Aller au contenu

Trois cadres haut placés de Renault mis à pied


ForumFr

Messages recommandés

Animateur, 8ans Posté(e)
ForumFr Animateur -326 messages
Maitre des forums‚ 8ans‚
Posté(e)
logo2.gif

Trois cadres haut placés de Renault mis à pied


Mardi 04 janvier - 22:50

[/Justifier]

[Justifier]

Trois hauts cadres du groupe automobile français Renault été placés en "mise à pied conservatoire" lundi, à la suite d'une "alerte éthique" qui a conduit à une investigation en interne sur certains de leurs agissements, a indiqué mardi une porte-parole de l'entreprise à l'AFP.

"Fin août 2010, une "alerte éthique" a été portée à la connaissance du "compliance committee" (comité de déontologie ndlr). L'investigation qui a suivi a conduit à une mise à pied conservatoire de trois cadres de Renault", a déclaré la porte-parole.

Elle n'a pas donné plus de précision sur la raison de cette mise à pied, notamment en ne donnant aucune explication sur ce que recouvre la notion d'"alerte éthique".

Selon des sources, qui ont demandé à rester anonymes, l'enquête interne aurait permis de prouver que des informations, mettant en cause l'intérêt de l'entreprise, auraient été transmises à l'extérieur.


Suite de l'article...
Source: (AFP)
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant
  • Réponses 42
  • Créé
  • Dernière réponse
Invité David Web
Invités, Posté(e)
Invité David Web
Invité David Web Invités 0 message
Posté(e)

Donc... "Alerte Ethique" veut dire revente de données ou procédés... En résumé : espionage industriel.

Il parait que la France est championne d'Europe dans ce domaine... :cray:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Con de Sysiphe, 48ans Posté(e)
Aaltar Membre 11 523 messages
48ans‚ Con de Sysiphe,
Posté(e)
Il parait que la France est championne d'Europe dans ce domaine... :p

Notons qu'on a aussi été des vrais dindons dans les années 80-90 :cray:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité David Web
Invités, Posté(e)
Membre, 72ans Posté(e)
gravellegg Membre 24 565 messages
Baby Forumeur‚ 72ans‚
Posté(e)

j,ai vu ca a la télé,il parait que c,est a cause de la voiture électrique

ces informations coutent une fortune,et en revendre,met certainement ,a l, abris

et conforte la retraite,ce n,est que mon avis :cray:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité David Web
Invités, Posté(e)
Invité David Web
Invité David Web Invités 0 message
Posté(e)
Mathieu Tenenbaum, l'un des trois salariés soupçonné par Renault d'avoir diffusé à l'extérieur des informations sensibles, est "abasourdi" par ces accusations d'espionnage et attend des explications sur ce qui lui est reproché, a déclaré vendredi son avocat Me Thibault de Montbrial.

Source.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Serial shooter, 57ans Posté(e)
Mr Wolfe Membre 5 564 messages
57ans‚ Serial shooter,
Posté(e)

Il est vrai que Renault est à la pointe de la technologie coté voitures électriques et hybrides.

Ils n'ont pas essayé de refourguer leurs gazinières à la concurrence ? :cray:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité David Web
Invités, Posté(e)
Invité David Web
Invité David Web Invités 0 message
Posté(e)

Un peu de lecture...

Selon le Point, les trois cadres soupçonnés d'avoir divulgué des secrets industriels auraient touché de l'argent sur des comptes bancaires à l'étranger contre des secrets fournis à des Chinois sur les batteries de véhicules électriques

A chaque jour son lot de révélations. Vendredi soir, le site du [font=-->ce décalage entre le mutisme de sa hiérarchie lundi et la véritable pré-déclaration de culpabilité de la communication publique de Renault depuis quatre jours[/font][/i]".

Renault, qui entend porter plainte, justifie les mises à pied par la nécessité de protéger ses "actifs stratégiques, intellectuels et technologiques[/font]". La voiture électrique est le programme phare du constructeur, qui y a investi 4 milliards d'euros avec son allié japonais Nissan. L'enjeu est énorme pour le tandem, qui vise le leadership mondial sur ce marché. Renault a déposé 56 brevets sur le véhicule électrique, et en a une centaine en cours de finalisation.

Pour le député UMP Bernard Carayon, spécialiste des questions d'intelligence économique, la piste chinoise évoquée est bien celle privilégiée. "[font=-->

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité pocahontas59
Invités, Posté(e)
Invité pocahontas59
Invité pocahontas59 Invités 0 message
Posté(e)
Donc... "Alerte Ethique" veut dire revente de données ou procédés... En résumé : espionage industriel.

Il parait que la France est championne d'Europe dans ce domaine... :p

Bingo. :cray:

En début de semaine, on apprenait sur France Info que la france est championne du monde de l'espionnage industriel.

La france s'attaque tout particulièrement à l'Allemagne, dont elle espionne tout particulièrement l'industrie des satellites.

Selon les allemands, l'espionnage industriel français leur coûte à lui tout seul plus cher que les espionnages russes et chinois réunis.

Source : wikileaks, par l'ambassadeur américain en allemagne.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Serial shooter, 57ans Posté(e)
Mr Wolfe Membre 5 564 messages
57ans‚ Serial shooter,
Posté(e)

Que penser du fond de cette affaire ?

Pourquoi la rend t'on publique ainsi ?

Renault pouvait il se faire une aussi belle pub, si peu chère, juste avant le lancement de sa gamme électrique, genre "on est les meilleurs puisqu'on vient nous espionner" ?

Quand on voit les précédents de Renault (ce sont pas les seuls) en la matière, et le retard qu'ils ont dans ce domaine sur bon nombre d'autres constructeurs...

Me pose des questions quand même moi. :cray:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité Long Nao
Invités, Posté(e)
Invité Long Nao
Invité Long Nao Invités 0 message
Posté(e)

Je pense que c'est un aspect de la guerre médiatique entre puissances économiques.

Si l'affaire est rendue publique, c'est peut-être (je dis bien : "peut-être") pour lancer indirectement un message aux Chinois, en tout cas aux commanditaires de cet espionage : "on ne vous laissera pas faire". "On vous a pris la main dans le sac". "Vous êtes des tricheurs"...

Deuxièmement, il s'agirait rassurer les Français eux-mêmes sur l'avenir des entreprises nationales : "on continue d'inover ; la preuve en est qu'on essaye de nous copier !"

Sur les deux plans intérieur et extérieur, on a tout à gagner sur la médiatisation de cette affaire.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité David Web
Invités, Posté(e)
Invité David Web
Invité David Web Invités 0 message
Posté(e)

Oui, il y a un "hic" dans tout ça...

Si tu te fais cambrioler, tu fais quoi si tu as trouvé les coupables ?

Moi, je vais porter plainte, et là rien ???? :cray:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité nicolette94
Invités, Posté(e)
Invité nicolette94
Invité nicolette94 Invités 0 message
Posté(e)

Effectivement, il semble que Renault n'ait pas porté plainte, bizarre encore cette affaire

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité David Web
Invités, Posté(e)
Invité David Web
Invité David Web Invités 0 message
Posté(e)

Selon l'avocat de l'un d'entre eux, une "lettre anonyme" est à l'origine des accusations d'espionnage portées par la direction de Renault contre les 3 cadres dirigeants mis à pied. Tous les trois réfutent les accusations. Renault dépose une plainte ce mercredi.

Une "lettre anonyme" est à l'origine des accusations d'espionnage portées par la direction de Renault contre les trois cadres dirigeants mis à pied, a indiqué mardi Thibault de Montbrial, l'avocat de l'un d'entre eux, à la presse.

Il faut, selon lui, "[font=-->réfuté les accusations[/font]" de sa direction.

Bertrand Rochette, le troisième cadre mis en cause dans l'affaire d'espionnage industriel , a à son tour nié en bloc accusations qui le visent, affirmant être "[font=-->

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité David Web
Invités, Posté(e)
Invité David Web
Invité David Web Invités 0 message
Posté(e)

:cray: :p :o

C'est fait ! [font=-->L'entreprise a porté plainte contre X ce jour pour des faits constitutifs d'espionnage industriel, de corruption, d'abus de confiance, de vol et recel, commis en bande organisée[/font][/i]", a déclaré Renault.

La plainte a été déposée auprès du procureur de la République de Paris qui peut désormais confier aux services compétents le soin de réaliser les investigations nécessaires, a ajouté le constructeur dans un communiqué. Le groupe a mis à pied et reçu en entretien préalable au licenciement pour faute lourde trois de ses cadres, dont un membre du comité de direction, qu'il soupçonne d'avoir laissé filtrer à l'extérieur certaines informations sur le programme de véhicules électriques de l'entreprise. Les trois personnes visées ont soit réfuté les accusations, soit dénoncé le flou qui les entoure.

Par ailleur, PSA Peugeot s'est dit "bien préparé[/font]" face au risque d'espionnage industriel comme l'affaire à laquelle est confrontée son rival Renault, a déclaré jeudi

Jean-Marc Gales, directeur général des marques du groupe. Il a indiqué que le constructeur automobile français n'avait "pas d'affaire à ce jour[/font]" similaire à celle qui touche son concurrent Renault.

source...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Serial shooter, 57ans Posté(e)
Mr Wolfe Membre 5 564 messages
57ans‚ Serial shooter,
Posté(e)

Je ne comprends pas. Bon je ne suis pas juriste non plus...

Ils entament une procédure de licenciement de 3 personnes pour espionnage. Donc à priori, ils savent qui c'est.

Et ils portent plainte contre X.

Je pensais que c'était quand on ne connaissait pas l'auteur des faits ça.

Ou alors ils sont certains d'avoir été espionnés, mais ont des doutes sur les coupables réels ?

Pourquoi les virer alors.

Y'a une subtilité que je ne dois pas connaitre là. :cray:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité David Web
Invités, Posté(e)
Invité David Web
Invité David Web Invités 0 message
Posté(e)

Oups... oui, c'est vrai que le topick n'est pas à jour...

Pas franchement enthousiaste à l'idée de se brouiller une nouvelle fois avec la Chine à la faveur de l'affaire d'[font=-->totalement sans fondement, irresponsables et inacceptables[/font][/i]" a déclaré mardi le porte-parole de la diplomatie chinoise, Hong Lei, lors d'un point de presse régulier.

"Filière organisée internationale[/font]"

Depuis la révélation de l'affaire d'espionnage industriel chez Renault, visant le programme de voiture électrique du constructeur automobile, la piste d'une "commande" venue de la Chine a été évoquée avec insistance. Du côté de Renault, on se contente jusqu'à présent d'évoquer une "[font=-->

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité David Web
Invités, Posté(e)
Invité David Web
Invité David Web Invités 0 message
Posté(e)

:cray:

Je m'ecuse pour ceux qui liront... mais j'peux pas m'empêcher... :p

Le week-end dernier, Patrick Pélata, numéro deux de Renault, avait déclaré que le constructeur était victime d'une filière internationale organisée mais qu'aucune "pépite technologique[/font]" sur les futures voitures électriques n'avait pu filtrer. Maintenant qu'il est saisi, le procureur de Paris, magistrat statutairement lié au pouvoir politique en France, peut soit ouvrir une enquête préliminaire qu'il dirigerait, soit ouvrir une information qui serait confiée à un juge d'instruction indépendant

Tout l'article et ça vaut le coup... :o

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité David Web
Invités, Posté(e)
Invité David Web
Invité David Web Invités 0 message
Posté(e)

L'un des trois cadre veut aller jusqu'au bout...

Bertrand Rochette, l'un des trois cadres de Renault soupçonnés d'espionnage, a annoncé samedi à RTL avoir reçu sa lettre de licenciement et exprimé sa volonté d'aller "jusqu'au bout" pour être "lavé" des accusations et "réintégré à cette entreprise".

"Cette lettre ne me donne aucune information concrète, fait état d'un licenciement pour faute lourde avec trois fois rien, avec essentiellement des convictions de la part de Renault.

Il n'y a absolument aucun détail: j'aurais reçu des sommes d'argent de source étrangère", a déclaré M. Rochette. Se disant "absolument révolté et déterminé à se défendre", cet ancien cadre dirigeant de Renault, a ajouté qu'il "exigerait des excuses publiques de la part de Renault".

"Je veux être lavé de cela et réintégré à cette entreprise. On m'a tendu un piège, c'est une machine qui avance inexorablement", a-t-il dit. Selon M. Rochette, "le début de sa réplique" sera une plainte que doit déposer son avocat en début de semaine prochaine.

Le 3 janvier, trois cadres de haut niveau de Renault, dont un membre de son comité de direction, ont été mis à pied, une mesure exceptionnelle liée à des soupçons de diffusion d'informations touchant à son programme phare de véhicules électriques. Convoqués le 11 janvier pour des entretiens préalables à leur éventuel licenciement, les trois cadres nient en bloc les accusations du constructeur, qui a porté plainte jeudi dernier pour espionnage industriel.

source.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité David Web
Invités, Posté(e)
Invité David Web
Invité David Web Invités 0 message
Posté(e)

les trois cadres vont déposer plainte...

Licenciés dans l'affaire d'espionnage industriel présumé, ils vont déposer plainte pour dénonciation calomnieuse ou diffamation, selon leurs avocats.

Ils contre-attaquent. Les trois cadres de Renault[/font] licenciés dans l'affaire d'espionnage industriel présumé ont annoncé le dépôt d'une plainte pour dénonciation calomnieuse ou diffamation, selon les cas. Le dernier en date est Matthieu Tenenbaum, ex-directeur adjoint du programme véhicules électriques du groupe, qui a décidé de porter plainte pour dénonciation calomnieuse. "Je conteste totalement, je réfute vraiment tout ce que je lis dans la presse. Cela m'est même complètement étranger. Je ne m'explique pas qu'on puisse m'accuser de choses comme ça", a-t-il dit sur Europe 1. Matthieu Tenenbaum a affirmé n'avoir aucun compte bancaire à l'étranger, contrairement aux éléments évoqués par la presse.

Dans un communiqué de ses avocats, Michel Balthazard avait auparavant marqué sa volonté "d'engager toutes les actions judiciaires qui lui sont permises pour poursuivre les personnes et les actes qui ont gravement porté atteinte à son honneur". Me Pierre-Olivier Sur est sur le point de déposer une plainte pénale en dénonciation calomnieuse pour le directeur de l'amont et des projets de Renault, précise le texte. Parallèlement, Me Xavier Thouvenin saisira les prud'hommes pour contester le bien-fondé du licenciement du cadre de Renault pour faute lourde.

"Il est innocent et victime"

"Michel Balthazard - étant absolument et complètement innocent des faits qui lui sont reprochés - est dans le devoir de saisir la justice pénale et civile pour qu'il soit dit et jugé que, dans cette affaire trouble, il est innocent et victime", disent ses avocats. Mardi, l'avocat de Bertrand Rochette, bras droit de l'ex-directeur de l'amont et des projets, avait déjà annoncé l'intention de son client d'engager une action en diffamation. "L'objet de la présente citation est de faire constater par le tribunal et condamner la lettre (de licenciement) du 14 janvier 2011 comme constitutive d'une diffamation non publique envers lui et de fixer la réparation qui lui est due", peut-on lire dans la demande de Me Christian Charrière-Bournazel.

L'avocat a indiqué que les deux autres avocats de Bertrand Rochette préparaient un référé devant le conseil des Prud'hommes pour obtenir la réintégration de leur client au sein de Renault. Le parquet a annoncé vendredi l'ouverture d'une enquête préliminaire de police sur l'espionnage industriel dont Renault aurait été victime pour son programme électrique de la part d'une puissance étrangère et pour lequel le constructeur automobile a porté plainte contre X. La procédure a été confiée à la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI), spécialisée dans ces questions. Les trois cadres soupçonnés ont tous reçu leur lettre de licenciement.

source

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.


×