Aller au contenu

Drôle de société


Carlo71

Messages recommandés

Membre, 52ans Posté(e)
Carlo71 Membre 71 messages
Baby Forumeur‚ 52ans‚
Posté(e)

Que pensez-vous de la société d'aujourd'hui ??

Froide et distante... Egoïste et guerrière...

L'homme n'a pas du tout progressé au niveau du monde social... Toujours des haines (racistes)...

Des guerres, des attentats...

La Bible dit pourtant "Aimez-vous les uns les autres" et "Vous êtes tous frères et soeurs"...

Alors, un peu plus d'Amour entre les Hommes ? Pour quand ?

:yahoo:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant
Membre, Voyageur, 35ans Posté(e)
Timo-I Membre 28 045 messages
35ans‚ Voyageur,
Posté(e)

Quand les problèmes seront réglés et que les armistices seront signés.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité sfc
Invités, Posté(e)
Invité sfc
Invité sfc Invités 0 message
Posté(e)
Alors, un peu plus d'Amour entre les Hommes ? Pour quand ?

que veut tu y faire voisin helvétique , essaye de faire au mieux en espèrent que les autres fasse la même chose .

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Filets de Sagesse Singulière à l'Orange., 56ans Posté(e)
Benjjj Membre 1 901 messages
56ans‚ Filets de Sagesse Singulière à l'Orange.,
Posté(e)

pour le moment nos générations n'ont pas encore été éduquer dans se sens d'amour de l'autre.

c jeune, c du temps

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, , 58ans Posté(e)
Afarensis Membre 3 752 messages
58ans‚ ,
Posté(e)

Ohhhh et puis l'amour toujours de l'amour, ce serait chiant à la fin. :yahoo:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
halman Membre 2 191 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

Je ne comprend pas les jeunes d'aujourd'hui.

Mon nouveau voisin d'à côté je l'ai entendu plusieurs fois hurler à sa copine "si tu veux de la violence physique tu vas en avoir".

L'ancien voisin du dessous piquait des crises de délire, hurlait des menaces de mort, cassait tout. J'ai vu l'état de l'appartement au moment du déménagement alors qu'il n'était que locataire, il n'y avait plus rien du tout, des trous dans les murs, les moquettes arrachées, dans la cuisine les tuyaux d'eau et câbles électriques par terre.

Plusieurs fois j'ai tellement eu peur que je suis descendu avec le téléphone portable prêt à appeler la police.

Les nouveau ça ne parle pas ça gueule, au lieu de parler normalement ça parle tellement fort qu'on entend toutes les conversations nulles et gonflantes.

Ca met la musique à fond pour faire la fête toute la nuit.

On ne peut rien leur dire, ils sont excités, bruyants, hurlants, énervés, gueulards, ça se saoule, le week end c'est des dizaines de bouteilles d'alcool sur le balcon au frais.

Quand comme dimanche après midi ça ba**e pendant deux heures, ça hurle au lieu d'être pudique et discret.

Ca court tout le temps dans l'appartement, on a l'impression qu'ils déménagent tous les jours.

On les entends, les gens se plaignent sur plusieurs étages.

Ca s'excite sur la console de jeu, ça hurle, etc.

Ils ne savent pas être tranquilles au calme, se sont des excités, je ne les comprend pas.

Ils ont quelque chose d'énervés et d'excités que je ne comprend pas.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 34ans Posté(e)
Charlylosophie Membre 28 messages
Baby Forumeur‚ 34ans‚
Posté(e)

une putain de société bien égoiste, et flemmarde : pr preuve :

voyez donc mes anciens messages sur le forums philosophie pr comprendre ma critique de la société : G la flemme, moi homme moderne, de vous la réstuitruer, en plus, moi, citoyen du monde, G šPEUR que vous voliez mes idées, dc, moi, le français, je dis "démerdez vous, je n'ais pas à revenir là dessus, car c le polytechnicien de la télé qui l'a dit..."

ps : j'aime bien vanner la société, surtt les grandes écoles, lma pubs, les médias et la politique^^ c un de mes passes temps favoris ^^ :yahoo:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 113ans Posté(e)
stvi Membre 20 709 messages
Mentor‚ 113ans‚
Posté(e)
L'homme n'a pas du tout progressé au niveau du monde social... ...........................

Tu rigoles ???est ce que tu as vu le nombre faramineux d'amis qu'a chaque internaute Facebook!!!!!

il y a quelques dizaines d'années on en avait que quelques uns ,une dizaine au plus .....

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité laeticiasonia
Invités, Posté(e)
Invité laeticiasonia
Invité laeticiasonia Invités 0 message
Posté(e)

Si les gens ont beaucoup d'amis sur internet (d'ailleurs beaucoup qu'ils ne connaissent même pas), c'est bien la preuve qu'il y a moins d'amis présents dans la vie de tous les jours.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité Grenadine33
Invités, Posté(e)
Invité Grenadine33
Invité Grenadine33 Invités 0 message
Posté(e)

Je me sens de plus en plus agressée et isolée par cette société. C'est difficile tous les jours de tenir le coup, surtout quand on est faible physiquement. Les gens n'ont aucune pitié, même quand on est en fauteuil, il y a toujours un crétin ou une conne pour vous marcher sur les pieds et user de sa force. C'est écoeurant et déroutant. J'ai l'impression que les gens ne voient que par leur petite vie bien confortable, et se contrefoutent de savoir si autour d'eux, même des très proches souffrent.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

VIP, Gonade Absolutrice, Posté(e)
yop! VIP 20 446 messages
Gonade Absolutrice,
Posté(e)

Oui, le monde est dur. Il l'a toujours été, rassurez-vous.

La plupart des gens vivent dans la frustration d'une condition sociale faible alors qu'ils aspirent à des modèles factices et bling bling où tout à l'air aisé et délirant. Ils aspirent à ce genre de modèles car, noyés dans la société de consommation névrotique et de divertissement abrutissant, ils perdent pied. Avoir une bonne culture, un esprit critique, de la curiosité permet de résister mais ça n'est pas donné à tous (malgré ce que l'on dit).

Certains milieux sont des terreaux à inculture. Certaines conditions nous enferment dans une spirale où l'on n'aura jamais le temps de s'éduquer vraiment et l'on souffrira de ses lacunes. Alors on cherche des échappatoires : alcool, fête, violence, surenchère, risque, criminalité.

Toujours entre la frustration et les désirs fournis par le libéralisme.

éa sera toujours plus ou moins comme ça, je pense, mais ça irait mieux dans un monde globalement plus juste, moins gros, où les humains remplaceront les systèmes et où l'on pourra atteindre les gens qui profitent des disparités sociales et les entretiennent. On peut aussi essayer d'éveiller les gens à avoir une conscience, à apprendre le monde mais c'est toujours très fragile.

Par contre, la connerie humaine, on n'y pourra rien.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre+, 51ans Posté(e)
Ocytocine Membre+ 17 768 messages
Baby Forumeur‚ 51ans‚
Posté(e)

:yahoo:

Chaque génération finit par se plaindre à un moment donné de la société dans laquelle elle vit. On est toujours nostalgique d'un passé idéalisé, alors que respectivement dans le contexte les gens n'étaient à ce moment-là pas plus heureux.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Pélardon des Cévennes A.O.C, 46ans Posté(e)
lou pétchété Membre 2 486 messages
46ans‚ Pélardon des Cévennes A.O.C,
Posté(e)
Que pensez-vous de la société d'aujourd'hui ??

Froide et distante... Egoïste et guerrière...

L'homme n'a pas du tout progressé au niveau du monde social... Toujours des haines (racistes)...

Des guerres, des attentats...

La Bible dit pourtant "Aimez-vous les uns les autres" et "Vous êtes tous frères et soeurs"...

:yahoo:

Non mais tu plaisantes là? Tu parles de guerres, d'attentats... Et tu cites le première cause (et quasiment la seule) de tous ces maux dans le monde depuis toujours

: la religion! Tu voulais faire quoi? Un peu de prosélytisme gratuit? Si tu veux progresser au niveau social, il faut arrêter de citer des sources rétrogrades :dev:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité Grenadine33
Invités, Posté(e)
Invité Grenadine33
Invité Grenadine33 Invités 0 message
Posté(e)
:yahoo:

Chaque génération finit par se plaindre à un moment donné de la société dans laquelle elle vit. On est toujours nostalgique d'un passé idéalisé, alors que respectivement dans le contexte les gens n'étaient à ce moment-là pas plus heureux.

Je ne suis pas d'accord. Je me souviens des années 70, quand j'étais petite. L'ambiance était pas du tout comme aujourd'hui. Les gens étaient sereins, tranquilles. Tout à basculer à partir des années 90, et depuis, on s'enfonce. Il y a bien sur la crise, mais cela n'explique pas tout. Les gens ont perdu leurs valeurs morales.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité laeticiasonia
Invités, Posté(e)
Invité laeticiasonia
Invité laeticiasonia Invités 0 message
Posté(e)
:yahoo:
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Artisan écriveur , 56ans Posté(e)
Bran ruz Membre 8 737 messages
56ans‚ Artisan écriveur ,
Posté(e)

C'est la notion de l'autre qui est galvaudée.

L'autre n'existe plus en tant que reflet de notre propre humanité mais comme un ennemi potentiel.

Nous vivons la mort à petit feu de l'empathie.

J'imagine que cela vient en partie d'une sorte de "spectacularisation" de la société, où il nous est loisible, par l'intemédiaire de nos écrans, d'épier nos contemporains sans nous impliquer directement.

Nous sommes peu à peu transformés en spectateurs sociaux.

Mais qu'en est-il de notre capacité à agir en tant qu'être humain vis-à-vis de nos semblables ?

Sommes-nous encore acteurs de notre humanité ?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 72ans Posté(e)
gravellegg Membre 24 565 messages
Baby Forumeur‚ 72ans‚
Posté(e)
Je ne comprend pas les jeunes d'aujourd'hui.

Mon nouveau voisin d'à côté je l'ai entendu plusieurs fois hurler à sa copine "si tu veux de la violence physique tu vas en avoir".

L'ancien voisin du dessous piquait des crises de délire, hurlait des menaces de mort, cassait tout. J'ai vu l'état de l'appartement au moment du déménagement alors qu'il n'était que locataire, il n'y avait plus rien du tout, des trous dans les murs, les moquettes arrachées, dans la cuisine les tuyaux d'eau et câbles électriques par terre.

Plusieurs fois j'ai tellement eu peur que je suis descendu avec le téléphone portable prêt à appeler la police.

Les nouveau ça ne parle pas ça gueule, au lieu de parler normalement ça parle tellement fort qu'on entend toutes les conversations nulles et gonflantes.

Ca met la musique à fond pour faire la fête toute la nuit.

On ne peut rien leur dire, ils sont excités, bruyants, hurlants, énervés, gueulards, ça se saoule, le week end c'est des dizaines de bouteilles d'alcool sur le balcon au frais.

Quand comme dimanche après midi ça ba**e pendant deux heures, ça hurle au lieu d'être pudique et discret.

Ca court tout le temps dans l'appartement, on a l'impression qu'ils déménagent tous les jours.

On les entends, les gens se plaignent sur plusieurs étages.

Ca s'excite sur la console de jeu, ça hurle, etc.

Ils ne savent pas être tranquilles au calme, se sont des excités, je ne les comprend pas.

Ils ont quelque chose d'énervés et d'excités que je ne comprend pas.

il y a déja longtemps,que je m,en suis appercu,et j,ai déménagé a la campagne pour étre tranquille

et ,je le suis presque,en ce moment,par chez moi, il y a des cambriolages,ils volent pas mal de choses

pour les revendre,pour s,acheter de la drogue

les gendarmes en ont pris une troupe derniérement,c,est ce qu ils ont dit pour leurs défense

mais,il y en a d,autres :yahoo:

tout ca pour dire que une partie de la jeunesse,est complétement a coté de la plaque

et de dire: comment les parents les éduquent,il faut bien qu,il en resorte ,des étres comme ca

et cela va durer :dev:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité Caminde
Invités, Posté(e)
Invité Caminde
Invité Caminde Invités 0 message
Posté(e)
C'est la notion de l'autre qui est galvaudée.

L'autre n'existe plus en tant que reflet de notre propre humanité mais comme un ennemi potentiel.

Nous vivons la mort à petit feu de l'empathie.

J'imagine que cela vient en partie d'une sorte de "spectacularisation" de la société, où il nous est loisible, par l'intemédiaire de nos écrans, d'épier nos contemporains sans nous impliquer directement.

Nous sommes peu à peu transformés en spectateurs sociaux.

Mais qu'en est-il de notre capacité à agir en tant qu'être humain vis-à-vis de nos semblables ?

Sommes-nous encore acteurs de notre humanité ?

+1

Je suis toujours sidérée lorsque j'entends fustiger vivement "les bons sentiments" , la tolérance, vus maintenant souvent comme hypocrisie, dame patronnesse, et j'en passe, au nom de la sacro sainte réailté , que pourtant nous connaissons et vivons tous,même si je sais très bien que je ne peux sauver toute seule les autres.

Je n'ai jamais pensé ni vu que la méchanceté, l'indifférence, même si par moments il faut se soustraire de l'extérieur pour reprendre du souffle, sans faire de manichéisme, soit une bonne façon de faire et d'être les uns envers les autres.

Mais je ne pense pas ni ne vois que ce soit le cas pour tous.Exemples ce que disent plusieurs, beaucoup sur ce forum et ce que font plusieurs et je pense beaucoup dans cette réalité.

Je crois qu'il faut continuer à croire en l'homme, même si c'est difficile et décourageant par moments.

Ne serait-ce que pour le renvoi d'un sourire lorsqu'on adresse un bon sourire ou un mot, un geste gentil vers l'autre.

ça arrive souvent :yahoo:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité Caminde
Invités, Posté(e)
Invité Caminde
Invité Caminde Invités 0 message
Posté(e)

Un petit poème que j'avais trouvé. Merci Google :yahoo:

Je crois en l'homme

Je crois en l'homme, cette ordure,

je crois en l'homme, ce fumier,

ce sable mouvant, cette eau morte ;

Je crois en l'homme, ce tordu,

cette vessie de vanité ;

je crois en l'homme, cette pommade,

ce grelot, cette plume au vent,

ce boutefeu, ce fouille-merde ;

je crois en l'homme, ce lèche-sang.

Malgré tout ce qu'il a pu faire

de mortel et d'irréparable,

je crois en lui,

pour la sûreté de sa main,

pour son goût de la liberté,

pour le jeu de sa fantaisie,

pour son vertige devant l'étoile,

je crois en lui

pour le sel de son amitié,

pour l'eau de ses yeux, pour son rire,

pour son élan et ses faiblesses.

Je crois à tout jamais en lui

pour une main qui s'est tendue.

Pour un regard qui s'est offert.

Et puis surtout et avant tout

pour le simple accueil d'un berger.

Lucien Jacques

Extrait de C'était hier et c'est demain

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 57ans Posté(e)
Cyrano.ch Membre 113 messages
Baby Forumeur‚ 57ans‚
Posté(e)

Merci

:yahoo:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

×