Licenciement


Shifu Membre 189 messages
Forumeur inspiré‚
Posté(e)

Pour un employé remercié, quel est le licenciement le plus avantageux ?

Est-ce le licenciement économique ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Invité p-e
Invité p-e Invités 0 message
Posté(e)

le liscenciement arrangé?

j'y connais pas grand chose...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ocytocine Membre+ 17 768 messages
Forumeur alchimiste‚ 45ans
Posté(e)

le plus avantageux pour qui: l'employé ou l'employeur?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Shifu Membre 189 messages
Forumeur inspiré‚
Posté(e)
le plus avantageux pour qui: l'employé ou l'employeur?
Pour un employé remercié, quel est le licenciement le plus avantageux ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ocytocine Membre+ 17 768 messages
Forumeur alchimiste‚ 45ans
Posté(e)

J'avais lu, mais ce n'est pas plus clair pour autant. :smile2: Le licenciement peut être proposé par l'employeur et souhaité par l'employé, mais pas à n'importe quel prix. Un exemple:on m'a demandé une fois de faire un abandon de poste pour que le licenciement n'occasionne pas de frais à mon patron ; le licenciement ne me dérangeait pas plus que ça, mais pas à cette condition, donc j'ai refusé et il n'a pas pu me virer.

Le licenciement le plus avantageux pour l'employé est le licenciement abusif, car il entraîne plus d'indemnités. ;) Le licenciement le plus avantageux pour l'employeur est le licenciement pour faute grave car il n'en donne pas.

Entre les deux, c'est vrai que l'économique suppose des indemnités, donc c'est pas mal pour le salarié.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Shifu Membre 189 messages
Forumeur inspiré‚
Posté(e)
J'avais lu, mais ce n'est pas plus clair pour autant.

C' est mieux comme ça ? :

Quel est le licenciement le plus avantageux pour un employé remercié ?
Le licenciement le plus avantageux pour l'employé est le licenciement abusif, car il entraîne plus d'indemnités. :smile2:

Oui mais je suppose que l' employeur ne mettra jamais "licenciement abusif", donc faudrait faire appel.

Merci pour la réponse.

Qui dit mieux ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
mats Membre 2 395 messages
Peace & love‚ 41ans
Posté(e)
J'avais lu, mais ce n'est pas plus clair pour autant. :smile2: Le licenciement peut être proposé par l'employeur et souhaité par l'employé, mais pas à n'importe quel prix. Un exemple:on m'a demandé une fois de faire un abandon de poste pour que le licenciement n'occasionne pas de frais à mon patron ; le licenciement ne me dérangeait pas plus que ça, mais pas à cette condition, donc j'ai refusé et il n'a pas pu me virer.

Le licenciement le plus avantageux pour l'employé est le licenciement abusif, car il entraîne plus d'indemnités. ;) Le licenciement le plus avantageux pour l'employeur est le licenciement pour faute grave car il n'en donne pas.

Entre les deux, c'est vrai que l'économique suppose des indemnités, donc c'est pas mal pour la salarié.

Bonjour Lili ;)

Peux tu m'en dire un peu plus sur le licenciement négocié type abandon de poste?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Brownies Membre 4 405 messages
L'ignorant des ignorés‚ 30ans
Posté(e)

Oui bien sûr. Mais un employeur ne peut licencier économique, sans le justifier, d'autant qu'il ne pourrait embaucher sitôt après.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ocytocine Membre+ 17 768 messages
Forumeur alchimiste‚ 45ans
Posté(e)
Bonjour Lili :smile2:

Peux tu m'en dire un peu plus sur le licenciement négocié type abandon de poste?

Le patron te propose un licenciement à l'amiable, mais il veut que ça l'arrange le plus possible donc il faut un moyen de ne pas verser d'indemnités et que le salarié n'ait aucun recours possible par la suite pour réintégrer son poste. Il existe une astuce de DRH: officiellement le salarié ne sera pas viré, c'est lui qui part de son proche chef sans prévenir. En réalité, on lui demande de ne plus se présenter à son travail, puis l'entreprise constate qu'il ne vient plus ("tiens, Machin n'est pas là?han! c'est pas bien!") et procède à un licenciement pour abandon de poste (licenciement pour faute qui, en principe, n'empêche pas de toucher les allocations chômage - le problème c'est que c'est laissé à l'appréciation des Assedic... - ce qui arrange la salarié mais n'oblige pas l'employeur à verser des indemnités). Tout ça se fait en douce, mais c'est une pratique assez courante.

Personnellement, je n'ai pas voulu avoir une tâche dans mon parcours professionnel (qui me dit que la DRH n'aurait pas bavé sur mon dos à un autre employeur potentiel qui se renseignerait?), ni courir le risque de devoir me battre pour obtenir les allocations chômage en étant sans ressources pendant plusieurs mois le temps que ça se règle. Mais plein de salariés acceptent pour pouvoir partir. J'ai raconté mon cas dans ce sujet.

Depuis, est apparue la possibilité de faire de "vrais" licenciements négociés (loi du 25 juin 2008), qui ne désavantagent aucune des parties, donc je pense que c'est beaucoup mieux, mais je n'en connais pas les détails.

cf. http://sos-net.eu.org/travail/dn.htm

Ce qui pose problème dans tous les cas pour l'employeur, c'est le versement d'indemnités. Et c'est ce qui fait que les DRH trouvent des astuces pour contourner la loi.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant