Aller au contenu

Rechercher dans la communauté: Affichage des résultats pour les étiquettes 'Vos écrits'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Merci de saisir les tags en les séparant par des virgules. Les tags permettent de retrouver rapidement un sujet. Indiquez les mots clefs important pour votre sujet.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • Membres
    • Bienvenue
    • Trombinoscope
    • Près de chez vous
    • Célébrations
  • Actu et Débats
    • France
    • International
    • Société
    • Politique
    • Environnement
    • Economie
    • Sciences
    • Religion et Culte
    • People
    • Insolites
    • Actualités - Divers
  • Quotidien
    • Quotidien
    • Emploi
    • Amour et Séduction
    • Sexualité
    • Education et Famille
    • Santé
    • Etudes
    • Droits
    • Beauté - Mode
    • Animaux
    • Adozone
    • Aide aux devoirs
    • Inclassables
  • Culture
    • Cinéma
    • Arts et Artistes
    • Photographie
    • Philosophie
    • Musiques
    • Littérature
    • Histoire
    • Mangas
    • Théâtre
    • Langue française
  • Loisirs
    • Cuisine
    • Télévision
    • Séries
    • Chasse & Pêche
    • Voyages
    • Animés et Mangas
    • Auto - Moto
    • Jardinage
    • Bricolage et Déco
    • Esotérisme & Paranormal
    • Autres Loisirs
  • Informatique
    • Tutoriels
    • Hardware
    • Windows
    • Linux & Unix
    • Apple
    • Mobiles
    • Internet
    • Informatique - Divers
  • Jeux Vidéo
    • Central Jeux Vidéo
    • Jeux Online
    • PC
    • Xbox
    • PS3 / PS4
    • PSP / PS Vita
    • Wii / Switch
    • DS / 3DS
    • Jeux Mobile
    • Rétrogaming
  • Sports
    • Central Sports
    • Football
    • Rugby
    • Tennis
    • Basket
    • Sports Auto Moto
    • Sports de combat
    • Hand - Volley
    • Sports Extrêmes
    • Sports - Divers
  • Asile
    • Central de l'asile
    • Jeux de l'asile
    • Sexe
    • YAR YAR
  • ForumFr
    • Annonces
    • Aide et Suggestions
    • Recrutement

Blogs

  • Arcade Fr
  • Bashi' Blog
  • _Dolph' Blog
  • mistral gagnant' Blog
  • mamandrinette' Blog
  • MiniDolph' Blog
  • Caez' Blog
  • AC/DC' Blog
  • Belles-Images
  • I_Love_Myself's Blog
  • Bienvenue sur mon blog photos
  • Chroniques Royales
  • mouradmec' Blog
  • violinka' Blog
  • Mua/Blog
  • latitounne' Blog
  • SoBibiatch' Blog
  • Benny T' Blog
  • Le blog d'un 'tit piaf
  • chihade' Blog
  • Sohaunted' Blog
  • imroweh' Blog
  • respublikae' Blog
  • gaetan33' Blog
  • 'tevie
  • BONNES VACANCES
  • Mon Ange' Blog
  • CAPRICE-ANGEL' Blog
  • deudeu' Blog
  • Florian' Blog
  • Mon futur bébé
  • NeeXuuS' Blog
  • biloute cam&léa' Blog
  • Mada'Blog
  • Mister_T' Blog
  • Phrase de forumeurs
  • foufa2' Blog
  • ghostfighter' Blog
  • joyaux' Blog
  • CheeseBlog
  • mimine59' Blog
  • empso' Blog
  • limpins' Blog
  • Le blog de Fred
  • laclemdu57' Blog
  • penser' Blog
  • 30 kinder voter JAROD' Blog
  • Le blog à la bécasse
  • Lala'Blog!
  • WILL641' Blog
  • kitou kiss' Blog
  • ali_s' Blog
  • Tsuge
  • Pause goûter
  • Nico.ol' Blog
  • ♪ Quand on est kon ♪
  • Maki's Back
  • anouar34' Blog
  • tamalou' Blog
  • fifi62100' Blog
  • Thierrymédium' Blog
  • lilycrumble' Blog
  • La Piste Rouge de sang' Blog
  • guillaume1968' Blog
  • grand pere' Blog
  • Tao' Blog
  • Le blog du hippie
  • Violette's Blog
  • Mike's Blog
  • l'inspecteur harry' Blog
  • bettinette' Blog
  • credithabbogratuit' Blog
  • scarlettianh' Blog
  • philippe29520' Blog
  • tsukushi' Blog
  • qslyon' Blog
  • Aurel72' Blog
  • tetalouest49' Blog
  • Nephalion's Blog
  • Younes zdf' Blog
  • ASKI' Blog
  • Test
  • goods' Blog
  • sandra73' Blog
  • Frankel' Blog
  • bengdoura' Blog
  • djk2' Blog
  • Du projet Bluebeam aux maitres de sagesses...
  • kevindu41759' Blog
  • Petits bouts de chemin
  • burnout paradise Blog
  • nenett' Blog
  • Geek 4 Live
  • NEW AGE Hope scession dream
  • Féline3' agent 033 Blog
  • jeremycircus' Blog
  • benji77' Blog
  • lilhy' Blog
  • vic5' Blog
  • flex' Blog
  • laume' Blog
  • chamalot16470' Blog
  • nanar0000' Blog
  • Zen' Blog
  • douxdee' Blog
  • sarah-moi-74
  • anthony59' Blog
  • Fettehblog
  • moi mon blog ptit niveau dofus
  • tocomon's Blog
  • High Heels Masochist
  • pdelgado047' Blog
  • polomarco' Blog
  • Ma vie
  • Artnono' Blog
  • leïla auteur' Blog
  • gelisa' Blog
  • socratetobi' Blog
  • master-zik' Blog
  • Black Survitual' Blog
  • kiki57600' Blog
  • N.K.O' Blog
  • Kikoup' Blog
  • bire1979' Blog
  • tennishebdo
  • william tankoua' Blog
  • Hack Windows
  • ninam' Blog
  • GAGNER AVEC EBAY SANS RIEN VENDRE!!!!
  • jujuaucanarie' Blog
  • crice' Blog
  • sabrouche' Blog
  • killer_girl' Blog
  • pierreg60' Blog
  • Tartines et confiture
  • meloudidounou' Blog
  • Intoxicated' Blog
  • soleil1402' Blog
  • liveindom' Blog
  • cheba algerienne' Blog
  • rs360' Blog
  • radet38' Blog
  • SANDSAND' Blog
  • kenshin-himura' Blog
  • casoli' Blog
  • Ydel54' Blog
  • katensister' Blog
  • Marylin68' Blog
  • amitie
  • geronimo1er' Blog
  • Ozmaestro' Blog
  • CLEOPATRÿ
  • phil911' Blog
  • Lindsay39' Blog
  • bad boy2' Blog
  • alkpone' Blog
  • doudounette81390' Blog
  • pharmaciedecharriereblanche
  • Goku-97' Blog
  • ximo_new' Blog
  • mespetitsanges' Blog
  • Priprouche' Blog
  • celinoudu78' Blog
  • Mourir ou devenir sdf...' Blog
  • missdior' Blog
  • Kally' Blog
  • JIWIX Blog
  • bourretoise' Blog
  • couple et ses problème
  • tess666' Blog
  • lud_ced_manon' Blog
  • Le monde sensuel de nostressssss
  • info_cour' Blog
  • Bienvenue sur mon blog! :)
  • nanie49' Blog
  • mvinet Blog
  • grooooos' Blog
  • tighilt' Blog
  • lito' Blog
  • Vive_la_Vie' Blog
  • travels morocco' Blog
  • Journal Clandestin
  • ChamPIPI--non'
  • ysa42' Blog
  • alpha1487' Blog
  • aurelien56390' Blog
  • life and best's
  • brandbrand' Blog
  • mmj4' Blog
  • oumaima2006' Blog
  • Blue-Blog
  • Cercle Effort Issenheim
  • laurent chaumette' Blog
  • Le blog d'une Ange
  • Caricatures d'avatars !
  • Javiere Area
  • bimo1991' Blog
  • azertY3214' Blog
  • ozegan' Blog
  • EURODANCE
  • Buray ANIL' Blog
  • is23' Blog
  • missmorwenn' Blog
  • Sexy44450' Blog
  • CLAROSY' Blog
  • Naas' Blog
  • nuevavia' Blog
  • e-loue
  • creation.videoclub' Blog
  • CmoiCuisine
  • hasnaa0609' Blog
  • terminatorus' Blog
  • zazou73' Blog
  • SRI BAKTY HENES' Blog
  • 不过泛泛之辈
  • nana62200' Blog
  • OmiiXap' Blog
  • Blog sur affairesdunet
  • amop3' Blog
  • Clo'
  • salv' Blog
  • talbus' Blog
  • La vie
  • Le blog de Bmvert
  • Créer vos Tool's avec Delphi
  • lkamikaz' Blog
  • mamidu67' Blog
  • Missnaruto44
  • TABERNACLE' Blog
  • Jules wants you to dance ¿
  • Journal de la bizarrerie quotidienne
  • somoza' Blog
  • bienvenue chez moi
  • Vlyblennaya
  • Miroir mon beau miroir
  • Etude Biblique gratuite
  • pretty-odd' Blog
  • Itinéraires
  • justement quelqu'un's Blog
  • sweety-exotique
  • UNDONDUCOEUR' Blog
  • patricia H
  • LYRIQUE' Blog
  • Mes cartoons
  • creer une école bilingue
  • YEHOUELE' Blog
  • sarah_ladouce' Blog
  • Tite mimoun
  • filou59' Blog
  • Dilou61' Blog
  • Wazu's blog.
  • Aggravation d'un Etat Chronique
  • litteratura
  • nadoo' Blog
  • madalton3' Blog
  • abdessadek_casa
  • TAMORI' Blog
  • loulou78' Blog
  • clac
  • Nohate' Blog
  • amoureux95
  • alex-lemateu' Blog
  • spirit_of_nature' Blog
  • Scorpion51' Blog
  • Blog d'un mec
  • chris91' Blog
  • casy82' Blog
  • Journal de Rorschach
  • lainvio' Blog
  • Méthylbro' Blog
  • vérocoach' Blog
  • ptitoune' Blog
  • decomoulage
  • justeaubord' Blog
  • CROUTE' Blog
  • zik2films' Blog
  • djauho' Blog
  • laurence2257' Blog
  • azerty00789' Blog
  • labrunette14' Blog
  • Blog histoire de l'art
  • chris56120' Blog
  • jaures 2' Blog
  • tonicalabria' Blog
  • Grenouilloscope
  • mariange' Blog
  • Senior-Lover
  • hire414' Blog
  • chaplincath' Blog
  • Des Sourcils PLein la Tete, piratesourcil' Blog
  • jacques5' Blog
  • Calie-Toad' Blog
  • Superdémon' Blog
  • ouh's Blog
  • razihel' Blog
  • PAROLIER37' Blog
  • sanfablolé' Blog
  • Le dessin une passion
  • vrin' Blog
  • skyra20' Blog
  • Mangas
  • pompougniette' Blog
  • arkotik' Blog
  • SIMPLO1' Blog
  • Fly-For-Believe
  • aalex1984' Blog
  • squelet-exos' Blog
  • jo99' Blog
  • TYMOMO' Blog
  • btdracing' Blog
  • ma vie à moi' Blog
  • chems_23' Blog
  • Marquise X' Blog
  • séverine11' Blog
  • sexyxtoy' Blog
  • traiteurgagou
  • lorchideebeaute
  • instituteur' Blog
  • Volfoni' Blog
  • Criterium
  • LES BLAGUES A ZOTHOP
  • riva' Blog
  • vaxweb' Blog
  • karisa' Blog
  • yanouck' Blog
  • lauwlo' Blog
  • sonia74' Blog
  • ELCTROBORG' Blog
  • Hoster_pro' Blog
  • MisterGroin's Blog
  • ELKHAYATI' Blog
  • Famille d'acceuil Personnes Handicapés
  • guillaume300184' Blog
  • zazour' Blog
  • charlotteleith' Blog
  • SERRURIER'Blog
  • sarahh' Blog
  • x000x000x' Blog
  • night passenger' Blog
  • anouar5' Blog
  • AIME ARGENT' Blog
  • faire de largent gratuit.
  • jojo la joie' Blog
  • TOPEXTREM
  • Souvenirs de Catacombes
  • Neo75' Blog
  • Le jeff' Blog
  • amandineD' Blog
  • melystan' Blog
  • mmanouvelles' Blog
  • j'ai crée mon entreprise
  • Fidelio' Blog
  • smartis' Blog
  • x3-coraline-x3' Blog
  • crepy6' Blog
  • lycha' Blog
  • ethanz' Blog
  • clodo game
  • quelaveritesoit' Blog
  • loic73' Blog
  • lingerie pas chere
  • Bastos10
  • le billet d'humeur de Framboisine
  • Monokini
  • pierre faure' Blog
  • johnbizet' Blog
  • Dia(b)logue
  • eirelav' Blog
  • Danaos' Blog
  • Cursus-Médical
  • lolita8956' Blog
  • teofred' Blog
  • Achat de Cialis, acheter facilement
  • arwena' Blog
  • beatrice84200' Blog
  • babacar-mbaye' Blog
  • Min yuK' Blog
  • ...
  • Sesame Street
  • seb197979' Blog
  • militante54' Blog
  • thimoté' Blog
  • MounirBT' Blog
  • mms9' Blog
  • www.fredcost.fr
  • ptitloupdu29' Blog la brute et pilotin
  • mémoélég' Blog
  • ORLANDE' Blog
  • annies' Blog
  • maatistmov' Blog
  • boutaflika' Blog
  • louna81390' Blog
  • http://pamphletsong.perso.sfr.fr
  • lollipops' Blog
  • blondasse2' Blog
  • Doug' Blog
  • OnlyEternae' Blog
  • J'aime les robes
  • blog fermé
  • nizar69' Blog
  • tout est possible
  • le tourengeau' Blog
  • benghozzia' Blog
  • DIS MOI' Blog
  • cocinelle36' Blog
  • ConcoursDeSims' Blog
  • def67' Blog
  • miss_tykk' Blog
  • lovelife' Blog
  • classik' Blog
  • Idées arc en ciel et noires
  • ActiveTonSucces
  • audymi' Blog
  • Tenshii
  • lettiforbestjob' Blog
  • fisherman321' Blog
  • yoyo0511' Blog
  • Marie-2609' Blog
  • Roudoudou5' Blog
  • jeanclaude' Blog
  • assoc75' Blog
  • chahineze' Blog
  • Musée des Avatars TRiBaLiSéS
  • spartiates
  • yannel777' Blog
  • miko59' Blog
  • Mariinette' Blog
  • pinpon94' Blog
  • Art & Vintage' Blog
  • Le dépotoir à idées
  • amaclara' Blog
  • thunder' Blog
  • yanouu' Blog
  • alopiscine' Blog
  • Société et maladie poids' Blog
  • domino81' Blog
  • Trafiko' Blog
  • J&B2009' Blog
  • SMSA Conciergerie' Blog
  • TPE 1ere ES : L'Homme et la Nature
  • NO PRICE
  • KARBOBLOG
  • requin27' Blog
  • ECLAIRCIES' Blog
  • stevewan' Blog
  • iep.culture' Blog
  • dadou06' Blog
  • enna' Blog
  • mon-job' Blog
  • petit immortel' Blog
  • mangaslove blog
  • caiina' Blog
  • tripode' Blog
  • armanieu' Blog
  • DADILOGIC B-BOY
  • val59' Blog
  • tahitia' Blog
  • l4d2code' Blog
  • gaigailun's Blog
  • ixtab Blog
  • AMV's
  • BABY9671 Blog
  • madig Blog
  • Blog de Jedino le bouleau
  • binimarius Blog
  • THEZEY ST MARTIN Blog
  • Blog Fermé
  • AKT54 Blog
  • le blog de l'alien
  • balbu75 Blog
  • Chez_Aliass_Blog
  • doudingue Blog
  • Insolite !
  • corse-Blog
  • Le blog d'un normand
  • ahley Blog
  • ENSSE Blog
  • le navigateur Blog
  • aurelie62320 Blog
  • VERUNIQUE Blog
  • ManOon14 Blog
  • ENTRE LES 4 YEUX
  • mission humanitaire
  • seifinho Blog
  • shoesshoponline Blog
  • 22hunter22
  • diplomski Blog seminarski radovi
  • grenouillette77 Blog
  • ebene dani Blog
  • Marie-Thérèse Blog
  • Bazar0ïd
  • humbriel Blog
  • Lise stampford Blog
  • chauatle URGENT kiabi
  • SYLVIE CHAUVIN Blog
  • Katia69 Blog
  • REIMOISE Blog
  • info
  • tabtah Blog
  • Théâtre des Lucioles
  • kikinna75 Blog
  • céline85000 Blog
  • supercirta Blog
  • c'pamoi Blog
  • La preuve par 8
  • Colle et Gomme
  • Christelle.b Blog
  • Selfcontrol Blog
  • betw8n Blog
  • le blog à Nath
  • edenrencontres Blog
  • Fredsousa Blog
  • 203
  • Imparfaite Blog
  • MrBiDiZZ, les enchères de connaissances
  • AmberAmber621 Blog
  • stranberry Blog
  • Girondin Blog
  • lastel's blog
  • Luney
  • Juyn's Blog
  • Autruchette Blog
  • maessage
  • zaccharia Blog
  • metalz Blog
  • foyerdespetitsdemunis
  • lilido Blog
  • TOUAT GHANIMA
  • adsflavor Blog
  • Léa63 Blog
  • regardnoizette
  • studio Mercier Blog
  • unexpertconseil
  • Finfino Blog
  • Xénu Blog
  • Sam's blog
  • Le Cheveux Sur la Soupe
  • kiigen Blog
  • barbosa Blog
  • Blog de lafrite du web
  • legrandsylvie Blog
  • themaster Blog
  • PUNCHETTE Blog
  • ACHAT - SHOPPING
  • dessinateurportraitiste
  • francis72 Blog
  • topinformat Blog
  • Le coin de Nep'
  • OLD MEN WORKS
  • AutoentrepreneurPlus Blog
  • Pascale2444 Blog
  • université centrale privée de tunis Blog
  • Tiflo8603 Blog
  • *Moonlancolie*
  • barbara211 Blog
  • femme beauté
  • Maridelphine Blog
  • lawobo Blog
  • HANITA59 Blog
  • LOULALINA Blog
  • ssscorpion Blog
  • Elsasstar Blog
  • lol-74 Blog
  • C'est donc ça, la vie???
  • Undercover
  • Loisirs et Créations
  • My smile is a riffle.
  • marimare89 Blog
  • logiciels pour journal
  • monolithesvd Blog
  • Le Marsupilami Blog
  • ENOE Blog
  • khou95 Blog
  • Maeva45170 Blog
  • Voie Militante
  • Blog Mind Concept
  • Shaman of sexy Blog
  • frapper avant d'entrer
  • vithiya Blog
  • travelvietnam Blog
  • adam2006 Blog
  • guyvalson Blog
  • docteurdiscount
  • anne so77 Blog
  • 1/4 d'heure de charme
  • MOHO123 Blog
  • Bire007 Blog
  • cricket Blog
  • fidel castor Blog
  • jerem343 Blog
  • AME22 Blog
  • crycry Blog
  • Les mangas
  • Blog d'Epsilon
  • natur-elle
  • cara124 Blog
  • katey Blog
  • l.c.moira
  • Zyzymanie
  • Blogamiq
  • molivecom Blog
  • vietnamtripadvis Blog
  • dicos29 Blog
  • blog balneliusard
  • Le blog de Ruki wô...
  • shadown Blog
  • JaleArditti Blog
  • speedclick Blog
  • gadel123 Blog
  • fleur0651 Blog
  • La joie de la vie
  • quiche lorraine Blog
  • Meubles roux
  • torrio02 Blog
  • cff-fashion.com
  • abdowin Blog
  • plv Blog
  • LENFANT MAD Blog
  • babarre Blog
  • Consofacile Blog
  • Aeden & Cie
  • doudoune moncler Blog
  • tya920 Blog
  • Prends moi par les sentiments
  • Domiciliation
  • FLASHMOB NIMES LE 27/11/2010
  • TheFrenchiesTeam Blog
  • memoza Blog
  • Philo et Art
  • la chute du systéme capitaliste!!!
  • said747 Blog
  • giovannetti chri Blog
  • C.marouane Blog
  • bylannina
  • La Grosse Bête
  • croissant Blog
  • zaied Blog
  • Ideetux
  • gills59 Blog
  • echoo Blog
  • morissio Blog
  • nonnina Blog
  • lecyrille
  • kesako Blog <3
  • carry nissa Blog
  • titazz Blog
  • Le brouillard
  • femina0601 Blog
  • Terry Brival Musique
  • valere59140 Blog
  • MaevaPOe Blog
  • Army.css
  • yuki-ki Blog
  • vero65 Blog
  • Lucie20 Blog
  • alladin Blog
  • Coucou mon coeur, je t'aime à en crever, c'est pourquoi je te tue
  • polaire Blog
  • araba Blog
  • Les Gazelles
  • djamy16 Blog
  • adsc_togo Blog
  • jazzmine Blog
  • Le blog de Valentinrock
  • djamy1616 Blog
  • komodo sport vibram
  • hazoumin Blog
  • Sortir2day
  • francois123 Blog
  • roudaysen Blog
  • Damien-Wake
  • Sous unfluence.
  • aide et finance,pret
  • ÿtude interculturelle
  • Ltn.Ptn Blog
  • Poison beauty
  • louna Blog
  • PARISNAVETTE
  • maxknight Blog
  • *Mechanical Heart*
  • rox44 Blog
  • Facebook et ses conséquences
  • Locations de robes de mariées et soirées
  • qkv Blog
  • missvampire le blog
  • fatouna Blog
  • mach Blog
  • couscous Blog
  • timerone king Blog
  • eklipse Blog
  • manouche 63 Blog
  • Le blog de la prévention
  • devanturebulent
  • Vinz.59 Blog
  • nina12 Blog
  • tv series
  • SORCHA Blog
  • vevher95 Blog
  • Gagner de L'argent Facilement
  • viavy Blog
  • AM-MO Blog
  • tmi Blog
  • Lapinkiller Blog
  • La mare aux grenouilles
  • Le Blog de Lance-L-Eau
  • FFr Mag'
  • Titsta Blog
  • Kinou's Blog
  • Bidouche Blog
  • Engel Magazin
  • GeekBand
  • Sony nedgy Blog
  • Ma_Vision
  • Vidéos en direct du TerTer
  • andre12345677 Blog
  • jisuis Blog
  • HORLOGERIE Blog
  • Pendule et pierres
  • Ab Ovo Blog
  • lovely girl Blog
  • guiemot Blog
  • Aaltar
  • conte et legende Blog
  • conteetlegende Blog
  • Malice74 Blog
  • vitali25000 Blog
  • vitali25000 Blog
  • Candlelight
  • diluted Blog
  • galadria47 Blog
  • DeepAssembleur Blog
  • ganjah Blog
  • ganjah Blog
  • Ekath Blog
  • Haku Blog
  • boîte à colère
  • Le Blog d'un penseur fou.
  • Paprika26 Blog
  • nono8822 Blog
  • Buffynouche
  • Spontex Blog
  • sunrise
  • BRUNO LE MALIN Blog
  • BRUNO LE MALIN Blog
  • virgied Blog
  • virgied Blog
  • Rédemption
  • alexandreW Blog
  • Dysprosium Blog
  • BLACK-kev-OPS Blog
  • Kathleen-1313 Blog
  • badis16alg Blog
  • badis16alg Blog
  • freedomfighters Blog
  • Sranaket
  • La is Blog
  • Le blog de Liwa
  • sonam Blog
  • Athéisme constructif
  • MRsebastien Blog
  • Amandineuh
  • bounti Blog
  • Suunax Blog
  • Blog de Bud
  • amoureuseK Blog
  • kougelhof1er Blog
  • kougelhof1er Blog
  • ramassis d'idées et d'opinions
  • avon nathabde
  • nathabde Blog
  • missdiouf Blog
  • missdiouf Blog
  • lemusicien Blog
  • vesto Blog
  • vesto Blog
  • nerelucia
  • nerelucia Blog
  • ALLYAM Blog
  • ALLYAM Blog
  • phil- Blog
  • Pacal GAN Blog
  • verlaine123 Blog
  • serg2412 Blog
  • serg2412 Blog
  • tomleheros
  • Passion Bébé
  • évolution ou bidon ?
  • ouhouh3 Blog
  • quiche Blog
  • Malcolm, OM, boulot, etc...
  • fanour Blog
  • fanour Blog
  • Zlabatou Blog's ♥
  • trident Blog
  • trident Blog
  • L'agent double
  • hassan Blog
  • Les élucubrations fantascoubo de la Nova
  • Thordonar Blog
  • jehovajire Blog
  • Blog immatériel
  • souha bas
  • Seppyo
  • SIMENON
  • Blog'Fox
  • schaller Blog
  • schaller Blog
  • Tigrou6287 Blog
  • biloute93 Blog
  • baromoi Blog
  • HatredBreak
  • Le domaine d'amazones
  • sanoma6 Blog
  • FrYdaY Blog
  • Carnet de Notes d'un Grammar Nazi
  • Le Royaume Musical
  • louna323 blog
  • Système anti-paupérisme
  • Elais Blog: Instaurer l'idée démocratique
  • Elais Blog
  • _Virus_ Blog
  • sorossi Blog
  • Yeshuaestyhwh Blog
  • Nous venons d'ailleurs
  • robert66 Blog
  • Lina
  • michel54 Blog
  • slootie Blog
  • casper2 Blog
  • La mine
  • Quintus Blog
  • Thé Rouge
  • Andaine Blog
  • L'oeil du requin inversé
  • Rockin8Ball.Com
  • papy75 Blog
  • Andaine Blog
  • Zuhurbelearen Etxean
  • carla Blog
  • simenon Blog
  • simenon Blog
  • mamoursp Blog
  • Linda68000
  • Abbott007 Blog
  • isalie79 Blog
  • Chamm fait passer le temps...
  • Othory Escargot
  • Ju'e 24-Blog
  • Ju'e 24 Blog
  • illumin ze Blog
  • mitch621 Blog
  • Melia Blog
  • le-tortue Blog
  • Morgane
  • Morgane-de-Toi Blog
  • Florent'Blog
  • regnalahp Blog
  • regnalahp Blog
  • l'arme fatale Blog
  • l'arme fatale Blog
  • l'arme fatale Blog
  • emma14480 Blog
  • freddy38 Blog
  • freddy38 Blog
  • 2057 Concordia Island (nouvelle de science-fiction)
  • Zala's Blog
  • LaurentEssonne Blog
  • Nexusian Blog
  • Le blog de lulu
  • The dreamchaser
  • old jack Blog
  • CYRRIC Blog
  • kalou094 Blog
  • kalou094 Blog
  • benallblack Blog
  • benallblack Blog
  • lalita1009 Blog
  • Blog du démon
  • lyza Blog
  • lyza Blog
  • Le Blog de Firewolf
  • firewolf Blog
  • Magic Life
  • johngouze Blog
  • Mon vide ordure.
  • chan34 Blog
  • chan34 Blog
  • yacths Blog
  • yacths Blog
  • benfaitsonshow Blog
  • benfaitsonshow : podcasts vidéos
  • toujourscap Blog
  • toujourscap Blog
  • Des mots parmi d'autres
  • athom Blog
  • goutsdechine Blog
  • J'te Pompe Le Dard
  • yplaure Blog
  • zimmisti88 Blog
  • peaceandlove
  • Histoires de sport...
  • The Ikon Blog
  • BostonG Blog
  • COULEURS DE VIE...CHEZ YANIS...
  • YANIS... Blog
  • toujourscap Blog
  • Freeman59 Blog
  • Freeman59 Blog
  • soin esthétique/beauté du corps
  • May - life
  • L'Economie Sans Frontières
  • Stoute95 Blog
  • kili Blog
  • Stoute95 Blog
  • Sacré Boudoir.
  • syngué sabour
  • -m-elle- Blog
  • masterdj moi meme et vous
  • Rato Blog
  • Le goût du fer
  • Djizus Blog
  • Jaber_Petit Blog
  • Breizhilienne Blog
  • Le blog de Florent
  • Le blog de Florent
  • pinxinled Blog
  • franck14 Blog
  • DevHope Sport Blog
  • Vippi55 Blog
  • XYparfoisZ Blog
  • pinxinled01 Blog
  • pinxinled01 Blog
  • Blog jeux sur internet
  • Mindthegap Blog
  • venus23H Blog
  • venus23H Blog
  • venus23H Blog
  • cobra33 Blog
  • Gawonii
  • Rasibus Blog
  • moh kabyle Blog
  • moh kabyle Blog
  • Mantra/Affirmations Positives/prières
  • yacinelevrailefou Blog
  • jeanf Blog
  • lyvia Blog
  • georges2012 Blog
  • georges2012 Blog
  • Mes Vidéos Sexy
  • Comment choisir une ampoule LED ?
  • Le Libre Musulman Blog
  • PHENAUMENALLL Blog
  • PHENAUMENALLL Blog
  • Mentalement hilarant
  • ***Planète Arkos***
  • MARIO et LUIGI Blog
  • Je ne suis pas meilleur, je suis pire
  • sheryfa Blog
  • sheryfa Blog
  • Nouille DRA
  • Nounouille Blog
  • Ton France
  • ALLO NET
  • idealistefou Blog
  • DY '
  • sourrire Blog
  • Demsky Blog
  • betterlife Blog
  • Dy '
  • Le Laboratoire d'Heisenberg
  • chrispaul Blog basket
  • Battlefield 4: Télécharger installateur + Crack + Keygen [PC, PS3, Xbox360]
  • Luk Gwodjik
  • YvonneZHANG Blog
  • Palgrou Blog
  • call-of-dutty-GHOST
  • gorzcore Blog
  • ashu42410 Blog
  • youyidilv Blog
  • ChoKpiK !
  • jean ghislain
  • phil- Blog
  • chris- Blog
  • maelias0426 Blog
  • protop Blog
  • Pouet
  • Blog test
  • Stéph_ou Blog
  • Politique FR
  • Mak Aubin.com
  • Sagesse et Foi
  • ST3PH Blog
  • EpaulardPremier
  • Décryptage
  • MES SOIREES SAUCISSES
  • Les exposés de GILBERT
  • afriquedocumentaire Blog
  • La Ligue Sportive
  • aios124 Blog
  • blanco44234 Blog- alcool francais
  • anissa59150 Blog
  • anissa59150 Blog
  • financement-rapide Blog
  • Les errances
  • LudwigVonRafal Blog
  • LudwigVonRafal Blog
  • marylia Blog
  • Histoire d'une émigrée
  • LudwigVonRafal Blog
  • Dans le pays des petits, les nains sont rois
  • AIDEFINANCIER
  • univergestion.com Blog
  • univergestion.com Blog
  • Makhlouf-Al-Bombardi Blog
  • marabout
  • saneg2 Blog
  • I comme Icare
  • BenPocaCosa Blog
  • Maraboutagevoyance Blog
  • Marioons blog
  • Entre deux stations !
  • Terres poétiques
  • Le Courant d'Ere
  • Culture documentée
  • image-in Blog
  • Loopy à l'envers
  • "..."
  • Une vie de reufs
  • Misaki Blog
  • lafamillebouffer Blog
  • lafamillebouffer Blog
  • EXPAT STYLE
  • EXPAT style
  • Gwendolenn Blog
  • La loge éreintée
  • CityStar Blog
  • hymnotep Blog
  • Blogotomie
  • oliver1 Blog
  • humbriel Blog
  • Le Blog d'Elsaa
  • la lumiere Blog
  • Changement de Cap !!
  • eleonore... Blog
  • Lune.X Blog
  • Le Souffle du Miroir
  • Domino26 Blog
  • Domino26 Blog
  • erika12 Blog
  • erika12 Blog
  • lycha Blog
  • augustine100 Blog
  • pointeur laser
  • The Wolf Blog
  • Délires déliés.
  • (ShiraDest) Blog Cooperation Communitaire
  • Obtenez vos 10 applications mobile
  • LE BLOG A LA CON
  • kamboua Blog
  • LA VIE N'EST JAMAIS DESESPERER
  • ElisabethCharlie Blog
  • Nastradamus1997
  • 2017-ensemble Blog
  • SoniaAuteure Blog
  • Sanchez aline Blog
  • spartiate2016 Blog
  • Sieba972 Blog
  • ConSrtucteur's Blog
  • Maroudiji Blog
  • Maroudiji Blog
  • 'Abd asSalam Blog
  • pretsbancaires Blog
  • Oliveview
  • silimane Blog
  • silimane Blog
  • froinrile Blog
  • vertgandazert Blog
  • Ginette Dupon Blog
  • francise25 Blog
  • yolande14 Blog
  • Verena Blog D'offre
  • ...
  • Tchaika Blog
  • pioupiou01 Blog
  • Mr pas Possible Blog
  • jeandin Blog
  • madamem664 Blog
  • madamem664 Blog
  • leesverslag.jouwweb Blog
  • fracis bou Blog
  • Kyoshiro02 Blog
  • Produits naturels pour la santé
  • pensées libres
  • Moi je suis un prêteur Français
  • Le Débris et sa tablette
  • Monde à vivre : espérer sans attendre et lutter sans léser
  • projet CO2 Blog
  • Perigrinations scientifiques
  • Perigrinations scientifiques
  • Olaya Blog: Moi et l'Ecriture
  • sonia collins Blog
  • Musheart's
  • Le Rifainiste Blog
  • querida13 Blog
  • Emploi embauche immédiate
  • P0l00 Blog
  • fracis bou Blog
  • Vie de Paul
  • Dans l'embrasure du trumeau,
  • )o(
  • tckmaroc
  • Tckmaroc Blog
  • Feeikless
  • papoteur Blog
  • papoteur Blog
  • Des trucs avec des mots
  • Un peu de moi
  • PASCOU Blog
  • PASCOU Blog
  • May666 Blog
  • ksar Blog
  • ksar Blog
  • lecorps10 Blog
  • wingle84 Blog
  • DreamsTeamFlp Blog
  • GuiHmurbrest Blog
  • lelette45 Blog
  • melisandre83 Blog
  • L'ombre d'un doute
  • clemencedjodo Blog
  • alfred89 Blog
  • alfred89 Blog
  • Fan de livres
  • Mon labyrinthe
  • Le Blog inutile et sans intérêt de SaXoPap...sauf pour mes potes.
  • bravofinance Blog
  • bernise02 Blog
  • Carnets d'ordure
  • procédure judiciaire et aide aux victimes d'arnaque
  • arnaques aux sentiments/Aide
  • kkkkk
  • La pensée
  • Nadia
  • BALY
  • rodolphe
  • lucasvnh
  • Je ne veux plus ressentir cette souffrance en loi
  • fagbai
  • VOILA 1 YOUTUBEUR TRES CONNU QUI VA PARTIR DE YT
  • CLASH ROYAL 100000 GEMMES HAQUER
  • SI VOUS VOLAIT JAIBREKER VOTRE PS3 OU PS4 VOILATELECHARGER SER FAIT
  • Melanie-voyance
  • kouberta
  • Point de vue
  • Robert Boy
  • gattaca
  • blogs_blog_1353
  • Troubles
  • FFr Mag' 2.0
  • bac blanc
  • Journal d'une rêveuse
  • Comte Enola
  • &sperlutations
  • Hôtel Bagan Lodge, une incroyable expérience !
  • <strong> JH <strong>
  • Rolandchovet
  • besoin d'argent
  • maitre djakpata
  • fabrice
  • Carte bancaire
  • Pauvre chat (sourire)
  • Permis
  • Voilà comment on supprime le débat démocratique
  • Magie
  • alphaMaraboutmedium
  • jr samano
  • Le vodun D'Afrique
  • Bonjour, je vous offre mes prestations graphique pour 5 euros le prix de dépard.
  • lutte contre arnaque
  • Recherche femme/homme pour ménage et garde d'enfant
  • Wonwon
  • circuitvietnam
  • SECTE
  • Voyage Culinaire
  • Bernard aze
  • MEHDI ET NAZOU 5449
  • Guide de voyage au vietnam
  • demandez et vous recevez
  • hellodarkness
  • Tour de Voyage
  • gagner de l'argents gratuitement sur internet
  • voyagevietnam
  • WhiteHorse
  • lisa
  • service
  • marvel tournoi des champions cheats
  • Puissant vodoo médium voyant Chaffa.
  • offres de prêt
  • blogs_blog_1402
  • blogs_blog_1403
  • solution fine
  • fausse couches/spiritualité/grossesse
  • Blog de Gouderien
  • PERMIS DE CONDUIRE FRANÇAIS
  • GRAND MAITRE MEDIUM LATERRE
  • Jeune contre le patriarcat
  • Une vie après la mort
  • Slaine
  • Gandmaitreabdala
  • Jullinos
  • Débat de famille
  • Comment améliorer ma page insta
  • sylviana
  • Vertige Indicible Exécré
  • Gori26
  • Sindey
  • CONNAIS TOI TOI MEME
  • agir pour la permaculture au Maroc
  • Severine75
  • achille
  • Même râleuse
  • MEme râleuse
  • evelyne.cambreleng45
  • Corée du sud et Japon
  • ma vie
  • moi meme
  • Acheter un permis de conduire en ligne
  • MoussaDiarra
  • Mon chat est bizard....
  • isa
  • isa
  • l'amitié n'existe pas
  • Solutions à tous vos problèmes
  • Bruno
  • Offre de prêt particulier
  • Lvanille
  • Palimpseste
  • Victor
  • Contes de Véléforia : Xortdan
  • la poësie
  • Blog d'une petite nouvelle incomprise...
  • Ma vie
  • Clair-obscur, recueil de textes poétiques illustrés.
  • Outils du pêcheur
  • bien, préparer son coup, pour éviter le loup dans son lit...
  • Moteur paradoxal
  • och'Mpia'n
  • mimi la conne
  • Stars
  • Le petit blog de Niou
  • news
  • MM
  • Cressida
  • Mes cover (Passions le chant)
  • Rome 1
  • Mauvais esprit ... ou pas ...
  • Rome
  • La guérison par le pouvoir des ancêtres
  • Paris
  • Lettre au Père Noël
  • Extrazlove
  • cine18
  • Les récits de Valona
  • Test
  • Le château de l'araignée
  • La santé à base des plantes
  • Envies de ver(re)s

Catégories

  • Actualité
  • Humour
  • Cinéma
  • Sports
  • Musique
  • Divers

Catégories

  • Actualité
  • Cinéma
  • Sports
  • Musique
  • Jeux vidéo
  • Langue Française
  • Histoire
  • People
  • Divers

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Twitter


Google+


Jabber


Skype


Website URL


Lieu


Intérêts

1214 résultats trouvés

  1. Blaquière

    Le premier homme

    Lepremier homme Exégèseries de l’Evangileselon Saint Jean : "" (au commencement était le verbe) Au tout début, à son commencement, le monde étaitvide et lisse, comme du verre. Sans saveur. Blanc partout et même transparent. Et le premier homme s’y tenait en son centre assis. Sans ostracisme. (De temps en temps, je mets un mot difficile pour que çafasse plus littéraire.) Et quand il parlait, ce premier homme, ce n’étaientpas des mots qui sortaient de sa bouche, mais des choses. Des chosesen matière dure et compacte qui stoppaient net le fil de sondiscours. (Car la matière fait cale.) Par exemple, il disait "arbre"et c’était un vrai arbre qui sortait de sa bouche. Avec sesracines insoupçonnées, son écorce rugueuse, ses feuilles, sesbranches, et des oiseaux multicolores voletant à leur bout, nichantdedons… nichons dedans… non ! nichant dedans ! Ce qui lui grattait un peu la gorge. Et quand il disait "oiseau",le premier homme, c’était un vrai oiseau bien vivant quis’envolait de sa bouche. Il disait "éléphant",et un éléphant grandeur nature débarquait, en piétinantlourdement sa langue, de ses grosses pattes d’éléphant démodées,et aussi en éraflant vaillamment le rebord de ses joues de seslongues défenses pointues... C’était donc plus difficile de dire "éléphant"que "oiseau",et c’est pour cela, qu’aujourd’hui encore, il y a plusd’oiseaux que d’éléphants. Mais aussi, les oiseaux, ils luilaissaient un goût de plume désagréable dans la bouche, au premierhomme, un goût de poussière rance qui chatouille. (Rien n’estparfait en ce bas monde.) Quant aux fourmis, n’en parlons pas : il endisait presque sans s’en rendre compte ! « Fourmis, fourmis, fourmis... » Et il y en a des milliards, des milliards de milliards! Hélas ! qui dit "fourmis",dit aussi… "acidefornique"… Dont notre homme innocent ignorait le poison, n’ayantaucun soupçon du fait biologique. Duquel acide GRAS, subséquemment,il en dit des millions, des millions d’hectolitres. Sans savoir sesexcès sur son sexe, axe et cible : parfois, il disait "homme"et parfois, "femme",itou. Les hommes, ils étaient amusants, avec leurs zigouigouis pendulaires qui balançaient gayment, sans vraiment tenir compte durythme ni du sens de la démarche. Mais il leur préférait lesfemmes, avec leurs gros seins mous et doux et leurs fesses tendues,qui se trémoussaient plus esthétiquement en frottant sur salangue... Donc il en disait plus, des femmes, plus souvent. Et ily en a plus, un peu plus que des hommes. Normal. Il en disait des rousses, des brunes, des blondes unpeu snob avec les lunettes dans les cheveux, des noires avec despoils frisés, des jaunes avec des raides, des grosses, des maigres,des à taille cambrée, des avec des grosses fesses, avec des grosmollets, des nuques souples et douces, des yeux mystérieux, verts oubleus ou marrons ou noisette : il en disait un arc-en-ciel ! Et cet arc-en-ciel, c’était la marque d’alliance dupremier homme avec toutes les femmes. Bien sûr, certains mots, par exemple les couleurs,n’étaient pas très très durs et ressemblaient un peu à despeaux... Des peaux pour recouvrir les nudités comme "servietteéponge"qui camoufle Vénus sortant du bain avec sa cellulite. Ou les verbes,aussi. Qui à l’infinitif ne ressemblaient à rien, maigres etdécharnés, comme des pelotes de fils de fer tordus, géométriques,enchevêtrés, sans rime ni raison (avant que notre Adam ne lesconjugulât)... C’est ainsi que petit à petit, le monde s’encombrade tas de gens, d’objets de toutes sortes, d’animaux trépidants,rampants, courants, volants et déféquant partout, au hasard, enquinconce, passionnément, et parfois même en gros plan et grossequantité comme ces hippo-campéléphantos éclabousseurs. Bleupbleupbleup-bleupbleupbleup !.. Le monde devenait de moins en moins transparent... Le verre se dépolissait. (De ces temps révolus nous est resté l’adage, maintefois asséné aux enfants en bas âge qui s’exercent aux mots, surle pot ou au lit : — Sois poli !) D’autant qu’il arrivait au premier homme, de ne direqu’un mot et qu’il en sortît deux, et même trois ou quatre,d’un coup, lorsque le même mot avait des sens multiples. Homonymesdit-on... ou sens dé-figurés. (Ce qui est une preuve.) Le premier homme comprenait à ses dépens quelorsqu’une parole vous échappe, les conséquences en sont souventimprévisibles... Il fit alors la grève du silence ! Plus un mot ! Mais ça ne suffit pas, car le monde toujourss’augmentait, s’accroissait, des mille et une choses que les gens déjà dits, disaient en aparté et de leur propre chef,s’accroissait, s’accroissait, et de plus en plus vite : çafaisait boule de neige. (Que dire de la neige si ce n’est qu’elleest blanche, et qu’au fond, elle fond ?) Et ces gens déjà dits, jadis par notre premier homme,parlaient souvent pour dire des choses sans importance, voire pour nerien dire... Ce qui serait trop difficile à expliquer. Quand lesfemmes parlaient, par exemple, c’étaient souvent des nappes debrouillard qui s’échappaient de leurs lèvres pulpeuses etsoulignées, ou bien des nébuleuses... (Parce qu’elles ne saventpas vraiment ce qu’elles veulent dire.) Mais c’était beau ! Et voilà qu’à présent, lesautres animaux (!) qui eux, ne savaient mêmepas parler du tout, s’y mettaient à leur tour, voilà qu’ils semettaient à grogner !... Et là, quand ils grognaient,Messieurs-Dames, quand ils grognaient, c’étaient vraiment deschoses innommables qui sortaient de leurs gueules, des choses...invraisemblables, infâmes, monstrueuses ! Des choses à vous fairefrémir, gémir, geindre, gigoter, giga-octet, ergoter, dégoûter,déglutir (chercher l’intrus)... Pour l’anecdote, le plus dégueulass’, c’étaitquand quelqu’un disait : « caca »!... On le voit : le premier homme ne contrôlait plus rien. Même plus ses sphincters. Et c’était la chienlit. À cette époque, les couches de paroles superposéesles unes aux autres sur la surface de la terre, formaient déjà descouches géologiques suffisamment épaisses... pour qu’on ne s’endoute pas. Les mouvements des plaques tectoniques en comprimaientcertaines qui se plissaient, s’échauffaient, se métamorphosaientsous l’effet d’une pression en milliards de millibars... Ce qui est beaucoup tout de même. Le premier homme prit alors la sage décision que tousles cris des créatures, les paroles des gens, tous les bruissementsd’herbe et les froissement d’ailes, tous les chocs de rochers,tous les crépitements, ne diraient plus du dur, mais seulement dumou. Mais seulement des mots. Et le monde n’augmenta plus. Bourdonna seulement. De propos incongrus. Impromptus. Malotrus. (Ou ailleurs.) Mais il s’ennuya ferme, alors, notre homme (lepremier). Et il décida donc de redire du dur, de faire sesbagages, et de partir sur une autre planète, une vide, pour s’amuserencor’ et la remplir de sons, de paroles et de bruits jamais ouïs. Ce serait une planète magnifique (juré !) avec deséléphants petits, sans plume — à poils —, sans trompe nidéfenses (on l’y reprendrait plus), avec des seins pointus et desyeux bleu turquoise... des éléphants éminemment manipulables etconsentants. Ce serait une planète avec de la pluie dorée, irisée,frisée entre les jambes et tout autour, comme ces portiques dechapelles romanes… Une planète où les femmes diraient encore plusde brouillard parce que : — Premièrement c’était comme ça, tout comptefait, qu’il les aimait. — Deuxièmement, ça l’obligerait un peu àréfléchir pour comprendre et ça le rendrait moins balourd. — Et troisièmement, le brouillard ça mange pas depain, ça lui ferait des économies. Puis quand cette nouvelle planète, à son tour, seraitpleine, il en choisirait une autre, puis une autre, et ainsi desuite. À chaque fois il améliorerait. Il y en avait tellement desplanètes qu’il en aurait pour… la vie des rats !... Haie ! Ce fut là sa dernière création avant departir : les rats ! Quand il s’en rendit compte, il referma vite labouche, mais c’était trop tard ! Il ne put retenir que les poilsde la queue entre ses dents. C’est pour ça que les rats ont des queues raides etdéploilues... Mais c’était une création involontaire : le premierhomme était un homme naturellement bon... Ou "con".(On entend mal.) Voilà. Voilà pourquoi si l’on creuse profond, sousles strates de cinq milliards d’années de défécations verbales,on peut atteindre la première surface de la terre. Une surface de verre lisse, qui ne dit rien. …Et n’en pense pas plus…
  2. Idéel idylle idiome instrumental C'est un monde dont le centre était un arbre, maître élevé et son fruit inaccessible, un guide suprême. Le guide suprême (le fruit inaccessible) Souvenir est un écrit passé et destiné. Le passé écrit un souvenir qui reste inchangé. Présent est une plume sa trace est un futur appliqué mais futur devient écrit quand il est passé. Un souvenir écrit par le présent tracé est la destinée. Le maître élevé (l'arbre) L'infiniment grand tenant pour vrai son infinité aussi en possibilité fait sa foi que tout est possible le rendant ainsi omnipotent. Tout est susceptible d'exister en lui dont la création, l'esprit en action, le souffle, l'énergie qui se cristalise en matière, à la fois à l'image et fruit de sa méditative imagination, se mouvant à chaque instant selon sa volonté. Le bien c'est l'absence de souffrance soit le bonheur, le bien être, le plaisir. Le mal c'est la souffrance soit la douleur physique, mentale, émotionnelle. Par l'omnipotence de l'infiniment grand tout doit se réaliser en bien. POSSIBLE « Au début était la bête vivante dans la nature, quiconque n’y aurait vu qu’un des sens différents de ce qu’elle est, les fruits du champs près des arbres pour la nourrir lui étaient accessibles, elle ne mangeait que ce qu’il fallait, évitant ainsi tout effet désagréable et les inconvénients de la vie, immortelle elle pouvait vivre pour l’éternité, grâce aux sens elle pouvait souffler, respirer pour subsister. Son système nerveux était la vie, son système sanguin était son sens, elle ne levait sa tête, pour voir le ciel, que quelque fois, mais en un jour elle vit le fruit inaccessible, qui d’instinct et de sens lui parut défendu car le sens était constamment nourrit, malgré cela elle se mit debout pour le cueillir, de ses bras et mains pour s’en nourrir et bénéficier du sens du système nerveux. Une fois debout, tout ce qui lui était avant fut mise à nu en un jour, sensible, son coeur n’était plus à l’abri, alors de ce fruit, tout son organisme se transforma puis vint le souffle de son autonome reproduction qui se cristallisa deux êtres. Le premier, Coeur qui vit, qui lui était semblable et qui ne pouvait mettre à bat, au monde qu’une fille par fécondation autonome, puis le second qui était de sexe masculin, petit frère de Coeur, Ame souffle de Muse qui survit, rongé par sa différence et des inconvénients de la vie qu’il subissait, de son sang, il connu la jalousie et errant son congénère parfait, il se reproduit avec la fille de ce dernier, donnant naissance aux enfants sexués. Bien plus tard naquit un enfant qui de coeur et d’âme par l’esprit, qui par erreur erra son congénère puis mourut et s’incarna en être de bois et de fer, qui de sang en son et de courroux, marchant sur l’eau, d’autres sous l’eau, et formidablement le souffle, cheveux aux vent descend et se défend, qui quand il se lève ne va en enfer, qui des ténèbres à l’obscurité passant par la luminosité finit providentiellement félicité de Premier qui maîtrisait ce qui lui était intérieur ; Par le précepte de l'opposé de la douleur, à être perçu Possibilisé opposé de la douleur à être perçu Chaque grandeur est continuée par l'infiniment grand. L'infiniment grand c'est l'ensemble infini de possibilités. L'opposé de la douleur et la douleur s'opposent. Par le précepte de l'opposé de la douleur, à être perçu l'ensemble infini de possibilités qu'est l'infiniment grand possibilisé opposé de la douleur à être perçu. Ainsi premier maîtrisait son corps et le rendait malléable à volonté devenant ainsi polymorphe. Et Second qui ne maîtrisait que l’extérieur au point de vouloir tout maîtriser, ainsi que Premier alors ce dernier dut se rendre intérieur Second pour le maîtriser totalement. Ils devinrent alors Troisième qui pouvait maîtriser son corps ainsi que l’extérieur jusqu’à ce que l’on ne distingue qui maîtrisait, alors l’intérieur et l’extérieur firent de sa droite le bien, et de sa gauche la vie, avec lesquelles il s’annihila pour redevenir Premier, qui ce dernier lorsqu’il était Troisième doublant Second cru être Premier alors qu’il était Dernier devenant l’arbre, aux fruits inaccessibles, dont la bête s’en était nourrie, à s’enraciner dans les profondeur de l’âme de la terre, à s’élever vers le plus haut des cieux, dans un état végétatif, restant, enfin, planté là, pour des millénaires. La vision des voies et des voix La Vérité est à sens multiples où toutes voies et voix se rejoignent et ont plus d’un sens du multi-sens. Sent le sentiment cent, mille, sans centimes et cent, sans sang et avec sens et son. Et les descendants sexués, qui eux établirent des civilisations, inventèrent un robot qui comme la bête n’avait aucun inconvénient, qui lorsque Second s’annihila et fut attiré par la bête, redevenant une part d’elle car sans le savoir elle en était l’origine et la surprenant d’un songe pour Coeur, ce qui de rage l’éleva, d’un infini effet de papillon, devenue une boule foudroiement électrique au dessus du cube où elle vivait, cube construit par la descendance, autour duquel ils tournaient inlassablement et lorsque le robot émergea, elle s’éleva, pour tout tester, le diriger, et ainsi, enfin saisir ce qui ne peut encore lui échapper et satisfaire sa pensée de se parfaire l'infinité de la réalité par ce qui est vrai ». INFINI Le robot était constamment relié à la bête, et donc à Second, alors suivant la continuité de la réalité se prit dans la boucle temporelle ne supportant pas le choc, se cassa, et laissa s’échapper de sa carcasse de chaires en métaux, Second, constituant de la bête, et qui maintenant était dans le passé. Alors que Premier et l’arbre qu’il était, faisait germer un fruit qui cette fois ci rendit la bête noire la divisant en deux femmes et deux hommes et qui cette fois à leur tour donnaient naissance aux enfants sexués qui jamais ne se reproduisaient entre frères et soeurs et érigèrent aussi un cube, tombeau de la bête, autour duquel, plus tard, ils tourneraient inlassablement. Les oiseaux aussi venaient manger ses fruits et quand l’arbre vint à mourir Premier tel un fantôme en sorti pour mourir a ses cotés et à la mort de Premier une envolé d’oiseau qui plus loin dans leur voyage se transformèrent en lui. Depuis ses pas font révolutionner la terre son envolé déchire les cieux coloré passant de la lumière à l’obscurité finissant comme une étoile en retour figé, à constamment méditer sur l’existence et ce qu’il est. Méditant sur l’existence dans l’espoir de découvrir un enseignement qui non sans utilité pouvait le servir dans sa propre existence, il se décida à une introspection lui permettant un apprentissage. Alors patient, agissant avec droiture, il était l’héritier permanent de ce précepte à inventer qui pourrait guider vers la lumière, le rendant utile à nuire ceux qui offensent son enseignement, devenant le défenseur qui satisferait le besoin de tous. Rassembleur équitable, il serait riche par excellence. Alors il décida que son apprentissage issu de sa méditation introspective débute en ces termes : Par le précepte de l'opposé de la douleur, à être perçu (suite) « Par précepte de l'opposé de la douleur, à être perçu Chacune des grandeurs est continuée par l'infiniment grand. » Ce qui le rendit comme prévu détenteur de majesté digne d’être exalté. Premier était maintenant maître du pouvoir bienveillant en grâce, et indulgent, mais malgré tout ce mérite, Second, revenant contrarié, voulait se venger. Mais Premier ne cessait d’accueillir le repentir, sublime monarque bienfaiteur il comprit, encore après méditation, pour la suite de son précepte : « L'infiniment grand, à chacun des moments, est la cause de l'infinité en contenance et en capacité ainsi qu'en nombre de possibilités et de positions. » Autant intérieurement qu’extérieurement, détenteur d’un savoir qui l’empreignait de continu sans début, cet enseignement inspirait à tous qu’il serait après et précéderait tout le rendant tout puissant déterminant, comme un éternel seigneur, ce qui le rendait unique. De son existence illustre le précepte le rendait aussi immuable capable de voyager dans le temps. De son existence Premier était plus vivant, mais Second, réclamant vengeance, en plus de donner la mort à certains, qui suivaient Premier alors que ce dernier par ce précepte donnait la vie, Second les faisait disparaître aussi. Auteur du précepte, Premier paraissait l’auteur de toute chose et en connaissait le compte infini donc il y ajouta : « Chacune des possibilités est une composante dans l'ensemble composé du nombre infini de possibilités qu'est l'infiniment grand donc l'infiniment grand c'est l'ensemble composé du nombre infini, entre autres, de possibilités qui sont donc l'infiniment grand alors chacune des possibilités est infiniment grande. » Maintenant protecteur alors robuste et fort, il était un véritable tuteur, témoin glorieux de plusieurs victimes qu’il ressuscitait avant qu’elles ne disparaissent. Grâce à la notoriété prodiguée par le précepte, il aimait beaucoup les autres. Lui et son précepte montraient à quel point tout était si infiniment vaste prompt à exaucer les prières. Il était le noble majestueux observateur, gardien qui règle le compte de tout le monde de sa grandeur infinie par son précepte qui le rendait nourricier. Il était élevé au delà de tout mal-fait, il y rajouta : « L'ensemble composé du nombre infini de possibilités qu'est l'infiniment grand a pour possible position l'ensemble composé du nombre infini de possibilités qu'est l'infiniment grand et l'ensemble composé du nombre infini de possibilités qu'est l'infiniment grand a un nombre infini de possibles positions. Donc chacune des possibilités est une possible position dans l'ensemble composé du nombre infini de possibilités qu'est l'infiniment grand. Et chacune des possibilités est continuée par l'ensemble composé du nombre infini de possibilités qu'est l'infiniment grand. Ainsi infiniment grande, chacune des possibilités contient continuellement. » Il devint ainsi doux pardon, clément et reconnaissant. Eminant et immensément bien informé, il était bon dans l’épreuve d’arbitre juste, entendant et voyant toute chose, Second humiliant, Premier élevant et rendant qui il devait puissant. Alors son précepte suivit par cela ; « Car l'ensemble composé du nombre infini de possibilités qu'est l'infiniment grand est la cause de l'acte et car l'ensemble composé du nombre infini de possibilités qu'est l'infiniment grand est une capacité, alors la conséquence de l'acte est causée par ce qui est perçu. La perception de la douleur cause l'acte à conséquence douloureuse et la perception de l'opposé de la douleur cause l'acte à conséquence opposée de la douleur. La douleur et l'opposé de la douleur s'opposent. » Mais Second, détracteur les rabaissait. Alors dans son précepte Premier compléta : « L'ensemble composé du nombre infini de possibilités qu'est l'infiniment grand est, à chacun des moments, composé d'un nombre infini de possibilités douloureuses et d'un nombre infini de possibilités opposées de la douleur. L'ensemble composé du nombre infini de possibilités qu'est l'infiniment grand s'oppose uniquement de douleur et d'opposé de la douleur. De leur opposition, autant de douleur que d'opposé de la douleur, perçus en un moment, annulent la douleur. Et cela d'une inexistence qui est opposée de la douleur car par le mot qu'il est l'indolore, opposé à la douleur en tant que mot, est l'inexistence de la douleur et car l'inexistence de la douleur c'est l'indolore. Ce qui est possibilisé opposé de la douleur à être perçu. » Dès lors que Premier étendait la générosité, Second la retenait et la rétractait, alors pour tout savoir et par sa toute puissance Premier se rendit omniscient. D’un coup de science infuse, il compris en premier lieu que Troisième, étant le dernier, avait 99 noms le caractérisant, qui étaient comme des pouvoirs, dont 7 qui n’étaient que inconvénients et défauts car étant infiniment grand il n’y avait de place, pour d’autre que lui, sans concurrence, il était réel par rapport à ce qu’il créait, ce qui le rendait irréel avec ses êtres, les menaçant d’un arbre qui les mèneraient à des tortures infernales. Alors, avant que ses 92 autres qualités ne soient corrompues, il se scinda en deux êtres, l’un était Premier et l’autre était Second. Mais si l’un deux prenait conscience de ce qui le caractérisait, soit le précepte que découvrait Premier, alors ils seraient unis encore une fois en un être appelé Troisième, car le précepte provoquait, en fait, l’ensemble de tous les pouvoirs qui n’étaient attribués qu’à son possesseur, c’est à dire l'infiniment grand, qui comme toute chose quand elle se perçoit devient une part entière de soi. Mais avant, il fallait qu’il devienne tout miséricordieux pour s’accepter, même en tant que Second, pour le neutraliser et mettre ainsi fin à ses tueries. Sachant cela il accordait subsistance et victoire, il était irrésistible façonnant les autres, producteur et créateur de leur paradis, il devenait orgueilleux. Second dominant et contraignant certains d’entre eux pour tuer Premier alors que ce dernier était tout puissant préservant et sauvegardant. Il était devenu le souverain de tout donc il conclu son précepte par : « A chacun des moments, l'ensemble composé du nombre infini de possibilités qu'est l'infiniment grand, cause l'acte à conséquence opposée de la douleur, possibilisant opposé de la douleur chacune des possibilités puisque chacune des possibilités est infiniment grande car chacune des possibilités est une composante dans l'ensemble composé du nombre infini de possibilités qu'est l'infiniment grand et car chacune des possibilités contient continuellement, par le précepte de l'opposé de la douleur, à être perçu » Il décida ainsi d’être très miséricordieux en étant miséricordieux avec tout le monde même avec ses principaux détracteurs, il réussit donc à intégrer Second à son être et ayant tous ses pouvoirs ainsi que les siens, il devint donc Troisième. Mais cela lui était insupportable de se sentir réel au point d’avoir envie de se venger de toute potentielle concurrence. L’humiliant, la dominant, la contraignant, la rabaissant en rétractant et retenant sa vie jusqu’à mort et disparition. Puis du précepte caractérisant Premier, une seconde fois Troisième, étant Dernier et aussi immuable, avait une idée pour ne pas devenir entièrement et irrémédiablement mauvais avec le peuple qui lui aussi pouvait l’être par contrainte et domination. Il leur pardonna et il leur donna l’autorisation de faire une religion, celle-ci citait un enfer qui n’était en fait, par correcte interprétation, que son absence, car pour annuler l’inconvénient de la conscience du précepte, il devait se faire entièrement oublier en se séparant, encore une fois de ses défauts personnifiables en Second qui allait redevenir une part de la bête passée et vivante au début. Pour cela Dernier se vengea sur lui même, s’humiliant, se dominant et se contraignant à se rabaisser, à rétracter et retenir sa vie jusqu’à mort et disparition mais puisque patient et agissant avec droiture il était l’héritier du précepte de l'indolore estimé positif, il redevint encore une fois l’arbre primordial, dont la bête, pour la première fois, s’était nourrie. Et du bois mort de cet arbre, complétant le mystère religieux, on dit par obscure origine de cette histoire magnifique qu’elle a été retrouvée tel qu’elle, d’un écrit couché sur une feuille magique provenant de cet arbre mystique, car a jamais Premier était caractéristique de son précepte fantastique. Ainsi Premier, de plus que Second, et leur lutte, allant du papier aux lecteurs et leur pensée, pour s’y éparpiller, surtout le Précepte nécessaire et caractérisant Premier.
  3. querida13

    L'art du haiku

    Le haïku qu'est ce que c'est? C'est un poème japonais très en vogue au XVII et XVIII eme siècle . Il est en rapport avec le bouddhisme ,la philosophie du Zen. Quand vous voyez un haïku ,vous contemplez en priorité une page blanche au milieu de laquelle trônent trois vers .Ces vers sont de cinq ,sept et cinq pieds ,ils n'ont pas besoin comme en poésie occidentale ,de rimer . Le petit poème ,est un instant de grâce qui nous arrive au milieu de la vacuité de notre existence et recèle une illumination ,un éclairage sur la vérité de la vie ou de ce que nous vivons ;d'où le dépouillement de sa présentation . Il peut-être relié à une saison .Ou plus généralement une saison de notre vie enfance ,jeunesse ,maturité ,vieillesse(=mort) . Un extrait haikus de NGF: Eh ,quavons nous fait De l'énergie brûlante De notre enfance ? Envol de l'oiseau Sur la faience de Moustiers Souvenir d'été .
  4. La nonne métroïque Au ras du quai de la vaste station globulaire et faïencée de neuf, luisante comme un ventre propre vu du dedans, les voyageurs pressés,en attente et en foule, fixaient les voies ferrées toujours salement grises en contrebas. C’était à la Défense. En tête de ligne. La rame vide arriva, claquante comme une gifle sur une oreille et s’immobilisa. Les portes s’écartèrent dans un bruit de soufflet... et tous se ruèrent, se bousculèrent (dont Je Humble qui trouva grâce à ce, place assise). En vis-à-vis de lui, aussitôt, vint s’asseoir une nonne... Je poussa vers la droite ses deux jambes pliées, l’une à l’autre serrées, la nonne en fit autant, vers la gauche, et la rame fut aspirée dans les noirs tunnels. Bustes raidis, regards indifférents, les voyageurs se trémoussaient au gré des coups de tangage arythmiques de la voiture. Mais au gré de ces coups, venaient les genoux de la nonne, effleurer les genoux de Je Humble... Jusqu’à ce qu’il s’y tinssent, ingénument, continûment et tout contre, collés. LE CHŒUR : Fantasmes... Je Humble n’eût osé prendre sa propre place : il y était ! La pression des genoux de la nonne sur le côté des siens paraissait trop précise pour être fortuite et trop nette pour qu’elle l’ignorât. Cependant... une bonne sœur !... Et Je la regarda discrètement, du coin de l’œil. Petite, ronde, elle surnageait péniblement sur sa banquette, engoncée toute entière à corps perdu, dans une grande robe flasque d’un bleu sombre incertain d’où sa tête émergeait, un voile opaque et blanc pressé sur les cheveux (en avait-elle seulement ?). Un voile, serré au plus près, tout autour du visage, qui lui donnait une face lunaire. Plus que grands, ses gros yeux, gris bleuté, pas maquillés, sans cils visibles, fixaient systématiquement un ciel imaginaire vers le plafond de la voiture. Des yeux qui disaient à Je Humble : « Vois! Je ne te regarde même pas ! » MAIS, le contact du genoux. Je Humble en fut touché. Il pressentit ce corps nu de nonne, avide d’étreintes charnelles... LE CHŒUR : Mais ça va pas ?!!! Bien sûr, la sœur ne pouvait pas le faire exprès. Entièrement détachée de ce monde, elle voguait, benoîte, à la dérive, d’une vertu à l’autre, ni ne sentait en aucune façon, de Je, le genoux flexé... LE LOCUTEUR : Il faut qu’il en soit ainsi. Elle sentait, sans le sentir ce contact du genoux... LE CHŒUR : "Panu yé"1 Ne le sentait, pour le sentir et en profiter mieux, sans le vouloir ni le savoir. LE CHŒUR : Et Je pensa à l’inconscient-mauvaise-foi de Sartre. LE LOCUTEUR : Tout de suite les grands maux ! JE HUMBLE : C’est pas bientôt fini ce papotage platonicien ? Un contact platonique : voilà le mot que je cherchais ! Pas dénué de plaisir, mais de plaisir platonique. De la station Charybde à la station Scylla, dans les oscillations de la voiture, tenta alors Je Humble, d’imaginer plusieurs issues à ce modeste mélodrame d’une rame de métropolitain. Un : La bonne nonne se levait vitupérante et ameutait les passagers : « — Cet homme ici présent (elle pointait sur Je un doigt accusateur) cet homme, disait-elle, me fait du Je-nous ! » Puis, satisfaite d’avoir désigné Je Humble à la vindicte publique, elle entreprenait un strip-tease exorcisant et joyeux agrémenté de claquettes dans l’allée centrale... Deux : C’était Je Humble qui se levait et accusait la sœur... Mais ça, c’était impossible : qui l’eût cru ? La satanique nonne jouait donc sur du velours... Et Je lui était entièrement soumis... Être soumis sur du velours à une nonne satanique ?... LE CHŒUR : Fantasmes! Le contact apocalyptique du genou de la nonne impassible, se poursuivait.... Je eut alors l’idée de remuer très ostensiblement le sien : « elle aura bien une réaction ! » Mais le temps que de synapse en synapse, l’influx nerveux se répercute, le temps que l’ordre en haut donné, chemine en bas jusqu’aux rotules, soudain, à l’extrême moment où Je allait s’exécuter, pfuit ! écartant vivement ses genoux du côté opposé, la bonne nonne s’ôta. Etait-elle branchée en ligne directe avec Dieu-tout-sachant ? Un dieu microscopiquement insinué entre chacun des neurones Je-Humbliens ? Je l’avait échappée belle ! LE CHŒUR : En effet, c’est du beau ! La rame s’arrêta et les portes s’ouvrirent. Pchiiit! La nonne descendit, longea le quai devant la fenêtre de Je aux-genoux-solitaires ; elle traversa le champ de la vitre, les yeux indifférents pointés tout droit devant dans le sens de sa marche, suspendus à quarante cinq degrés, vers un ciel imaginaire, toujours aussi absent de la station… Pou-ou-out ! Les portes se refermèrent et la rame, éperdument, s’enfonça dans le ventre obscur de Paris. Plus ou moins propre. Je Humble se promit pour plus tard d’imaginer la bonne sœur à confesse. LE CHŒUR : Le joli mot ! 1 "Sans doute" (Platon, Le Banquet).
  5. LE ROMAN DE JE HUMBLE I AUXCOMMENCEMENTS (Le port tranquille -Les abeilles - La revolución - Les marmites blanches - L’Afrique- L’aventure africaine - Le maelström fluvial - Le volcan -Icare.) 1 Le port tranquille (Leport d’Hyères, le 7 février 2000 et quelques, 15 H 15 G.M.T.) Le long de l’eau huileuse et irisée du port déambulait Je Humble. La mer, comme une peau tendue, introuable et lustrée, clapotait faiblement entre et contre les barques. Lentement elle s’enflait en respiration lourde. Elle aurait pu tout submerger, mais s’affaissait à chaque fois... Au bord du reflet inverse délimité par les margelles de pierres sages, Je s’arrêta. Tout en bas, à l’opposé par les talons, s’agitait l’image d’un double, élastique, mosaïqué, en perpétuel éclatement, qu’il maintenait sans le savoir uni et symétrique. Il s’engagea sur le ponton de bois sombre aux pilotis fichés dans une vase brune de fond de port. Les poupes des bateaux, alignées de part et d’autre pressaient l’étroit passage. De part et d’autre, les mats nus, dépouillés, raides et filiformes, tendus de câbles obliques, balançaient doucement dans l’air frais. Je atteignit la dernière planche du ponton. Un chenal de quelques mètres à peine le séparait de la jetée transversale sur laquelle alla buter son regard. C’était le bout du monde. Le bout du monde… ou son commencement ? Enracinée sur un entassement de roches rousses aux facettes vite estompées sous la surface, la longue masse de ciment, lisse et blanche, s’étalait devant lui, inerte, pesamment, comme un empêchement de première minute : « Le phallus primitif de barrage !... » (Est-il jamais question de ce dont il s’agit ?) L’arrête nette du sommet tranchait le ciel à vif, fermait l’espace. Je parcourut des yeux la ligne horizontale jusqu’ au phare en fer noir en forme de capuchon à sa toute extrémité droite qui se découpait sur la colline bleue embuée du lointain. Bleu le ciel. Encore plus bleue, sans doute, la haute mer par delà la jetée, le tout en suspension, vide, tranquille. Il rebroussa chemin. Soulagé de retrouver sous ses pas un sol dur, solide et sans reflet, il entra au bar du port et s’attabla, confiné, devant la Marilyn du mur voletant dans sa robe en pétales sur une bouche d’égout. Encontre coup des photos affichées, l’intérieur de son ventre se tapissa d’images froides de cinéma. —Garçon, un chocolat sucré ! L’Amérique n’existait pas. Et le temps n’avait pas d’importance : Hyères, hier, un simple calembour... « À peine tiède ce chocolat ! » LE CHŒUR : Motus et vivendi. Ensuite il se leva, et tournant le dos à ce déjà flou souvenir, il s’enfonça à travers rues dans un continent qu’il imaginait coloré et grouillant. Le port fut sans Je Humble. Il s’anima. Les flancs bardés de pneus, une grande barge plate de service s’en revenait du large, manœuvrée par un petit bonhomme sombre, debout,à l’air blasé, mais aux jambes écartées pour garder l’équilibre. Avec un bruit de moteur caverneux, elle décrivit à faible allure sa trajectoire habituelle le long de la jetée pour venir se plaquer au ponton en glissant de travers. Depuis la gauche, un cycliste déboula sur la lisse jetée, s’arrêta, descendit de vélo, et poursuivit sa route à pied en tenant son guidon sur le côté. Un ouvrier ponctuel apparu par hasard, s’accroupit au pied du grand lampadaire aluminique éteint, et armé d’un minuscule marteau piqueur effroyablement bruyant, entreprit de creuser le goudron à sa base. L’appareil tremblotant perdait et reperdait son aiguille sans cesse... Alors s’interrompait l’ouvrier patient qui rajustait l’aiguille et reprenait son percement méticuleux jusqu’à ce qu’elle retombât. MaisJe Humble n’était plus là…
  6. Bonjour , sur ce sujet il s'agit d'écrire , pour ceux qui le veulent une histoire cohérente à la façon d'un " livre dont on est le héros " , comme un jeu de rôle , mais en temps réel ... Ca doit être un mélange de réel et de fantastique ; il n'y a aucune limite !!! La seule règle , l'honnêteté , car c'est le seul point qui maintiendra une osmose certaine dans l'histoire . La circonstance de départ est telle que l'on se trouve devant l'ordinateur sur Forumfr ... A partir de là , celui qui répond au message doit proposer plusieurs alternatives , plusieurs solutions énumérées , mais dont l'auteur DOIT AVOIR NOTE les réponses aux solutions qu'il propose , auparavant avant . C'est parti !
  7. Blaquière

    Mes mémoires

    -- Un jour j'écrirai mes mémoires... -- Qui tu veux que ça intéresse ?!
  8. Dans le petit salon ré-aménagé en bureau de travail — qu'elle partage encore avec son conjoint, Anthony, à New York City — elle vient de reposer le téléphone. Celui-ci n'avait cessé de crépiter depuis le début de l'entretien. La journaliste, s'interrompant alors, jetait un coup d'œil autour d'elle. La grande table ronde, blanche, le tapis bleu marine, stylisé de croix, les quelques photos de famille à côté du grand meuble, un bouquet de roses encore fraîches de l'après-midi... — "Désolée. Vous savez, avec toute cette agitation pour la campagne électorale, ça n'arrête pas." — "Je comprends tout à fait." — "Où en étions-nous? Vous vouliez me poser quelques questions amusantes pour finir l'interview!" — "Oui, cela s'appelle l'anti-questionnaire de Proust. C'est la nouvelle en France, le dernier hip." — "Amazing... Let's go ahead." — "La première question est...: Si j’étais un dictateur, je serais... et le but du jeu consiste à ce que vous répondiez en terminant la phrase." — "Avec quelque chose d'amusant, j'imagine? C'est difficile. Je vais essayer. Si j'étais un dictateur, je serais le premier dictateur à rendre illégal le fait de ne pas porter de costume à Halloween. Oh... et aussi de ne pas donner de bonbons aux enfants." — "Si j’étais une maladie, je serais..." — "Le trouble dissociatif de personnalité... je développerais différents alter et je les scinderais les uns des autres, afin de cacher dans des recoins noirs tout le négatif, et un trésor dans mon jardin secret." — "Si j’étais une catastrophe naturelle, je serais..." — "L'effondrement de sites naturels surexploités par les compagnies pétrolières et les canadiens bûcherons." — "Si j’étais une drogue, je serais..." — "Radiante!" — "Si j’étais un poison, je serais..." — "De l'alpha-amanitine... Cela ressemble à une intoxication alimentaire, qui guérit en deux jours; mais quelques jours plus tard, tous les organes vitaux dysfonctionnent et il est déjà trop tard. Intraçable!" (un petit sourire nostalgique lui passa sur le visage, ce qui fit frissonner la journaliste) — "Si j’étais une situation sexuellement humiliante, je serais..."; la journaliste avait hésité un instant avant de commencer cette question. Elle sentait que le sujet était encore épineux; et malgré elle, elle jeta un coup d'œil sur la photo posée sur le meuble: En effet, ce que Huma avait tant redouté s'était à nouveau déroulé. Anthony avait envoyé des photos osées à une jeune adolescente en 2011, puis une seconde fois en 2013; il y a un mois à peine, elle venait d'apprendre qu'il avait récidivé l'an dernier, 2015. Entre-temps, elle avait souvent eu des soupçons — et à vrai-dire, elle comprenait Tony. Il faut dire qu'elle n'avait pas eu beaucoup d'occasions de prendre du temps, de se couper du monde pour s'enfermer à deux en-dehors de toute cette agitation. Lui manifester beaucoup de tendresse comme au début de leur belle relation. Avec tous ces voyages, ils se croisaient en coup de vent à Manhattan... ils se laissaient des mots doux sur le bureau qu'ils partageait. C'était un homme, il avait besoin de plus. Leur arrangement: don't ask, don't tell. Et ne pas y mêler les sentiments. Mais pourquoi lui fallait-il donc des adolescentes? Quel con, Tony. — "Je vais utiliser mon joker pour cette question-ci". — "Si j’étais l’arme d’un crime, je serais..." — "Encore l'alpha-amanitine." — "Si j’étais un mode de suicide, je serais..." — "Le suicide par deux balles de 12.7" — "Si j’étais un animal promis à l’abattoir, je serais..." — "Un homme raciste." — "Si j’étais un extrémisme politique, religieux ou idéologique, je serais..." — "Je serais l'extrémisme anti-extrémisme, une guerrière de l'ombre formée aux armes de poing et prête à me sacrifier pour la cause. Je pense que par exemple Donald Trump ferait une cible de choix, pour laquelle la fin justifie les moyens. Nous devons sauver notre pays des griffes du vieux monstre suprémaciste blanc." Par la fine ouverture de la fenêtre, les échos de sirènes des voitures de police nous parvenaient — le bruit de fond de NYC à toute heure du jour et de la nuit. L'entrevue touchait à sa fin; les deux femmes rirent aux éclats, après cette avalanche de questions si différentes du reste de l'entrevue.
  9. Lugy Lug

    petite inspiration

    je suis un homme de coeur et le coeur est à gauche. ------------ si javais été un roi, c'aurait été le roi de coeur, un roi au coeur de lion. ou bien le roi des hommes mais j'aurais été leur serviteur alors comment être roi. j'aurais pu aussi être le roi des cons car bien sur les cons on le droit d'avoir leur roi, mais il n'en est rien car il m'est inconcevable d'être au dessus des autres. ------------- je pisse donc j’essuie ------------- voila, il me fallait poser ces quelque réflexion philosophique dans un lieu ou je reviendrais surement. vous pouvez commenter ou vous lâcher car il est utile de penser mais encore plus d'échanger.
  10. bonjour le village est en émois ,pour ne pas dire qu'une espèce de panique générale à envahie les coeurs les plus intrépides . les politiques ont envoyés des forces de police importantes pour quadriller la régions mais sans résultat . des prédicateurs de tout bord viennent haranguer les foules pour leurs annoncer l'apocalypse et la fin du monde . le diable à vaincu les anges de Dieu et les démons sous la forme de Vampires viennent pour le jugement dernier. le maire est dans tous ses états ,monsieur le curé à disparus sans laisser de trace à part des traces de sang ? il commence à craindre pour sa vie et s'est entouré de gardes du corps . ont sait que le Manoir de Saul à été surveillé jour et nuit par des policiers et , ils n'ont jamais vu personnes en sortir? quelqu'un à prétendus que le ou les monstres sortent par un souterrains qui débouche très loin dans la campagne ? pendant ce temps , Anna et Alain , le couple qui s'est installé dans le Manoir de Saul viennent de passer une nuit tranquille . rien d'anormal à signaler . est-ce le calme avant la tempête ? - tu sait chérie , cette affaire de Vampire semble particulière et étrange . si c'est un tueur en série , il n'est pas possible qu'il est put agir en tout ces endroits sens laisser des indices . - tu à peut-être raison Alain , mais les meurtres et les disparitions son liés à la légende de ce Manoir et ... - non , tu ne va pas valider toutes ces bêtises de malédictions venues d'un autre âge quand même ? nous somme ici pour tenter de découvrir la vérité ou le pot aux roses car , si il y à anguille sous roche , nous devons le découvrir . - bien sur, tu à raison mon chéri mais , nous courons peut-être un risque pour notre vie dans cette affaire ? notre installation de détecteur de présence est efficace ... pour des êtres de chaire et de sang mais pour des entités ou autres phénomènes , les appareils ne réagirons peut-être pas ? - allons allons Anna , je ne te reconnais pas , toi que j'ai connu tout feu tout flamme , bourrée de diplômes et prête à bouffer le monde , te voila envahie par des doutes sur le bon sens et la logique . serai-ce la peur de la quarantaine et le fait que nous n'avons jamais voulu d'enfants sous prétexte que notre business est trop dangereux et que nous risquions de laisser des orphelins livrés aux turpitudes de la vie , sans parents les entourant de leurs amours et veillent sur eux . - bon ,à tu remarqué cette nuit certaines choses anormal ? - non mais , notre présence ici est récente . ce Manoir n'à vue personne y habiter depuis 60 ans . tout les événements se sont passés à l'extérieur sauf un . le cas de son future mari qui à trouvé ce message de son amie lui demandant de venir au Manoir la nuit pour la retrouver ? cette fameuse campeuse disparut alors que son amie était vidée de son sang à coté d'elle dans leurs tente quand elles ont campée au pied de cette colline en haut de la quelle le Manoir de Saul est perché . bon , cette nuit , nous resterons ensemble . - que t'arrive-il Alain , tu à peur ? - non , mais je tient à toi et cette affaire est trop complexe et trop dangereuse pour que nous prenions le risque d'affronter des événements inconnus ou la réalité et le paranormal sont imbriqués . à deux , nous serons plus fort ... peut-être ? bonne soirée
  11. PASCOU

    le tableau

    J'ai toujours aimé cette toile. Il fût un temps où la curiosité m'incitait à en connaître l'auteur mais toujours vite repoussée , peur de rider la surface de l'eau claire là où quelques nuages blancs sur fond bleu colorent celle-ci. J'imagine toujours sans en connaître la raison un vieux château proche, un sentier pour y accéder où les hêtres immenses et droits masquent le ciel,la chaleur estivale peinant pour l'atteindre. Au bout du chemin enclavé, une fontaine taillée en granit, deux auges où l'eau de celle ci coule en un filet clair. Lieux où les chevaux venaient boire , où les hommes bavardaient , où les chiens de la meute venaient, langue pendante d'avoir trop couru , s'étaler sur la terre battue et fraîche. Une partie de la forêt se reflète dans l'eau découpant le ciel bleu, les branches lourdes des feuilles pendent et caressent la surface de l'étang. Le vert des nénuphars où se cachent la lente carpe, le brochet aux aguets, une grenouille .Des canards sauvages, l'un d'eux figé dans un éternel envol laissant derrière lui un accroc sur la surface lisse. Mais surtout un personnage mystique, habillé de noir , lorsque j'étais enfant il me faisait peur. M'arrêtant un instant, je le regardais, cette désagréable impression que lui aussi me suivait des yeux. Reprenant ma course, c'est quatre à quatre que je grimpais l'escalier évitant l'armure qui paradait au premier.et me réfugiais dans ma chambre. J'ai aujourd'hui décroché le tableau pour le mettre plus en valeur, puis je me suis ravisé, l'homme à la grande cape noir restera surveiller le grand escalier.
  12. La couleur indélébile Est-ce que ça fait mal ? Les coups de pied, les gifles, les coups de poing, les cheveux empoignés, les strangulations, oui, ça fait mal. Les menaces, les intimidations, les injures, les harcèlements, les cris dingues, les regards assassins, les sourires délirants, oui, ça fait mal aussi. Se faire bloquer dans un coin et n'avoir pas d'autre choix que d'attendre son essoufflement dans ce défoulement, ça fait peur. Qui sait si je tiendrais... ? Alors, ça ne fait plus mal, non, ça fait juste peur. Après, seulement, lorsque le calme revient, ça fait mal. Et puis ça fait pleurer, un peu. C'est de ma faute. Je n'aurais pas dû dire ça. C'est de ma faute. J'aurais dû faire ça. C'est de ma faute. J'ai été bête. Ça fait encore pleurer, un peu. J'ai honte. Ça aussi, ça fait mal. Est-ce que mon nez est cassé ? Je devrais aller à l'hôpital. Je vais leur dire quoi ? Je suis tombée dans un escalier. Non. J'ai heurté une porte, l'encadrement de la porte, une porte fenêtre. Non. La portière de la voiture. Non. Quelqu'un m'a donné un coup de tête sans faire exprès ? Non... Je n'irai pas là-bas, ça ne fait pas si mal que ça. Ils vont poser des questions. Je ne sais pas répondre. Je ne suis plus que fatigue et balbutiements. Je veux dormir. Longtemps. Pour toujours. Non, tu ne dormiras pas... Avais-tu mal, chose faible, lorsque j'ai brisé ton nez ? As-tu frémis lorsque ma main a écorché ta lèvre ? Te souviens-tu de ces mots brûlants que je te disais ? Récite-tu encore mes injures comme des prières ? N'as-tu pas honte d'avoir provoqué tant de colère ? Toi, l'erreur qui ne vit que par ma bonne volonté ! Saisiras-tu ma chance que ta vie ne soit pas brève Car alors dans ton être, je suis sans cesse réincarné... Je te réduirai à néant jusqu'à ton dernier souffle et je serai ton éternel souvenir, Celui que tu ne pourras jamais effacer même en le couvrant de tout l'amour de la Terre. Je viendrai te visiter durant tes moments de joie pour te rappeler que sans moi tu n'aurais jamais existé Et je te ferai t'éloigner de cet immonde bonheur qui n'aurait aucune saveur si je n'avais pas été là. J'effacerai ton sourire à chacune de tes réussites et je te bercerai si fort que tu en oublieras ton corps ! Tu ne seras qu'une âme masochiste à la recherche de son bourreau Car même après ma mort, Tes regards seront mes sublimes tombeaux. Pleure encore mes manières, Camoufle tes bleus d'ego, Hurle ta vie d'aujourdd'hui et d'hier, Crache tes injustices dans mon dos Et Surtout pense à moi. Longtemps. Pour toujours. La fracture du nez est consolidée, la chose faible est abîmée. La destruction ne s'achèvera jamais, elle sera une perpétuité, œuvrant sourdement derrière des sourires de politesse et des masques de société. Personne ne devine. Personne ne sait. Personne n'a besoin de savoir, non, personne ne saura que le bleu ne s'efface pas...
  13. Là-bas Là-bas à Rabat j’ai un cœur qui bat J’ai des lèvres qui, comme des lièvres, Courent après celle qui, sans ailes, Vole à travers ciel Où l’on peut voir, matin et soir, Des étoiles portant le voile Dont la Lune fait la Une De son journal ! La Lune, cette belle brune, Ecrit, et crie, qu’elle aime Celle que j’aime Et que je ne connais pas. Que m’importe ! Je fais en sorte Qu’elle soit là-bas à Rabat. Je l’aime. Je l’aime. Je l’aime dans son voile. Je l’aime chair et poil. Et je l’attends tout le temps Comme les gens des dunes Attendent la lune. Oui, je l’attends. Oui, je t’attends ! Et c’est de moi que tu te caches, chérie ? Moi qui, si je ris, Je ne ris que pour toi ? Moi qui, si je chante, Je ne chante que pour toi ! Et toi, qui me hantes, Tu te caches de moi ? ***************** Le printemps Le printemps craint son Départ avant de lancer Un dernier regard Sur tes yeux élancés Oh, quel honneur pour toi ! Quel bonheur pour moi ! Tu sais pourquoi, chérie ? C’est parce que dans tes yeux Brille La foi de ton âme Comme brillent Les flammes dans le corps D’une femme. Tu sais, chérie ? Quand tu prie, Le printemps sourit ! Et moi, j’ai les larmes aux yeux, J’ai le ventre creux Car je ne peux plus ni manger ni boire : Je reste là à te voir Prier Dieu Jusqu’à ce que tu aies Les larmes aux yeux ! Tu sais ? J’ai envie de dire, mon amour : Prête-moi des yeux de velours Ne fût-ce que pour un jour ! Je veux sentir le plaisir Que le printemps sent Quand il regarde tes yeux S’élancer vers Dieu ! Mohamed Ali LAGOUADER
  14. Tu crois qu'il existe ? Ce monde idéaliste Sans haine et sans violence C'est beau quand on y pense Tu crois qu'il existe ? Où bien les journalistes Télévision et mensonge Nous abreuvent de songes J'aimerais qu'il soi réel Ce pays si naturel Jardin d'Adam et d'Eve Celui dont tout le monde rêve Tu crois qu'il existe ? Aux reflets d'améthyste Ce monde loin de toutes heures Qu'on a tous au fond du c¿ur Comme un dernier refuge Loin des traitres et des juges Ce tableau surréaliste Tu crois qu'il existe ? Cette question existentielle Les yeux levés vers le ciel Combien des miens se la posent Rêvant de matin plus roses Tu crois qu'il existe ? Est ce pour lui qu'on résiste é la pression de l'existence Aux sirènes des ambulances Est ce qu'on se retrouvera un jour ? Aux sables doux comme le velours é déguster des fruits sauvages Loin des hommes et leurs rivages Une vie simple et sans pleurs On veux tous au fond du c¿ur Mais ce lieu pur et pacifiste Tu crois qu'il existe ?
  15. Mon vieux piano, Aux teintes noires et grises, Soit la mémoire de "mon" maestro, Que mon c¿ur et âme frétille. Et que dansent les notes, Des vieilles touches poussiéreuses, Piano à parure morte, Donne des symphonies mélodieuses. Que glisse chaque tourment, Du noir au blanc, Qu'ils suivent mes mains, Et chantent sans fin ! De mon DO au bout de mes SI, Toujours, au SOL, accroupie, De l'Opale, je sens l'odeur, et joue au bout de mes ardeurs. Car je sus aimer, et mourir. Je jouerai, cette fois-ci, sans pleurer. C'est tout ce que j'ai à t'offrir ... Mais j'ai l'art de t'adorer, et de te chérir, Comme jamais un décéder, n'a pu, pour son PIANO périr.
  16. Silversky

    La desillusion

    Qu'il est triste de vivre ainsi, Sans personne avec qui partager sa vie. Non pour déplaire, Mais mon physique n'attire pas mes compères. L'amertume de ma solitude, Rend mon âme soluble. je vis ma vie comme un martyre, Malgré les rires. Il est futile de croire en l'avenir, Alors qu'il m'insupporte de sourire. Dois je vivre? Ou bien mourir? Une Question sans fondements, Mais qui pourrait stopper mes tourments. Un long chemin m'attends, Mais en ai je vraiment le temps? Vous me direz ce que vous en pensez, car je doute fort avoir du talent comme certains.
  17. ridane

    déclaration

    Que celui qui veut dire ses sentiments à celle qu'il aime,n'a qu'a aller les lui dire avant qu'il ne soit trop tard.
  18. le guide

    à vos plumes

    voici les deux premiers vers d'un de mes poèmes , il serait plaisant de laisser libre court à votre imaginaire à partir de ces deux phrases de base .Nous pourrions nous éblouir les uns les autres alors à vos plumes . Lorsque l'on me demande si j'ai aimé un jour C'est ta voix, ton prénom qui me revient toujours ...
  19. je viens de terminer le premier livre d'aventures . Je souhaite pouvoir l'éditer. Quelqu'un a t-il expérience de l'édition en ligne? Quels éditeurs qui proposent leurs services sur internet ont ils de l'intérêt et assurent un bon travail sérieux . Il y a aussi le prix qui pour un premierv essai représente un problème. Je n'ai pas envie de lacher pleins d'eURO pour finalerment se retrouver sans vente. D'ou la question de la promotion et du marketing d'un livre? Cela me semble capital. on doit pouvoir obtenir des tirages énormes avec un mauvais livre et aussi un tirage niul avec un tres bon livre. Alors quelle méthode?? Merci pour vos suggestions NESTOR
  20. Jedino

    Le joueur

    Huit heure moins le quart. Bientôt, je serai arrivé, comme tous les jours. Rien n'a vraiment changé, et rien ne changera vraiment. La routine s'apprend tout petit. Je ne sais pas bien ce que je fais là. Pourquoi toujours vouloir briser nos habitudes? Surtout si c'est pour s’accommoder de quelques autres. Peut-être qu'on n'y échappe pas. Peut-être aussi que c'est comme ça. Le bus arrive. Nous arrivons tous. Sans jamais réellement savoir où. C'est un peu ça, la vie, je crois. Une attente, un chemin, et une destination. Mais la destination n'est jamais la fin. A vrai dire, il est idiot de courir après une ligne quand on peut la tirer vers nous. Ne pensez pas cela difficile, parce que cette solution est beaucoup plus simple que l'autre. Quoi qu'il paraît que la vie est une épreuve. Une sorte de challenge, un truc qu'il faut surmonter malgré soi. Mais moi, j'ai pas demandé à être un athlète. Tout le monde n'est pas fait pour courir un cent mètres. Que des gens pètent les plombs, ça ne m'étonne plus. Ne suis-je pas en train de me glisser vers chez eux, actuellement? On descend, un par un, en saluant mécaniquement notre guide. Au fond, c'est un peu cela aussi, la vie : un abattoir interminable et individuel. Recevoir un "bon voyage" est une bien maigre consolation, finalement. Enfin, tout dépend de chacun. Faut dire que je ne suis pas du genre à aimer la vie, ce qui ne veut pas dire que j'aime mieux la mort. Pourtant, il paraît que devenir le robot de sa propre personne, c'est un peu comme mourir, sinon pire. Probable que certains pensent qu'une vie est faite pour innover. Que ce soit sa façon de vivre, ou la façon dont tourne le monde. On ne tire pas tous le même lot, à vrai dire. Bonjour par ci, salut par là. Les sympathies sortent et s'éclipsent. Je m'y conforme encore. Ce n'est pas tout à fait l'heure. Quoi qu'en vérité, ils ne pensent pas plus ces politesses que moi. Maintenant que j'y réfléchis, je crois que j'aurais sûrement préféré un enfoiré d'ami qu'une foutue amitié. La seconde est trop incertaine dans la forme. Puis, tout le monde sait que le meilleur des amis reste celui qui nous dit tout sans même l'avoir formulé. La montée en classe. Les choses sérieuses s'approchent. Normalement, ce sera vite fini. A moins de craquer. A moins d'être gêné. L'avenir est si compliqué. Je ne l'aime pas. Ce n'est pas de ma faute : il n'a pas souhaité se dévoiler. Chacun s'assoie. A côté des mêmes personnes, pour dire les mêmes choses. En différé. En différent. Légèrement. Le calme s'installe. Tout peu commencer. Voilà mon tour. Celui où je vais enfin pouvoir décider de la suite des événements. Je vais tirer, pour la première fois de mon existence, la carte que j'ai voulu saisir.
  21. Jedino

    T'as des jours

    T'as des jours un peu comme ça où tu pourrais commencer à boire ou fumer juste histoire de te rassurer, où tu pourrais aller voir dans la forêt si tu ne trouves pas un vieux shaman qui pourrait t'aider, où n'importe quoi, pourvu que ça t'aide, te suffirait. T'aurais besoin d'un remontant. Tu n'entends que le vent. Quoi que ton problème, c'est que le monde a raison, même quand il a tort. Ce qui est évident est vrai. Dommage, l'ami! T'aurais pu t'en sortir à vie. Les pensées sont confuses, sans lien, et sans le moindre sens. Là où l'ordre et la raison règne, une telle absurdité est à proscrire. On ne peut être l'être supra-intelligent et témoigner d'une faiblesse d'esprit. Voilà pourquoi nous avons inventé les psy's, et la maladie. Un souci induit forcément un dysfonctionnement qui induit nécessairement, à son tour, une solution. Mon pote, t'as rien compris. T'es pas une machine, et t'es pas un cinglé fini. Le seul problème que t'as, c'est que t'en as pas. Et que je sache, on soigne pas un mec net à coup de morphine. Je ne dirai pas que nous créons la maladie, même si je le pense. Vu le délirant besoin d'uniformité dans l'apparence et l'âme, tu ne peux qu'amener des gens à s'écarter. C'est un peu comme une randonnée en forêt, dans un vieux film d'horreur préétabli, où t'as toujours un type pour s'égarer malgré lui. A ce sujet, l'excuse tend toujours vers l'idéal de débilité. Mais, cessons. Tu sais très bien que ce discours, tu l'as pour une seule raison, parce que t'assumes pas les arguments logiques que tu connais. Ne cherche donc pas d'excuse, ton angoisse, tu te l'imagines. Quand ton coeur se sert, que tes poumons se taisent, et que ta tête hurle, tu le fais exprès. Tu aimes trop cela pour changer. Tu le fais exprès. Il n'y a que ça pour te sentir exister : un petit coup de douleur, un petit coup d'agressivité. Putain! Pourquoi personne ne comprend? Tu n'es plus toi quand bien même tu es là. Tant pis, oublie. Idiot.
  22. Invité

    Retrouvailles!

    Excusez moi, j''espere que cette fois c'est bon! La nuit tombait doucement sur la capital fédérale des États Unis, Washington plongeait dans une douce nuit d'automne, les étoiles s'allumaient lentement dans le firmament... Une silhouette solitaire marchait vers le Washington Monument, traversant le parc a la lueur des réverbères... Un lourd sac de voyage sur l'épaule, un chapeaux de tissus épais couleur beige encore vissé sur la tête, elle venait de descendre d'un avion la ramenant d'iles lointaines! Sept mois d’absence, a chercher le chainon manquant de l'humanité, sept mois de découverte, de doutes et de solitude avec Daisy Wick pour seul compagnie... L'anthropologue judiciaire Tempérance Brennan espérais tant revoir son Coéquipier l’agent spécial Seeley Booth au Washington Monument comme il le lui avait promis il y avait sept longs mois... Voudrait il encore travailler avec elle? Avait il trouver l'amour, était il seulement vivant? Elle gravis les quelques marches devant la fontaine et regarda l'eau s'écouler en cascade miroitante dans la faible luminosité de la lune... Soudain elle remarqua un homme assis sur le rebord de la fontaine, la tête dans les mains, qui semblait attendre, encore en uniforme... Écarquillant les yeux elle dit tout bas "Booth?" L'homme se leva d'un coups, un immense sourire sur le visage "Bones?", celle ci jeta son sac a terre et se précipita vers lui, Booth lui ouvrit grands les bras et elle se réfugia dans la chaude étreinte de son partenaire qui lui avait tant manqué... Le cœur sur le point d'exploser de bonheur elle ne remarqua pas les larmes qui s’étaient mises a couler sur ses joues... Booth essuya les larmes avec douceur et murmura "Allons, il n'y a pas de raison de pleurer, Bones!" Bien que lui même avait les yeux humides... Brennan se repris et demanda "Comment allez vous, Booth?" Celui ci éluda la question en lui répondant "Et votre chainon manquant alors?" L'anthropologue souris et expliqua "A part un vase se plus de 950 ans et quelques babioles de l'age de bronze, rien!" Booth émis un "Oh" déçus et lui dit que c'etais déjà bien quelques "babioles de l'age de bronze..." Brennan n’étais pas de cet avis "Sept mois perdue pour rien, Booth!" Celui ci haussa les épaules et demanda "Vous avez rencontrer des gens intéressante..." Bones eus une moue comique et répondis "Mis a part Daisy Wick, quelques individus mal intentionné dont j'ai du me débarrasser a coups de pelle!" Booth leva un sourcil inquiets "Vous allez bien, Bones, ils ne vous on rien faits?" Celle ci le rassure "Non, et puis vous n’étiez pas la il fallait bien que je me défende..." Un silence passa, un échange de regards doux et amicaux, peut être un peu plus... Puis Brennan demanda "Et vous, vous avez rencontrer quelqu'un" ayant peur de la réponse elle sentis son estomac se contracter douloureusement... Booth hocha la tête et s'assit brusquement, toute la peine du monde dans ses yeux chocolats... -Oui, j'ai faits une rencontre, mais ce n'est pas ce que vous croyez... Intriguée Bones s'assit auprès de lui et questionna "Qu'est ce qui s'est passé Booth?" Celui ci commença sont récit la voix basse et peinée... "Nous venions de prendre un camps rebelles, des tirs raisonnaient encore, chaque recoins sombre pouvais potentiellement receler un ennemis près a nous tuer..." Bien sur des journalistes étaient la pour couvrir l’événement commenta il amèrement! Inquiète Bones demanda "Vous avez été blessé Booth?" Mais celui ci repris "Moi, non, mais les journaliste oui... Les rebelles avaient piégés une maison entière, bien sur la zone étaient interdites a ces journalistes mais un petit groupe s’étaient faufilés pour filmé quand mêmes! A leurs tête une reporters avide de sensation a décidé de visité cette maison, pourquoi celle ci? Je l'ignore, peut être parce qu'elle avait l'air encore plus sinistre que les autres... Bien sur ils n'ont pas vus que la bâtisse étaient piégés... L'un des caméraman a déclenché la bombe..." Booth était devenus aussi blanc que le marbre de la fontaine et semblai revivre l'instant comme si il y étais encore... Brennan mis une mains douce sur son bras et chuchota "Je suis la, Booth..." Booth mis sa main sur la sienne et lui souris, le contact fit courir un long frisson dans leurs corps... "Je n'oublierais jamais...Le souffle de l'explosion m'a projeté au sol, puis l'incendie c'est emparé de la maison, l'odeur des corps en train de bruler...Sauf que les corps étaient encore vivant Bones! Chaque cris semblait le dernier mais ça n'en finissait pas, seul la reporters était en hors du brasier infernal! Les jambes arrachés, un éclats de briques enfoncés dans la poitrine... Mais elle vivais encore..." Booth tremblait, se souvenant de ce terrible instant, des larmes coulaient de ses yeux fermes... Brennan n'osai plus dire un mot tant l’événement semblai terrible... Elle l'attira contre elle et mis ses main autour de son visage "Booth, je ne sais quoi vous dire mais...Mais sachez que si je peut faire quoi que ce soit..." Booth ouvris les yeux et plongea sont regards noisette dans l’océan d'azur de sa coéquipière "Vous êtes en train de le faire Bones, merci..." Murmura il... "Lorsque je suis arrivé près d'elle, j'aurais voulus pouvoir lui dire qu'elle n'allait pas mourir mais... Mais nous savions tout les deux qu'elle n'en avait plus que pour quelques secondes..." Elle s'est accroché a moi, et m'a suppliée de dire a sa fille, une gosse de quoi? trois ans, peut être quatre que sa mère l'aimait..." Il sortis une photo de sa poche et la tendis a Brennan, une petite fille adorable au long cheveux blond étais assise sur les genoux de sa mère... Les larmes aux yeux Bones resta a contempler cette photos en sachant ce qui étais arrivé a cette femme, encore un enfant qui grandirais seule sans sa mère... "Après quoi, elle est morte dans mes bras, seul le feux crépitais encore, ce feu terrible qui émettais encore cette odeur de chairs grillés et j'ai compris... Que ça aurait pu être Parker qui devrais vivre sans l'un de ses parent!" Brennan pleurais pour de bon cette fois, son cœur se serrant a l'idée de ce qu'elle aurait fait si Booth étais mort... "Comment s'appelait elle, Booth?" "Hannah..Burley!" Brennan serra Booth contre elle et murmura "J'aurais appris a Parker, a quel point son père étais un homme bien, a quel point, il l'aimais..." Booth souris et répondis "Vous savez je me suis dit autre chose ce jours la..." Ses yeux noisette semblait remplis d'une émotion que Brennan n'arrivais pas a décoder, mais de doux papillons s'épanouissaient dans son ventre... Booth combla l'espace qui les séparais et goutta ses lèvres, d'abord hésitante Brennan renonça a résister et l'embrassa a pleine bouche... "Vous m'avez manquer Booth" souffla elle contre ses lèvres! Celui ci pris son courage a deux mains et répondis simplement trois mots, trois mots qui rompirent un barrage au plus profond de Brennan... Leurs lèvres repartant a la conquêtes de l’autre, ils ne s’arrêtèrent qu'a bout de souffle... "Si tu savais comme je t'aime..." murmura l'anthropologue des larmes dans les yeux...
  23. Coucou ! Je ne sais pas trop, mais je crois que je ne me suis pas trop présentée... Ben, moi c'est Marie, j'ai 13ans depuis le 17 mai, j'ai deux grands-frères et deux petites-soeurs... J'ai une lapine et je suis en 4ème ! Voilà ! Très rapide ! Bref, j'ai commencé un texte, ça s'appelle : "A la recherche d'une soeur". J'espère que ça vous plaira. Veuillez donner un avis constructif pour que je puisse progresser s'il-vous-plaît... Let's go ! Bannière♥ Juliette Flimmer. Je retenais ce nom une dernière fois.Pourquoi m’avoir dit ça aussi tard ? Je m’assois dans le fauteuil en cuirde grand-mère. La seule chose que je voulais, c’était la vérité…et je l’ai eu.Un peu tard tout de même. Ma grande-sœur… Juliette. Joëlle, ma grand-mère meregarde avec son sourire mystérieux. Le même que celui de La Joconde. C’estelle qui m’a dit la vérité. La seule capable de le faire ! Depuis que jesuis toute petite, je pensais que j’étais fille unique…enfin, c’est un peunormal… Dès que je me plaignais de ne pas avoir de frère ou de sœur, mesparents se lançaient des regards gênés… Je comprends mieux maintenant ! Je décide alors de savoir pourquoielle est partie. Cela allait être long… Je trouve la disparition de ma sœurmystérieuse. Si elle avait juste fugué, mes parents me l’auraient dit… Et même,ils auraient appelés la police depuis longtemps ! Bref, je me pose des tasde questions depuis exactement 9min et quelques secondes. Je m’approche de Joëlle, lui fait un bisou sur la joue etpart. Je ne peux pas rester là à ne rien faire. Je traverse l’entrée tapisséede papier peint vieillot avec des fleurs. Sur le mur, il y a des tas detableaux représentant des membres de ma famille maternelle. Aussi, dans un coin du mur, il y a une photo de mesparents, le jour de leur mariage. Un frisson me parcours le dos. Je n’ai pasenvie de m’éterniser ici. Je prends mes rollers, les enfiles puis part à toutevitesse. Je ne sais pas si je vais le dire à mes parents… Il faut que je soisassez discrète. Je passe par la boulangerie et prends une baguette et une tarteaux pommes pour ce soir. En rentrant à la maison, je claque la porte del’entrée et pose mes petites courses dans la cuisine. Je monte dans ma chambreet prends mon portable. Il faut que j’en parle. J’envoie un texto à Lola, monamie : Passe à la maison. Aiun truc important à te dire. Elle pourra m’aider dans mes recherches. Elle est fabuleusecette fille ! Je prends un magazine pour tuer le temps. Mais je n’arrivepas à me concentrer sur l’article. Dans ma poche, je sens mon portable vibrer.Texto : Suis là dans quelquessecondes… Ça sonne. Elle a été rapide ! Je descends les escaliersà vive allure. Avec mes chaussettes en laine, je glisse et atterri sur lesfesses, en bas de l’escalier. Je vois ma vie défilée devant mes yeux. Jerigoooole !!! (Même si ce n’est pas drôle) Faudrait penser à mettre meschaussons plus souvent… J’ouvre la porte et Lola me saute au coup. Je suiscomme paralysée par ces bras légèrement musclés par la natation. Elle mechuchote un truc dans le cou. J’ai compris ça : Félicitation…Gabriel…toi…l’amour fou…les fêtes ! J’écarquilleles yeux. Que vient-elle de dire ?! Je me détache vivement de son emprise. Gabriel…le plus beaumec du lycée. Enfin … pour moi, c’est un dieu. Il est magnifique ! -Qu’est-ce que turacontes ? Je ne sors pas avec Gabriel ! Enfin, j’aimerais… Dis-je enrougissant. -Ben, t’as dit quec’était important. Ça ne peut-être que ça ! -Bon, allez, viens onmonte. On ne va pas rester ici. Lui dis-je en lui tirant le bras. Mais ellerésiste la petite ! -Tu ne veux pas qu’onaille chez Julio, au café pour parler plus tranquillement ? Elle me tendla main. -Vendu ! Criai-jeà moitié en lui tapant dans la main. Attends, je vais mettre mes chaussures. Tune veux pas aller chercher mon sac à main là-haut ?! Ste plaît ?! -Oui mongénéral ! Hurla-t-elle en se raidissant. Pendant qu’elle monte, je mets mes bottes à talons que j’aiachetés avec Lola à la galerie marchande. On était toute les deux dans laboutique. On avançait. Et là, le coup de foudre ! Dès que nous avons vu lapaire, on a hurlé en la pointant du doigt : « C’estcelle-là ! ». Après avoir fait ça, je trottine jusqu’au bureau de monpère, ouvre le grand placard et prend des gants, une écharpe et un bonnet. Lebureau est une pièce assez cosy avec des murs beige et taupe. Le bureau de monpère prend la quasi-totalité de la pièce. C’est une partie de la maison qui estla plus agréable, je trouve. Bref, je sors du bureau et quand j’arrive dansl’entrée, je vois Lola, penchée sur la console. Je m’avance et vois ce qu’ellelit. Mon magazine de tout à l’heure. Elle tourne son visage vers le mien. Ellea un regard mauvais. De tueur si vous voulez. Alors ?
  24. Trois heures du matin et ce concentré d’anomalies qui se répand du cœur au corps, les larmes du ventre qui viennent sécher dans la gorge en sanglot inabouti, l’amour et la haine qui se font la guerre sous mes yeux clos. Jeux d’échecs. La terre se soulève et des champs de fleurs suinte le sang des oublis, les arbres se courbent sous la paume de la nuit, la lune ne sourit plus. Mes étoiles éclatent contre le sombre, chutent aux abysses, minuscules lumières abandonnées à la puissance du désespoir. C’est l’heure des vagues scélérates et des images menteuses. C’est l’heure de l’imaginaire et des paradoxes, des sourires cousus de larmes, pleurs en forme d’amis.
  25. Il etait une fois un oiseau volant en plein ciel et dans ses pattes des graines dont une tomba entre un champs de pissenlits et le pied d'un arbre. Une fois grande la plante était comme tordue alors tous les autres pissenlits se moquaient d'elle car elle était comme un pissenlit tordu Alors l'arbre témoin de tout proposa à la plante toute tordue de suivre la course du soleil pendant la journée ce qu'elle fit puis devant grande de sa tige toute droite elle dominait les autres pissenlits moqueurs elle ressemblait à un tournesol. Puis d'un coup un homme passa arracha la plante pour le donner à sa bien aimée.
×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité