Aller au contenu

Le bouddhisme


Cbotronv2

Messages recommandés

Membre, 110ans Posté(e)
Cbotronv2 Membre 249 messages
Baby Forumeur‚ 110ans‚
Posté(e)

J'ai lu de quoi sur le bouddhisme aujourd'hui et je ne comprends pas ceci. On dit que la souffrance provient du désir mais comment qu'une personne peut vivre sans désir?

Expliquez-moi cela.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant
Invité VirGiniie_B
Invités, Posté(e)
Invité VirGiniie_B
Invité VirGiniie_B Invités 0 message
Posté(e)

Bonsoir,

A mon sens, ça signifie qu'il faut réussir à se détacher du "matériel", cesser de vouloir posséder etc..

Pour revenir à l'essentiel, qui est en soi..

enfin je ne suis absolument pas calée sur la question, je m'intéresse "de loin" à cette religion qui me semble être la plus proche de ce que je suis, mais de là à pouvoir t'aider un peu + dans ta réflexion, non désolée.. :coeur:

Par contre , je te met un extrait de texte qui parle un peu de ce que je disais plus haut :blush:

Donner et recevoir est le fondement même, la pierre angulaire de la culture du dharma. Dans ses aspects multiples, le sentiment de liberté se manifeste bien plus dans le non-attachement que dans la possession. L'on nous invite à renoncer à nos habitudes invétérées d'accumuler expériences ou possessions. Quand nous apprenons à lâcher prise, à ne plus nous attacher, alors s'ouvre en notre c¿ur un espace intérieur d'où jaillit la source d'une joie profonde.

L'essentiel de l'esprit du Dharma, c'est Dukkha (Souffrance/ insatisfaction) et la cessation de la souffrance; c'est comprendre tout d'abord que le désir et l'attachement sont les causes de la souffrance et puis, c'est avoir conscience que lâcher prise, cultiver le non-attachement est la base primordiale de la libération.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité sfc
Invités, Posté(e)
Invité sfc
Invité sfc Invités 0 message
Posté(e)

oui virginiie c'est juste

C'est dans l'éducation du bouddhisme , il s'habitus a ne pas avoir d'addiction a quoi que ce soit ,

Le désir c'est de vouloir a tout pris quelque chose , ce n'est pas essentiel a la vie , en mettent bien sur de coté les bien essentiel comme la nourriture .

mais le materiel n'est pas essentiel a la vie .

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Nouveau, Posté(e)
E30 Nouveau 2 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

Un repli sur soi égoïste, parfait pour nos "nouveaux petits cadres" en mal de spiritualité (bouddhisme déculpabilisant) à la Jean-Claude Carrière...

Pas vraiment une religion, une sagesse.

Un peu le même but en Europe que le protestantisme, déculpabiliser le nanti.

Une alternative pour le nouveaux bouddhiste européen à la psychanalyse, autre "religion" laïque du désinterêt pour l'autre.

Le but n'est pas la transcendance ou l'universel, mais le confort individuel.

Tu ne verra jamais en Europe un ouvrier faire za zen, autant que tu ne le verra jamais "s'allonger sur un divan". Son renoncement au monde et à ses plaisirs étant l'abrutissement du travail à la chaïne.

Pour ce qui est du vrai bouddhisme, j'ai bien essayer les blablas incompréhensibles du Dalaï Lama... mais...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité VirGiniie_B
Invités, Posté(e)
Invité VirGiniie_B
Invité VirGiniie_B Invités 0 message
Posté(e)
en mettent bien sur de coté les bien essentiel comme la nourriture .

et encore ! je crois même que dans un "précepte" il est demandé de ne plus manger d'aliment solide après midi (12/13h).. & ce, jusqu'au lendemain, à l'aube... :blush:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité sfc
Invités, Posté(e)
Invité sfc
Invité sfc Invités 0 message
Posté(e)

Le bouddhisme c'est un peu comme les clochards chez nous .. Il refuse la société .

Faut pas prendre ça comme une insulte en ver les bouddhistes , car j'aime bien les clochards

fleche_103.gif

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
E.Joseph.Pontat Membre 5 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

Bonjour,

Chacun sa route, chacun son chemin ... passe le message à ton voisin ...

Tonton David .

Le bouddhisme est avant tout un état d'esprit, une façon d'être et de penser. Une manière de vivre tournée vers la méditation, l'Amour de son prochain et le lacher prise.

La vie est tout de même plus agréable lorsqu'on l'aborde sereinement, non ?

Qui, parmis vous, pratique la méditation ou la relaxation au quotidien ?

J'ai la ferme conviction que le calme et la maitrise de soi et de ses émotions permet à chacun d'exprimer son potentiel plus éfficacement.Bien souvent nos émotions (colère, tristesse...) nous font faire des bétises.

Au Plaisir. :blush:

Joseph.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité Le Génie
Invités, Posté(e)
Invité Le Génie
Invité Le Génie Invités 0 message
Posté(e)

Ils désirent ne pas désirer :blush: ... Ils veulent ne pas vouloir :coeur: ... mais surtout ils vivent sans vivre vraiment. :coeur:

Passer sa vie à ne pas en profiter... n'est-ce pas simplement que de passer sa vie à passer à côté de la vie?

Je comprends tout simplement que je ne comprends pas... et ce que je ne comprends pas c'est tout simplement que je comprends.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 44ans Posté(e)
Stefan124 Membre 440 messages
Baby Forumeur‚ 44ans‚
Posté(e)

Sans désir? C'est une très mauvaise doctrine, qui mélange beaucoup de choses.

- le désir de volupté

- la convoitise (désir exagéré)

- la jalousie (convoitise des biens de son prochain)

Tout le reste, c'est de l'espoir, et l'espoir est toujours permis.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 90°, 48ans Posté(e)
miq75 Membre 2 862 messages
48ans‚ 90°,
Posté(e)

Mon interprétation de ce précepte bouddhique est de rejeter le besoin (ou la croyance de ce besoin), pas le désir.

On peut désirer quelque chose, mais il ne faut pas être triste (ressentir un sentiment négatif) de ne pas l'avoir, car c'était seulement un désir mais pas un besoin.

M'enfin, c'est certainement une interprétation très personnelle.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 44ans Posté(e)
SN3 The last. Membre 6 166 messages
Baby Forumeur‚ 44ans‚
Posté(e)
On dit que la souffrance provient du désir mais comment qu'une personne peut vivre sans désir?

Elle ne vit pas sans désir, elle ne l'assouvit pas, contrairement à ses besoins. Il y a beaucoup d'expressions courantes qui portent à confusion entre le besoin et le désir. Par exemple : "J'ai envie de chier !", c'est faux !!! En réalité : "J'ai besoin de chier !".

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 38ans Posté(e)
Sun-Tzu86 Membre 244 messages
Baby Forumeur‚ 38ans‚
Posté(e)

Il y a beaucoup de stéréotypes et d' idées reçues sur le bouddhisme, à cause de différents facteurs: mauvaises traductions des textes sacrés; mauvaises intrerprétations de ces derniers; utilisations de certains éléments, en-dehors de leur contexte, par des mouvements spirituels modernes, comme ceux New-Age... Toutes ces raisons ont contribué à développé une conception faussée et stéréotypé de cette doctrine.

La réalité est, en effet, bien plus complexe. Tout d' abord, il n' y a pas une seule doctrine officielle, mais plusieurs doctrines qui se basent chacune sur des textes sacrés différents et, surtout, les interprètent de façon différente. Par conséquent, la vision de la vie qui en découle change d' un courant à l' autre.

Il y a, bien sûr, des principes communs à toutes les doctrines: les quatre nobles vérités révélées par Siddharta font parties de ces derniers. La deuxième énonce que l' origine de la souffrance repose sur "l' attachement à la vie". "Attachement" n' est pas synonime de "désir". Il s' agit, au contraire, de la dépendance (affective, matérielle, etc...) aux différents phénomènes existentiels et de l' incapacité de s' émanciper de ces contraintes.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité piwie21
Invités, Posté(e)
Invité piwie21
Invité piwie21 Invités 0 message
Posté(e)

je dirais simplement une façon plus large du "ne jalouse pas ton prochain" , ne soit pas soumis à tes désirs , tu peut désirer et ignorer ce desir car au fonds qu'est ce que cela t'apporterait de l'assouvir , a part de désirer autre chose encore ?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

  • 2 mois après...
Membre, Posté(e)
Mercure.09 Membre 372 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

Plaidoyer pour le bonheur de Matthieu Ricard t'aideras peut-être à mieux comprendre :o°

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Forumeur pas sympa, 108ans Posté(e)
Nathaniel Membre 7 150 messages
108ans‚ Forumeur pas sympa,
Posté(e)
J'ai lu de quoi sur le bouddhisme aujourd'hui et je ne comprends pas ceci. On dit que la souffrance provient du désir mais comment qu'une personne peut vivre sans désir?

Expliquez-moi cela.

je pense que tu as mal compris. En fait c'est l'éternelle insatisfaction de l'homme qui est responsable de sa souffrance.

Ahhh, si j'avais une maison, une voiture, si je gagnais au loto...

Le bouddhisme nous enseigne à aimer ce que l'on à, et de ne pas désirer ce que l'on à pas, ou plutôt ce qui nous est inaccessible.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

  • 2 mois après...
Membre, Posté(e)
JuannikOoO Membre 2 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

tu a raison d'une certaine manière, puisque Bouddha est né au VIe siècle av J.-C en Inde à cette époque personne ne ce disait ahh si je gagnait au loto ou ahh si j'avais une voiture.

mais c'est a peu prés le même principe:

je vais faire l'historien.

Bouddha est le fondateur du Bouddhisme, il est né en Inde au VIe siècle avant J.C sous le nom de Siddhartha Gautama dans la famille d'un chef de clan, les Sakya. une tribut du nord de l'Inde. Il naquit a Lumbini, au pied de l'Himalaya. Sa naissance est traditionnellement situé vers 566. Il est le fils du souverain de ce clan.

Il est élevé confiné dans le palais de son père, a l'écart des misères humaines. son père le mari a un cousine qui lui donna un fils.

Un jour que le prince était sortit du palais royal, il vit "les quatre visions" des scènes de souffrance qui allaient inciter le prince a renoncer a sa vie privilégiée pour rechercher la vérités.

il rencontra: Un vieil homme affaibli, Un homme frappé par la maladie, Un cortège funèbre Et enfin un ascète itinérant serein

.

Frappé par la vue de la souffrance et fasciné par l'image du saint homme, Siddhartha s'enfuit du palais de son père au petit matin, abandonnant femme et enfant. La légende raconte que des divinités soutenaient les sabot de son cheval pour étouffer le bruit (les divinités d'on parle ces légendes sont les Dieux et Déesses Indien, car le Bouddhisme qui est né en Inde et beaucoup de principe Bouddhiste sont présent dans l'Hindouisme comme l'idée des réincarnation et le "Karmas" qui joue en quelque sorte le rôle de cahier des charge dans le bouddhisme si on a été gentil ou méchant pour déterminer si la prochaine réincarnation doit être supérieur ou inférieur a celle vécu précédemment. :rtfm: )

IL se mit alors en quête de paix spirituelle. Il vécut en ermite, avant d'étudier la méditation auprès d'un maitre brahmane (prêtre Hindou).

rapidement déçus par ça quête, le futur Bouddha rejoignit un groupe de cinq ascètes qui cherchaient a "éliminer les mauvais Karmas" par des jeunes prolongé et des mortifications.

très affaiblit par six années de privations extrême, Siddhartha opta pour une voix plus modérer. Après avoir manger, il ce retira au pied d'un figuier pour méditer. dans les légendes de la vie de bouddha il est dit que pendant quarante-neuf jours, il poursuivit sa méditation qui aboutit a l'éveil ou "Illumination". Il fut alors un Bouddha "l'éveillé"

convaincu d'avoir identifier la cause de la souffrance, le Bouddha alors âgé de trente-cinq ans, prononça son premier sermon et exposa les conclusion de...

Je vais me coucher, il est tard je continuerais demain.

je pense que tu as mal compris. En fait c'est l'éternelle insatisfaction de l'homme qui est responsable de sa souffrance.

Ahhh, si j'avais une maison, une voiture, si je gagnais au loto...

Le bouddhisme nous enseigne à aimer ce que l'on à, et de ne pas désirer ce que l'on à pas, ou plutôt ce qui nous est inaccessible.

tu a raison d'une certaine manière, puisque Bouddha est né au VIe siècle av J.-C en Inde à cette époque personne ne ce disait ahh si je gagnait au loto ou ahh si j'avais une voiture.

mais c'est a peu prés le même principe:

je vais faire l'historien.

Bouddha est le fondateur du Bouddhisme, il est né en Inde au VIe siècle avant J.C sous le nom de Siddhartha Gautama dans la famille d'un chef de clan, les Sakya. une tribut du nord de l'Inde. Il naquit a Lumbini, au pied de l'Himalaya. Sa naissance est traditionnellement situé vers 566. Il est le fils du souverain de ce clan.

Il est élevé confiné dans le palais de son père, a l'écart des misères humaines. son père le mari a un cousine qui lui donna un fils.

Un jour que le prince était sortit du palais royal, il vit "les quatre visions" des scènes de souffrance qui allaient inciter le prince a renoncer a sa vie privilégiée pour rechercher la vérités.

il rencontra: Un vieil homme affaibli, Un homme frappé par la maladie, Un cortège funèbre Et enfin un ascète itinérant serein

.

Frappé par la vue de la souffrance et fasciné par l'image du saint homme, Siddhartha s'enfuit du palais de son père au petit matin, abandonnant femme et enfant. La légende raconte que des divinités soutenaient les sabot de son cheval pour étouffer le bruit (les divinités d'on parle ces légendes sont les Dieux et Déesses Indien, car le Bouddhisme qui est né en Inde et beaucoup de principe Bouddhiste sont présent dans l'Hindouisme comme l'idée des réincarnation et le "Karmas" qui joue en quelque sorte le rôle de cahier des charge dans le bouddhisme si on a été gentil ou méchant pour déterminer si la prochaine réincarnation doit être supérieur ou inférieur a celle vécu précédemment. :o° )

IL se mit alors en quête de paix spirituelle. Il vécut en ermite, avant d'étudier la méditation auprès d'un maitre brahmane (prêtre Hindou).

rapidement déçus par ça quête, le futur Bouddha rejoignit un groupe de cinq ascètes qui cherchaient a "éliminer les mauvais Karmas" par des jeunes prolongé et des mortifications.

très affaiblit par six années de privations extrême, Siddhartha opta pour une voix plus modérer. Après avoir manger, il ce retira au pied d'un figuier pour méditer. dans les légendes de la vie de bouddha il est dit que pendant quarante-neuf jours, il poursuivit sa méditation qui aboutit a l'éveil ou "Illumination". Il fut alors un Bouddha "l'éveillé"

convaincu d'avoir identifier la cause de la souffrance, le Bouddha alors âgé de trente-cinq ans, prononça son premier sermon et exposa les conclusion de...

Je vais me coucher, il est tard je continuerais demain.

désoler j'ai eu un probleme je suis nouveau

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
Bedoa Membre 1 message
Baby Forumeur‚
Posté(e)

Il faut simplement apprendre à vivre pleinement tes désirs sans pour autant les assouvir.

En bouddhisme, il n'y a pas de "il faut" et "il ne faut pas".

En tant qu'être humain tu as des désirs, c'est un phénomène naturel.

Comme tout phénomène, le désir a un commencement et une fin.

Si tu t'attache à tes désirs, tu leur donne de l'énergie et peux devenir leur esclave. Tu peux souffir du fait qu'ils ne soient pas assouvis, ou encore être frustré quand tu te rends compte que leur assouvissement ne t'apporte rien. Tu as alors tendance à répéter ce désir, ou à le remplacer par un autre dans une course sans fin.

La pratique bouddhiste consiste à laisser passer les phénomènes tels que les désirs, les laisser apparaître, et les regarder s'éteindre, comme on regarde passer les nuages.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 66ans Posté(e)
venus23H Membre 3 069 messages
Baby Forumeur‚ 66ans‚
Posté(e)

...........Appelle Markich.. :o° il va sans doute te proposer de ne pas culpabiliser..( c'est souffrir en fait.. ) donc désir,= culpabilité, = souffrance? :rtfm:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

  • 5 semaines après...
Membre, 34ans Posté(e)
markich Membre 3 722 messages
Mentor‚ 34ans‚
Posté(e)

:yahoo::rtfm::o°

Big up Vénus

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 34ans Posté(e)
markich Membre 3 722 messages
Mentor‚ 34ans‚
Posté(e)

Je me souviens de cette équation qui m'a toujours bien marqué.

Bonheur=Satisfactions/Désirs

En occident, on multiplie les satisfactions et en orient on diminue le nombre de désirs.

Donc pour répondre à ta question, oui, désir = souffrance dans un sens, mais désir assouvie = joie ou autrement satisfaction.

Mais je crois pas qu'il n'y a que le désir qui soit source de souffrance.

Autrement si tu veux que je te parle bouddhisme, j'ai pas fini quoi. Enfin ce qu'il faut savoir c'est que le bouddhisme c'est ni une religion, ni une philosophie de vie, c'est une recherche.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

×