Einstein, Marx, Freud, les piliers des sciences

Agrenoble Membre 722 messages
Forumeur forcené‚ 59ans
Posté(e)
Oui Agrenoble,

j'ai bien capté que vous c'est "la forme, la forme, la pondération", mais rien d'autre que du vide remplissant le vacuum de vos préjugés et pseudo-raisonnements.

Vous faites bien de relever mes épithètes fruitées, très fruitées, cela vous épargne de relever tout le reste.

Au contraire de vous, je me permets de luxe de décorer avec d'agréables guirlandes (indirectes) des raisonnements justifiés et un scepticisme bien construit face au vide total d'arguments de vos vaseuses considérations et problématiques racialistes biaisées - ne comportant ni l'un ni l'autre. :smile2:

Puisque vous appréciez particulièrement la marine, cette anecdote historique vous plaira aussi.

Vous êtes l'archétype métaphorique des amiraux britanniques face au pirate Barbe-rouge :

- les amiraux en dentelle avaient le rang, le titre, le pognon, mais aucun courage ni gloire

- alors que le pirate avait gloire et courage, cherchant le pognon qui lui manquait. Pognon qu'il volait aux navires de sa royale majesté.

D'où la haine des amiraux anglais, qui ne cherchaient qu'à faire pendre ce pirate qui les humiliait tant. ;)

Agrenoble : << Je reconnais que j'ai été un peu sec, et nous aimerions que vous développier plus avant l'explication de la révélation stupéfiante selon laquelle les bretons sont de bons marins >>.

M'en fous complètement de la sécheresse des intervenants, totalement. Bien au contraire, je gère mieux l'adversité sans détours que les finaudes discussions en gants blancs qui remplacent toute argumentation. Ceci dit, vous êtes d'une indigence qui dépasse les confins des océans.

A+ Monsieur le rac(ial)iste habillé de dentelle. ;)

Oui, j'aime bien la bretagne ou j'ai vécu un certain nombre d'années. J'y ai dragué la coquille, chaluté la langoustine, caseillé le tourteau et l'araignée ainsi que la rose, traqué le bulot, poursuivi l'étrille, chaluté la grise et même parfois pêché du poisson. Pratiqué en voile quelques championats de France, ainsi que quelques mondiaux ou il plus difficile de briller. J'ai aussi, il y a quelques décennies tenté sinon passé quelques loopings en pav. Voila pourquoi écouter le paradigme du gène breton du pied marin m'était insupportable, à moins qu'il ne soit évoquée à l'occasion la tare récessive de cette peuplade à prétendre que le Mont St Michel soit en Bretagne.

N'étant ni raciste ni racialiste, je considère néanmoins qu'un ingénieur normand (45% de matière grise) ne peut se comparer avec un ingénieur breton, dont le front plat et les oréilles décollées ne sont qu'une adaptation à son reveil du matin. "Mais qu'est-ce que j'entend là" dit-il le matin au saut du lit, lorsqu'écartant ses deux oreilles des deux mains pour accentuer sa perception sonore tout en s'interrogant sur cette rumeur sourde qui emplis l'atmostphère. Quand soudain il revient à la réalité de sa bretonnitude estrane, il se frappe la tête en disant "ah mais bien sur, c'est la mer". Voilà pourquoi les Bretons ont le front plat et les oreilles décollées, et bien stupide serait la lamarkiste arriéré qui y verrait une composante génétique. Si les normands n'ont ni le front plat ni les oreilles décollées, ce n'est qu'une question de présence d'esprit - je n'ai pas dis de QI, qu'on ne me fasse pas dire... - et ça c'est incontestablement génétique.

Pour en revenir à la forme et à la pondération, j'aime normalement louvoyer au plus près de la charte en général, mais vous m'avez coupé l'herbe sous le pied de vos bourrinages de terrien mal dégrossis qui marche au moteur. Sachez que même avec des gants blanc, je n'ai aucune appétence pour un quelconque de vos blastopores. ;)

Modifié par Agrenoble

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Gaelic Membre 321 messages
Forumeur survitaminé‚ 54ans
Posté(e)
Pour en revenir à la forme et à la pondération, j'aime normalement louvoyer au plus près de la charte en général, mais vous m'avez coupé l'herbe sous le pied de vos bourrinages de terrien mal dégrossis qui marche au moteur. Sachez que même avec des gants blanc, je n'ai aucune appétence pour un quelconque de vos blastopores.

:smile2: N'éprouvant moi-même aucun plaisir à être apprécié, et n'ayant aucune réponse à des stimuli incitatifs à la copulation avec vous, c'est parfait ! Cool et restons zen.

Modifié par Gaelic

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Agrenoble Membre 722 messages
Forumeur forcené‚ 59ans
Posté(e)
Vous êtes d'une indigence qui dépasse les confins des océans.

Confins des l'océans... on voit le mec qui navigue vachement et qu'essaye de se la pêter termes maritimes.

Ils peuvent se proposer ou s'identifier à fils d'Abraham ou de ce qui leur chante, se dire juifs, communistes ou ce qui leur plaît et leur convient, il reste que "juifs" (de même que communistes et fils d'Abraham) n'est pas une entité biologique ni populationnelle, mais une auto-identification à un regroupement religieux voire culturo-religieux. Ce que j'ai déjà exposé.

C'est ce que j'appelle "pris la main dans le sac" dans un débat : Le mec dit "religieux". On lui répond c'est pas spécifiquement religieux, banane! Au lieu de s'écraser il reprend "culturo-religieux" - alors que l'idée qu'il n'avait pas compris, c'était purement culturel - puis il assène enfin : Ce que j'ai déjà exposé. Les précieux en gants blanc parlent de malhonnêteté intellectuelle. Ce sont des fat qui décrivent sans sel une escive de trouduc.

Je pourrais me convertir au judaïsme ou à l'islam, épouser une tunisienne et embrasser la culture amazigh ou séfarade, je pourrais ainsi signifier mon appartenance à X, Y, ou Z regroupement ethnique, selon mon choix et libre décision, mais cela ne changerait en rien ni mon identité biologique ni mes ascendances diverses*2*2, etc.

Quand le pachiderme explique que le lamarkisme n'est pas avéré - sans blague ? ni que les ascendant ne sont pas modifiées pas les descendants.

Si vous ne captez toujours pas, plaignez-vous en à vos géniteurs. Pas de ma faute.

A+ Monsieur le rac(ial)iste habillé de dentelle (*). :smile2:

Ce n'est pas la première fois que l'on vous suggère poliment que les invectives ont plus de place dans adozone ou asile qu'en science ou philo, mais surtout, que dans ces rubriques, elle n'ont pas le même sens fusses t'elles de la même forme. Pourquoi ne pas rentrer chez vous ?

Modifié par Agrenoble

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité goldored
Invité goldored Invités 0 message
Posté(e)

interlude

Puisque vous appréciez particulièrement la marine, cette anecdote historique vous plaira aussi.

Vous êtes l'archétype métaphorique des amiraux britanniques face au pirate Barbe-rouge :

- les amiraux en dentelle avaient le rang, le titre, le pognon, mais aucun courage ni gloire

- alors que le pirate avait gloire et courage, cherchant le pognon qui lui manquait. Pognon qu'il volait aux navires de sa royale majesté.

D'où la haine des amiraux anglais, qui ne cherchaient qu'à faire pendre ce pirate qui les humiliait tant. :smile2:

Rappelons que ce personnage de bande-dessinée inspiré de la vie de Barberousse était pirate quand Barberousse le vrai, le grand amiral, était lui mandaté par lettre de course.

fin de l'interlude

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Agrenoble Membre 722 messages
Forumeur forcené‚ 59ans
Posté(e)
Euh tu sais que la section doit être philosophique :smile2:

Ouais, je sais que tu m'a déjà décalqué sous prétexte qu'en philo, je ne présentais pas un sujet correctement façon disert de philo : problématique, thèse, anti thèse, etc.

Si on applique ça , ya plus un sujet qui tienne.

On s'est mal compris sur ce post car j'avais fait des formulations suffisemment nazes pour voir les crétins arriver avec leur théories racistes et finalement je me suis fait écharper sans que l'on attende que sorte du bois les crypto pas fréquentables.

Tant pis, ce post est presque fini. On attend encore quelque contributions d'érudits qui connaissent quelques choses de la culture judaique.

a+

Pour en revenir au caractèe philosophique de la question, on peut se renvoyer les posts ou topics prétentieusement philosophiques que l'on a pu créer, mais je trouve cela petit joueur, comme tu veux.

Une meilleure idée : créer de nouveaux topic philo pas trop cons... que le meilleur ou plutôt que la philo y gagne.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Gaelic Membre 321 messages
Forumeur survitaminé‚ 54ans
Posté(e)
Maintennat je ne sais pas si retourner dans le fil soit intéressant sauf qu'aucun posteur n'eut la patience d'inventorier ce qui à son sens représente une liste des facteurs socio-culturels incitant les juifs à créer des prédispositions aux sciences.

Ce qui est dommage, c'est qu'avant même que l'on présente des données quantitatives, on se fasse taxer de racistes.

J'ai moi même un très bon copain juif... non c'est une blague. Mais tout mes copains juifs, avec leur communautarisme, je les trouve un peu différents de moi. Et je trouve intéressant d'éplucher quoi ?

Je vous ai taxé de rac(iali)ste. J'ai quelques éléments à conviction, mais n'en ai pas fait un fromage rance : vous êtes forts nombreux sur la planète, et c'est surtout Kyrullik que je visais.

Mais vous avez été vexé lorsque j'ai proposé que ce topic était une plaisanterie, car les énoncés de départ sont un salgimondis de bêtises et de récurrentes pseudo-analogies en chaîne, dont notamment le prix Nobel comme marqueur de supériorité scientifique + appartenance à une... religion, communauté... Même ces derniers critères sont discutable set orientés.

Il y a par ailleurs bien d'autres points qui peuvent être soulevés dans vos prémisses, réduisant quelque peu l'apparence étonnante de la corrélation et proportionnalité soulevées, ce sans remettre en question que les populations juives européennes, américaines et israéliennes, soient bien implantées dans la recherche et enseignement scientifiques.

Si ce que vous désiriez dès le départ était ceci, je reprends vos termes : "inventorier ce qui à son sens représente une liste des facteurs socio-culturels incitant les juifs à créer des prédispositions aux sciences.", il vous aurait suffit de proposer une formule similaire, clairement, en prologue ou prélude de ce topic, en lieu et place des assez stupides provocs et tendancieuses propositions qui n'ont fait que lancer le débat de l'inné versus l'acquis, accompagné de la notion de "race juive", avec Kyrullik à la rescousse, et que malgré vous vous avez aussi alimentée.

Maintenant, vous vous posez en victime pour avoir reçu les retours de vos maladresses et provocs ? Vous me faites marrer.

A propos, je reprends un de vos exemples de ce topic : lorsque sur un échantillonnage de 100 personnes, dont 10 scientifiques et deux Nobel, 1 des 2 est juif, c'est une simple récurrence rendant obligatoire, quel que soit le tri, obligatoire donc que les Nobel appartiennent à une communauté ou une autre, du moment que le critère communauté est considéré. Refaites un tirage avec les mêmes chiffres, et vous obtiendrez une autre communauté. A chaque tirage, vous pourriez vous étaler sur des considérations épistolaires, mais ce n'est que tirage sur petit échantillon, où chaque individu appartient obligatoirement à une communauté/religion

Bien entendu, si vous amplifiez l'échantillonnage, les résultats non proportionnels seront plus significatifs... mais de quoi ? La question est justement là : de ce qui fait infléchir et orienter le tirage au sort, qui ne se déduit pas par le résultat lui-même, comme de bien entendu.

Et puis les prix Nobel ne sont pas tirés au sort, mais décidés par un jury non aléatoire, autre facteur orientant.

Bref, c'était un petit aparté pour faire un petit clin d'oeil à votre scientificité dans ce topic, puisque vous vous dites plus haut "scientifico et biologste" : En génétique-bio, les probas, redistributions et échantillonnages, c'est tout de même une routine avec laquelle il faut être un peu familier.

Modifié par Gaelic

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Agrenoble Membre 722 messages
Forumeur forcené‚ 59ans
Posté(e)

Oui, voici un facteur auquel je n'avais pas pensé : "c'est vachement politiquement correct de nomer un juif pour ce nobel"... Mais bon, de mon point de vue, on pinaille, car je n'ai absolument pas les compétences concernant l'attibution des nobels pour en juger.

PS: je ne suis pas vexé. Je suis trop vieux pour celà. Je ne fait que tirer prétexte à une joute polémiste au sens de Schopenhauer.

Je vous trouve brillant cher jeune homme, saut peut être des confusion récurrentes telles que l'amalgame religion/communauté.

Pour en revenir aux fondements de la création d'un topic, et de la cohérence de la description d'une problématique, vous comprendrez qu'il ne suffit pas de poster dans \philosophie, sachant que l'on est sur forumfr pour respecter quelque canon philosophique que ce soit.

Bref, c'était un petit aparté pour faire un petit clin d'oeil à votre scientificité dans ce topic, puisque vous vous dites plus haut "scientifico et biologste" : En génétique-bio, les probas, redistributions et échantillonnages, c'est tout de même une routine avec laquelle il faut être un peu familier.

En effet, après sup et spé bio, je n'ai fait, à l'agro qu'une spé stats c'est pourquoi je me sens extrêmement léger en la matiète et attend vos lumières pour les problématiques rencontrées. :smile2:

Modifié par Agrenoble

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Gaelic Membre 321 messages
Forumeur survitaminé‚ 54ans
Posté(e)
Je vous trouve brillant cher jeune homme, saut peut être des confusion récurrentes telles que l'amalgame religion communauté.

Je ne suis pas brillant mais moussaillon plein de cambouis, et ce n'est pas un amalgame : c'est la mise en parallèle et consécution volontairement accolées, de deux acceptions raisonnables au mot judéité : la compréhension de regroupement religieux, et celle véhiculant une idée de communauté culturelle.

Je mets toujours les deux, par simple ouverture d'esprit et précision, sous différentes formulations parfois ou sous des mots composites, mais jamais la 3me acception, celle "raciale", car récusée d'office.

Par ailleurs, je mets toujours (sauf oubli) "populations ou communautés juives" au pluriel, pour refléter ce que nous indiquent les analyses historiques et génétiques de ces populations, plurielles et fragmentées, dont seule l'appartenance religieuse est à mettre éventuellement au singulier.

En effet, après sup et spé bio, je n'ai fait, à l'agro qu'une spé stats c'est pourquoi je me sens extrêmement léger en la matiète et attend vos lumières pour les problématiques rencontrées.

Veuillez m'excuser, mais dans ce topic vous n'êtes que Agrenoble, de formation Agrenoble.

Et je ne suis que Gaelic, de formation Gaelic.

Les seuls éléments qui m'importent pour une discussion et éventuellement jauger l'interlocuteur - si besoin est bien que ce processus d'évaluation "de l'autre" se fasse bien malgré nous par cumulation de signaux, sont ceux que je lis sous mes yeux, de sa plume.

Les opinions d'autorité ou références à un cursus scolaire m'indiffèrent autant que les dimensions de son pénis ou la rugosité de ses bourses ou de ses auréoles mammaires.

C'est mon honnêteté et ma franchise; ma manière à moi de militer virtuellement contre l'ostracisme et l'élitisme, et de laisser les imposteurs s'évacuer tout seuls. :smile2:

Ceci dit sans me référer à vous le moins du monde. M'en cogne.

Problème et malentendus clos pour ce qui me concerne.

Modifié par Gaelic

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
yop! Modérateur 20 365 messages
Gonade Absolutrice‚ 35ans
Posté(e)
Non pas necessairement, pas plus que des parents ayant des yeux bleux ne vont pas necessairement avoir une progeniture avec les yeux bleue.

Je passe sur le commentaire de l'allèle récessif "yeux bleus". Je vois ce que tu veux dire... mais ! :smile2:

Voici un site (lien donné par (feu) Loosha qui recense tous les "juifs" Nobel.

http://www.jinfo.org/

Que lit-on en incipit de la liste ?

Listed below are recipients of the Nobel Prize who were, or are, Jewish (or of half- or three-quarters-Jewish descent, as noted). The percentages given above are those corresponding to only the names that appear explicitly on the list below

Ces listes comprennent aussi bien les gens convertis au judaïsme (non-issu du "pool génétique de départ"), de mère juive et père non juif, de père juif et mère non-juive, ou encore de père juif et de mère ayant de lointains ancêtres juifs (donc brassage), etc...

On constate donc que cette liste est un peu gonflée artificiellement, surtout si on considère un lignée juive du côté génétique. ;)

La transmission d'un "gène prédisposant au génie scientifique" commence à être écornée par ces juifs brassés, qui de plus expriment leur génie.

Parce qu'en plus il s'agit du gène du génie que tu défends, Kyrilluk, et apparemment pas juste le gène de la prédisposition aux sciences. (auquel cas, il faudrait voir la proportion et le niveau moyen des juifs dans les sciences, mais bon...là ça devient délicat).

Donc à première vue, il s'agit d'un gène récessif à moins que les facteurs environnementaux empêchent les génies Nobel de s'exprimer. Dans ce cas là, la thèse est un peu facile et arbitraire : on pourrait en déduire de toute autre profil figurant aux Nobel que leurs populations, génies scientifiques aussi, ont des facteurs environnementaux qui empêchent leur talent inné du Nobel de s'exprimer.

Récessif ou dominant alors ? Impossible de trancher, à moins d'avoir un test permettant de constater que chaque enfant juif a des prédispositions remarquables. mais là encore, il ne sont pas vierge de leur culture et éducation : il faudrait donc des enfants juifs vierges.

Un casse-tête, à moins d'isoler matériellement ce gène.

Pour la récesivité, comment le caractère réussirait-il à se transmettre aussi continuellement, même à s'exprimer à travers un brassage qui peut statistiquement te flinguer les yeux bleus de toute ta lignée... à moins que ce ne soit finalement un gène assez commun, la proportion de juif en science pouvant s'expliquer alors autrement que par la génétique.

Statistiques douteuses dues à la variation de la définition "juif" (comme l'indique le site, il s'agit d'ascendance juive plus ou moins lointaine, voire de conversion et donc sans lien génétique, ce qui est cocasse,!!), communautarisme et atavisme culturel spécifique couplés (j'ai vu que certains Nobel étaient fils de scientifiques... ce qui ouvre certaines perspectives notables bien que non systématique), etc...

En fait, plus je regarde ces listes, plus je me dis que ces gens sont là par différents facteurs. Que finalement, les réunir dans le groupe "juifs" est tout à fait disparate.

Donc, avant même de tergiverser sur l'existence d'un gène particulier chez les juifs, il aurait fallu s'assurer de la pertinence du classement.

Parce qu'un Nobel qui n'est qu'un converti ça fait mal au cul de la Théorie de la Génétique Juive Influente. ;) Non ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
kyrilluk Membre 7 507 messages
Anarchiste épistémologique‚ 43ans
Posté(e)
Je passe sur le commentaire de l'allèle récessif "yeux bleus". Je vois ce que tu veux dire... mais ! :smile2:

Mais quoi??

Voici un site (lien donné par (feu) Loosha qui recense tous les "juifs" Nobel.

http://www.jinfo.org/

Que lit-on en incipit de la liste ?

Ces listes comprennent aussi bien les gens convertis au judaïsme (non-issu du "pool génétique de départ"), de mère juive et père non juif, de père juif et mère non-juive, ou encore de père juif et de mère ayant de lointains ancêtres juifs (donc brassage), etc...

On constate donc que cette liste est un peu gonflée artificiellement, surtout si on considère un lignée juive du côté génétique. ;)

Combiens de gens converti au judaisme contient cette liste, exactement? ;)

Je vais t'aider:

Sur les 12 laureat de la medail field en math (sorte de prix nobel de mathematique), combien a-t-on de "convertis"? 0.00

Par contre combien avons-nous de juifs ayant eu les 2 parents juifs: 11.

Les juifs dans le monde, representent seulement 0.1 pourcent de la population (et quelque chose comme 3 pourcent de la population americaine). Donc qui oserais affirmer qu'il ne faut pas s'etonner du faite que 25% de ceux qui ont recu cette honneur ont des parents juifs???!!!

A vrai, le site que tu as trouve (un site tres interessant par ailleur ;) ) inclus les prix nobel de la paix et de la litterature (pas vraiement des matieres scientifiques!): il est probable que c'est dans ce genre de section que tu vas y trouver des "convertis". A noter qu'en physique notament, certains juifs dont les parents sont juifs etaient converti au catholicisme ou au protestantisme. D'autres n'ont appris qu'ils etaient juifs que plutard au cours de leur adolescence. Deux faits qui plombent encore plus une origine PUREMENT environementale.

Parce qu'en plus il s'agit du gène du génie que tu défends, Kyrilluk, et apparemment pas juste le gène de la prédisposition aux sciences. (auquel cas, il faudrait voir la proportion et le niveau moyen des juifs dans les sciences, mais bon...là ça devient délicat).

Non, je l'ai expliquer deja 5 fois. S'il te plait, relis ce que j'ai ecrit:

Je le redis pour la enieme fois: il ne s'agit pas de se referer a un gene des maths. Un charactere heriditaire peut prendre de nombreuses formes et parfois des facultees cognives (tel qu'etre bon en math, etc..) peuvent provenir d'autres facultees (comme par exemple d'un gene regulant la vitesse a laquel les synapses transmettent les informations) qui au contacte d'une certaine culture peut generer un nombres elevee de "genis" en math, etc..
Pour la récesivité, comment le caractère réussirait-il à se transmettre aussi continuellement, même à s'exprimer à travers un brassage qui peut statistiquement te flinguer les yeux bleus de toute ta lignée... à moins que ce ne soit finalement un gène assez commun, la proportion de juif en science pouvant s'expliquer alors autrement que par la génétique.

Sauf que tu prends comme postulat de base qu'il y aurait eu un grand brassage genetique: ce qui n'est pas le cas. Rappelle-toi que les juifs ont la malchance d'avoir un fort niveau de maladies genetiques:

Bloom syndrome

Canavan disease

Cystic Fibrosis

Deafness

Familial Dysautonomia

Fanconi anemia

Gaucher disease

Niemann-Pick disease

Tay-Sachs disease

BRCA1

BRCA2 (breast cancer risk genes)

torsion dystonia

Factor XI deficiency (clotting disorder)

non-classic CAH

familial Mediterranean fever

familial hyperinsulinism

familial hypercholesterolemi

glycogen storage disease VII

pentosuria

maple syrup urine disease

mucolipidosis type IV.

D'autre part, les 4 maladies genetiques que j'ai surligne (lien wikipedia) ont cela en commun le faite qu'il s'agit de maladies du cerveau. Cela se traduit notament par des problemes concernant la synthese de phingolipids, des molecules qui sont impliquee dans la transmission des signals nerveux.

En faite, certaines maladies comme la Gaucher's_disease comporte un nombre anormalement elevee de physiciens, ingenieurs, etc.., et cela meme pour une population juive.

Maintenant, si tu ne saisis pas le lien avec l'intelligence des juifs comme un trait selectionnee au cours des siecles ayant eu comme corolaire une augmentation des maladies genetiques, je te conseil de lire cet article, sur les dangers d'une trop grande selection chez les animaux.

Breeders of dogs, pigs, and cattle know that over-selecting for a single trait can ruin the animal. There are countless examples in the medical literature on dogs with physical and behavioral problems caused by over selection for a single trait. For example, breathing problems in short-nosed breeds, such as Bulldogs or Pugs, are caused by over selection for a shortened nose. Pointer dogs with extreme nervousness are another example. Pointing ability and nervousness are genetically linked traits. Breeders have known for decades that a fine line exists between a good pointer and a nervous wreck.

....

Genetic traits are linked in complex ways. Over-selecting animals for physical traits often causes changes in behavior. Likewise, over-selection for behavioral traits can cause corresponding changes in physical traits.

Donc est-ce un hasard si une grande proportion des maladies genetiques touchant les juifs est liee au cerveau et notament a la vitesse a laquelle les synapses transmettent l'information?

Est-ce un hasard si cette meme population est sur-representee dans les domaines intellectuels demandant des capacites de calculs ou de raisonement quantitatif hors-norme?

Statistiques douteuses dues à la variation de la définition "juif" (comme l'indique le site, il s'agit d'ascendance juive plus ou moins lointaine, voire de conversion et donc sans lien génétique, ce qui est cocasse,!!), communautarisme et atavisme culturel spécifique couplés (j'ai vu que certains Nobel étaient fils de scientifiques... ce qui ouvre certaines perspectives notables bien que non systématique), etc...

Non. Tu as citer un lien sans avoir pris la peine de comprendre ce a quoi il se referait. Je cite la page d'acceuil:

Concerning Jewish identity, the vast majority (over 90%) of the individuals listed here as being Jewish are such by virtue of having had two Jewish parents.

D'autre part, je n'ai trouver aucun "convertis" parmi le domaine qui nous interesse qui est la science (je n'inclus pas les sciences economiques parmi les sciences parce que dans ce cas de figure, il me semble que le jury pourrait etre influencee par un biais sociale pour selectionner les theses economiques qui ont le plus influencee le monde).

Parce qu'un Nobel qui n'est qu'un converti ça fait mal au cul de la Théorie de la Génétique Juive Influente. ;) Non ?

Si il n'y en a qu'UN, non. Si il s'agit de la majorite des juifs, alors oui. Mais ce n'est pas le cas. Je te retourne donc la question: en toute logique, si il n'existe, dans les matieres scientiques, qu'un nombre negligeable de converti, n'est pas le cas que ta theorie de l'environement Juif en prend un sacre coup au cul?? Non? :sleep:

Modifié par kyrilluk

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
uno Membre 1 927 messages
Forumeur alchimiste‚ 35ans
Posté(e)
Sauf que tu prends comme postulat de base qu'il y aurait eu un grand brassage genetique: ce qui n'est pas le cas. Rappelle-toi que les juifs ont la malchance d'avoir un fort niveau de maladies genetiques:

Bloom syndrome

Canavan disease

Cystic Fibrosis

Deafness

Familial Dysautonomia

Fanconi anemia

Gaucher disease

Niemann-Pick disease

Tay-Sachs disease

BRCA1

BRCA2 (breast cancer risk genes)

torsion dystonia

Factor XI deficiency (clotting disorder)

non-classic CAH

familial Mediterranean fever

familial hyperinsulinism

familial hypercholesterolemi

glycogen storage disease VII

pentosuria

maple syrup urine disease

mucolipidosis type IV.

D'autre part, les 4 maladies genetiques que j'ai surligne (lien wikipedia) ont cela en commun le faite qu'il s'agit de maladies du cerveau. Cela se traduit notament par des problemes concernant la synthese de phingolipids, des molecules qui sont impliquee dans la transmission des signals nerveux.

En faite, certaines maladies comme la Gaucher's_disease comporte un nombre anormalement elevee de physiciens, ingenieurs, etc.., et cela meme pour une population juive.

Maintenant, si tu ne saisis pas le lien avec l'intelligence des juifs comme un trait selectionnee au cours des siecles ayant eu comme corolaire une augmentation des maladies genetiques, je te conseil de lire cet article, sur les dangers d'une trop grande selection chez les animaux.

Donc est-ce un hasard si une grande proportion des maladies genetiques touchant les juifs est liee au cerveau et notament a la vitesse a laquelle les synapses transmettent l'information?

Est-ce un hasard si cette meme population est sur-representee dans les domaines intellectuels demandant des capacites de calculs ou de raisonement quantitatif hors-norme?

superjew.jpgkpaaub.jpg

Oui cette thèse je la connais bien c'est même à elle que je me référais quand je parlais de merde réchauffé car il est évident que tu t'y référais aussi! Tu te réfères en effet à un papier de Gregory Cochran, Jason Hardy et Henry Harpending et dont le titre est Natural History of Ashkenazi Intelligence! Un papier fait de spéculations et de raccourcis idiots visant à réhabiliter le darwinisme social puisque ce papier cherche à expliquer des faits sociaux au travers de la sélection naturelle et soutenir que la réussite d'une forte proportion de juifs est déterminé génétiquement, rien de neuf sous le soleil donc et cela même si les auteurs de cette thèse se targuent d'amener quelque chose de neuf via des spéculations concernant la forte concentration de gènes appliquées dans des maladies génétiques chez les juifs Ashkénazes! :smile2:

Déjà lorsqu'on regarde ta liste de maladie génétique mon petit Kyrillukounet d'amour on voit que certaines maladies génétiques sont impliquées dans des dysfonctionnements métaboliques touchant le cerveau et donc dire ou mieux sous-entendre via la question est-ce un hasard si une grande proportion des maladies génétiques touchant les juifs est liée au cerveau est une spéculation particulièrement amusante quand on sait que c'est sur cela que se base cette thèses héréditariste concernant les juifs ainsi qu'une autre thèses héréditariste débile et puante concernant les noirs et les blancs que j'ai mentionné plus bas dans mon présent post! De plus on se demande comment les auteurs expliquent les autres maladies, j'imagine que l'on peut également spéculer là-dessus en y trouvant des origines adaptatives, les justs-so-stories ultra-adaptationnistes constituant le matériel de base du darwinisme social!

En fait si je reprends ici la Maladie de Gaucher dont tu mentionnes le fait que les porteurs de l'allèle de cette maladie seraient plus intelligents car ayant des jobs demandant une forte intelligence, il apparait si l'on creuse un peu que cette affirmation pire que prématuré car ignorant d'autres causes explicative, ne colle même pas avec d'autres données!

«Pour passer de la croissance neuronale à la question principale, Le QI lui-même, trois facteurs héréditaire sont affirmées dans NHAI (Natural History of Ashkenazi Intelligence)comme étant associée à une plus grande intelligence: La maladie de Gaucher, la Dystonie idiopathique de torsion, et l'hyperplasie congénitale des surrénales. Aux termes de vérifications il apparait, qu'aucun des trois facteurs fournit un soutien substantiel en faveur des ces affirmation. La Maladie de Gaucher est une LSD (Maladie lysosomale) or comme nous l'avons vu, les auteurs de NHAI affirment que cette maladie est associée à une augmentation de la croissance et de la ramification axonale. Les affirmations concernant ce lien entre hausse de QI et Maladie de Gaucher sont fondées uniquement sur les données fournies par une clinique spécialisée dans la Maladie de Gaucher au Shaare Zedek Medical Center, à Jérusalem. Les professions de 302 les patients de cette clinique montrent qu'ils sont fortement surreprésentés dans domaines intellectuels par rapport à l'ensemble de la population israélienne. Par exemple 15% des patients de cette hôpital, sont des ingénieurs ou des scientifiques (Cochran et al. 2006, 677). Or des explications alternatives concernant l'influence du milieu dans le parcours de vie doivent être envisagées. Se pourrait-il par exemple qu'une relative endogamie au sein de certaines professions (par exemple universitaires) concentre l'allèle de la Maladie de Gaucher? Or, compte tenu du fait que la Maladie de Gaucher peut avoir peu de symptômes manifestes, se pourrait-il que les individus plus intelligent individus et conscients de la condition dans laquelle se trouve leur famille notamment les cas de Maladie de Gaucher dans ces dernières, soient plus enclins à consulter? Or, depuis de nombreux diagnostics de la Maladie de Gaucher ont été faits accidentellement au travers d'autres traitements médicaux, se pourrait-il que ceux qui ont les moyens de se payer de meilleurs médecins ainsi qu'avoir un deuxième avis médical sont plus susceptibles d'être diagnostiqués?»

«Les auteurs de NHAI s'attendent à ce que les porteurs hétérozygotes de l'allèle de la Maladie de Gaucher sont plus intelligents que les parents non porteur de l'allèle. De plus la Shaare Zedeck clinic a déjà étudié cette possibilité avec tests de QI et génétiques. Dans des études non publiées par notre groupe qui a posé que la question de savoir si oui ou non les porteurs de la Maladie de Gaucher bénéficie d'un avantage sélectif en matière d'augmentation de l'intelligence, nous avons appliqué le Wechsler Intelligence Scale et les Matrices de Raven de façon appropriée par âge et sexe et comparé les frères et s¿urs porteurs de l'allèle de la Maladie de Gaucher et des frères et s¿urs non-porteurs et cela chez des adultes et des enfants. Les deux groupes ont des résultats indiquant une haute intelligence (Elstein et al. 2005; référence à l'étude non publiée omises). Pas de notes ou d'autres détails sont inclus, et je n'ai pas pu les obtenir à partir de la clinique. Mais le résultat publié est très significatif pour l'évaluation de l'hypothèse soutenue dans NHAI: contrairement à ses prédictions, les frères et s¿urs non-porteurs de l'allèle de la Maladie de Gaucher ont également un QI élevé. Il est clair qu'il existe autre chose d'impliqué que l'allèle de la Maladie de Gaucher, dans l'intelligence élevé des patients de la clinique.»

En fait comme le souligne très justement R. Brian Ferguson la thèse défendu dans Natural History of Ashkenazi Intelligence se base sur des spéculations et des parties pris ignorant une réalité bien plus complexe!

La thèse de NHAI (Natural History of Ashkenazi Intelligence) a de multiples problèmes, chancelant une étape théorique après l'autre.

Chaque étape doit appuyer la théorie, sinon elle échoue. Les principales critiques sont les suivantes:

[.....]

L'inférence selon laquelle les gènes stimulant certains aspects de la croissance neurale sont liés à une plus grande intelligence est une pure spéculation basée sur une vision simpliste du développement neurologique!

Les points proposés par les auteurs de NHAI pour d'expliquer le haut QI des juifs par des gènes spécifiques est fortement incompatible avec les recherches actuelles sur la génétique du QI!

[.....]

Dans l'histoire des juifs Ashkénazes, l'hypothèse des auteur de NHAI voulant que la hausse d'intelligence soit associer à un plus grand revenu est contredite par un système rigide de la stratification sociale, l'importance cruciale des relations sociales, la politique dans l'accumulation de richesse et l'absence de tout élément de preuve que la réussite en affaires exige quelque chose de plus qu'une intelligence moyenne.

[.....]

Au-delà de ces problèmes spécifiques, le NHAI souffre parce qu'il présente de façon médiocre la causalité génétique. Aujourd'hui nous savons que les gènes ne font pas simplement que transcrire un phénotype comme on l'imagine. En passant par l'épigénétique (Jaenisch et Bird 2003), la protéomique (Patterson et Aebersold 2003), et le développement du cerveau (Lickliter et Honeycutt 2003; Westermann et al. 2006), les gènes agissent dans un système de systèmes, de concert avec tous les intervenants de l'environnement (Oyama et al. 2001).

[.....]

L'hypothèse non testée NHAI a déjà largement perçut comme "les scientifiques disent", dans la conscience collective. Plus d'idées et d'articles de genre paraîtront encore à l'avenir. L'Anthropologie doit être là pour y répondre.

How Jews Became Smart: Anti-"Natural History of Ashkenazi Intelligence"

Cela n'a rien de neuf puisque comme mentionné dans l'article cité ici, en 2005 une spéculation du même type avait été faites, Axel Kahn l'avait d'ailleurs lui-même mentionné!

«Surfant sur la même cécité idéologique, un auteur américain [bruce Lahn, ndlr] pouvait ainsi publier en 2005, dans la prestigieuse revue Science, que des modifications survenues au niveau de deux gènes il y a 30000, puis 5000 ans, avaient sans doute augmenté les capacités intellectuelles d' Homo sapiens... Ces innovations « heureuses » étaient présentes chez 85 % des personnes d'origine européenne et asiatique et chez seulement 10 % des Africains et Afro-américains noirs. Ces résultats venant à l'appui des pires stéréotypes du racisme scientifique, apparaissaient d'emblée d'une incroyable faiblesse à tout lecteur impartial. Ils furent néanmoins commentés et loués par la grande presse du monde entier, avant d'être définitivement démentis par de très nombreuses équipes»

Réfutation 1 Réfutation 2

Le Racisme «scientifique»

Ben mon petit Kyrillukounet d'amour comme je te l'avais déjà dit ces thèses sur la supériorité intellectuelle génétiquement déterminée des juifs est exactement du même bois que les thèses prétendant démontré l'infériorité génétique des noirs en matière d'intelligence et ce sont des thèses particulièrement foireuse car purement spéculatives et ne faisant que réchauffé des thèses racialistes aussi puantes que foireuses où l'on prétend pouvoir mesurer l'intelligence avec un seul chiffre! C'est pour dire les excréments que tu avales mon petit Kyrillukounet d'amour! ;)

En fait rien de bien surprenant dans le fait que ces hypothèses s'avèrent foireuses puisqu'elles se basent sur un simplisme extrême dans la manière d'envisager l'«intelligence»! De plus comme nous pouvons le voir ici les auteurs de ces thèses héréditaristes ignorent souvent des facteurs pouvant expliqué les corrélations qu'ils mettent en avant mais quoi de plus normal puisque les capacités cognitives sont justement influées par de multiples facteurs alors que les auteurs de ces thèses se concentrent sur un seul facteur qu'ils veulent prépondérant, le simplisme et la spéculation est la base même de leurs thèses! L'«intelligence» qui n'est pas une chose unique et bien définie mais un ensemble de capacités qualitativement différentes dont les relations sont complexes et qui sont déterminées par de multiples gènes et facteurs environnementaux ! Or on devine aisément d'une part que le polymorphisme génétique inclut également des petites différences inter-individus sur de multiples gènes couplés à de multiples différences de conditions de d'expériences sociétales, couplé là encore aux multiples «directions» que peuvent prendre le développement des multiples capacités, influent les résultats obtenues! Un bon gros bordel en somme auquel s'ajoute la complexité des relations entre les gènes et le développement du cerveau mentionné plus haut! Aussi vouloir se baser sur le QI pour trouver des allèles de l'«intelligence» risque de mener à pas mal de flops de ce type car l'«intelligence» ne se détermine pas comme une maladie génétique car la définition même d'«intelligence» n'est pas évidente!

C'est pour dire à quel point ses thèses (ici celle des juifs génétiquement plus intelligent) ne sont qu'un ramassis de merde revenant périodiquement avec les mêmes sophismes à la con sensés démontré que tel ou tel groupe ethnique ou racial est supérieur ou inférieur génétiquement en matière d'intelligence!

De plus pour répondre brièvement à un autre raccourci de ton précédent post mon petit Kyrillukounet d'amour, la conversion au catholicisme de parent juifs n'effacent probablement pas d'un coup de baguette magique les habitus culturels et sociétales transmis de génération par les ancêtres juifs!

Modifié par uno

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
kyrilluk Membre 7 507 messages
Anarchiste épistémologique‚ 43ans
Posté(e)
Oui cette thèse je la connais bien c'est même à elle que je me référais quand je parlais de merde réchauffé car il est évident que tu t'y référais aussi!

Non, pas du tout.

Tu te réfères en effet à un papier de Gregory Cochran, Jason Hardy et Henry Harpending et dont le titre est Natural History of Ashkenazi Intelligence! Un papier fait de spéculations et de raccourcis idiots visant à réhabiliter le darwinisme social puisque ce papier cherche à expliquer des faits sociaux au travers de la sélection naturelle et soutenir que la réussite d'une forte proportion de juifs est déterminé génétiquement, rien de neuf sous le soleil donc et cela même si les auteurs de cette thèse se targuent d'amener quelque chose de neuf via des spéculations concernant la forte concentration de gènes appliquées dans des maladies génétiques chez les juifs Ashkénazes! :smile2:

Je n'ai pas lu le papier en question donc je ne saurais te repondre. Par contre, je trouve le lien que tu as mis qui contredis cet article parus dans un journal scientifique, des plus interessant. Il critique le faite que NHAI considere une hypothese extreme qui voudrait que 1) l'intelligence "superieure" des juifs est PUREMENT d'ordre genetique, 2) qu'il est possible de trouver un gene de l'intelligence, 3) que ce gene est liee aux maladies genetiques dont souffre les juifs. L'article que tu m'as donnee, meme si il ne s'agit pas d'un article parue dans une revue scientifique mais l'avis d'un scientifique de ce domaine est interessant sous de nombreux aspects. Je les detaillerais demain etant donne que des amis viennent de se taper l'incruste et que je ne peux pas passer toute la soiree devant mon pc.

Mais je vais neamoins detaillee ma position brievement:

1) Je ne crois pas en l'existence d'UN gene de l'intelligence pour expliquer le succes des juifs dans les matieres scientifiques ou dans certains resultats de QI. Je pense qu'il s'agit plutot de certains phenomenes hereditaires qui au contacte de la culture, donne un avantage sur le plan scolaire et notament dans les domaines requerant un raisonement scientifique et quantitatif. En d'autre terme, cela pourrait etre aussi bien un gene qui determine la vitesse a laquel les infos circulent entre synapse (et donc produisant une rapidite subtile dans leur processus de calcul), ou encore une meilleur ouie (des etudes recentes font etat de decouvertes montrant que l'ouie parfaite est due a un gene particulier) ou un trait de personalite qui rend les juifs plus perseverant, etc..

2) Le faite que malgres tous les efforts, il n'existe pas d'etudes serieuses ayant mis en evidence un facteur environementale capable d'expliquer la difference de QI importante qui existe entre les juifs et non-juifs au sein du meme pays est pour moi le signe qu'une composante hereditaire doit necessairement jouee (tu remarqueras que je n'ai pas employer le terme genetique).

3) Enfin, contrairement a ce que les personnes voulant preserver une certaine hypocrisie du au politiquement correcte voudrait bien le faire croire, il existe reellement des differences biologiques entre juifs et non juifs, ne serais-ce que du point de vue des maladies genetiques. De plus, je trouve l'hypothese de selection culturelle (plutot que de selection naturelle) ayant jouer un role dans le passe et ayant resultee dans ces maladies genetiques me semble pertinent et s'harmonise avec le reste des hypotheses que j'ai enumerer.

Enfin, comme je l'ai montree grace a cette article sur la selection artificiel en ce qui concerne les animaux, plus une population est filtree de maniere a preserver un trait bien particulier, et plus cette population va developper des maladies genetiques en relation avec ce traits (ici on parle de la proteine utilisee par les synapse) mais aussi n'ayant strictement aucun rapport avec le dit trait (cf le lien que j'ai donnee plus haut).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
pascalin Membre 15 218 messages
le corps sur Terre, l'esprit ailleurs ‚ 47ans
Posté(e)
Sauf que tu prends comme postulat de base qu'il y aurait eu un grand brassage genetique: ce qui n'est pas le cas. Rappelle-toi que les juifs ont la malchance d'avoir un fort niveau de maladies genetiques:

Bloom syndrome

Canavan disease

Cystic Fibrosis

Deafness

Familial Dysautonomia

Fanconi anemia

Gaucher disease

Niemann-Pick disease

Tay-Sachs disease

BRCA1

BRCA2 (breast cancer risk genes)

torsion dystonia

Factor XI deficiency (clotting disorder)

non-classic CAH

familial Mediterranean fever

familial hyperinsulinism

familial hypercholesterolemi

glycogen storage disease VII

pentosuria

maple syrup urine disease

mucolipidosis type IV.

D'autre part, les 4 maladies genetiques que j'ai surligne (lien wikipedia) ont cela en commun le faite qu'il s'agit de maladies du cerveau. Cela se traduit notament par des problemes concernant la synthese de phingolipids, des molecules qui sont impliquee dans la transmission des signals nerveux.

Oula ,c'est quoi ce truc ,c'est du réchauffé pro-juif supermanjuif ?

ça fait peur le raccourci le génie génétique qui aurait pour base le foirage :smile2: qui serait supermégapuissant que les autres;

une tare qui se transforme en érudition génétique ?

De plus cela n'a rien de philosophique et encore plus ,confondre une soi-disante capacité à l'instruction et l'intelligence est un non sens ,ce sont deux choses différentes.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
R2D2 Membre 17 messages
Forumeur balbutiant‚
Posté(e)

J'ai survolé en diagonale ce topic...

"Les juifs (dangereusement) plus intelligents que..." : c'est une idée reçue raciste qui est de la même veine que ça:

Modifié par R2D2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
uno Membre 1 927 messages
Forumeur alchimiste‚ 35ans
Posté(e)
Non, pas du tout.

Je n'ai pas lu le papier en question donc je ne saurais te repondre. Par contre, je trouve le lien que tu as mis qui contredis cet article parus dans un journal scientifique, des plus interessant. Il critique le faite que NHAI considere une hypothese extreme qui voudrait que 1) l'intelligence "superieure" des juifs est PUREMENT d'ordre genetique, 2) qu'il est possible de trouver un gene de l'intelligence, 3) que ce gene est liee aux maladies genetiques dont souffre les juifs. L'article que tu m'as donnee, meme si il ne s'agit pas d'un article parue dans une revue scientifique mais l'avis d'un scientifique de ce domaine est interessant sous de nombreux aspects. Je les detaillerais demain etant donne que des amis viennent de se taper l'incruste et que je ne peux pas passer toute la soiree devant mon pc.

Mais je vais neamoins detaillee ma position brievement:

1) Je ne crois pas en l'existence d'UN gene de l'intelligence pour expliquer le succes des juifs dans les matieres scientifiques ou dans certains resultats de QI. Je pense qu'il s'agit plutot de certains phenomenes hereditaires qui au contacte de la culture, donne un avantage sur le plan scolaire et notament dans les domaines requerant un raisonement scientifique et quantitatif. En d'autre terme, cela pourrait etre aussi bien un gene qui determine la vitesse a laquel les infos circulent entre synapse (et donc produisant une rapidite subtile dans leur processus de calcul), ou encore une meilleur ouie (des etudes recentes font etat de decouvertes montrant que l'ouie parfaite est due a un gene particulier) ou un trait de personalite qui rend les juifs plus perseverant, etc..

:smile2:

Assume ton opinion et/ou exprime la clairement mon chéri!

Tu soutiens bel et bien l'idée que les juifs aurait au minimum un gène qui leur expliquerait leur réussite dans les professions intellectuels, tu soutiens donc bel et bien l'idée d'un déterminisme génétique dont tu soutiens qui plus est une cause sélective! Tu soutient bel et bien une explication socio-darwinienne à se fendre les côtes si ce qu'elle sous-entends n'était pas aussi puant, j'y revient plus bas!

En fait comme déjà dit cette idées de gènes ou si tu préfères d'allèles juifs rendant ces derniers plus intelligents est une spéculation gratuite qui se base ici sur un raisonnement gobiniste que toi même tu ne peux pas nier à savoir que les accomplissement sociales, culturels, scientifiques et donc historiques des population témoignent de différences héréditaires innée entre les dites populations! C'est exactement le même raccourcit fallacieux dont la justification que tu apportes ci-dessous est absolument affligeante de stupidité car se basant sur un simplisme extrême et des spéculations gratuites! Les mêmes que celles qui sont utilisées pour affirmer que les noirs sont génétiquement moins intelligents que les blancs!

Ce darwinisme social dépassé et réchauffé est vraiment une insulte à l'intelligence humaine d'ailleurs le fait que tu te sois référer au cas des animaux d'élevages illustre parfaitement le caractère fallacieux des idées que tu défends j'y revient d'ailleurs plus bas dans mon présent post!

Pour le reste le papier que j'ai mis en lien souligne justement la faiblesse de ces raisonnement bâclés et spéculatifs et je constate hélas que malgré le fait que tu dis trouver le papier intéressant, tu tombes toi même dans le même genre de procédés, poils aux nez!

2) Le faite que malgres tous les efforts, il n'existe pas d'etudes serieuses ayant mis en evidence un facteur environementale capable d'expliquer la difference de QI importante qui existe entre les juifs et non-juifs au sein du meme pays est pour moi le signe qu'une composante hereditaire doit necessairement jouee (tu remarqueras que je n'ai pas employer le terme genetique).

On n'a non plus pas mis en avant un facteur environnemental expliquant la plus grande proportion de joueur de jazz chez les afro-américains! ;)

Ah mais si tu vas peut être me dire que c'est un héritage historique et que face aux contraintes sociales dont furent victimes les afro-américains qui ont par ailleurs développé culturellement, (bien que ce développement se peut être également basé sur un héritage africain) durant l'esclavage et/ou après l'esclavage, le goût pour la musique (via le blues notamment)! Et que donc cela peut aisément expliquer pourquoi tant d'afro-américains se sont spécialisés dans ces musiques! De la même manière je dirais que des contraintes historiques et sociales ont poussé les juifs à se développer dans le commerce, que des héritages culturels ont pu favoriser la valorisation du travail et de la débrouille en lien d'ailleurs avec les domaines favorisé, etc, etc..... En fait sachant que les juifs étaient suffisamment communautaristes pour voir la fréquence de leur maladie génétiques augmenter, il n'y a rien de surprenant au fait qu'ils aient développé une culture qui leur est propre avec tout ce que cela peut impliquer comme influence en matière de position sociale et plus tard, pourquoi pas, d'intégration social et de préférences et de prédispositions culturelles pour tel ou tel métiers!

Bien sûr tu me diras que tu veux des preuves détaillés seulement voilà là on entre dans le domaine des sciences de la société elles même très liées à l'histoire! Elles sont très utiles pour comprendre la mise en place des stratifications sociales et aussi de la genèse des idées mais nous sommes malgré tout très loin des sciences exactes! Déjà que la biologie n'est pas simple avec les multiples interactions qu'on y trouve les sciences sociales peuvent laisser place à encore d'avantage de flou et d'inexactitude et c'est normal, c'est complexe l'humain et la société humaine!

Et cela nous amène d'ailleurs à ce que l'on reproche très justement à ce darwinisme social à la con! é savoir vouloir réduire des phénomènes socio-culturels complexes tributaires de multiples facteurs (culturels, économiques, historiques, etc, etc.....) à une affaire de gènes qui ont du nécessairement jouer dans les dites constations sociales qui sont pourtant extrêmement mouvantes et éphémères à l'échelle de l'histoire humaine! C'est tellement con et fallacieux qu'on se demande comment les auteurs de ces excréments peuvent ne pas rougir en débitant de telles âneries!

Ah oui tu dis que tu n'emploies pas le terme génétique mais tu parles d'héréditaires et avant tu te référais bel et bien à des maladies génétiques et donc des différences génétiques dont les allèles seraient sensés expliqué une soit disant plus grande intelligence des juifs et ci-dessus tu as bel et bien parlé de gènes, alors cesse de t'enfourner dans ce qui semble être des contradictions pour le moins clownesque mon petit Kyrillukounet d'amour! ;)

3) Enfin, contrairement a ce que les personnes voulant preserver une certaine hypocrisie du au politiquement correcte voudrait bien le faire croire, il existe reellement des differences biologiques entre juifs et non juifs, ne serais-ce que du point de vue des maladies genetiques. De plus, je trouve l'hypothese de selection culturelle (plutot que de selection naturelle) ayant jouer un role dans le passe et ayant resultee dans ces maladies genetiques me semble pertinent et s'harmonise avec le reste des hypotheses que j'ai enumerer.

Arrête de voir le spectre du méchant pas beau politiquement correct partout sinon tu vas finir par le voir dans ta culotte! ;)

Une fois que tu as pris note de ce petit conseil amical prend note d'une chose simple mais tu va voir très importante pour la question que nous abordons ici, il existe des différences génétiques (et donc biologiques) entre toi et moi aussi et en fait entre tous les individus (sauf les vrais jumeaux en matière de code génétiques bien qu'ils aient quelques menue différences eux aussi)! Et ce n'est pas mineur comme précision parce que dire que les juifs sont biologiquement différents des non-juifs est donc une lapalissade mais une lapalissade dont la rhétorique peut induire en erreur tout comme le fait de dire que les allemands sont biologiquement différents des italiens pourrait induire en erreur dans un contexte où l'on prétendrait par exemple affirmé que les allemand sont génétiquement plus prédisposé à travailler dure et les italiens à être de grosses feignasses! Bref les populations ainsi définis sont constitués d'individus différents il y a donc forcément des différences biologique, poils aux biduloïde!

Quand l'on définit des populations ainsi constitués d'individus différents ayant été plus ou moins séparés malgré quelques échanges de gènes on constate des différences de fréquence quand à certains allèles, bah oui, différence qui fait que par exemple que les Italiens sont d'avantage bronzé (en moyenne) que les allemands! Le problème c'est que lorsque l'on dit qu'il existe des différences biologiques entre allemands et italiens on pense en terme de populations et non pas d'individus, or ce dont on parle alors ce sont de différences de fréquences de certaines caractéristiques entre deux populations! Mais cela ne fait pas pour autant de ces populations des entités biologiques différentes, car un italien peut très bien être biologiquement plus proche d'un allemand que d'un autre italien!

Or l'erreur serait une essentialisation des populations en raison du terme biologiquement différents, alors que nous parlons que de différences de fréquences ressortant de la somme de différences inter-individus des deux populations! Car en fait on peut définir des milliers de populations biologiquement différentes au sein d'un seul et même pays! ;)

Une fois cette mise au point fait nous pouvons encore souligner qu'avec les juifs que leurs origines sont très probablement également un patchwork dont les rangs ont également très probablement grossit suite à des conversions en revanche les communautés juives restant en nombre limité et privilégiant les mariage intra-communautaire, on favorisé une diminution de la diversité génétique avec un plus grand nombre de situation allélique homozygotes, y compris donc des allèles impliquées dans les maladies génétiques! En raisonnant en terme de génétique des populations, nous avons là une population dont la diversité génétique a diminuer favorisant les configurations homozygotes!

Mais donc ça ne fait pas des juifs une groupe biologique cohérent, même pas en rêve! Nous avons juste une plus grande nombre de configuration homozygotes (différence de fréquences)! Sinon par sélection culturelle tu entends quoi?! Que les juifs on pratiqué une sorte d'eugénisme culturel (ben oui tu parles quand même d'un type de sélection artificiel en somme) dans leur communauté pour favorisé les individus les plus doués?!

Arf, arf, les juifs ont simplement pratiqué le communautarisme religieux ça c'est avéré et un relatif isolement provoque des différence de fréquence entre populations, c'est le B.A-BA de la génétique des populations! Mais dire qu'il y a eu sélection génétique par les professions favorisés au sein de la communauté juive est une spéculation socio-darwinienne aussi gratuite que poilante c'est même à crever de rire! Car à ce train là autant dire qu'il en fut de même chez les joueur de jazz afro-américains, les gènes conférant un meilleur rythme ayant été favorisé au sein de cette communauté! Et on peut imaginer des scénarios socio-darwiniens clownesques de ce genre pour bon nombre d'autres communautés! :sleep:

Enfin, comme je l'ai montree grace a cette article sur la selection artificiel en ce qui concerne les animaux, plus une population est filtree de maniere a preserver un trait bien particulier, et plus cette population va developper des maladies genetiques en relation avec ce traits (ici on parle de la proteine utilisee par les synapse) mais aussi n'ayant strictement aucun rapport avec le dit trait (cf le lien que j'ai donnee plus haut).

Oui j'ai vu et c'est bien là que la thèse que tu défends devient ridicule à souhait et mieux encore puante à souhait même si tu ne t'en rends pas compte!

Dans ton présent post que je cite plus haut, tu as dit que tu privilégiais l'idée d'une sélection culturelle qui aurait donc favorisé des dispositions biologiques conférant des grande aptitudes intellectuelles chez les juifs! Donc les juifs auraient eux même décider culturellement de favoriser la reproduction des individus biologiquement les plus intelligents, c'est à dire pratiquer une forme d'élevage c'est à dire d'eugénisme, ni plus ni moins! Ta comparaison avec les animaux d'élevage, c'est à dire d'une sélection orienté à dessein est d'ailleurs très parlante! Arf avec cette thèse les antisémites auraient vraiment des éléments à l'appuie de leurs idées!

En fait cette thèse est naze sur deux point évidents! Tout d'abord les juifs étaient constitués de familles qui souhaitaient globalement le meilleur pour leurs enfants, avec certes une stratification sociale et des enfant réussissant moins bien que d'autres mais rien ne prouve que les enfant qui réussissaient moins bien se sont moins reproduit de façon prépondérante sous la pression d'une communauté voulant limité la naissance de ces éléments les moins bien lotis! Deuxièmement il faudrait déjà que les prédispositions génétiques conférant à une plus grand intelligence soient forcément corrélé à la réussite sociale, or ce n'est pas si simple vu l'importance que peuvent avoir une stratification sociale hérité de génération! Bref c'est naze car c'est une spéculation qui semble soutenir que les juifs auraient créé au sein de leur communauté une société qui sélectionne à la manière de l'élevage les individus les plus intelligents biologiquement parlant, ce qui est, et je pèse très sincèrement et très lourdement mes mots, complètement con! :sleep:

Sinon ai-je encore besoin de répéter comme je l'ai fait dans d'autres topics que l'homme n'est pas un animal d'élevage et que malgré des différences de fréquences d'allèles la configuration génétiques des populations humaines ne sont pas celles des races d'élevage comme par exemple le chien?! Arf s'il te plaît mon Kyrillukounet réfléchis bien avant de posté parce que là tu t'es vraiment adonné à une sacré énormité! :third:

Modifié par uno

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
yop! Modérateur 20 365 messages
Gonade Absolutrice‚ 35ans
Posté(e)
Combiens de gens converti au judaisme contient cette liste, exactement? ;)

Elle en contient quelques uns, ce qui tend à prouver que la définition du facteur "juif" n'est pas homogène, stable et donc soumise à une pertinence relative. Idem pour la "pureté génétique" de tous les juifs présents dans ces listes.

Mais passons.

Je vais t'aider:

Sur les 12 laureat de la medail field en math (sorte de prix nobel de mathematique), combien a-t-on de "convertis"? 0.00

Par contre combien avons-nous de juifs ayant eu les 2 parents juifs: 11.

Les juifs dans le monde, representent seulement 0.1 pourcent de la population (et quelque chose comme 3 pourcent de la population americaine). Donc qui oserais affirmer qu'il ne faut pas s'etonner du faite que 25% de ceux qui ont recu cette honneur ont des parents juifs???!!!

Et les juifs dans l'univers représentent surement encore moins en pourcentage, et pourtant le nombre de médaillé de Fields reste le même.

Avant de m'interroger sur la surreprésentation juive au sein de ce Nobel des maths, il est intéressant de noter certains termes d'attribution :

Elle est attribuée tous les quatre ans au cours du congrès international de mathématiques à, au plus, quatre mathématiciens devant avoir moins de 40 ans

états-Unis d'Amérique 13 15px-Mé©daille_Fields_miniature.PNG15px-Mé©daille_Fields_miniature.PNG15px-Mé©daille_Fields_miniature.PNG15px-Mé©daille_Fields_miniature.PNG15px-Mé©daille_Fields_miniature.PNG15px-Mé©daille_Fields_miniature.PNG15px-Mé©daille_Fields_miniature.PNG15px-Mé©daille_Fields_miniature.PNG15px-Mé©daille_Fields_miniature.PNG15px-Mé©daille_Fields_miniature.PNG15px-Mé©daille_Fields_miniature.PNG15px-Mé©daille_Fields_miniature.PNG15px-Mé©daille_Fields_miniature.PNG France 9 15px-Mé©daille_Fields_miniature.PNG15px-Mé©daille_Fields_miniature.PNG15px-Mé©daille_Fields_miniature.PNG15px-Mé©daille_Fields_miniature.PNG15px-Mé©daille_Fields_miniature.PNG15px-Mé©daille_Fields_miniature.PNG15px-Mé©daille_Fields_miniature.PNG15px-Mé©daille_Fields_miniature.PNG15px-Mé©daille_Fields_miniature.PNG URSS/Russie 8 (3/5) 15px-Mé©daille_Fields_miniature.PNG15px-Mé©daille_Fields_miniature.PNG15px-Mé©daille_Fields_miniature.PNG15px-Mé©daille_Fields_miniature.PNG15px-Mé©daille_Fields_miniature.PNG15px-Mé©daille_Fields_miniature.PNG15px-Mé©daille_Fields_miniature.PNG15px-Mé©daille_Fields_miniature.PNG Royaume-Uni 5 15px-Mé©daille_Fields_miniature.PNG15px-Mé©daille_Fields_miniature.PNG15px-Mé©daille_Fields_miniature.PNG15px-Mé©daille_Fields_miniature.PNG15px-Mé©daille_Fields_miniature.PNG Japon 3 15px-Mé©daille_Fields_miniature.PNG15px-Mé©daille_Fields_miniature.PNG15px-Mé©daille_Fields_miniature.PNG

Voici la proportion des 5 pays premiers pourvoyeurs de lauréats. Il serait donc intéressant de voir les proportions de communautés juives dans ces pays, d'étudier leurs parcours et leur proportion dans les domaines scientifiques et les hautes études théoriques.

Les facteurs sociaux, culturels, communs et propres à l'éducation juive peuvent expliquer beaucoup de choses et sont plus explicite qu'une prédisposition hérité d'un package génétique supputé.

De plus, l'attribution des récompenses est faite par jury. Ce qui laisse -malgré l'objectivité des travaux remarquable des mathématiciens récompensés- une part de subjectivité.

A vrai, le site que tu as trouve (un site tres interessant par ailleur :smile2: ) inclus les prix nobel de la paix et de la litterature (pas vraiement des matieres scientifiques!): il est probable que c'est dans ce genre de section que tu vas y trouver des "convertis".

