voilacté

Membre
  • Compteur de contenus

    5 896
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de voilacté

  • Rang
    Forumeur alchimiste

Informations Personnelles

  • Sexe
    Femme
  • Pays

Visiteurs récents du profil

62 366 visualisations du profil
  1. Pensées des morts Les feuilles sans sève qui tombent sur le gazon voilà le vent qui s'élève et gémit dans le vallon voilà l'errante hirondelle qui rase du bout de l'aile l'eau dormante des marais voilà l'enfant des chaumières qui glane sur les bruyères le bois tombé des forêts C'est la saison où tout tombe aux coups redoublés des vents un vent qui vient de la tombe moissonne aussi les vivants ils tombent alors par mille comme la plume inutile que l'aigle abandonne aux airs lorsque des plumes nouvelles viennent réchauffer ses ailes à l'approche des hivers C'est alors que ma paupière vous vit pâlir et mourir tendres fruits qu'à la lumière dieu n'a pas laissé mûrir quoique jeune sur la terre je suis déjà solitaire parmi ceux de ma saison et quand je dis en moi-même "où sont ceux que ton coeur aime?" je regarde le gazon C'est un ami de l'enfance qu'aux jours sombres du malheur nous prêta la providence pour appuyer notre coeur il n'est plus : notre âme est veuve il nous suit dans notre épreuve et nous dit avec pitié "Ami si ton âme est pleine de ta joie ou de ta peine qui portera la moitié?" C'est une jeune fiancée qui, le front ceint du bandeau n'emporta qu'une pensée de sa jeunesse au tombeau Triste, hélas ! dans le ciel même pour revoir celui qu'elle aime elle revient sur ses pas et lui dit : "ma tombe est verte! sur cette terre déserte qu'attends-tu? je n'y suis pas!" C'est l'ombre pâle d'un père qui mourut en nous nommant c'est une soeur, c'est un frère qui nous devance un moment tous ceux enfin dont la vie un jour ou l'autre ravie, emporte une part de nous murmurent sous la pierre "vous qui voyez la lumière de nous vous souvenez vous?" Voilà les feuilles sans sève qui tombent sur le gazon voilà le vent qui s'élève et gémit dans le vallon voilà l'errante hirondelle qui rase du bout de l'aile l'eau dormante des marais voilà l'enfant des chaumières qui glane sur les bruyères le bois tombé des forêts Georges Brassens Voilà les feuilles sans sève Qui tombent sur le gazon, Voilà le vent qui s'élève Et gémit dans le vallon Voilà l'errante hirondelle Qui rase du bout de l'aile l'eau dormante des marais, Voilà l'enfant des chaumières Qui glane sur les bruyères Le bois tombé des forêts. 2 C'est la saison où tout tombe Aux coups redoublés des vents Un vent qui vient de la tombe Moissonne aussi les vivants Ils tombent alors par mille Comme la plume inutile Que l'aigle abandonne aux airs, Lorsque des plumes nouvelles Viennent réchauffer ses ailes A l'approche des hivers. 3 C'est alors que ma paupière Vous vit pâlir et mourir, Tendres fruits qu'à la lumière Dieu n'a pas laissés mûrir Quoique jeune sur la terre Je suis déjà solitaire Parmi ceux de ma saison Et quand je dis en moi-même: "Où sont ceux que ton cœur aime?" Je regarde le gazon. 4 C'est un ami de l'enfance Qu'aux jours sombres du malheur Nous prêta la Providence Pour appuyer notre cœur: Il n'est plus, notre âme est veuve, Il nous suit dans notre épreuve Et nous dit avec pitié: "ami, si ton âme est pleine De ta joie ou de ta peine Qui portera la moitié?" 5 C'est une jeune fiancée Qui, le front ceint du bandeau N'emportera qu'une pensée De sa jeunesse au tombeau Triste, hélas! dans le ciel même, Pour revoir celui qu'elle aime Elle revient sur ses pas, Et lui dit:" Ma tombe est verte! Sur cette terre déserte Qu'attends-tu ? je n'y suis pas!" 6 C'est l'ombre pâle d'un père Qui mourut en nous nommant C'est une sœur, c'est un frère, Qui nous devance un moment, Tous ceux enfin dont la vie Un jour ou l'autre ravie Emporte une part de nous, Murmurent sous la pierre: "Vous qui voyez la lumière, De nous vous souvenez-vous?" 7 Voilà les feuilles sans sève Qui tombent sur le gazon, Voilà le vent qui s'élève Et gémit dans le vallon Voilà l'errante hirondelle Qui rase du bout de l'aile l'eau dormante des marais, Voilà l'enfant des chaumières Qui glane sur les bruyères Le bois tombé des forêts.
  2. Cherche Encore Y'a tant de murs qui te retiennent Trop d'inaccessibles échelles Dans tes rêves et dans tes mots Tu as choisi l'envers à la peine Ailleurs où d'autres arcs-en-ciel Tracent des mondes plus beaux Cherche encore Tant que brûlera ta flamme Le paradis qui dort Dans les secrets de ton âme Cherche encore Suis ta lumière et tes lois Si tu peux cherche encore plus fort Et si jamais tu te perds Je serai là, je serai là Je veux rester dans ton histoire Une petite porte ouverte Dans le couloir où tu fuis Derrière les barreaux de ta mémoire Même où la raison déserte Je t'entendrai sans un cri Va plus loin cherche encore Tant que brûlera ta flamme Le paradis qui dort Dans les secrets de ton âme Cherche encore Suis ta lumière et ta foi Si tu peux cherche encore plus fort Et si jamais tu te perds Je serai là, je serai là Et le temps les gens continuent d'avancer Si tu tombes avant je saurai te porter Et les vents, les ans, continuent de tourner Si l'oubli t'attend, moi aussi je l'attendrai Jean-Jacques Goldman Merci pour ces dernières paroles partagées... Chirona, Buzore, Herman et Rob Ton fil d'Ariane...
  3. Ah oui?
  4. Non ils sont morts. C'est juste une boutade car cette plaidoirie pour le "cheveu à l'air" m'a fait sourire. Le cuir chevelu et la racine ont besoin de "respirer" oui. Mais c'est le cadet des soucis de ceux qui diffusent des préceptes religieux. Lorsqu'on est dans la déraison, les données scientifiques, de liberté ou de santé n'ont que peu de prise malheureusement. Le but est d’emprisonner dans le sens où l'on cherche à enfermer les gens dans un carcan dans lequel ils n'auront que peu/pas de liberté ni d'expression individuelle. Moins on réfléchit plus on est docile et mieux c'est.
  5. Bonsoir Chirona et ceux de passage. :) C'est étrange, je ne voyais pas l'image que tu avais mise mais elle apparaît sur la page lorsque je rédige ma réponse là... Van Gogh " Auto portrait au chapeau de feutre" rouge
  6. Comme si c'était inéluctable... Ce sont eux qui l'ont choisi, non? Ce n'est pas un peu le principe quand on est en couple? (J'entends hors couple "libre" bien évidemment et là il n'y aurait pas de problème non plus...) Je ne vois pas en quoi être en couple serait incompatible avec sortir "entre potes" . Bien résumé.
  7. Bonjour Merci Eveil @Hors-là: sympa la reprise.
  8. Coucou Eveil, Herman, Rob♥ et autres repriseurs. :) http://www.youtube.com/watch?v=iZJoz_7LSIo Bon week end
  9. Bonsoir :)
  10. Bonsoir :) Bisous Chamy, joli chapeau. Belle trouvaille, calme et reposant, presque méditatif... Merci Lorelei. :) envoûtant...
  11. C'est l'inverse, le moment où la nuit est la plus longue. Les jours recommencent à croître oui. Jusqu'à atteindre leur paroxysme aux environs de la St Jean, le 21 juin. Encore une fête que l'on célèbre. :) Les fêtes sont souvent liées aux éléments naturels. Et la religion s'est ancrée dans ces traditions.
  12. Bonsoir les repriseurs Eveil sur nous
  13. Coucou Et Monsieur est exigeant en plus... océan
  14. Coucou Lorelei C'est une bonne idée bulle
  15. Coincer la bulle...