Aller au contenu

actif ou réactif ?


tiwi

Messages recommandés

Membre, 49ans Posté(e)
tiwi Membre 2 015 messages
Baby Forumeur‚ 49ans‚
Posté(e)

C'est une question que je me pose:

L'Homme peut-il agir ou ne fait il que réagir ?

Quel est votre point de vue.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant
Membre, 65ans Posté(e)
venus23H Membre 3 069 messages
Baby Forumeur‚ 65ans‚
Posté(e)

Je pense que nous faisons que réagir face a nos épreuves.. l'action est en retour a la question.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 36ans Posté(e)
Oliv'S Membre 464 messages
Baby Forumeur‚ 36ans‚
Posté(e)

majoritairement l'humain est réactif.

Mais je me demande si on ne pourrait pas extraire des cas clairement actifs.

Imagine que tu te promènes dans la rue. Tout a coup tu shootes dans un caillou au sol. Il n'y a pas de réaction, tu pas juste shooté une caillasse qui traînait. La caillasse va frapper une voiture, le conducteur sort t'en foutre une. Ceci est une réaction. Tout comme tes excuses ou ta répliques et tout ce qui découlera de ça.

Mais la base il y a bien quelque chose d'actif.

Partir du principe que tout n'est que réactif implique que tout est ordonné puisque toute action a forcément une cause. Bref, c'est nier l'existence du chaos et du hasard.

Et je crois fortement au hasard et au chaos.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 49ans Posté(e)
tiwi Membre 2 015 messages
Baby Forumeur‚ 49ans‚
Posté(e)

Je ne me suis pas demandé si tout était réactif mais l'Homme et donc plutôt l'esprit car même le fait de shooter dépend à la base de la pensée.

Par contre, je ne mettrais pas sur le même plan le chaos et le hasard et je me demande même si le hasard ne serait pas l'action où le chaos ne serait que réaction.

Merci de faire avancer le débat car il est évident que ce que je cherche, c'est de trouver l'action. Je vais réfléchir plus profondement sur ton exemple.

Ne pourrait-on pas dire que ce shoot est déjà une réaction à la vue du caillou ?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 65ans Posté(e)
venus23H Membre 3 069 messages
Baby Forumeur‚ 65ans‚
Posté(e)

Bon pour observer le coté important soulevé par Oliv's, je tente ... en effet il se peut que nous ayons deux facons différentes a présenter. L'individu qui va aller tenir une conversation "animante" ou "déclanchante"(pour exemple; on va faire ca ..on va aller ici..) va etre alors ACTIF dans son comportement.. puisqu'il aura "animé" sur un sujet... (pour exemple ,ca peut etre une décision) l'autre individu lui va ,en procedant de la meme facon se servir des éléments que les autres personnes apporteront pour "influencer" la conclusion.. donc il sera REACTIF.. je sais pas si je m'explique bien ?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 49ans Posté(e)
tiwi Membre 2 015 messages
Baby Forumeur‚ 49ans‚
Posté(e)

Si si, je pense comprendre ce que tu veux dire mais je ne suis pas sûr que cela puisse être aussi clairement défini que cela.

Par exemple, une décision n'est-elle pas forcement une réaction ?

Le fait de dire "on va aller ici", n'est-ce pas déjà lié au fait que l'on avait aimé l'endroit, ou que l'on aimerait le voir car quelqu'un nous en a parlé auparavant ?

Dans une discussion, il est possible d'emettre le terme d'interaction.

Ne devrait-on pas dire d'interréaction ?

Si nous partons de ce principe, ce sont nos sens qui nous font découvrir. Le cerveau lui ne fait que réagir aux sens.

Shooter ce caillou etait-il réellement un pur hasard ? En fait, taper dedans par hasard serait un pur hasard bien que ce soit lié au fait que l'on se promenait.

A noter qu'en chimie, le terme réaction signifie transformation de la matière.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 65ans Posté(e)
venus23H Membre 3 069 messages
Baby Forumeur‚ 65ans‚
Posté(e)

nos sens dirigent nos interprétations dans le processus de décision mais nos sens son personnels a nous même, ils appartiennent comme des outils a notre moi, c'est donc l'intime déclancheur .. nous réagissons d'accord mais a notre "réacteur" .. dans ce cas nous sommes ACTIF .. puisque c'est notre moi qui intervient.. tu penses pas ?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 36ans Posté(e)
Oliv'S Membre 464 messages
Baby Forumeur‚ 36ans‚
Posté(e)

Concernant le chaos et le hasard : le chaos étant contraire à l'ordre (contrairement au hasard qui peut être concomitant à l'ordre), je dirais plutôt que c'est le chaos qui est en quelque sorte actif : il n'est conséquence de rien.

Le hasard est plutôt une conséquence d'une cause inattendue et donc une réaction.

Mais peut etre faudrait il de prime abord définir ce qu'est une action et une réaction. Je me base sur la notion de cause et conséquence (la réaction est une conséquence, pas l'action), mais si on ne parle pas de la même chose, on aura du mal a se comprendre.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 27ans Posté(e)
Mysta' Membre 444 messages
Baby Forumeur‚ 27ans‚
Posté(e)

Je pense que le mieux c'est de: Réagir, PUIS d'agir non ?

Agir puis réagir c'est un peu bizarre, car il faut toujours réfléchir avant d'agir.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Vivre l'instant... , 59ans Posté(e)
mimisoleil Membre 2 136 messages
59ans‚ Vivre l'instant... ,
Posté(e)

Si on prend la naissance, le bébé crie...

Il réagit en fait au fait qu'il passe d'un milieu "aquatique" à l'air... Son premier acte hors du corps de sa mère est une réaction comme déjà les coups de pieds dans son ventre...

Je dirais que tout être vivant réagit par rapport à son histoire génétique, son inné, son acquis, son vécu, son milieu, l'instant,... Un animal réagit (un chien qui aboie au passage d'une voiture), une plante réagit (le tournesol qui se tourne vers le soleil), l'homme aussi...

Bon pour l'histoire du gars qui donne le coup de pied dans le caillou, on pourrait dit un réflexe, un geste machinal... Donc on serait dans le domaine de l'action... De l'acte gratuit... Et si une raison inconsciente...

Mais alors l'homme qui sauterait à l'eau pour sauver une personne : réflexe ou en réaction au fait que la personne se noie... Celui qui rattrappe machinalement quelque chose qui tombe...

Et si on dit réflexe, est-ce un réflexe conditionné ? Une situation donnée entraine une réaction préatablie... Dont dans le domaine de la réaction...

Même un acte machinal comme bouger sa main pour se gratter la tête là où cela démange est un réflexe conditionné : cela gratte, l'info remonte jusqu'au cerveau, qui réagit en donnant l'ordre à la main d'aller gratter... Réaction et action...

Le caillou qui entre dans notre champs de vision. L'info va jusqu'au cerveau. Qui réagit en disant soit action le pied doit aller taper le caillou soit action continuer à marcher comme si de rien n'était... Réaction et action...

La réflexion précède l'action même si nous nous en rendons pas compte et même si l'analyse est mauvaise, si la réaction n'est pas la bonne,... :o° Quoique le tournesol qui se tourne vers le soleil, il a pas réfléchi avant...

Euh enfin peut-être...

Là mes neurones surchauffent, mon cerveau reçoit l'info, il analyse la situation et décide de réagir : arrêt de la réflexion... Et comme il se sent coupable, il réagit pour se donner bonne conscience en classant le dossier dans "affaire à suivre"... :D

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Chercheur de ciel, 38ans Posté(e)
Quasi-Modo Membre 17 433 messages
38ans‚ Chercheur de ciel,
Posté(e)

Tout est action, tout est réaction, tout dépend de l'origine. L'action c'est le mouvement inexpliqué, mais qui peut en expliquer d'autres. Le reste, c'est de la métaphysique.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 49ans Posté(e)
tiwi Membre 2 015 messages
Baby Forumeur‚ 49ans‚
Posté(e)

L'action serait donc un terme banal qui sous entends simplement mouvement mais dans la réalité, nous réagissons.

Pour revenir au chaos et au hasard, je pense que c'est l'inverse. Ne dit-on pas que la fumée suit un processus chaotique ? Ce processus n'est pas hasardeux pour moi mais lié à l'environement chaleur, vent, densité, ...

Après, tout ceci n'est peut être qu'une question de mots et de sens que nous leur accordons.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Chercheur de ciel, 38ans Posté(e)
Quasi-Modo Membre 17 433 messages
38ans‚ Chercheur de ciel,
Posté(e)
L'action serait donc un terme banal qui sous entends simplement mouvement mais dans la réalité, nous réagissons.

Non, en fait l'action n'a pas de véritable explication, mais peut néanmoins trouver une explication circonstancielle (construire à posteriori). Notamment en prenant pour principe qu'il y aie une explication à tout évènement, alors on ne peut pas dissocier la cause du prétexte, c'est à dire le mécanisme et son explication. Si on était effectivement confronté à un acte gratuit, on chercherait aussitôt à lui trouver une explication, et il serait donc considéré comme une réaction. De la même façon, on peut poser une réaction comme une action en l'absence d'explication valable, par exemple lorsqu'un malade mental commet un meurtre.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 43ans Posté(e)
Stefan124 Membre 440 messages
Baby Forumeur‚ 43ans‚
Posté(e)

Un vrai homme doit choisir son camp.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Chercheur de ciel, 38ans Posté(e)
Quasi-Modo Membre 17 433 messages
38ans‚ Chercheur de ciel,
Posté(e)

J'ai juste donné une réponse générique... :o°

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Vivre l'instant... , 59ans Posté(e)
mimisoleil Membre 2 136 messages
59ans‚ Vivre l'instant... ,
Posté(e)
Non, en fait l'action n'a pas de véritable explication, mais peut néanmoins trouver une explication circonstancielle (construire à posteriori). Notamment en prenant pour principe qu'il y aie une explication à tout évènement, alors on ne peut pas dissocier la cause du prétexte, c'est à dire le mécanisme et son explication. Si on était effectivement confronté à un acte gratuit, on chercherait aussitôt à lui trouver une explication, et il serait donc considéré comme une réaction. De la même façon, on peut poser une réaction comme une action en l'absence d'explication valable, par exemple lorsqu'un malade mental commet un meurtre.

Nous ne savons pas pourquoi mais lui le sait...

Une certaine logique chez les malades mentaux qui nous échappe...

Et en discutant avec eux parfois, en écoutant vraiment leurs raisonnements, tout s'enchaine...

Nous croisons le regard d'un gars dans la rue... Cela ne nous interpelle pas plus que çà...

Celui qui vit dans un délire de persécution se dira que ce n'est pas anodin : un de plus qui le surveille...

Nous croisons ce gars dans la boulangerie... Pour nous, il est client comme nous... Il vit peut-être dans le quartier...

Pour celui qui vit dans le délire de persécution... L'étau se resserre... Il me suit de partout...

Le gars parle gentiment à la boulangère...

Pour nous, il est sympa ou la connait...

Pour celui qui vit dans le délire de persécution... Ils mettent un plan en route, peut-être même que la boulangère a ordre d'empoisonner mon pain...

Etc...

Bon à la fin, il tue la boulangère ou son nouveau voisin...

Nous pensons pas d'explications...

Pour celui qui vit dans le délire de persécution, la société entière ne voit pas ce que lui voit : il a éliminé un extra-terrestre... :D :D

Il n'a pas agit mais réagit à une situation de stress intense, pour lui il a agit en état de légitime défense ou il a sauvé la planète et personne ne reconnait son acte héroïque... :o°

Et le personnel médical fait partie du complot... :D :D

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Vivre l'instant... , 59ans Posté(e)
mimisoleil Membre 2 136 messages
59ans‚ Vivre l'instant... ,
Posté(e)
Non, en fait l'action n'a pas de véritable explication, mais peut néanmoins trouver une explication circonstancielle (construire à posteriori). Notamment en prenant pour principe qu'il y aie une explication à tout évènement, alors on ne peut pas dissocier la cause du prétexte, c'est à dire le mécanisme et son explication. Si on était effectivement confronté à un acte gratuit, on chercherait aussitôt à lui trouver une explication, et il serait donc considéré comme une réaction. De la même façon, on peut poser une réaction comme une action en l'absence d'explication valable, par exemple lorsqu'un malade mental commet un meurtre.

Même quand le docteur qui ausculte nous donne un coup avec son petit marteau sur le genou, c'est un mouvement réflexe...

Mais elle est en réaction au coup...

L'explication nous la formulons en mot a posteriori mais le cerveau lui a reçu les infos, les a analysées et a choisi la réaction qui lui semblait la mieux adapté... Je précise qui lui semblait et que parfois il fait ce qu'il peut avec les moyens du bord. :o°

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 41ans Posté(e)
alexdesdébats Membre 4 280 messages
Baby Forumeur‚ 41ans‚
Posté(e)

Trés bonne question!

L'action n'est-elle qu'une réaction? :o°

Je vais y réfléchir par ce que mon opnion n'est pas vraiment construite sur ce sujet!

(Réaction entrainant l'action...)

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

×