T'inquiètes, je n'y ai regardé que les sciences.

A noter qu'en physique notament, certains juifs dont les parents sont juifs etaient converti au catholicisme ou au protestantisme. D'autres n'ont appris qu'ils etaient juifs que plutard au cours de leur adolescence. Deux faits qui plombent encore plus une origine PUREMENT environementale.

Mais rien n'est purement environnemental.

De plus, une conversion n'enlèvera pas les effets d'une éducation de parents juifs. Le fait de savoir tardivement qu'on est juif non plus. Il s'agit de transmission de valeurs, de méthodes.

Si ces facteurs sociaux déterminent les juifs à se diriger en forte proportion vers des métiers très qualifiés, théoriques et scientifiques, la surreprésentation des lauréats perd de sa remarquabilité.

Sauf que tu prends comme postulat de base qu'il y aurait eu un grand brassage genetique: ce qui n'est pas le cas. Rappelle-toi que les juifs ont la malchance d'avoir un fort niveau de maladies genetiques:

Bloom syndrome

Canavan disease

Cystic Fibrosis

Deafness

Familial Dysautonomia

Fanconi anemia

Gaucher disease

Niemann-Pick disease

Tay-Sachs disease

BRCA1

BRCA2 (breast cancer risk genes)

torsion dystonia

Factor XI deficiency (clotting disorder)

non-classic CAH

familial Mediterranean fever

familial hyperinsulinism

familial hypercholesterolemi

glycogen storage disease VII

pentosuria

maple syrup urine disease

mucolipidosis type IV.

Qu'en est-il de cette répartition ? Est-elle homogène ? Le boom statistique vient-il de communautés radicales plus hermétiques que les autres et faisant quasiment de la consanguinité ?

ll faut en savoir plus avant de se lancer dans des analyses comme ça.

Les mariages mixtes ont bien existé et existent toujours. Sinon, les juifs seraient morts depuis longtemps. La forte concentration de maladies génétiques neuro-dégénératives s'explique par le communautarisme qui augmente l'homozygotie et en même temps, la fréquence d'expression de ces "maladies récessives". C'est donc "mécanique" et bien qu'apparemment remarquable.

Quant à la transmission d'un "package génétique d'aptitudes cérébrales" sur le même mode, je demande à le voir isolé par les généticiens. D'ici là, ce ne sera que supputations.

Maintenant, si tu ne saisis pas le lien avec l'intelligence des juifs comme un trait sélectionnee au cours des siecles ayant eu comme corolaire une augmentation des maladies genetiques, je te conseil de lire cet article, sur les dangers d'une trop grande selection chez les animaux.

On pourrait obtenir l'augmentation de maladies génétiques en brassant n'importe quel groupe d'humain en vase clos.

Par contre, la transmission héréditaire d'un caractère génétique invisible (surtout avant les prix Nobel) sur toutes les branches d'une lignée me paraît être d'un autre ressort.

Une sélection en aveugle des individus serait nécessaire. Le moindre brassage serait dangereux. La fortuité d'une telle chose est toujours possible, cela dit.

Seulement, le rapport entre les maladies génétiques (dont la fréquence augmente simplement par manque d'hétérozygotie, se qui s'obtient assez vite, en quelques générations de parents proches) et la transmission d'un autre caractère génétique sur toute une série de descendants épars ne me semble pas aussi évident que tu l'affirmes.

Donc est-ce un hasard si une grande proportion des maladies genetiques touchant les juifs est liee au cerveau et notament a la vitesse a laquelle les synapses transmettent l'information ?

Est-ce un hasard si cette meme population est sur-representee dans les domaines intellectuels demandant des capacites de calculs ou de raisonement quantitatif hors-norme ?

Tu fais les questions et réponses. ;)

Il n'y a pas de hasard puisqu'on évoque l'influence de facteurs sociaux typiques.

Tu impliquerais un sélection génétique juive mais qui voudrait dire que seul les juifs génétiquement dotés se serait reproduit au détriment des autres, ou que leur descendance aurait pris l'ascendant sur celle des autres.

Le moindre brassage avec une autre lignée juive n'ayant pas le bon allèle aurait tendance à limiter cette sélection.

Non. Tu as citer un lien sans avoir pris la peine de comprendre ce a quoi il se referait. Je cite la page d'acceuil

Oui, ce qui signifie qu'on peut déjà virer certains juifs de ces statistiques, surtout si on est dans l'hypothèse génétique.

Si il n'y en a qu'UN, non. Si il s'agit de la majorite des juifs, alors oui. Mais ce n'est pas le cas. Je te retourne donc la question: en toute logique, si il n'existe, dans les matieres scientiques, qu'un nombre negligeable de converti, n'est pas le cas que ta theorie de l'environement Juif en prend un sacre coup au cul?? Non? ;)

Et bien non, puisqu'avoir deux parents juifs est la garantie d'être élevé à la juive.

Pour revenir sur l'influence du génétique dans le destin des individus, il me semble beaucoup moins évident que l'héritage éducatif et idéologique, lui-même lié à l'environnement social, surtout en ce qui concerne les communautés religieuses.

Et l'influence du génétique reste aussi beaucoup plus individuelle que globale, en témoigne les disparités entre frères et soeurs.

Modifié par yop!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
kyrilluk Membre 7 507 messages
Anarchiste épistémologique‚ 43ans
Posté(e)
Elle en contient quelques uns, ce qui tend à prouver que la définition du facteur "juif" n'est pas homogène, stable et donc soumise à une pertinence relative. Idem pour la "pureté génétique" de tous les juifs présents dans ces listes. Mais passons.

Je t'ai demander si il existait ne serais-ce qu'un juif convertit dans la section scientifique. La reponse aurait put etre que 50% des juifs sont des convertis par exemple et cela aurait mis de l'eau dans ton moulin. Tu preferes ne pas repondre parce que tu as constatee comme moi qu'il n'existe aucun converti dans les sections scientifiques montrant ainsi que ta theorie prend l'eau.

Et les juifs dans l'univers représentent surement encore moins en pourcentage, et pourtant le nombre de médaillé de Fields reste le même. Avant de m'interroger sur la surreprésentation juive au sein de ce Nobel des maths, il est intéressant de noter certains termes d'attribution :

Voici la proportion des 5 pays premiers pourvoyeurs de lauréats. Il serait donc intéressant de voir les proportions de communautés juives dans ces pays, d'étudier leurs parcours et leur proportion dans les domaines scientifiques et les hautes études théoriques.

Ca deja ete fait mainte et mainte fois mon cher Yop. Aux Etats-Unis la proportion de juif est de 3 % seulement de la population. Tu peux toujours essayer de diminuer la contribution des juifs dans les millieux scientifiques mais la realite elle ne va pas changer parce que tu n'acceptes pas ce fait ou parce que tu le considere raciste.

Les facteurs sociaux, culturels, communs et propres à l'éducation juive peuvent expliquer beaucoup de choses et sont plus explicite qu'une prédisposition hérité d'un package génétique supputé.

Non.

Ici on ne parle pas de personne qui aiment la peche ou qui adorent faire du rap dans leur garage. On parle de succes dans des domaines hautement specialises, competitif et requerant des facultees intellectuelles autement developpes. Si vivre pres d'un port peu certainement aidee a devenir un bon marin, vivre pres d'une universite n'influence pas les capacites cognitives des enfants des voisins...

Mais rien n'est purement environnemental.

Tu me rassure alors. A un moment donnee j'ai crus que tu soutenais la these que la difference de QI pour les juifs etait uniquement d'origine environementale...

De plus, une conversion n'enlèvera pas les effets d'une éducation de parents juifs. Le fait de savoir tardivement qu'on est juif non plus. Il s'agit de transmission de valeurs, de méthodes. Si ces facteurs sociaux déterminent les juifs à se diriger en forte proportion vers des métiers très qualifiés, théoriques et scientifiques, la surreprésentation des lauréats perd de sa remarquabilité.

Sauf qu'en l'occurence je n'ai trouver aucune conversion parmi les juifs ayant recu un prix nobel en science, donc ca sert a rien de continuer a dissertir sur quelque chose qui ne s'est peut etre jamais produit.

Qu'en est-il de cette répartition ? Est-elle homogène ? Le boom statistique vient-il de communautés radicales plus hermétiques que les autres et faisant quasiment de la consanguinité ? ll faut en savoir plus avant de se lancer dans des analyses comme ça.

En l'occurence, pour en savoir plus il faut faire des hypotheses. Et tous ce que l'on est entrain d'evoquer sur ce sujet se sont des hypotheses. PERSONNE ne proclame avoir decouvert la raison pour laquel les Juifs sont sur-represente dans les domaines scientifiques.

Les mariages mixtes ont bien existé et existent toujours. Sinon, les juifs seraient morts depuis longtemps. La forte concentration de maladies génétiques neuro-dégénératives s'explique par le communautarisme qui augmente l'homozygotie et en même temps, la fréquence d'expression de ces "maladies récessives". C'est donc "mécanique" et bien qu'apparemment remarquable. Quant à la transmission d'un "package génétique d'aptitudes cérébrales" sur le même mode, je demande à le voir isolé par les généticiens. D'ici là, ce ne sera que supputations.

Tout a fait. Mais est-ce que tu ne t'es pas encore appercu que tous ce que nous discutons sont des hypotheses ou comme le dirait Uno, de la speculation??? Entre nous, si on avait une reponse claire a cette question, ce ne serait pas le sujet d'un debat. Pas plus que de savoir si la terre est ronde ou non fait l'objet de debat (en dehors d'un nombres extremement reduis d'illuminees j'imagine.).

On pourrait obtenir l'augmentation de maladies génétiques en brassant n'importe quel groupe d'humain en vase clos.

C'est le cas de certaines populations en Asie ou la consanguinite est un probleme. En toute logique, selon ce que j'ai ecrit plutot, la consanguinite dans ces familles devrait avoir comme resultante des maladies genetiques touchant de maniere aleatoire differentes parties de l'etre humain. Il n'y a aucune raison que ces maladies visent particulierement un aspect (comme par exemple une proteine regissant les echanges dans le cerveau) a moins que cette consanguinite soit le fruit d'une selection deliberee. C'est la toute la difference.

Il n'y a pas de hasard puisqu'on évoque l'influence de facteurs sociaux typiques. Tu impliquerais un sélection génétique juive mais qui voudrait dire que seul les juifs génétiquement dotés se serait reproduit au détriment des autres, ou que leur descendance aurait pris l'ascendant sur celle des autres. Le moindre brassage avec une autre lignée juive n'ayant pas le bon allèle aurait tendance à limiter cette sélection.

Pas necessairement. Rappelle-toi que les maladies genetiques juives agissent de la meme maniere que la "sickle cells": c'est a dire que si les deux parents ont les genes defecteux, cela va produire des enfants tres malades qui vont finir par mourir (pour certain avant meme d'avoir put se reproduire) tandis que les 3/4 vont avoir ces genes sans que cela n'influence en mal leur developement. A vrai dire, pour ce qui est de la sickle cells, avoir un gene defecteux donne un avantage vis a vis de ceux qui n'ont pas ce gene: ils sont immunise contre le paludisme. Est-ce qu'une des maladies genetiques que j'ai mentionne donne un tel avantage? La reponse est que j'en sais rien. Il s'agit d'une hypothese a laquel Uno a fait reference pensant que j'adherais au conclusion d'une certaine etude.

En ce qui me concerne, je cite les maladies genetiques et le faite qu'elles ne sont pas aleatoire comme indice qu'une selection culturelle aurait bien eu lieu dans le passe, en accordance avec ce que l'histoire des juifs nous enseigne.

Pour revenir sur l'influence du génétique dans le destin des individus, il me semble beaucoup moins évident que l'héritage éducatif et idéologique, lui-même lié à l'environnement social, surtout en ce qui concerne les communautés religieuses. Et l'influence du génétique reste aussi beaucoup plus individuelle que globale, en témoigne les disparités entre frères et soeurs.

Lorsque l'on discute des succes des juifs dans certains domaine ou encore de leur QI, on parle de quoi a ton avis? Des individus ou d'un groupe? Evidement qu'il y a des francais(es), des ghaneenes, ou des japonaises qui sont individuellement plus intelligentes que certains individus juif. Mais la n'est pas la question.

:smile2: Assume ton opinion et/ou exprime la clairement mon chéri! Tu soutiens bel et bien l'idée que les juifs aurait au minimum un gène qui leur expliquerait leur réussite dans les professions intellectuels, tu soutiens donc bel et bien l'idée d'un déterminisme génétique dont tu soutiens qui plus est une cause sélective!

Non. Je ne vais pas me repetter (cela fait la 6 ieme fois...): tu abuses de ma patience.

Tu soutient bel et bien une explication socio-darwinienne à se fendre les côtes si ce qu'elle sous-entends n'était pas aussi puant, j'y revient plus bas!

Ce qui est puant et qui ne me fait pas rire c'est ta propension a repeter en boucle les memes aneries. Je n'ai jamais fait reference a une explication socio-darwiniene. Par contre, j'ai evoque l'hypothese d'une selection culturelle ou mendelienne. Donc arrete tes racourcis a deux balles et je te rappelle au passage que Galton etait un Darwiniste qui ne croyait pas en la genetique Mendelienne. Je ne soutiens absolument pas l'idee que des mutations genetiques serait la cause de l'anomalie statistique que represente les juifs dans les domaines scientifiques. Arrete ton delire.

D'autre part, l'histoire des juifs ainsi que la frequence anormales de certaines maladies genetiques specifiques au cerveau sont des indices qui a mon avis justifie l'hypothese d'une origine partiellement hereditaire au succes des juifs dans les domaines precites. D'autants plus qu'au moins deux de ces maladies affectant le cerveau ont un taux anormalement elevee de personnes ayant un fort QI (122 de QI contre 115 pour les juifs moyen et 100 pour la normale).

L'autre aspect etant que ceux qui hurlent au racisme sont les memes qui militent pour ce genre d'etudes ne soient pas realisee ou qui inventent sans jamais chercher a verifier leur dires, je ne sais quel origine purement environementale a toutes les differences existantes entre les individus ou les groupes. S'en est pathetique.

La nature n'en a rien a foutre de nos prejuges ou de notre activisme socialo-politique. Elle n'est pas plus impressionnee par les "nous sommes tous egaux" ou je ne sais quel slogan politiques de gauchiste de base. Pas plus qu'elle est impressionnee par ceux qui decrete qu'etre noir est une tarre, que les blancs sont des pedophiles et que les asiatiques ont la kekette plus petite. Les faits sont les faits.

Ton exemple du Jazz montre a quel point tu es a la masse et que tu ne piges que dalle au debat. T'en que t'y ait, tu aurais put citer le cas du rap! Si tu penses que cette critique n'est pas justifiee, donne moi un article scientifique faisant etat du faite que 1) les noirs seraient meilleurs au Jazz, 2) que des resultats de test cognitifs de facultees imliquees dans la creation et l'execution de pieces musicale favorisent particulierement les noirs. A vrai dire, je connais quelques tests, notament ceux mesurant le sens du rythme ou l'oreille musicale et dans aucun de ses tests les noirs americains ne se demarquent particulierement.

Bien sûr tu me diras que tu veux des preuves détaillés seulement voilà là on entre dans le domaine des sciences de la société elles même très liées à l'histoire! Elles sont très utiles pour comprendre la mise en place des stratifications sociales et aussi de la genèse des idées mais nous sommes malgré tout très loin des sciences exactes

En l'occurence, l'etude que tu as cite donne des pistes pour verifier leur hypothese. En d'autre terme, il s'agit d'une hypothese falsifiable. De ton cote, tu te contentes de faire du flou et te garde bien de faire des hypotheses verifiables. Le debat aurait bien plus interessant si tu avais dis par exemple que le faite que la majorite des juifs recoivent une formations en musique classique et qu'il a ete prouvee qu'une telle formation a des effets a long terme sur les capacites cognitives. Cela aurait ete verifiable (comme par exemple chercher la proportion de savant juifs ayant eu une telle education etant gamin etc..) et aurait le merite d'etre autre chose que du vulgaire -pipi -caca -prout que tu ponctues chacunes de tes interventions.

Le problème c'est que lorsque l'on dit qu'il existe des différences biologiques entre allemands et italiens on pense en terme de populations et non pas d'individus, or ce dont on parle alors ce sont de différences de fréquences de certaines caractéristiques entre deux populations! Mais cela ne fait pas pour autant de ces populations des entités biologiques différentes, car un italien peut très bien être biologiquement plus proche d'un allemand que d'un autre italien!

Et lorsque l'on parle de difference de QI entre des juifs et des non-juifs tu crois que l'on fait quoi??? Ici, on pense en terme de population et non pas d'individus. Et lorsque l'on parle des juifs dans ce contexte, on ne fait par reference a d'autres characteristiques (leur couleur de peau, la longueur de leur ne, etc..): on ne parle que d'un seul critere, pour une population. Evidement qu'il existe des francais plus intelligents que des juifs. Et alors? On se situe sur le plan du groupe, et l'on considere des moyennees et la frequence d'une characteristique. Une femme juive aura tout de meme plus de genes en commun avec une autre femme africaine non?? Mais c'est pas le debat.

Quand a l'idee que toutes les activitees humaines tel que la ceuillette, casser des caillous ou savoir chasser dans la brousse comme etant des activites requerant la meme intelligence que celle qui consiste a concevoir une theorie abstraite comme la relativite generale, elle est tellement grotesque que je ne vais pas perdre mon temps a la refuter.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
yop! Modérateur 20 365 messages
Gonade Absolutrice‚ 35ans
Posté(e)
Je t'ai demander si il existait ne serais-ce qu'un juif convertit dans la section scientifique. La reponse aurait put etre que 50% des juifs sont des convertis par exemple et cela aurait mis de l'eau dans ton moulin. Tu preferes ne pas repondre parce que tu as constatee comme moi qu'il n'existe aucun converti dans les sections scientifiques montrant ainsi que ta theorie prend l'eau.

Je n'ai pas de "théorie", contrairement à ce que tu insinues. Je pointe juste du doigt le manque d'homogénéité du facteur juif.

Et quand bien même on aurait à faire à des juifs ayant deux parents juifs, c'est leur arbre génétique qu'il faudrait regarder pour des informations plus fiables.

Ca deja ete fait mainte et mainte fois mon cher Yop. Aux Etats-Unis la proportion de juif est de 3 % seulement de la population. Tu peux toujours essayer de diminuer la contribution des juifs dans les millieux scientifiques mais la realite elle ne va pas changer parce que tu n'acceptes pas ce fait ou parce que tu le considere raciste.

Aboule ! ;)

Et quelles conclusions cela donne t-il ?

Contrairement à ce que tu insinues, je ne nie pas la grande proportion de juifs dans les Nobel et autres récompenses scientifiques et je n'ai jamais parlé de racisme. Tu dois me confondre avec un autre.

Cependant, je pèse les interprétations : qu'est-ce qui justifie la génétique au vu d'éléments aussi partiels ?

Ici on ne parle pas de personne qui aiment la peche ou qui adorent faire du rap dans leur garage. On parle de succes dans des domaines hautement specialises, competitif et requerant des facultees intellectuelles autement developpes. Si vivre pres d'un port peu certainement aidee a devenir un bon marin, vivre pres d'une universite n'influence pas les capacites cognitives des enfants des voisins...

Tes parallèles sont peu fortuits mais on pourrait aussi parler d'un package génétique de la réussite dans le rap dans la population banlieusarde. Communautarisme, sens du rythme accru, faculté de faire des rimes, physique adéquat,...

Or, il y est assez facile d'y voir une causalité essentiellement sociale, si ce n'est totalement.

Pareil pour les énarques et étudiants des hautes écoles. On pourrait parler de sélection génétique de certaines populations (essentiellement blanches). Puisqu'en analysant la proportion de hauts fonctionnaires en France, des analyses du même moule pourraient se dégager.

J'imagine pas si en plus il y a des juifs pour cristalliser les fantasmes.

Tu me rassure alors. A un moment donnee j'ai crus que tu soutenais la these que la difference de QI pour les juifs était uniquement d'origine environementale...

Rien n'est totalement environnemental, non, mais ça veut juste dire ce que ça veut dire.

Sauf qu'en l'occurence je n'ai trouver aucune conversion parmi les juifs ayant recu un prix nobel en science, donc ca sert a rien de continuer a dissertir sur quelque chose qui ne s'est peut etre jamais produit.

Je te parle de la transmission éducative qui est très stable et forte parmi les communautés de ce genre.

En l'occurence, pour en savoir plus il faut faire des hypotheses. Et tous ce que l'on est entrain d'evoquer sur ce sujet se sont des hypotheses. PERSONNE ne proclame avoir decouvert la raison pour laquel les Juifs sont sur-represente dans les domaines scientifiques.

Ah bon ? Je te parle de la répartition de ces maladies au sein des juifs ! Est-ce homogène ? Comment la transmission de ce package génétique supposé reste si stable dans des populations quand même éparpillées et somme toute brassées ?

Tout a fait. Mais est-ce que tu ne t'es pas encore appercu que tous ce que nous discutons sont des hypotheses ou comme le dirait Uno, de la speculation??? Entre nous, si on avait une reponse claire a cette question, ce ne serait pas le sujet d'un debat. Pas plus que de savoir si la terre est ronde ou non fait l'objet de debat (en dehors d'un nombres extremement reduis d'illuminees j'imagine.).

Entre hypothèse et dérives fantasmatiques, il n'y a qu'un pas. ;)

C'est le cas de certaines populations en Asie ou la consanguinite est un probleme. En toute logique, selon ce que j'ai ecrit plutot, la consanguinite dans ces familles devrait avoir comme resultante des maladies genetiques touchant de maniere aleatoire differentes parties de l'etre humain.

Connais-tu la répartition des allèles récessifs communs dans la population (et en général dormant) provoquant ces maladies ? La proportion des organes visés ? La gravité de ces maladies et leur dépistage ?

Il n'y a aucune raison que ces maladies visent particulierement un aspect (comme par exemple une proteine regissant les echanges dans le cerveau) a moins que cette consanguinite soit le fruit d'une selection deliberee. C'est la toute la difference.

Il aurait fallu alors sélectionner des gens avec ces allèles récessif non exprimés ? :smile2: Très fort pour le deviner, quand même. Sélection délibérée, ça me paraît être de la supputation très très discutable là.

Est-ce qu'une des maladies genetiques que j'ai mentionne donne un tel avantage? La reponse est que j'en sais rien. Il s'agit d'une hypothese a laquel Uno a fait reference pensant que j'adherais au conclusion d'une certaine etude.

En ce qui me concerne, je cite les maladies genetiques et le faite qu'elles ne sont pas aleatoire comme indice qu'une selection culturelle aurait bien eu lieu dans le passe, en accordance avec ce que l'histoire des juifs nous enseigne.

Ou juste la transmission des mêmes tares latentes qui s'expriment par la proximité génétique.

La donnée psychologique est vite écartée. Les juif ont vécu dans l'oppression et ont un sentiment assez commun de revanche, ainsi que de repli. Ce qui peut être un moteur à l'entreprise et qui est transmis aussi dans leurs discours face au monde.

Qui plus est leurs idéaux ne peuvent que les inciter à aller vers l'excellence en leur mettant une pression par la religion.

La psychologie communautaire est très puissante, plus que dans une population disparate. Je pense que c'est une piste intéressante.

Lorsque l'on discute des succes des juifs dans certains domaine ou encore de leur QI, on parle de quoi a ton avis ? Des individus ou d'un groupe ? Evidement qu'il y a des francais(es), des ghaneenes, ou des japonaises qui sont individuellement plus intelligentes que certains individus juif. Mais la n'est pas la question.

Est-il justement pertinent de parler de groupe ?

Non. Je ne vais pas me repetter (cela fait la 6 ieme fois...): tu abuses de ma patience.
Il n'y a aucune raison que ces maladies visent particulierement un aspect (comme par exemple une proteine regissant les echanges dans le cerveau) a moins que cette consanguinite soit le fruit d'une selection deliberee. C'est la toute la difference.

;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Yiauthli VIP 4 197 messages
Forumeur alchimiste‚ 34ans
Posté(e)

Ce sujet a été plus ou moins nettoyé.

Kyrilluk et Uno, vos insultes, vous les gardez pour les mp. Je sais, c'est pas facile, mais c'est la règle ici.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
uno Membre 1 927 messages
Forumeur alchimiste‚ 35ans
Posté(e)

Alalah Yiauthli, heureusement que je fais des sauvegardes de mes posts, mais bon pour te faire plaisir et même si je n'ai insulté personne, je me suis censuré moi même en espérant que cela est suffisant, ne me remercie pas c'est naturel! :smile2:

Non. Je ne vais pas me repetter (cela fait la 6 ieme fois...): tu abuses de ma patience.

Ca fait bien plus de six fois que tu débites des conneries à tour de bras mon chéri!

Ce qui est puant et qui ne me fait pas rire c'est ta propension a repeter en boucle les memes aneries.

Arrête de faire la perroquet en reprochant aux autres l'attitude qui TE caractérise mon tout petit Kyrillukounet d'amour!

En ajoutant ta manie **censuré** d'ignorer ce que les autres ont la patience de t'expliquer!

Je n'ai jamais fait reference a une explication socio-darwiniene. Par contre, j'ai evoque l'hypothese d'une selection culturelle ou mendelienne. Donc arrete tes racourcis a deux balles et je te rappelle au passage que Galton etait un Darwiniste qui ne croyait pas en la genetique Mendelienne. Je ne soutiens absolument pas l'idee que des mutations genetiques serait la cause de l'anomalie statistique que represente les juifs dans les domaines scientifiques. Arrete ton delire.

MDR76.gif

Non sérieusement tu es aussi ignare et pétris de mauvaise fois pour ne pas voir ou pire encore assumer que tu défend un darwinisme social puant! Le Darwinisme social s'étant parfaitement accommodé de la génétique Mendelienne qui fut elle aussi utilisé pour défendre les inepties que tu défends toi-même ici mon tout petit Kyrillukounet d'amour, c'est pour dire si ce que tu débites là est hautement ridicule et stupide de ta part!

Lorsque tu parles de sélection Mendelienne, tu parles d'un processus sélectif concernant des caractéristiques biologique héréditaires, ce n'est ni plus ni moins une explication darwinienne avec laquelle tu prétend expliquer des faits sociaux! ;)

Encore une fois ait au moins les couilles d'assumer pleinement les inepties que tu défends, tu auras déjà l'air un tout petit peu moins **censuré** bien que tu le seras encore à souhait!

Ah oui j'oubliais dans ta **censuré** tu as oublié que lorsque tu parles des maladies génétiques dont les allèles favoriserait également l'intelligence tu parles bel et bien de mutations génétiques, la diversité allèlique étant le fruit de mutations, c'est amusant de voir un **censuré** dans ton genre tenter de donner de leçons! ;)

D'autre part, l'histoire des juifs ainsi que la frequence anormales de certaines maladies genetiques specifiques au cerveau sont des indices qui a mon avis justifie l'hypothese d'une origine partiellement hereditaire au succes des juifs dans les domaines precites. D'autants plus qu'au moins deux de ces maladies affectant le cerveau ont un taux anormalement elevee de personnes ayant un fort QI (122 de QI contre 115 pour les juifs moyen et 100 pour la normale).

Non ça ne justifie pas l'hypothèse d'autant plus que dans le papier que j'ai déjà mis on remarque qu'en creusant un peu d'où proviennent ces corrélations il n'en ressort aucun lien évident validant la dite «hypothèse»!

C'est d'autant plus affligeant que le QI n'est pas un phénotype définie mais le résultat d'un texte, bah oui! Ce test constituant un outil mais pouvant également mener à moult erreurs d'interprétation tant il peut varier sous la houlette de multiples facteurs en ajoutant le fait

L'autre aspect etant que ceux qui hurlent au racisme sont les memes qui militent pour ce genre d'etudes ne soient pas realisee ou qui inventent sans jamais chercher a verifier leur dires, je ne sais quel origine purement environementale a toutes les differences existantes entre les individus ou les groupes. S'en est pathetique.

Mais oui mais oui mon petit Kyrillukounet, on sait que tu ponds de très beaux cacas et que tu adores les manger!

Tu n'as rien de plus **censuré** à sortir comme «argumentation»?!

La nature n'en a rien a foutre de nos prejuges ou de notre activisme socialo-politique. Elle n'est pas plus impressionnee par les "nous sommes tous egaux" ou je ne sais quel slogan politiques de gauchiste de base. Pas plus qu'elle est impressionnee par ceux qui decrete qu'etre noir est une tarre, que les blancs sont des pedophiles et que les asiatiques ont la kekette plus petite. Les faits sont les faits.

Bon sang tu as rédigé ça tout seul?!

On attends que tu appliques à toi mêmes ses précieux «conseils», monsieur faites comme je dis pas comme je fais!

Ton exemple du Jazz montre a quel point tu es a la masse et que tu ne piges que dalle au debat. T'en que t'y ait, tu aurais put citer le cas du rap! Si tu penses que cette critique n'est pas justifiee, donne moi un article scientifique faisant etat du faite que 1) les noirs seraient meilleurs au Jazz, 2) que des resultats de test cognitifs de facultees imliquees dans la creation et l'execution de pieces musicale favorisent particulierement les noirs. A vrai dire, je connais quelques tests, notament ceux mesurant le sens du rythme ou l'oreille musicale et dans aucun de ses tests les noirs americains ne se demarquent particulierement.

Tu es vraiment le **censuré** mon Kyrillukounet, que dis-je tu es un **censuré** dont le talent doit être génétiquement déterminé ce n'est pas possible autrement!

Ah moins que tu ne fasses pas exprès de débiter de sombres conneries, et donc que tu piges vraiment que dalle à ce que les autres t'écrives auquel cas je ne serais te dire à quel point tu me fais **censuré**! ;)

La musique fait entrer en jeu des capacités cognitives et il va de soit que l'on peut naître avec de grande dispositions quand à ces capacités et/ou que l'on peut développer ces capacités durant sa vie, si statistiquement tel ou tel population a d'avantage de musiciens cela veut dire que tel ou tel population a en moyenne un développement plus grand de la dite capacités, toi comprendre ou toi être naturellement bouché?!

La question est pourquoi ton scénario héréditaristes simpliste pour ne pas dire débile concernant les quelques capacités mesurer par le QI ne pourrait pas s'appliquer à d'autres populations ayant développé d'autres capacités et/ou talent?! Pourquoi ne pas l'appliquer d'ailleurs à tout «comportement» particulièrement présent dans tel ou tel culture sachant que le comportement a également un substrat génétique?!

Vu que tu défends un darwinisme social à la con ait au moins la «logique» de l'appliquer ou de reconnaitre qu'on devrait alors l'appliquer à l'ensemble de la population humaine et non pas aux seuls juifs!

En l'occurence, l'etude que tu as cite donne des pistes pour verifier leur hypothese. En d'autre terme, il s'agit d'une hypothese falsifiable. De ton cote, tu te contentes de faire du flou et te garde bien de faire des hypotheses verifiables. Le debat aurait bien plus interessant si tu avais dis par exemple que le faite que la majorite des juifs recoivent une formations en musique classique et qu'il a ete prouvee qu'une telle formation a des effets a long terme sur les capacites cognitives. Cela aurait ete verifiable (comme par exemple chercher la proportion de savant juifs ayant eu une telle education etant gamin etc..) et aurait le merite d'etre autre chose que du vulgaire -pipi -caca -prout que tu ponctues chacunes de tes interventions.

Toujours à ruminer ta **censuré** mon tout petit Kyrillukounet d'amour! Lorsqu'on parle des juifs européens et de la manière dont ils sont arrivé à leur situation actuelle on parle d'histoire mon grand, si si! Or justement sachant que TU défend un darwinisme social via un scénario historique c'est à toi d'amener des preuves historiques de l'existence de la dites sélection ainsi que des éléments génétiques et neurologiques probant ce qui exclue des radotages gobinistes d'**censuré** mettant en avant les moyennes de QI et les accomplissement culturels et scientifiques des juifs! Toi comprendre?!

Ce que moi j'affirme et qui est une évidence sociale et historique clair, c'est que les juifs ont été influencé par des multiples facteurs sociaux et historique comme n'importe quelle populations! Mais tu t'attaches à une idée particulière dont j'attends toujours les preuves, à savoir une sélection culturelle si forte dont les effets auraient été semblable à l'élevage avec sélection de particularité biologiques conférant une plus grande intelligente, on se demande au vu justement de la complexité de l'histoire et des société avec tout ce que cela implique comme interactions quel scénario tu imagines exactement pour justifier ton darwinisme social à la con!

Pour rappelle tu parlais de sélection culturelle avec comme point de comparaison les animaux d'élevage, bonne chance à toi pour te sortir des affirmation merdique que tu as posté petit scarabée!

Et lorsque l'on parle de difference de QI entre des juifs et des non-juifs tu crois que l'on fait quoi??? Ici, on pense en terme de population et non pas d'individus. Et lorsque l'on parle des juifs dans ce contexte, on ne fait par reference a d'autres characteristiques (leur couleur de peau, la longueur de leur ne, etc..): on ne parle que d'un seul critere, pour une population. Evidement qu'il existe des francais plus intelligents que des juifs. Et alors? On se situe sur le plan du groupe, et l'on considere des moyennees et la frequence d'une characteristique. Une femme juive aura tout de meme plus de genes en commun avec une autre femme africaine non?? Mais c'est pas le debat.

Bordel tu n'arrives même pas à tenir une conversation avec un contradicteur s'est à se demander si tu es sérieusement atteint mon petit Kyrillukounet d'amour! Je répondais ici à ton affirmation de juifs biologiquement différents que les non-juifs et ce que nous entendons par ce terme, à savoir des différence de fréquence allèlique! Toi comprendre?!

Maintenant ici tu parles de QI, et c'est justement là que ton raisonnement se plante la gueule car il suppute que puisqu'il y a des différences de fréquence d'allèle alors ces dernières sont forcément impliqué au moins en partie dans les différences de QI! C'est sur ce raccourcit débile que se base toute ta thèse ainsi que les thèses racialistes en générale, à crever de rire!

Encore une fois ce que tu défends là est une **censuré** réchauffée mais apparemment tu apprécies!

Quand a l'idee que toutes les activitees humaines tel que la ceuillette, casser des caillous ou savoir chasser dans la brousse comme etant des activites requerant la meme intelligence que celle qui consiste a concevoir une theorie abstraite comme la relativite generale, elle est tellement grotesque que je ne vais pas perdre mon temps a la refuter.

Oh que si je veux! Je veux que tu me dise en quoi savoir survire dans un milieux difficile et aussi interagir socialement en permanence avec des gens dans le dit milieu hostile (y compris donc avec des gens hostiles) demande moins d'«intelligence»! En fait je te demande mieux encore de me définir clairement l'intelligence mon gogol! La meilleure serait que tu prétende tel un bouffon que l'on peut mesurer l'intelligence avec un seul chiffre car bien sûr ta définition de l'intelligence serait la bonne!

L'intelligence ce n'est pas simplement faire des maths, de la géométrie et des théories abstraites, l'intelligence est un terme désignant toutes une série de capacités permettant notamment d'interagir avec autrui (ce qui implique également un langage non-verbal), avec son environnement, savoir faire preuve de jugement dans des situations critiques, savoir faire preuve de créativité et d'ingéniosité, voir même savoir manipuler autrui et j'en passe et des meilleurs! Toute une série de capacités et de comportements faisant également de l'homme une créature capable de générer une très grande diversité de cultures et d'habitus ainsi que des sociétés aux m¿urs complexes! Exclure tout cela du label «Intelligence» c'est se foutre de notre fiole!

En fait le seul gogol qui débite des **censuré** grotesque à point défiant l'imagination c'est toi mon tout petit Kyrillukounet d'amour il faut dire que fut le simplisme puéril auquel tu t'attaches presque désespérément ça ne peut mener à cela!

Pour le reste j'attends encore ta just so story avec la sélection culturelle (sélection de particularité biologiques conférant une plus grand intelligence) qu'auraient pratiqué les juifs sur eux-mêmes oh que oui, je tiens à ce que tu ailles au bout des **censuré** que tu étales de façon éhonté sur ce forum Mon Kyrillukounet et que tu ailles franchement car ça promet d'être très amusant! Quoi que d'un autre côté ce n'est pas moins amusant que de te voir pathétiquement nié le fait que tu défends des explication socio-darwiniennes, tu as même faillit m'avoir, j'ai faillit m'étrangler avec mon sandwich en lisant le morceau de **censuré** que tu nous as pondu là!

Ah oui je t'attends également toujours dans un autre topic pour que tu me dises si oui ou **censuré** tu admets que Archaeoptéryx est une forme transitoire!

Et sinon en attendant revoici mon cadeau à ton attention, car il te va si bien! ;)

Lien Direct Vers la Vidéo

Modifié par uno

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant