Aller au contenu

Ce que dit l'accord Verts-PS sur les affaires stratégiques


Aaltar

Messages recommandés

Membre, Con de Sysiphe, 46ans Posté(e)
Aaltar Membre 11 523 messages
46ans‚ Con de Sysiphe,
Posté(e)
Ce que dit l'accord Verts-PS sur les affaires stratégiques

L'accord signé entre le Parti socialiste (PS) et Europe Ecologie-Les Verts (EELV), que l'on peut lire dans son intégralité en cliquant ici, ne parle pas que de l'avenir de l'énergie nucléaire. Il s'agit d'un texte de portée plus générale, qui aborde donc des questions stratégiques, diplomatiques et militaires. Sur ses sujets, en voici les principaux points - et quelques commentaires.

1) "La France fera des propositions précises pour réformer et démocratiser l'ONU afin qu'elle structure un ordre juridique et normatif global : siège européen, suppression du droit de véto, meilleure représentativité des pays du Sud au sein du Conseil de Sécurité, renforcement du rôle des ONG." La "suppression du droit de veto" signifierait, comme François Bayrou l'a judicieusement fait remarquer, que la France perdrait ce droit, en tant que membre permanent du Conseil de sécurité. Au niveau international, ce "droit de veto" est l'un des plus puissants instruments diplomatiques que la France possède. On l'a vu lors de la crise irakienne en 2002-03. Y renoncer, même dans un cadre global (tout le monde y renonçant), est-ce bien responsable ? Autre question : celui du "siège européen" au conseil de sécurité : sera-t-il en plus (mais le texte prétend y renforcer plutôt les "pays" du Sud, ou à la place du siège français ?

2) " Nous retirerons les troupes françaises d'Afghanistan d'ici fin 2012 et notre pays contribuera à un règlement politique et régional du conflit sous l'égide de l'ONU." En cas de victoire de la gauche au printemps prochain, le contingent français sera donc entièrement retiré d'Afghanistan au cours du second semestre 2012. Avec donc plus d'un an d'avance sur le calendrier actuellement prévu, en concertation avec les Etats-Unis et le gouvernement afghan.

3) "Parce que l'initiative du Président Obama est une opportunité historique, sans remettre en cause la légitimité d'une dissuasion nationale indépendante tant que perdurent d'autres arsenaux, la France dira sa disponibilité pour une négociation en vue d'un désarmement nucléaire universel, graduel, négocié et contrôlé". Comme nous l'indiquions sur ce blog en septembre, le PS n'a rien cédé sur la dissuasion nucléaire, à laquelle les écologistes sont viscéralement opposés. Si ce n'est une vague "disponibilité" à discuter du désarmement nucléaire - ce qui est déjà la position de la France.

4) "Nous évaluerons les effets concrets de la réintégration de la France dans l'OTAN et plaiderons pour la constitution d'un pilier européen de la défense". Voilà qui ne mange pas de pain...

Source : Blog de Jean-Dominique Merchet / Marianne2

Bon, pour ceux qui ne l'auraient pas remarqué, les écolos n'aiment pas les militaires, maintenant on conviendra de penser que les militaires n'aimeront pas non plus les écolos.

Dans un premier temps je me demande encore pourquoi Hollande a eut besoin de signer un tel accord, reniant autant sur ses convictions personnelles et celles de sont parti pour seulement contenter des lubies groupusculaires totalement éloignées des réalités en terme de contexte et de géostratégie pour les 10 ans à venir. J'avoue que je suis vraiment dubitatif sur la nature de cet accord, Hollande n'en ayant de toute façon, dans aucun cas de figure, vraiment besoin.

Bon, rentrons un peu dans le détail. Hormis le fait que les mêmes rengaines sont encore pointées du doigts, il y a quand même des engagements grave et à la limite de l'incohérence. Je peine d'ailleurs à croire de la faisabilité de certains pour tout dire.

Se retirer d'Afghanistan plus tôt que le calendrier ne le prévoit... c'est irresponsable compte tenu de ce qui est planifié comme action avant notre départ (finir l'élaboration de la capacité de défense civile du pays) mais aussi de nos engagements vis à vis de nos alliés et même des Afghans eux mêmes. Il y a un je ne sais quoi de totalement irresponsable et un manque de fiabilité quant à la parole donnée. L'action envisagée tient plus du "foutons le camp" que de la véritable et nécessaire planification d'un éventuel départ anticipé.

Retirer le droit de véto à l'ONU... c'est le point le plus dangereux à mon avis, car je n'en vois pas ni la nécessité, ni la pertinence. Pire encore, celà permettrait tout simplement des actions bien plus directe et portant à bien plus de conséquences. Je ne comprends pas cette optique en fait, la réalité ponctuelle tendrait plus à vouloir au contraire, donner plus d'importance aux BRIC en élargissant le cercle des tenant de cette capacité de véto. Retirer ce droit, y soustraire les grands ensemble, c'est accepter que la loi du plus fort ressurgisse, cela induirait un peu plus encore l'établissement d'un monde bi-polaire, position tout ce qu'il y a de plus dangereuse pour les 20 ans à venir. En l'absence totale d'europe politique et de défense, l'ordre établi à l'ONU est la seule chose qui nous permet d'avoir encore un poids diplomatique et une voix entendue.

Les écolos n'aiment pas le nucléaire, mais les écolos n'aiment pas non plus la notion de défense. Ubuesque est leur approche du global zero, imposé et mis en oeuvre par la France... c'est totalement raté quant à la tentative de visionné ce qu'est la stratégie globale de défense du monde pour demain. On se retrouve avec des farfelus qui vont tenter de nous faire croire qu'ils vont peser sur les décisions russes et américaines sur le dossier nucléaire alors que ces derniers peinent déjà à avancer correctement sur ces dossier, que le désarmement n'est tout simplement déjà pas possible structurellement sur les accords déjà pris et que la contextualisation reliée à l'actualité n'est clairement pas en la faveur d'un dégonflement des capacités nucléaires des deux super puissances atomiques. Le global zero s'il est un point à l'horizon vers quoi on doit tendre, n'est pas moins qu'une chimère, l'objectif n'est pas à considérer comme atteignable, on peut souhaiter une réduction des armes, mais de là à imaginer qu'on va forcer les usa/russie à ne plus aborder l'idée c'est franchement faire preuve de stupidité.

Le dernier couplet sur l'OTAN, on doit pouvoir effectivement en discuter, mais on évitera de considérer que ce sont les écolos qui ont l'expertise réaliste et responsable pour le faire. Sortir de l'OTAN pour établir une Europe de défense... encore faudrait il avoir l'impression que l'Europe fêtera quelques bougies de plus et aujourd'hui rien n'est moins sûr. Ensuite, quitter l'OTAN, seul, n'aurait aucun sens. De même que vouloir constituer une europe de défense alors que l'ensemble du continent est aujourd'hui rattaché à l'alliance atlantique est impensable, il faudrait donc une implosion de l'OTAN pour que se soit réaliste, et par les temps qui courent, comment dire, là aussi, c'est absolument irresponsable.

En conclusion, la position des écolos, rejointe par le PS qui manifestement ratissent avec laxisme et aucune rigueur, est foncièrement dangereuse. Je ne comprends même pas qu'Hollande ait besoin de rabaisser à ce point le niveau d'exigence pourtant requis sur ces questions pour contenter l'amateurisme des écolos sur les questions militaires. Si c'est comme ça que la France va être gérée en 2012, je suis réellement inquiet.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant
Membre, Forumeur confit, Posté(e)
Enchantant Membre 13 724 messages
Forumeur confit,
Posté(e)

Bonjour Aaltar

Raymond Aron sur la philosophie du pacifisme, décritexactement l’attitude des verts aujourd’hui, ripoliné qu’ils sont de leurcouleur d’hier, le rouge.

« …il serait absurdement injuste de rendre le pacifismeresponsable de son propre échec. Les conférences de la paix et du désarmementsont peut être, comme on l’a dit ironiquement, signes précurseurs descatastrophes guerrières, elles n’en sont certes pas les causes. Elles se multiplientaux époques ou le spectre de la guerre se lève à l’horizon, comparable auxincantations du primitif qui implore les dieux parce qu’il est incapable demaitriser les forces naturelles. »

« …Cet argument caractérise l’atmosphère de la penséepacifiste, Le pacifisme est inspiré par l’humanitarisme et ce que l’on a appeléle moralisme, c'est-à-dire à juger les problèmes sociaux et historiques enfonction des règles morales que l’on enseigne aux individus… »

L’ambigüité de la pensée socialiste et des verts reconvertisa toujours été dans cette confusion des genres, attitude infantile ayanttoujours conduit notre pays aux catastrophes, celles que nous redoutions leplus.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Con de Sysiphe, 46ans Posté(e)
Aaltar Membre 11 523 messages
46ans‚ Con de Sysiphe,
Posté(e)

(fatigante la lecture de ta réponse, si tu pouvais éviter de coller les mots entre eux ce serait idéal)

Il y a beaucoup de vrai dans ce que tu énonces, et la leçon que l'histoire est quand même censée nous apprendre est de ne pas tourner le regard quand l'horizon commence à s'assombrir.

C'est pourtant ce que tend à faire ce pouvoir en devenir, à l'image du front populaire des années 30, on ne cherche pas à être lucide, on ne cherche pas à adopter une réaction défensive, on occulte, on élude, on édulcore, pire on brode en espérant que ça masquera la triste réalité.

Hollande va devoir s'affirmer au milieu de cette autre forme d'intégrisme, sans quoi on peut se retrouver sacrément emmerdé si quelque chose de grave se produit.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Forumeur confit, Posté(e)
Enchantant Membre 13 724 messages
Forumeur confit,
Posté(e)

Aaltar,

Je viens de modifier ma police par défaut, espérant que celava m’affranchir des petits ennuis des mots attachés…

Raymond Aron (suite)

« Avant la guerre de 1914, il s’est trouvé des auteurspour croire que les progrès de la science, à force d’accroitre le puissance destructricedes armes, rendraient pour ainsi dire, physiquement impossibles les bataillesdes peuples. Cette illusion n’a pas survécu au conflit de 1914-1918 qui révélales inépuisables possibilités et des techniques guerrières et de l’héroïsmehumain. »

« Leçon décisive :

Dans le monde réel, toute volonté de défendre une causetenue pour juste, statut territorial, indépendance d’une nation, implique le risquede la lutte, exige le consentement à l’emploi de la force contre lesentreprises de la force.

La paix suppose non la négation mais le bon usage de lapuissance »

Pour les mots qui s'attachent...il n'en est rien malheureusement.

Si les responsables du forum avait une petite indication à me donner pour résoudre ce petit problème, je suis preneur.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 88ans Posté(e)
Rasibus Membre 4 080 messages
Baby Forumeur‚ 88ans‚
Posté(e)

Il n'y a rien qui me choque-au contraire-dans ces propositions des verts

A noter que cet arrangement avec le PS n'engage pas Hollande

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
Le martien Membre 1 727 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

Les verts sont une annexe du PS qui paie leur campagne, ils se coucheront quand on leur demandera de le faire.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
williama Membre 3 892 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

En réponse à : "La France fera des propositions précises pour réformer et démocratiser l'ONU afin qu'elle structure un ordre juridique et normatif global : siège européen, suppression du droit de véto, meilleure représentativité des pays du Sud au sein du Conseil de Sécurité, renforcement du rôle des ONG." La "suppression du droit de veto"

Cette réforme résume à elle seule l'inanité et l'inconsistance politique des Verts et des socialistes actuels

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

×