Le peuple de Lili_greycat - totem du chat


Ocytocine Membre+ 17 768 messages
Forumeur alchimiste‚ 45ans
Posté(e)

rappel des règles du jeu

autres joueurs:

le peuple de Mavole - totem du serpent

le peuple de Lobotomie_ - totem du cormoran

le peuple de Belizarius - totem du castor

le peuple de beautifulmonster - totem du scorpion

la civilisation Choelopus - totem de l'Aï

le peuple de Sainte Catherine - totem de l'éléphant

le peuple de Kégéruniku - totem du loup

________________________________________________________________________________

Malgré le lever du soleil, la tribu reste endormie. Elle ne s'éveille qu'en début d'après-midi quand la lumière force la vie à battre son plein. Il est impur de se lever avec le soleil car il est l'ennemi de la lune, et les habitants du village qui sont réveillés plus tôt à cause des animaux ont la consigne de garder les yeux fermés et prier pendant la lutte entre le soleil et la lune jusqu'à la défaite malheureusement immuable de cette dernière. Les prêtres du culte de l'astre divin ont beau dessiner les symboles sacrés avec application, pratiquer le jeune rituel et psalmodier toute la nuit, rien n'y fait, la lune se retire aux yeux des hommes dans la journée, et si le soleil implacable ne dardait pas ses rayons au zénith, la tribu dormirait aussi juqu'à l'apparition de la déesse.

La tribu vénère plusieurs dieux, mais nul ne pourrait prendre la place prééminente de la lune, qui influe sur les marées, les cultures, la reproduction. Grâce à elle, les femmes ont une place de premier plan : n'ont-elles pas un cycle analogue ? L'astre est le repère visible, puissant et rassurant de la tribu la nuit, sa clarté lactée répandant sa douce influence sur les esprits.

Le grand-père de Kro-rec prétend malicieusement que bien des hommes révèrent en cachette le soleil, qui réchauffe les membres et donne le feu sans lequel la tribu ne pourrait survivre. Kro-rec le regarde avec des yeux ronds car c'est un péché d'évoquer les qualités du soleil. Mais il est vrai que le grand-père est quelqu'un et qu'on lui pardonne ses irrévérences. Pire encore, il murmure qu'au lieu de se battre ces deux dieux s'enlacent et ont une relation charnelle jusqu'à ce que, repus, ils se séparent jusqu'à la prochaine étreinte. Le garçon aime tout particulièrement que le vieil homme lui raconte les légendes de la tribu, l'histoire du village et les voyages qu'il a entrepris jusqu'à la mer. Toute construction au sud, là où le soleil est le plus ardent, étant impure personne n'a jamais osé s'établir plus loin, les voyages étant le rite de passage des jeunes gens. Dans quelques temps ce sera d'ailleurs le cas de Kro-rec, qui rêve de surpasser le grand père, un aventurier qui ne s'est pas contenté du rite, mais est reparti plus tard découvrir le monde pendant deux années. Tout voyage est une épreuve, non seulement en raison des risques encourus, mais aussi parce qu'il n'y a plus l'abri des cabanes sous la morsure du soleil. Le peuple vit la nuit où il voit avec une grande facilité sans éclairage, les pupilles se dilatant pour capter toute parcelle de lumière : étoile, feu, ver luisant et bien sûr, la lune-mère.

Le grand-père est rentré par miracle, mais a payé le prix fort pour sa curiosité: il a perdu la vue.

Lune sourit à la vue de l'enfant qui écoute religieusement le vieil homme et caresse distraitement la petite boule de poils qu'elle va envoyer à Kro-rec pour son passage à l'âge adulte. Elle capte le regard de Soleil posé sur elle et lui explique son sourire: " Ce vieil homme a appris beaucoup de choses et profite de la curiosité de son petit-fils pour transmettre son savoir... mais il lui instille aussi l'envie de découverte et le petit est trop jeune. " Soleil lui caresse la joue et répond: " C'est bien ce qui t'amuse. En fait, tu es impatiente que le garçon parte à l'aventure, avoue-le." Lune ne rétorque rien et rougit.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Ocytocine Membre+ 17 768 messages
Forumeur alchimiste‚ 45ans
Posté(e)

La nuit tombe tôt sur le village. Le peuple au totem chat a construit ses huttes dans les arbres de la forêt, à l'abri des animaux et de la lumière du soleil, mais se réunit la nuit à l'orée du bois dans un espace collectif. Dans le flan d'une colline, les hommes ont creusé un abri sacré où les prêtres s'occupent du culte de la lune et des autres dieux. Devant l'entrée est édifié un porche de pierre gravé du chat, symbole de la tribu pour ses capacités nyctalopes. Le peuple vit de la chasse et de la cueillette, mais teste depuis peu la culture de potère, un tubercule qui, à la cuisson, produit une pâte un peu farineuse mais extrêmement nourrissante. Ce sont les enfants qui sont chargés de l'entretien de ce potager pour leur enseigner le sens des responsabilités. Les adultes, hommes et femmes, chassent la nuit et se retrouvent, le soir et avant l'aube pour les repas pris avec tout le village. Au réveil, chaque famille mange dans sa hutte et nettoie, ne quittant son refuge qu'en toute fin d'après-midi.

Dans le temple, les prêtres dessinent sur des panneaux faits de peaux tannées des symboles sacrés pour s'attirer les bonnes faveurs des dieux. Le sommet de la grotte est percé d'un trou où la clarté de la lune s'enfonce dans l'espace sacré. Le chat est le seul animal qui s'approche sans peur des habitants. Il est interdit de le chasser, le manger et d'utiliser sa fourrure.

L'hiver est long et neigeux, mais heureusement la région est giboyeuse et la tribu s'est parfaitement adaptée. La fourrure du lycours est particulièrement recherchée tant elle est épaisse et chaude. La tribu évite de chasser les jeunes de cette espèce pour récupérer plus de viande et de peau de cet animal mesurant deux hommes au garrot.

Kro-rec a l'âge d'accompagner les chasseurs pour apprendre les techniques de ses aînés. Il porte une dent de lycours en pendentif pour marquer sa masculinité, les filles portant quant à elles une écaille de pintatue, un animal plus inoffensif, mais à la magnifique carapace aux reflets vert et or.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ocytocine Membre+ 17 768 messages
Forumeur alchimiste‚ 45ans
Posté(e)

Lune a délaissé son ouvrage. Aujourd'hui est un jour important pour son petit peuple-chat. c'est un jour de cérémonie pour les adolescents qui passent le rite de passage à l'âge adulte. Elle observe les prêtres faire entrer la tribu dans le temple où attendent déjà fille et garçons, debout et immobiles.

Kro-rec, comme les autres, a reçu un chaton sevré douze mois plus tôt. Pendant que son petit compagnon grandissait, il a dû apprendre tout ce qui fera de lui un homme. Il a commencé à accompagner les chasseurs, il a aidé à construire une cabane, il a partagé les rites de la nouvelle lune, et bien d'autres choses encore, parfois en observateur, parfois en participant. Aujourd'hui il est prêt, comme le chaton est devenu chat. Ils ont partagé des moments ensemble, mais le chat va conserver son âme au sein de la tribu pendant que Kro-rec partira en voyage. Aux côtés des trois autres, Por-mes, Fal-don et Ta-lina, la seule fille de leur groupe, il regarde les prêtres tracer les symboles sacrés sur la toile qui va raconter leur histoire à leur retour... s'ils reviennent. Ils reçoivent tout à tour un sac d'outils, de vivres, de peaux et des armes, qui vont les aider à survivre. kro-rec a déjà dit au revoir à ses parents et son grand-père. Il doit partir dès la fin de la cérémonie avec ses compagnons. Sur une carte des étoiles, les quatre adolescents ont choisi une direction. Ils partiront pendant trois lunes au moins, puis reviendront sur leurs pas. Ils ramèneront un objet, pierre, plante, peau, n'importe quel élément un tant soit peu étranger à ce que connaît la tribu, qui sera conservé dans le temple. Kro-rec voudrait ramener quelque chose d'exceptionnel, qui poussera la tribu à s'installer aussi ailleurs. Le plus ancien des prêtres invoque à présent la lune, par le trou percé dans le plafond de la grotte. Le chef de la tribu, une femme très grande et rousse aux yeux verts, la mère de Ta-lina, s'approche à son tour des jeunes gens et leur remet à chacun un totem miniature à suspendre à leur cou. Ils sont libres de conserver ou d'enlever le pendentif de leur jeunesse. Beaucoup le conservent généralement pendant leur voyage en souvenir de la tribu, puis l'ôtent à leur retour et le remettent par la suite à leur premier-né. Le totem représente un chat, avec les symboles sacrés de la lune et du nom donné à leur chat personnel. Le plus vieux prêtre trace ensuite un symbole à la terre blanche sur le front de Kro-rec et ses compagnons. Ce geste marque la fin de la cérémonie et le coeur du jeune homme se serre. Il est temps de quitter la tribu vers l'inconnu, de prouver sa valeur et d'apprendre à survivre sans autre protection que la déesse. Il geste alors un regard vers l'astre céleste puis vers ses amis qui hochent la tête et sortent du temple en essayant de ne pas laisser couler leurs larmes.

Les quatre jeunes gens s'enfoncent dans la nuit dans trébucher, le front haut mais le c¿ur plein d'appréhension. Ils marchent deux par deux sans parler et traversent sans hésiter la forêt qu'ils connaissent bien, ne s'arrêtant qu'en parvenant à la montagne. Comme il fait encore nuit, ils entreprennent de gravir le versant qui s'offre à eux sans hésiter: ils doivent marcher jusqu'à ce que le soleil paraisse. La gravité de la cérémonie pèse encore sur leurs pensées.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ocytocine Membre+ 17 768 messages
Forumeur alchimiste‚ 45ans
Posté(e)

Lune est exaspérée: bien que les grottes soient devenues trop petites pour abriter le peuple-chat, la tribu ne cherche pas à essaimer. Heureusement la petite expédition menée par Kro-rec est prometteuse, elle le sent. Il a l'âme d'un chef et les espoirs titillés par les récits aventureux de son grand-père. Elle a bien fait de les éloigner de leur route, ils faut qu'ils se frottent à d'autres êtres.

Mais cela ne suffit pas. Le peuple-chat doit créer d'autres villages.

Lune pense à la fille aînée du chef, Ta-gena, aussi rousse et déterminée que sa mère. Elle s'est entichée d'un homme détesté par sa famille et le couple ne supporte plus les actes mesquins de leurs familles respectives à leur égard. Ta-gena est enceinte, il est temps pour le couple de se créer un espace plus clément. é contrec¿ur, Lune envoie une maladie, qui va semer la zizanie dans la tribu et pousser certains à l'exode. Nul besoin d'aller bien loin, mais exploiter d'autres ressources ne fera pas de mal.

Ta-gena soupire. Elle a enfin pu convaincre son mari, Je-vo, de partir. Cela a été plus difficile, en fin de compte, que de persuader plusieurs de ses amis de les accompagner pour s'installer ailleurs. Mais il a cédé, la dernière avanie de sa belle-mère ayant eu raison de ses hésitations. Il faut dire que Ta-mina est le chef, elle a les moyens de leur en faire baver.

Ta-gena et Je-vo terminent leur balluchon en silence. Ils doivent retrouver les autres après la deuxième prière. Le bruit a déjà couru dans le village que plusieurs membres de la tribu quittaient cet endroit. Ta-mina n'a rien dit, elle a trop d'amour-propre - ou bien elle est secrètement fière que sa fille devienne aussi un chef.

Le petit groupe est parti, dans les larmes et les supplications. Ils vont tenter de rejoindre un endroit que Je-vo a vu lors de son initiation, bien des lunes auparavant. Il n'y a pas de forêt, mais des grottes dans le flanc d'une petite montagne. Et de verts patûrages au pied de celle-ci.

Ta-gena sourit en caressant son ventre. Une autre vie les attend.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant