La société de consommation . Evolution .


BM7 Membres 5 389 messages
Forumeur alchimiste‚ 52ans
Posté(e)

Que pensez - vous de se sujet de dissertation .

Dans cette société de consommation ,

Nous n' achetons plus pour notre besoin mais pour notre plaisir visuel .

Nous achetons toute sorte d' objets en fonction de la mode du moment .

On achète pour mieux paraitre .

ACADEMON .

Extrait du document:Auparavant nous achetions que ce dont nous avions besoin mais désormais ce temps est révolu.

Nous sommes entrés dans cette société qui nous pousse toujours à consommer plus. En effet la consommation n'est plus la réponse à un besoin mais est envisagée davantage comme un mode de vie, toujours plus encouragé par les médias. En avons-nous le besoin? Non il n'est plus vraiment question de besoin mais surtout d'envie. L'envie génère le besoin et c'est ce qui fait que nous achetons toujours plus. La place du superflu parade alors celle du nécessaire.

La tendance est davantage de jeter pour remplacer plutôt que de réparer ce que l'on a déjà. Par là on voit que notre consommation est plus relative aux effets de modes et avancées technologiques qu'à nos besoins.

Document 2 .

L'auteur précise en premier lieu, que nous sommes dans une société d'abondance où il y a une multiplication et une sacralisation des objets au quotidien : désormais le consommateur vit au rythme des objets. Parallèlement, nous assistons à une célébration exagérée des produits, à un spectacle permanent des marques dans les médias ou dans les boutiques où des univers motivant la consommation sont recrées permettant une « errance ludique » (ex : les Grands magasin durant les fêtes de Noël).

Cette idée conduit à un changement de relation entre l'objet consommé et le consommateur : on ne préfèrera plus un objet en fonction de son utilité, mais plutôt par rapport à la signification globale qu'il dégage (ex : j'achète un mp3 Ipod pour écouter et stocker de la musique mais aussi pour l'image "tendance" qu'il engendre: modernité, dynamisme, mode, …). Baudrillard précise à juste titre : « on ne manipule jamais l'objet en soi (dans sa valeur d'usage), on manipule toujours l'objet comme un signe qui vous distingue, soit en vous affiliant à votre groupe, soit en vous démarquant de votre groupe par référence à un groupe de statut supérieur ».

Modifié par BM7

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

alexdesdébats Membre 4 280 messages
Forumeur alchimiste‚ 36ans
Posté(e)

De "CE" sujet de dissertation (Tu me déçois Mc Gyver...)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
celtic's Membre 114 messages
Forumeur inspiré‚
Posté(e)
Que pensez - vous de se sujet de dissertation .

Dans cette société de consommation ,

Nous n' achetons plus pour notre besoin mais pour notre plaisir visuel .

Nous achetons toute sorte d' objets en fonction de la mode du moment .

On achète pour mieux paraitre ...

Il s'agit toujours de la satisfaction d'un besoin

le document 2 en parle en partie

on ne se limite plus à la fonction de base de l'objet

on peut même considérer que l'objet satisfait une combinaison de besoin de different niveaux

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
lalgerino Membre 294 messages
Forumeur activiste‚ 28ans
Posté(e)

Si notre consommation se résume a bcp d'envies , peut on se dire que réellement le pouvoir d'achat ne baisse pas ??

Parce que y'a 30/40 ans, les gens n'avaient pas de crédit sur le dos , ou bien des abonnements téléphoniques qui ostillent autour des 60¿ =)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
bibifricotin Membre 9 452 messages
Forumeur alchimiste‚ 72ans
Posté(e)

Refuser les modes et les gadgets,consommer autrement vous distingue aussi et surtout vous démarque de la masse.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Luft Membre 1 195 messages
Assoiffée de lecture‚ 26ans
Posté(e)
Il s'agit toujours de la satisfaction d'un besoin

le document 2 en parle en partie

on ne se limite plus à la fonction de base de l'objet

on peut même considérer que l'objet satisfait une combinaison de besoin de different niveaux

Oui mais non. é la base ce ,n'est pas un besoin, ça n'a rien de quelque chose de nécessaire. Le besoin est créé par la société à travers ce qu'on voit sur les autres, la pub, etc.

Tout comme le fait que consommer vienne du fait qu'on pense qu'on en besoin, qu'on croit qu'on ne pourrait pas vivre sans. Déjà rien qu'en voyant tout ce dont nous dépendons aujourd'hui et que nous considérons comme des acquis nécessaires à notre "survie", c'est affolant.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
ManhattanStory Membre+ 14 228 messages
Imperoratriz à temps partiel‚
Posté(e)

Il faut surtout faire le distingo entre le besoin et l'envie.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Luft Membre 1 195 messages
Assoiffée de lecture‚ 26ans
Posté(e)

Bah c'est bien là le problème, on ne le discerne plus vraiment par moment.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
celtic's Membre 114 messages
Forumeur inspiré‚
Posté(e)
Oui mais non. é la base ce ,n'est pas un besoin, ça n'a rien de quelque chose de nécessaire. Le besoin est créé par la société à travers ce qu'on voit sur les autres, la pub, etc.

Tout comme le fait que consommer vienne du fait qu'on pense qu'on en besoin, qu'on croit qu'on ne pourrait pas vivre sans. Déjà rien qu'en voyant tout ce dont nous dépendons aujourd'hui et que nous considérons comme des acquis nécessaires à notre "survie", c'est affolant.

Il s'agit pourtant bien d'un besoin ou de plusieurs besoins qui comme je le disait plus haut se situe à différents niveaux je ne parle pas de besoin au sens strict du terme mais de besoin comme motivations primaire et parfois inconscient conditionnant notre comportement de consommateur

ainsi un besoin peut trouver plusieurs produit en réponse

et un produit peut satisfaire plusieurs besoins

Prenons par exemple la voiture le besoins primaire est de se déplacer (besoin qui peut d'ailleurs est assouvie par d'autres moyens mais je ne vais pas m'étendre)si on se limitai à cela un pourrai avoir un seul modèle de voiture pour tout le monde mais à se besoin de se déplacer se greffe notre façons de nous déplacer notre mode de vie nos habitudes etc etc

Ainsi un célibataire urbain étudiant ,un père de famille rural ou un chef d'entreprise ne satisferont pas le besoin de se déplacer de la même façon

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
echoo Membre 988 messages
Forumeur accro‚ 105ans
Posté(e)

DIS MOI CE QUE TU CONSOMME JE TE DIRAI CE QUE TU EST.

Dans notre jargon,la consommation touche toutes les activités humaines.

A l'origine, l'Homme comme tout être vivant du regne animal et vegetal doit consommer une energie qu'il puise dans son milieu naturel.

La nourriture étant un besoins vital pour se reproduire et se perpétuer.

Soumis à différente agression l'être vivant a besoins de se proteger pour survivre.

Comme il a également besoins de repos pour se regener.

Contrairement aux autres especes,l'être humain s'est distingué par son intelligence pour dominer et soumettre le restant des autres espéces à sa volonté.Se faisant,il a sû acquerir des techniques qui lui ont permis de transformer facilement son environnement,de prélever,de produire et de stocker sa nouriture pour prevenir les jours de disette. Donc,Il a sû planifier ses actions pour maitriser son calendrier de travail et de repos.Ce faisant,une fois les besoins vitaux satisfaits,il introduit dans son calendrier la notion de loisir et de plaisir .Il a pris goût en developpant son sens de l'estétique .Il veut plus de confort ,plus de loisirs et de plaisirs.Le desir et la recherche perpetuelle d'une meilleure vie l'amene à rentrer dans une logique de defis et de competition avec soit même.Il s'invente des motifs pour élargir son champ de consommation pour satisfaire beaucoup plus son ego que ses besoins vitaux.Son goût de l'estétique et son egoisme inné le pousse à s'inventer et user de subterfuges pour

s'affirmer en mettant dans sa vitrine parfois de fausses valeurs(virtuelles) .Ce n'est plus le verbe être qui est conjugué,mais le verbe paraître même à travers le reflet d'une image retouchée.Vrai ou fausse,la vérité ou l'authenticité n'ont aucun sens à notre époque.Ce qui compte c'est l'efficacité.Une pub ventant les vertues d'un produit quelconque de mauvaise qualité peut facilement atteindre sa cible si elle est efficace .L'inverse est egalement vrai,une pub sur un produit de qualité peut rater sa cible par manque d'efficacité même ce qu'elle annonce est authentique.Ainsi,on peut consommer n'importe quoi : de la pub,de l'air vicié,des idées vraies ou fausses,du virtuelle,du sex..Tout ce consomme de nos jours y compris la mode,à tel point que l'humanité consumme son avenir sans se rendre compte.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant