Aller au contenu

Relations France Allemagne


milere

Messages recommandés

Membre, Posté(e)
milere Membre 423 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

Le torchon brûle à nouveau entre les deux.

Montebourg a ressorti Bismarck.

Un conflit armé.....fantasme....??

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant
Membre, Posté(e)
dihyia Membre 9 023 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

on attend les bombes de l'Iran mais le danger est p'têtre plus près....:snif:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité Grenadine33
Invités, Posté(e)
Invité Grenadine33
Invité Grenadine33 Invités 0 message
Posté(e)

J'espère que non, qu'il n'y aura pas d'escalade. On ne sait pas trop où l'on va, et c'est vrai que c'est pas très rassurant tout cela.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
voilacté Membre 5 896 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

J'aurai plutôt dit "Relations Allemagne France"

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
dihyia Membre 9 023 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

c'est la France qui a voulu cette Europe, c'est elle qui a tout fait pour y entrainer l'Allemagne... Ils ne demandaient rien eux... Et on s'est tiré tout seul une balle dans le pied qui nous coûte depuis une fortune et qui nous a ruinés.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
saint thomas Membre 17 547 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

Aprés avoir pris les grecs , les marchés , les agences de notations voilà que le nouveau bouc émissaire s'appelle Merkel

Faudra jamais arrêter de nous montrer des boucs émissaires pour nous abrutir assez afin qu'on oublie que la cause de toutes ces dérives c'est .................la monnaie euro

Et rien , aucune mutualisation des dettes , aucun rachat de dette de la BCE , aucun montant de fric du FMI injecté à fonds perdus et in éternum (et qu'il faudra rembourser car c'est pas une oeuvre de charité) ne changeront quoique ce soit au chmilblick

Ce qui est ahurissant c'est que le quidam le sache et pas ceux qui nous gouvernent , c'est vrai que le quidam est le seul à trinquer pour cette monnaie , ça aide à tilter plus vite , beaucoup plus vite

On attendra donc la faillite de l'Italie et de l'Espagne tranquillement , au rythme où les choses vont , je parie que les italiens et les espagnols vont devenir les prochains boucs émissaires :smile2: (faut toujours alimenter la machine à bouc émissaire si on veut faire regarder ailleurs à bon compte)

A part ça , les US et les chinois veulent nous "aider" ,:snif: c'est le signe que y'a du fric à se faire sur le dos des européens pour doper leur propre croissance

En affaire y' pas de sentiment , c'est le jeu du "qui niquera l'autre gagne" , un jeu qui date de la nuit des temps

Plus on restera dans ce merdier plus on s'enfoncera et quand on en sortira , je me demande dans quel état sera le pays

Récession , chômage, austérité OK , c'est le lot de presque la moitié des pays de la zone euro , cette spirale infernale est désormais connue

Mais à quelle hauteur pour la France ?:mouai: C'est là toute la question, l'avenir nous donnera la réponse

On a pas fini de trinquer auj, demain et quand on sortira de l'UE en panique avec des problémes sans fin entre pays pour savoir qui rembourse cette valse des milliards que l'UE nous aura donnée en héritage

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 60ans Posté(e)
bel68 Membre 873 messages
Baby Forumeur‚ 60ans‚
Posté(e)

Il me semble que le plus gros problème, est que français et allemands n'ont jamais eu les mêmes visions d'une économie, et d'une société.

Malgré tous les efforts depuis 1945, et une certaine évolution dans les mentalités, les deux peuples sont encore ancrés dans leur passé, dans leurs valeurs fondamentales, qui sont différentes depuis des millénaires.

Les peuples germaniques, sont des peuples ayant besoin de briller, progresser et de réussir, les peuples latins ont avant tout besoin de vivre et profiter de la vie. Solidarité chez les uns, individualisme chez les autres, les allemands sont plutôt offensifs, les français plutôt défensif, etc...

Un exemple : Les allemands (collectifs) ont acceptés des baisses de salaire ces dix dernières années, pour relancer la compétitivité de leurs entreprises... c'est quasi impensable en France (individualisme).

Les allemands continuent à penser que les français sont d'abords des bons vivants avant d'être des travailleurs, des donneurs de leçons avant de s'appliquer ces leçons.

D'autre part les français continuent de penser que les allemands sont un peuple froid et sans pitié.

Il y a du vrai dans ces clichés...

Les deux pays ne sont pas près de regarder l'avenir de la même façon, par contre ils peuvent s'entendre sur des points importants, car les deux ont besoins de sauvegarder l'économie européenne face au reste du monde.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité Imanouèl
Invités, Posté(e)
Invité Imanouèl
Invité Imanouèl Invités 0 message
Posté(e)

Oui. Fantasme.

Beaucoup de traités de paix et de coopération.

Une Europe qui part un peu à la dérive (temporairement j'espère, il y a assez de solutions pour ne pas renverser la table mais plutôt redéfinir le cadre européen, ce serait du gâchis) donc il faut remettre un "directeur" à sa tête.

Merkel devrait écouter ce qu'on a lui dire les pays du sud, durement touchés par la crise. (Portugal, Grèce, Italie).

Et ces pays ont pour chef de file la France.

Rien ne sert d'injecter du pognon dans un système qui semble leur profiter, larguer leur stock industriel.

Deux façons de voir les choses.

Pour moi ça ne débouchera pas sur une guerre, bien sûr, mais une possible scission de l'Europe en deux.

La France et les pays du Sud, qui ont tout à gagner à se tourner vers le Maghreb et créer (ou recréer) une alliance Méditerrannée.

Et les pays du Nord de l'autre, avec en tête l'Allemagne, ceux qui veulent bien suivre leur rythme éffreiné.

Je pense que c'est là dessus qu'il peut y avoir un schisme.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 39ans Posté(e)
Californication Membre 9 058 messages
Baby Forumeur‚ 39ans‚
Posté(e)

Ben ça fait froid dans le dos ...

Je ne comprends pas bien une chose, comment se fait-il qu'après avoir été l'actrice principale de deux conflits mondiaux, l'Allemagne soit toujours aussi puissante et influente en Europe ? Cette question va peut-être vous sembler ridicule :blush:

Mais bon, l'Allemagne d'aujourd'hui n'a plus rien à voir avec l'Allemagne du passé ...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 60ans Posté(e)
bel68 Membre 873 messages
Baby Forumeur‚ 60ans‚
Posté(e)

Bien au contraire, l'Allemagne ne change pas vraiment, bien sûr elle a pour l'instant une majorité de personnes pacifiques et démocrates, mais les partis néo-nazis progressent , surtout dans l'es-RDA, et dans certains coins avec la complicité...de la police.

D'autre part le peuple allemand est, et reste un peuple conquérant, heureusement pour le moment qu'économiquement, mais il n'échappera à personne qu'elle est entrain de renaitre politiquement.

Et de suite on notera son arrogance, son besoin de dicter aux autres ses visions, forte d'une bonne santé économique qui est la base du pays...

Il ne s'agit pas d'agiter le torchon rouge des sombres années de guerre, mais ne jamais oublier l'âme de chaque pays.

L'europe commune, et l'€uro, sont une chance pour avancer ensemble à condition de ne rien oublier du passé et rester vigilent.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité Imanouèl
Invités, Posté(e)
Invité Imanouèl
Invité Imanouèl Invités 0 message
Posté(e)

L'effort de reconstruction de l'Allemagne a sucité l'admiration de tous.

Ca a été catastrophique du point de vue patrimoine architectural parce que ça a été refait dans l'urgence. Mis à part certaines villes ou de grands architectes français :France: ont pensé verdure, style, espaces etc...

La croissance économique de l'Allemagne d'après guerre a été fulgurante.

Comme dirait neunoeil, la guerre est un soleil etc etc...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Forumeur confit, Posté(e)
Enchantant Membre 13 724 messages
Forumeur confit,
Posté(e)

Relation France Allemagne,

L’absurdité de cette présentation « Le torchonbrule entre la France et L’Allemagne » est de croire ou d’entretenir que l’uneou l’autre de ces nations européennes est en confrontation, alors qu’il s’agitd’une crise économique inédite et destructrice dans tout l’ensemble occidentalet par conséquent dans le monde.

Montebourg est un vieux jeune con dans toute sa splendeur etc’est paradoxalement Mélenchon qui lui fait la leçon en expliquant avec raison,que l’on ne peut pas dire n’importe quoi et que les mots ont un sens.

Considérer par ailleurs que les intérêts d’une nation sont analoguesà un combat de boxe entre deux individus est d’une imbécilité titanesque.

Par ailleurs, c’est toute la construction européenne qui estremise en cause dans ces fondements, non pas tant d’une volonté délibéré des peuples qui lacompose mais par un tsunami économique provenant des USA.

Crise occidentale ayantpour origine, l’application réussit au 20éme siècle d’une analyse Keynésiennequi préfère des politiques économiques visantà soutenir l’emploi, plutôt que de lutter contre l’inflation.

Or, il s’avère aujourd’hui que cette théorie économique Keynésiennen’est plus applicable dans le contexte économique d’aujourd’hui, alors qu’elleavait parfaitement joué son rôle entre les deux guerres.

C’est justement cette frontière compliquée à définir entrelutter contre l’inflation et soutenir l’emploi qui est l’objet du débat dansles discussions sur l’euro.

Les européens auront les deux sujets à traiter et mener defront simultanément, souhaitons leur et surtout à nous qu’ils réussissent.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
saint thomas Membre 17 547 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

Il me semble que le plus gros problème, est que français et allemands n'ont jamais eu les mêmes visions d'une économie, et d'une société.

Oui , c'est vrai que dans la zone euro y'a que 2 pays

C'est bizarre , Romani Prodi a entendu des pays qui en ont marre de ce leadership mais chut !

Malgré tous les efforts depuis 1945, et une certaine évolution dans les mentalités, les deux peuples sont encore ancrés dans leur passé, dans leurs valeurs fondamentales, qui sont différentes depuis des millénaires.

Y'a une chose qui les réunira toujours : la démocratie par le peuple + l'envie de sauver leur pays pour ne pas trinquer pour des prunes

C'est un bon début je trouve pour faire la réunification des peuples allemands , français , grecs , italiens, portugais , finlandais etc...

Je crois que là dessus , tous les peuples sont majoritairement OK n'en déplaisent à ces politiques (Merkel veut à tout prix éviter un référendum sur la perte de souveraineté en Allemagne d'où un rétropédalage sur le contrôle des budgets nationaux par la commission européenne , ils en sont là )

Les peuples germaniques, sont des peuples ayant besoin de briller, progresser et de réussir, les peuples latins ont avant tout besoin de vivre et profiter de la vie.

Ouai , tu oublie Versailles (c'était pas pour briller!) et l'ambassade française en Chine en construction et qui devrait ressembler à un vrai palais vu la superficie et son coût astronomique (c'est pas pour briller)

Si profiter de la vie ce sont les acquis sociaux , c'est ballot , ils nous ont protéger de gros degâts dans la population et dans l'économie (notre croissance est basée sur la conso )

Solidarité chez les uns, individualisme chez les autres, les allemands sont plutôt offensifs, les français plutôt défensif, etc...

Waouh les clichés :mouai:

Merkel veut une seule chose : sauver son pays de ce bourbier fut-ce au détriment des autres et franchement , y'a pas à lui jeter la pierre si elle voit d'abord les interêts des allemands

Le peuple allemand dit NON à la mutualisation des dettes , z'ont pas envie de trinquer pour les autres les allemands , z'ont pigé cette chose importante pour l'avenir des enfants allemands

HS : les chinois ont pigé aussi , pour le fonds de stabilité et les milliards chinois c'est non côté chinois

Par contre ils veulent bien nous "aider" en investissant sur le continent à bas prix dans les pays déjà plombés :smile2: , merci les chinois

Et en rachetant de la dette pour nous tenir par les c------es ! Merci les chinois

Un exemple : Les allemands (collectifs) ont acceptés des baisses de salaire ces dix dernières années, pour relancer la compétitivité de leurs entreprises... c'est quasi impensable en France (individualisme).

Parce que tu crois que c'est un choix du peuple allemand de doper leurs multinationales en jouant sur la monnaie forte et les salaires bas !

C'est tellement un choix que leur conso interieure est atone , sont contents les allemands d'avoir un pouvoir d'achat réduit :snif:

Les polonais, italiens , espagnols affluent en Allemagne , tu vas voir encore les salaires plonger , ça va ravir les allemands !

Déjà qu'à leur frontiére , les patrons des abattoirs avaient licencié des allemands pour prendre les roumains et les bulgares en contournant la loi européenne sur la libre circulation des personnes , z'étaient contents les salariés allemands !

Les allemands continuent à penser que les français sont d'abords des bons vivants avant d'être des travailleurs, des donneurs de leçons avant de s'appliquer ces leçons.

D'autre part les français continuent de penser que les allemands sont un peuple froid et sans pitié.

Les allemands sans pitié , wahou , 80 millions d'Allemands sans pitié et le couteau entre les dents , ça va pas doper le tourisme !

Les deux pays ne sont pas près de regarder l'avenir de la même façon, par contre ils peuvent s'entendre sur des points importants, car les deux ont besoins de sauvegarder l'économie européenne face au reste du monde.

L'Allemagne (et son peuple) s'interesse fort à l'UE (contrairement à chez nous où les débats sont inexistants et se réduisent à des communiquants chargés de diffuser la pensée correcte)

Merkel veut profiter de cette monnaie forte en pratiquant une politique de bas salaire en Allemagne et de revente au prix fort dans les pays européens , éviter de devenir une monnaie refuge (les faillites des états sont le meilleur des boucliers) et éviter le bourbier que serait pour son pays une mutualisation des dettes (l'Allemagne augmenterait sa dette avec le risque accru d'inquiéter les marchés)

L'Allemagne joue son jeu avec l'UE , c'est un outil pour eux et c'est normal, en politique y'a pas de solidarité , ça n'existe pas même si on te le serine à la TV pour les gogos susceptibles d'y croire

Inclure les pays à bas coût dans la zone euro n'a rien d'une bourde , c'est byzance pour fabriquer en euro pour les grosses boîtes et revendre en euro au prix fort tout en faisant passer des directives arrangeantes pour ces boîtes qui s'appliqueront partout (avec la directive Bolkenstein proposée par Barroso c'était plus que flagrant)

Les peuples sont vraiment la derniére roue du carosse là dedans , d'ailleurs l'UE s'en passe trés bien , les parlements nationaux sont suffisamment dociles pour faire passer toutes les directives sans aucune exception

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 78ans Posté(e)
jadsuclit Membre 308 messages
Baby Forumeur‚ 78ans‚
Posté(e)

il est vrai que là, je ne comprend plas pourquoi Merkel ne veut pas que la BCE nous prète directement.

elle préfère que la BCE prète au FMI et que le FMI nous prète, ce qui nous coùte plus cher puisque le FMI prend ses intérèts au passage. illogique non?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 60ans Posté(e)
bel68 Membre 873 messages
Baby Forumeur‚ 60ans‚
Posté(e)

Il me semble que le plus gros problème, est que français et allemands n'ont jamais eu les mêmes visions d'une économie, et d'une société.

Oui , c'est vrai que dans la zone euro y'a que 2 pays

C'est bizarre , Romani Prodi a entendu des pays qui en ont marre de ce leadership mais chut !

Malgré tous les efforts depuis 1945, et une certaine évolution dans les mentalités, les deux peuples sont encore ancrés dans leur passé, dans leurs valeurs fondamentales, qui sont différentes depuis des millénaires.

Y'a une chose qui les réunira toujours : la démocratie par le peuple + l'envie de sauver leur pays pour ne pas trinquer pour des prunes

C'est un bon début je trouve pour faire la réunification des peuples allemands , français , grecs , italiens, portugais , finlandais etc...

Je crois que là dessus , tous les peuples sont majoritairement OK n'en déplaisent à ces politiques (Merkel veut à tout prix éviter un référendum sur la perte de souveraineté en Allemagne d'où un rétropédalage sur le contrôle des budgets nationaux par la commission européenne , ils en sont là )

Les peuples germaniques, sont des peuples ayant besoin de briller, progresser et de réussir, les peuples latins ont avant tout besoin de vivre et profiter de la vie.

Ouai , tu oublie Versailles (c'était pas pour briller!) et l'ambassade française en Chine en construction et qui devrait ressembler à un vrai palais vu la superficie et son coût astronomique (c'est pas pour briller)

Si profiter de la vie ce sont les acquis sociaux , c'est ballot , ils nous ont protéger de gros degâts dans la population et dans l'économie (notre croissance est basée sur la conso )

Solidarité chez les uns, individualisme chez les autres, les allemands sont plutôt offensifs, les français plutôt défensif, etc...

Waouh les clichés :mouai:

Merkel veut une seule chose : sauver son pays de ce bourbier fut-ce au détriment des autres et franchement , y'a pas à lui jeter la pierre si elle voit d'abord les interêts des allemands

Le peuple allemand dit NON à la mutualisation des dettes , z'ont pas envie de trinquer pour les autres les allemands , z'ont pigé cette chose importante pour l'avenir des enfants allemands

HS : les chinois ont pigé aussi , pour le fonds de stabilité et les milliards chinois c'est non côté chinois

Par contre ils veulent bien nous "aider" en investissant sur le continent à bas prix dans les pays déjà plombés :smile2: , merci les chinois

Et en rachetant de la dette pour nous tenir par les c------es ! Merci les chinois

Un exemple : Les allemands (collectifs) ont acceptés des baisses de salaire ces dix dernières années, pour relancer la compétitivité de leurs entreprises... c'est quasi impensable en France (individualisme).

Parce que tu crois que c'est un choix du peuple allemand de doper leurs multinationales en jouant sur la monnaie forte et les salaires bas !

C'est tellement un choix que leur conso interieure est atone , sont contents les allemands d'avoir un pouvoir d'achat réduit :snif:

Les polonais, italiens , espagnols affluent en Allemagne , tu vas voir encore les salaires plonger , ça va ravir les allemands !

Déjà qu'à leur frontiére , les patrons des abattoirs avaient licencié des allemands pour prendre les roumains et les bulgares en contournant la loi européenne sur la libre circulation des personnes , z'étaient contents les salariés allemands !

Les allemands continuent à penser que les français sont d'abords des bons vivants avant d'être des travailleurs, des donneurs de leçons avant de s'appliquer ces leçons.

D'autre part les français continuent de penser que les allemands sont un peuple froid et sans pitié.

Les allemands sans pitié , wahou , 80 millions d'Allemands sans pitié et le couteau entre les dents , ça va pas doper le tourisme !

Les deux pays ne sont pas près de regarder l'avenir de la même façon, par contre ils peuvent s'entendre sur des points importants, car les deux ont besoins de sauvegarder l'économie européenne face au reste du monde.

L'Allemagne (et son peuple) s'interesse fort à l'UE (contrairement à chez nous où les débats sont inexistants et se réduisent à des communiquants chargés de diffuser la pensée correcte)

Merkel veut profiter de cette monnaie forte en pratiquant une politique de bas salaire en Allemagne et de revente au prix fort dans les pays européens , éviter de devenir une monnaie refuge (les faillites des états sont le meilleur des boucliers) et éviter le bourbier que serait pour son pays une mutualisation des dettes (l'Allemagne augmenterait sa dette avec le risque accru d'inquiéter les marchés)

L'Allemagne joue son jeu avec l'UE , c'est un outil pour eux et c'est normal, en politique y'a pas de solidarité , ça n'existe pas même si on te le serine à la TV pour les gogos susceptibles d'y croire

Inclure les pays à bas coût dans la zone euro n'a rien d'une bourde , c'est byzance pour fabriquer en euro pour les grosses boîtes et revendre en euro au prix fort tout en faisant passer des directives arrangeantes pour ces boîtes qui s'appliqueront partout (avec la directive Bolkenstein proposée par Barroso c'était plus que flagrant)

Les peuples sont vraiment la derniére roue du carosse là dedans , d'ailleurs l'UE s'en passe trés bien , les parlements nationaux sont suffisamment dociles pour faire passer toutes les directives sans aucune exception

Je suis souvent en Allemagne, et peux vous garantir, que le discours des allemands en "off" au travail ou autour d'une bière n'a rien de bien pacifique.

Evidement une grande partie des allemands est démocrate et veut une Europe pacifique , mais ils sont majoritairement pour une Europe à leur image. Une grande partie estime que seuls quelques pays sont réellement vertueux et qu'une majorité de pays au monde sont plus fénéants qu'eux, et moins vertueux.

"Les allemands d'abord" reste une devise pratiquée par les entreprises comme par les particuliers, hormis quelques multinationnales.

L'inquiètante progression de la mouvance "brune" est une réalité qui inquiète les démocrates allemands bien au-delà de ce que l'on lit dans nos journaux, car police et armée sont (déjà) souvent complice, et ferment les yeux sur leurs actes, réunions et autres actions de "nettoyage".

Celui ou celle, qui ne me croit pas, peut aller faire un tour en Saxe ou Saxe-anhalt...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
dihyia Membre 9 023 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

Relation France Allemagne,

L’absurdité de cette présentation « Le torchonbrule entre la France et L’Allemagne » est de croire ou d’entretenir que l’uneou l’autre de ces nations européennes est en confrontation, alors qu’il s’agitd’une crise économique inédite et destructrice dans tout l’ensemble occidentalet par conséquent dans le monde.

Montebourg est un vieux jeune con dans toute sa splendeur etc’est paradoxalement Mélenchon qui lui fait la leçon en expliquant avec raison,que l’on ne peut pas dire n’importe quoi et que les mots ont un sens.

Considérer par ailleurs que les intérêts d’une nation sont analoguesà un combat de boxe entre deux individus est d’une imbécilité titanesque.

Par ailleurs, c’est toute la construction européenne qui estremise en cause dans ces fondements, non pas tant d’une volonté délibéré des peuples qui lacompose mais par un tsunami économique provenant des USA.

Crise occidentale ayantpour origine, l’application réussit au 20éme siècle d’une analyse Keynésiennequi préfère des politiques économiques visantà soutenir l’emploi, plutôt que de lutter contre l’inflation.

Or, il s’avère aujourd’hui que cette théorie économique Keynésiennen’est plus applicable dans le contexte économique d’aujourd’hui, alors qu’elleavait parfaitement joué son rôle entre les deux guerres.

C’est justement cette frontière compliquée à définir entrelutter contre l’inflation et soutenir l’emploi qui est l’objet du débat dansles discussions sur l’euro.

Les européens auront les deux sujets à traiter et mener defront simultanément, souhaitons leur et surtout à nous qu’ils réussissent.

:plus:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
milere Membre 423 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

Bonjour

J'espère que non, qu'il n'y aura pas d'escalade. On ne sait pas trop où l'on va, et c'est vrai que c'est pas très rassurant tout cela.

Bonjour,je posais la question ici quelques lignes plus haut,de savoir s'il est possible d'effacer complètement des mémoires ,1870 1418 3945 conflits qui se sont tous terminés par la victoire de l'Allemagne.....

Relation France Allemagne,

L’absurdité de cette présentation « Le torchonbrule entre la France et L’Allemagne » est de croire ou d’entretenir que l’uneou l’autre de ces nations européennes est en confrontation, alors qu’il s’agitd’une crise économique inédite et destructrice dans tout l’ensemble occidentalet par conséquent dans le monde.

Montebourg est un vieux jeune con dans toute sa splendeur etc’est paradoxalement Mélenchon qui lui fait la leçon en expliquant avec raison,que l’on ne peut pas dire n’importe quoi et que les mots ont un sens.

Considérer par ailleurs que les intérêts d’une nation sont analoguesà un combat de boxe entre deux individus est d’une imbécilité titanesque.

Par ailleurs, c’est toute la construction européenne qui estremise en cause dans ces fondements, non pas tant d’une volonté délibéré des peuples qui lacompose mais par un tsunami économique provenant des USA.

Crise occidentale ayantpour origine, l’application réussit au 20éme siècle d’une analyse Keynésiennequi préfère des politiques économiques visantà soutenir l’emploi, plutôt que de lutter contre l’inflation.

Or, il s’avère aujourd’hui que cette théorie économique Keynésiennen’est plus applicable dans le contexte économique d’aujourd’hui, alors qu’elleavait parfaitement joué son rôle entre les deux guerres.

C’est justement cette frontière compliquée à définir entrelutter contre l’inflation et soutenir l’emploi qui est l’objet du débat dansles discussions sur l’euro.

Les européens auront les deux sujets à traiter et mener defront simultanément, souhaitons leur et surtout à nous qu’ils réussissent.

Un mot au sujet de la sortie de Montebourg:c'est un type intelligent;il a dit çà uniquement pour emmerder Hollande avant son voyage en Allemagne...Salut

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 39ans Posté(e)
cheuwing Membre 15 868 messages
Maitre des forums‚ 39ans‚
Posté(e)

, 1418 3945 conflits qui se sont tous terminés par la victoire de l'Allemagne.....

ah bon ??? surtout en 14-18 :gurp:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité brindorge
Invités, Posté(e)
Invité brindorge
Invité brindorge Invités 0 message
Posté(e)

de toutes façons France ou Allemagne ,l,UE n,a jamais été faite ily a toujours eu des distensions et de séveres désaccords,j,ai toujours pensé que cet UE n,était qu,un rassemblement de fric et tout est basé là dessus il n,y a que le pognon,rien de culturelle,de politique sérieuse,l,union sincére et véritable est morte avec le projet,c,est du chacun dans son coin avec ses sous...voir la GB ,et autres, alors l,union n,est qu,un vint mot :mef::mef::mef:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Forumeur confit, Posté(e)
Enchantant Membre 13 724 messages
Forumeur confit,
Posté(e)

Milere pour essayer de comprendre...

MONTEBOURG est con à plus d’un titre, en voici les raisons.

Laquatrième république, c’était l’assemblée législative qui dictait la conduitede l’exécutif.

Lorsqu’ils’agissait de décider ou de prendre des décisions urgentes, les parlementairesse lançaient dans des diatribes à n’en plus finir, votant des ralliements decirconstances, qui aboutissaient à un renversement systématique du gouvernementet de son président du conseil issu de l’assemblée nationale. (Durée de vie dugouvernement quelquefois 48 heures)

Lemonde politique, sous la quatrième république était la risée des radios et des chansonniers, puisque des ralliementsde circonstance de dernière minute, rendait absolument imprévisible lapolitique française et surtout l’exécutif impuissant.

Lorsquele général de Gaulle fut sollicité en dernier recours, pour résoudre leproblème de la guerre d’Algérie, parce que l’assemblée de l’époque était dansl’incapacité de trancher le sujet, il accepta la charge, mais en contrepartieil modifia la constitution pour redonner du pouvoir à l’exécutif sur lelégislatif.

Mitterranddéputé socialiste d’alors, comme Montebourg aujourd’hui trouvant cettesituation absolument intolérable et scandaleuse, prétendait que la 5èmerépublique de De Gaulle, cet usurpateur prétendait il, c’était le coup d’étatpermanent.

LorsqueMitterrand endossa les vêtements du président de la république, (trop grandpour lui) il s’empressa surtout de ne rien changer à la constitution honnie duGénéral De Gaulle.

MONTEBOURGet son hochet de 6ème république, propose en fait un retour à la 4èmerépublique, ou l’instabilité gouvernementale chronique était la caractéristiquede l’époque.

Leprésident du conseil de cette 6èmerépublique serait donc nommé par les députés, et le plus consensuel du moment serait celui qui serait en chargedes chrysanthèmes et des ouvertures de foires.

Lesfrançais veulent il vraiment que leur président ne soit plus élu au suffrageuniversel, mais par l’assemblée nationale ?

Ceuxqui pensent que c’est la bonne solution doivent voter MONTEBOURG.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

×