Besoin d'avis pour le premier chapitre d'un roman de fantasy

Besoin d'avis pour le premier chapitre d'un roman de fantasy   1 membre a voté

  1. 1. Que pensez-vous de ce chapitre ?

    • Super ! ÿ quand la suite ?
      0
    • J'ai bien aimé
      0
    • L'histoire est bonne mais mal écrite
      0
    • L'histoire est mauvaise mais bien écrite
      1
    • C'est mauvais
      0

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour voter dans ce sondage.


Invité
Invité Invités 0 message
Posté(e)

Bonjour à tous,

j'ai commencé à écrire une histoire de fantasy depuis quelques temps et j'ai déjà écrit 7 chapitres. Les 6 derniers correspondent plus ou moins à mes attentes mais je coince sur le premier :s En effet, je sais qu'il requiert beaucoup de changements mais je n'arrive pas à voir où exactement.

Pouvez-vous m'aider ?

Je suis ouverte à tout et n'hésitez pas à me dire tout ce qui ne va pas (orthographe, grammaire, répétitions, intrigue, style,...) wink.gif

Merci d'avance

Chapitre 1 : Une étrange visite

La nuit commençait à tomber et une fine couche de neige recouvrait petit à petit l'ensemble d'Angalis, un petit village se trouvant dans la région de Telliar. Le vent ne soufflait presque pas en cette soirée glaciale et, même si peu de gens circulaient dans les rues, toutes les lanternes suspendues sur les façades des maisons avaient été allumées. Tout cela rendait l'atmosphère calme et agréable.

Alexandra Nelson, accoudée à la fenêtre de sa chambre, contemplait ce beau paysage depuis longtemps. Une semaine auparavant, elle avait été nommée guérisseuse et, malgré le temps de réflexion dont elle avait disposé, elle ne savait toujours pas ce qu'elle allait faire à présent. En effet, puisqu'elle avait dix-huit ans, un choix important s'imposait à elle. Travaillerait-elle à Angalis, ce qui lui permettrait de rester à proximité de sa famille, ou s'installerait-elle dans une grande ville ? Elle n'avait pas envie de s'éloigner de ses proches mais aucun avenir professionnel ne l'attendait dans son village. Elle passait donc la plupart de son temps perdue dans ses pensées.

Son unique s¿ur, Laura, entra dans leur chambre à ce moment-là.

- Le diner est prêt. Maman voudrait qu'on mette la table.

- OK, j'arrive.

Alexandra éteignit la lanterne à l'entrée de la chambre, sortit de la pièce, traversa le petit salon et entra dans la salle à manger, qui leur servait aussi de cuisine. C'était la plus grande pièce de la maison mais elle n'était quand même pas très grande. Elle était composée uniquement d'une table en chêne de quatre personnes et d'une petite cuisine. La seule décoration qui ornait la pièce était un vase contenant cinq tulipes blanches, posé au centre de la table.

Alexandra la dressa avec sa s¿ur et, lorsque tout fut prêt, s'installa à côté de son père.

- Qu'avez-vous fait aujourd'hui, les filles ? demanda-il gentiment dès que tout le monde se fut servi de pâtes.

- Le matin, Alexandra et moi sommes allées au marché avec maman et l'après-midi, je suis allée aider Jessica, s'empressa de répondre Laura.

Jessica était la seule couturière d'Angalis et Laura allait souvent l'aider, puisque qu'elle voulait devenir tailleuse. Elle avait seize ans et devait attendre d'en avoir dix-huit pour partir avec Jessica à Nesthall, la capitale de Telliar. Leur but était de monter un grand magasin de couture ensemble et d'être connue dans toute la région. Ce n'était pas très réaliste mais Laura avait toujours été optimiste. Cependant, tant qu'elle ne serait pas majeure, elle devait se contenter d'aider Jessica pour un modeste salaire.

- Moi, je suis allée l'après-midi voir les chevaux que M. Hall vient de ramener au village, ajouta Alexandra. Ils sont magnifiques mais il va avoir beaucoup de mal à les dresser.

- Il est vraiment doué, tu sais. Tu devrais le voir à l'¿uvre, sourit sa mère.

- Il est doué mais il prend du temps. Et donc, il les vend à un prix incroyable, râla son père.

Sa mère le regarda avec compassion.

- Tous les chevaux sont chers, renchérit-elle.

Pour éviter de faire un débat là-dessus et de se disputer, son père commença à décrire tout ce qu'il avait réalisé ce jour-là. Il travaillait à la forge du village avec un de ses amis et ils s'étaient spécialisés dans la confection des couteaux. Ils en fabriquaient des petits, des grands, des larges, des fins et, contre toute attente, cela se vendait plutôt bien.

Pendant qu'il parlait, Alexandra observa sa famille. Ils se ressemblaient tous les trois et elle n'avait quasi rien en commun avec eux. Ils avaient tous des cheveux lisses et bruns foncés qu'ils portaient courts alors qu'elle avait des cheveux blonds ondulés qui lui descendaient jusqu'en-dessous des épaules. Leurs yeux étaient de couleur noisette tandis que les siens étaient verts. L'unique chose qu'ils avaient en commun était leur grande taille et leur visage ovale.

Sa mère raconta ensuite sa journée. Elle ne travaillait que l'après-midi. Son métier consistait à aider les jeunes enfants qui ne s'en sortaient pas à l'école. Elle leur apprenait l'orthographe et la grammaire. Certains jours, elle en avait jusque tard le soir mais d'autres jours, aucun parent ne demandait ses services pour leur enfant et elle avait congé.

Alexandra écouta distraitement le fil de la conversation et continua à réfléchir à son avenir.

Lorsqu'ils eurent fini de manger et de débarrasser la table, un coup frappé à la porte d'entrée, un étage plus bas, retentit dans toute la maison. Alexandra trouva vraiment étrange que quelqu'un sorte de chez lui à cette heure-ci et surtout avec un froid pareil. Son père partit ouvrir la porte et revint avec une femme quelques instants plus tard. Elle portait une longue veste bleue marine et un pantalon beige immaculé. Cela contrastait beaucoup avec les vêtements ternes et usés que les habitants d'Angalis mettaient. Alexandra observa l'inconnue et, sans savoir pourquoi, un certain malaise l'envahit. Pourtant, cette dernière n'avait rien d'effrayant. D'une cinquantaine d'années, elle avait de courts cheveux gris et des yeux bleus clairs. Son air était sévère mais pas inquiétant.

Ils s'assirent tous dans le petit salon. Celui-ci ne comportait que deux fauteuils de deux places et Laura dut apporter une chaise de la salle à manger pour pouvoir s'asseoir.

- Excusez-moi de vous déranger à une heure pareille, commença la femme. Je suis une des quatre directeurs d'une école et un jeune garçon nommé James Hall s'est enfui de l'établissement il y a deux heures. Puisqu'il est originaire de ce village-ci, il y a de fortes chances pour qu'il y soit.

Lorsque Alexandra croisa les yeux de la nouvelle venue, un frisson la parcourut.

- Elle se situe loin votre école ? s'enquit son père en fronçant les sourcils.

- Assez oui.

- Alors comment aurait-il fait pour arriver jusqu'ici en deux heures ?

- L'école que je dirige est une école de Sorciers. James s'est téléporté.

Ils pâlirent tous. Alexandra comprit mieux la crainte qu'elle ressentait depuis que Sandra Walker était arrivée. En effet, leur village, Angalis, se trouvait dans la région de Telliar, le seule territoire où personne ne possédait de magie. Mais la majorité des gens ailleurs en était doté. Cependant, les gens sans magie ne côtoyaient pas du tout ceux qui en possédaient parce que ces derniers les jugeaient inférieurs et insignifiants.

- Heureusement, le jeune homme qui s'est enfui n'est pas très doué pour la magie et n'a pas beaucoup d'énergie, continua la directrice, sans se soucier de la peur et l'animosité que les membres de la famille commençaient à éprouver à son égard. Si jamais il a réussi à venir jusqu'ici, il doit sûrement s'être évanoui. Le problème est que s'il n'a plus d'énergie, je ne peux pas le percevoir et le retrouver.

- Le percevoir ? articula sa mère d'une voix hésitante.

- Oui, un magicien est capable de ressentir l'aura de la magie de n'importe quel autre se trouvant à proximité, répondit Sandra Walker d'un ton las. Lorsqu'un magicien est épuisé, son aura diminue jusqu'à ne plus devenir repérable lorsqu'il est endormi ou évanoui.

- Et quel est le rapport avec nous ? s'impatienta son père.

- J'aimerais que vous m'hébergiez cette nuit. Grâce à cela, je pourrai rester à proximité de James et le percevoir dès qu'il aura récupéré de l'énergie. étes-vous d'accord ?

Ceci était une question rhétorique. S'ils avaient refusé, elle les aurait peut-être blessés ou même tués.

- Oui, vous pouvez dormir ici, s'empressa de répondre sa mère. Vous prendrez le lit de Laura. éa ne t'ennuie pas de dormir dans le fauteuil cette nuit ? demanda-t-elle à cette dernière.

- Pas de problème.

Son expression disait tout le contraire mais personne n'en tint compte.

La directrice accepta et les remercia.

Lorsque Alexandra et la directrice furent dans leur lit, elles ne s'adressèrent pas la parole. Alexandra ressentait toujours un certain mal-être et elle n'arrivait pas à se l'expliquer. La présence de la Sorcière représentait un danger, certes, mais cela n'aurait pas dû l'affecter autant. Sa s¿ur et ses parents n'avaient pas eu l'air d'éprouver la même chose qu'elle. Peut-être avait-elle mangé quelque chose qui ne passait pas ? Elle en doutait fortement.

Alexandra repensa au garçon que Sandra Walker recherchait, James Hall. C'était l'unique fils du dresseur de chevaux et il avait le même âge qu'elle. Elle avait un vague souvenir de lui. Huit ans plus tôt, trois personnes habillées de longues vestes bleues marines avaient voulu emmener James avec elles. Ses parents avaient longuement supplié les arrivants de ne pas repartir avec lui mais ceux-ci ne les avaient même pas écoutés. Alexandra n'avait jamais compris pourquoi personne n'était venu en aide à cette famille mais elle comprenait mieux à présent. Les magiciens étaient des êtres dangereux auxquels on ne pouvait pas résister. Un autre frisson la parcourut.

Malgré ses efforts, Alexandra ne parvint à s'endormir que tard dans la nuit.

PS : Si vous n'avez pas le temps de commenter, pensez quand même à répondre au sondage wink.gif Merci d'avance

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

ElNix Membre 4 891 messages
Forumeur tacheté ‚ 29ans
Posté(e)

Salut,

L'historie en elle même, bon, difficile d'en juger sur un seul chapitre, la principale information qui manque est pourquoi est ce que la directrice vient dormir chez eux et pas ailleurs ?

Ce qui me gène beaucoup plus c'est les espèces d'anachronismes (le mot n'est pas correct ici mais c'est l'idée) ou étrangeté dans ton univers. Dans ce village, les couteaux sont fabriqués à la main dans une forge, à priori ils utilisent plutôt des chevaux que des voitures mais par contre l'héroïne pense à son "avenir professionnel", les filles doivent "mettre la table" mais ce qui m'a tué est qu'ils mangent des pâtes !

A priori le style de vie est plutôt moyen-ageux et on se retrouve avec des expressions "modernes" et surtout les pâtes, à moins d'être en Italie ou en Chine étaient loin d'être courantes pour le tiers-état de l'époque (http://fr.wikipedia.org/wiki/P%C3%A2tes_alimentaires). Je ne connaissais pas les dates par coeur, mais je considère que l'on écrit de la fantasy il faut se renseigner un minimum sur ce que l'on fait manger et utiliser à ses personnages ou sinon décrire les objets en question. Qu'ils mangent des pâtes n'est pas le problème mais qu'on le lise ici comme s'il s'agissait d'un roman policier ça me gène beaucoup !

Tu vas peut être te dire que je fais une fixette mais c'est ce genre de détails qui font perdre toute l'ambiance de ton écrit :yahoo:

Bon courage !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité
Invité Invités 0 message
Posté(e)

Salut,

C'est gentil d'avoir pris le temps de répondre et d'avoir signalé les détails qui clochent :yahoo: Cela me semble aussi primordial de les connaitre pour que l'univers soit crédible.

Merci pour tes conseils, je vais retravailler tout ça.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
ElNix Membre 4 891 messages
Forumeur tacheté ‚ 29ans
Posté(e)

La technique c'est de réfléchir dès que tu fais apparaître un objet à comment est ce qu'il s'est retrouvé là. Où a t-il été acheté, comment est ce qu'il a été fabriqué, est ce que c'est cher... Si tu ne vois rien qui cloche pas de problème, si ça pourrait clocher mais il y a possibilité dans ton monde précise le et si tu vois qu'il y a clairement un problème trouve autre chose. :yahoo:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Bran ruz Membre 8 737 messages
Artisan écriveur ‚ 50ans
Posté(e)

Rien à ajouter. Si ce n'est de ne pas changer de temps sans arrêt dans la narration.

Vous pourriez aussi faire des scenari de B.D.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité
Invité Invités 0 message
Posté(e)

Merci ElNix, je vais faire ça pour chaque objet, ça va prendre du temps mais c'est une très bonne idée ^^

Bran ruz, merci aussi pour ta réponse mais peux-tu m'expliquer où est le problème de changer de temps dans la narration ? Je pensais justement qu'il fallait mettre de l'imparfait pour les actions longues, du passé simple pour les courtes, du plus-que-parfait pour les antérieures,... C'est vraiment le dernier reproche auquel je me suis attendue :s

Je vais essayer de limiter ça au maximum alors, merci du conseil

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ozmaestro Membre 413 messages
Forumeur survitaminé‚ 29ans
Posté(e)

Je suis assez d'accord avec Elnix concernant l'histoire des objets, anachronismes, etc...bref, à la rigueur si c'est un choix affirmé qui marque un certain univers Fantasy-après-guerre, ou Fantasy-cyberpunk(gné ? XD) Fantasy-cowboy moderne...Bref, ici il est évident que ce n'est pas voulu.

Après, peut-être que c'est un canon du roman fantasy commun aux auteurs du net: ça commence toujours par une description des lieux type contemplation, la nuit, la lune, les vallons, le vent, les oiseaux...

Après on a droit au personnage, fils de, rêve de, a tel âge, etc. Puis description du lieux, puis dialogues, puis tableau d'un personnage (longue chevelure dégringolant, bottines vertes à bouclettes, cape en forme de nappe, etc.). Ensuite, explication de ce qu'est la magie, les dons de chacun et compagnie...les enjeux !!

Et pour tout cela on a droit à un style assez basique, même si convenablement écrit, qui se contente de l'imparfait et du passé simple. Pas de magie dans la lecture...on peut à l'infini écrire comme ça, et duper le lecteur avec une histoire, grâce à l'imparfait et le passé simple. Ma foi, pourquoi pas une entrée plus originale ! La porte gronde ! On rentre tout de suite dans le feu de l'action ! la vie de famille, l'histoire du village...franchement on s'en tamponne :yahoo: on décrit pas la cuisine juste pour le plaisir, on décrit pas la tenue d'un personnage juste pour le caser...non.

Beaucoup de répétitions, aussi, Alexandra par ci, Alexandra par là, et Alexandra toujours.

Mais ne le prends pas mal, hein, parce que dans l'ensemble tu écris bien, il faut continuer. Juste qu'il ne faut pas décrire pour décrire. Même si on a l'impression d'écrire bien parce qu'on a fait une longue phrase avec pleins d'images. Les images tu dois les susciter au travers du style pas dans l'étalage de mots.

Par ailleurs, allège ton texte:

"La nuit commençait à tomber et une fine couche de neige recouvrait petit à petit l'ensemble d'Angalis, un petit village se trouvant dans la région de Telliar. Le vent ne soufflait presque pas en cette soirée glaciale et, même si peu de gens circulaient dans les rues, toutes les lanternes suspendues sur les façades des maisons avaient été allumées. Tout cela rendait l'atmosphère calme et agréable"

"La nuit tombait" tout simplement. "Une fine couche recouvrait Angalis" (Si c'est un petit village, inutile de préciser sur "l'ensemble", à moins qu'il neige par ci par là et pas partout sur le village :rtfm: ) > La nuit tombait, glaciale et sans vent. "petit village" > "village"

Des choix de mot moyen "presque" pour dire que le vent souffle pas trop...ouais, autant pas le faire souffler du tout alors ^^

Tout cela rendait..."L'atmosphère était calme et agréable", n'en doutes jamais !

Après, c'est sans doute un choix d'écriture, mais voilà, je te dis tout ça parce que ce type de texte on en voit à la pelle sur le net...et que tu vaux mieux que ça !!! Ca se voit dans ton style que tu ne demandes qu'à t'ouvrir à un style propre à toi ! Adieux les canons du web !

Je lirais la suite, car l'histoire m'a semblé intéressante !!! Bonne chance.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
ElNix Membre 4 891 messages
Forumeur tacheté ‚ 29ans
Posté(e)

Je te rejoins pour dire que c'est du "classique" mais bon, si c'est une première histoire, elle peut se permettre de ne pas chercher trop original histoire de prendre confiance en elle.

Sinon, Ella18, je me permet de te proposer le lien vers le guide "comment ne pas écrire". Pas que ton écrit soit directement concerné par le sujet mais c'est toujours une bonne lecture ! :yahoo:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité
Invité Invités 0 message
Posté(e)

Merci beaucoup Ozmaestro pour tous ces conseils. Je vois que j'ai encore beaucoup de choses à modifier ^^. éa va me prendre du temps. Dès que j'aurai retravaillé ce chapitre et les chapitres suivants, je te les ferai lire, pas de problème. C'est très gentil à toi de me le demander, ça m'encourage fortement :yahoo:

Cependant, je ne comprends pas les reproches qu'on me fait à propos des temps utilisés. Bran ruz m'a dit qu'il y avait trop de temps différents et toi tu me dis justement qu'il n'y en a pas assez... Je suis perdue là ^^

Merci aussi à toi ElNiz pour le site :rtfm: C'est en effet une bonne lecture. J'ai déjà lu plusieurs sites du genre et c'est toujours instructif ^^

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ozmaestro Membre 413 messages
Forumeur survitaminé‚ 29ans
Posté(e)

Non, tes temps sont bien employés, c'est juste moi qui fait une fixette sur le passé simple et l'imparfait qui sont utilisés par défaut par les auteurs du net :yahoo: c'est pas vraiment un reproche t'inquiète.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité
Invité Invités 0 message
Posté(e)

Ne t'inquiète pas, je sais bien que ce n'est pas vraiment un reproche mais je n'ai pas trouvé de terme plus adéquat ^^

Pour les temps, je ne sais pas du tout ce que je vais faire mais je tiendrai compte de ton avis :rtfm:

Encore merci :yahoo:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant