athéisme

Invité cthulhu
Invité cthulhu Invités 0 message
Posté(e)
Ai-je dit cela ? Non ?

Ben alors...

Non mais je pose toutefois la questions.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Gaelic Membre 321 messages
Forumeur survitaminé‚ 54ans
Posté(e)

Et t'as bien raison chéri.

:smile2: Si jamais tu trouves un quidam qui peut savoir et répondre à ce qui se serait passé si l'histoire avait été toute autre, tu me le présentes. Ca m'intéresse de photographier ce phénomène de la nature...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Dim-Mcbo Membre 44 messages
Forumeur balbutiant‚ 25ans
Posté(e)

Je suis athée et je respect toute religion lorsque cette religion s'acquitte ces principes:

1. Si cette religion n'attente pas contre les droits humains de quelque personne.

2. Si cette religion n'est pas impossé à quelqu'un.

3. Si cette religion n'attente pas et ne freine pas l'avance de la science.

4. Si cette religion n'interfére pas avec affaire du état oú la repúblique.

Si une religion s'acquitte cs principes básiques je pense que elle doit être respecté et preservée.

Si une religion attente contre tout ça je serai le prémier en le dire et protester fervantement!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
procella Membre 8 messages
Baby Forumeur‚ 24ans
Posté(e)

La religion a certes provoquée des guerres, mais elle démontre là une puissance qui peut servir les hommes de façon positive. Après tout elle a longtemps guidé les peuples en des époques où les concepts de déontologie et d'humanité n'existaient pas, ou alors sous formes encore embryonnaire. Les leçons qu'elle transmettait permettait de leur mettre une bride au cou et de leur donner des Principes avec un grand P. Bien sûr aujourd'hui nous avons évolué (ah bon?), mais à l'époque l'absence de religion et de principes moraux auraient entraîné des bacchanales et des cruautés autrement plus grandes que celle qui ont parcouru l'Histoire; il y a eut des guerres, d'accord, mais dans le fond chaque individu est doté de sens moral, et je pense qu'il ne faut pas confondre individus et peuples. Les affaires d'Etat et l'attitude de tout un chacun ont quand même entre eux tout un univers!

Et puis l'abolition de l'esclavage doit bien quelquechose à la religion, aux principes humains!

Ce n'est peut-être pas très clair mais tout ça pour dire que la(les) religion(s) n'a pas que des points noirs, au contraire : sans elle nous ne serions pas tels que l'Histoire nous connaît à présent (et nous ne sommes pas si mal! :smile2: ).

Donc effectivement on ne peut se montrer catégoriques sur les avantages ou les inconvénients d'une religion. Cela dit quel que soit le pourcentage de l'un et de l'autre, le Respect reste une notion absolue et universelle. Pour moi, sans s'en faire une fierté, on peut tout à fait se dire athée sans se montrer irrespectueux des croyants, lesquels ne constituent pas une secte intolérante mais sont capables de discussions avec les non-croyants du moins s'ils veulent bien appliquer leurs propres principes religieux!...(dsl de répéter tt le temps "principe").

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
metal guru Membre+ 21 669 messages
Forumeur alchimiste +++‚ 21ans
Posté(e)
La religion a certes provoquée des guerres, mais elle démontre là une puissance qui peut servir les hommes de façon positive. Après tout elle a longtemps guidé les peuples en des époques où les concepts de déontologie et d'humanité n'existaient pas, ou alors sous formes encore embryonnaire. Les leçons qu'elle transmettait permettait de leur mettre une bride au cou et de leur donner des Principes avec un grand P. Bien sûr aujourd'hui nous avons évolué (ah bon?), mais à l'époque l'absence de religion et de principes moraux auraient entraîné des bacchanales et des cruautés autrement plus grandes que celle qui ont parcouru l'Histoire;

On ne peut pas savoir ce qu'il serait advenu de l'humanité sans la religion, peut être a t-elle comme tu le dis permis d'éviter certains excès ou peut être à l'inverse a t-elle ralenti la progression philosophique et humaniste de la société au point de rendre des populations peureuses ou envieuses, ça on ne le saura jamais :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité cthulhu
Invité cthulhu Invités 0 message
Posté(e)

Accusé la religion d'être LE grand responsable des pires atrocités de notre histoire est autant une forme d'excuse... déresponsabilisé l'homme en quelque sorte. En sachant que si cette religion n'avais pas servi de réceptacle, autre choses sans serait charger. La politique par exemple.

Modifié par cthulhu

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
usagi Membre+ 240 977 messages
E-mage‚ 69ans
Posté(e)

:smile2: argument non recevables , l'absence de religion n'empêche pas les homme de penser (c'est même le contraire) et dans n'importe quelle société on est capable d'avoir des règles de conduites pour éviter les débordements , penser que sans les "lois divine" les gens passeraient leur temps a baiser et s'entre-tuer dénote la bêtise de la plupart des croyants ;) ne fait pas a autrui ce que tu n'aimerais pas que l'on te fasse , est compris par tout le monde sans avoir besoin d'un Grand Barbu caché derrière les nuages avec un martinet ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité cthulhu
Invité cthulhu Invités 0 message
Posté(e)

Mon argument?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
usagi Membre+ 240 977 messages
E-mage‚ 69ans
Posté(e)

:smile2: non celui de Procella , j'aurais du preciser ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Gaelic Membre 321 messages
Forumeur survitaminé‚ 54ans
Posté(e)

En phase. On ne peut pas réécrire l'histoire autrement que par des spéculations.

;) Par contre, on peut dans le présent évacuer quelques idées reçues et maximes pour le moins équivoques, glorifiant les religions. Voir ci-dessous :

La religion a certes provoquée des guerres, mais elle démontre là une puissance qui peut servir les hommes de façon positive. Après tout elle a longtemps guidé les peuples en des époques où les concepts de déontologie et d'humanité n'existaient pas, ou alors sous formes encore embryonnaire. Les leçons qu'elle transmettait permettait de leur mettre une bride au cou et de leur donner des Principes avec un grand P. Bien sûr aujourd'hui nous avons évolué (ah bon?), mais à l'époque l'absence de religion et de principes moraux auraient entraîné des bacchanales et des cruautés autrement plus grandes que celle qui ont parcouru l'Histoire; il y a eut des guerres, d'accord, mais dans le fond chaque individu est doté de sens moral, et je pense qu'il ne faut pas confondre individus et peuples. Les affaires d'Etat et l'attitude de tout un chacun ont quand même entre eux tout un univers!

Et puis l'abolition de l'esclavage doit bien quelque chose à la religion, aux principes humains!

Ce n'est peut-être pas très clair mais tout ça pour dire que la(les) religion(s) n'a pas que des points noirs, au contraire : sans elle nous ne serions pas tels que l'histoire nous connaît à présent (et nous ne sommes pas si mal! ;) ).

Donc effectivement on ne peut se montrer catégoriques sur les avantages ou les inconvénients d'une religion. Cela dit quel que soit le pourcentage de l'un et de l'autre, le Respect reste une notion absolue et universelle. Pour moi, sans s'en faire une fierté, on peut tout à fait se dire athée sans se montrer irrespectueux des croyants, lesquels ne constituent pas une secte intolérante mais sont capables de discussions avec les non-croyants du moins s'ils veulent bien appliquer leurs propres principes religieux!...(dsl de répéter tt le temps "principe").

Permets-moi de m'insurger contre cette récupération de l'évolution civique humaine, l'évolution vers l'égalité par ex. par les religions. Leur dada a de tout temps été de s'approprier abusivement les choses à leur convenance et intérêt, même les mots parfois (= sacré, éthique, morale par ex.).

L'abolition de l'esclavage par ex. doit moins "à la religion" qu'à toute une évolution d'idées progressistes, ayant abouti en abolition.

L'ancien testament est un recueil absolument esclavagiste, autant si ce n'est plus que le coran. Tous les deux émettent des règles de gestion de l'esclave, comme le business et marchandise qu'il était. Quant au nouveau testament, il n'est en rien abolitionniste non plus. L'abolition (de l'esclavage) n'est en rien un concept chrétien, ni israélite, ni muslim... pas plus que l'abolition de la peine capitale.

L'abolition de l'esclavage p.e. (puisque tu en parles) s'est faite assez progressivement, avec des crêtes de simultanéité aux alentours de l'époque des lumières, par des non religieux et - c'est vrai - quelques religieux dans le mouvement (mais heureusement bon dieu !). Mais les religions "pseudo-monothéistes" n'ont guère à voir là-dedans directement.

Le principal objectif au christianisme étant la vie dans l'au-delà, la rédemption par le pardon et le sacrifice du dit Jésus, et non pas la vie sur terre (même la notion d'amour dans le christianisme n'est pas universelle mais orientée) : "Rends à César ce qui appartient à César" est la phrase qui implicitement donne aux Chrétiens la directive de se soumettre aux lois humaines et de ne pas s'en mêler, car eux appartiennent à dieu (sont esclaves et serviteurs de dieu en quelque sorte). Rien d'abolitionniste dans les évangiles. Tu peux chercher à la loupe...

Avaler que les religions ont eu été un progrès, je n'en crois rien : le judaïsme a intégré plus ou moins les idées et avancées de son environnement culturel : lorsque dieu a, p.e. empêché Abraham de commettre l'holocauste sur son fils "unique" (il en avait eu un autre, l'aîné en fait, qu'il avait chassé...), c'est simplement le reflet de l'abandon du sacrifice humain dans la région déjà amorcé et répandu, et non pas une avancée apportée par la religion israélite.

Au Moyen-âge, idem, les religions ont été un plombage rétrograde. Et comme aujourd'hui : les religions sont à la traîne des avancées civiques et philosophiques, médiatisées en lois et droits plus égalitaires...

Comme les monothéismes ont un substrat livresque, elles s'adaptent avec retard et résistance à leurs époques, tout en les plombant par le dogme inaliénable car divin... pou alors elles se mettent +/- à jour, en adéquation avec les sociétés, question de survie pour le clergé, par l'interprétation et réinterprétation des écritures. Ou tout simplement par l'abandon des lois religieuses les plus inapplicables (quoique avec les fondamentalistes, boarf).

M'enfin, le mythe des religions qui auraient apporté la morale et l'éthique, faut un peu arrêter ce cirque et intox : relis l'ancien testament, si tu y vois la moindre trace d'éthique, tu me fais signe. C'est le bouquin le plus horripilant et immoral qui soit.

Le père putatif de l'islam et du christianisme tout de même... A côté de lui (de l'ancien testament), les bêtises et appels à la guerre clairs et nets du coran ont l'air de susucres de bisounours.

Donc effectivement on ne peut se montrer catégoriques sur les avantages ou les inconvénients d'une religion. Cela dit quel que soit le pourcentage de l'un et de l'autre, le Respect reste une notion absolue et universelle. Pour moi, sans s'en faire une fierté, on peut tout à fait se dire athée sans se montrer irrespectueux des croyants, lesquels ne constituent pas une secte intolérante mais sont capables de discussions avec les non-croyants du moins s'ils veulent bien appliquer leurs propres principes religieux!...(dsl de répéter tt le temps "principe").

Désolée chérie, mais le respect imposé n'est pas une notion universelle sinon une mutilation du droit à liberté d'expression. C'est la notion de réciprocité de droits que tu dois assimiler : tu as le droit de prétendre que j'irai en enfer comme j'ai le droit légitime de me moquer de tes niaiseries.

Le respect et la défense de ton droit d'expression de ton amour envers ta religion, oui ! De même que mon droit à me rire de ta religion, et respectivement le tien de te rire de mon incroyance, oui ! Ce sont des libertés et des droits, le respect n'est même pas dans la législation, ni pénale ni civique.

D'ailleurs, respecter une idée que l'on ne partage pas ça n'a aucun sens. Ce sont les personnes, leur vie et leurs droits (les nôtres) que l'on doit respecter - ou plutôt préserver et/ou défendre, et donc leur droit à leur liberté de conscience.

Pas tout mélanger comme le font certains intégristes, qui cherchent à pénaliser les caricatures, sous le prétexte fallacieux de ce "respect" imposé, si équivoque, hein ! :smile2:

Modifié par Gaelic

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
usagi Membre+ 240 977 messages
E-mage‚ 69ans
Posté(e)
;) non seulement le christianisme n'est absolument pour rien dans l'abolition de l'esclavage , au contraire l'Eglise avait donnée sont accord a la traite des noirs , en la justifiant par l'histoire de Cham (fils maudit par Noe) qui disait on était l'ancêtre des africains :smile2:
Modifié par usagi

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
nissard Membre 4 415 messages
Forumeur alchimiste‚ 30ans
Posté(e)

l'esclavage est plus compliqué la controverse de valiadolide était justement pour arété l'esclavage des indiens et a débouché sur un esclavage des noirs

si vous la lisez vous pourez constaté que les préssions exercés par les marchand était réel n'oublions aps que a cette époque l'économie des colonies ce reposait sur l'esclavage il a fallut atendre que le nouveau monde est une industrie suffisamment développé dans le nord pour que l'esclavage soit abolie

l'esclave n'avait rien de religieux c'était une histoire de gros sous et quand une parti de l'église a voulut libéré un peuple de l'esclavage on c'est arrangé pour en mettre un autre a sa place

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
cheuwing Membre 7 569 messages
Forumeur alchimiste‚ 34ans
Posté(e)
Au Moyen-âge, idem, les religions ont été un plombage rétrograde.

je tiens a preciser que contrairement aux idees recues, l epoque dite moderne (16-18e siecle) est plus retrogade en matiere de religion que le moyen age notamment en terre chretienne, car soumis a un concurrent serieux : les protestants, et aux souverains qui voulaient de plus en plus se soustraire a Rome

En parlant de protestants, en france beaucoup de lutheriens ont permis le developpement de l alphabetisation, et ainsi a entraine une emulation du cote catholique.

Et a l epoque des lumieres, les athees etaient tres infimes, donc par exemple l abolition de l esclavage est quand meme du a des croyants sous influence religieuse et republicaine mais ils arrivaient a faire le distinguo, rien que Lincoln en est le parfait exemple

De meme beaucoup de religieux d apres revolution ont appliques ces preceptes

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
cheuwing Membre 7 569 messages
Forumeur alchimiste‚ 34ans
Posté(e)
les croyants sont et restent les plus gros massacreurs de l'histoire de l'humanmité, loin devant les autres,

la tu t avance un peu vite car rien que les 2 guerres mondiales, les guerres antiques, guerre de 100 ans, guerre en europe du 15e au 20 e ont surement fait plus de mort

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Gaelic Membre 321 messages
Forumeur survitaminé‚ 54ans
Posté(e)

Nissard, si tu mettais une casquette ça t'aiderait peut-être à suivre le fil des discussions.

La question de l'esclavage a été abordée pour réfuter une idée émise plus haut "que le christianisme ou les religions auraient été les abolitionnistes de l'esclavage", ce qui est faux. Et que d'ailleurs tu confirmes toi-même. Faux et aussi, comme le rappelle Usagi, les religions ont été des complices de cet esclavage, rien qu'en l'intégrant dans les "lois de dieu". On n'était pas en train de refaire l'histoire complexe de l'esclavage et ses multiples facteurs. Bref. Mais libre à toi d'ôuvrir un topic à ce sujet.

Chewing : Je tiens a preciser que contrairement aux idees recues, l epoque dite moderne (16-18e siecle) est plus retrogade en matiere de religion que le moyen age notamment en terre chretienne, car soumis a un concurrent serieux : les protestants, et aux souverains qui voulaient de plus en plus se soustraire a Rome

En parlant de protestants, en france beaucoup de lutheriens ont permis le developpement de l alphabetisation, et ainsi a entraine une emulation du cote catholique. Et a l epoque des lumieres, les athees etaient tres infimes, donc par exemple l abolition de l esclavage est quand meme du a des croyants sous influence religieuse et republicaine mais ils arrivaient a faire le distinguo, rien que Lincoln en est le parfait exemple. De meme beaucoup de religieux d apres revolution ont appliques ces preceptes

Oui, c'est un point de vue qui se discute. Tu me permettras de ne pas jouer aux podiums sur quelle tranche historique de la chrétienté a été la pire ou la moins pire. Ca ne m'intéresse pas trop les hiérarchisations de ce genre, pas plus qu'interreligions.

Néanmoins, je suis en phase que, lorsque vers le XV et XVIe s - époque de Luther puis Calvin, c'est en pleine inquisition catho, ils (les protestants de la réforme) n'ont pas fait mieux en terre non catho que les cathos. En matière de recul et intégrisme, en matière de terreur sur l'hérétique.

Calvin a fait sombrer "sa" cité et environnements directs, puis par son influence dans toute la terre protestante qui a suivi le pas, dans l'âge des ténèbres le plus épais et puritain, ce par une rigueur fondamentaliste intégriste des pires qui soit.

Il a aussi relancé, comme son "confrère Luther", une chasse aux sorcières et aux hérétiques des plus épouvantables. Se prévalant de paroles de la bible qui, justement, proposent de brûler les sorcières par le feu. ...

Oui pour l'alphabétisation, c'est fort possible, ainsi que d'autres points positifs (heureusement qu'il y en a quelques-uns, hein) - mais je ne vois pas le lien avec l'abolition de l'esclavage...

Puis dans ton post tu sautes ensuite directement à l'époque des lumières, puis à Lincoln, on ne sait plus trop où tu vas... Ni le rapport direct avec l'abolition.

Néanmoins - pour la France du moins - un curé révolutionnaire catho et non pas protestant, fut un de principaux initiateurs du texte et projet ayant abouti en abolition peu après la révolution. Mais lui, tout comme le dominicain las Casas pour les amérindiens des Caraïbes bien avant, le fit de sa propre initiative, à l'encontre du moins au début de la puissante église et clergé si amie du pouvoir, de leurs possessions, et de leurs intérêts financiers.

Ces idéaux abolitionnistes étaient la finalité d'un processus mental d'idées progressistes et égalitaristes, partagé par des gens de différents milieux, dont la religion et l'église ne peut en aucun cas s'approprier.

Il faudrait savoir ici si les intervenants distinguent les actions de membres du clergé, de noin religieux (qu'ils soient athées ou nés sous X n'est pas vraiment capital) ou parfois du clergé eux-mêmes, de la religion... ;)

Pas plus le protestantisme que d'autres confessions chrétiennes. Des gens qui, ensemble, peu importe leur "philosophie", ont fini par aboutir. Les ecclésiastiques avant cela, ont plutôt, variable selon les époques et régions, sanctifié esclavage et traite d'esclaves, en toute modestie et vérité chrétienne, hein !

Chewing : De meme beaucoup de religieux d apres revolution ont appliques ces preceptes

Dis donc, en république, les religieux sont eux aussi censés être sous les lois du pays, hein ! ;) Il n'y a pas de quoi les féliciter...

Chewing : la tu t avance un peu vite car rien que les 2 guerres mondiales, les guerres antiques, guerre de 100 ans, guerre en europe du 15e au 20 e ont surement fait plus de mort

Euh je te demande pardon mais dans cette discussion, lorsque j'ai commencé à m'en mêler, il s'agissait de petits décomptes amusants entre << morts par faute d'athées>> versus << morts par faute de croyants >> auxquels vous jouiez ensemble. Or si tu tiens vraiment à poursuivre ce petit jeu débile, je t'informe qu'à mes yeux Hitler était bel et bien un bien catholique, se revendiquant de sa religion catholique, qu'il n'a jamais reniée, et n'avait rien d'un athée. Dans ses écrits, la référence à la Providence en majuscule, était dans toutes les pages... A ma connaissance, il n'a jamais laissé entendre qu'il était athée. Par ailleurs, l'arrmée du IIIe reich n'était pas une armée d'athées.

Je ne mets pas pour autant les cathos dans le panier des nazis, alors évite de mettre les nazis dans le panier des z'athées, ce serait sympa car ça ne tient pas debout une seconde.

Quant aux autres guéguerres dont tu parles, si tu vois là-dedans des z'athées en majorité, tu m'en toucheras mot et m'expliqueras comment tu fais le décompte.

Bah, ce petit jeu débile, j'y souscris un moment pour le plaisir de vous faire mettre le nez dans le ridicule de vos décomptes et comparaisons. :smile2: Ce n'est pas moi qui l'avais commencé, mais je le poursuis avec plaisir (si vous y tenez) car à ce petit jeu d'opposition artificielle, les croyants versus incroyants n'en sortent certainement pas gagnants. D'autant plus que durant des millénaires, il est bien peu de gens s'affichant incroyants.

Modifié par Gaelic

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
cheuwing Membre 7 569 messages
Forumeur alchimiste‚ 34ans
Posté(e)
Euh je te demande pardon mais dans cette discussion, lorsque j'ai commencé à m'en mêler, il s'agissait de petits décomptes amusants entre << morts par faute d'athées>> versus << morts par faute de croyants >> auxquels vous jouiez ensemble. Or si tu tiens vraiment à poursuivre ce petit jeu débile, je t'informe qu'à mes yeux Hitler était bel et bien un bien catholique, se revendiquant de sa religion catholique, qu'il n'a jamais reniée, et n'avait rien d'un athée. Dans ses écrits, la référence à la Providence en majuscule, était dans toutes les pages... A ma connaissance, il n'a jamais laissé entendre qu'il était athée. Par ailleurs, l'arrmée du IIIe reich n'était pas une armée d'athées.

Je ne mets pas pour autant les cathos dans le panier des nazis, alors évite de mettre les nazis dans le panier des z'athées, ce serait sympa car ça ne tient pas debout une seconde.

Quant aux autres guéguerres dont tu parles, si tu vois là-dedans des z'athées en majorité, tu m'en toucheras mot et m'expliqueras comment tu fais le décompte.

Bah, ce petit jeu débile, j'y souscris un moment pour le plaisir de vous faire mettre le nez dans le ridicule de vos décomptes et comparaisons. :smile2: Ce n'est pas moi qui l'avais commencé, mais je le poursuis avec plaisir (si vous y tenez) car à ce petit jeu d'opposition artificielle, les croyants versus incroyants n'en sortent certainement pas gagnants. D'autant plus que durant des millénaires, il est bien peu de gens s'affichant incroyants.

deja on commence a baisser d un ton car je n etais pas agressif envers toi sur ton post, je ne fais pas partis des croyants donc evite les generalites avec ton "vous"

de meme c est toi qui a mis en avance que les croyants ont fait plus de mort, donc le jeu du decompte tu en es l initiatrice

Oui il y avait des croyants en majorite qui ont fais la guerre (ta phrase soulignee) donc on peut autant en affirme qu il en est de meme pour l abolition de l esclavage ou on a une majorite de croyants qui l ont decide sans pour autant que le motif ne soit religieux

Modifié par cheuwing

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Gaelic Membre 321 messages
Forumeur survitaminé‚ 54ans
Posté(e)

Je te laisse l'entière liberté de fantasmer tout seul sur mon ton et/ou mon supposé énervement.

:smile2: Vous = ceux qui jouiez au petit jeu des décomptes de morts... Dont toi-même. Et non pas "vous = les croyants ou vous = z'athées.

(M'en fous que tu sois croyant ou pas, je ne discrimine pas les gens)

;) La question traitée ici sur l'abolition de l'esclavage n'est pas << les croyants ou incroyants >> , mais les religions (cf idées religieuses) ont-elles été la source de l'abolition ou pas, répondant à une autre intervenante...

;) Le petit jeu "croyants versus incroyants ont commis moins de massacres et patata" , c'était une discussion précédente, que tu as mélangée avec la seconde, en un fatras indépêtrable (voir ton post ci-dessus).

;) Et permets-moi de te corriger encore, mais sans jouer à "c'est pas moi c'est toi" c'est pourtant bien toi qui étais en train de baragouiner sur les morts des uns versus ceux commis par d'autres avec Nissard - si si, remonte le fil, je te cite :

ainsi que les bouddhistes, les musulmans et le falun gong

meme si je ne suis pas croyant, sur l exemple de la chine tu es loin d avoir tords

tu as bien du courage d essayer d argumenter face a cette personne

je tiens a preciser que le mouvement athee est plutot recent et que c est normal pour l instant qu il n en soit pas pris aux religions mais cette exemple de la chine montre que ca change. Donc pour quelqu un qui fait de l histoire, il y a tres peu de pertinence et d analyse

... Ce par l'exemple du gouvernement chinois, que tu semblais assimiler au "mouvement athée* (c'est quoi que ce machin déjà ?). D'où ma première intervention sur ces ridiciules comparaisons et amalgames. Où déjà tu assimilais athées (ou mouvement athée selon tes dires... arf) à ces attaques et abus de pouvoir contre des minorités, par le régime chinois.

Bref, tu m'excuseras encore d'être si pointilleux et vindicatif, mais j'ai encore l'esprit assez frais pour pouvoir suivre clairement le fil de deux discussions différentes sans tout mélanger. Sans rancune.

Modifié par Gaelic

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
nissard Membre 4 415 messages
Forumeur alchimiste‚ 30ans
Posté(e)

ba non justement je suis pas d'accord avec toi gaelic la religion a essayé d'abolir l'esclavage mais la société qui c'était créé dans le nouveau monde à contourné le problème a chaque foi

de plus a Rome l'institution qui a abolit l'esclavage c'était les chrétiens idem en gaule et dans toute l'Europe

donc oui je suis trés clairemetn en opposition avec toi parce que pour le coup je tes cité un exemple on a des prueves que l'esclavage a été abolie par des religieux et que ce sont les propriétaires terriens dans le nouveau monde qui s'y opposait

donc non pour le cout je suis pas d'accord et sa sert a rien de dire que je comprend pas le débat je dit juste que je suis pas d'accord

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Lapinkiller Membre 10 109 messages
Le Dieu Lapin‚ 29ans
Posté(e)

la religion est un esclavigiste aussi...

obligé les gens à ne pas manger telle viande, leur faire peur en leur parlant de l'enfer etc...

désolé mais pour moi c'est presque pire que le vrai esclavage...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Laguardia Membre 6 639 messages
Inside‚
Posté(e)

absolument d'accord, c'est faire peur pour éviter que les gens se prennent en charge et réfléchissent par eux-mêmes

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant