Aller au contenu

Rechercher dans la communauté: Affichage des résultats pour les étiquettes 'Vos écrits'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Merci de saisir les tags en les séparant par des virgules. Les tags permettent de retrouver rapidement un sujet. Indiquez les mots clefs important pour votre sujet.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • Membres
    • Bienvenue
    • Trombinoscope
    • Près de chez vous
    • Célébrations
  • Actu et Débats
    • France
    • International
    • Société
    • Politique
    • Environnement
    • Economie
    • Sciences
    • Religion et Culte
    • People
    • Insolites
    • Actualités - Divers
  • Quotidien
    • Quotidien
    • Emploi
    • Amour et Séduction
    • Sexualité
    • Education et Famille
    • Santé
    • Etudes
    • Droits
    • Beauté - Mode
    • Animaux
    • Adozone
    • Aide aux devoirs
    • Inclassables
  • Culture
    • Cinéma
    • Arts et Artistes
    • Photographie
    • Philosophie
    • Musiques
    • Littérature
    • Histoire
    • Mangas
    • Théâtre
    • Langue française
  • Loisirs
    • Cuisine
    • Télévision
    • Séries
    • Chasse & Pêche
    • Voyages
    • Animés et Mangas
    • Auto - Moto
    • Jardinage
    • Bricolage et Déco
    • Esotérisme & Paranormal
    • Autres Loisirs
  • Informatique
    • Tutoriels
    • Hardware
    • Windows
    • Linux & Unix
    • Apple
    • Mobiles
    • Internet
    • Informatique - Divers
  • Jeux Vidéo
    • Central Jeux Vidéo
    • Jeux Online
    • PC
    • Xbox
    • PS3 / PS4
    • PSP / PS Vita
    • Wii / Switch
    • DS / 3DS
    • Jeux Mobile
    • Rétrogaming
  • Sports
    • Central Sports
    • Football
    • Rugby
    • Tennis
    • Basket
    • Sports Auto Moto
    • Sports de combat
    • Hand - Volley
    • Sports Extrêmes
    • Sports - Divers
  • Asile
    • Central de l'asile
    • Jeux de l'asile
    • Sexe
    • YAR YAR
  • ForumFr
    • Annonces
    • Aide et Suggestions
    • Recrutement

Blogs

  • Arcade Fr
  • Bashi' Blog
  • _Dolph' Blog
  • mistral gagnant' Blog
  • mamandrinette' Blog
  • MiniDolph' Blog
  • Caez' Blog
  • AC/DC' Blog
  • Belles-Images
  • I_Love_Myself's Blog
  • Bienvenue sur mon blog photos
  • Chroniques Royales
  • mouradmec' Blog
  • violinka' Blog
  • Mua/Blog
  • latitounne' Blog
  • SoBibiatch' Blog
  • Benny T' Blog
  • Le blog d'un 'tit piaf
  • chihade' Blog
  • Sohaunted' Blog
  • imroweh' Blog
  • respublikae' Blog
  • gaetan33' Blog
  • 'tevie
  • BONNES VACANCES
  • Mon Ange' Blog
  • CAPRICE-ANGEL' Blog
  • deudeu' Blog
  • Florian' Blog
  • Mon futur bébé
  • NeeXuuS' Blog
  • biloute cam&léa' Blog
  • Mada'Blog
  • Mister_T' Blog
  • Phrase de forumeurs
  • foufa2' Blog
  • ghostfighter' Blog
  • joyaux' Blog
  • CheeseBlog
  • mimine59' Blog
  • empso' Blog
  • limpins' Blog
  • Le blog de Fred
  • laclemdu57' Blog
  • penser' Blog
  • 30 kinder voter JAROD' Blog
  • Le blog à la bécasse
  • Lala'Blog!
  • WILL641' Blog
  • kitou kiss' Blog
  • ali_s' Blog
  • Tsuge
  • Pause goûter
  • Nico.ol' Blog
  • ♪ Quand on est kon ♪
  • Maki's Back
  • anouar34' Blog
  • tamalou' Blog
  • fifi62100' Blog
  • Thierrymédium' Blog
  • lilycrumble' Blog
  • La Piste Rouge de sang' Blog
  • guillaume1968' Blog
  • grand pere' Blog
  • Tao' Blog
  • Le blog du hippie
  • Violette's Blog
  • Mike's Blog
  • l'inspecteur harry' Blog
  • bettinette' Blog
  • credithabbogratuit' Blog
  • scarlettianh' Blog
  • philippe29520' Blog
  • tsukushi' Blog
  • qslyon' Blog
  • Aurel72' Blog
  • tetalouest49' Blog
  • Nephalion's Blog
  • Younes zdf' Blog
  • ASKI' Blog
  • Test
  • goods' Blog
  • sandra73' Blog
  • Frankel' Blog
  • bengdoura' Blog
  • djk2' Blog
  • Du projet Bluebeam aux maitres de sagesses...
  • kevindu41759' Blog
  • Petits bouts de chemin
  • burnout paradise Blog
  • nenett' Blog
  • Geek 4 Live
  • NEW AGE Hope scession dream
  • Féline3' agent 033 Blog
  • jeremycircus' Blog
  • benji77' Blog
  • lilhy' Blog
  • vic5' Blog
  • flex' Blog
  • laume' Blog
  • chamalot16470' Blog
  • nanar0000' Blog
  • Zen' Blog
  • douxdee' Blog
  • sarah-moi-74
  • anthony59' Blog
  • Fettehblog
  • moi mon blog ptit niveau dofus
  • tocomon's Blog
  • High Heels Masochist
  • pdelgado047' Blog
  • polomarco' Blog
  • Ma vie
  • Artnono' Blog
  • leïla auteur' Blog
  • gelisa' Blog
  • socratetobi' Blog
  • master-zik' Blog
  • Black Survitual' Blog
  • kiki57600' Blog
  • N.K.O' Blog
  • Kikoup' Blog
  • bire1979' Blog
  • tennishebdo
  • william tankoua' Blog
  • Hack Windows
  • ninam' Blog
  • GAGNER AVEC EBAY SANS RIEN VENDRE!!!!
  • jujuaucanarie' Blog
  • crice' Blog
  • sabrouche' Blog
  • killer_girl' Blog
  • pierreg60' Blog
  • Tartines et confiture
  • meloudidounou' Blog
  • Intoxicated' Blog
  • soleil1402' Blog
  • liveindom' Blog
  • cheba algerienne' Blog
  • rs360' Blog
  • radet38' Blog
  • SANDSAND' Blog
  • kenshin-himura' Blog
  • casoli' Blog
  • Ydel54' Blog
  • katensister' Blog
  • Marylin68' Blog
  • amitie
  • geronimo1er' Blog
  • Ozmaestro' Blog
  • CLEOPATRÿ
  • phil911' Blog
  • Lindsay39' Blog
  • bad boy2' Blog
  • alkpone' Blog
  • doudounette81390' Blog
  • pharmaciedecharriereblanche
  • Goku-97' Blog
  • ximo_new' Blog
  • mespetitsanges' Blog
  • Priprouche' Blog
  • celinoudu78' Blog
  • Mourir ou devenir sdf...' Blog
  • missdior' Blog
  • Kally' Blog
  • JIWIX Blog
  • bourretoise' Blog
  • couple et ses problème
  • tess666' Blog
  • lud_ced_manon' Blog
  • Le monde sensuel de nostressssss
  • info_cour' Blog
  • Bienvenue sur mon blog! :)
  • nanie49' Blog
  • mvinet Blog
  • grooooos' Blog
  • tighilt' Blog
  • lito' Blog
  • Vive_la_Vie' Blog
  • travels morocco' Blog
  • Journal Clandestin
  • ChamPIPI--non'
  • ysa42' Blog
  • alpha1487' Blog
  • aurelien56390' Blog
  • life and best's
  • brandbrand' Blog
  • mmj4' Blog
  • oumaima2006' Blog
  • Blue-Blog
  • Cercle Effort Issenheim
  • laurent chaumette' Blog
  • Le blog d'une Ange
  • Caricatures d'avatars !
  • Javiere Area
  • bimo1991' Blog
  • azertY3214' Blog
  • ozegan' Blog
  • EURODANCE
  • Buray ANIL' Blog
  • is23' Blog
  • missmorwenn' Blog
  • Sexy44450' Blog
  • CLAROSY' Blog
  • Naas' Blog
  • nuevavia' Blog
  • e-loue
  • creation.videoclub' Blog
  • CmoiCuisine
  • hasnaa0609' Blog
  • terminatorus' Blog
  • zazou73' Blog
  • SRI BAKTY HENES' Blog
  • 不过泛泛之辈
  • nana62200' Blog
  • OmiiXap' Blog
  • Blog sur affairesdunet
  • amop3' Blog
  • Clo'
  • salv' Blog
  • talbus' Blog
  • La vie
  • Le blog de Bmvert
  • Créer vos Tool's avec Delphi
  • lkamikaz' Blog
  • mamidu67' Blog
  • Missnaruto44
  • TABERNACLE' Blog
  • Jules wants you to dance ¿
  • Journal de la bizarrerie quotidienne
  • somoza' Blog
  • bienvenue chez moi
  • Vlyblennaya
  • Miroir mon beau miroir
  • Etude Biblique gratuite
  • pretty-odd' Blog
  • Itinéraires
  • justement quelqu'un's Blog
  • sweety-exotique
  • UNDONDUCOEUR' Blog
  • patricia H
  • LYRIQUE' Blog
  • Mes cartoons
  • creer une école bilingue
  • YEHOUELE' Blog
  • sarah_ladouce' Blog
  • Tite mimoun
  • filou59' Blog
  • Dilou61' Blog
  • Wazu's blog.
  • Aggravation d'un Etat Chronique
  • litteratura
  • nadoo' Blog
  • madalton3' Blog
  • abdessadek_casa
  • TAMORI' Blog
  • loulou78' Blog
  • clac
  • Nohate' Blog
  • amoureux95
  • alex-lemateu' Blog
  • spirit_of_nature' Blog
  • Scorpion51' Blog
  • Blog d'un mec
  • chris91' Blog
  • casy82' Blog
  • Journal de Rorschach
  • lainvio' Blog
  • Méthylbro' Blog
  • vérocoach' Blog
  • ptitoune' Blog
  • decomoulage
  • justeaubord' Blog
  • CROUTE' Blog
  • zik2films' Blog
  • djauho' Blog
  • laurence2257' Blog
  • azerty00789' Blog
  • labrunette14' Blog
  • Blog histoire de l'art
  • chris56120' Blog
  • jaures 2' Blog
  • tonicalabria' Blog
  • Grenouilloscope
  • mariange' Blog
  • Senior-Lover
  • hire414' Blog
  • chaplincath' Blog
  • Des Sourcils PLein la Tete, piratesourcil' Blog
  • jacques5' Blog
  • Calie-Toad' Blog
  • Superdémon' Blog
  • ouh's Blog
  • razihel' Blog
  • PAROLIER37' Blog
  • sanfablolé' Blog
  • Le dessin une passion
  • vrin' Blog
  • skyra20' Blog
  • Mangas
  • pompougniette' Blog
  • arkotik' Blog
  • SIMPLO1' Blog
  • Fly-For-Believe
  • aalex1984' Blog
  • squelet-exos' Blog
  • jo99' Blog
  • TYMOMO' Blog
  • btdracing' Blog
  • ma vie à moi' Blog
  • chems_23' Blog
  • Marquise X' Blog
  • séverine11' Blog
  • sexyxtoy' Blog
  • traiteurgagou
  • lorchideebeaute
  • instituteur' Blog
  • Volfoni' Blog
  • Criterium
  • LES BLAGUES A ZOTHOP
  • riva' Blog
  • vaxweb' Blog
  • karisa' Blog
  • yanouck' Blog
  • lauwlo' Blog
  • sonia74' Blog
  • ELCTROBORG' Blog
  • Hoster_pro' Blog
  • MisterGroin's Blog
  • ELKHAYATI' Blog
  • Famille d'acceuil Personnes Handicapés
  • guillaume300184' Blog
  • zazour' Blog
  • charlotteleith' Blog
  • SERRURIER'Blog
  • sarahh' Blog
  • x000x000x' Blog
  • night passenger' Blog
  • anouar5' Blog
  • AIME ARGENT' Blog
  • faire de largent gratuit.
  • jojo la joie' Blog
  • TOPEXTREM
  • Souvenirs de Catacombes
  • Neo75' Blog
  • Le jeff' Blog
  • amandineD' Blog
  • melystan' Blog
  • mmanouvelles' Blog
  • j'ai crée mon entreprise
  • Fidelio' Blog
  • smartis' Blog
  • x3-coraline-x3' Blog
  • crepy6' Blog
  • lycha' Blog
  • ethanz' Blog
  • clodo game
  • quelaveritesoit' Blog
  • loic73' Blog
  • lingerie pas chere
  • Bastos10
  • le billet d'humeur de Framboisine
  • Monokini
  • pierre faure' Blog
  • johnbizet' Blog
  • Dia(b)logue
  • eirelav' Blog
  • Danaos' Blog
  • Cursus-Médical
  • lolita8956' Blog
  • teofred' Blog
  • Achat de Cialis, acheter facilement
  • arwena' Blog
  • beatrice84200' Blog
  • babacar-mbaye' Blog
  • Min yuK' Blog
  • ...
  • Sesame Street
  • seb197979' Blog
  • militante54' Blog
  • thimoté' Blog
  • MounirBT' Blog
  • mms9' Blog
  • www.fredcost.fr
  • ptitloupdu29' Blog la brute et pilotin
  • mémoélég' Blog
  • ORLANDE' Blog
  • annies' Blog
  • maatistmov' Blog
  • boutaflika' Blog
  • louna81390' Blog
  • http://pamphletsong.perso.sfr.fr
  • lollipops' Blog
  • blondasse2' Blog
  • Doug' Blog
  • OnlyEternae' Blog
  • J'aime les robes
  • blog fermé
  • nizar69' Blog
  • tout est possible
  • le tourengeau' Blog
  • benghozzia' Blog
  • DIS MOI' Blog
  • cocinelle36' Blog
  • ConcoursDeSims' Blog
  • def67' Blog
  • miss_tykk' Blog
  • lovelife' Blog
  • classik' Blog
  • Idées arc en ciel et noires
  • ActiveTonSucces
  • audymi' Blog
  • Tenshii
  • lettiforbestjob' Blog
  • fisherman321' Blog
  • yoyo0511' Blog
  • Marie-2609' Blog
  • Roudoudou5' Blog
  • jeanclaude' Blog
  • assoc75' Blog
  • chahineze' Blog
  • Musée des Avatars TRiBaLiSéS
  • spartiates
  • yannel777' Blog
  • miko59' Blog
  • Mariinette' Blog
  • pinpon94' Blog
  • Art & Vintage' Blog
  • Le dépotoir à idées
  • amaclara' Blog
  • thunder' Blog
  • yanouu' Blog
  • alopiscine' Blog
  • Société et maladie poids' Blog
  • domino81' Blog
  • Trafiko' Blog
  • J&B2009' Blog
  • SMSA Conciergerie' Blog
  • TPE 1ere ES : L'Homme et la Nature
  • NO PRICE
  • KARBOBLOG
  • requin27' Blog
  • ECLAIRCIES' Blog
  • stevewan' Blog
  • iep.culture' Blog
  • dadou06' Blog
  • enna' Blog
  • mon-job' Blog
  • petit immortel' Blog
  • mangaslove blog
  • caiina' Blog
  • tripode' Blog
  • armanieu' Blog
  • DADILOGIC B-BOY
  • val59' Blog
  • tahitia' Blog
  • l4d2code' Blog
  • gaigailun's Blog
  • ixtab Blog
  • AMV's
  • BABY9671 Blog
  • madig Blog
  • Blog de Jedino le bouleau
  • binimarius Blog
  • THEZEY ST MARTIN Blog
  • Blog Fermé
  • AKT54 Blog
  • le blog de l'alien
  • balbu75 Blog
  • Chez_Aliass_Blog
  • doudingue Blog
  • Insolite !
  • corse-Blog
  • Le blog d'un normand
  • ahley Blog
  • ENSSE Blog
  • le navigateur Blog
  • aurelie62320 Blog
  • VERUNIQUE Blog
  • ManOon14 Blog
  • ENTRE LES 4 YEUX
  • mission humanitaire
  • seifinho Blog
  • shoesshoponline Blog
  • 22hunter22
  • diplomski Blog seminarski radovi
  • grenouillette77 Blog
  • ebene dani Blog
  • Marie-Thérèse Blog
  • Bazar0ïd
  • humbriel Blog
  • Lise stampford Blog
  • chauatle URGENT kiabi
  • SYLVIE CHAUVIN Blog
  • Katia69 Blog
  • REIMOISE Blog
  • info
  • tabtah Blog
  • Théâtre des Lucioles
  • kikinna75 Blog
  • céline85000 Blog
  • supercirta Blog
  • c'pamoi Blog
  • La preuve par 8
  • Colle et Gomme
  • Christelle.b Blog
  • Selfcontrol Blog
  • betw8n Blog
  • le blog à Nath
  • edenrencontres Blog
  • Fredsousa Blog
  • 203
  • Imparfaite Blog
  • MrBiDiZZ, les enchères de connaissances
  • AmberAmber621 Blog
  • stranberry Blog
  • Girondin Blog
  • lastel's blog
  • Luney
  • Juyn's Blog
  • Autruchette Blog
  • maessage
  • zaccharia Blog
  • metalz Blog
  • foyerdespetitsdemunis
  • lilido Blog
  • TOUAT GHANIMA
  • adsflavor Blog
  • Léa63 Blog
  • regardnoizette
  • studio Mercier Blog
  • unexpertconseil
  • Finfino Blog
  • Xénu Blog
  • Sam's blog
  • Le Cheveux Sur la Soupe
  • kiigen Blog
  • barbosa Blog
  • Blog de lafrite du web
  • legrandsylvie Blog
  • themaster Blog
  • PUNCHETTE Blog
  • ACHAT - SHOPPING
  • dessinateurportraitiste
  • francis72 Blog
  • topinformat Blog
  • Le coin de Nep'
  • OLD MEN WORKS
  • AutoentrepreneurPlus Blog
  • Pascale2444 Blog
  • université centrale privée de tunis Blog
  • Tiflo8603 Blog
  • *Moonlancolie*
  • barbara211 Blog
  • femme beauté
  • Maridelphine Blog
  • lawobo Blog
  • HANITA59 Blog
  • LOULALINA Blog
  • ssscorpion Blog
  • Elsasstar Blog
  • lol-74 Blog
  • C'est donc ça, la vie???
  • Undercover
  • Loisirs et Créations
  • My smile is a riffle.
  • marimare89 Blog
  • logiciels pour journal
  • monolithesvd Blog
  • Le Marsupilami Blog
  • ENOE Blog
  • khou95 Blog
  • Maeva45170 Blog
  • Voie Militante
  • Blog Mind Concept
  • Shaman of sexy Blog
  • frapper avant d'entrer
  • vithiya Blog
  • travelvietnam Blog
  • adam2006 Blog
  • guyvalson Blog
  • docteurdiscount
  • anne so77 Blog
  • 1/4 d'heure de charme
  • MOHO123 Blog
  • Bire007 Blog
  • cricket Blog
  • fidel castor Blog
  • jerem343 Blog
  • AME22 Blog
  • crycry Blog
  • Les mangas
  • Blog d'Epsilon
  • natur-elle
  • cara124 Blog
  • katey Blog
  • l.c.moira
  • Zyzymanie
  • Blogamiq
  • molivecom Blog
  • vietnamtripadvis Blog
  • dicos29 Blog
  • blog balneliusard
  • Le blog de Ruki wô...
  • shadown Blog
  • JaleArditti Blog
  • speedclick Blog
  • gadel123 Blog
  • fleur0651 Blog
  • La joie de la vie
  • quiche lorraine Blog
  • Meubles roux
  • torrio02 Blog
  • cff-fashion.com
  • abdowin Blog
  • plv Blog
  • LENFANT MAD Blog
  • babarre Blog
  • Consofacile Blog
  • Aeden & Cie
  • doudoune moncler Blog
  • tya920 Blog
  • Prends moi par les sentiments
  • Domiciliation
  • FLASHMOB NIMES LE 27/11/2010
  • TheFrenchiesTeam Blog
  • memoza Blog
  • Philo et Art
  • la chute du systéme capitaliste!!!
  • said747 Blog
  • giovannetti chri Blog
  • C.marouane Blog
  • bylannina
  • La Grosse Bête
  • croissant Blog
  • zaied Blog
  • Ideetux
  • gills59 Blog
  • echoo Blog
  • morissio Blog
  • nonnina Blog
  • lecyrille
  • kesako Blog <3
  • carry nissa Blog
  • titazz Blog
  • Le brouillard
  • femina0601 Blog
  • Terry Brival Musique
  • valere59140 Blog
  • MaevaPOe Blog
  • Army.css
  • yuki-ki Blog
  • vero65 Blog
  • Lucie20 Blog
  • alladin Blog
  • Coucou mon coeur, je t'aime à en crever, c'est pourquoi je te tue
  • polaire Blog
  • araba Blog
  • Les Gazelles
  • djamy16 Blog
  • adsc_togo Blog
  • jazzmine Blog
  • Le blog de Valentinrock
  • djamy1616 Blog
  • komodo sport vibram
  • hazoumin Blog
  • Sortir2day
  • francois123 Blog
  • roudaysen Blog
  • Damien-Wake
  • Sous unfluence.
  • aide et finance,pret
  • ÿtude interculturelle
  • Ltn.Ptn Blog
  • Poison beauty
  • louna Blog
  • PARISNAVETTE
  • maxknight Blog
  • *Mechanical Heart*
  • rox44 Blog
  • Facebook et ses conséquences
  • Locations de robes de mariées et soirées
  • qkv Blog
  • missvampire le blog
  • fatouna Blog
  • mach Blog
  • couscous Blog
  • timerone king Blog
  • eklipse Blog
  • manouche 63 Blog
  • Le blog de la prévention
  • devanturebulent
  • Vinz.59 Blog
  • nina12 Blog
  • tv series
  • SORCHA Blog
  • vevher95 Blog
  • Gagner de L'argent Facilement
  • viavy Blog
  • AM-MO Blog
  • tmi Blog
  • Lapinkiller Blog
  • La mare aux grenouilles
  • Le Blog de Lance-L-Eau
  • FFr Mag'
  • Titsta Blog
  • Kinou's Blog
  • Bidouche Blog
  • Engel Magazin
  • GeekBand
  • Sony nedgy Blog
  • Ma_Vision
  • Vidéos en direct du TerTer
  • andre12345677 Blog
  • jisuis Blog
  • HORLOGERIE Blog
  • Pendule et pierres
  • Ab Ovo Blog
  • lovely girl Blog
  • guiemot Blog
  • Aaltar
  • conte et legende Blog
  • conteetlegende Blog
  • Malice74 Blog
  • vitali25000 Blog
  • vitali25000 Blog
  • Candlelight
  • diluted Blog
  • galadria47 Blog
  • DeepAssembleur Blog
  • ganjah Blog
  • ganjah Blog
  • Ekath Blog
  • Haku Blog
  • boîte à colère
  • Le Blog d'un penseur fou.
  • Paprika26 Blog
  • nono8822 Blog
  • Buffynouche
  • Spontex Blog
  • sunrise
  • BRUNO LE MALIN Blog
  • BRUNO LE MALIN Blog
  • virgied Blog
  • virgied Blog
  • Rédemption
  • alexandreW Blog
  • Dysprosium Blog
  • BLACK-kev-OPS Blog
  • Kathleen-1313 Blog
  • badis16alg Blog
  • badis16alg Blog
  • freedomfighters Blog
  • Sranaket
  • La is Blog
  • Le blog de Liwa
  • sonam Blog
  • Athéisme constructif
  • MRsebastien Blog
  • Amandineuh
  • bounti Blog
  • Suunax Blog
  • Blog de Bud
  • amoureuseK Blog
  • kougelhof1er Blog
  • kougelhof1er Blog
  • ramassis d'idées et d'opinions
  • avon nathabde
  • nathabde Blog
  • missdiouf Blog
  • missdiouf Blog
  • lemusicien Blog
  • vesto Blog
  • vesto Blog
  • nerelucia
  • nerelucia Blog
  • ALLYAM Blog
  • ALLYAM Blog
  • phil- Blog
  • Pacal GAN Blog
  • verlaine123 Blog
  • serg2412 Blog
  • serg2412 Blog
  • tomleheros
  • Passion Bébé
  • évolution ou bidon ?
  • ouhouh3 Blog
  • quiche Blog
  • Malcolm, OM, boulot, etc...
  • fanour Blog
  • fanour Blog
  • Zlabatou Blog's ♥
  • trident Blog
  • trident Blog
  • L'agent double
  • hassan Blog
  • Les élucubrations fantascoubo de la Nova
  • Thordonar Blog
  • jehovajire Blog
  • Blog immatériel
  • souha bas
  • Seppyo
  • SIMENON
  • Blog'Fox
  • schaller Blog
  • schaller Blog
  • Tigrou6287 Blog
  • biloute93 Blog
  • baromoi Blog
  • HatredBreak
  • Le domaine d'amazones
  • sanoma6 Blog
  • FrYdaY Blog
  • Carnet de Notes d'un Grammar Nazi
  • Le Royaume Musical
  • louna323 blog
  • Système anti-paupérisme
  • Elais Blog: Instaurer l'idée démocratique
  • Elais Blog
  • _Virus_ Blog
  • sorossi Blog
  • Yeshuaestyhwh Blog
  • Nous venons d'ailleurs
  • robert66 Blog
  • Lina
  • michel54 Blog
  • slootie Blog
  • casper2 Blog
  • La mine
  • Quintus Blog
  • Thé Rouge
  • Andaine Blog
  • L'oeil du requin inversé
  • Rockin8Ball.Com
  • papy75 Blog
  • Andaine Blog
  • Zuhurbelearen Etxean
  • carla Blog
  • simenon Blog
  • simenon Blog
  • mamoursp Blog
  • Linda68000
  • Abbott007 Blog
  • isalie79 Blog
  • Chamm fait passer le temps...
  • Othory Escargot
  • Ju'e 24-Blog
  • Ju'e 24 Blog
  • illumin ze Blog
  • mitch621 Blog
  • Melia Blog
  • le-tortue Blog
  • Morgane
  • Morgane-de-Toi Blog
  • Florent'Blog
  • regnalahp Blog
  • regnalahp Blog
  • l'arme fatale Blog
  • l'arme fatale Blog
  • l'arme fatale Blog
  • emma14480 Blog
  • freddy38 Blog
  • freddy38 Blog
  • 2057 Concordia Island (nouvelle de science-fiction)
  • Zala's Blog
  • LaurentEssonne Blog
  • Nexusian Blog
  • Le blog de lulu
  • The dreamchaser
  • old jack Blog
  • CYRRIC Blog
  • kalou094 Blog
  • kalou094 Blog
  • benallblack Blog
  • benallblack Blog
  • lalita1009 Blog
  • Blog du démon
  • lyza Blog
  • lyza Blog
  • Le Blog de Firewolf
  • firewolf Blog
  • Magic Life
  • johngouze Blog
  • Mon vide ordure.
  • chan34 Blog
  • chan34 Blog
  • yacths Blog
  • yacths Blog
  • benfaitsonshow Blog
  • benfaitsonshow : podcasts vidéos
  • toujourscap Blog
  • toujourscap Blog
  • Des mots parmi d'autres
  • athom Blog
  • goutsdechine Blog
  • J'te Pompe Le Dard
  • yplaure Blog
  • zimmisti88 Blog
  • peaceandlove
  • Histoires de sport...
  • The Ikon Blog
  • BostonG Blog
  • COULEURS DE VIE...CHEZ YANIS...
  • YANIS... Blog
  • toujourscap Blog
  • Freeman59 Blog
  • Freeman59 Blog
  • soin esthétique/beauté du corps
  • May - life
  • L'Economie Sans Frontières
  • Stoute95 Blog
  • kili Blog
  • Stoute95 Blog
  • Sacré Boudoir.
  • syngué sabour
  • -m-elle- Blog
  • masterdj moi meme et vous
  • Rato Blog
  • Le goût du fer
  • Djizus Blog
  • Jaber_Petit Blog
  • Breizhilienne Blog
  • Le blog de Florent
  • Le blog de Florent
  • pinxinled Blog
  • franck14 Blog
  • DevHope Sport Blog
  • Vippi55 Blog
  • XYparfoisZ Blog
  • pinxinled01 Blog
  • pinxinled01 Blog
  • Blog jeux sur internet
  • Mindthegap Blog
  • venus23H Blog
  • venus23H Blog
  • venus23H Blog
  • cobra33 Blog
  • Gawonii
  • Rasibus Blog
  • moh kabyle Blog
  • moh kabyle Blog
  • Mantra/Affirmations Positives/prières
  • yacinelevrailefou Blog
  • jeanf Blog
  • lyvia Blog
  • georges2012 Blog
  • georges2012 Blog
  • Mes Vidéos Sexy
  • Comment choisir une ampoule LED ?
  • Le Libre Musulman Blog
  • PHENAUMENALLL Blog
  • PHENAUMENALLL Blog
  • Mentalement hilarant
  • ***Planète Arkos***
  • MARIO et LUIGI Blog
  • Je ne suis pas meilleur, je suis pire
  • sheryfa Blog
  • sheryfa Blog
  • Nouille DRA
  • Nounouille Blog
  • Ton France
  • ALLO NET
  • idealistefou Blog
  • DY '
  • sourrire Blog
  • Demsky Blog
  • betterlife Blog
  • Dy '
  • Le Laboratoire d'Heisenberg
  • chrispaul Blog basket
  • Battlefield 4: Télécharger installateur + Crack + Keygen [PC, PS3, Xbox360]
  • Luk Gwodjik
  • YvonneZHANG Blog
  • Palgrou Blog
  • call-of-dutty-GHOST
  • gorzcore Blog
  • ashu42410 Blog
  • youyidilv Blog
  • ChoKpiK !
  • jean ghislain
  • phil- Blog
  • chris- Blog
  • maelias0426 Blog
  • protop Blog
  • Pouet
  • Blog test
  • Stéph_ou Blog
  • Politique FR
  • Mak Aubin.com
  • Sagesse et Foi
  • ST3PH Blog
  • EpaulardPremier
  • Décryptage
  • MES SOIREES SAUCISSES
  • Les exposés de GILBERT
  • afriquedocumentaire Blog
  • La Ligue Sportive
  • aios124 Blog
  • blanco44234 Blog- alcool francais
  • anissa59150 Blog
  • anissa59150 Blog
  • financement-rapide Blog
  • Les errances
  • LudwigVonRafal Blog
  • LudwigVonRafal Blog
  • marylia Blog
  • Histoire d'une émigrée
  • LudwigVonRafal Blog
  • Dans le pays des petits, les nains sont rois
  • AIDEFINANCIER
  • univergestion.com Blog
  • univergestion.com Blog
  • Makhlouf-Al-Bombardi Blog
  • marabout
  • saneg2 Blog
  • I comme Icare
  • BenPocaCosa Blog
  • Maraboutagevoyance Blog
  • Marioons blog
  • Entre deux stations !
  • Terres poétiques
  • Le Courant d'Ere
  • Culture documentée
  • image-in Blog
  • Loopy à l'envers
  • "..."
  • Une vie de reufs
  • Misaki Blog
  • lafamillebouffer Blog
  • lafamillebouffer Blog
  • EXPAT STYLE
  • EXPAT style
  • Gwendolenn Blog
  • La loge éreintée
  • CityStar Blog
  • hymnotep Blog
  • Blogotomie
  • oliver1 Blog
  • humbriel Blog
  • Le Blog d'Elsaa
  • la lumiere Blog
  • Changement de Cap !!
  • eleonore... Blog
  • Lune.X Blog
  • Le Souffle du Miroir
  • Domino26 Blog
  • Domino26 Blog
  • erika12 Blog
  • erika12 Blog
  • lycha Blog
  • augustine100 Blog
  • pointeur laser
  • The Wolf Blog
  • Délires déliés.
  • (ShiraDest) Blog Cooperation Communitaire
  • Obtenez vos 10 applications mobile
  • LE BLOG A LA CON
  • kamboua Blog
  • LA VIE N'EST JAMAIS DESESPERER
  • ElisabethCharlie Blog
  • Nastradamus1997
  • 2017-ensemble Blog
  • SoniaAuteure Blog
  • Sanchez aline Blog
  • spartiate2016 Blog
  • Sieba972 Blog
  • ConSrtucteur's Blog
  • Maroudiji Blog
  • Maroudiji Blog
  • 'Abd asSalam Blog
  • pretsbancaires Blog
  • Oliveview
  • silimane Blog
  • silimane Blog
  • froinrile Blog
  • vertgandazert Blog
  • Ginette Dupon Blog
  • francise25 Blog
  • yolande14 Blog
  • Verena Blog D'offre
  • ...
  • Tchaika Blog
  • pioupiou01 Blog
  • Mr pas Possible Blog
  • jeandin Blog
  • madamem664 Blog
  • madamem664 Blog
  • leesverslag.jouwweb Blog
  • fracis bou Blog
  • Kyoshiro02 Blog
  • Produits naturels pour la santé
  • pensées libres
  • Moi je suis un prêteur Français
  • Le Débris et sa tablette
  • Monde à vivre : espérer sans attendre et lutter sans léser
  • projet CO2 Blog
  • Perigrinations scientifiques
  • Perigrinations scientifiques
  • Olaya Blog: Moi et l'Ecriture
  • sonia collins Blog
  • Musheart's
  • Le Rifainiste Blog
  • querida13 Blog
  • Emploi embauche immédiate
  • P0l00 Blog
  • fracis bou Blog
  • Vie de Paul
  • Dans l'embrasure du trumeau,
  • )o(
  • tckmaroc
  • Tckmaroc Blog
  • Feeikless
  • papoteur Blog
  • papoteur Blog
  • Des trucs avec des mots
  • Un peu de moi
  • PASCOU Blog
  • PASCOU Blog
  • May666 Blog
  • ksar Blog
  • ksar Blog
  • lecorps10 Blog
  • wingle84 Blog
  • DreamsTeamFlp Blog
  • GuiHmurbrest Blog
  • lelette45 Blog
  • melisandre83 Blog
  • L'ombre d'un doute
  • clemencedjodo Blog
  • alfred89 Blog
  • alfred89 Blog
  • Fan de livres
  • Le Blog inutile et sans intérêt de SaXoPap...sauf pour mes potes.
  • bravofinance Blog
  • bernise02 Blog
  • procédure judiciaire et aide aux victimes d'arnaque
  • arnaques aux sentiments/Aide
  • kkkkk
  • La pensée
  • Nadia
  • BALY
  • rodolphe
  • lucasvnh
  • Je ne veux plus ressentir cette souffrance en loi
  • fagbai
  • VOILA 1 YOUTUBEUR TRES CONNU QUI VA PARTIR DE YT
  • CLASH ROYAL 100000 GEMMES HAQUER
  • SI VOUS VOLAIT JAIBREKER VOTRE PS3 OU PS4 VOILATELECHARGER SER FAIT
  • Melanie-voyance
  • kouberta
  • Point de vue
  • Robert Boy
  • gattaca
  • blogs_blog_1353
  • Troubles
  • FFr Mag' 2.0
  • bac blanc
  • Journal d'une rêveuse
  • Comte Enola
  • &sperlutations
  • Hôtel Bagan Lodge, une incroyable expérience !
  • <strong> JH <strong>
  • Rolandchovet
  • besoin d'argent
  • maitre djakpata
  • fabrice
  • Carte bancaire
  • Pauvre chat (sourire)
  • Permis
  • Voilà comment on supprime le débat démocratique
  • Magie
  • alphaMaraboutmedium
  • jr samano
  • Le vodun D'Afrique
  • Bonjour, je vous offre mes prestations graphique pour 5 euros le prix de dépard.
  • lutte contre arnaque
  • Recherche femme/homme pour ménage et garde d'enfant
  • Wonwon
  • circuitvietnam
  • SECTE
  • Voyage Culinaire
  • Bernard aze
  • MEHDI ET NAZOU 5449
  • Guide de voyage au vietnam
  • demandez et vous recevez
  • hellodarkness
  • Tour de Voyage
  • gagner de l'argents gratuitement sur internet
  • voyagevietnam
  • WhiteHorse
  • lisa
  • service
  • marvel tournoi des champions cheats
  • Puissant vodoo médium voyant Chaffa.
  • offres de prêt
  • blogs_blog_1402
  • blogs_blog_1403
  • solution fine
  • fausse couches/spiritualité/grossesse
  • Blog de Gouderien
  • PERMIS DE CONDUIRE FRANÇAIS
  • GRAND MAITRE MEDIUM LATERRE
  • Jeune contre le patriarcat
  • Une vie après la mort
  • Slaine
  • Gandmaitreabdala
  • Jullinos
  • Débat de famille
  • Comment améliorer ma page insta
  • sylviana
  • Vertige Indicible Exécré
  • Gori26
  • Sindey
  • CONNAIS TOI TOI MEME
  • agir pour la permaculture au Maroc
  • Severine75
  • achille
  • Même râleuse
  • MEme râleuse
  • evelyne.cambreleng45
  • Corée du sud et Japon
  • ma vie
  • moi meme
  • Acheter un permis de conduire en ligne
  • MoussaDiarra
  • Mon chat est bizard....
  • isa
  • isa
  • l'amitié n'existe pas
  • Solutions à tous vos problèmes
  • Bruno
  • Offre de prêt particulier
  • Lvanille
  • Palimpseste
  • Victor
  • Contes de Véléforia : Xortdan
  • la poësie
  • Blog d'une petite nouvelle incomprise...
  • Ma vie
  • Clair-obscur, recueil de textes poétiques illustrés.
  • Outils du pêcheur
  • bien, préparer son coup, pour éviter le loup dans son lit...
  • Moteur paradoxal
  • och'Mpia'n
  • mimi la conne
  • Stars
  • Le petit blog de Niou
  • news
  • MM
  • Cressida
  • Mes cover (Passions le chant)
  • Rome 1
  • Mauvais esprit ... ou pas ...
  • Rome
  • La guérison par le pouvoir des ancêtres
  • Paris
  • Lettre au Père Noël
  • Extrazlove
  • cine18
  • Les récits de Valona
  • Test
  • La santé à base des plantes
  • Envies de ver(re)s
  • Dėsignėe survivante
  • dzag
  • LA VIE

Catégories

  • Actualité
  • Humour
  • Cinéma
  • Sports
  • Musique
  • Divers

Catégories

  • Actualité
  • Cinéma
  • Sports
  • Musique
  • Jeux vidéo
  • Langue Française
  • Histoire
  • People
  • Divers

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Twitter


Google+


Jabber


Skype


Website URL


Lieu


Intérêts

1214 résultats trouvés

  1. Blaquière

    Le premier homme

    Lepremier homme Exégèseries de l’Evangileselon Saint Jean : "" (au commencement était le verbe) Au tout début, à son commencement, le monde étaitvide et lisse, comme du verre. Sans saveur. Blanc partout et même transparent. Et le premier homme s’y tenait en son centre assis. Sans ostracisme. (De temps en temps, je mets un mot difficile pour que çafasse plus littéraire.) Et quand il parlait, ce premier homme, ce n’étaientpas des mots qui sortaient de sa bouche, mais des choses. Des chosesen matière dure et compacte qui stoppaient net le fil de sondiscours. (Car la matière fait cale.) Par exemple, il disait "arbre"et c’était un vrai arbre qui sortait de sa bouche. Avec sesracines insoupçonnées, son écorce rugueuse, ses feuilles, sesbranches, et des oiseaux multicolores voletant à leur bout, nichantdedons… nichons dedans… non ! nichant dedans ! Ce qui lui grattait un peu la gorge. Et quand il disait "oiseau",le premier homme, c’était un vrai oiseau bien vivant quis’envolait de sa bouche. Il disait "éléphant",et un éléphant grandeur nature débarquait, en piétinantlourdement sa langue, de ses grosses pattes d’éléphant démodées,et aussi en éraflant vaillamment le rebord de ses joues de seslongues défenses pointues... C’était donc plus difficile de dire "éléphant"que "oiseau",et c’est pour cela, qu’aujourd’hui encore, il y a plusd’oiseaux que d’éléphants. Mais aussi, les oiseaux, ils luilaissaient un goût de plume désagréable dans la bouche, au premierhomme, un goût de poussière rance qui chatouille. (Rien n’estparfait en ce bas monde.) Quant aux fourmis, n’en parlons pas : il endisait presque sans s’en rendre compte ! « Fourmis, fourmis, fourmis... » Et il y en a des milliards, des milliards de milliards! Hélas ! qui dit "fourmis",dit aussi… "acidefornique"… Dont notre homme innocent ignorait le poison, n’ayantaucun soupçon du fait biologique. Duquel acide GRAS, subséquemment,il en dit des millions, des millions d’hectolitres. Sans savoir sesexcès sur son sexe, axe et cible : parfois, il disait "homme"et parfois, "femme",itou. Les hommes, ils étaient amusants, avec leurs zigouigouis pendulaires qui balançaient gayment, sans vraiment tenir compte durythme ni du sens de la démarche. Mais il leur préférait lesfemmes, avec leurs gros seins mous et doux et leurs fesses tendues,qui se trémoussaient plus esthétiquement en frottant sur salangue... Donc il en disait plus, des femmes, plus souvent. Et ily en a plus, un peu plus que des hommes. Normal. Il en disait des rousses, des brunes, des blondes unpeu snob avec les lunettes dans les cheveux, des noires avec despoils frisés, des jaunes avec des raides, des grosses, des maigres,des à taille cambrée, des avec des grosses fesses, avec des grosmollets, des nuques souples et douces, des yeux mystérieux, verts oubleus ou marrons ou noisette : il en disait un arc-en-ciel ! Et cet arc-en-ciel, c’était la marque d’alliance dupremier homme avec toutes les femmes. Bien sûr, certains mots, par exemple les couleurs,n’étaient pas très très durs et ressemblaient un peu à despeaux... Des peaux pour recouvrir les nudités comme "servietteéponge"qui camoufle Vénus sortant du bain avec sa cellulite. Ou les verbes,aussi. Qui à l’infinitif ne ressemblaient à rien, maigres etdécharnés, comme des pelotes de fils de fer tordus, géométriques,enchevêtrés, sans rime ni raison (avant que notre Adam ne lesconjugulât)... C’est ainsi que petit à petit, le monde s’encombrade tas de gens, d’objets de toutes sortes, d’animaux trépidants,rampants, courants, volants et déféquant partout, au hasard, enquinconce, passionnément, et parfois même en gros plan et grossequantité comme ces hippo-campéléphantos éclabousseurs. Bleupbleupbleup-bleupbleupbleup !.. Le monde devenait de moins en moins transparent... Le verre se dépolissait. (De ces temps révolus nous est resté l’adage, maintefois asséné aux enfants en bas âge qui s’exercent aux mots, surle pot ou au lit : — Sois poli !) D’autant qu’il arrivait au premier homme, de ne direqu’un mot et qu’il en sortît deux, et même trois ou quatre,d’un coup, lorsque le même mot avait des sens multiples. Homonymesdit-on... ou sens dé-figurés. (Ce qui est une preuve.) Le premier homme comprenait à ses dépens quelorsqu’une parole vous échappe, les conséquences en sont souventimprévisibles... Il fit alors la grève du silence ! Plus un mot ! Mais ça ne suffit pas, car le monde toujourss’augmentait, s’accroissait, des mille et une choses que les gens déjà dits, disaient en aparté et de leur propre chef,s’accroissait, s’accroissait, et de plus en plus vite : çafaisait boule de neige. (Que dire de la neige si ce n’est qu’elleest blanche, et qu’au fond, elle fond ?) Et ces gens déjà dits, jadis par notre premier homme,parlaient souvent pour dire des choses sans importance, voire pour nerien dire... Ce qui serait trop difficile à expliquer. Quand lesfemmes parlaient, par exemple, c’étaient souvent des nappes debrouillard qui s’échappaient de leurs lèvres pulpeuses etsoulignées, ou bien des nébuleuses... (Parce qu’elles ne saventpas vraiment ce qu’elles veulent dire.) Mais c’était beau ! Et voilà qu’à présent, lesautres animaux (!) qui eux, ne savaient mêmepas parler du tout, s’y mettaient à leur tour, voilà qu’ils semettaient à grogner !... Et là, quand ils grognaient,Messieurs-Dames, quand ils grognaient, c’étaient vraiment deschoses innommables qui sortaient de leurs gueules, des choses...invraisemblables, infâmes, monstrueuses ! Des choses à vous fairefrémir, gémir, geindre, gigoter, giga-octet, ergoter, dégoûter,déglutir (chercher l’intrus)... Pour l’anecdote, le plus dégueulass’, c’étaitquand quelqu’un disait : « caca »!... On le voit : le premier homme ne contrôlait plus rien. Même plus ses sphincters. Et c’était la chienlit. À cette époque, les couches de paroles superposéesles unes aux autres sur la surface de la terre, formaient déjà descouches géologiques suffisamment épaisses... pour qu’on ne s’endoute pas. Les mouvements des plaques tectoniques en comprimaientcertaines qui se plissaient, s’échauffaient, se métamorphosaientsous l’effet d’une pression en milliards de millibars... Ce qui est beaucoup tout de même. Le premier homme prit alors la sage décision que tousles cris des créatures, les paroles des gens, tous les bruissementsd’herbe et les froissement d’ailes, tous les chocs de rochers,tous les crépitements, ne diraient plus du dur, mais seulement dumou. Mais seulement des mots. Et le monde n’augmenta plus. Bourdonna seulement. De propos incongrus. Impromptus. Malotrus. (Ou ailleurs.) Mais il s’ennuya ferme, alors, notre homme (lepremier). Et il décida donc de redire du dur, de faire sesbagages, et de partir sur une autre planète, une vide, pour s’amuserencor’ et la remplir de sons, de paroles et de bruits jamais ouïs. Ce serait une planète magnifique (juré !) avec deséléphants petits, sans plume — à poils —, sans trompe nidéfenses (on l’y reprendrait plus), avec des seins pointus et desyeux bleu turquoise... des éléphants éminemment manipulables etconsentants. Ce serait une planète avec de la pluie dorée, irisée,frisée entre les jambes et tout autour, comme ces portiques dechapelles romanes… Une planète où les femmes diraient encore plusde brouillard parce que : — Premièrement c’était comme ça, tout comptefait, qu’il les aimait. — Deuxièmement, ça l’obligerait un peu àréfléchir pour comprendre et ça le rendrait moins balourd. — Et troisièmement, le brouillard ça mange pas depain, ça lui ferait des économies. Puis quand cette nouvelle planète, à son tour, seraitpleine, il en choisirait une autre, puis une autre, et ainsi desuite. À chaque fois il améliorerait. Il y en avait tellement desplanètes qu’il en aurait pour… la vie des rats !... Haie ! Ce fut là sa dernière création avant departir : les rats ! Quand il s’en rendit compte, il referma vite labouche, mais c’était trop tard ! Il ne put retenir que les poilsde la queue entre ses dents. C’est pour ça que les rats ont des queues raides etdéploilues... Mais c’était une création involontaire : le premierhomme était un homme naturellement bon... Ou "con".(On entend mal.) Voilà. Voilà pourquoi si l’on creuse profond, sousles strates de cinq milliards d’années de défécations verbales,on peut atteindre la première surface de la terre. Une surface de verre lisse, qui ne dit rien. …Et n’en pense pas plus…
  2. Idéel idylle idiome instrumental C'est un monde dont le centre était un arbre, maître élevé et son fruit inaccessible, un guide suprême. Le guide suprême (le fruit inaccessible) Souvenir est un écrit passé et destiné. Le passé écrit un souvenir qui reste inchangé. Présent est une plume sa trace est un futur appliqué mais futur devient écrit quand il est passé. Un souvenir écrit par le présent tracé est la destinée. Le maître élevé (l'arbre) L'infiniment grand tenant pour vrai son infinité aussi en possibilité fait sa foi que tout est possible le rendant ainsi omnipotent. Tout est susceptible d'exister en lui dont la création, l'esprit en action, le souffle, l'énergie qui se cristalise en matière, à la fois à l'image et fruit de sa méditative imagination, se mouvant à chaque instant selon sa volonté. Le bien c'est l'absence de souffrance soit le bonheur, le bien être, le plaisir. Le mal c'est la souffrance soit la douleur physique, mentale, émotionnelle. Par l'omnipotence de l'infiniment grand tout doit se réaliser en bien. POSSIBLE « Au début était la bête vivante dans la nature, quiconque n’y aurait vu qu’un des sens différents de ce qu’elle est, les fruits du champs près des arbres pour la nourrir lui étaient accessibles, elle ne mangeait que ce qu’il fallait, évitant ainsi tout effet désagréable et les inconvénients de la vie, immortelle elle pouvait vivre pour l’éternité, grâce aux sens elle pouvait souffler, respirer pour subsister. Son système nerveux était la vie, son système sanguin était son sens, elle ne levait sa tête, pour voir le ciel, que quelque fois, mais en un jour elle vit le fruit inaccessible, qui d’instinct et de sens lui parut défendu car le sens était constamment nourrit, malgré cela elle se mit debout pour le cueillir, de ses bras et mains pour s’en nourrir et bénéficier du sens du système nerveux. Une fois debout, tout ce qui lui était avant fut mise à nu en un jour, sensible, son coeur n’était plus à l’abri, alors de ce fruit, tout son organisme se transforma puis vint le souffle de son autonome reproduction qui se cristallisa deux êtres. Le premier, Coeur qui vit, qui lui était semblable et qui ne pouvait mettre à bat, au monde qu’une fille par fécondation autonome, puis le second qui était de sexe masculin, petit frère de Coeur, Ame souffle de Muse qui survit, rongé par sa différence et des inconvénients de la vie qu’il subissait, de son sang, il connu la jalousie et errant son congénère parfait, il se reproduit avec la fille de ce dernier, donnant naissance aux enfants sexués. Bien plus tard naquit un enfant qui de coeur et d’âme par l’esprit, qui par erreur erra son congénère puis mourut et s’incarna en être de bois et de fer, qui de sang en son et de courroux, marchant sur l’eau, d’autres sous l’eau, et formidablement le souffle, cheveux aux vent descend et se défend, qui quand il se lève ne va en enfer, qui des ténèbres à l’obscurité passant par la luminosité finit providentiellement félicité de Premier qui maîtrisait ce qui lui était intérieur ; Par le précepte de l'opposé de la douleur, à être perçu Possibilisé opposé de la douleur à être perçu Chaque grandeur est continuée par l'infiniment grand. L'infiniment grand c'est l'ensemble infini de possibilités. L'opposé de la douleur et la douleur s'opposent. Par le précepte de l'opposé de la douleur, à être perçu l'ensemble infini de possibilités qu'est l'infiniment grand possibilisé opposé de la douleur à être perçu. Ainsi premier maîtrisait son corps et le rendait malléable à volonté devenant ainsi polymorphe. Et Second qui ne maîtrisait que l’extérieur au point de vouloir tout maîtriser, ainsi que Premier alors ce dernier dut se rendre intérieur Second pour le maîtriser totalement. Ils devinrent alors Troisième qui pouvait maîtriser son corps ainsi que l’extérieur jusqu’à ce que l’on ne distingue qui maîtrisait, alors l’intérieur et l’extérieur firent de sa droite le bien, et de sa gauche la vie, avec lesquelles il s’annihila pour redevenir Premier, qui ce dernier lorsqu’il était Troisième doublant Second cru être Premier alors qu’il était Dernier devenant l’arbre, aux fruits inaccessibles, dont la bête s’en était nourrie, à s’enraciner dans les profondeur de l’âme de la terre, à s’élever vers le plus haut des cieux, dans un état végétatif, restant, enfin, planté là, pour des millénaires. La vision des voies et des voix La Vérité est à sens multiples où toutes voies et voix se rejoignent et ont plus d’un sens du multi-sens. Sent le sentiment cent, mille, sans centimes et cent, sans sang et avec sens et son. Et les descendants sexués, qui eux établirent des civilisations, inventèrent un robot qui comme la bête n’avait aucun inconvénient, qui lorsque Second s’annihila et fut attiré par la bête, redevenant une part d’elle car sans le savoir elle en était l’origine et la surprenant d’un songe pour Coeur, ce qui de rage l’éleva, d’un infini effet de papillon, devenue une boule foudroiement électrique au dessus du cube où elle vivait, cube construit par la descendance, autour duquel ils tournaient inlassablement et lorsque le robot émergea, elle s’éleva, pour tout tester, le diriger, et ainsi, enfin saisir ce qui ne peut encore lui échapper et satisfaire sa pensée de se parfaire l'infinité de la réalité par ce qui est vrai ». INFINI Le robot était constamment relié à la bête, et donc à Second, alors suivant la continuité de la réalité se prit dans la boucle temporelle ne supportant pas le choc, se cassa, et laissa s’échapper de sa carcasse de chaires en métaux, Second, constituant de la bête, et qui maintenant était dans le passé. Alors que Premier et l’arbre qu’il était, faisait germer un fruit qui cette fois ci rendit la bête noire la divisant en deux femmes et deux hommes et qui cette fois à leur tour donnaient naissance aux enfants sexués qui jamais ne se reproduisaient entre frères et soeurs et érigèrent aussi un cube, tombeau de la bête, autour duquel, plus tard, ils tourneraient inlassablement. Les oiseaux aussi venaient manger ses fruits et quand l’arbre vint à mourir Premier tel un fantôme en sorti pour mourir a ses cotés et à la mort de Premier une envolé d’oiseau qui plus loin dans leur voyage se transformèrent en lui. Depuis ses pas font révolutionner la terre son envolé déchire les cieux coloré passant de la lumière à l’obscurité finissant comme une étoile en retour figé, à constamment méditer sur l’existence et ce qu’il est. Méditant sur l’existence dans l’espoir de découvrir un enseignement qui non sans utilité pouvait le servir dans sa propre existence, il se décida à une introspection lui permettant un apprentissage. Alors patient, agissant avec droiture, il était l’héritier permanent de ce précepte à inventer qui pourrait guider vers la lumière, le rendant utile à nuire ceux qui offensent son enseignement, devenant le défenseur qui satisferait le besoin de tous. Rassembleur équitable, il serait riche par excellence. Alors il décida que son apprentissage issu de sa méditation introspective débute en ces termes : Par le précepte de l'opposé de la douleur, à être perçu (suite) « Par précepte de l'opposé de la douleur, à être perçu Chacune des grandeurs est continuée par l'infiniment grand. » Ce qui le rendit comme prévu détenteur de majesté digne d’être exalté. Premier était maintenant maître du pouvoir bienveillant en grâce, et indulgent, mais malgré tout ce mérite, Second, revenant contrarié, voulait se venger. Mais Premier ne cessait d’accueillir le repentir, sublime monarque bienfaiteur il comprit, encore après méditation, pour la suite de son précepte : « L'infiniment grand, à chacun des moments, est la cause de l'infinité en contenance et en capacité ainsi qu'en nombre de possibilités et de positions. » Autant intérieurement qu’extérieurement, détenteur d’un savoir qui l’empreignait de continu sans début, cet enseignement inspirait à tous qu’il serait après et précéderait tout le rendant tout puissant déterminant, comme un éternel seigneur, ce qui le rendait unique. De son existence illustre le précepte le rendait aussi immuable capable de voyager dans le temps. De son existence Premier était plus vivant, mais Second, réclamant vengeance, en plus de donner la mort à certains, qui suivaient Premier alors que ce dernier par ce précepte donnait la vie, Second les faisait disparaître aussi. Auteur du précepte, Premier paraissait l’auteur de toute chose et en connaissait le compte infini donc il y ajouta : « Chacune des possibilités est une composante dans l'ensemble composé du nombre infini de possibilités qu'est l'infiniment grand donc l'infiniment grand c'est l'ensemble composé du nombre infini, entre autres, de possibilités qui sont donc l'infiniment grand alors chacune des possibilités est infiniment grande. » Maintenant protecteur alors robuste et fort, il était un véritable tuteur, témoin glorieux de plusieurs victimes qu’il ressuscitait avant qu’elles ne disparaissent. Grâce à la notoriété prodiguée par le précepte, il aimait beaucoup les autres. Lui et son précepte montraient à quel point tout était si infiniment vaste prompt à exaucer les prières. Il était le noble majestueux observateur, gardien qui règle le compte de tout le monde de sa grandeur infinie par son précepte qui le rendait nourricier. Il était élevé au delà de tout mal-fait, il y rajouta : « L'ensemble composé du nombre infini de possibilités qu'est l'infiniment grand a pour possible position l'ensemble composé du nombre infini de possibilités qu'est l'infiniment grand et l'ensemble composé du nombre infini de possibilités qu'est l'infiniment grand a un nombre infini de possibles positions. Donc chacune des possibilités est une possible position dans l'ensemble composé du nombre infini de possibilités qu'est l'infiniment grand. Et chacune des possibilités est continuée par l'ensemble composé du nombre infini de possibilités qu'est l'infiniment grand. Ainsi infiniment grande, chacune des possibilités contient continuellement. » Il devint ainsi doux pardon, clément et reconnaissant. Eminant et immensément bien informé, il était bon dans l’épreuve d’arbitre juste, entendant et voyant toute chose, Second humiliant, Premier élevant et rendant qui il devait puissant. Alors son précepte suivit par cela ; « Car l'ensemble composé du nombre infini de possibilités qu'est l'infiniment grand est la cause de l'acte et car l'ensemble composé du nombre infini de possibilités qu'est l'infiniment grand est une capacité, alors la conséquence de l'acte est causée par ce qui est perçu. La perception de la douleur cause l'acte à conséquence douloureuse et la perception de l'opposé de la douleur cause l'acte à conséquence opposée de la douleur. La douleur et l'opposé de la douleur s'opposent. » Mais Second, détracteur les rabaissait. Alors dans son précepte Premier compléta : « L'ensemble composé du nombre infini de possibilités qu'est l'infiniment grand est, à chacun des moments, composé d'un nombre infini de possibilités douloureuses et d'un nombre infini de possibilités opposées de la douleur. L'ensemble composé du nombre infini de possibilités qu'est l'infiniment grand s'oppose uniquement de douleur et d'opposé de la douleur. De leur opposition, autant de douleur que d'opposé de la douleur, perçus en un moment, annulent la douleur. Et cela d'une inexistence qui est opposée de la douleur car par le mot qu'il est l'indolore, opposé à la douleur en tant que mot, est l'inexistence de la douleur et car l'inexistence de la douleur c'est l'indolore. Ce qui est possibilisé opposé de la douleur à être perçu. » Dès lors que Premier étendait la générosité, Second la retenait et la rétractait, alors pour tout savoir et par sa toute puissance Premier se rendit omniscient. D’un coup de science infuse, il compris en premier lieu que Troisième, étant le dernier, avait 99 noms le caractérisant, qui étaient comme des pouvoirs, dont 7 qui n’étaient que inconvénients et défauts car étant infiniment grand il n’y avait de place, pour d’autre que lui, sans concurrence, il était réel par rapport à ce qu’il créait, ce qui le rendait irréel avec ses êtres, les menaçant d’un arbre qui les mèneraient à des tortures infernales. Alors, avant que ses 92 autres qualités ne soient corrompues, il se scinda en deux êtres, l’un était Premier et l’autre était Second. Mais si l’un deux prenait conscience de ce qui le caractérisait, soit le précepte que découvrait Premier, alors ils seraient unis encore une fois en un être appelé Troisième, car le précepte provoquait, en fait, l’ensemble de tous les pouvoirs qui n’étaient attribués qu’à son possesseur, c’est à dire l'infiniment grand, qui comme toute chose quand elle se perçoit devient une part entière de soi. Mais avant, il fallait qu’il devienne tout miséricordieux pour s’accepter, même en tant que Second, pour le neutraliser et mettre ainsi fin à ses tueries. Sachant cela il accordait subsistance et victoire, il était irrésistible façonnant les autres, producteur et créateur de leur paradis, il devenait orgueilleux. Second dominant et contraignant certains d’entre eux pour tuer Premier alors que ce dernier était tout puissant préservant et sauvegardant. Il était devenu le souverain de tout donc il conclu son précepte par : « A chacun des moments, l'ensemble composé du nombre infini de possibilités qu'est l'infiniment grand, cause l'acte à conséquence opposée de la douleur, possibilisant opposé de la douleur chacune des possibilités puisque chacune des possibilités est infiniment grande car chacune des possibilités est une composante dans l'ensemble composé du nombre infini de possibilités qu'est l'infiniment grand et car chacune des possibilités contient continuellement, par le précepte de l'opposé de la douleur, à être perçu » Il décida ainsi d’être très miséricordieux en étant miséricordieux avec tout le monde même avec ses principaux détracteurs, il réussit donc à intégrer Second à son être et ayant tous ses pouvoirs ainsi que les siens, il devint donc Troisième. Mais cela lui était insupportable de se sentir réel au point d’avoir envie de se venger de toute potentielle concurrence. L’humiliant, la dominant, la contraignant, la rabaissant en rétractant et retenant sa vie jusqu’à mort et disparition. Puis du précepte caractérisant Premier, une seconde fois Troisième, étant Dernier et aussi immuable, avait une idée pour ne pas devenir entièrement et irrémédiablement mauvais avec le peuple qui lui aussi pouvait l’être par contrainte et domination. Il leur pardonna et il leur donna l’autorisation de faire une religion, celle-ci citait un enfer qui n’était en fait, par correcte interprétation, que son absence, car pour annuler l’inconvénient de la conscience du précepte, il devait se faire entièrement oublier en se séparant, encore une fois de ses défauts personnifiables en Second qui allait redevenir une part de la bête passée et vivante au début. Pour cela Dernier se vengea sur lui même, s’humiliant, se dominant et se contraignant à se rabaisser, à rétracter et retenir sa vie jusqu’à mort et disparition mais puisque patient et agissant avec droiture il était l’héritier du précepte de l'indolore estimé positif, il redevint encore une fois l’arbre primordial, dont la bête, pour la première fois, s’était nourrie. Et du bois mort de cet arbre, complétant le mystère religieux, on dit par obscure origine de cette histoire magnifique qu’elle a été retrouvée tel qu’elle, d’un écrit couché sur une feuille magique provenant de cet arbre mystique, car a jamais Premier était caractéristique de son précepte fantastique. Ainsi Premier, de plus que Second, et leur lutte, allant du papier aux lecteurs et leur pensée, pour s’y éparpiller, surtout le Précepte nécessaire et caractérisant Premier.
  3. querida13

    L'art du haiku

    Le haïku qu'est ce que c'est? C'est un poème japonais très en vogue au XVII et XVIII eme siècle . Il est en rapport avec le bouddhisme ,la philosophie du Zen. Quand vous voyez un haïku ,vous contemplez en priorité une page blanche au milieu de laquelle trônent trois vers .Ces vers sont de cinq ,sept et cinq pieds ,ils n'ont pas besoin comme en poésie occidentale ,de rimer . Le petit poème ,est un instant de grâce qui nous arrive au milieu de la vacuité de notre existence et recèle une illumination ,un éclairage sur la vérité de la vie ou de ce que nous vivons ;d'où le dépouillement de sa présentation . Il peut-être relié à une saison .Ou plus généralement une saison de notre vie enfance ,jeunesse ,maturité ,vieillesse(=mort) . Un extrait haikus de NGF: Eh ,quavons nous fait De l'énergie brûlante De notre enfance ? Envol de l'oiseau Sur la faience de Moustiers Souvenir d'été .
  4. La nonne métroïque Au ras du quai de la vaste station globulaire et faïencée de neuf, luisante comme un ventre propre vu du dedans, les voyageurs pressés,en attente et en foule, fixaient les voies ferrées toujours salement grises en contrebas. C’était à la Défense. En tête de ligne. La rame vide arriva, claquante comme une gifle sur une oreille et s’immobilisa. Les portes s’écartèrent dans un bruit de soufflet... et tous se ruèrent, se bousculèrent (dont Je Humble qui trouva grâce à ce, place assise). En vis-à-vis de lui, aussitôt, vint s’asseoir une nonne... Je poussa vers la droite ses deux jambes pliées, l’une à l’autre serrées, la nonne en fit autant, vers la gauche, et la rame fut aspirée dans les noirs tunnels. Bustes raidis, regards indifférents, les voyageurs se trémoussaient au gré des coups de tangage arythmiques de la voiture. Mais au gré de ces coups, venaient les genoux de la nonne, effleurer les genoux de Je Humble... Jusqu’à ce qu’il s’y tinssent, ingénument, continûment et tout contre, collés. LE CHŒUR : Fantasmes... Je Humble n’eût osé prendre sa propre place : il y était ! La pression des genoux de la nonne sur le côté des siens paraissait trop précise pour être fortuite et trop nette pour qu’elle l’ignorât. Cependant... une bonne sœur !... Et Je la regarda discrètement, du coin de l’œil. Petite, ronde, elle surnageait péniblement sur sa banquette, engoncée toute entière à corps perdu, dans une grande robe flasque d’un bleu sombre incertain d’où sa tête émergeait, un voile opaque et blanc pressé sur les cheveux (en avait-elle seulement ?). Un voile, serré au plus près, tout autour du visage, qui lui donnait une face lunaire. Plus que grands, ses gros yeux, gris bleuté, pas maquillés, sans cils visibles, fixaient systématiquement un ciel imaginaire vers le plafond de la voiture. Des yeux qui disaient à Je Humble : « Vois! Je ne te regarde même pas ! » MAIS, le contact du genoux. Je Humble en fut touché. Il pressentit ce corps nu de nonne, avide d’étreintes charnelles... LE CHŒUR : Mais ça va pas ?!!! Bien sûr, la sœur ne pouvait pas le faire exprès. Entièrement détachée de ce monde, elle voguait, benoîte, à la dérive, d’une vertu à l’autre, ni ne sentait en aucune façon, de Je, le genoux flexé... LE LOCUTEUR : Il faut qu’il en soit ainsi. Elle sentait, sans le sentir ce contact du genoux... LE CHŒUR : "Panu yé"1 Ne le sentait, pour le sentir et en profiter mieux, sans le vouloir ni le savoir. LE CHŒUR : Et Je pensa à l’inconscient-mauvaise-foi de Sartre. LE LOCUTEUR : Tout de suite les grands maux ! JE HUMBLE : C’est pas bientôt fini ce papotage platonicien ? Un contact platonique : voilà le mot que je cherchais ! Pas dénué de plaisir, mais de plaisir platonique. De la station Charybde à la station Scylla, dans les oscillations de la voiture, tenta alors Je Humble, d’imaginer plusieurs issues à ce modeste mélodrame d’une rame de métropolitain. Un : La bonne nonne se levait vitupérante et ameutait les passagers : « — Cet homme ici présent (elle pointait sur Je un doigt accusateur) cet homme, disait-elle, me fait du Je-nous ! » Puis, satisfaite d’avoir désigné Je Humble à la vindicte publique, elle entreprenait un strip-tease exorcisant et joyeux agrémenté de claquettes dans l’allée centrale... Deux : C’était Je Humble qui se levait et accusait la sœur... Mais ça, c’était impossible : qui l’eût cru ? La satanique nonne jouait donc sur du velours... Et Je lui était entièrement soumis... Être soumis sur du velours à une nonne satanique ?... LE CHŒUR : Fantasmes! Le contact apocalyptique du genou de la nonne impassible, se poursuivait.... Je eut alors l’idée de remuer très ostensiblement le sien : « elle aura bien une réaction ! » Mais le temps que de synapse en synapse, l’influx nerveux se répercute, le temps que l’ordre en haut donné, chemine en bas jusqu’aux rotules, soudain, à l’extrême moment où Je allait s’exécuter, pfuit ! écartant vivement ses genoux du côté opposé, la bonne nonne s’ôta. Etait-elle branchée en ligne directe avec Dieu-tout-sachant ? Un dieu microscopiquement insinué entre chacun des neurones Je-Humbliens ? Je l’avait échappée belle ! LE CHŒUR : En effet, c’est du beau ! La rame s’arrêta et les portes s’ouvrirent. Pchiiit! La nonne descendit, longea le quai devant la fenêtre de Je aux-genoux-solitaires ; elle traversa le champ de la vitre, les yeux indifférents pointés tout droit devant dans le sens de sa marche, suspendus à quarante cinq degrés, vers un ciel imaginaire, toujours aussi absent de la station… Pou-ou-out ! Les portes se refermèrent et la rame, éperdument, s’enfonça dans le ventre obscur de Paris. Plus ou moins propre. Je Humble se promit pour plus tard d’imaginer la bonne sœur à confesse. LE CHŒUR : Le joli mot ! 1 "Sans doute" (Platon, Le Banquet).
  5. LE ROMAN DE JE HUMBLE I AUXCOMMENCEMENTS (Le port tranquille -Les abeilles - La revolución - Les marmites blanches - L’Afrique- L’aventure africaine - Le maelström fluvial - Le volcan -Icare.) 1 Le port tranquille (Leport d’Hyères, le 7 février 2000 et quelques, 15 H 15 G.M.T.) Le long de l’eau huileuse et irisée du port déambulait Je Humble. La mer, comme une peau tendue, introuable et lustrée, clapotait faiblement entre et contre les barques. Lentement elle s’enflait en respiration lourde. Elle aurait pu tout submerger, mais s’affaissait à chaque fois... Au bord du reflet inverse délimité par les margelles de pierres sages, Je s’arrêta. Tout en bas, à l’opposé par les talons, s’agitait l’image d’un double, élastique, mosaïqué, en perpétuel éclatement, qu’il maintenait sans le savoir uni et symétrique. Il s’engagea sur le ponton de bois sombre aux pilotis fichés dans une vase brune de fond de port. Les poupes des bateaux, alignées de part et d’autre pressaient l’étroit passage. De part et d’autre, les mats nus, dépouillés, raides et filiformes, tendus de câbles obliques, balançaient doucement dans l’air frais. Je atteignit la dernière planche du ponton. Un chenal de quelques mètres à peine le séparait de la jetée transversale sur laquelle alla buter son regard. C’était le bout du monde. Le bout du monde… ou son commencement ? Enracinée sur un entassement de roches rousses aux facettes vite estompées sous la surface, la longue masse de ciment, lisse et blanche, s’étalait devant lui, inerte, pesamment, comme un empêchement de première minute : « Le phallus primitif de barrage !... » (Est-il jamais question de ce dont il s’agit ?) L’arrête nette du sommet tranchait le ciel à vif, fermait l’espace. Je parcourut des yeux la ligne horizontale jusqu’ au phare en fer noir en forme de capuchon à sa toute extrémité droite qui se découpait sur la colline bleue embuée du lointain. Bleu le ciel. Encore plus bleue, sans doute, la haute mer par delà la jetée, le tout en suspension, vide, tranquille. Il rebroussa chemin. Soulagé de retrouver sous ses pas un sol dur, solide et sans reflet, il entra au bar du port et s’attabla, confiné, devant la Marilyn du mur voletant dans sa robe en pétales sur une bouche d’égout. Encontre coup des photos affichées, l’intérieur de son ventre se tapissa d’images froides de cinéma. —Garçon, un chocolat sucré ! L’Amérique n’existait pas. Et le temps n’avait pas d’importance : Hyères, hier, un simple calembour... « À peine tiède ce chocolat ! » LE CHŒUR : Motus et vivendi. Ensuite il se leva, et tournant le dos à ce déjà flou souvenir, il s’enfonça à travers rues dans un continent qu’il imaginait coloré et grouillant. Le port fut sans Je Humble. Il s’anima. Les flancs bardés de pneus, une grande barge plate de service s’en revenait du large, manœuvrée par un petit bonhomme sombre, debout,à l’air blasé, mais aux jambes écartées pour garder l’équilibre. Avec un bruit de moteur caverneux, elle décrivit à faible allure sa trajectoire habituelle le long de la jetée pour venir se plaquer au ponton en glissant de travers. Depuis la gauche, un cycliste déboula sur la lisse jetée, s’arrêta, descendit de vélo, et poursuivit sa route à pied en tenant son guidon sur le côté. Un ouvrier ponctuel apparu par hasard, s’accroupit au pied du grand lampadaire aluminique éteint, et armé d’un minuscule marteau piqueur effroyablement bruyant, entreprit de creuser le goudron à sa base. L’appareil tremblotant perdait et reperdait son aiguille sans cesse... Alors s’interrompait l’ouvrier patient qui rajustait l’aiguille et reprenait son percement méticuleux jusqu’à ce qu’elle retombât. MaisJe Humble n’était plus là…
  6. Bonjour , sur ce sujet il s'agit d'écrire , pour ceux qui le veulent une histoire cohérente à la façon d'un " livre dont on est le héros " , comme un jeu de rôle , mais en temps réel ... Ca doit être un mélange de réel et de fantastique ; il n'y a aucune limite !!! La seule règle , l'honnêteté , car c'est le seul point qui maintiendra une osmose certaine dans l'histoire . La circonstance de départ est telle que l'on se trouve devant l'ordinateur sur Forumfr ... A partir de là , celui qui répond au message doit proposer plusieurs alternatives , plusieurs solutions énumérées , mais dont l'auteur DOIT AVOIR NOTE les réponses aux solutions qu'il propose , auparavant avant . C'est parti !
  7. Blaquière

    Mes mémoires

    -- Un jour j'écrirai mes mémoires... -- Qui tu veux que ça intéresse ?!
  8. Dans le petit salon ré-aménagé en bureau de travail — qu'elle partage encore avec son conjoint, Anthony, à New York City — elle vient de reposer le téléphone. Celui-ci n'avait cessé de crépiter depuis le début de l'entretien. La journaliste, s'interrompant alors, jetait un coup d'œil autour d'elle. La grande table ronde, blanche, le tapis bleu marine, stylisé de croix, les quelques photos de famille à côté du grand meuble, un bouquet de roses encore fraîches de l'après-midi... — "Désolée. Vous savez, avec toute cette agitation pour la campagne électorale, ça n'arrête pas." — "Je comprends tout à fait." — "Où en étions-nous? Vous vouliez me poser quelques questions amusantes pour finir l'interview!" — "Oui, cela s'appelle l'anti-questionnaire de Proust. C'est la nouvelle en France, le dernier hip." — "Amazing... Let's go ahead." — "La première question est...: Si j’étais un dictateur, je serais... et le but du jeu consiste à ce que vous répondiez en terminant la phrase." — "Avec quelque chose d'amusant, j'imagine? C'est difficile. Je vais essayer. Si j'étais un dictateur, je serais le premier dictateur à rendre illégal le fait de ne pas porter de costume à Halloween. Oh... et aussi de ne pas donner de bonbons aux enfants." — "Si j’étais une maladie, je serais..." — "Le trouble dissociatif de personnalité... je développerais différents alter et je les scinderais les uns des autres, afin de cacher dans des recoins noirs tout le négatif, et un trésor dans mon jardin secret." — "Si j’étais une catastrophe naturelle, je serais..." — "L'effondrement de sites naturels surexploités par les compagnies pétrolières et les canadiens bûcherons." — "Si j’étais une drogue, je serais..." — "Radiante!" — "Si j’étais un poison, je serais..." — "De l'alpha-amanitine... Cela ressemble à une intoxication alimentaire, qui guérit en deux jours; mais quelques jours plus tard, tous les organes vitaux dysfonctionnent et il est déjà trop tard. Intraçable!" (un petit sourire nostalgique lui passa sur le visage, ce qui fit frissonner la journaliste) — "Si j’étais une situation sexuellement humiliante, je serais..."; la journaliste avait hésité un instant avant de commencer cette question. Elle sentait que le sujet était encore épineux; et malgré elle, elle jeta un coup d'œil sur la photo posée sur le meuble: En effet, ce que Huma avait tant redouté s'était à nouveau déroulé. Anthony avait envoyé des photos osées à une jeune adolescente en 2011, puis une seconde fois en 2013; il y a un mois à peine, elle venait d'apprendre qu'il avait récidivé l'an dernier, 2015. Entre-temps, elle avait souvent eu des soupçons — et à vrai-dire, elle comprenait Tony. Il faut dire qu'elle n'avait pas eu beaucoup d'occasions de prendre du temps, de se couper du monde pour s'enfermer à deux en-dehors de toute cette agitation. Lui manifester beaucoup de tendresse comme au début de leur belle relation. Avec tous ces voyages, ils se croisaient en coup de vent à Manhattan... ils se laissaient des mots doux sur le bureau qu'ils partageait. C'était un homme, il avait besoin de plus. Leur arrangement: don't ask, don't tell. Et ne pas y mêler les sentiments. Mais pourquoi lui fallait-il donc des adolescentes? Quel con, Tony. — "Je vais utiliser mon joker pour cette question-ci". — "Si j’étais l’arme d’un crime, je serais..." — "Encore l'alpha-amanitine." — "Si j’étais un mode de suicide, je serais..." — "Le suicide par deux balles de 12.7" — "Si j’étais un animal promis à l’abattoir, je serais..." — "Un homme raciste." — "Si j’étais un extrémisme politique, religieux ou idéologique, je serais..." — "Je serais l'extrémisme anti-extrémisme, une guerrière de l'ombre formée aux armes de poing et prête à me sacrifier pour la cause. Je pense que par exemple Donald Trump ferait une cible de choix, pour laquelle la fin justifie les moyens. Nous devons sauver notre pays des griffes du vieux monstre suprémaciste blanc." Par la fine ouverture de la fenêtre, les échos de sirènes des voitures de police nous parvenaient — le bruit de fond de NYC à toute heure du jour et de la nuit. L'entrevue touchait à sa fin; les deux femmes rirent aux éclats, après cette avalanche de questions si différentes du reste de l'entrevue.
  9. Lugy Lug

    petite inspiration

    je suis un homme de coeur et le coeur est à gauche. ------------ si javais été un roi, c'aurait été le roi de coeur, un roi au coeur de lion. ou bien le roi des hommes mais j'aurais été leur serviteur alors comment être roi. j'aurais pu aussi être le roi des cons car bien sur les cons on le droit d'avoir leur roi, mais il n'en est rien car il m'est inconcevable d'être au dessus des autres. ------------- je pisse donc j’essuie ------------- voila, il me fallait poser ces quelque réflexion philosophique dans un lieu ou je reviendrais surement. vous pouvez commenter ou vous lâcher car il est utile de penser mais encore plus d'échanger.
  10. bonjour le village est en émois ,pour ne pas dire qu'une espèce de panique générale à envahie les coeurs les plus intrépides . les politiques ont envoyés des forces de police importantes pour quadriller la régions mais sans résultat . des prédicateurs de tout bord viennent haranguer les foules pour leurs annoncer l'apocalypse et la fin du monde . le diable à vaincu les anges de Dieu et les démons sous la forme de Vampires viennent pour le jugement dernier. le maire est dans tous ses états ,monsieur le curé à disparus sans laisser de trace à part des traces de sang ? il commence à craindre pour sa vie et s'est entouré de gardes du corps . ont sait que le Manoir de Saul à été surveillé jour et nuit par des policiers et , ils n'ont jamais vu personnes en sortir? quelqu'un à prétendus que le ou les monstres sortent par un souterrains qui débouche très loin dans la campagne ? pendant ce temps , Anna et Alain , le couple qui s'est installé dans le Manoir de Saul viennent de passer une nuit tranquille . rien d'anormal à signaler . est-ce le calme avant la tempête ? - tu sait chérie , cette affaire de Vampire semble particulière et étrange . si c'est un tueur en série , il n'est pas possible qu'il est put agir en tout ces endroits sens laisser des indices . - tu à peut-être raison Alain , mais les meurtres et les disparitions son liés à la légende de ce Manoir et ... - non , tu ne va pas valider toutes ces bêtises de malédictions venues d'un autre âge quand même ? nous somme ici pour tenter de découvrir la vérité ou le pot aux roses car , si il y à anguille sous roche , nous devons le découvrir . - bien sur, tu à raison mon chéri mais , nous courons peut-être un risque pour notre vie dans cette affaire ? notre installation de détecteur de présence est efficace ... pour des êtres de chaire et de sang mais pour des entités ou autres phénomènes , les appareils ne réagirons peut-être pas ? - allons allons Anna , je ne te reconnais pas , toi que j'ai connu tout feu tout flamme , bourrée de diplômes et prête à bouffer le monde , te voila envahie par des doutes sur le bon sens et la logique . serai-ce la peur de la quarantaine et le fait que nous n'avons jamais voulu d'enfants sous prétexte que notre business est trop dangereux et que nous risquions de laisser des orphelins livrés aux turpitudes de la vie , sans parents les entourant de leurs amours et veillent sur eux . - bon ,à tu remarqué cette nuit certaines choses anormal ? - non mais , notre présence ici est récente . ce Manoir n'à vue personne y habiter depuis 60 ans . tout les événements se sont passés à l'extérieur sauf un . le cas de son future mari qui à trouvé ce message de son amie lui demandant de venir au Manoir la nuit pour la retrouver ? cette fameuse campeuse disparut alors que son amie était vidée de son sang à coté d'elle dans leurs tente quand elles ont campée au pied de cette colline en haut de la quelle le Manoir de Saul est perché . bon , cette nuit , nous resterons ensemble . - que t'arrive-il Alain , tu à peur ? - non , mais je tient à toi et cette affaire est trop complexe et trop dangereuse pour que nous prenions le risque d'affronter des événements inconnus ou la réalité et le paranormal sont imbriqués . à deux , nous serons plus fort ... peut-être ? bonne soirée
  11. wahidao

    Le roman forumfr

    Beh voila le jeu est simple je commence une histoire et vous terminer merci de ne pas etre repetitif ou bien de chanhger radicalemnt l'histoire d'un poet a l'autre merci on y va!!! "C'était un soir d'hiver ,glaciale,a vous geler jusqu'au os!Peter Osmeling avait rendez vous avec son patron ; quel périlleux service allez il encore lui demander?.." A vous la suite!!!
  12. najoua

    quand la vie

    Quand la vie ...... quand la vie est un jardin chaque jour est une fleur quand la vie est une fleur chaque jour est une petale quand la vie est une petale chaque jour est un parfum quand la vie est un parfum chaque jour est sourire quand la vie est une bibliotheque chaque jour est un livre quand la vie est un livre chaque jour est une feuille quand la vie est une feuille chaque jour est une page quand la vie est une page chaque jour est une ligne quand la vie est une ligne chaque jour est une phrase quand la vie est une phrase chaque jour est un mot quand la vie est un mot chaque jour est une lettre comment vous la trouvez??? ECRIVEZ VOUS AUSSI SUR LE MEME TYPE
  13. LyP

    Aide pour projet

    Bonjour à tous, je suis en discussion en ce moment même avec des maisons d'édition et sites pour la création d'un site internet d'écriture SF/Fantasy/Fantastique avec section supplémentaire RP/Créations Artistiques et Photo., rien de nouveau me direz vous, il y sera proposé des interviews d'auteurs, les nouveauté auprès des plus grands éditeurs... des élections régulières des meilleurs récits des membres (avec si possible si cela ce conclut des récompenses de nos partenaires). Je suis donc à la recherches de personnes motivés et sérieuses pour former une équipe, tout est à faire, j'attends juste des réponses des maisons d'édition et des personnes intéréssés par ce projet pour commencer. Si cela vous intéresse ou que vous avez des questions (ou les deux ) n'hésitez pas. Je ne cherche pas à faire de la pub puisque je ne met aucun lien (je cherche juste un coup de main...) Merci de m'avoir accordé votre lecture Amicalement
  14. Bonjour à tous. Je vous invite ici,à faire partager votre passion pour l'écriture. Faites nous lire vos Romans,poésie,poème,fanfic ect ect ect...!! Je met le mien: 2 h 30 du matin. Un mauvais goût de somnifère dans la bouche. Les yeux grands ouverts et les bras étalé paresseusement sur le lit . Les jambes détendue de façon précaire. Il n'arrivait pas à dormir. C'était la faute de cette fichue pleine lune, pale forme immobile au milieu des nuages gris. Une fois de plus il se leva et écarta ses rideaux vert sombre pour voir cette douce lumière argentée se diffuser au dehors. Deux heures passèrent encore. Puis il finit par se laisser convaincre par l'état horriblement sordide dans lequel il était plongé. Vif,les yeux parfaitement ouverts,le corps glacé enveloppé dans un pyjama de lin blanc cassé. Il sut qu'il ne dormirai pas. Donc,pour ne pas perdre son temps,il sortit de son placard en désordre un carnet de croquis et chercha un modèle à dessiner sur le champs. Tant qu'a faire autant ne pas gâcher des heures à chercher le sommeil. Une fois encore il se rapprocha de la fenêtre dont il avait laisser les rideaux ouvert,et s'assit sur son rebord. Penseur,il y chercha un coin éclairé du parc qui s'étendait devant lui. Durant une longue période il resta immobile à scruter la pénombre. L'impossible survint,ou plutôt l'absurde car bizarrement à cet instant, une jeune fille,13 ou 14 ans était entrée dans le parc en dansant une valse avec un partenaire invisible. Le regard lointain,elle virevoltait dans la brise légère de la nuit. Elle chantonnait un air mélancolique. Il l'entendait d'ici. Une suite de note allant des plus grave au plus aigues ,par palier successif. Un chant merveilleux à écouter jusqu'à en perdre l'âme. _Mais qu'est-ce quelle fait ici? Murmura-t-il en se frottant les yeux. Est-ce qu'elle était folle? Il réfléchit un instant. étrange spectacle. Vraiment ¿ En un instant il la vit passer sous les grand arbres sombres et réapparaître non loin de sa fenêtre le regard rêveur,un fin sourire étirant ses lèvres rose. Une vraie petite poupée se dit il. Elle était proche,si proche que si il n'y avait pas eu la vitre il aurait pu sentir son parfum. Mais quelle était belle cette fille!!! Pensa t-il en la regardant tournoyer au milieu des ombres d¿arbres . Deux grand yeux bleus qui brillaient comme des flammes,une chevelure blonde tirant sur le roux pendant innocemment sur ses épaules fragile entourée de ruban. Elle portait une robe de satin rouge,un peu comme celle des jeunes filles de la renaissance italienne. Ses petites mains d'un blanc pur était serrées autours d'une masse d'air invisible comme si elle se blottissait dans l¿inconnus¿avec un sourire vifs et bien vivant sur les lèvres. Et elle dansait,dansait sans s'arrêter. Puis soudain elle s'arrêta,se retourna doucement vers sa fenêtre et son regard se posa sur lui. Une drôle d¿expression se peignit sur son visage enfantin,du genre qui signifie la frayeur mais aussi le plaisir de découvrir qu¿on l¿épiait à une heure pareille,l¿impression d¿exister furtivement aux yeux des gens,et elle disparut,derrière le coin de la rue,repartie comme elle était venue,un simple petit mirage¿ Le parc Toshiba était de nouveaux vide, totalement triste. Comme à son habitude. Le matin approchait . Mais il n'avait pas dormit et une répétition de musique importante avait lieu à 10h. Il était chanteur à mis temps dans un groupe d'amis et jouait aussi de la guitare électrique à le perfection. Dans deux heures environ,il devrait traverser la ville pour se rendre chez son pote pour cette fameuse répétition. Il regarda son reflet dans la glace. Son corps était svelte, fin,pas encore des formes d'anorexie mais presque ,et musclés. Des cheveux d'un bruns presque noir pendaient devant ses yeux et recouvrait son cou de justesse. Son regard était pleins d'expression de mauvaise fatigue et il put y voir la conséquence de la nuit qu'il venait de passer. De fins vaisseaux rouge sillonnait ses yeux par endroit et des cernes soulignait délicatement leur forme en amande. Il faisait peine à voir. Sa mère,si elle avait été encore la,lui aurait dit de ne pas aller travailler. Si il avait eu la peau mate,sa aurait pu passer,mais malheureusement,sa peau était d'un blanc terriblement fantomatique. Bref,il aurait pu jouer sans maquillage dans un film d'horreur ou des morts vivant y figuraient. Cette pensée le fit sourire. Il décida qu ¿il était l'heure de s'habiller. Donc il ouvrit son armoire et attrapa un pantalon de cuir patiné. Il l'enfila et se choisit une chemise de la même couleur saillante ,terriblement moulante,mettant en valeur sa belle musculature. Il se mit un collier à clous destinés à lui donner un style plutôt austère,une ceinture à chaînes incrustée de têtes de mort en argent et se passa un coup de gel dans les cheveux afin de les tenir en laisse un petit bout de temps car au bout d¿une heure il redevenait rebelle¿ce qui lui donnait un air encore plus mauvais. Un pur joueur de guitare électrique et chanteur de rock,avec la mine d¿un type sortant de prison. Il glissa sur ses épaules un manteau de cuir noir et empoigna son instrument,avec sa mains recouverte de bague au signe tribal . On disait de lui qu'il était un homme étrange. Ténébreux à souhait,aussi parleur qu'un bloc de béton,et aussi beau qu ¿il était dangereux . Les filles en avait plutôt peur car il avait par le passé commis des choses étranges¿pas pour atteinte à la vie d¿autrui,mais plutôt faire des trucs comme monter sur la balustrade de son immeuble et hurler: « Je veux sentir la mort filer avec moi! » Bref,il foutait la trouille à tous le monde¿ Il traversa le boulevard,empoigna la barre de fer des escaliers du métro et composta son ticket. Il alla sur le quai numéro 8 et il ne bougea plus pour attendre le train. Cette air, de petite fille lui traînant en tête,un air entêtant,qui blesse le fond du c¿ur jusqu'à ce qu¿on l¿oublie. Mais toutes ses pensées s'envolèrent lorsque le métro arriva,il les laissa sur le quai numéro 8 de la station 17,remplacée par ces accords qu'il devait connaître par c¿ur. Dans le métro il y avait peu de monde pour une fois. Une vielle femme qui regardait les autres quai défiler , une autre femme de 35 ans qui se recoiffait en regardant son reflet dans la vitre sombre et sale de gauche,et un jeune homme d'a peine 14 ans qui cherchait son ticket dans les nombreuse poche de sa veste au coloris criards. La voie du haut parleur annonça: _Quai de l'avenue du lion doré,la sortie s'effectuera à votre droite. Les portes s'ouvrirent et il sortit, le seul d'ailleurs à le faire,mais d'autres voyageurs souterrains entraient à leur tour. Il grimpa les escaliers de béton et sortit à l'air libre. La pleine ville de Tokyo s'étendait devant lui. Animée par le bruit des voitures,et les gens qui parlaient et traversaient chacune de ces rues avec des pas précipité. _Shenko?! Cette voix,il ne la connaissait que trop bien. Il se retourna et vit cette personne avec laquelle il avait partagé tant d'années. Plutôt petite,les cheveux noirs, et lisse,un long manteau à fleur l'enveloppant d'une façon amusante,elle le regardait stupéfaite. _Sa alors!! Mais qu'Est-ce que tu fiche ici? Il sourit et lui répondit ,surpris de la revoir si vite. _Salut Misoko. Elle lui fit son plus beau sourire: _Alors qu'est-ce que tu deviens? Toujours dans un groupe de rock je vois,hum? C' était exact,il avait intégré le groupe à ses 16 ans,en tant que guitariste et maintenant il avait atteint le statut de chanteur à cause de sa voix puissante qui avait séduit nombre de personne. Misoko avait été sa compagne durant trois ans,à 14 an il s'étaient mis ensemble, pour ensuite se séparer lorsqu'il avait eu dix-sept ans. Et depuis il ne s'étaient pas revu. Il avait à ce jour 18 ans et était entré dans une fac de sport. C'était les vacances. _Oui. On a aussi changer le nom du groupe qui faisait vieux,à présent il s'appelle « Blow of guitar ». _« Blow of guitar »?Et ou est votre prochain concert? _A la fin du mois,le 31,on joue au « dragon rouge du mois d'octobre » de 22 h à 1h du matin. Elle sortit un carnet de sa poche et nota les informations sur celui-ci. _ Très bien! Bon ben à plus! On se reverra je pense. Salut Shen. Et elle s'éloigna jusqu'à disparaître derrière la file de voiture qui diffusait une quantité de gaz incroyable. Il poursuivit son chemin,guitare dans le dos,boots au pieds. Il arrivait à la hauteur de la place « Makaliko » et regarda sa montre qui lui avait coûté toute la recette d¿un de ses concert du fait de son prix élevés. Il était que neuf heure. Trop en avance il décida de s'asseoir au bord de la fontaine qui faisait un délicieux bruit de clapotis. Des pigeons voletaient autour de lui et le soleil était au rendez vous,peu être pourrait t'il lui redonner des couleurs. Il sortit son baladeur Mp3 de son manteau et mit le son à fond. Le chanteur de son groupe préféré hurlait au rythmes de la batterie les paroles suivantes: « -I am only one man who will die my heart goes to disappear. I go towards my safety but which is it high with you? little to be angels? Or of the demons? I do not know anything of it. You are¿ » C'était l'une de ces chansons préférée de ce groupe encore peu connu qu¿il avait découvert un soir à la radio vers les 23 h 12h.. Le temps passa très vite,et bientôt, son portable indiqua 9 h 30. Il prit donc une rue transversale et s'engouffra dans un immeuble de petite taille qui sentait le produit nettoyant. Il ne se souvenait plus trop ou était le domicile de son amis Laisuko car il répétait le plus souvent chez le batteur du groupe. Quel étage déjà? Pensa-t-il. Il rechercha le nom « Laisuko » dans les boites au lettres de fer peint en vert feuille. Il le trouva,griffonné sur un bout de papier glissé sous la plaquette de plastique transparent. Bon, au moins,c' était le bon immeuble. Maintenant,il s'agissait de trouver l'étage. Il grimpa dans la cage d'escalier,et arriva sur un premier palier. Des fleurs?pensa-t-il. Devant la porte,il y avait un bouquet de coquelicots. Sa ne peu pas être ici,se dit t-il dans un sourire coin. Il se mit en quête d'un nouvel étage. En arrivant sur le second palier,il écouta les voix qu'il entendait venir de l'appartement. Une femme hurlait à son mari: « Mais quand est-ce que tu finira tes imbécillités? Hein? Je suis ta boniche? J'en n'ai marre moi, je me tire! » Et sur ces mots,elle déboula en trombe dans le couloir,armées d'une valise,le regard fou. Elle poussa Shenko contre le mur et se fraya un chemin dans l'escalier. Son « ex copain » le regard réjoui était mort de rire. Il dit un bonjour jovial à Shenko qui le regardait et celui-ci se détourna vers la montée d'escalier. Dernier étage. Fort heureusement,il entendit à travers la porte de faible notes de basse. Il sonna deux trois, fois. La porte s'ouvrit laissant voir un jeune homme d'une vingtaine d'années. Il portai un jeans délavé et un tee-shirt « Sex pistols ». Le corps aussi fin que celui de Shenko,les yeux vert pommes et les cheveux coupés court coiffé avec soin en pics d'environ cinq centimètre de long. « -Hello! Alors,tu as trouver le bon étage? Parfait. Viens entre. Au fait tu ma apporter mes partition de basse? Shenko entra a sa suite dans le petit studio de son amis qui s'était déjà assis sur une chaise et empoignait son instrument pour l'accorder méticuleusement. Feigai était déjà la et tapait sur sa batterie sans prêter attention au reste du groupe. Il avait les cheveux long qui lui tombait sur les épaules,le regard joyeux,il s'émerveillait du morceau qu'il jouait. Shenko ne connaissait personne qui avait le sens du rythmes aussi ancré dans la peau. La pièce dans laquelle ils se trouvait était plutôt petite et sentait la cigarette à plein nez. Laisuko lui apporta une bonne bière fraîche,et reprit son ouvrage. Shenko se mit à l'aise et s'assit sur un siège. Soudainement ,une fille sortit de la salle de bain en peignoir beige. D'a peine seize ans ,elle venait d¿entrer à grand pas. Les cheveux noir de jais trempé d¿eau,les yeux relatif au charbon,les lèvres aussi rouge que le sang,elle les regardait tous l'un après l'autre et son regard s'abattit soudain sur Laisuko qui lui souriait un peu gêné. _Euh¿j'avais oublier de te dire,on doit faire une répétition ce matin,alors il risque d'y avoir de boucan¿va dans la chambre vide si tu veux pour t'habiller,tes fringues sont propres sur l'une des étagères. A plus tard. La fille hocha la tète et s'éloigna dans le petit couloir qui conduisait dans une chambre qui autrefois avait été celle de Rensuo,l'ancien chanteur du groupe. Tout les gars qui était présent dans la pièce regardèrent Laisuko avec étonnement,mais n'en demandèrent pas plus. _Bon on y va les mecs. Sur ces paroles ,le batteur se mit à taper un rythmes sourd ,Laisuko se leva,sauta sur le canapé,s'entoura de la lanière de cuir qui maintenait sa basse en place et hurla: _Voici le groupe« Blow of guitar » pour vous en live intégral! C'est partit! Il jeta sur le morceau des notes brûlantes avec sa fougue si prononcée. Puis Shenko reprit le flambeau,jouant avec des doigts aussi rapide qu¿une araignée. Il empoigna le micro qu'il avait devant lui et se mit à murmurer tout d'abord: « I sing for you, you is my hearts and I love you a little. Do not hate me for what I did, I am simply a little insane I have a dream you know, you and me in a garden with savour which rain, I seek this happiness with the hollow your arms ingnited.Pauve child that I wounded, my heart is to tear, ardone me¿ » Et ainsi de suite et de plus en plus fort. Tout le monde était à fond,le morceau était amélioré chaque seconde un peu comme on crée un dessin,un croquis. Shenko repensa a cette petite blonde qui dansait dans le parc,empoignant de l'air,simplement de l'air. Et il fit une chose qu'il n'avait encore jamais faites auparavant. Il changea les paroles de la chanson en plein milleu du morceau. Il raconta sa rencontre étrange avec la fillette. Mais cette fois,ce fut en japonais qu'il termina sa chanson,elle à l'air d'un ange disait t'il,je l'aime tellement,je ne pourrait jamais l'oublier cette petite,jamais ,je le jure sur ma tombe! Je¿ et il s'arrêtai net,le regard oublié dans son c¿ur,le morceau avait pris fin,soudain,comme la vie des hommes. Laisuko et Shengai le regardait,intrigué. _Mais qu'Est-ce que tu a foutu? C'était quoi ce délire,c'était censé être de l'anglais,et c'est qui cette fille dont tu parle?La prochaine fois que tu veux raconter un truc,évite de le faire en répétition. Shenko,réveille toi,on avait dit que tu parlerai anglais,les paroles sont loin d'être japonaise. Pourquoi t'a changer tout sa? Shenko s'était assis entre temps et fumait une cigarette,la tête appuyée nonchalamment contre le mur de placo . Laisuko s'inquiéta et lui lança une bourrade amicale: _Hey,t'es branchés le p'tit gars? Shen,allo!! Celui-ci se mit à sourire. _Honnètement,vous en penser quoi de ces paroles improvisée? Laisuko éclata de rire,vite suivit par Feigai. Ils hurlèrent,en exagérant à mort: _Tu es mon ameueuh! Je t'aimeueuh! Ils étaient tous mort de rire,pliés en deux,ils répétaient les paroles de Shen. _Les gars,je me tire. Salut. Ce n'était pas qu'il était vexé,mais il voulait un peu de calme,sa le soulageait de temps en temps. Il ne savait pas pourquoi il avait dit tout cela. Il était déjà arrivé à la porte. _Attend,franchement c'était pas pour être pas cool! On te le jure! Shen ,reviens!! Y'a la répétition nan mais oh! Il referma la porte. Dévala les escaliers. Claqua la porte du bas. Repris le métro et rentra chez lui. La guitare à l'épaule ,il s'effaça derrière sa porte. CHAPITRE 2: Y'a des jours comme sa,ou on ferai mieux de rester dans son lit. A se demander se qu'on pourrait faire de sa vie. C'est parfois intéressant. 18 ans,guitariste à plein temps,sans boulot,seulement étudiant. Sa vie était banale,juste un peu secoué par les concert qu 'il donnait sans grand public. Il n'était en ce moment qu'un simple chanteur sans grand avenir,encastré dans un groupe de musicien considérés en loisirs. Mais il avait en lui une part de rêve,un genre d'idéaux qui laisse espérer un avenir meilleur. Quand le jour du changement viendra-t-il? Peut-être qu'il pourrait un jour devenir célèbre et être un peu moins désespéré ¿ Il était assis à présent sur une chaise en bois brut et lisais,une cigarette entre les lèvres,un journal assez banal. « étrange vol d'un cyclomoteur en ville près d'un bar branchés¿ », « Un guitariste irlandais cherche des membre pour monter un groupe folklorique », « Le chien de Mosoiku à été retrouver à 365 km de chez elle ». C'était les titres principal,rien de passionnant. Il pensa néanmoins à regarder la page des annonces. « Jeune femme sérieuse cherche des membres confirmé d'un groupe pour donner un récital sur le pont numéro huit. » Il se dit que c'était un mauvais plan. Il avait ses raisons. « Jeune fille de 17ans cherche colocataire correct pour partager un studio en centre ville pour 88000 yens par mois. » « Cherche tableau¿ » Il se releva et passa une main dans ses cheveux. « -Une jeune fille cherche colocataire¿ » Intéressants se dit t'il,il faudrait que je me trouve un autre habitat,celui-ci est trop loin de mon école. Il est temps que je déménage non? Il sortit son téléphone de sa poche. Un Motorola d500 et composa le numéro qui était indiqué sur la page morne du journal. Une voix répondit aussitôt: « -Oui? Il entendit cette voix,fragile et forte en même temps. Impression délicatement trempée dans son esprit. -Y'a quelqu'un?! Répondez s'il vous plait! Il reprit conscience: -Bien sur. Bonsoir,je m'appelle Sakamé Shenko et j'ai vu¿hum¿votre annonce dans le journal,pour un appartement à prendre en colocation. Je serais intéressé. La fille qui était au bout du téléphone ne répondit pas tout de suite puis murmura: -Je suis navrée mais vous arriver trop tard¿j'ai trouvée quelqu'un. Il pinça ses lèvres. Et baissa la tète. -Tant pis. Aurevoir. Il raccrocha et continua de lire son journal. Mais il n'y trouva rien. Une semaine passa. Puis deux. Sans grand changement pour lui, juste les répètes de ce concert qui approchait. Il était en train de terminer une pomme quand son téléphone sonna et le numéro qui apparaissait,il ne le connaissait pas. -Ouais, c'est qui? Ses yeux se firent grand lorsqu'il entendit la voix qui parla: -Euh¿c'est au sujet de la colocation,votre proposition tient toujours? Oui? -Ah bonjour. Quel est votre nom et l'adresse? - Mai Kério. L'adresse est: 11 rue du lotus doré. Dans le centre de tokyo. Sa vous convient? -Oui. Le lendemain,il était prévu qu'il aille visiter l'appartement. Il dormit paisiblement cette nuit¿et c'est en pleine forme qu'il se leva le lendemain matin. Il arbora son look très rock comme d'habitude mais pour ne pas effrayer la jeune fille avec qui il devait normalement vivre en colocation,il entreprit d'enlever un ou deux piercings de l'oreilles et quelque clous et têtes de mort en moins. Il n'était pas vraiment enchanté par l'idée de vivre avec une fille seul dans un appartement,mais l'offre était trop alléchante pour refuser. Il en avais ras le bol de devoir crécher dans une chambre d'hôtel minable qui sentait le renfermé. Il avala en vitesse son petit déjeuner et descendit dans la rue. Il pleuvait ce jour la¿un vrai désastre! Et le vent soufflait à une vitesse extrêmement cinglante. Il referma autour de lui sa grande veste de costume noir coupée punk et avança,les cheveux ballants dans le souffle glacé. Il prit le métro comme à son habitude et chercha durant un petit bout de temps l'adresse qui lui avait été donnée dans les longues rues de Tokyo. Enfin il trouva un bloc de maison,le contourna et entra dans l'immeuble qui semblait être le bon. Grimpant les escaliers¿il s'aperçut q'une délicieuse odeur de pain chaud baignait le couloir. Le décors était plutôt cossu et les fenêtres grandes. Shenko s'y sentait bien. Il sonna à la sonnette de la porte de l'appartement qu'il venait visiter¿et il attendit quelque minutes. Il entendit des pas¿puis un verrou tourner ,enfin il vit une tête passer par l'entrebâillement de la porte. Deux yeux le fixaient¿et il sourit. C'était une jeune fille,très jeune même¿pas plus de 16 ans. -Hmm¿,fit t'il en guise d'introduction. La fille hésita avant de lancer: -Vous êtes? Shenko avait totalement oublié de se présenter¿c'était normal qu'elle ne veuille pas le faire entrer. -Je suis venu pour¿l'annonce. C'était aujourd'hui que nous devions nous rencontrer pour savoir si il serait possible d'être colocataire¿.car j'ai besoin d'un logement plus spacieux et plus près de mon travail. -Oh,fit t'elle. Entrez. -Pas besoin de me vouvoyer tu sais. Il venait de battre son recors de mots débité pour une inconnue à la minutes! Sa lui faisait bizarre. Il entra donc¿et la jeune fille referma la porte dans son dos. Il s'approcha des grandes fenêtres qu'il y avait dans le salon¿car la première chose qu'il regardait dans un appartement,c'était la vue des fenêtres¿et celle-ci lui convint totalement. De grand immeubles se dressaient en face et au loin on distinguait l'horizons. Les oiseaux volaient et frôlait ces fenêtres en bois clair entouré de rideaux couleur cuivre. -J'aime beaucoup la vue,lança-t-il au bout d'un long moment. Puis en se retournant ils vit que le salon était vraiment très bien décoré dans un style peu courant au Japon. Le tapis d'orient semblait brodé dans le plus beau des tissus et les plantes était assez apparentes,dans chaque petit recoins pour donner une atmosphère de jardin printanier. La fille se tenait à la porte,et regardait Shenko de travers. Son air un peu bizarre ne devait pas lui plaire. -Tu fais quoi comme métier? Shenko fut surpris de la pointe de colère qui germait dans cette voix. -Je suis chanteur et étudiant. La fille haussa les sourcil. -Chanteur? Shenko caressa le tissus du canapé couleur rouille. Et balaya la pièce d'un regard vague. Puis il s'élança vers la porte de la cuisine. La pièce était bien proprette,et les meubles bien carré. Un joli pot de miel d'acacia était posé au milieu de la paillasse. Après un instant de vérification méticuleuse il ressortit de la cuisine et s'élança vers la salle de bain puis vers ce qui devrait être sa chambre,une pièce plutôt quelconque qui n'était pas encore meublée Enfin,il revint dans le salon et s'assit dans le canapé. La jeune fille avait refermé la porte et s'était assise dans le fauteuil. -A combien s'élève le loyer? J'ai oublié. La fille sortit des papier de son sac à main qu'elle avait disposé à coté de son fauteuil. -Hem¿le loyer est de 88000 yens par mois. C'était un peu plus cher que sa chambre d'hôtel,mais l'occasion était très belle. Elle posa les papiers en demi cercle devant elle et lut les conditions d'achat à voix hautes. Une pensée vient frapper l'esprit de Shenko. -Ou est l'agent immobilier? Elle releva ses yeux bleus et le regarda intensément. -Ils arrivera dès que possible. -Ok,je l'attend. Sinon,sans vouloir paraître indiscret,quelle âge avez-vous? -J'ai bientôt 18 ans. Ne vous inquiétez pas¿c'est dans un mois,alors je m'avance en prenant cet appartement. -Ok Apparemment il s'était vraiment trompé sur son age. Il étendit ses jambes sur le canapé et murmura: -J'aime cet endroit vous savez? Il m'a l'air accueillent. J'aimerai y habiter. A qui appartient t'il? La fille hésita et répondit d'un ton neutre: -L'immeuble appartient à mon père. Il me paye aussi le loyer. -Pourquoi chercher un colocataire? Lui rétorqua-t-il aussitôt. La fille se mordit les lèvres et détourna la tète vers la fenêtres. -Parce que ,dit elle enfin. -Ok. Quel est ton nom? -Je m'appelle May Gushato. -Enchanté May. J'espère vraiment partager cet appartement avec vous car j'en ai assez de dormir dans une chambre d'hôtel. Elle sourit. Un sourire franc mais distingué. -D'où venez vous Shenko? Il réfléchit,retourna la question dans sa tète. Inutile de mentir. -Je vient d'un orphelinat dans le sud du pays,vers ******** -Oh,fit t'elle encore. Quelqu'un toqua à la porte. -Oui? Fit elle Un homme d'une quarantaine d'année entra dans la pièce,une petite valisette à la main. -Bonjour monsieur,Bonjour mademoiselle Gushato. Il serra la main de Shenko et s'assit à son tour. -Alors¿Vous êtes bien monsieur Sakamé? -Tout juste,répondit l'intéressé. -Très bien. L'entretien dura ainsi 2 heures,ils établissent toute sorte de pacte et régler les détails. Shenko habiterait la bas dans 2 jours. Une seule question lui traversait l'esprit: « Pourquoi tant de précipitations? » Cela restait un mystère. Content mais fatigué par cet entretien,Shenko reprit le métro et rentra chez lui¿la tète bourdonnante des questions que lui avait posé l'agent immobilier. CHAPITRE 3 : Déménagement De son ancien logement,Shenko n'avait gardé que ses vêtement,sa guitare et ses clopes. Il avait aussi emporté ses dessins et sa peinture. Puis rien d'autres. Il avait tout déposé dans l'entrée en un petit tas bien régulier puis s'était assis dans le canapé,sous les yeux ahuris May. -Dis moi Shenko,t'a que sa ou le reste arrive ensuite? Elle sourit,ses dents étincelait au soleil. Shenko la détailla attentivement. Elle était de taille modeste,les cheveux d'un brun virant à l'ébène,des yeux d'un bleu tirant sur le violet,un style assez quelconque mais très chic. Elle arborait avec fierté un vieux médaillons qui datait sûrement d'il y'a longtemps,un héritage de famille à tout les coup. May était vraiment belle¿et il voulait la connaître d'avantage. -Sa y'es¿on est colocataire dit t'il dans le vide. May s'était assise à son tour et retournait son médaillon dans ses doigts nerveusement. -Ouais. Elle serrait ses petites mains blanche sur ses jambes et avait l'air très préoccupée -Sa va pas ? -T'a quel age?,lui demanda-t-elle en réponse. Shenko souleva un sourcil,se leva et répondit: -18 ans. Il entra dans la salle de bains et ferma le verrou. En se postant devant la glace il vit qu'il avait bonne mine,ce qui était fort peu courant. Cette fille est bizarre se dit il. Mais il ne savait pas trop pourquoi¿ Le soir il se coucha dans la chambre la plus petite après avoir installée ses affaires. . Le lendemain matin il ouvrit les yeux dans le noir. Il ne faisait pas encore jour mais il était déjà réveillé. Il regarda l'heure sur son radioréveil,il était 5 h30 . D'habitude il se réveillait dans les courant de 10 heures¿Mais cette fois ci il ne parvint pas à dormir. Il se leva donc et regarda la télévision jusqu'à 7 heures de façon distraite. Il entreprit ensuite de préparer le petit déjeuner. Alors qu'il se brûlait avec de l'eau bouillante contenue dans une casserole qui fuyait,May entra dans la pièce,portant un peignoir de satin rouge qui devait coûter bien cher. Elle lui fit son plus beau sourire et lui dit: -Génial! Tu prépare les petits déjeuner? Shenko hocha la tète,en lui rendant son sourire. Ils s'assirent et commencèrent à déguster le maigre déjeuner que Shenko avait pus préparer. _C'est délicieux,dit May en dévorant le petit pain que Shenko avait fait. Il avait glissé du chocolat à l'intérieur. _Si tu le dit. Il allait lui aussi en prendre un quand soudain,le téléphone sonna. _J'y vais! Se proposa May. Elle se leva et contourna le canapé,puis pris le combiné qui se trouvait sur une petite table de verre. _éllo? Elle attendit un instant et répondit: _Oui,je vous le passe. Elle releva la tête. _Shenko c'est pour toi! Il se leva et attrapa le combiné à son tour. A l'autre bout du combiné,son ami Laisuko dit: _Shenko? _Ouais je suis la,répondit il. _Faut qu'on mette les bouchée double! Le patron du lotus doré avance le concert à demain soir! _Quoi?Demain soir au lotus doré? Lança-t-il. _Oui,sans déconner. _Bon écoute on se voit tout à l'heure¿dans une heure chez toi. Merde le con! On sera jamais prêt à temps! _Bon t'en fait pas,la plupart de nos morceaux sont bon¿il nous reste que celui que l'on à fait la dernière fois. _Oui mais lui c'est un morceau capital! Se plaignit Shenko. _Reste cool! On va s'en sortir¿On est bien obligé car c'est demain soir ou rien du tout d'après le patron. C'est un malade ce type! Il se rend pas compte! _C'est clair. Bon je passe dans une heure avec tout le matos. A+ Il raccrocha,et se rassit en empoignant son pain au chocolat fait maison. _Un problème? May avait finit son bol et le lavait à l'évier de la cuisine. _Non,rien de grave. _T'es sur? _Oui,c'est juste que j'ai un concert à assurer demain soir alors que normalement il n'était prévu que dans deux semaines. _Tu donne des concerts? Elle était revenue dans le salon et paraissait stupéfaite. _Oui,cela m'aide à gagner de l'argent. _Ok. Je trouve sa bien. Donc tu chantera demain soir au lotus doré? Je connais bien ce bar¿Il est assez réputé car son décors est magnifique! _En effet. Chapitre 4 : Le concert Il arriva de bonne heure. Ses amis était déjà la et préparaient le matériels nécessaire. Le patron du bar était assis dans un coin avec des factures sous les yeux. Il avait l'air agacé. Les préparatifs durèrent au moins une bonne heure,puis les 4 compagnons burent une bière: et la soirée démarra. Les gens pleuvaient de partout,et bientôt une masse considérable de jeunes personnes tendait leur bras devant la scène. Il chantaient tous en c¿ur,il aimait l'ambiance. Shenko était plus concentré que jamais sur ses accords de guitare et hurlait les paroles en mêmes temps. C'était donc un extrait,en cour de composition,donc c'est normal si y'a des incohérence. Vous m'en escuserez. A vous maintenant
  15. Yzy

    Elerossë

    Kikoo les amis Je veux partager avec vous une petite présentation d'un personnage central d'une histoire que je suis en train d'écrire J'espère que cela vous divertira et merci de m'avoir lu : "La lune immense le surplombait de toute sa beauté farouche tandis qu'il se tenait immobile au centre de la clairière. Ses bras tendus vers l'orient et l'occident tenaient chacun une lame finement ouvragé dont les motifs scintillaient sous la lumière lunaire. Il ne portait pour seuls vêtements qu'un pantalon lâche ainsi qu'un bandeau argenté dans sa longue chevelure noire presque bleutée qui se mariait étrangement avec la myriade de tatouages changeants qui lui recouvraient le corps Ses tatouages semblaient pulsé d'une vie intèrieure alors que les yeux fermés il s'imprégnait de la douceur de la nuit et de la tendre étreinte d'une brise caline. Soudain, il se retrouva encerclé par une horde d'hommes lourdement protégés et armés. Ses ennemis savaient le danger immense qui les menaçaient en s'attaquant à cet homme mais leurs nombre les rassuraient à tort quand ils virent ses yeux s'ouvrir lentement. Des yeux complétement argentés, sans iris ni pupille, les cloua sur place tandis qu'il dessinait des arabesques avec ses lames. Elerossë respirait à l'unisson de la nuit, légérement essouflé, tandis que son corps retrouvait graduellement son calme. Son nom signifiait "écume d'étoiles" mais il pria pour que la nuit recouvre de son manteau d'oubli les corps innombrables dans la clairière alors qu'il disparaissait dans les tréfonds de la forêt des Anciens."
  16. Voilà, à mes moments perdus, j'écris. J'ai écris une nouvelle il n'y a pas longtemps. Je voudrais vous la proposer ici pour un peu avoir vos avis. Ca vous tente?
  17. Pour ceux qui se sentent une âme d'écrivain, je vous propose d'écrire une histoire : qui veut rajoute jusqu'à deux phrases maximum. Le chapitre 2 démarrera avec qui veut aussi. Je vous propse ce début : Polo et Lula, 2 amis d'enfance ..... A vos plumes
  18. Belizarius

    Qui écrit?

    Alors, les internautes sont-ils des amateurs de la plume, du clavier? Qui écrit et quoi? Terminez-vous ce que vous commencez? Avez-vous franchi le pas et tenté l'édition?
  19. le merle

    futur fiction ?

    bonjour AGENCE DE VOYAGE SPACIAUX GALACTICA . prétor franchit le seuil de l'agence et se dirige vers le guichet à l'ancienne années 2I54 .il est aussitôt scanné et sur un écran hologramme s'affiche toute ses caratéristiques . poids ,taille ,àge ,empreintes génétiques et autres . une lumière clignote , voulez vous parler à l'une de nos conseillères non virtuelle .prétor hausse les épaules , bien sur , autrement il ne serait pas venus à l'agence , et son androide ou son clone se serait occupés de cela comme d'habitude . prétor répond par télépatie - bien sur - bon ,présentez vous porte b prétor est devant la porte virtuelle indiqué qui s'efface aussitôt , il la franchit et , elle se reforme instantanément derrière lui . une jolie blonde trone derriere une sorte de bureau immatériel . - bonjour , que puis-je pour vous monsieur ? - hé bien voila ,je voulais visiter notre planète terre que nous n'occupons plus depuis mille ans . la jolie blonde sourie et - nous ne pouvons vous autoriser ce voyage car , la planète terre est maintenant un espace protégé en pleine régénération des systèmes naturel détruis par une très mauvaise gestion de nos ancêtres .aucun humain ni à accés sauf les services de surveillance scientifiques . mais ,vous pouvez y envoyer l'un de vos clones . - non , merci , cela ne serai pas la même chose . la blonde lui sourit et - comme vous le savez ,les terriens , pour reprendre cette très vieille expression ,habitent maintenant sur d'immense satellites ou sur mars et la lune mais ,je ne veut pas vous ennuyer avec cela et ... prétor lui coupe la parole ,elle me prend pour un imbécile pense-il . - oui , je sait tout cela .je suis , en ce moment , habitant de la lune , dans la station aurore , ville sous coupole .je vais donc changer de destination et ... hé bien mars me conviendrait aussi . la préposée lui sourie à nouveau et - mars , oui ,en destination normal ou rapide , - et bien ,je ne sait trop ? - bon , en normal ,avec la navette vous voyagez trois semaines et en mode rapide ,six jours . - prétor réflechit et - et pour aller sur titan ? - ha titan , il ni à à plus de transports spatiaux , la distance de la lune est trop grand et le temps de voyage trop long ,maintenant ,nous y envoyons nos clients par téléportation .c'est instantané . prétor est très surpris , voila une chose qu'il ne savais pas . - par téléportation ? mais je croyait que rien ne peut atteindre la vitesse de la lumière et encore moins la dépasser ? la jolie blonde lui sourie à nouveau . - hé bien , c'est une histoire d'intrication qu'il ne m'ai pas possible de vous expliquer .avec ce système nouveau ,vous pouvez voyager dans notre galaxie avec le minimum de temps .mais , il faut que toute vos coordonnées biologique et autres soit connus par votre destination pour pouvoir reconstituer votre physique et biologie complète ainsi que votre conscience et mémoire . prétor est surpris , il pensait que le principe des trous de ver était la solution idéal pour voyager dans la galaxie . - mais si mes coordonnées ne sont pas connus ou je veux me rendre comment puis-je y aller ? ils ne pourront recontituer ma personne puisqu'ils doivent les connaitre la bas et qu'ils ne les ont pas ? la blonde rit aussitôt . - bon ,je vais tenter de vous l'expliquer en peut de mots ,connaissant tout votre spectre génétique et autres , nous allons les transcrire dans une sorte d'électron et accrocher celui-ci à un autre qui participe déjà au système de l'intrication , disons , comme un wagon que l'on accrocherait à un train en partance pour x destination . vous savez peut-être que l'intrication est , quand ont envoie deux particules dans deux directions opposé ,si l'on agit sur l'une , quelque soit la distance qui les sépare ,l'autre réagie instantanément de la même façon . prétor n'est plus tellement pressé de partir aussi loin car , il sait quand cas de problème d'intrication ,toutes ses données personnel se dissoudrait dans l'infinis de l'univers et qu'il n'existerai plus . mais ,ayant de nombreux clones de sa personne , il va faire un essais avec l'un deux et l'envoyer dans un autre système solaire dans les profondeur de la galaxie .si il y à un problème , son clone disparaitra mais lui , l'original ne risquera rien . prétor prend congé et fait un clin d'œil à la jolie blonde . - bon ,je vais réflèchir à tout cela et , je prendrait m'à décision plus tard , je vous remercie de votre patience et vous souhaite une bonne éternité et une jeunesse éternelle gentille demoiselle . bien sur , cette petite fiction n'est que ce qu'elle est ... une fiction bonne soirée lol
  20. ♪ Est-il en notre temps rien de plus odieux, De plus désespérant que d'vendre du beurre aqueux ? 1 ♪ En acheter, sans doute. Quel est le raisonnement dément qui peut mener des êtres doués de conscience à succomber à l’oxymore, que dis-je ?, à l’antilogie du beurre allégé ? Qui sont ces gens qui, à défaut d’en rire, se moquent de l’absurde de ce produit infâme ? Ont-ils sacrifié leur cortex préfrontal dans le seul but de perdre du poids et la raison dans la foulée ? Se sont-ils définitivement niqué les papilles gustatives en se brûlant la langue sur la béquille du diable ? Voilà autant de questions auxquelles je ne répondrai pas, n’ayant pas les capacités d’abstraction nécessaires pour rentrer dans l’esprit insondable de ces consommateurs — et oui, dans consommateurs, il y a treize lettres. Est-il besoin de souligner que le beurre allégé n’est grossièrement qu’une dilution des matières grasses — autrement dit de l’intérêt-même du beurre — dans de l’eau ? Vous n’avez peut-être pas encore entendu parler de l’eau, c’est un liquide incolore et sans saveur extrêmement rare et donc très cher. Cependant, altruistes à faire passer l’abbé Pierre pour le squelette d’un connard et aussi soucieux de la santé publique que de leurs profits, les producteurs de beurre allégé la facturent à un coût tout juste supérieur à celui du gras, si bien que vous pouvez acheter cette merveille diététique sensiblement au même prix que l’ignoble beurre doux à 500 % de matières grasses qui obstrue instantanément vos artères, remettant en cause jusqu’à votre droit de vivre ! Bon, je parle d’argent parce que je devine que vous courez après chaque centime, bande de rats ! Mais bordel, ce qu’il y a de plus ignominieux dans le beurre allégé, c’est évidemment l’irrespect le plus total pour les plaisirs de la table qui veulent que l’on réclame et le beurre et le goût du beurre. On pourrait me reprocher de n’avoir jamais essayé de beurre allégé, en dépit de la légitimité établie de la logique expérimentale instinctive qui veut que tout un chacun ait disposé au moins une fois dans sa vie l’un de ses étrons dans son assiette pour connaître le goût de la merde et pouvoir en toute bonne foi affirmer que c’est dégueulasse, mais pas autant que celle de son chien. Mais que voulez-vous ? ma religion me l’interdit. J’ai en effet décidé de dédier ma vie à la quête du saint gras, embrassant la doctrine : « Le gras, c’est la vie » 2. Au nom du père, du fils et de l’esprit saindoux, amen. Bref, j’éprouve un dégoût viscéral pour le beurre allégé que je propose d’ailleurs de rebaptiser dans un souci de transparence « beurre allégeant utilement les portefeuilles que vous vous tuez à remplir, espèces de vaches à lait qui affamez vos quatre estomacs dans la quête aussi ridicule que désolante d’une période de vaches maigres » ou, pour que ça rentre sur le packaging, simplement « beurre allégeant », formule ambiguë qui a toutefois le mérite de mettre en exergue la consternation qui me pousse régulièrement à maugréer un « Ah, les gens ! » presque onomatopéique. Je tiens cependant à féliciter pour leur génie les escrocs qui polluent les rayons de nos supermarchés avec des barquettes, plaquettes et autres rackets de ce beurre estampillé allégé. S’il est presque criminel d’apposer une étiquette « 20 % de matières grasses » sur du beurre — avec une fierté non dissimulée, un sourire en coin des plus sournois et un bras symboliquement enfoncé jusque là —, prouvant que ces capitalistes sans aveu n’ont aucune éthique, ou alors très petite, une éthiquette, il serait de très mauvaise foi de nier qu’ils sont brillants. Moi-même qui ne suis pas l’ombre d’un con, étant donné que c’est elle qui me suit, je me fais tout petit devant ce visionnaire qui osa avancer cette idée révolutionnaire à une réunion des grandes pompes de sa boîte : « Bon, les mecs, le gras, c’est très bien, c’est comme ça qu’on a fait notre beurre jusqu’à présent. Mais en vérité je vous le dis, le beurre de demain sera de la flotte ». Personne avant lui n’aurait soupçonné qu’il puisse exister des gogos pour acheter du beurre à 60 % d’eau et plus si affinité, et pourtant ! Et depuis, c’est à l’enseigne qui se foutra le plus de la gueule des lipophobes primaires qui lui servent de clients.60% de M.G., 40 % de M.G., 30 % de M.G., 20% de M.G. ; j’attends avec impatience le 0%. Il n’y a pas à dire, c’est impressionnant les efforts qu’ils font pour une cause aussi noble… Parce que vous pensiez peut-être que pour faire ces purges à peau de balle en matières grasses, il suffit de plonger du beurre dans l’eau ? Que vous êtes mignons ! Noyer du gras, ça demande tout un tas d’additifs tels que des épaississants, des conservateurs et des émulsifiants. C’est simple, regardons la composition du beurre doux : « beurre à 82% de M.G. ». Et maintenant celle d’un beurre allégeant à 20% de M.G. :« eau, matière grasse de lait, amidon modifié, lactose, maltodextrine, émulsifiants : E471, E472c, E476, sel, conservateur : sorbate de potassium, colorant : béta-carotène, vitamine E, vitamine A » 3. Ils nous entubent, oui, mais ils y mettent les formes ! Malgré toutes les charges qui pèsent contre lui, le beurre allégeant, si abject soit-il, n'est qu'un symptôme de la vision fallacieuse et perverse d’un équilibre dans la privation, ouvrant la voie à toutes les dérives. Aujourd'hui, c'est le beurre, qui nous dit que d'ici quelques décennies, quand la technologie le permettra, on ne trouvera pas de la bière sans alcool, du soda sans sucre, du café sans caféine ou du jambon sans couenne? Qui voudrait vivre dans un monde pareil ? 1 « Est-il en notre temps rien de plus odieux, De plus désespérant que de n’pas croire en Dieu ? » Brassens, Le Mécréant 2 Réplique culte de Caradoc dans la série Kaamelott d’Alexandre Astier. 3 Voir ici. Édition : Copier/coller depuis Word = c'est la merde !
  21. le merle

    le fugitif

    bonjour l'abbé mottier se décide enfin , à remplacer une pierre du tombeau d'un saint mort il y à longtemps , et enterré dans la crypte de son église .ce saint est un mystère car ,son nom est inconnu .le tombeau n'à jamais été ouvert depuis de très nombreux siècles . l'abbé à décidé d'ouvrir le tombeau du saint pour , par curiosité bien pieuse et innocente ,essayer d'identifier ce saint et prier pour lui car , il à été oublié par l'église qui n'à jamais voulu que le tombeau soit ouvert ? bien sur ,soulever la très lourde dalle qui celle le tombeau , ne peut ètre fait par un seul homme fut-il croyant et prètre , tout en sachant que la foi peut soulever des montagnes , mais quand même. francis et pierrot ,deux jeune et robuste paroissiens sont venus lui donner un coup de main . l'abbé mottier à prévenus les deux hommes ,motus sur toute la ligne ,ils doivent rester muet sur ce qui pourrait passer pour une violation de tombe et en plus , celui d'un saint fut-il inconnu . les trois hommes descendent dans la crypte par un petit escalier de pierre en colimasson .l'abbé c'est munit d'une lanterne qui projette les ombres des trois complices sur les murs décrépis de ce lieu vénérable vestige d'un temps oublié . parvenus prés du tombeau ,les trois hommes se mettent à l'ouvrage . francis à amené une barre à mine qu'il tente d'introduire entre le couvercle du sarcophage et son contenant , mais celui-ci résiste ,ils doivent si mettre à deux pour faire glisser la lourde dalle que les siècles passés ont soudé entre elles . enfin , après une heure d'effort ,le couvercle à glissé sur le coté .l'abbé approche sa lanterne pour en éclairer l'interrieure . le corps du saint est bien là mais , surprise il est habillé d'une armure et il tient une lourde épée dans ce qui fut ses mains .le cœur des trois hommes bat à tout rompre quand , après avoir fait glissé entierrement la lourde dalle de pierre , que ce saint est un templier ? l'abbé se signe aussitôt et récite une prière pour l'ame de ce soldat du temple mort il y à 700 ans environ . il comprend aussitôt que ce cadavre est celui d'un dignitaire du temple de l'époque des croisades . soudain , il remarque un rouleau de papier posé prés de la tète du gisant . c'est un très vieux parchemin .il le déroule doucement car le temps passé l'à fragilisé . le texte est en latin .l'abbé sens un frisson lui parcourir l'échine .il connait le latin et déchiffre sans trop de peine le texte presqu'illisible . l'abbé fait refermer le tombeau et , malgré les questions insistante de francis et pierrot ,il refuse de leurs dévoiler ce qu'il y à lu . l'abbé mottier à reflechit beaucoup ,il à encore besoin des deux hommes pour déceller une pierre de taille de la crypte marqué d'une croix patté . après deux heures d'effort et de sueur ,la lourde pierre est retiré et dévoile un couloir sombre et humide , ainsi qu'un air nauséabonde vieux de sept siècles qui les prend à la gorges et les fait tousser . l'abbé à été chercher deux autres lanternes dans son presbytère , ainsi ,les trois homme pénètre dans ce couloir mystérieux avec chacun une lanterne à la main . les murs du couloir sont humides et le sol est recouvert de dalles boueuse et désajustées par le temps . une petite, mais lourde porte en bois vermoulue leur barre le chemin . pierrot la frappe avec sa barre à mine et ,elle tombe en morceau à son grand étonnement . alors ,les trois violeur de tombeau découvre une grande salle voutée remplit de coffres .l'abbé se précipite le cœur battant vers l'un de ces coffres et fait sauter le couvercle avec sa barre à mine et là , miracle ,un monceaux d'or et d'argent ainsi que des pierres précieuses brillent de tout leurs feux . dans les autres coffres ,des ciboires et des croix en or incrustée de pierres précieuse , il y en à pour une énorme fortune .aurait-ils découvert le mystérieux trésor des templiers que phillipe le bel , ce roi cruel et cupide , n'à put leurs estorquer ,malgrés les nombreux frères du temple soumit à la question ? le temps à passé ,l'abbé à fait jurer sur la bible à ses deux comparses de ne rien raconter de leurs découverte mais , un jour qu'il pose un bouquet de fleur devant la statue de la vierge ,francis pénètre dans son église .il est couvert de sang , l'abbé se précipite vers lui et comprend aussitôt ,francis à parlé à des inconnus peut recommandable du trésor de la crypte .ils l'ont roué de coups pour s'avoir ou ce trouvait cette famense crypte mais francis à refusé de leurs dire . il à réussis à leurs échapper mais , l'ont-ils suivis ? francis , dans un dernier ràle ,meure dans ses bras .l'abbé sait qu'il n'avait pas de famille .il enterre le corps dans sont jardin , une simple tombe recouverte de terre avec une petite croix en bois . l'abbé mottier à glissé le parchemin du mystérieux trésor dans une boite en fer qu'il à mit dans la tombe prés du corps du malheureux . les gangsters ne vinrent jamais inquiéter le prètre mais ,celui-ci vécu toujours dans la crainte de les voire surgirent à tout moment .pierrot disparut sans laisser de trace .quand à l'abbé mottier , il mourrut de sa belle mort sans avoir toucher au trésor de la crypte qu'il avait rebouché et qui garda son secret à jamais . cette histoire est une fiction .bonne soirée
  22. bonjour - alors clark , il parait que tu voulait me voir ? un énorme éclat de rire s'en suit dans le groupe de huit cavaliers armés jusqu'aux dents . ce sont les hommes de mains de pécos ,leurs chef de bande , un bandit et une tète brulé tueur froid et sadique qui fait régner la peur dans la région depuis plusieurs années à gold city , petite ville du texas ou de l'or à été découvert et ou de nombreuse mines ont été creusé . clark lève la tète et arrète de scier la bille de bois qu'il s'apprétait à couper en deux morceau . clark est un vieil homme ,usé par le travail mais aussi par une vie mouvementé à travers l'ouest sauvage de l'amérique des années 1870 . - oui ,je voulait te dire ce que j'ai sur le cœur et ce que je pense de toi et ta bande d'assassins .vous avez abattu bill mon vieux copains , sans lui laisser aucune chance . clark sort un colt caché sous sa veste posée sur le sol et ...il est aussitôt abattu par pécos . le vieux clark git dans une mare de sang , il est mort . pécos remet son colt dans son étuis . - ce vieux fou de clark voulais se mesurer à moi , pécos le meilleur tireur de la région , il n'à eu que ce qu'il méritait . les bandits mettent le feu à la cabane du vieux cowboy et s'en vont en riant et en tirant des coups de feux en l'air . la nouvelle du meurtre du vieux clark se répand comme une trainée de poudre à gold city . dans une maison un peut en dehors de la ville ,william , le neveu du vieux clark embrasse la jeune pepsie .les deux tourtereau amoureux vont se marier bientôt . ils se connaisse depuis la petite enfance et semble ne pouvoir vivre l'un sans l'autre . william , un jeune homme calme et posé ,ne sait pas encore que son grand père n'est plus de ce monde . un cavalier couvert de poussière arrive devant le saloon de la petite ville de chercheurs d'or . il attache son cheval à la barre de bois prévu à cet usage et pénetre dans l'établissement . une odeur de tabac et d'alcool empeste l'atmosphère .à de nombreuses tables , des cowboys jouent au poker ou aux dés .l'homme arrive au comptoir et commande une bierre . - le patron du saloon lui amène sa boisson . - vous avez des chambres à louer ? - oui ,ça vous coutera cinq dollards et si vous dinez ici se soir , cela fera deux dollard de plus . - d'accord , je prend la chambre et le repas . - il faut que vous signez le registre des nouveaux clients entrant , c'est le shériff qui le veut . l'inconnu écrit son nom sur le registre : MATERSON . le patron du saloon fronce les sourcilles , ce nom lui dit quelque chose mais quoi et qui ? - votre chambre est au premier ,deuxième porte à droite , le repas sera servis à 19 heure . - ok , à tout à l'heure patron . l'homme monte par l'escalier vers sa chambre . au bar , accoudé sur le comptoir , un cowboy sirote un wiski .il interpelle le patron . - dite patron , vous savez qui est ce type . - non , mais son nom ne m'ai pas inconnus . - hé bien moi je sait qui il est ,c'est bat materson , un tireur d'élite redoutable ,il tire plus vite que n'importe qui dans l'ouest .il ne fait pas bon d'ètre son ennemi . william à appris la nouvelle dont tout le monde parle en ville ,la mort de son grand père . il est fou de douleur ,il adorait ce vieil homme qui lui avait appris à pècher et bien d'autres choses encore . william pleur à chaudes larmes puis , il se lève et va décrocher la vieille carabine de son père décédé depuis de nombreuses années ,elle était accroché au mur du salon pour rappeler à william et sa mère ce père disparut trop tot , les laissant sa mère et lui , seul face aux difficultés de la vie . william à pris quelques munitions dans le tiroir de la commode quand sa mère surgie . - que va tu faire malheureux ,repose cette arme tout de suite , j'ai déjà perdu ton père , je ne veux pas perdre mon fils ,laisse le shériff s'occuper de cela c'est son travail . - le shériff , il à peur de la bande de pecos , jamais il ne s'opposera à lui et sa bande .je vais venger mon grand père , c'est mon devoir . à cet instant ,pepsie entre en pleur et se jette dans les bras de william . - reste ici mon amour , tu va te faire tuer ,s'il t'arrive quelque chose ,j'en mourrai . william s'arrache à l'étreinte de sa fiancé et de sa mère et va en ville en direction du bar .il s'arrète devant et arme sa vieille carabine et attend .il sait que pécos et sa bande vienne ici tout les jours en fin de journée . le shériff à été prévenus de ce qu'il ce prépare mais ,il ne bouge pas car , il juge que ce serait trop dangereux d'affronter pécos et sa bande . à cet instant , la bande de voyou arrive en tirant des coups de feux en l'air . william leurs barre la route . les cavaliers s'arrète dans un nuage de poussière et encercle le jeune homme courageux . - que cherche tu petit morveux ,tu en à marre de la vie ? les bandis se torde de rire et tirent aux pieds de william qui ne tremble pas mais qui sait que sa dernière heure est arrivée- pécos caracole sur son cheval . -que veut tu faire avec t'à pétoire ,imbécile je vais t'envoyer rejoindre t'on grand père ce vieux fou . soudain , une voix puissante apostrophe pécos . - c'est bientôt finit ce tapage , on ne peut pas se reposer tranquille ici . bat materson est penché à sa fenètre de chambre au premier étage , il toise pécos dans les yeux d'un air méchant . - que veux tu étranger ,descend donc de t'on perchoir et vient t'expliquer en bas . materson , met sa ceinture et ses deux colts chargés dans leurs étuis et descend tranquillement l'escalier. materson est un homme aimable et de sang froid , mais n'aime pas qu'on le provoque .il à déjà abattu plus de vingt imprudents qui l'ont payé de leurs vie . arrivant sur le seuil de la porte du saloon , il interpelle pécos . - je ne te connait pas mais tu ne m'ai pas sympatique du tout , va jouer ailleurs avec tes hommes car , je pourrai me facher . pécos éclate de rire et sa bande fait de même puis , il sort son colt et ...trop tard ,materson vif comme l'éclair à sortis ses deux colts et abat pécos et tout ses hommes . la mère et pepsie arrivent en courant et se jettent dans les bras de william qui n'à rien compris , tout c'est passé si vite . materson est partis se recoucher tranquillement .le sherrif n'à pas osé intervenir , il est partis à la pèche comme par hasard . materson , après avoir passé une bonne nuit de sommeil , est repartis de bon heure le lendemain matin , sur les piste de l'ouest , vers son destin . c'est une fiction bonne soirée
  23. le merle

    cela peut arriver

    bonjour martin s'active comme tous les jours sur sa machine . il travail dans une usine qui fabrique des jouets en plastique .noel approche et ,il y à beaucoup de travail et pourtant . le contremaitre vient le voir . - martin ,on vous demande dans le bureau du directeur . martin est remplacé aussitôt par un autre ouvrier . martin , un homme de cinquante ans ,père de deux ,enfants ,se demande ce que bien lui vouloir le directeur . il frappe à la porte de son bureau . -entrez . la voix est cassante et révèle une autorité qui ne s'en laisse pas conter . - bonjour monsieur le directeur ,le contremaitre m'à ... - oui je sait , je vous est convoqué pour vous annoncer une nouvelle des moins agréable mais nécessaire pour notre entreprises . je doit me passer de vos services ,les temps sont dure et je doit faire une compression d'effectif .aussi ,vous ètes renvoyé .présentez vous à la comptabilité . - mais monsieur le directeur , je ne comprend pas , j'ai toujours été régulier dans cette entreprise et ... - oui , je sait , mais les temps sont dure et je doit trancher dans les effectifs ., excusez moi mais j'ai du travail notre entretien est clos . martin sort du bureau abassourdi .il à cinquante ans et est , maintenant, au chomage ,sa femme l'est déjà depuis un ans .ils ont un crédit à payer sur leurs maison et leurs voiture , deux enfants à èlever ,c'est la catastrophe , que vont-ils devenir ? martin se dirige vers sa voiture garée sur le parking de l'usine .il roule doucement vers sont domicile . arrivé ,il se gare et va vers sa maison .sur le trottoir , un sdf est assis accoudé à un mur d'immeuble . il temps la main pour une aumone que très peut de gens honorent . martin sait qu'il doit maintenant faire très attention à son argent . il dépasse le pauvre sans rien lui donner puis ,il s'arrète . après tout , ce pauvre type cherche à survivre ,c'est peut-être ce qu'il l'attend lui et sa famille . martin revient vers le malheureux .il sort un billet de dix euros et lui tend modestement . - merci beaucoup monsieur ,vous ètes très généreux ,je vais pouvoir manger ce soir grace à vous .je vous souhaite un bon et joyeux noel et beaucoup de bonheur pour vous et votre famille . martin est satisfait de son geste .il entre chez lui et annonce la nouvelle à sa femme qui se met à pleurer . - qu'allons nous devenir ? à notre àges , nous ne retrouverons plus de travail , nous ne pourront plus payer le crédit de la maison et de la voiture et nos enfants ,que pourront nous faire pour eux maintenant . noel approche ,les magasins regorges de lumière et de cadeaux .martin se présente partout pour retrouver du travail mais , c'est toujours la même réponse . - nous n'avons besoin de personne , ou ,ont vous écrira . la femme de martin ,n'à pas de cœur à l'ouvrage ,elle fait sa lessive à la main car , sa machine à laver est tombée en panne . un malheur n'arrive jamais seul . elle se prépare à laver le pantalon de son mari et en fouille les poches .elle en sort un mouchoir et un bout de papier chiffonné qu'elle jette aussitôt à la poubelle . prise de remord ,elle recherche le bout de papier dans la poubelle car , pense-elle ,son mari à y à peut-être inscrit une course à faire et ... elle défroisse le papier et ,c'est un tiqué de loto ? encore de l'argent jeté par les fenètres pense-elle , enfin ,elle le met dans le tiroir d'un meuble et ni pense plus . le soir ,le repas se déroule dans le silence , seul , les deux enfants du couple rient et plaisante car ,pour eux ,l'insouciance de la jeunesse et la joie de vivre est réservé à l'innocence et à l'espoir d'une vie heureuse et sans soucis . madame martin se rappèle soudain - j'ai trouvé un billet de loto dans la poche de t'on pantalon , mon pauvre mari ,tu est comme les enfants ,tu croit encore au père noel ! martin se lève et , cherche le billet dans le tiroir .il le trouve enfin et allume la télévision . c'est l'heure du tirage du loto et les numéros gagnant s'affichent l'un derrière l'autre , ainsi que le numéro complémentaire . martin regarde son tiqué et son cœur se met à battre la chamade .ce n'est pas possible , il à tout les numéros plus le complémentaire . ce soir la , la cagnotte à gagner était de 18 millions d'euros . trois mois plus tard , la famille de martin c'est installé sur la cote d'azur dans une magnifique maison il ont acheté une superbe voiture et ils vivent dans l'aisance et le bonheur que la chance , aveugle et capricieuse les à désigné pour bouleverser leurs vies . martin n'est pas superticieux et ne croit pas aux fadaises mais ,il à chercher à retrouver ce sdf qui lui avait souhaité tend de bonheur . mais il ne l'à jamais retrouvé .interrogé , les gens du cartier lui ont affirmé qu'il ni avait jamais eu de pauvre faisant la manche à cet endroit . avait-il rèver ? nul ne le saura jamais . c'est une fiction , mais aussi un conte de noel bonne soirée
  24. Bonjour, Bon bah ... comme d'hab un petit commencement d'une idée que j'ai eue, et qui vaut ce qu'elle vaut. samedi 31 Aout. Je commence ce journal parce que Docteur Maliard m’a donné cet exercice. C’est mon psy. Enfin non, il est officiellement: ”Spécialiste des Troubles Envahissant du Développement" et tout le baratin. Cela sonne mieux que psy, mais pour moi c’est la même chose. Aujourd’hui il a beaucoup parlé avec ma mère car il voudrait que j’aille au lycée et moi, je ne sais pas quoi en penser. Dans ma vie je suis bien allé à l’école en primaire mais au collège c’est devenu le calvaire, donc j’ai suivi le CNED jusqu’à la seconde. Tout le monde me trouve bizarre sauf Maliard qui dit que la bizarrerie tout comme les normes n’existent que dans l’esprit de ceux qui jugent. En même temps si il me prend en charge c’est pas pour rien et il le sait, son métier c’est un peu de me rendre normal même si il rejette ce mot. J’ai le syndrome d’Asperger, on peut dire aussi autiste mais ça fait peur. Aux autres parce que pour moi, je suis juste moi. Petit je faisais des crises de colères mais ça m’est passé. Maliard dit que j’ai fait d’énormes progrès et que je progresserais encore mieux en milieu scolaire “normal” ( Je mets les guillemets car chaque fois qu’il prononce ce mot il les fait avec ses doigts.) Je suis suffisamment intelligent comme il dit pour suivre les cours de seconde mais mon problème ça va être de ne pas avoir l’air bizarre. J’ai du mal à comprendre les gens il paraît. Moi je dis que c’est uniquement quand ils sont irrationnels : ils utilisent des expressions imagées qui ne se rapportent pas à la situation , disent des choses en pensant un contraire qui est exprimé par leur visage ou leur corps... et d'autres choses. Ainsi le fait de cotôyer des jeunes de mon âge au lycée me permettra de « m’entraîner » ( cette fois les guillemets, c'est moi qui les mets ) à me faire des amis selon Mr Malliard qui semble penser que c'est un phénomène semblable à celui un sprinter s’entraînant à faire le 100 mètres. Vu l'expérience scolaire que j' ai eu j'ai des doutes mais il avait l'air tellement motivé que j'ai dit okay. Résultat :je dois faire ce journal pour tenir compte de chaque réflexion,difficulté, émotion que je ressens pendant toute cette nouvelle année scolaire. J’ai demandé à Maliard si il le lirait et il m’a dit que ce serait uniquement si je le voulais et que ce journal avait uniquement pour but de m’aider. Je ne vois pas en quoi écrire ce que je pense va m’aider à le penser,mais comme j’avais eu pour mon anniversaire un beau carnet de collection fait par une de mes illustratrice préférée et que je ne savais pas quoi y écrire, je me suis dit: pourquoi pas !
  25. rodolphe3114

    Alpha

    Mon Dieu, je ne sais pas par où commencer... Ce qui s'est passé est tellement inimaginable... Comment tout cela a-t-il pu se produire ? J'ai beau tourner et retourner dans ma tête l'enchaînement des événements, je n'arrive pas à comprendre. J'ai l'impression d'être devenu fou. Et finalement, j'en viens à essayer de me persuader que ce serait certainement l'explication la plus simple. Pourtant, je sais au fond de moi que j'ai encore tous mes esprits. Alors, pour ne pas sombrer dans cette folie qui semble attendre patiemment que je baisse la garde ne serait-ce qu'un instant pour venir me prendre, je n'ai plus qu'une chose à faire, écrire. Oui, il me faut écrire pour ne pas perdre définitivement la raison. Il me faut absolument laisser un témoignage. Je m'appelle Gordon Porter. J'espère que le carbone ne va pas noircir ces pages en vain et que quelqu'un les lira un jour. Quelqu'un qui voudra comprendre ce qui s'est réellement passé, car ce qui m'effraye le plus aujourd'hui, c'est de tomber à tout jamais dans l'oubli. J'ai peur d'être le dernier à pouvoir relater l'impensable, peur que nul autre que moi n'ait vécu cette lente dérive vers le chaos et ne soit encore là pour en parler. Je n'ai aucune idée de ce que sera devenu notre monde une fois qu'Ils auront accompli ce qu'ils sont venus faire chez nous. Mais je dois au moins essayer de relater les faits tels que je les ai traversés. Et je vais prier. Je vais prier de toutes mes forces pour que l'espèce humaine ne soit pas entièrement anéantie. A quoi serviront les lignes que je m'apprête à écrire ? Peut-être qu'elles finiront dans l'oubli. Ou bien peut-être, et j'en garde encore l'espoir, que des survivants les liront et qu'elles leur permettront de savoir. Quoi qu'il en soit, il faut que le fasse. Je n'ai plus que cela comme porte de sortie, même si au fond je sais que je suis manipulé. J'ai trouvé ce cahier vierge et ce crayon, «par hasard», derniers témoins d'une civilisation, MA civilisation, dont la réalité même a été totalement remise en cause en quelques jours. Huit petits jours pour balayer des millénaires de certitudes. J'ai écrit «par hasard» mais je n'y crois pas une seconde. Non, je n'y crois plus du tout. Ce sont Eux. Tout cela fait partie de leur gigantesque plan. Tout. Jusqu'au moindre détail. Il s'agit sans doute d'un ultime test et je ne serais pas étonné de n'être qu'un simple cobaye. C'est pour cela qu'il ne faut pas que ce manuscrit finisse entre leurs mains. Ils ne doivent pas le récupérer. Je ne sais pas encore comment je vais y parvenir mais si vous lisez ces lignes c'est que j'ai réussi. J'ignore combien de temps il me reste avant qu'Ils ne viennent me chercher. J'espère seulement en disposer suffisamment pour parvenir à décrire dans ce carnet les terribles événements qui se sont succédé et qui pour moi s'achèvent ici, dans cette pièce aveugle et aseptisée. Dans ce cube blanc de trois mètres d'arête... La suite sur mon blog : rodolphep3114.over-blog.com
×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité