Un gay interdit de donner sa moelle

Invité SAVANNA
Invité SAVANNA Invités 0 message
Posté(e)
On peut se demander si c'est réellement la sécurité des patients ou si c'est simplement vouloir ''foutre les nerfs'' au homophobes qui intéresserait certains intervenant.

Ils n'ont pas besoin d'aide pour ça , tout droit consentit à un homosexuel ou en marge de l'être suffit à leur mettre les nerfs .:sleep:

On peut donc se demander si c'est réellement la sécurité des patients qui importe ou la haine viscérale des homos' qui prend le pas .

doit on sacrifier la qualité du sang pour satisfaire un caprice ?

Est-ce qu'un don d'organe , de moelle ou de sang est un caprice ?

Un prélèvement comporte toujours un risque aussi pour le donneur .

La motivation du donneur est d'offrir la possibilité à un malade , soit de la guérison , soit d'un espoir de vie plus longue .

En quoi donc pourrions-nous associer ce geste à un caprice ?

Vous n'imaginez quand même pas que le donneur n'ait que faire de risquer d’avantage la vie du patient ?

Je vais donc me répéter .

Il n'est évidement pas question de minimiser les risques .

On ne peut contester que le risque est plus important chez les homosexuels .

Cependant , les donneurs (sauf les homos) sont passés au crible , car rappelons-le (puisque besoin est) les hétéros sont eux aussi susceptibles de ne pas être en mesure de faire un don d'organe , pourtant ils ne sont pas évincés systématiquement .

A ce que je sache le sida n'est pas la seule et unique maladie au monde et ne touche pas que les homos .

Pourquoi donc exclure d'office une personne susceptible de sauver une vie alors que RIEN sans examens approfondis ne peut statuer en faveur ou défaveur ?

Vous me permettrez quand même de me poser la question .

Modifié par SAVANNA

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Fafaluna Membre 7 395 messages
Aux grands mots les grands remèdes‚
Posté(e)
On peut se demander si c'est réellement la sécurité des patients ou si c'est

simplement vouloir ''foutre les nerfs'' au homophobes qui intéresserait certains

intervenant.

bah si on peut faire d'une pierre deux coups!

:smile2:

En l'occurence vous ne pouvez pas, doit on sacrifier la qualité du sang pour satisfaire un caprice ?

C'est vous qui le dîte! lazy.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
papy75 Membre 6 062 messages
Forumeur alchimiste‚ 76ans
Posté(e)

Vous n'avez qu'a demander à ceux à qui ont doit faire des transfusions ce qu'ils en pensent eux et vous verrezlaugh.gif

Modifié par papy75
  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité SAVANNA
Invité SAVANNA Invités 0 message
Posté(e)

Justement leur avis devrait être prit en compte , ce qui n'est pas le cas .

Quand bien même , à partir du moment où TOUT les examens se révèleraient positifs à une transplantation où serait donc le problème ? :mouai:

M'enfin pour le savoir , encore faudrait-il faire les analyses aux homos AUSSI !:sleep:

Modifié par SAVANNA

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité samira123
Invité samira123 Invités 0 message
Posté(e)

Bonjour, je suis un peu surprise de cet article. Que la personne soit hétéro ou homosexuelle, un médecin fait des analyses pour savoir si risque ou pas. A partir de là, je ne comprends pas que l'on interdit juste parce que la personne est homo.

Modifié par samira123

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité SAVANNA
Invité SAVANNA Invités 0 message
Posté(e)

Samira , :)

Je me pose la même question .

Une seule relation sexuelle entre hommes exclut à vie le candidat, même si la relation a eu lieu 50 ans auparavant

Le bonhomme est sans aucun doute un dangereux donneur .:o°

Pourtant la fenêtre sérologique est largement dépassée à l'issue de 50 ans .

Modifié par SAVANNA

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité centurion
Invité centurion Invités 0 message
Posté(e)

Bonjour, je suis un peu surprise de cet article. Que la personne soit hétéro ou homosexuelle, un médecin fait des analyses pour savoir si risque ou pas. A partir de là, je ne comprends pas que l'on interdit juste parce que la personne est homo.

bien de ton avis ,mais il n,y a pas que le sida , l,exclusion du sida ne suffit pas, il faut remontre dans le génétique,et faire des recherches de risque dans le temps et pas sur 5ou 10 ans, il y a que trop d,empressement dans le médical,le sang contaminé devrait nous servir de leçon , mais je vois que cela n,a pas été suffisant malgrés le désastre que ça provoque.

Modifié par centurion

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Long Nao
Invité Long Nao Invités 0 message
Posté(e)

cela n,a pas été suffisant malgrés le désastre que ça provoque.

De quoi tu parles ? :hu:

La transfusion sauve plus de monde qu'elle n'en tue, et dans d'autres pays, les homos donnent leur sang sans que cela ne mène à un scandale sanitaire.

Et que vient foutre la génétique là-dedans ? Tu sais quand même que le sang transfusé est éliminé naturellement par l'organisme au bout de quelques temps, non, et que cela ne modifie en rien la production naturelle de sang de l'organisme receveur ?

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Encéphale Membre 4 473 messages
Forumeur alchimiste‚ 104ans
Posté(e)

On peut donc se demander si c'est réellement la sécurité des patients qui importe ou la haine viscérale des homos' qui prend le pas .

Cela suppose que les autorités sanitaires soit homophobes, rappellons que même la HALDE a juger que cela ne relevait pas de la discrimination.

Est-ce qu'un don d'organe , de moelle ou de sang est un caprice ?

Un prélèvement comporte toujours un risque aussi pour le donneur .

La motivation du donneur est d'offrir la possibilité à un malade , soit de la guérison , soit d'un espoir de vie plus longue .

En quoi donc pourrions-nous associer ce geste à un caprice ?

Quand on veut faire ce don au point de vouloir passer outre les reccomandations sanitaires juste ''pour faire comme les hétéros'' on tombe dans le caprice, le donneur n'est pas censé tirer un bénéfice de son don, le don n'est pas un droit.

Cependant , les donneurs (sauf les homos) sont passés au crible , car rappelons-le (puisque besoin est) les hétéros sont eux aussi susceptibles de ne pas être en mesure de faire un don d'organe , pourtant ils ne sont pas évincés systématiquement .

C'est à dire ? Quels sont ces donneurs à risques hétérosexuels qui ne sont pas évincés ? Pour exemple ceux ayant eu un rapport sexuel avec un nouveau partenaire récent ou ceux s'étant fait piercé récemment sont exclus.

A ce que je sache le sida n'est pas la seule et unique maladie au monde et ne touche pas que les homos .

La maladie touche plus les homosexuels.

Pourquoi donc exclure d'office une personne susceptible de sauver une vie alors que RIEN sans examens approfondis ne peut statuer en faveur ou défaveur ?

Si justement, le fait d'être homosexuel statue en leur défaveur (cf chiffre donné précédemment) puisque ceux-ci on plus de chance d'être porteur du VIH.

Quand bien même , à partir du moment où TOUT les examens se révèleraient positifs à une transplantation où serait donc le problème ? :mouai:

M'enfin pour le savoir , encore faudrait-il faire les analyses aux homos AUSSI !:sleep:

Comme tout test ils ne sont pas fiables à 100%, malgré toute les mesures prises il existe encore des risques pour un transfusé d'attrapé le VIH avec une transfusion, ouvrir le don du sang à des personnes à risques ne fera que qu'augmenter cette probabilité.

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité SAVANNA
Invité SAVANNA Invités 0 message
Posté(e)
Cela suppose que les autorités sanitaires soit homophobes, rappellons que même la HALDE a juger que cela ne relevait pas de la discrimination.
On peut se demander si c'est réellement la sécurité des patients ou si c'est simplement vouloir ''foutre les nerfs'' au homophobes qui intéresserait certains intervenant.

Il m'a semblé que vous faisiez référence à certains intervenants ici présents , d'où ma réponse .

Pour le reste cette interdiction systématique m'apparait comme discriminatoire puisqu'il est évident que communauté homosexuelle ne signifie en rien communauté malade même si c'est le message que certains aiment à véhiculer .

Quand on veut faire ce don au point de vouloir passer outre les reccomandations sanitaires juste ''pour faire comme les hétéros'' on tombe dans le caprice, le donneur n'est pas censé tirer un bénéfice de son don, le don n'est pas un droit.

Non non , je n'ai jamais entendu nul part que les homos n' ont que faire des recommandations sanitaires , il ne faudrait pas croire que juste "pour faire comme .." ils seraient prêts à mettre en péril la vie d'autrui .

Leurs revendications sont légitimes , à savoir que , comme tout un chacun , ils puissent faire un don dans la mesure où leurs examens le permettent .

Il est tout aussi légitime de s'indigner devant l'exclusion systématique de sujets qui cela dit au passage , sont peut -être en meilleure santé que vous ou moi .

Quel bénéfice dites-moi ?

En matière de bénéfice , c'est le receveur qui grâce au donneur en tire un bénéfice : celui de la guérison , ce n'est en effet pas un droit mais un don précieux que sommes trop peu à consentir d'offrir .

C'est à dire ? Quels sont ces donneurs à risques hétérosexuels qui ne sont pas évincés ? Pour exemple ceux ayant eu un rapport sexuel avec un nouveau partenaire récent ou ceux s'étant fait piercé récemment sont exclus.

Il faut savoir que les rapports médicaux se basent aussi sur l'honnêteté du futur donneur , on peut donc raconter tout et n'importe quoi .

Je fais référence à tout un chacun Encéphale .

Je suis pour un dépistage accru avec TOUT LE MONDE .

Je suis contre le fait d'évincer des milliers de donneurs potentiels qui peuvent êtres en parfaite santé et qui donc peuvent sauver des milliers de vies .

La maladie touche plus les homosexuels.

Elle touche plus ok , admettons .

cela veut-il dire pour autant que TOUT les homosexuels sont atteints de maladies diverses et variées ? Je ne pense pas .

Si justement, le fait d'être homosexuel statue en leur défaveur (cf chiffre donné précédemment) puisque ceux-ci on plus de chance d'être porteur du VIH.

Et vous n’appelez pas ça de la discrimination ?:hu: mais qu'est-ce donc alors ?

Comme tout test ils ne sont pas fiables à 100%, malgré toute les mesures prises il existe encore des risques pour un transfusé d'attrapé le VIH avec une transfusion, ouvrir le don du sang à des personnes à risques ne fera que qu'augmenter cette probabilité.

La fenêtre sérologique est valable pour tout le monde .

Est-il préférable de mettre en place des examens approfondis qui laissent la même marge d'erreurs entre un hétéro et un homo et toute personne à risque , ou prendre le risque de laisser des milliers de personnes mourir faute de dons ?

Modifié par SAVANNA

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Alain75 Membre 18 351 messages
Marxiste tendance Groucho‚ 56ans
Posté(e)

Le problème ne réside pas dans l'orientation sexuelle mais dans le nombre des partenaires, un hétéro qui couche à tout vent sans protection est beaucoup plus dangereux qu'un homo dans une relation stable.

Vous n'avez qu'a demander à ceux à qui ont doit faire des transfusions ce qu'ils en pensent eux et vous verrezlaugh.gif

Ben je l'ai dit plus haut.....Bon je le répète pour ceux qui n'auraient pas entendu dans le fond, j'ai été transfusé......rtfm.gif

Sinon ça va, j'ai une santé de fer....laugh.gif....je reste cantonné dans une séronégativité banale.....cool.gif

Modifié par Alain75

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Encéphale Membre 4 473 messages
Forumeur alchimiste‚ 104ans
Posté(e)

Pour le reste cette interdiction systématique m'apparait comme discriminatoire puisqu'il est évident que communauté homosexuelle ne signifie en rien communauté malade même si c'est le message que certains aiment à véhiculer .

De même que la communauté des gens piercés ou des libertins ne signifie pas communauté malade, ils sont pourtant exclus.

Si justement, le fait d'être homosexuel statue en leur défaveur (cf chiffre donné précédemment) puisque ceux-ci on plus de chance d'être porteur du VIH.

Et vous n’appelez pas ça de la discrimination ?:hu: mais qu'est-ce donc alors ?

Ce n'est pas de ma faute si le VIH fait lui même de la discrimination.

Est-il préférable de mettre en place des examens approfondis qui laissent la même marge d'erreurs entre un hétéro et un homo et toute personne à risque , ou prendre le risque de laisser des milliers de personnes mourir faute de dons ?

Tout dépend de quels type de dons on parle enfaite, quand les donneurs sont suffisament nombreux et qu'on peut se permettre de sélectionner les donneurs de manière à assurer une qualité optimale pourquoi s'en priverait-t-on ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Arsenic504
Invité Arsenic504 Invités 0 message
Posté(e)

C'est particulièrement con de pratiquer l'interdiction systématique des homosexuel de donné leurs sang ou leurs organe au jour où l'on est capable de de vérifier d'une manière assez fiable les taux d'infection des individus au VIH et au maladie transmissible par les transfusion et qu'on est en pénurie d'organe et de sang constante.

Cette interdiction date de l'époque où on associait VIH avec homosexualité et que l'on ne me dise pas le contraire ou on associait aussi homosexualité avec VIH. Caché derrière un fait scientifique on inverse facilement les liens de causalité. Pour sombré dans une discrimination légitimé par des fait scientifique par le biais de la rhétorique.

Et on peut y croire c'est de l'homophobie de bonne fois.

La limite est très claire mais très mince entre précaution réelle et homophobie avec la nuance du "j'm'en fout" qui fait qu'une législation ne bouge pas.

La population homosexuel occidental est plus touché par le sida que les hétéros. Ceci dit comme à fait remarquer encéphale sur les test médicaux le risque 0 n'existe pas.

Ça s'applique aussi au population hétérosexuel,si on applique toujours le principe de précaution dont parle encéphale on ne prend le sang que des jeunes fille vierge issue d'un mariage puritain.

  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité SAVANNA
Invité SAVANNA Invités 0 message
Posté(e)
De même que la communauté des gens piercés ou des libertins ne signifie pas communauté malade, ils sont pourtant exclus.

Exact , mais ça n'en est pas plus logique .

Tout dépend de quels type de dons on parle enfaite, quand les donneurs sont suffisament nombreux et qu'on peut se permettre de sélectionner les donneurs de manière à assurer une qualité optimale pourquoi s'en priverait-t-on ?

Le problème est que justement les donneurs ne sont pas suffisamment nombreux .

En Belgique (en France , je ne sais pas ) les receveurs peuvent attendre jusqu'à 4 ans pour être transplantés , c'est dire combien de décès auront lieu pendant cette période .

Quant aux dons du sang ,si je prend en référence la croix rouge , les besoins sont en constante augmentation et le seront d’avantage dans les années à venir .

Quant au don de cellules souche le manque est encore bien plus important puisque la probabilité de trouver un donneur compatible est très limitée.

Qui plus est , la limite d’âge du donneur étant très stricte , la liste doit en être régulièrement renouvelée ce qui raréfie d'avantage encore les possibilités de greffe dans un laps de temps réduit .

Ce qui n'implique pas pour autant de ne pas être précautionneux , je vous l'accorde , cependant , au risque de me répéter , il suffirait de consentir à au moins faire passer les examens requis afin de s'assurer que le don soit de parfaite qualité .

Le problème ne réside pas dans l'orientation sexuelle mais dans le nombre des partenaires, un hétéro qui couche à tout vent sans protection est beaucoup plus dangereux qu'un homo dans une relation stable.

+1

Force est de constater qu'à partir du moment où l'on est hétéro' la crédibilité penche dans la balance , à savoir pourtant qu'étant donné que le dossier se monte aussi sur ce que révèle le futur donneur , il n'y a aucun moyen de savoir avec certitude quelle est sa vie sexuelle .

A moins de tenir un bulletin de ses coucheries ...

C'est particulièrement con de pratiquer l'interdiction systématique des homosexuel de donné leurs sang ou leurs organe au jour où l'on est capable de de vérifier d'une manière assez fiable les taux d'infection des individus au VIH et au maladie transmissible par les transfusion et qu'on est en pénurie d'organe et de sang constante.

Cette interdiction date de l'époque où on associait VIH avec homosexualité et que l'on ne me dise pas le contraire ou on associait aussi homosexualité avec VIH. Caché derrière un fait scientifique on inverse facilement les liens de causalité. Pour sombré dans une discrimination légitimé par des fait scientifique par le biais de la rhétorique.

Et on peut y croire c'est de l'homophobie de bonne fois.

La limite est très claire mais très mince entre précaution réelle et homophobie avec la nuance du "j'm'en fout" qui fait qu'une législation ne bouge pas.

La population homosexuel occidental est plus touché par le sida que les hétéros. Ceci dit comme à fait remarquer encéphale sur les test médicaux le risque 0 n'existe pas.

Ça s'applique aussi au population hétérosexuel,si on applique toujours le principe de précaution dont parle encéphale on ne prend le sang que des jeunes fille vierge issue d'un mariage puritain.

+1

Modifié par SAVANNA

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Zarathoustra2 Membre 8 656 messages
Surhomme Nietzschéen‚ 42ans
Posté(e)

On peut se demander si c'est réellement la sécurité des patients ou si c'est simplement vouloir ''foutre les nerfs'' au homophobes qui intéresserait certains intervenant.

:plus:

La motivation me semble purement idéologique, pour ne pas dire religieuse.

Car, in fine, les homosexuels ne subissent en réalité aucun préjudice dans ce cas de figure. Ce n'est pas comme si un droit leur était refusé.

Je m'étonne aussi que la question ne se pose QUE pour les homosexuels et pas pour les autres groupes qui sont interdits. En quoi les homosexuels se distinguent-ils des autres groupes ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Zarathoustra2 Membre 8 656 messages
Surhomme Nietzschéen‚ 42ans
Posté(e)

Cette interdiction date de l'époque où on associait VIH avec homosexualité

Il existe encore un lien fort entre les deux, et ce lien n'est pas près de s'éteindre.

Je vous invite à lire cet article du magazine Têtu : Sida: prévisions pessimistes pour les homosexuels dans les pays riches.

Caché derrière un fait scientifique on inverse facilement les liens de causalité.

Personne n'osera dire que c'est parce qu'on a le sida qu'on devient homosexuel.

Il n'y a ici pas de risque d'inversion de la causalité. :sleep:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Encéphale Membre 4 473 messages
Forumeur alchimiste‚ 104ans
Posté(e)

La population homosexuel occidental est plus touché par le sida que les hétéros. Ceci dit comme à fait remarquer encéphale sur les test médicaux le risque 0 n'existe pas.

Ça s'applique aussi au population hétérosexuel,si on applique toujours le principe de précaution dont parle encéphale on ne prend le sang que des jeunes fille vierge issue d'un mariage puritain.

Je redonne les chiffres apporté : "En France, entre 12 et 18% des homosexuels masculins seraient contaminés par le VIH, contre 0,1% des hétérosexuels, selon les experts. '' , les tests n'étant pas fiable à 100% ouvrir le dons du sang à une population présentant un risque 100 fois plus élevé que la normal ne ferait que dégrader la qualité du sang. Inutile de tomber dans des exemples iréalistes, l'idéal serait effectivement de n'avoir que des jeunes filles vierges issue d'un mariage puritain mais il est évident que cela est impossible.

Je m'étonne aussi que la question ne se pose QUE pour les homosexuels et pas pour les autres groupes qui sont interdits. En quoi les homosexuels se distinguent-ils des autres groupes ?

Oui cela est étonnant, seul la discrimination envers les homosexuels suscite une levé de bouclier, y aurait-t-il une hiérarchisation des discriminations ? Des discriminations plus ''mal'' que d'autre ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Zarathoustra2 Membre 8 656 messages
Surhomme Nietzschéen‚ 42ans
Posté(e)

Bonjour, je suis un peu surprise de cet article. Que la personne soit hétéro ou homosexuelle, un médecin fait des analyses pour savoir si risque ou pas. A partir de là, je ne comprends pas que l'on interdit juste parce que la personne est homo.

Il n'existe pas de teste efficace à 100% qui permette de détecter le sida.

Pire, les nouveaux contaminés sont indétectables. C'est la phase de séro-conversion, cette phase dure un mois et demi approximativement.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Fafaluna Membre 7 395 messages
Aux grands mots les grands remèdes‚
Posté(e)

Cette interdiction date de l'époque où on associait VIH avec homosexualité

Il existe encore un lien fort entre les deux, et ce lien n'est pas près de s'éteindre.

Je vous invite à lire cet article du magazine Têtu : Sida: prévisions pessimistes pour les homosexuels dans les pays riches.

Caché derrière un fait scientifique on inverse facilement les liens de causalité.

Personne n'osera dire que c'est parce qu'on a le sida qu'on devient homosexuel.

Il n'y a ici pas de risque d'inversion de la causalité. :sleep:

Euh, si vous parliez de choses que vous connaissez histoire d'éviter de dire des anneries? Le lien entre homosexualité et VIH est obsolète. Ce n'est pas en balançant des chiffres qui ne veulent rien dire que cela va changer quelque chose.

Modifié par Fafaluna
  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Javade Membre 1 381 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Quant on se rend compte du nombre de personnes qui décèdent, faute de de donneurs compatibles, je trouve assez lamentable de catégoriser les potentiels donneurs sous des critères aussi absurdes.

J'imagine bien, le réfractaire à ce genre de don, refuser un don qui lui sauverait la vie... :D

  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant