenter qu'une fois à un poste public?

Pourquoi pas... Mais si on trouve un grand président, qui travaille pour la France (du genre De Gaulle, quoi), là ce sera plus emmerdant.

Mandats limités dans le temps... Ils le sont déjà.

Révocable à tout instant... En gros, dès qu'une bande de zozos dans votre genre est pas d'accord et fait de l'esbrouffe, on vire le président?

Si jamais augmenter les impôts est nécessaire, comment le fera-t-on: personne ne sera content. Donc le président qui aura ce courage sera aussitôt viré et sa réforme nécessaire annulée.

Comment voulez-vous aller vers quelque chose?

Démocratie directe... Faudra un jour qu'on m'explique ce que cela signifie. J'ai déjà vu au moins 3 définitions différentes de ce truc.

En gros, seul le peuple peut décider?

C'est une grosse blague, ce truc. Et ça partira dans tous les sens. D'abord, organiser une éléction pour chaque décision est quasiment impossible. Ensuite, on tournera en rond. Imaginons que par un improbable miracle on arrive à instaurer cette "démocratie directe".

Bon. Un jour, on dit ça. Mais le lendemain, un orateur doué aura retourné la foule. Donc on dit ça. Arrive un troisième larron. On prend une autre direction. Le premier orateur recommence et influe de nouveau le foule et on repart pour un tour...

Ensuite, eh bien il me semble évident que dans le cas où on éliminerais tous les politiciens pour arriver à ce truc, une nouvelle caste se créerais. Les meilleurs orateurs et/ou démagogues auraient le pouvoir de par leur capacité à retourner les foules.

Et puis si jamais un nouvel Hitler arrivait et soulevait les foules, hein? Devrait-on le laisser agir au nom de la démocratie directe? Après tout, la "démocratie directe" l'aura voulue, non?

Ah, mais certaines choses seront interdites. Comme par exemple l'apparition de leaders, la représentation, on ne pourra pas élire des leaders, ect... Mais là, c'est plus la démocratie directe. Non?

Ben après tout, c'est au peuple de décider de ça, non?

Ou bien est-ce, en fait, l'oligarchie que formera les élites libertaires qui choisira?

Vos propositions sont intenables. Et ridicules, qui plus est.

Certes il est ridicule de créer un vote à chaque pet. Mais à vous lire, je me demande si on ne serait pas mieux en dictature... Non, parce qu'à priori, les masses sont manipulables à souhait, il n'existe pas de conscience avertie. Donc être en démocratie ne sert à rien...

Évidemment que tu fais partie du peuple, ce qui est d'autant plus triste quand on voit comment tu raisonnes.

Une éducation populaire, égalitaire, une éducation moins manipulée, dans laquelle tous les citoyens pourraient forger leur avis, une éducation qui ferait que justement ça ne serait pas les discours, les talents de tribun qui convaincraient mais le fond, la conscience politique, les valeurs...

Il y a et aura forcément des conflits idéologiques dans l'enseignement, ce qui est logique. Mais c'est un devoir pour l’Éducation Nationale et les médias de défendre la démocratie et le pluralisme, et ce n'est pas en détournant le peuple (ici, je parle de la couche populaire et non pas "supérieure" hiérarchiquement) de la vie politique (ce qui se passe actuellement) que cette même démocratie s'arrangera.

Eh bien cette phrase de Spinoza dit tout, pourtant.

En grande partie d'accord. La couche populaire on la détourne de toute culture qui pourrait l'aider à réfléchir.

Le neveu de Freud:

http://fr.wikipedia.org/wiki/Edward_Bernays

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Delenda Carthago est Membre 4 165 messages
Seigneur, garde-moi de mes amis. Mes ennemis, je m'en charge‚ 26ans
Posté(e)

Évidemment que tu fais partie du peuple, ce qui est d'autant plus triste quand on voit comment tu raisonnes.

Une éducation populaire, égalitaire, une éducation moins manipulée, dans laquelle tous les citoyens pourraient forger leur avis, une éducation qui ferait que justement ça ne serait pas les discours, les talents de tribun qui convaincraient mais le fond, la conscience politique, les valeurs...

Il y a et aura forcément des conflits idéologiques dans l'enseignement, ce qui est logique. Mais c'est un devoir pour l’Éducation Nationale et les médias de défendre la démocratie et le pluralisme, et ce n'est pas en détournant le peuple (ici, je parle de la couche populaire et non pas "supérieure" hiérarchiquement) de la vie politique (ce qui se passe actuellement) que cette même démocratie s'arrangera.

Eh bien cette phrase de Spinoza dit tout, pourtant.

Ma réflexion est-elle triste? Ou lucide?

Je vois tout un tas de gens gober des salades et des conneries en tous genre. Je ne dis pas que ce n'est pas mon cas. Mais disposant d'une marge de manoeuvre supérieure grâce à mes professeurs et à la bibliothèque de mon université, je suis capable d'exercer un certain jugement.

Après, je suis d'accord: il faudrait une bien meilleure éducation.

mandat rotatifs, limités dans le temps,pouvant etre viré a tout moment, democratie direct, autogestion et federation etc....bref, il faut concevoir une societe differente ou l'humain est au centre....une societe libertaire

Imaginons que l'on applique votre truc.

Mandat rotatif... C'est quoi ça? Que les gens ne peuvent se présenter qu'une fois à un poste public?

Pourquoi pas... Mais si on trouve un grand président, qui travaille pour la France (du genre De Gaulle, quoi), là ce sera plus emmerdant.

Mandats limités dans le temps... Ils le sont déjà.

Révocable à tout instant... En gros, dès qu'une bande de zozos dans votre genre est pas d'accord et fait de l'esbrouffe, on vire le président?

Si jamais augmenter les impôts est nécessaire, comment le fera-t-on: personne ne sera content. Donc le président qui aura ce courage sera aussitôt viré et sa réforme nécessaire annulée.

Comment voulez-vous aller vers quelque chose?

Démocratie directe... Faudra un jour qu'on m'explique ce que cela signifie. J'ai déjà vu au moins 3 définitions différentes de ce truc.

En gros, seul le peuple peut décider?

C'est une grosse blague, ce truc. Et ça partira dans tous les sens. D'abord, organiser une éléction pour chaque décision est quasiment impossible. Ensuite, on tournera en rond. Imaginons que par un improbable miracle on arrive à instaurer cette "démocratie directe".

Bon. Un jour, on dit ça. Mais le lendemain, un orateur doué aura retourné la foule. Donc on dit ça. Arrive un troisième larron. On prend une autre direction. Le premier orateur recommence et influe de nouveau le foule et on repart pour un tour...

Ensuite, eh bien il me semble évident que dans le cas où on éliminerais tous les politiciens pour arriver à ce truc, une nouvelle caste se créerais. Les meilleurs orateurs et/ou démagogues auraient le pouvoir de par leur capacité à retourner les foules.

Et puis si jamais un nouvel Hitler arrivait et soulevait les foules, hein? Devrait-on le laisser agir au nom de la démocratie directe? Après tout, la "démocratie directe" l'aura voulue, non?

Ah, mais certaines choses seront interdites. Comme par exemple l'apparition de leaders, la représentation, on ne pourra pas élire des leaders, ect... Mais là, c'est plus la démocratie directe. Non?

Ben après tout, c'est au peuple de décider de ça, non?

Ou bien est-ce, en fait, l'oligarchie que formera les élites libertaires qui choisira?

Vos propositions sont intenables. Et ridicules, qui plus est.

Certes il est ridicule de créer un vote à chaque pet. Mais à vous lire, je me demande si on ne serait pas mieux en dictature... Non, parce qu'à priori, les masses sont manipulables à souhait, il n'existe pas de conscience avertie. Donc être en démocratie ne sert à rien...

Évidemment que tu fais partie du peuple, ce qui est d'autant plus triste quand on voit comment tu raisonnes.

Une éducation populaire, égalitaire, une éducation moins manipulée, dans laquelle tous les citoyens pourraient forger leur avis, une éducation qui ferait que justement ça ne serait pas les discours, les talents de tribun qui convaincraient mais le fond, la conscience politique, les valeurs...

Il y a et aura forcément des conflits idéologiques dans l'enseignement, ce qui est logique. Mais c'est un devoir pour l’Éducation Nationale et les médias de défendre la démocratie et le pluralisme, et ce n'est pas en détournant le peuple (ici, je parle de la couche populaire et non pas "supérieure" hiérarchiquement) de la vie politique (ce qui se passe actuellement) que cette même démocratie s'arrangera.

Eh bien cette phrase de Spinoza dit tout, pourtant.

En grande partie d'accord. La couche populaire on la détourne de toute culture qui pourrait l'aider à réfléchir.

Le neveu de Freud:

http://fr.wikipedia..../Edward_Bernays

Si si! On serait bien mieux en dictature! Avec moi en dictateur, bien sûr (faut pas exagérer, non plus)! :smile2: :smile2: :smile2:

Je suis plutôt porté sur un pouvoir fort. Je pense que c'est le meileur moyen de gouverner sur le long terme dans le bien du pays.

La problème, aujourd'hui, est que les hommes politiques ne sont pas intègres. La France n'est pas leur préoccupation. Ni le bien commun.

Le pouvoir au peuple, c'est bien joli. Mais si le peuple n'élit que des gens dont l'intérêt est de s'en mettre plein les poches après avoir fait des promesses mirobolantes, intenables et (intenues), ça n'arragne rien les choses.

Pour la décharge du peuple, ajoutons qu'aujourd'hui, rares sont les politiciens vraiment honnêtes. Mais comment en est-on arrivé là?

Je crois que c'est parce que le système lui-même encourage ce genre de comportement: l'honnêteté ne fait plus partie du jeu. Et les gens l'ont accepté, en votant pour des gens qui leur promettaient la lune en ayant bien l'intention de la garder pour eux.

Les politiciens honnêtes, et souvent lucides, se sont vus dégagés parce qu'ils promettaient des larmes, de la souffrance et du sang. Bref, des efforts. Qui auraient peut-être permis de maintenir la France à un certain niveau.

Les français ont préférés les mensonges.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
AngeEtDemon Membre 227 messages
Forumeur activiste‚
Posté(e)

Moi je crois surtout qu'on trompe les gens. Je pense qu'il faut une certaine culture, avoir des notions en économie,connaître le système financier comment il fonctionne, avoir appris à réfléchir. Et surtout qu'on nous cache pas la moitié des informations pour fausser notre raisonnement et nous amener comme des boeufs brouter l'herbe là ou ça nous chante en attente de l'abattoir.

Chez les romains, c'était du pain et des jeux, ici, c'est coca et l'île de la tentation... Enfin je caricature.

Quant à l'intégrité des hommes politiques, combien de gens j'ai entendu dire: "Bah, ils ont le pouvoir, qui ne ferais pas pareil". Si c'est toute l'humanité qui est comme ça, ça promet... Alors moi je vais vivre en ermite.laugh.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Grenouille Verte Membre 32 822 messages
Tu n'auras d'autre batracien devant ma face‚ 102ans
Posté(e)

"Ce que nous avons écrit fera peut-être rire ceux qui restreignent à la seule plèbe des vices inhérents à tous les mortels ; la foule, dit-on, n'a aucun sens de la mesure, elle est redoutable à moins qu'on ne la frappe de terreur, elle est servile quand on la domine et arrogante quand elle domine, elle est étrangère à toute vérité, etc. Mais la nature est une et commune à tous... elle est la même chez tous. Tous les hommes deviennent arrogants quand ils exercent quelque domination, tous sont redoutables à moins qu'on ne les frappe de terreur, et la vérité, partout et presque toujours, est déformée par ceux qu’elle irrite ou qu’elle condamne ; surtout lorsqu’un seul homme ou quelques-uns exercent leur domination, et que, dans le procès, ils tiennent compte non pas du droit ou du vrai, mais de l’importance des fortunes."

Spinoza, défendant la démocratie et critiquant les ennemis de la "multitude".

:plus:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité brindorge
Invité brindorge Invités 0 message
Posté(e)

actuellement pour croire un homme politique quel qu,il soit ,il faut être borné ,ou aimer se faire raconter des histoires de bonnes fées ou de petits poussins.j,ai là sous les yeux le programmes et promesses de sarkosy de 2007

je veux être le président qui prépare l,avenir des générations futures (et quel avenir.....)

je veux être le président d,une France fiere de ses valeurs et de son identité ( avec ça il a fait rire la moitié de la terre)

je veux être le président du pouvoir d,achat (ça c,est sur il n, a jamais été aussi bas ,mais il n,avait pas dit dans quel sens )

je veux être le président qui garantit de nouvelles protections (on sait pas les quelles)

je veux être le président d,un état fort et impartial (oui c,est raté une France a genoux ,une invation incontrolable )

je veux d,abord être le président de la valeur travail (avec sa politique merdique du travail il y en a de mopins en moins,merci sarko çà fera des vacances )

et tout cela avec un sourire jusquaux oreilles en se disant en luimême si les Français croient ça ,tout est possible...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation